La langue française

Chausson

Définitions du mot « chausson »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHAUSSON, subst. masc.

A.− Chaussure d'étoffe ou de cuir souple maintenant le pied au chaud et que l'on porte généralement chez soi. Des chaussons de feutre :
1. Le maître de maison était en robe de chambre ouatinée, les pieds dans de gros chaussons, une couverture sur les genoux, un plaid sur les épaules, un foulard autour du cou, une toque de lièvre sur ses cheveux blancs, ... Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 395.
Chausson de lisière. Chausson fabriqué avec des lisières de drap (cf. Flaubert, La 1reÉducation sentimentale, 1845, p. 91).
En partic. Chaussons de bal. Chaussures légères utilisées dans les bals :
2. ... à quatre heures le bal cessa (...) Nous étions désespérés de n'avoir pas de fiacre et de faire deux lieues en chaussons, à cinq heures du matin, avec le froid. Stendhal, Journal,t. 2, 1805-08, p. 109.
P. ext. Chaussette tricotée que l'on met aux nouveau-nés (cf. point de chausson).
Spécialement
1. CHORÉGR. Chaussure en soie plate et légère à semelle de cuir au bout renforcé permettant aux danseurs/ euses de faire des pointes :
3. Les danseuses bien entraînées peuvent exécuter jusqu'à quatre pirouettes sur la pointe et six sur la demi-pointe, certains artifices et en particulier l'utilisation de chaussons avec roulements à billes, permettent de doubler et tripler les performances habituelles. M. Bourgat, Techn. de la danse,1959, p. 107.
2. SP. Chaussure souple pour la pratique de certains sports (escrime, etc.).
P. méton. Lutte à coups de pieds dont les règles s'apparentent à celles de l'escrime (cf. savate). Et s'ils voulaient se rebeller, ils tombaient sur des gaillards habitués à la savate et au chausson (Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 163).
B.− P. anal.
1. MENUIS. Ornement de métal qui habille parfois les pieds de certains meubles.
2. PÂTISS. [P. réf. au chausson qui enveloppe le pied] Pâtisserie à pâte feuilletée contenant ordinairement de la compote de pomme. Un chausson aux pommes.
Prononc. et Orth. : [ʃosɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 2emoitié xiies. « chaussure de dessous en étoffe moelleuse » (Moniage Guillaume, 1447 ds T.-L.); spéc. 1627 « soulier plat et léger qu'on met pour jouer à la paume, faire de l'escrime » (J. Crespin, Le Thresor des trois langues, espagnole, françoise et italienne); d'où 1844 « sorte de lutte » (Allons à la barrière, chanson ds Larch. Suppl. 1883, p. 33); 2. 1783 p. anal. de forme, pâtiss. (Encyclop. méthod. t. 2, p. 90). Dér. de chausse*; suff. -on*. Fréq. abs. littér. : 144.
DÉR.
Chaussonnier, subst. masc.,technol. Fabricant de chaussons. L'industrie du pays est le chausson de lisière. La plupart des chaussoniers, qui n'ont pu livrer aux usines le travail de la semaine, travaillent encore (Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre,1900, p. 60). [ʃosɔnje]. 1reattest. 1841 (P. Joigneaux, Les Prisons de Paris, p. 126); de chausson, suff. -ier*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Gottsch. Redens. 1930, p. 208. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 144. − Sain. Lang. par. 1920, p. 410.

Wiktionnaire

Nom commun

chausson \ʃo.sɔ̃\ masculin

  1. Chaussure d’intérieur, avec ou sans semelle, faite en laine ou en autre étoffe, en usage surtout en hiver.
    • Leste, menue, elle trottinait, les pieds enfouis dans des chaussons. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Dix patères doubles où en rentrant on accrochait son pardessus ou son capuchon et sa coiffure. Au-dessous, des paires de chaussons charentais. — (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, page 101.)
  2. Chaussette tricotée que l’on met aux nouveau-nés ou que les adultes mettent la nuit pour se préserver du froid.
  3. Chaussette que l’on met par-dessus les bas, surtout aux enfants.
    • Une paire de chaussons. Des chaussons de coton, de laine. Des chaussons de flanelle.
  4. Soulier plat à semelle de feutre, de buffle, etc., dont on se sert pour jouer à la paume et au tennis, pour faire des armes, etc.
    • Ils se mirent en chaussons pour jouer leur partie de paume.
  5. (Sport) (Savate) Sport de combat, savate.
    • Professeur de chausson.
  6. (Par analogie) (France) Pâtisserie qui contient de la marmelade, de la compote ou des confitures, et qui est faite d’un rond de pâte replié sur lui-même.
    • Les chaussons se servent froids. Chausson aux pommes.
    • C’était une occasion providentielle de manger encore un chausson aux pommes avant d’entrer dans l’inconnu. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHAUSSON. n. m.
Chaussure d'intérieur, avec ou sans semelle, faite en laine ou en autre étoffe, en usage surtout en hiver. Des chaussons de lisière. Il se dit aussi de Sortes de chaussettes tricotées que l'on met aux nouveau-nés ou que les adultes mettent la nuit pour se préserver du froid. Il se dit encore d'une Sorte de chaussette qu'on met par-dessus les bas, surtout aux enfants. Une paire de chaussons. Des chaussons de coton, de laine. Des chaussons de flanelle. Il se dit spécialement d'une Espèce de soulier plat à semelle de feutre, de buffle, etc., dont on se sert pour jouer à la paume et au tennis, pour faire des armes, etc. Ils se mirent en chaussons pour jouer leur partie de paume. Il désigne, par extension, une Sorte d'exercice ou de lutte à coups de pieds. Professeur de chausson. On dit aussi SAVATE. Il se dit, par analogie, d'une Sorte de pâtisserie qui contient de la marmelade, de la compote ou des confitures, et qui est faite d'un rond de pâte replié sur lui-même. Les chaussons se servent froids. Chausson aux pommes.

Littré (1872-1877)

CHAUSSON (chô-son) s. m.
  • 1Chaussure qui n'enveloppe que le pied, et qu'on met sur ou sous les bas. En se levant, le pli d'un chausson lui a déplu [à Melanthe] ; toute la journée sera orageuse, Fénelon, XIX, 449.

    Un peigne dans un chausson, locution qui s'est dite pour exprimer un état de fortune chétif ou délabré. [La toilette d'un débauché] Où le luxe mis hors d'arçon Ne montre pour tout équipage Qu'un peigne dedans un chausson, St-Amand, dans RICHELET. M. d'Irval [plus tard dit le comte d'Avaux] est parti pour Lyon ; l'équipage de Jean de Paris n'était qu'un peigne dans un chausson au prix du sien, Sévigné, Lettre du 13 mai 1672 (t. II, p. 430, Paris, édit. de 1828)

    Fig. Tout son équipage tiendrait dans un chausson, se dit de quelqu'un qui a peu de linge et de hardes. Non baron de qui l'équipage Se transporte dans un chausson, Mais baron d'un haut parentage, Chaulieu, A la duchesse du Maine.

    Chaussure d'étoffe ou de lisière que, dans les temps de verglas, on met par-dessus ses souliers, et aussi pour se baigner sur les plages où il y a du galet.

    Soulier plat dont on se sert pour faire des armes ou jouer à la paume.

    Chaussons de bal, souliers forts légers propres à la danse.

  • 2Sorte de pâtisserie contenant ordinairement de la marmelade de pomme.
  • 3Sorte de combat où le pied joue un grand rôle, dit aussi savate. Professeur de chausson. Mot populaire.

HISTORIQUE

XIIIe s. Quiconques est chauciers à Paris, il puet fere chauces de soie et de toile, sanz chaux [souliers] et sanz chauçons, Liv. des mét. 139.

XVIe s. S'ils n'ont garde que leurs chaussons Passent par dessus leurs souliers, L'amant rendu cordelier, p. 583, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CHAUSSON. - HIST. Ajoutez :

XIVe s. Pour six paires de chauçons que il [un chapelier] a livrées pour nous, six francs huit soulz parisis, Mandements de Charles V, 1376, Paris, 1874, p. 678.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* CHAUSSON, s. m. partie de l’habillement ; c’est proprement le pié d’un bas : on en tricote de laine, de fil, & de coton ; on en fait de toile ; les uns sont pour l’hyver, les autres pour l’été. On porte des chaussons en hyver pour la propreté & la commodité, en été pour la propreté : ils se mettent à nud sur le pié : il faut que ceux de toile qu’on coud soient cousus à longs points, & qu’il n’y ait ni ourlet ni rendouble ; ce qui formeroit des endroits inégaux d’épaisseur qui blesseroient le pié : les ouvriers appellent ces points, points noüés. Ce vêtement étoit à l’usage des dames Romaines ; mais il n’avoit pas la même forme que parmi nous ; c’étoit des bandes dont elles s’enveloppoient les piés ; ces bandes étoient appellées fascia pedales.

Nous donnons encore le nom de chausson aux souliers à dessus de bufle & semelle de chapeau, dont on se sert en joüant à la paume, en tirant des armes.

Chausson, en terme de Pâtisserie, c’est une espece de tourte de pommes.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « chausson »

De l’expression chaussure de maison.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dérivé de chausse ; picard, cauchon ; espagn. calzones ; ital. calzoni, haut-de-chausses.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « chausson »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chausson ʃosɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « chausson »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chausson »

  • Certaines femmes sont comme une paire de chaussons. On est bien dedans, mais on a honte de les sortir au restaurant.
  • Des cons y'en a autant chez les chaussons que chez les gens. De Jean-Marie Gourio / L'Eau des fleurs
  • Couper le téléphone chez soi, de temps en temps, est une jouissance comparable à celle de la ballerine qui enlève ses chaussons et son tutu. De José Artur / Les Pensées
  • Si l’année 2020 avait été un véritable raz-de-marée en terme de nouveautés pour la firme italienne (avec entre autres l’apparition des Cobra 4:99, des Solution Comp et des Theory), cette année 2021 se veut un peu plus calme, avec deux principaux nouveaux chaussons. , Les nouveautés La Sportiva pour 2021 ! · PlanetGrimpe - Toute l'actualité escalade
  • J’avais identifié un besoin avec les chaussons. A l’étranger, il y a plus d’offre. Je n’ai pas réussi à trouver chausson aux pieds de mes filles. , Avec Les Pas Petits, une créatrice lilloise lance des chaussons adaptés aux enfants | Lille Actu
  • L’aventure débute en novembre 2014, alors qu’à Biarritz, « Greg » et Thomas, son associé d’antan, décident d’aller surfer malgré le froid sur la côte basque. Et là, impossible de trouver chaussure, euh chausson, à leur pied. Sensation désagréable, accroche sur les « take off », ne sentent pas la planche, bref, ça démarre mal. Qu’à cela ne tienne, ils décident d’inventer un chausson sensation « pieds nus ». Le Wetty était né. PresseLib, Le surfeur biarrot a inventé Wetty en 2017. Depuis, la marque a bien évolué en développant pour les riders une gamme toujours plus attractive et qualitative… - PresseLib

Traductions du mot « chausson »

Langue Traduction
Anglais slipper
Espagnol zapatilla
Italien scarpetta
Allemand apfelstrudel
Portugais pantufa
Source : Google Translate API

Synonymes de « chausson »

Source : synonymes de chausson sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « chausson »

Chausson

Retour au sommaire ➦

Partager