Pessimiste : définition de pessimiste


Pessimiste : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PESSIMISTE, adj. et subst.

Anton. optimiste.
A. −
1. (Personne) qui ne voit que le mauvais côté des choses, qui trouve que tout va ou va aller mal. Flaubert n'était pas aussi malheureux qu'il en avait l'air. Du moins était-ce un pessimiste d'une espèce particulière; c'était un pessimiste plein d'enthousiasme (A. France, Vie littér., 1890, p.22).Mais ne soyez pas toujours aussi pessimiste! Vous ne rêvez que de catastrophes! (Camus, Cas intéress., 1955, 2etemps, 8etabl., p.690):
1. Quand nous disons d'un écrivain qu'il est pessimiste, nous signifions par là que son oeuvre se résume dans une impression déprimante, comme nous étiquetons du nom d'optimiste celui dont les livres produisent sur nous une impression exaltante. Bourget, Nouv. Essais psychol., 1885, p.229.
Adj. Qui témoigne de cette disposition d'esprit. La défiance timide est volontiers pessimiste; elle met tout au pire et ne s'étonne que du bonheur (Amiel, Journal, 1866, p.326).Les Rougon-Macquart: une épopée pessimiste de l'animalité humaine (Lemaitre, Contemp., 1885, p.284).Regarder la vie sous un angle pessimiste (...) ne plus lui voir d'autres directions que la mort (Faure, Hist. art, 1914, p.515).
2. (Personne) qui croit à l'issue, au dénouement défavorable d'une situation inquiétante, embarrassante. Paris est comme galvanisé aux approches d'on ne sait quelles crises politiques et financières que les pessimistes voient en noir (Sand, Corresp., t.4, 1858, p.135):
2. Partout il n'est question que de la guerre (...). Certains la prévoient pour dans deux mois, d'autres, moins pessimistes, nous accordent encore une année de paix. Green, Journal, 1930, p.29.
Adj. Qui témoigne de cette disposition d'esprit. Air pessimiste; diagnostic, prévisions, propos pessimiste(s). Je reçus (...) un télégramme très pessimiste du colonel Huguet (...) me donnant les plus mauvaises nouvelles sur les résultats de la journée (Joffre, Mém., t.1, 1931, p.320):
3. Si, dans les occlusions des artères des membres on obtient environ 60 pour 100 de bons résultats, par contre, l'opinion des auteurs qualifiés est beaucoup plus pessimiste en ce qui concerne l'infarctus du myocarde. R. Schwartz, Nouv. remèdes et mal. act., 1965, p.94.
B. − PHILOS. (Philosophe) qui admet ou qui défend la doctrine selon laquelle, dans le monde, le mal l'emporte sur le bien, la souffrance sur le plaisir. Il faut distinguer deux questions bien différentes: le prix de la vie, considérée en elle-même ou en chacun de nous (...); dans le second cas, la question paraît plus sérieuse et c'est précisément celle que négligent les pessimistes (Guérin1892,s.v. pessimisme).Philosophes qu'on appelle pessimistes (Lal.1968).
Adj. [En parlant d'une manifestation de l'esprit humain] Qui relève de cette doctrine. Doctrines, idées pessimistes. Théories pessimistes (Ac.1935).Léopardi doit être considéré comme le précurseur de la philosophie pessimiste de Schopenhauer et de Hartmann (Lar. 19eSuppl.1890, s.v. pessimisme).
REM.
Pessimistement, adv.,rare. D'une manière pessimiste (supra A 2). Pour terminer pessimistement (...) je crois que mes premières oeuvres (...) seront écoeurantes de banalité (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1905, p.55).
Prononc. et Orth.: [pesimist]. Att. ds Ac. dep. 1835. V. pessimisme. Étymol. et Hist. 1. a) 1789 subst. «personne qui est portée à être mécontente du présent et inquiète pour l'avenir» (Journal de Paris, 16 mai, p.621: [le] Pessimiste, ou l'Homme mécontent de tout [titre d'une comédie]); 1819 adj. (Boiste); b) 1866 «qui traduit le pessimisme» (Amiel, loc. cit.); 2. a) 1819 philos. subst. et adj. (Boiste); b) 1935 «qui a rapport au pessimisme ou à ses partisans» (Ac.). Dér. du lat. pessimus (v. pessimisme), d'apr. optimiste*. Fréq. abs. littér.: 246. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 9, b) 87; xxes.: a) 706, b) 565.

Pessimiste : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PESSIMISTE, adj. et subst.

Anton. optimiste.
A. −
1. (Personne) qui ne voit que le mauvais côté des choses, qui trouve que tout va ou va aller mal. Flaubert n'était pas aussi malheureux qu'il en avait l'air. Du moins était-ce un pessimiste d'une espèce particulière; c'était un pessimiste plein d'enthousiasme (A. France, Vie littér., 1890, p.22).Mais ne soyez pas toujours aussi pessimiste! Vous ne rêvez que de catastrophes! (Camus, Cas intéress., 1955, 2etemps, 8etabl., p.690):
1. Quand nous disons d'un écrivain qu'il est pessimiste, nous signifions par là que son oeuvre se résume dans une impression déprimante, comme nous étiquetons du nom d'optimiste celui dont les livres produisent sur nous une impression exaltante. Bourget, Nouv. Essais psychol., 1885, p.229.
Adj. Qui témoigne de cette disposition d'esprit. La défiance timide est volontiers pessimiste; elle met tout au pire et ne s'étonne que du bonheur (Amiel, Journal, 1866, p.326).Les Rougon-Macquart: une épopée pessimiste de l'animalité humaine (Lemaitre, Contemp., 1885, p.284).Regarder la vie sous un angle pessimiste (...) ne plus lui voir d'autres directions que la mort (Faure, Hist. art, 1914, p.515).
2. (Personne) qui croit à l'issue, au dénouement défavorable d'une situation inquiétante, embarrassante. Paris est comme galvanisé aux approches d'on ne sait quelles crises politiques et financières que les pessimistes voient en noir (Sand, Corresp., t.4, 1858, p.135):
2. Partout il n'est question que de la guerre (...). Certains la prévoient pour dans deux mois, d'autres, moins pessimistes, nous accordent encore une année de paix. Green, Journal, 1930, p.29.
Adj. Qui témoigne de cette disposition d'esprit. Air pessimiste; diagnostic, prévisions, propos pessimiste(s). Je reçus (...) un télégramme très pessimiste du colonel Huguet (...) me donnant les plus mauvaises nouvelles sur les résultats de la journée (Joffre, Mém., t.1, 1931, p.320):
3. Si, dans les occlusions des artères des membres on obtient environ 60 pour 100 de bons résultats, par contre, l'opinion des auteurs qualifiés est beaucoup plus pessimiste en ce qui concerne l'infarctus du myocarde. R. Schwartz, Nouv. remèdes et mal. act., 1965, p.94.
B. − PHILOS. (Philosophe) qui admet ou qui défend la doctrine selon laquelle, dans le monde, le mal l'emporte sur le bien, la souffrance sur le plaisir. Il faut distinguer deux questions bien différentes: le prix de la vie, considérée en elle-même ou en chacun de nous (...); dans le second cas, la question paraît plus sérieuse et c'est précisément celle que négligent les pessimistes (Guérin1892,s.v. pessimisme).Philosophes qu'on appelle pessimistes (Lal.1968).
Adj. [En parlant d'une manifestation de l'esprit humain] Qui relève de cette doctrine. Doctrines, idées pessimistes. Théories pessimistes (Ac.1935).Léopardi doit être considéré comme le précurseur de la philosophie pessimiste de Schopenhauer et de Hartmann (Lar. 19eSuppl.1890, s.v. pessimisme).
REM.
Pessimistement, adv.,rare. D'une manière pessimiste (supra A 2). Pour terminer pessimistement (...) je crois que mes premières oeuvres (...) seront écoeurantes de banalité (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1905, p.55).
Prononc. et Orth.: [pesimist]. Att. ds Ac. dep. 1835. V. pessimisme. Étymol. et Hist. 1. a) 1789 subst. «personne qui est portée à être mécontente du présent et inquiète pour l'avenir» (Journal de Paris, 16 mai, p.621: [le] Pessimiste, ou l'Homme mécontent de tout [titre d'une comédie]); 1819 adj. (Boiste); b) 1866 «qui traduit le pessimisme» (Amiel, loc. cit.); 2. a) 1819 philos. subst. et adj. (Boiste); b) 1935 «qui a rapport au pessimisme ou à ses partisans» (Ac.). Dér. du lat. pessimus (v. pessimisme), d'apr. optimiste*. Fréq. abs. littér.: 246. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 9, b) 87; xxes.: a) 706, b) 565.

Pessimiste : définition du Wiktionnaire

Adjectif

pessimiste \pe.si.mist\ masculin et féminin identiques

  1. (Philosophie) Qui a rapport au pessimisme.
    • Doctrine pessimiste.
  2. Qui est disposé naturellement à trouver que tout est mauvais, que tout va mal, à être mécontent de tout.
    • Certaines enquêtes ne retiennent que les études qui leur paraissent de bonne qualité ; d’autres sont moins exigeantes et il est probable que les précautionnistes ou les écologistes ont tendance à privilégier les travaux les plus pessimistes, au nom de l’heuristique de la peur, […]. — (Maurice Tubiana, La Science au cœur de nos vies, Odile Jacob, 2010, p.280)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun

pessimiste \pe.si.mist\ masculin

  1. (Philosophie) Philosophe qui professe le pessimisme.
  2. (Courant) Celui ou celle qui voit les choses en noir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pessimiste : définition du Littré (1872-1877)

PESSIMISTE (pè-ssi-mi-st') s. m.
  • Celui qui croit que tout va mal.

    Se dit quelquefois de ceux qui, dans les temps de dissensions politiques, n'attendent ce qu'ils regardent comme le bien que de l'excès du mal.

REMARQUE

Pessimiste n'est dans le Dictionnaire de l'Académie qu'à partir de l'édition de 1835.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pessimiste »

Étymologie de pessimiste - Littré

Lat. pessimus, très mauvais, d'où l'ancien français pesme.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de pessimiste - Wiktionnaire

(fin XVIIIe siècle) Du latin pessimus, superlatif de malus (« mauvais »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pessimiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pessimiste pesimist play_arrow

Citations contenant le mot « pessimiste »

  • « Nous vivons dans une cocotte minute émotionnelle. Quand on réagit à chaud et qu’on passe son temps à réagir, on ne peut pas réfléchir. L’ensemble du débat public contemporain est marqué par ce rythme. Il faut des responsables politiques qui résistent à ces injonctions et peut-être commencer par supprimer les chaînes d’info continue (rires). Et je ne pense pas que l’on puisse changer les Français. Il y a une exigence de démocratie instantanée et une tradition française de dispute permanente. Peut-être que cette crise a ouvert les yeux des Français accrochés à des mythes. Et le monde extérieur ne veut plus de cette France grandiloquente, prétentieuse et donneuse de leçons. Mais ce n’est pas une raison pour raser les murs ! La France n’est pas pessimiste à cause de ses handicaps, mais handicapée à cause de son pessimisme. Collectivement nous sommes capables de grandes choses et nous sommes importants dans l’histoire du monde. » www.paris-normandie.fr, Hubert Védrine : « La France n’est pas pessimiste à cause de ses handicaps, mais handicapée à cause de son pessimisme »
  • Avez-vous déjà eu à gérer des personnes pessimistes par le passé ? , 6 réflexes pour gérer les personnalités à tendance pessimiste | Psychologies.com
  • C'est face aux aléas climatiques qu'on voit la capacité de l'être humain à s'adapter ! Face à la chaleur ambiante, vêtue du masque sanitaire réglementaire, Marie Mercier usait de l'éventail pour essayer de susciter une brise marine. Tout l'art, était donc de se glisser dans le sens du vent, espérant une petite onde rafraîchissante. "Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles" comme aimait à le dire William Arthur Ward.  Info Chalon, Chalon-sur-Saône | "Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles" Info Chalon l'actualité de Info Chalon
  • La France est-elle pessimiste parce qu’elle est handicapée car elle croit qu’elle est handicapée alors que non, ou bien a-t-elle des handicaps qui viennent de son pessimisme qui vient des handicaps qu’elle croit avoir, alors que non ? Pour ne plus être pessimiste, la France devrait-elle cesser de croire qu’elle a des handicaps qui la rendent pessimiste, sauf que si c’est justement son pessimisme qui la rend handicapée, c’est comme l’œuf et la poule, on ne sait plus qui a commencé quoi et on fait comment pour s’en sortir ? Si le pessimisme et les handicaps sont dans un bateau et si le pessimisme tombe à l’eau, est-ce qu’il reste les handicaps, ou quoi ? À l’inverse, si ce sont les handicaps qui tombent à l’eau, est-ce que la France est plus optimiste, ou quoi ? J’attends du nouveau premier ministre une réponse claire à ces questions. La Croix, Handicaps et pessimisme
  • Dans les détails, les décideurs sont 71% à penser que le niveau de vie va se dégrader dans les mois à venir. Seulement 18% pensent le contraire et restent optimistes. L’an dernier, ils étaient 34% à être pessimistes et 27% à penser que le niveau de vie s’améliorerait. Les cadres ont commencé à avoir le moral en berne avant la crise sanitaire et le confinement, puisque 56% se déclaraient pessimistes en janvier, soit en pleine grève contre la réforme des retraites. Du côté du grand public, le pessimisme est aussi en hausse avec 70% des personnes interrogées déclarant s’inquiéter pour l’avenir, et seulement 17% estimant que la situation va s’améliorer. Concernant l’échantillon grand public « représentatif de la population âgée de 18 ans et plus » (âge, sexe, région et profession pris en compte), 1001 personnes ont été interviewées. Mieux Vivre Votre Argent, Les cadres sont pessimistes sur leur niveau de vie
  • Il est quelquefois bon d'être pessimiste, cela évite un sommeil prolongé. De François Mitterrand / Conférence de presse - 21 Novembre 1990
  • Mieux vaut être optimiste et se tromper que pessimiste et avoir raison. De Jack Penn
  • Le véritable pessimiste devient encore plus triste d'avoir toujours raison. De Jacob Paludan
  • A la fin le pessimiste aura peut-être raison mais l'optimiste aura mieux vécu. De Anonyme
  • Un pessimiste c'est un type qui a vécu trop longtemps avec des optimistes. De Robert Beauvais
  • Je suis pessimiste par l'intelligence mais optimiste par la volonté. De Antonio Gramsci
  • Grattez la surface d’un pessimiste et vous trouverez souvent un défenseur des privilèges. De William Beveridge
  • Un pessimiste, c'est un optimiste qui a beaucoup d'expérience. De André Babst
  • Le pessimiste est celui qui, entre deux maux, choisit les deux. De Oscar Wilde
  • J’ai appris que pour être prophète, il suffisait d’être pessimiste. De Elsa Triolet / Mille Regrets
  • Le pessimiste, c’est : 2+2=4. L’optimiste, c’est : 2+2=5. Cet univers où nous sommes est un univers pessimiste. De François Cavanna / Le saviez-vous ?
  • Optimiste et pessimiste sont également nécessaires à la société, l'optimiste invente l'avion, le pessimiste invente le parachute. De Anonyme
  • L’optimiste rit pour oublier ; le pessimiste oublie de rire. De Anonyme
  • Si on est pessimiste, on est fini. De Pavel Hak / Evene.fr - Septembre 2006
  • Quand vous devenez pessimiste, regardez une rose. De Albert Samain
  • Les plus pessimistes d'aujourd'hui ont été les plus optimistes autrefois. Ils poursuivaient de vaines illusions. L'échec les a découragés. Hu Shi, Traduction D. Tsan

Images d'illustration du mot « pessimiste »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pessimiste »

Langue Traduction
Corse pessimista
Basque ezkor
Japonais 悲観的
Russe пессимистический
Portugais pessimista
Arabe متشائم
Chinois 悲观
Allemand pessimistisch
Italien pessimistico
Espagnol pesimista
Anglais pessimistic
Source : Google Translate API

Synonymes de « pessimiste »

Source : synonymes de pessimiste sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pessimiste »



mots du mois

Mots similaires