La langue française

Particulariser

Définitions du mot « particulariser »

Trésor de la Langue Française informatisé

PARTICULARISER, verbe trans.

A. − Vieilli. Exposer d'une manière détaillée, circonstanciée. Particulariser un fait (Ac.). Il est bon dans certaines affaires de particulariser jusqu'à la moindre circonstance (Ac.).Pour moi (...), sans trop particulariser mes prophéties, je ne doute pas un moment que l'invasion de la Finlande (...) ne soit la source d'une grande catastrophe pour la Russie (J. de Maistre, Corresp., t.3, 1808, p.176).Nous avons là [dans les Mémoires d'Outre-tombe] une autre édition de René (...) plus détaillée et avec des circonstances réelles qui particularisent le récit (Sainte-Beuve, Chateaubr., t.1, 1860, p.93).
B. − Restreindre quelque chose de général à quelque chose de particulier. Son observation était générale, il n'a rien particularisé (Ac.).[Les Indiens] n'ont pas assez généralisé leurs idées, pour avoir des mots un peu abstraits; ils ne les ont pas assez particularisées, pour ne pas donner le même nom à des choses très-distinctes (Voy. La Pérouse, t.2, 1797, p.212).Sainte-Beuve, dans ses poésies, avait déjà particularisé l'amour général et lyrique et raconté ses sentiments au lieu de les chanter (Lemaitre, Contemp., 1885, p.42).
Empl. pronom. passif. Le substantif qui implique une idée de qualité, de manière d'être, tend naturellement à devenir un adjectif; c'est le passage du particulier au général. L'inverse est tout aussi fréquent; une idée générale de qualité se particularise en substantif; de là des mots comme baudet, renard, qui signifiaient d'abord, gai et rusé (Gourmont, Esthét. lang. fr., 1899, p.156).La vie se particularise en courants séparés (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception, 1945, p.186).
DR. Particulariser une affaire. ,,Poursuivre le châtiment d'un crime commun à plusieurs, contre un seul de ceux qui y ont eu part`` (Ac.).
C. − Caractériser par une/des propriété(s) particulière(s). Synon. singulariser.Zola (...) entre avec cet air lugubre et hagard, qui particularise ses entrées (Goncourt, Journal, 1880, p.92).Pour accuser ces différences et particulariser ses personnages, l'artiste recourt à la caricature la plus audacieuse (Lhote, Peint. d'abord, 1942, p.79):
. La maison natale est plus qu'un corps de logis, elle est un corps de songes. Chacun de ses réduits fut un gîte de rêverie. Et le gîte a souvent particularisé la rêverie. Nous y avons pris des habitudes de rêverie particulière. Bachelard, Poét. espace, 1957, p.33.
Empl. pronom.
passif. Le travail des hommes y est copié avec réalisme [à Sakarah]. Si le profil est d'un type unique (...) les corps et leurs attributs −sexuels entre autres −se particularisent parfois jusqu'à la charge (Cocteau, Maalesh, 1949, p.90).
réfl. dir. C'est déjà être Anglais que de mépriser les idées et les moeurs adoptées par les autres pays; mais c'est l'être tout à fait que de se distinguer et se particulariser par des manies affichées (Lorrain, Phocas, 1901, p.268).
REM.
Particularisé, -ée, part. passé en empl. adj.a) Qui est restreint à quelque chose de particulier. Quant à l'intérêt défendu, on peut le concevoir général (patrons ou commerçants) ou particularisé (bouchers) (...). La tendance va incontestablement vers une spécialisation de plus en plus étroite (Meynaud, Groupes pression Fr., 1958, p.99).b) Qui est caractérisé par une/des propriété(s) propre(s), particulière(s). J'espère qu'il n'a aucune grippe particularisée, plantée ici ou là; mais la générale suffit à vous rendre peu de chose (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1913, p.432).
Prononc. et Orth.: [paʀtikylaʀize], (il) particularise [-ʀi:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. Av. 1473 «faire connaître le détail de quelque chose» (Jean Jouvenel des Ursins, Hist. de Charles VI, éd. Denys Godefroy, Paris, 1653, p.248); 2. 1607 «distinguer quelqu'un en lui prêtant plus d'attention qu'à d'autres», ici «faire la cour (à une dame)» (Honoré d'Urfé, L'Astrée, 1repartie, IV, éd. H. Vaganay, t.1, p.149); 3. 1611 «rendre particulier» p.oppos. à généraliser (Cotgr.); 4. 1834 réfl. «se distinguer des autres, se singulariser» (Land.). Dér. de particulier* d'apr. l'étymon lat. particularis; suff. -iser*. Fréq. abs. littér.: 53.
DÉR.
Particularisation, subst. fém.Action de particulariser; p.méton., résultat de cette action. a) [Corresp. à supra B] La définition de la continuité donnée par Cauchy va apparaître comme une particularisation d'une définition plus générale; celle de la mesure de la discontinuité en un point (Gds cour. pensée math., 1948, p.185).b) [Corresp. à supra C] Il ne s'est jamais agi de «littérature européenne», ainsi qu'il [Gosse] le prétend; mais de «culture européenne», qui comporte une participation des diverses littératures de notre vieux monde, chacune puissamment individualisée. Et seule la particularisation de chaque littérature, seule sa nationalisation, permettrait l'européanisation de la culture (Gide, Journal, 1916, p.570).Les photographes (...) inventent la retouche, qui enlève à tout visage son caractère et substitue à la structure réelle (...) une image vaporeuse d'où toute particularisation est exclue (Lhote, Peint. d'abord., 1942, p.170). [paʀtikylaʀizasjɔ ̃]. 1resattest. a) «action de particulariser» [1575 d'apr. FEW t.7, p.678a, réf. abrégée non résolue»] 1645 (C. Oudin, Esp.-fr., Fr-Esp., 2epart.), ex. isolé, 1845 sociol. (C. Pecqueur ds Besch.: La particularisation en propriété absolue dans les mains des individus... des sources... matérielles de la richesse), b) 4equart xvies. «exposition détaillée» (Marnix, Ecrits, p.10 ds Hug.), ex. isolé; de particulariser, suff. -(a)tion*.

Trésor de la Langue Française informatisé

PARTICULARISER, verbe trans.

A. − Vieilli. Exposer d'une manière détaillée, circonstanciée. Particulariser un fait (Ac.). Il est bon dans certaines affaires de particulariser jusqu'à la moindre circonstance (Ac.).Pour moi (...), sans trop particulariser mes prophéties, je ne doute pas un moment que l'invasion de la Finlande (...) ne soit la source d'une grande catastrophe pour la Russie (J. de Maistre, Corresp., t.3, 1808, p.176).Nous avons là [dans les Mémoires d'Outre-tombe] une autre édition de René (...) plus détaillée et avec des circonstances réelles qui particularisent le récit (Sainte-Beuve, Chateaubr., t.1, 1860, p.93).
B. − Restreindre quelque chose de général à quelque chose de particulier. Son observation était générale, il n'a rien particularisé (Ac.).[Les Indiens] n'ont pas assez généralisé leurs idées, pour avoir des mots un peu abstraits; ils ne les ont pas assez particularisées, pour ne pas donner le même nom à des choses très-distinctes (Voy. La Pérouse, t.2, 1797, p.212).Sainte-Beuve, dans ses poésies, avait déjà particularisé l'amour général et lyrique et raconté ses sentiments au lieu de les chanter (Lemaitre, Contemp., 1885, p.42).
Empl. pronom. passif. Le substantif qui implique une idée de qualité, de manière d'être, tend naturellement à devenir un adjectif; c'est le passage du particulier au général. L'inverse est tout aussi fréquent; une idée générale de qualité se particularise en substantif; de là des mots comme baudet, renard, qui signifiaient d'abord, gai et rusé (Gourmont, Esthét. lang. fr., 1899, p.156).La vie se particularise en courants séparés (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception, 1945, p.186).
DR. Particulariser une affaire. ,,Poursuivre le châtiment d'un crime commun à plusieurs, contre un seul de ceux qui y ont eu part`` (Ac.).
C. − Caractériser par une/des propriété(s) particulière(s). Synon. singulariser.Zola (...) entre avec cet air lugubre et hagard, qui particularise ses entrées (Goncourt, Journal, 1880, p.92).Pour accuser ces différences et particulariser ses personnages, l'artiste recourt à la caricature la plus audacieuse (Lhote, Peint. d'abord, 1942, p.79):
. La maison natale est plus qu'un corps de logis, elle est un corps de songes. Chacun de ses réduits fut un gîte de rêverie. Et le gîte a souvent particularisé la rêverie. Nous y avons pris des habitudes de rêverie particulière. Bachelard, Poét. espace, 1957, p.33.
Empl. pronom.
passif. Le travail des hommes y est copié avec réalisme [à Sakarah]. Si le profil est d'un type unique (...) les corps et leurs attributs −sexuels entre autres −se particularisent parfois jusqu'à la charge (Cocteau, Maalesh, 1949, p.90).
réfl. dir. C'est déjà être Anglais que de mépriser les idées et les moeurs adoptées par les autres pays; mais c'est l'être tout à fait que de se distinguer et se particulariser par des manies affichées (Lorrain, Phocas, 1901, p.268).
REM.
Particularisé, -ée, part. passé en empl. adj.a) Qui est restreint à quelque chose de particulier. Quant à l'intérêt défendu, on peut le concevoir général (patrons ou commerçants) ou particularisé (bouchers) (...). La tendance va incontestablement vers une spécialisation de plus en plus étroite (Meynaud, Groupes pression Fr., 1958, p.99).b) Qui est caractérisé par une/des propriété(s) propre(s), particulière(s). J'espère qu'il n'a aucune grippe particularisée, plantée ici ou là; mais la générale suffit à vous rendre peu de chose (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1913, p.432).
Prononc. et Orth.: [paʀtikylaʀize], (il) particularise [-ʀi:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. Av. 1473 «faire connaître le détail de quelque chose» (Jean Jouvenel des Ursins, Hist. de Charles VI, éd. Denys Godefroy, Paris, 1653, p.248); 2. 1607 «distinguer quelqu'un en lui prêtant plus d'attention qu'à d'autres», ici «faire la cour (à une dame)» (Honoré d'Urfé, L'Astrée, 1repartie, IV, éd. H. Vaganay, t.1, p.149); 3. 1611 «rendre particulier» p.oppos. à généraliser (Cotgr.); 4. 1834 réfl. «se distinguer des autres, se singulariser» (Land.). Dér. de particulier* d'apr. l'étymon lat. particularis; suff. -iser*. Fréq. abs. littér.: 53.
DÉR.
Particularisation, subst. fém.Action de particulariser; p.méton., résultat de cette action. a) [Corresp. à supra B] La définition de la continuité donnée par Cauchy va apparaître comme une particularisation d'une définition plus générale; celle de la mesure de la discontinuité en un point (Gds cour. pensée math., 1948, p.185).b) [Corresp. à supra C] Il ne s'est jamais agi de «littérature européenne», ainsi qu'il [Gosse] le prétend; mais de «culture européenne», qui comporte une participation des diverses littératures de notre vieux monde, chacune puissamment individualisée. Et seule la particularisation de chaque littérature, seule sa nationalisation, permettrait l'européanisation de la culture (Gide, Journal, 1916, p.570).Les photographes (...) inventent la retouche, qui enlève à tout visage son caractère et substitue à la structure réelle (...) une image vaporeuse d'où toute particularisation est exclue (Lhote, Peint. d'abord., 1942, p.170). [paʀtikylaʀizasjɔ ̃]. 1resattest. a) «action de particulariser» [1575 d'apr. FEW t.7, p.678a, réf. abrégée non résolue»] 1645 (C. Oudin, Esp.-fr., Fr-Esp., 2epart.), ex. isolé, 1845 sociol. (C. Pecqueur ds Besch.: La particularisation en propriété absolue dans les mains des individus... des sources... matérielles de la richesse), b) 4equart xvies. «exposition détaillée» (Marnix, Ecrits, p.10 ds Hug.), ex. isolé; de particulariser, suff. -(a)tion*.

Wiktionnaire

Verbe

particulariser transitif \paʁ.ti.ky.la.ʁi.ze\ 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se particulariser)

  1. Faire connaître le détail, les particularités d’une affaire, d’un événement.
    • Il est bon dans certaines affaires de particulariser jusqu’à la moindre circonstance.
    • Particulariser un fait.
  2. Rendre particulier.
    • Son observation était générale, il n’a rien particularisé.
  3. (Pronominal) Se distinguer des autres par ses opinions, par ses actes, par ses paroles.
  4. (Pronominal) (Jurisprudence criminelle) Poursuivre le châtiment d’un crime commun à plusieurs, contre un seul de ceux qui y ont eu part.
    • Particulariser une affaire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARTICULARISER. v. tr.
Faire connaître le détail, les particularités d'une affaire, d'un événement. Il est bon dans certaines affaires de particulariser jusqu'à la moindre circonstance. Particulariser un fait. Il signifie quelquefois Rendre particulier, par opposition à Généraliser. Son observation était générale, il n'a rien particularisé.

SE PARTICULARISER signifie spécialement Se distinguer des autres par ses opinions, par ses actes, par ses paroles. En termes de Jurisprudence criminelle, Particulariser une affaire, Poursuivre le châtiment d'un crime commun à plusieurs, contre un seul de ceux qui y ont eu part.

Littré (1872-1877)

PARTICULARISER (par-ti-ku-la-ri-zé) v. a.
  • 1Faire connaître les détails. Un exact historien est obligé à particulariser les accidents importants de son histoire, Scarron, Rom. com. II, 15. De la particulariser en détail [la ville d'Orléans dont il avait donné une description générale], je vous ennuierais, La Fontaine, Lett. à sa femme, 30 août 1663. On ne saurait écrire pour trop de monde, ni particulariser trop les cas, Pascal, Prov. VIII. Il [Moïse] ne parle point en l'air : il particularise et circonstancie toutes choses, comme un homme qui ne craint point d'être démenti, Bossuet, Hist. II, 3. S'il faut être un peu en garde contre les historiens qui remontent à la tour de Babel et au déluge, il ne faut pas moins se défier de ceux qui particularisent toute l'histoire moderne, qui entrent dans tous les secrets des ministres…, Voltaire, Russie, Préface.
  • 2Rendre particulier, par opposition à généraliser. Il faut particulariser cette proposition générale, Pascal, Pens. IV, 6, éd. HAVET.

    Terme de jurisprudence criminelle. Particulariser une affaire, la poursuivre contre un seul de ceux qui s'y trouvent impliqués.

  • 3Se particulariser, v. réfl. Devenir particulier. Dans une grande république… les intérêts se particularisent : un homme sent d'abord qu'il peut être heureux, grand, glorieux sans sa patrie, Montesquieu, Esp. VIII, 16.

HISTORIQUE

XVe s. Et de ce, le dit Gentien n'avoit rien particularisé, ne nommé aucuns particuliers, Juvénal Des Ursins, Charles VI, 1412.

XVIe s. Et estoit contraint le roy, s'il vouloit particularizer quelque bienfait [le donner à son gré à un particulier], de mentir à ceux-cy, et dire qu'il y avoit deja pourveu, Carloix, II, 10. Les autres signes seront particularisés en leur lieu, Paré, VI, 14. Et à fin que rien ne leur defaillist de tout ce qui estoit particularisé par l'oracle, Amyot, Arist. 29. Asteure [à cette heure] que la vieillesse me particularise et sequestre aulcunement des formes communes, Montaigne, IV, 124.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PARTICULARISER, v. act. (Gram.) c’est entrer dans le détail des circonstances d’un événement qu’on raconte, d’une affaire qu’on rapporte, d’un objet dont on parle.

Particulariser une affaire en matiere criminelle, c’est en poursuivre la vindicte contre un seul coupable, à l’exclusion de ses complices. En ce sens, particulariser c’est commettre une injustice.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « particulariser »

Lat. particularis, particulier (voy. PARTICULIER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin particularis et -iser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « particulariser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
particulariser partikylarize

Citations contenant le mot « particulariser »

  • Dérivé de la rumba, le Soukouss va essayer de se particulariser par « une longue exécution instrumentale avec une prestation improvisée de guitare », d’après wikipedia. , Le célèbre musicien congolais, Aurlus Mabele emporté par le Coronavirus -
  • Au contraire, la criminalité en col blanc, celle qui se joue, sans user de violence physique caractérisée, des procédures habituelles destinées à encadrer le transfert légal de biens, de richesses, celle qui fausse le jeu des règles normales de la vie administrative ou de l'économie de marché, est beaucoup plus difficile à faire condamner par la justice. Il faut un tout autre niveau de preuve. Par exemple, il y a une enquête d'un sociologue et d'une juriste sur les rares condamnations pour fraude fiscale en France dans les années 2010 qui montrent qu'il faut vraiment faire preuve d'une maladresse insigne avec les autorités fiscales pour se retrouver devant des juges, et que, même là, devant le tribunal, il suffit de pas grand-chose pour s'en sortir sans trop de dommage. Il n'y a sans doute presque jamais de la criminalité en col blanc qui soit jugée en comparution immédiate. La bataille judiciaire pour l'établissement des faits en matière de criminalité en col blanc peut être sans fin, et même les juges ne sont pas nécessairement très sensibles au raisonnement que j'ai tenu d'un grave dommage fait à l'ensemble d'entre nous, eux aussi préfèrent particulariser le dommage. Planet, "Quand un politicien est pris les doigts dans le pot de confiture, il doit payer le prix fort"
  • Toutefois, Guzzi n’a pas apporté de modifications techniques pour en faire une version vraiment différente. La concurrence n’hésite pas à particulariser (plus ou moins) habilement ses modèles: BMW avec la F 850 GS Adventure, Suzuki et la V-Strom 1050 XT, KTM via une 790 Adventure R ou Triumph avec ses 900 Tiger Rally. Toutes profitent de spécificités châssis ou électroniques (ou les deux) alors que la V85 TT Travel ne fait que piocher dans l’étagère des accessoires. , Moto-Guzzi V 85 TT Travel 2020 - Fiche moto - Motoplanete
  • Interrogé sur les victimes du Covid19, monsieur Bangoura a précisé que les membres de son association n’ont heureusement pas été directement touchés jusqu’à ce jour. Mais, en tant que Guinéen, ils se sentent tous concernés ont d’ailleurs contribué, financièrement. « S’il faut particulariser, la communauté des ressortissants de la Basse Côte n’a pas enregistré de victimes du COVID-19 pour l’instant. Nous avons été contactés par le bureau de l’association des ressortissants guinéens de New York, New Jersey et Connecticut (GUICA) pour une assistance financière ; et, nous avons apporté notre contribution. Nous avons été indirectement touchés par les pertes dans la communauté guinéenne en général. La Basse Côte fait partie de la Guinée ; et, si une partie de la Guinée est touchée, c’est toute la Guinée qui est touchée. Nous regrettons très fort toutes ces pertes en vies humaines de Guinéens à cause de cette pandémie. Nous compatissons aussi à la douleur de toutes ces familles pleurées, ainsi qu’à toute la communauté guinéenne ». Guinée Matin - Les Nouvelles de la Guinée profonde, Monchon Bangoura dénonce : « le COVID19 est mal géré en Guinée… Les chiffres de l’ANSS ne sont pas fiables… » - Guinée Matin - Les Nouvelles de la Guinée profondeGuinée Matin – Les Nouvelles de la Guinée profonde
  • Dans ce cadre, ils ont mis en place cette plateforme « Culture Contre Coronavirus » ou CCC pour présenter toutes les actions qui seront menées dans cette campagne, sans particulariser telle ou telle structure. Vive la synergie des acteurs culturels ! Abou Guiteye de Bama’Art a mis gratuitement un camion équipé pour une caravane qui va sillonner Bamako. Barou Diallo a mis son studio aussi à disposition ; Djelimady Sissoko travaille à l’arrangement de quelques chansons, Fousseyne Diakité a créé le logo ; certains artistes ont prêté leur image dans le cadre de la production de petites vidéos ; notamment Master Soumy, Diamy Sacko, Alima Togola, Vieux Farka, Calibre 27, ATT Junior, entre autres. Une autre initiative a permis, à travers le Fonds Maaya, de lancer le Fonds d’urgence de solidarité (FUSA) destiné à soutenir 100 artistes pendant la gestion de la pandémie. Ainsi ce sont presque tous les artistes qui évoluent dans le domaine des arts vivants qui se sont lancés dans la production de vidéos. Qu’ils soient marionnettistes ou danseurs, ils redoublent de créativité pour faire passer le message. La compagnie bamakoise Don Sen Folo a ainsi inventé une chorégraphie silencieuse des mains et des corps plus forte que les mots. , Culture contre coronavirus : Artistes et opérateurs culturels s’investissent - Bamada.net
  • Pourquoi spécialement Tizi Ouzou et pas, par exemple, une wilaya saharienne qui ait souffert du déni de l’ancien système mafieux. C’est une erreur de vouloir chaque fois particulariser la Kabylie alors que celle-ci possède les mêmes droits et devoirs que n’importe quelle région de l’Algérie « une et indivisible ». Cap Algérie, Tizi-Ouzou : Appel au président de la République pour visiter la wilaya - Cap Algérie

Traductions du mot « particulariser »

Langue Traduction
Anglais particularize
Espagnol particularizar
Italien particularize
Allemand spezifizieren
Chinois 具体化
Arabe خصص
Portugais particularizar
Russe вдаваться в подробности
Japonais 特定する
Basque particularize
Corse particularizà
Source : Google Translate API

Synonymes de « particulariser »

Source : synonymes de particulariser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « particulariser »

Particulariser

Retour au sommaire ➦

Partager