La langue française

Particularisme

Définitions du mot « particularisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

PARTICULARISME, subst. masc.

A. − Tendance d'un groupe à conserver ses traits particuliers, distinctifs. Particularisme artistique; particularisme corporatif; particularisme breton. Une lente démystification des idéologies universalistes, mises au service effectif des particularismes de classes et de nations (Perroux, Écon. XXes., 1964, p.464).Le particularisme linguistique de l'Alsace (...) a toujours été mis en cause par les nationalistes (E. Philipps, L'Alsace face à son destin, Strasbourg, Sté d'Éd. de la Basse-Alsace, 1978, p.121):
. Affranchie des fous furieux du Parlement, la marine retombe sous le particularisme de ses bureaux. Dès qu'un grand pouvoir ne s'élève plus au-dessus des administrations, ces puissances subalternes (...) doivent s'ériger en petites souverainetés indépendantes, comparables à des seigneuries féodales... Maurras, Kiel et Tanger, 1914, p.70.
POL. [P. réf. au statut des états allemands annexés à la Prusse après la guerre de 1866 et qui voulaient conserver leurs lois particulières] Les légendes du Rhin établissent bien le particularisme de la Rhénanie. (...) si les érudits rhénans avaient vraiment le sens national, cette littérature serait dégagée et jetée dans la balance devant l'Europe, juge du procès qu'il y a depuis si longtemps entre la Prusse et la France (Barrès, Cahiers, t.12, 1920, p.290).
B. − RELIG. ,,Doctrine qui enseigne que Jésus-Christ est mort pour les élus et non pour les hommes en général. L'Église catholique réprouve le particularisme`` (Ac. 1878-1935).
C. − Intérêt particulier, personnel. Le particularisme (...) d'une volonté de vivre aveugle, égoïste et brutale (J. Vuillemin, Être et trav., 1949, p.77).
Prononc. et Orth.: [paʀtikylaʀism̭]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist.1. 1689 théol. (Bossuet, 1eravert., 3 ds Littré); 2. av. 1772 «intérêt personnel, égoïsme» (Ch. Duclos d'apr. Boiste 1823: En France surtout, le particularisme l'emporte toujours sur l'intérêt général); 1796 (in Le Néologiste fr. d'apr. Th. Ranft ds Z. fr. Spr. Lit. t.35, p.141); 3. 1796 «originalité» (id., ibid.); 4. a) 1850 pol. «système préconisé par les Allemands qui souhaitaient que les états annexés à la Prusse restent soumis à leurs lois particulières» (in Revue des Deux Mondes, 1eravr., 181 d'apr. Quem. DDL t.13); b) 1871 en gén. (ibid., 15 nov., p.436 d'apr. Dub. Pol., p.367: Qui dit patrie dit... droit à l'indépendance, à l'autonomie, triomphe du ,,particularisme`` pour employer une expression de nos vainqueurs teutoniques); 1908 (Barrès, Cahiers, t.6, p.41: Le particularisme ne peut pas suffire. Il mène au dialecte. Où nous voulons aller, c'est à la France). Dér. de particulier* d'apr. l'étymon lat.; 4 est l'adaptation de l'all. partikularismus (Duden. Das Grosse Wörterbuch der deutschen Sprache, Mannheim 1980, t.5, p.1953 b, s.v. Partikel). Fréq. abs. littér.: 47.

Trésor de la Langue Française informatisé

PARTICULARISME, subst. masc.

A. − Tendance d'un groupe à conserver ses traits particuliers, distinctifs. Particularisme artistique; particularisme corporatif; particularisme breton. Une lente démystification des idéologies universalistes, mises au service effectif des particularismes de classes et de nations (Perroux, Écon. XXes., 1964, p.464).Le particularisme linguistique de l'Alsace (...) a toujours été mis en cause par les nationalistes (E. Philipps, L'Alsace face à son destin, Strasbourg, Sté d'Éd. de la Basse-Alsace, 1978, p.121):
. Affranchie des fous furieux du Parlement, la marine retombe sous le particularisme de ses bureaux. Dès qu'un grand pouvoir ne s'élève plus au-dessus des administrations, ces puissances subalternes (...) doivent s'ériger en petites souverainetés indépendantes, comparables à des seigneuries féodales... Maurras, Kiel et Tanger, 1914, p.70.
POL. [P. réf. au statut des états allemands annexés à la Prusse après la guerre de 1866 et qui voulaient conserver leurs lois particulières] Les légendes du Rhin établissent bien le particularisme de la Rhénanie. (...) si les érudits rhénans avaient vraiment le sens national, cette littérature serait dégagée et jetée dans la balance devant l'Europe, juge du procès qu'il y a depuis si longtemps entre la Prusse et la France (Barrès, Cahiers, t.12, 1920, p.290).
B. − RELIG. ,,Doctrine qui enseigne que Jésus-Christ est mort pour les élus et non pour les hommes en général. L'Église catholique réprouve le particularisme`` (Ac. 1878-1935).
C. − Intérêt particulier, personnel. Le particularisme (...) d'une volonté de vivre aveugle, égoïste et brutale (J. Vuillemin, Être et trav., 1949, p.77).
Prononc. et Orth.: [paʀtikylaʀism̭]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist.1. 1689 théol. (Bossuet, 1eravert., 3 ds Littré); 2. av. 1772 «intérêt personnel, égoïsme» (Ch. Duclos d'apr. Boiste 1823: En France surtout, le particularisme l'emporte toujours sur l'intérêt général); 1796 (in Le Néologiste fr. d'apr. Th. Ranft ds Z. fr. Spr. Lit. t.35, p.141); 3. 1796 «originalité» (id., ibid.); 4. a) 1850 pol. «système préconisé par les Allemands qui souhaitaient que les états annexés à la Prusse restent soumis à leurs lois particulières» (in Revue des Deux Mondes, 1eravr., 181 d'apr. Quem. DDL t.13); b) 1871 en gén. (ibid., 15 nov., p.436 d'apr. Dub. Pol., p.367: Qui dit patrie dit... droit à l'indépendance, à l'autonomie, triomphe du ,,particularisme`` pour employer une expression de nos vainqueurs teutoniques); 1908 (Barrès, Cahiers, t.6, p.41: Le particularisme ne peut pas suffire. Il mène au dialecte. Où nous voulons aller, c'est à la France). Dér. de particulier* d'apr. l'étymon lat.; 4 est l'adaptation de l'all. partikularismus (Duden. Das Grosse Wörterbuch der deutschen Sprache, Mannheim 1980, t.5, p.1953 b, s.v. Partikel). Fréq. abs. littér.: 47.

Wiktionnaire

Nom commun

particularisme \paʁ.ti.ky.la.ʁism\ masculin

  1. (Religion) Doctrine qui enseigne que Jésus-Christ est mort pour les élus, et non pour tous les hommes en général.
    • L’église catholique réprouve le particularisme.
  2. (Politique) Sentiment d’une population qui, englobée dans un État, prétend y conserver ses traditions, ses usages et même y obtenir l’autonomie.
    • Nous laissons beaucoup trop les Alsaciens « cuire dans leur jus », nous les abandonnons trop à l’horizon confiné de ce couloir d’entre Vosges et Rhin où la fermentation d’un particularisme fanatique finit par exhaler une agressive odeur de renfermé. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Mais là tient l’ambiguïté de l’œuvre révolutionnaire : en pourchassant les particularismes, elle les révèle ; en simplifiant brutalement l’espace français, elle le complique à l’infini ; en combattant la différence régionale au nom de la raison, elle invente le régionalisme du sentiment. — (Mona Ozouf, Composition française, Gallimard, 2009, collection Folio, page 212)
  3. (Par extension) Volonté jalouse d’un peuple de maintenir et d’affirmer son caractère national.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARTICULARISME. n. m.
Doctrine qui enseigne que JÉSUS-CHRIST est mort pour les élus, et non pour les hommes en général. L'Église catholique réprouve le particularisme. Il se dit, dans le langage de la Politique, du Sentiment d'une population qui, englobée dans un État, prétend y conserver ses traditions, ses usages et même y obtenir l'autonomie. Il se dit aussi, par extension, d'un Peuple jalousement soucieux de maintenir et d'affirmer son caractère national.

Littré (1872-1877)

PARTICULARISME (par-ti-ku-la-ri-sm') s. m.
  • 1Doctrine qui enseigne que Jésus-Christ est mort pour les élus et non pour les hommes en général, et que tout le reste est nécessairement réprouvé de Dieu. Les écrits de Calvin, que les luthériens d'aujourd'hui accusent de ce détestable particularisme, comme ils l'appellent, qui ôte le libre arbitre et fait Dieu auteur du péché, Bossuet, 1er avert. 3.
  • 2Depuis la guerre de la Prusse contre l'Autriche en 1866, système de ceux des Allemands qui veulent que les États annexés à la Prusse restent indépendants et soumis à leurs lois particulières.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « particularisme »

Particulariser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin particularis (« particulier ») et -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « particularisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
particularisme partikylarism

Citations contenant le mot « particularisme »

  • Il serait hasardeux d’établir une norme sociale ou d’asseoir une généralité sur un particularisme. Il n’en demeure pas moins que certains témoignages peuvent s’avérer inspirants ; voire choquants ou poignants. À ce titre, vos récits enrichissent les autres formats proposés par Made In Perpignan. Voici celui d’Agathe* une aide-soignante des Pyrénées-Orientales qui vient de raccrocher sa blouse pour une nouvelle vie. Made In Perpignan, Témoignage - J'ai rendu ma blouse d'aide-soignante pour démarrer une nouvelle aventure - Made In Perpignan
  • Une prestation appréciée à sa juste valeur par une population gourmande d’authenticité locale, consciente et fière de son particularisme : pure émotion, nostalgique enchantement… Bravo et merci, Alain ! Rendez-vous au 15 août ? Promis ? ladepeche.fr, Cenne-Monestiés. Alain-Paul Delmas, vacancier carillonneur du 14 juillet - ladepeche.fr
  • On peut respecter les minorités, comprendre les particularismes, accepter la diversité sans pour autant céder à l’émiettement et au fractionnisme. De Boutros Boutros-Ghali / Livre de l’année - 1994
  • Paris n’est rien, ni la France, ni l’Europe, ni les Blancs... une seule chose compte, envers et contre tous les particularismes, c’est l’engrenage magnifique qui s’appelle le monde. De Ella Maillart / Oasis interdites
  • Un autre effet de cet accord est le renforcement de l’euro, face notamment à son grand rival le billet vert. L’euro revient sur des niveaux que nous n’avions plus vus depuis 2018. Logique somme toute, puisqu’aux yeux des investisseurs internationaux il efface en partie le particularisme de la zone: une monnaie pour dix-neuf politiques budgétaires et fiscales. investir.ch, Macroscope: c'est en tombant que l'Europe apprend - investir.ch
  • Être utile et solidaire. Ce slogan, la Caisse d'Epargne CEPAC entend le porter plus que jamais en cette période de crise sur l'ensemble de ses territoires. Celui d'origine organisé autour des départements des Bouches-du-Rhône, du Vaucluse, des Alpes de Haute-Provence, des Hautes-Alpes et de la région Corse, ainsi que ceux ultramarins avec la Réunion, Mayotte, la Guadeloupe, Saint Barthélemy, Saint-Martin, la Martinique, la Guyane et Saint-Pierre et Miquelon. Un particularisme géographique qui lui permet d'opérer sur trois continents et six fuseaux horaires, et fait d'elle la seconde Caisse d'épargne de France. Plus de trois ans après l'opération de rapprochement avec les établissements d'outre-mer et vingt mois après la mise en place d'une nouvelle gouvernance, Joël Chassard qui en préside le directoire voit dans la Caisse d'Epargne CEPAC "une banque solide", qui se veut au service de 1,5 million de clients. LaProvence.com, Économie | La Caisse d'Epargne CEPAC se veut un acteur de la relance | La Provence

Traductions du mot « particularisme »

Langue Traduction
Anglais particularism
Espagnol particularismo
Italien particolarismo
Allemand partikularismus
Chinois 特殊性
Arabe الخصوصية
Portugais particularismo
Russe партикуляризм
Japonais 特定主義
Basque partikularismoaren
Corse particularisimu
Source : Google Translate API

Synonymes de « particularisme »

Source : synonymes de particularisme sur lebonsynonyme.fr

Particularisme

Retour au sommaire ➦

Partager