La langue française

Flan

Sommaire

  • Définitions du mot flan
  • Étymologie de « flan »
  • Phonétique de « flan »
  • Évolution historique de l’usage du mot « flan »
  • Citations contenant le mot « flan »
  • Images d'illustration du mot « flan »
  • Traductions du mot « flan »
  • Synonymes de « flan »

Définitions du mot flan

Trésor de la Langue Française informatisé

FLAN1, subst. masc.

A.− PÂTISS. Crème sucrée à base d'œufs, de lait et de farine que l'on fait prendre au four; p. méton., tarte garnie de cette crème. La femme tenait un large flan acheté chez un pâtissier de la chaussée Clignancourt (Zola, Assommoir,1877, p. 472).Mon parrain, me soupçonnant avec raison d'aimer sans mesure la pâtisserie, m'envoyait des parts énormes de tarte ou de flan (France, Vie fleur,1922, p. 489):
1. Elle avait surtout une vive tendresse pour la boulangerie Taboureau, où toute une vitrine était réservée à la pâtisserie; elle suivait la rue Turbigo, revenait dix fois, pour passer devant les gâteaux aux amandes, les saint-honoré, les savarins, les flans, les tartes aux fruits... Zola, Ventre Paris,1873, p. 779.
P. anal. Préparation analogue, mais salée. La « quiche » (Lorraine), délicieux flan au lard (Menon, Lecotté, Village Fr.,t. 1, 1954, p. 90).
B.− TECHNOLOGIE
1. NUMISM. Disque de métal destiné à la frappe d'une monnaie, d'une médaille, etc. Flan d'argent, de cuivre, d'or (Ac.). Nous connaissons mieux, à l'époque romaine, l'organisation administrative qui préside à l'émission des espèces. À l'époque républicaine, les tresviri auro (...) responsables de la fonte des flans métalliques (Hist. et ses méth.,1961, p. 369).
2. TYPOGR. Carton enduit d'une colle spéciale que l'on applique humide sur des caractères mobiles afin d'en prendre l'empreinte pour le clichage; p. méton. moule ainsi obtenu. Le grand quotidien de Paris pourrait leur expédier par avion les flans de ses pages d'information et de rédaction générales (Civilis. écr.,1939, p. 38-01):
2. Longtemps on prépara le flan par mises en place successives de feuilles de papier de soie mouillées, auxquelles on faisait épouser la forme par battage à la brosse. Actuellement on emploie des flans secs à utiliser tels quels après humidification pour leur donner la plasticité voulue. Civilis. écr.,1939p. 08-12.
C.− Loc. pop. En être, en rester comme deux ronds de flan; en rester comme du flan (rare). Être frappé de stupeur. Synon. être abasourdi, sidéré (fam.), stupéfait; rester coi.C't à vous faire tourner vot'lait en eau de Javel ... J'en suis comme deux ronds d' flan (Benjamin, Gaspard,1915, p. 51).J'en suis encore comme « deux ronds de flan » (Ponchon, Muse cabaret,1920, p. 283).On en restait comme du flan... On essayait de se rendre bien compte... (Céline, Mort à crédit,1936, p. 629).
Prononc. et Orth. : [flɑ ̃]. Homon. flanc. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) [Fin du xies. (ms. γ de 1190) fladon « disque destiné à recevoir une empreinte par pression » (Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, p. 67)]; 1376 flaon (Document ds Du Cange, s.v. flans); b) 1892 j'en suis comme deux ronds de flan (Courteline, Ronds-de-cuir, II, p. 178); 2. ca 1180 art culin. flaon (Proverbes au vilain, 237 ds T.-L.); fin du xiiies. [ms.] flan (Roques t. 1, I, 1978). Du germ. occid. *flado, cf. l'a. h. all. flado « gâteau, galette, crêpe » (Graff t. 3, col. 771), all. Fladen « id. », m. néerl. vlade « id. » (Verdam), v. FEW t. 15, 2, pp. 132b-134a. Flado est attesté en b. lat. au vies. au sens 2. Bbg. Quem. DDL t. 14.

FLAN2, subst.

Populaire
A.− [L'idée dominante est une idée de hasard]
1. Loc. adv. Au flan. Au hasard, sans préméditation. Synon. au petit bonheur.J'ai appelé [au téléphone] d'abord la mère Rouche, au flan. Pot! elle a répondu (Simonin, Touchez pas au grisbi,1953, p. 69).
2. Loc. adj. À la flan. Qui se laisse guider par le hasard. La première [variété de cambrioleurs] est celle des cambrioleurs à la flan (voleurs de chambres au hasard), qui s'introduisent dans les maisons, sans avoir auparavant jeté leur dévolu (...). Le métier de cambrioleur à la flan est très chanceux (Vidocq, Mém.,t. 4, 1828-29, p. 84).
B.− [L'idée dominante est une idée d'amateurisme, de manque de soin]
1. Loc. adj. À la flan. Qui ne peut être pris au sérieux. Synon. à la noix.Raconter une histoire à la flan. Un type tarte qui lui donnait des conseils à la flan (Queneau, Exerc. style,1947, p. 173).Le docteur Fanerges, un médecin à la flan (Arnoux, Solde,1958, p. 21):
Dans les commencements, il affectait d'articuler le nom de M. Chalgrin en l'estropiant; maintenant, il ne le prononce même plus, il dit : « ce monsieur » ou même « le biologiste amateur » ou encore « notre rationaliste à la flan... ». Rohner parle de Chalgrin avec un mépris outrageant... Duhamel, Maîtres,1937, p. 179.
2. Emploi subst. Personne incapable. Synon. imbécile.Faut pas être une bande de navets, et pas non plus une bande de flans (Barbusse, Feu,1916, p. 109).
3. P. ext., loc. verb. C'est du flan. Ce n'est pas sérieux, c'est une plaisanterie. « Alors, c'était du flan? » « Quoi »? « Quand tu m'as dit de sauter, c'était du flan? » (Sartre, Mort ds âme,1949, p. 284).
a) En partic. [En parlant d'un objet concr.] Ce qui est sans valeur. C'est du vrai caoutchouc! du vrai! pas du flan!... t'as pas idée comme c'est solide... (Céline, Mort à crédit,1936, p. 562).
b) Interj. Du flan! [Réponse négative ironique] Tu plaisantes! Synon. des clous, des navets (vx), des nèfles.Frédéric ne pouvait souffrir, non plus, la répétition de ses mots bêtes, tels que : « du flan! ... » (Flaub., Éduc. sent.,t. 2, 1869, p. 204).Comme quoi « du flan! des navets! » ne sont pas une invention du XIXesiècle (Goncourt, Journal,1848, p. 35).
C.− Loc. verb., arg. [L'idée dominante est une idée de régularité, de loyauté] Donner, jouer du flan. Jouer honnêtement, sans tricher. [Un tricheur] dira à un autre qui est en banque : « Donne du « flan » [,] des tocquards viennent d'enquiller! » Cela veut dire : « Joue honnêtement [,] des gens méfiants viennent d'entrer » (Hogier-Grison, Le Monde où l'on triche,1resérie, 1886, p. 122).
Prononc. : [flɑ ̃]. Homon. flanc. Étymol. et Hist. 1. a) 1828-29 cambrioleurs à la flan « qui cambriolent au hasard » (Vidocq, Mém., t. 4, p. 84); b) 1898 au flan « au hasard » (Esn.); 2. a) 1835 jouer du flan « jouer sans tricher » (Raspail ds Le Réformateur, 20 sept.); b) 1843 du flan(c) « sorte de refus, de défi ironique » (Dupeuty, Cormon, Les Cuis. paris. III, 3 ds Quem. DDL t. 2); 3. 1894 à la flan « sans valeur » (Sain. Lang. par., pp. 97-98). Mot d'orig. incertaine. Le FEW t. 15, 2, p. 133a range ces expr. sous le germ. *flado, comme flan1« disque destiné à recevoir une empreinte par pression », à la suite de comme deux ronds de flan (1892), sans expliquer le rapport sém. entre les deux. Sain. Lang. par. propose pour 1 une abrév. de à la flanquette (v. franquette) et voit dans 2 un emploi de flan « pâtisserie », alors que ce rapprochement est plus prob. secondaire.
STAT. − Flan1 et 2. Fréq. abs. littér. : 48.
BBG. − Quem. DDL t. 15.

Wiktionnaire

Nom commun

flan \flɑ̃\ masculin

  1. (Pâtisserie) Sorte de tarte faite avec de la crème, des œufs et de la farine.
    • elle suivait la rue Turbigo, revenait dix fois, pour passer devant les gâteaux aux amandes, les saint-honoré, les savarins, les flans, les tartes aux fruits, les assiettes de babas, d’éclairs, de choux à la crème. — (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
    • Il rentre quand [...] tous les bars sont fermés. Et puis alors il se couche. Et puis pas sur elle. Sur le plancher, devant la porte comme une grande masse de flan. — (Réjean Ducharme, L'hiver de force, Gallimard, 1973, p. 80)
  2. (Numismatique) Pièce de métal qu’on a taillée et préparée pour recevoir l’empreinte qui en fera une pièce de monnaie, un jeton, une médaille.
    • Un flan d’argent.
    • Un flan d’or.
    • Un flan de cuivre.
  3. (Typographie) Sorte de carton mou que l’on applique sur les caractères mobiles pour en prendre l’empreinte en vue du tirage.
    • Longtemps on prépara le flan par mises en place successives de feuilles de papier de soie mouillées, auxquelles on faisait épouser la forme par battage à la brosse. Actuellement on emploie des flans secs à utiliser tels quels après humidification pour leur donner la plasticité voulue. — (Civilis. écr., 1939)
  4. (Par extension) (Figuré) (Courant) Mensonge, information inventée de toutes pièces
    • Arthur : Le vieux aussi, c’était du flan ?
      Perceval : Mais c’est tout du flan.
      — (Alexandre Astier, Kaamelott, Livre III, épisode La Poétique, première partie)
    • Fallait que tu grimpes, que tu fasses ton rétablissement sur les piques au risque de t’empaler dix grandes fois et une petite ; et puis, sitôt dans le parc, ils te possédaient avec des trucs à la flan : « L’ennemi a ses grand-gardes au petit Trianon, ses petits postes en direction de l’Orangerie ! » — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, page 30.)
    • J’ai dans l’idée qu’elle va nous jouer la comédie, parce que quand je lui vois cette espèce de vague dans les yeux, c’est qu’elle va parler d’amour ou d’un truc à la flan dans le même genre... — (Peter Cheyney, Cet homme est dangereux, traduction de Marcel Duhamel, Gallimard, 1945, page 240)
    • À vrai dire, on s’en tamponnait le coquillard de son histoire à la flan […] — (Georges Perec, Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ?, Denoël, 2000, collection Folio, page 25.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FLAN. n. m.
T. de Pâtisserie. Sorte de tarte faite avec de la crème, des œufs et de la farine. Il se dit aussi, en termes de Monnayage, de la Pièce de métal qu'on a taillée et préparée pour recevoir l'empreinte qui en fera une pièce de monnaie, un jeton, une médaille. Un flan d'argent. Un flan d'or. Un flan de cuivre. Il désigne aussi, en termes de Typographie, une Sorte de carton mou que l'on applique sur les caractères mobiles pour en prendre l'empreinte en vue du tirage.

Littré (1872-1877)

FLAN (flan) s. m.
  • Terme de pâtisserie. Tarte faite avec de la crème fouettée, des œufs et de la farine.

HISTORIQUE

XIIIe s. De chaus flaons à bone mine, Barbazan, Fabliaux, IV, 91.

XIVe s. Tout li froisse et esmie les costes et les flans ; Janmais ne mengnera, à la Pasque, de flans, Baud. de Seb. VII, 698.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « flan »

Wallon, floiou ; génev. flon ; provenç. flauzon ; ital. fiadone ; bas-lat. flato, flatonis ; anc. haut allem. flado ; allem. Fladen ; holl. vlaade. Est-ce le bas-latin qui vient du germanique, ou le germanique qui vient du bas-latin, qui alors proviendrait du latin flare, souffler ?

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIVe siècle)[1] En ancien français flaon[1] (XIIe s.), fladon[2] (XIe s.), emprunt à l’ancien bas vieux-francique *flado[2] « gâteau plat », apparenté à l’ancien haut allemand flado « gâteau d’offrande, hostie » (d’où l’allemand Fladen) et au néerlandais vlaai, vlade « galette », vla « crème dessert ». Comparable à l’italien fiadone « ravioli pascal, gâteau corse » et à l’occitan flauzon « flan, gâteau ».
Il est lointainement apparenté à plat (voir le latin placenta « gâteau ») ; → voir flat « plat » en anglais pour la forme en fl-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du français flan, du germanique et de même origine l’anglais a flathe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « flan »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
flan flɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « flan »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « flan »

  • Les flans sont une préparation à base d’œuf battu avec du lait, le tout associé à de la farine et du sucre. Ajoutons quelques framboises et fraises pour obtenir un flan encore plus léger. France Bleu, Flan aux fraises et aux framboises
  • Chaque mercredi nous vous livrerons une recette pour grands débutants à réaliser avec des enfants. Aujourd'hui, nous vous proposons de réaliser un flan aux courgettes : laissez-les suivre le guide avec notre infographie interactive ! , Magazine Gastronomie et Vins | Une recette avec les enfants : le flan de courgettes
  • Dans ce diaporama, nous vous proposons des recettes de flans riches en saveurs, mais allégés en calories. Certaines de ces recettes, sans sucre, sans œuf ou sans lactose, conviennent aussi aux diabétiques, aux végétaliens ou aux intolérants ; elles constituent donc de bonnes alternatives santé, sans renoncer au plaisir. Découvrez-les en cliquant sur l’image en haut de l’article. Medisite, Flan : 5 recettes allégées pour un dessert gourmand
  • Pour 20 petits flans (ou 4 gros flans) Vanity Fair, La recette des flans feuilletées du pâtissier-star Cédric Grolet
  • Il y a des familles pro ou anti flans. Des personnes qui le déteste, d’autres qui le voit comme le graal  des desserts. Si vous ne l’aimez pas c ‘est que vous n ‘en avez pas goûté d’ excellents, que votre seule connaissance en matière de flan ne sont que de pâles copies industrielles à l’appareil molasson, insipide et élastique. C’est pour vous faire changer d’avis et régaler les amateurs de flans que nous sommes partis  à la quête des flans parfaits à travers la capitale. Les critères retenus sont le goût, l’aspect et la texture de la pâte. News-fraiches.com, Tous fans de flans! Les meilleurs flans pâtissiers de Paris - News-fraiches.com
  • Il a décidé de nommer son flan « Mon plaisir » . Après un an de travail le pâtissier sedanais Christophe Guénard est dans les starting-blocks. Il va commercialiser dans quelques jours son nouveau produit. « Un flan 100% naturel » annonce Christophe Guénard. , Radio 8 Ardennes | Sedan : une boutique éphémère pour le lancement du Flan « Mon plaisir » de la maison Guénard !
  • Voici la vraie crème caramel au sucre Muscovado, un sucre non raffiné au goût de réglisse, pour obtenir un caramel plus noir… On retrouve ici l’appareil à royale, version sucrée. Il faut souligner l’importance de la cuisson afin que le flan reste tremblotant et conserve ainsi toute son onctuosité, avant de figer au réfrigérateur, délicatement. Vanity Fair, La recette de la crème caramel trois étoiles d'Anne-Sophie Pic
  • «Mes parents, boulangers en Alsace, préparaient le mercredi, jour de marché, deux ou trois plaques de flan, et j’adorais manger les bordures! Plus tard, chef pâtissier du Crillon, à Paris, j’aimais casser les codes en mettant à la carte des classiques comme le flan, le saint-honoré… qui rencontraient énormément de succès malgré leur manque de sophistication. Le flan n’était pas encore revenu à la mode comme aujourd’hui! C’est à cette époque que j’ai mis au point la recette que je vous propose, onctueuse grâce à la crème. Le Figaro.fr, La recette du flan parisien de Christophe Felder

Images d'illustration du mot « flan »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « flan »

Langue Traduction
Anglais blank
Espagnol blanco
Italien vuoto
Allemand leer
Chinois 空白
Arabe فارغة
Portugais em branco
Russe пустой
Japonais ブランク
Basque hutsik
Corse viotu
Source : Google Translate API

Synonymes de « flan »

Source : synonymes de flan sur lebonsynonyme.fr
Partager