La langue française

Séparatisme

Sommaire

  • Définitions du mot séparatisme
  • Étymologie de « séparatisme »
  • Phonétique de « séparatisme »
  • Citations contenant le mot « séparatisme »
  • Traductions du mot « séparatisme »
  • Synonymes de « séparatisme »

Définitions du mot séparatisme

Trésor de la Langue Française informatisé

SÉPARATISME, subst. masc.

A. − POL. ,,Volonté attribuée à un groupe humain, géographiquement localisé et possédant une homogénéité ethnique, linguistique ou religieuse réelle ou supposée et une tradition historique commune, de se détacher de l'État dont il fait partie pour constituer une entité politique autonome`` (Encyclop. univ. t. 14 1972, p. 884). En Polynésie, à Hawaï et à Tahiti surtout, le pouvoir suprême était exercé par un chef divin, mais à cause du séparatisme des indigènes jamais des agglomérations importantes ne furent réunies sous un seul homme (Lowie,Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 320).V. autonomisme ex. 3.
P. métaph. Les esprits pénétrants se seraient volontiers attendus à ce que des disciplines manifestement éloignées de l'anthropologie somatique, comme l'ethnique ou la sociologie, s'en séparent les premières (...). Au contraire, le séparatisme atteignit, d'abord, la nature même de l'objet de l'anthropologie, c'est-à-dire l'homme, en distinguant ce qu'il a d'universel de ce qui le range dans un groupe particulier (Marin,Ét. ethn., 1954, p. 21).
B. − P. anal. Scission, séparation du spirituel et du temporel; attitude philosophique, doctrine qui l'affirme. La voie du séparatisme, de la scission entre la nature et la grâce (Maritain,Human. intégr., 1936, p. 114).
Prononc. et Orth.: [sepaʀatism̭]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. a) 1721 relig. « secte des séparatistes qui s'est élevée contre l'église anglicane » (Trév.) − 1771 (ibid.); b) 1793 id. « erreur, schisme des séparatistes » (Schwan, Nouv. dict. de la lang. all. et fr.); 2. 1860 pol. (F. Belly, La Question de l'isthme américain, III, in R. des deux mondes, 15 août, p. 871 ds Quem. DDL t. 9: la longue guerre du fédéralisme et du séparatisme). Soit empr. à l'angl. separatism « schisme des séparatistes » 1641 (A. Leighton, App. Parlt, 85 ds NED), dér. de separatist, v. séparatiste, soit dér. de séparatiste*, suff. -isme*. Fréq. abs. littér.: 10. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 418.

Wiktionnaire

Nom commun

séparatisme \se.pa.ʁa.tism\ masculin

  1. (Politique) Tendance d’une partie d’un peuple, d’un État à la séparation.
    • Il est partisan de rétablir toutes les barrières qui séparaient au siècle précédent les juifs d'avec les chrétiens. Quitte sans doute à accuser ensuite les juifs de séparatisme ! — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937, page 45)
    • Au même moment, le président irakien, Jalal Talabani, le leader de l’autre grand parti kurde, l’UPK (Union patriotique du Kurdistan), calmait le jeu assurant que « les Kurdes ne veulent pas le séparatisme », tout en reconnaissant qu’il fallait « changer le drapeau irakien ». — (Le Devoir, 28 septembre 2006)
    • Dans le Sud [de la Thaïlande], le séparatisme musulman est combattu avec une poigne de fer, ce qui suscite la défiance de la population. — (Le Devoir, 20 septembre 2006)

Note :

Le mot séparatisme est généralement employé par les acteurs fédéraux ou, dans une moindre mesure, par les fédéralistes québécois. Les Québécois eux-mêmes, surtout ceux qui sont en faveur de cette option, utilisent plutôt souverainisme ou, dans une moindre mesure, indépendantisme, ce dernier terme étant cependant davantage ressenti comme radical ou comme renvoyant aux années 1960, décennie où est né ce mouvement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SÉPARATISME. n. m.
T. de Sociologie, de Politique. Tendance d'une partie d'un peuple, d'un État à la séparation.

Littré (1872-1877)

SÉPARATISME (sé-pa-ra-ti-sm') s. m.
  • Schisme des séparatistes.

    Tendance dans les différentes parties d'un même pays à se former une existence séparée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « séparatisme »

Du latin separare, « séparer ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « séparatisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
séparatisme separatism

Citations contenant le mot « séparatisme »

  • Le Premier ministre, Jean Castex, a promis pour la rentrée un "projet de loi contre les séparatismes", visant notamment "l'islamisme radical". Employant ainsi un terme utilisé pour la première fois par le président de la République à l'automne. Franceinfo, Pourquoi Emmanuel Macron et le gouvernement parlent-ils de "séparatisme" plutôt que de "communautarisme" ?
  • Nous laissons prospérer les frères musulmans interdits dans de nombreux pays musulmans. Le salafisme prospère également. Voilà les premiers éléments du séparatisme Le Point, Loi contre le « séparatisme » : ce que prépare le gouvernement - Le Point
  • La Citoyenneté ce sont les enjeux de cohésion nationale, le respect du principe de laïcité, la défense du droit d’asile, l’accueil des réfugiés, les projets liés à la lutte contre le séparatisme, l’engagement des forces de l’ordre dans la protection des femmes victimes de violence, mais aussi tous les enjeux du ministère de l’Intérieur auxquels le ministre m’associe. C’est un périmètre large qu’on peut résumer dans les termes de défense et promotion des valeurs de la République. , Loi contre le séparatisme : « L’idée c’est de contrer les groupes organisés de manière violente vis-à-vis de la République », annonce Schiappa
  • Les mots sont forts. Le ministre de l'Intérieur n'hésite pas à agiter le spectre de la « guerre civile » pour justifier la future loi sur le séparatisme, en jugeant la France « malade de son communautarisme », dans un entretien à paraître samedi 18 juillet dans La Voix du Nord. «  La France est un pays où aucune religion n'est supérieure à une autre. La première des choses que l'on peut faire, c'est d'éviter la guerre civile. Et la pire de toutes : celle née des religions  », a-t-il déclaré au quotidien régional. «  Je pense qu'il y a des faits importants qui démontrent que nous sommes dans un moment de confrontation entre communautés extrêmement violent  », a-t-il ajouté, en faisant référence aux violences survenues du 12 au 15 juin à Dijon, entre des membres de la communauté tchétchène et des habitants d'un quartier réputé sensible de la ville. Le Point, Loi sur le séparatisme : Gérald Darmanin agite le spectre de la « guerre civile » - Le Point
  • En mettant en chantier un projet de loi contre « les séparatismes », le chef de l’État relance, sous un nouveau terme, le débat sur "l'identité nationale".  L'Humanité, "Séparatisme" : quand Macron fait son Sarkozy | L'Humanité
  • Un rapport sénatorial publié le 9 juillet propose 44 mesures pour combattre le séparatisme islamiste. LExpress.fr, Séparatisme islamiste : "Un phénomène sournois que plus grand monde ne nie aujourd'hui" - L'Express
  • Le séparatisme, selon la définition du dictionnaire, c’est la volonté de « certaines régions de se séparer des Etats auxquels elles appartiennent ». Nous avons connu le séparatisme breton plutôt balbutiant. L’Espagne a eu à souffrir du séparatisme, violent et sanglant, basque. Le séparatisme irlandais a fait trembler la Grande-Bretagne. Atlantico.fr, Pourquoi disent-ils tous et tout le temps "séparatisme" au lieu d’"islamisme" ? | Atlantico.fr

Traductions du mot « séparatisme »

Langue Traduction
Anglais separatism
Espagnol separatismo
Italien separatismo
Allemand separatismus
Chinois 分离主义
Arabe الانفصالية
Portugais separatismo
Russe сепаратизм
Japonais 分離主義
Basque separatism
Corse u separatismu
Source : Google Translate API

Synonymes de « séparatisme »

Source : synonymes de séparatisme sur lebonsynonyme.fr
Partager