La langue française

Panard

Sommaire

  • Définitions du mot panard
  • Étymologie de « panard »
  • Phonétique de « panard »
  • Citations contenant le mot « panard »
  • Traductions du mot « panard »
  • Synonymes de « panard »
  • Antonymes de « panard »

Définitions du mot panard

Trésor de la Langue Française informatisé

PANARD1, -ARDE, adj.

MÉD. VÉTÉR. [En parlant d'un cheval; p.oppos. à cagneux] ,,Dont les deux pieds de devant sont tournés en dehors`` (Ac.).
Plus rarement. Cheval panard du derrière. Cheval dont le défaut d'aplomb s'applique aux membres postérieurs (d'apr. Tondra Cheval 1979).
P.anal.
[En parlant d'un autre animal] Conscient de sa bassesse, il en rougissait se traitant à haute voix de butor, de mufle, de crapaud panard et venimeux, de cochon rengorgé (Aymé,Passe-mur., 1943, p.57).
[En parlant d'un être hum.] Le bassin de la femme, dès qu'il s'évase trop, est laid: il alourdit la forme, écrase et raccourcit les jambes, qu'il tend à rendre panardes (Montherl.,Olymp., 1924, p.279).
Prononc. et Orth.: [pana:ʀ], fém. [-aʀd]. Att. ds Ac. dep. 1762 (au masc.). Étymol. et Hist. 1750 (Bourgelat, Élém. d'hyppiatrique, I, 144 ds DG). Du prov. mod. panard «boiteux» (Mistral), prob. dér. de pan «côté», lui-même att. seulement dans le parler lim., mais peut-être plus répandu antérieurement en lang. d'oc (FEW t. 7, 563b, note 6).

PANARD2, subst. masc.

Pop. ou arg.
A. − Pied (humain). Panards nus; traîner les panards; s'approcher sur la pointe des panards; ne pas mettre les panards dehors. I' m' faut des péniches, un peu plus tu verrais mes panards à travers celles-ci (Barbusse,Feu, 1916, p.87).Il était difficile, question des chaussures... Toujours des empeignes de drap beige et petits boutons de nacre... Seulement il était comme moi il cocotait dur des panards (Céline,Mort à crédit, 1936, p.412).Ce prétentiard se mit à râler parce qu'un vieux con lui piétinait les panards avec une fureur sénile (Queneau,Exerc. style, 1947, p.170).
[En parlant d'un animal] Les panards d'un lion (Marcus,Quinze fables, 1947, p.3).
P.méton. Chaussure, soulier. «Si je vous écrasais les pieds sous mes panards de 46, des panards dans lesquels je serai à l'aise pour jardiner», [ouvrier, Paris, 1924] (Esnault,Notes compl. Poilu, [1919], 1957).
B. −
1. Partage du produit d'un vol. Au panard, on avait touché chacun 500 baluchons (Le Breton1960).
P.méton. Part (dans le partage du produit d'un vol). Palper son panard, ,,toucher sa part de butin (vol., 1928)`` (Esn. 1966). Synon. prendre son pied*.Jamais de sa putain de vie il n'avait [dans ses cambriolages] encaissé un tel panard [plus de vingt millions] (Le Breton,Rififi, 1953, p.63).
2. Loc. Prendre son panard. Jouir (sexuellement). Synon. prendre son pied*.Avec un mâle, Ginette n'avait jamais pu prendre son panard. Comme elle était un peu gouine sur les bords, y avait qu'avec les soeurs qu'elle s'envoyait en l'air (Le Breton1960).
Prononc.: [pana:ʀ]. Étymol. et Hist. 1. 1898 «soulier» (Voyou d'apr. Esn.); 1901 (Bruant, p.411); 2. 1910 «pied» (pop.d'apr. Esn.); 1918 (Dauzat, Arg. guerre, p.113). De panard1*.

Wiktionnaire

Adjectif

panard masculin

  1. (Hippologie) Se dit d’un cheval dont les deux pieds de devant sont tournés vers le dehors.
    • Les protège-boulets sont destinés aux chevaux qui ont des problèmes d’aplomb comme les chevaux panards.

Nom commun

panard \pa.naʁ\ masculin

  1. (Argot) Pied.
    • Il se retrouve les panards à l’air et c’est trop la honte.
  2. (Familier) Synonyme de pied dans les expressions « Le pied ! » et « Quel pied ! », extase, bonheur intense.
    • C’était vraiment super cette journée de ski, le panard total !
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PANARD. adj. m.
T. de Manège. Il se dit d'un Cheval dont les deux pieds de devant sont tournés en dehors.

Littré (1872-1877)

PANARD (pa-nar) adj. m.
  • Cheval panard, cheval dont les pieds de devant sont tournés en dehors, par opposition au cheval cagneux, dont les pieds sont tournés en dedans.

    On dit aussi, dans le même sens : cheval panard du derrière.

    Panard du boulet, se dit d'un cheval dont les boulets seuls sont trop tournés en dehors.

    À l'instar de crochet (voy. CROCHET), on laisse généralement invariable l'adjectif panard. Des chevaux, une jument crochet ou panard, Legoarant

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PANARD. - Ajoutez : ÉTYM. L'origine étant inconnue, M. Bugge, Romania, n° 10, p. 156, dit : « Le mot est probablement dérivé d'un adjectif, de même que vieillard, l'ancien français blanchard. Je rattache panard au latin pandus, qui signitie curvus, incurvus, esp. pando, légèrement courbé vers le milieu. Panard pour pandard ; comparez prenons pour prendons, vieux français espanir représentant le latin expandere, vieux français responent pour respondent. » C'est une conjecture qui restera telle tant que panard sera aussi dénué de tout document.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « panard »

Origine inconnue. Il y avait dans l'ancienne langue un panart, signifiant couteau, poignard.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Adjectif) (XVIIIe siècle) D’origine incertaine. Viendrait de l’occitan panard (« boiteux ») issu [1] par substitution de suffixe de panet (« chiffe, loque »), dérivé de pan.
Une seconde hypothèse est que le mot dériverait d’un adjectif non attesté pandard, par la perte classique du « d », venant lui même du latin pandus (« courbé », « recourbé »), qui a donné l’espagnol pando (« bombé »).
(Nom) (1898) Substantivation de l’adjectif.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « panard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
panard panar

Citations contenant le mot « panard »

  • « Prendre son pied », étonnante phrase d’argot qui semble associer plaisir et contorsionnisme. Mais d’où vient-elle ? Qui donc pense à se saisir de son « panard » au moment où il décharge ? Personne, et pour cause. Biba Magazine, Les mots du sexe : pourquoi dit-on « prendre son pied » ? - Biba Magazine
  • Mettre sur un même panard l'UE telle qu'elle est et la Russie conquérante de Poutine nécessite effectivement de posséder un type de "culture" que je ne possède effectivement pas autant que vous. Quand au "pognon", qui pour moi signifie avant tout une élévation du niveau de vie des populations si on sait en produire avec une économie performante,il est certain que le petit peuple russe, notamment les retraités qui viennent d'être maltraités par le système Poutinien plus enclin à dépenser pour de l'armement alors que personne à l'exception peut être bientôt les chinois ne menace la Russie, en désirerait autant sinon plus que de la culture, ce concept dont aiment se gargariser les snobinards. Liberté d'expression, Bloc-notes : Pourquoi Macron n’a pas de leçons à donner - Liberté d'expression
  • - Le panard... On est en vacances ! Toute la journée avec Christelle et les enfants, j'ai enfin du temps libre pour tout ce que je ne peux pas faire le reste de l'année. Le panard, c'est le mot ! AgoraVox, Confinement renforcé : Du paradis à l'enfer, selon que vous serez nanti ou misérable... - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « panard »

Langue Traduction
Anglais panard
Espagnol panard
Italien panard
Allemand panard
Chinois 潘纳德
Arabe بانارد
Portugais panard
Russe panard
Japonais パナード
Basque panard
Corse panard
Source : Google Translate API

Synonymes de « panard »

Source : synonymes de panard sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « panard »

Partager