La langue française

Organe

Définitions du mot « organe »

Trésor de la Langue Française informatisé

ORGANE, subst. masc.

A. − [Élément d'un corps, d'une plante]
1. BIOL. Ensemble d'éléments cellulaires physiologiquement différenciés et combinés, remplissant une fonction déterminée. La formation, les fonctions d'un organe. La fonction d'un organe et le service que l'animal en tire pour la satisfaction de tel ou tel besoin, ne sont pas ce qu'il y a pour cet organe de plus fondamental, de plus fixe et de plus caractéristique (Cournot,Fond. connaiss.,1851, p.86).L'inspecteur: Tu m'entends, Asphlaroth, mes organes les plus vils et les plus ridicules te défient aujourd'hui. Non pas mes poumons, mon coeur, mais ma vésicule biliaire, ma glotte, ma membrane sternutatoire (Giraudoux,Intermezzo,1933, i, 4, p.23):
1. On pourrait dire que les yeux expriment plutôt les passions, et que les ailes du nez expriment plutôt les émotions. D'après cela un notaire doit être attentif aux petits mouvements de l'organe respiratoire, et ne pas attacher d'importance aux opinions du spectateur. Alain,Propos,1921, p.270.
P. anal. Tant qu'une enceinte subsistait, Paris poussait et pressait sur lui-même, prenait une densité anormale, étouffait son peuple, comprimait jusqu'à l'extrême incommodité tous les organes urbains (Romains,Hommes bonne vol.,1932, p.197).
En partic.
Organe dentaire. ,,Ensemble anatomofonctionnel constitué par la dent et ses éléments de soutien (alvéole et gencive)`` (Méd. Biol. t.3 1972).
Organes sexuels, p. ell., organes. Synon. parties génitales, p. ell., parties.Va donc, crispe-toi les organes, masturbe-toi donc, meurs en te donnant des jouissances (Janet,Obsess. et psychasth.,1903, p.17).
SYNT. Organes abdominaux, auditifs, buccaux, cérébraux, phonateurs, récepteurs, reproducteurs, sécréteurs, sécrétoires, sensitifs, sensoriels; organes du goût, de la parole, de la pensée, de la phonation, de reproduction, de la respiration, des sensations, du sentiment, de la voix.
2. BOT. Au centre des anthères est, pour l'ordinaire, l'utérus ou l'organe femelle de la fleur, appelé pistil, peut-être du nom grec (...), foi, confiance: c'est un tuyau destiné à recevoir les poussières des étamines (Bern. de St-P.,Harm. nat.,1814, p.323):
2. Rivée au sol, astreinte à vivre et à se nourrir sur place, la plante n'a que des moyens limités de résistance. Ils n'en sont que plus caractéristiques. C'est sur les tissus, le feuillage, la taille, le développement respectif des organes extérieurs et souterrains que porte l'adaptation. Vidal de La Bl.,Princ. géogr. hum.,1921, p.107.
3. La voix d'une personne. Les beaux vers, lus avec Valérie, prononcés avec son organe charmant, assis auprès d'elle (...) Mon ami, j'étais bien heureux (Krüdener,Valérie,1803, p.25).En dehors de la question politique, répliqua le jeune homme, dont l'organe indiquait un Provençal, il n'en est pas moins vrai que la bourgeoisie a mal compris sa mission (Balzac,Pts bourgeois,1850, p.49).L'organe sonore, le débit majestueux, prêtaient une apparence de force à ses moindres paroles (Martin du G.,Thib., Pénitenc., 1922, p.724).
B. − P. anal.
1. MÉCAN., ÉLECTR. Partie d'une machine, d'un dispositif, ayant une fonction déterminée. Organe d'assemblage, de commandement. Les organes d'une locomotive (Ac.1878-1935).À raison du peu d'amplitude de course tant de la touche que de la soupape elle-même (...) on ne peut (...) rien sacrifier de la rigueur d'ajustage pour laisser un peu de jeu aux organes de transmission (Schmitt, Simon, Guédon,Nouv. manuel organiste,1905, p.109).Dans les fraiseuses et dans les perceuses, le porte-outil se confond avec l'organe de serrage (Gorgeu,Machines-outils,1928, p.70).Notons avant tout qu'un réglage précis dépend (...) de l'organe de commande que nous allons décrire (Catal. instrum. lab. [Prolabo], 1932, p.149).
2. INFORMAT. ,,Dispositif mécanique, électro-mécanique ou électronique faisant partie d'un ordinateur et remplissant une fonction bien définie`` (Le Garff 1975). Organe de calcul, de commande, d'entrée-sortie (Le Garff 1975).
C. − P. anal. ou au fig. Celui, celle, ce qui sert d'instrument, d'intermédiaire.
1. [En parlant d'une pers.] Porte-parole, personne par l'entremise de laquelle on s'exprime, on s'explique ou on agit. Vieilli. Cet homme ne fait rien que par l'organe d'un tel (Ac.1798-1878).Jusqu'ici [quand il affirme que toute doctrine nécessaire est une doctrine vraie], Rousseau n'est que l'organe de la tradition universelle (Lamennais,Indifférence, t.1, 1817-23, p.84).
2. Journal, publication périodique exprimant les opinions d'un parti, les intérêts d'un groupement. Il défendait la dignité, la gravité de son journal; et de tels éloges, donnés à une fille, à une simple fille, apparaîtraient monstrueux, salissants, dans une feuille dont il avait eu tant de peine à faire un organe austère (...). Mais le Globe, c'était sacré (Zola,Paris, t.2, 1897, p.204).Le nouvel organe proposait deux modes d'abonnement: le tarif nouveau, 48 francs par an; ou bien l'ancien tarif, 80 francs, ce dernier donnant droit à 80 francs de publicité. C'était donner le journal pour rien aux annonceurs (Morienval,Créateurs gde presse,1934, p.55).La Pariser Tageszeitung est à la fois un journal d'information générale et un organe de combat. Violemment antihitlérien, il tend à l'union de toutes les tendances de l'émigration (Civil. écr.,1939, p.38-6).
3. ADMIN. Personne ou service chargé d'une fonction précise. Organe exécutif d'une commune (Admin. 1972).
a) [En parlant d'une pers.] Personne physique ou morale, ou groupe d'individus assurant une certaine fonction sociale, et, en partic., considérés comme exprimant la volonté d'une personne juridique collective (d'apr. Cap. 1936). Ce magistrat est un digne organe des lois, de la justice (Ac. 1835, 1878). Le juge, organe de la justice (Foulq. 1971).
b) [En parlant d'une institution] DR. Institution chargée de faire fonctionner une catégorie déterminée de services, de représenter, dans une tâche déterminée, un groupe d'individus (d'apr. Cap. 1936). Organe administratif, fédéral, gouvernemental, judiciaire, officiel, officieux, de renseignement. Le ministère public est l'organe de l'accusation (Ac.1935).L'État, expression et organe de cette société, est un composé d'oligarchie bourgeoise et capitaliste, de démocratie et de puissance prolétarienne (Jaurès,Ét. soc.,1901, p.178).La mise en place des organes politiques du Conseil [de l'Europe] −le Comité des Ministres et l'Assemblée consultative −et de l'organe administratif −le secrétariat général (Pt manuel Conseil Europe,1951, p.11):
3. Il y a bien une fonction législative distincte de la fonction exécutive et la division du travail veut que l'on confie ces fonctions à des organes différents. Mais il n'y a pas lieu de parler de séparation des pouvoirs, ni d'interdire que l'organe chargé de la fonction exécutive soit subordonné à l'organe législatif de manière étroite. Vedel,Dr. constit.,1949, pp.158-159.
Rem. 1. Vieilli, mus. Instrument de musique. Il s'est trouvé un brave musicien, jouant fort bien du tambour. Persuadé de la supériorité de la caisse claire sur tous les autres organes de la musique, il écrivit (...) une méthode pour cet instrument et dédia son ouvrage à Rossini (Berlioz, Grotesques mus., 1869, p.34). Liszt (...) tendait un peu trop à donner sur le piano l'impression de tout l'orchestre (...) le piano est alors un orgue à percussion avec le caractère neutre et uniforme de l'orgue, cet organe presque abstrait de la quantité sonore (Suarès, Debussy, 1936, p.74). 2. Arg. Faim. Avoir organe, crever, piler d'organe (Esn. 1966). J'ai organe, allons-nous morfiller. [=] J'ai faim, allons-nous manger (Dict. complet de l'arg., 1844, p.45).
Prononc. et Orth.: [ɔ ʀgan]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1remoitié du xiies. «instrument de musique» (Psautier Oxford, CXXXVI, 1 et 2, éd. F. Michel); 2. 1465 «la voix comme moyen d'expression» (Proc. crim. de la Saignant, A. Dijon ds Gdf. Compl.); 3. mil. xvies. «personne qui sert d'intermédiaire» (Anon., trad. Bullinger, I, 13, p.152 ds Hug.); 4. 1782 «journal qui exprime les opinions d'un parti» (Linguet, Annales politiques, civiles et littéraires, X, 463 ds Gohin, p.365). B. 1. 1404 «qui sert d'instrument, en parlant du corps humain» (Christine de Pisan, Livre des fais et bonnes moeurs de Charles V, éd. Michaud et Poujoulat, I, 9, p.599); 2. 1466 orgain «partie d'un corps vivant remplissant une fonction déterminée» (P. Michault, Le Doctrinal du temps présent, éd. T. Walton, L, 29, p.125); 3. 1860 «chacun des éléments essentiels d'une machine» (L. Villerme, Les Machines agricoles in R. des 2 mondes, 1erjuill., p.219 ds Quem. DDL t.10); 4. 1927 «institution chargée de faire fonctionner certains services de l'état» (B. des lois, 13 juillet, no445, p.2215). Empr. au lat organum «instrument (en général)», «(fig.) ressorts, moyens», «instrument de musique», lui-même empr. au gr. ο ρ γ α ν ο ν «instrument de travail», «de musique», «organe du corps». Fréq. abs. littér.: 5835. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 17695, b) 4834; xxes.: a) 4431, b) 4458. Bbg. Sckomm, 1933, pp.9-10.

Wiktionnaire

Nom commun

organe \ɔʁ.ɡan\ masculin

  1. Partie d’un organisme vivant, considéré comme un tout et comme remplissant une fonction nécessaire ou utile à sa vie.
    • Voilà pourquoi la fissiparité n'est point possible chez les êtres dont la vie se trouve concentrée en une parfaite unité, et qui ont des organes centraux , un cœur et un cerveau. — (C. F. Burdach, Traité de physiologie considérée comme science d'observation, traduit de l'allemand par A. J. L. Jourdan, tome 1, Paris : chez J.-B. Baillière, 1837, p. 49)
    • « Tous les animaux, écrivait Bichat, sont des assemblages de divers organes qui, en exécutant chacun sa fonction, concourent, chacun à sa manière, à la conservation du tout. » — (Dujaric de la Rivière R., 1969. Cuvier, sa vie, son œuvre, Pages choisies. J. Peyronnet (Les maîtres de la biologie) ed., 1 vol., 117 p., page 29.)
    • Les sulfatages précoces que beaucoup hésitaient à faire avaient pourtant l'avantage d'atteindre tous les organes de la vigne, notamment les mannes, c'est-à-dire les futurs raisins. — (Philippe Roudier, Vignoble et vignerons du Bordelais (1850-1980), page 265, Presses universitaires de Bordeaux, 1994)
  2. (En particulier) La voix.
    • […], dit La Brière d’une voix douce et mélodieuse qui produisit un soudain contraste avec le ton péremptoire du poète dont l’organe flexible avait quitté le ton de la câlinerie pour le ton magistral de la Tribune. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Le Carcan rentrait des champs ; il fut mis au courant de l’affaire et bientôt mêla son organe tonitruant aux glapissements de sa conjointe. — (Louis Pergaud, Joséphine est enceinte, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  3. (Par analogie) Les diverses parties d’une machine.
    • Le ramasseur fonctionne à la manière d'un râteau rotatif qui soulève le fourrage ou la paille en andain sur le sol et l'élève vers les organes internes de la presse. — (Fiches sécurité machines agricoles et forestières: fonctions, conception, utilisation, Cemagref Éditions, nov. 2002, page 99)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  4. (Figuré) Ce dont on se sert pour déclarer ses volontés, par l’entremise et par le moyen de quoi on fait quelque chose.
    • Le ministère public est l’organe de l’accusation.
  5. (Par analogie) Journal, gazette de propagande, toute publication en tant qu'elle est le porte-parole d'une institution ou d'un groupe d'influence.
    • Jean-Pierre Baud […] fut aussi le rédacteur (du n° 1 au n° 15) de l’organe de ladite Amicale, ce bulletin « irrégulomadaire » (dixit Georges Mahé) qu'était à ses débuts notre cher Petit Diagonaliste.

— (Paul Fabre, Moi, mon truc, c'était le vélo, Gilbert Jaccon éditeur, 2017, p. 24)

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ORGANE. n. m.
Partie d'un corps organisé, laquelle remplit quelque fonction nécessaire ou utile à la vie. L'organe de la vue, de l'ouïe, de l'odorat, du goût. Les organes des sens. Les muscles sont les organes du mouvement. La conformation, le jeu des organes. Les feuilles et les fleurs sont des organes essentiels des végétaux. Il se dit particulièrement de la Voix. Avoir un bon organe, un bel organe, un mauvais organe. Il se dit aussi des Diverses parties d'une machine. Les organes d'une locomotive.

ORGANE se dit figurément de Ce dont on se sert pour déclarer ses volontés, par l'entremise et par le moyen de quoi on fait quelque chose. Le ministère public est l'organe de l'accusation. Par analogie, Ce journal est l'organe du ministère. L'organe d'un parti.

Littré (1872-1877)

ORGANE (or-ga-n') s. m.
  • 1 Terme de mécanique. Nom donné à diverses parties d'une machine. Les organes d'une locomotive.
  • 2Partie du corps vivant, envisagée par rapport à sa fonction. Les jambes sont les organes qui suffisent pour marcher, Pascal, Prov. II. Qu'est-ce que l'esprit dont les hommes paraissent si vains ?… une heureuse conformation d'organes qui s'usent, Fléchier, Mme de Mont. Une grande passion est une espèce d'âme, immortelle à sa manière, et presque indépendante des organes, Fontenelle, Du Verney. La délicatesse des organes donne à l'âme plus de facilité à saisir les nuances, Bonnet, Ess. anal. âme, ch. 23. Homme, songe que c'est à la faiblesse de tes organes que tu dois la qualité qui te distingue des animaux, Diderot, Claude et Nér. II, 61. Il est évident que vous sentez un objet que vous touchez, comme si votre âme était dans votre main ; que vous sentez un objet que vous voyez, comme si votre âme était dans vos yeux ; et qu'en un mot, toutes vos sensations paraissent être dans les organes, qui n'en sont que la cause occasionnelle, Condillac, Art. de rais. I, 6. L'homme est une intelligence servie par des organes, Bonald, Recherches sur les premiers objets de nos connaissances morales.

    Fig. Les fils du télégraphe électrique, ces frêles organes de la communication entre les peuples.

  • 3 Fig. Se dit de ce qui sert comme d'instrument. La science est l'organe le plus nécessaire pour la conduite et pour l'instruction des hommes, Patru, Plaidoyer 4. Il ne suffit pas de lui [au monde] opposer des raisons et des maximes contraires… autant d'hommes qui nous parlent, autant d'organes qui nous les inspirent [les maximes du monde], Bossuet, Sermons, Vérit. convers. I. La parole est devenue l'organe de la dissimulation, Fléchier, Duc de Mont. La raison est l'organe du vrai, le goût est l'organe du beau, Marmontel, Œuvr. t. X, p. 28.
  • 4La voix. Ce chanteur n'a pas d'organe. Veuillent les immortels, s'expliquant par ma bouche, Prêter à mon organe un pouvoir qui le touche ! Voltaire, Mort. de Cés. III, 2. Il y a un acteur excellent, à ce qu'on dit, garçon d'esprit, belle figure, bel organe, plein de sentiment, Voltaire, Lett. Richelieu, 22 oct. 1764. Et, dégradant son généreux organe, Il ne fut plus qu'un orateur profane, Gresset, Ver-vert, ch. 3. L'organe humain ne veut ni raideur, ni mollesse ; Trop faible il nous échappe, et trop fort il nous blesse, Delille, Convers. III.
  • 5Personne dont on se sert pour déclarer ses volontés, ses désirs, ses sentiments. La volonté de Dieu dont les supérieurs sont les organes, Massillon, Profess. relig. 3. De vos dieux cependant interrogez l'organe, Voltaire, Œdipe, III, 3. Et quand ce saint pontife organe du Seigneur…, Voltaire, Zaïre, IV, 1. Organes odieux d'un jugement inique, Voltaire, Tancr. III, 6. Un philosophe illustre [Fontenelle], qui a été si longtemps le digne organe de cette compagnie [l'Académie des sciences], Condorcet, Malouin. Il en est de l'historien et de l'orateur comme du poëte : éclairés et vertueux, ce sont les organes de la justice, les flambeaux de la vérité ; passionnés et corrompus, ce ne sont plus que les courtisans de la prospérité, les vils adulateurs du crime, Marmontel, Fragm. philos. mor. gloire. Tirésias, que le destin éclaire, De ce destin organe involontaire, à ces amants, près de combler leurs vœux, Avait prédit cet avenir affreux, Malfilâtre, Narcisse, ch. II.
  • 6Journal. Les libéraux sentaient le besoin d'un organe.
  • 7Nouvel organe, Novum organum, titre de la deuxième partie de la Grande rénovation de F. Bacon ; c'est Aristote qui avait donné ce nom à sa logique, et c'est d'après lui que Bacon a nommé son ouvrage Novum organum. Bacon a donc eu bien raison de dire que nous avions besoin d'un novum organum, et que non-seulement nous avions besoin de créer cet organe tout nouveau, mais que…, De Tracy, Logique, Disc. prélim.

REMARQUE

On fait, en quelques provinces, organe féminin : une belle organe. C'est une faute ; mais le fait est que jadis ce mot a été souvent féminin, en raison de sa terminaison féminine.

HISTORIQUE

XIVe s. L'anathomie des orgues de l'oïe et des oreilles, H. de Mondeville, f° 1.

XVe s. Quant obfuscation extraordinaire n'empesche l'orguan, c'est à dire l'instrument qui est le corps, par maladie ou autre accident, Christine de Pisan, Charles V, I, 9. Mon rude concepvoir s'est esclercy, mon gros entendement s'est ouvert, et mes organes se sont ampliez comme pour recevoyr ung don supernaturel, Jeh. Lemaire, 1er livre.

XVIe s. Flesches et traictz, lances et pertuysanes, Avec grand bruit sortant de leurs organes, Marot, J. V, 19. Quand soubdain les musiciens de la bande argentée cessarent, seullement sonnoient les organes de la bande aurée, Rabelais, Pant. v, 25. Si ont requis que chanter on la face, Disant qu'elle a l'organe mal seraine, Marot, II, 263. D'un organe bien aimé [sa femme] et d'une probité esprouvée, les suasions furent si violentes qu'elles mirent l'admiral [Coligny] à cheval, D'Aubigné, Hist. I, 133. Vous estes le motif, je ne suis seulement Que l'organe qui sert à vostre mandement, Ronsard, 672.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ORGANE, s. m. (Gramm.) à ne prendre que la signification littérale, signifie tout ce qui est façonné & disposé pour un usage particulier, & pour produire une certaine action ou une certaine opération, en ce sens il est synonyme à instrument. Voyez Instrument.

Mais dans l’usage ordinaire organe signifie une partie d’un corps animal qui est capable d’exécuter telle ou telle action, ou de produire telle ou telle opération. Voyez Partie & Corps.

En ce sens toutes les parties du corps, même les plus simples, peuvent être dénommées organes ou parties organiques.

Les organes se divisent en premiers & secondaires. Les premiers sont composés de parties toutes similaires & destinées pour une seule & même fonction. Ceux qui sont composés de plusieurs de ceux-là sont appellés organes secondaires. Voyez Similaire.

Ainsi les veines, les arteres, les nerfs, & les muscles sont des organes, & les mains, les doigts, &c. sont des organes secondaires.

Organe des sens, est la partie du corps de l’animal, au moyen de laquelle il est affecté par les objets extérieurs. Voyez Sens.

Quelques-uns le divisent en interne, qui est le cerveau, & en externe, qui sont l’œil, l’oreille, le nez, &c. Voyez Cerveau, Œil, Oreille, Nez, &c.

Organe, (Jardinage.) les principaux organes des plantes sont bien différens des parties qui les composent, ils sont les moyens ou les instrumens qui les font agir & qui leur portent la nourriture nécessaire.

Les racines en général fournissent presque toute la nourriture de l’arbre.

Les fibres ligneuses, qui sont les vaisseaux longitudinaux, portent la seve dans les parties les plus élevées.

Les vaisseaux latéraux la portent horisontalement dans les branches.

Les utricules sont de petites vessies, qui, comme des tuyaux descendans à travers la tige, rapportent vers les racines les sucs les plus grossiers & les plus imparfaits.

Les trachées, qui sont les poumons des végétaux, sont de gros tuyaux passant par la tige, par où la plante respire, & qui fournissent l’air nécessaire à la seve pour se porter dans toutes les parties d’un arbre.

Les creusets & les moules différens qui se trouvent dans les plantes sont encore des organes qui forment l’écorce, le bois, les épines, les poils, la moëlle, le coton, les feuilles, les fleurs, les fruits & les graines.

La nouvelle opinion qui admet la moëlle comme le premier principe de la propagation, & celui de la vie, même des végétaux, la rendoit leur principale organe.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « organe »

Du latin organum, même étymologie que orgue.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. organum, de ὄργανον, dérivé de ἔργω, faire, pour ϝέργω ; comparez l'all. Werk, l'angl. work, œuvre ; le sanscr. vraj, aller, procéder, faire. L'ancien français disait orgue, qui est la forme régulière, l'accent étant sur or dans le latin organum.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « organe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
organe ɔrgan

Citations contenant le mot « organe »

  • L'âme est l'organe du bonheur comme l'oeil est celui de la lumière. De Père Bruckberger
  • Le silence est le mystère du monde futur. La parole est l'organe du monde présent. De Isaac le Syrien
  • Radium. Minéral qui produit de la chaleur et qui stimule chez le scientifique l'organe qui le rend idiot. De Ambrose Bierce / Le Dictionnaire du diable
  • Les besoins produisent les organes. Denis Diderot, Le Rêve de d'Alembert
  • Mon cerveau ? C’est mon second organe préféré. De Woody Allen / Sleeper
  • L'oreille distraite est l'organe du malentendu. De Albert Brie / Le Mot du silencieux
  • L'organe génital est le fond des tendresses humaines. De Gustave Flaubert / Correspondance
  • L’égalité a un organe : l’instruction gratuite et obligatoire. De Victor Hugo / Les Misérables
  • Le nez est généralement l'organe où s'étale le plus aisément la bêtise. De Marcel Proust
  • La langue est un organe sexuel dont on se sert occasionnellement pour parler. De Boris Vian
  • On tient pour suspectes l'induction et l'intuition ; l'induction, le grand organe de la logique ; l'intuition, le grand organe de la conscience. De Victor Hugo / Proses philosophiques de 1860-65
  • Un con est un imbécile qui n’a de cet organe ni la profondeur, ni la saveur. De Léo Campion
  • Il y a un terrible problème avec le cerveau. L'intelligence n'est pas nécessairement garantie à la livraison de l'organe. De Georges Raby / Les dents longues
  • La langue est l’organe essentiel du goût. Mais en outre, elle joue un rôle important dans le léchage de cul de ses supérieurs. De Professeur Choron / Tout s’éclaire !
  • Orgasme est trop proche d’organe pour être un tant soit peu synonyme d’extase. Dans l’extase nous sommes proches de Dieu. De Paul Avignon / Les mensonges des hommes
  • La nature, qui ne nous a donné qu’un seul organe pour la parole, nous en a donné deux pour l’ouïe, afin de nous apprendre qu’il faut plus écouter que parler. De Proverbe turc
  • Les techniques de cinéma s’invitent au laboratoire. Des chercheurs de l’université du Minnesota (États-Unis) ont adapté la « motion capture », un procédé d’effets spéciaux numériques, pour imprimer in vitro un capteur mou sur un ­poumon de porc en action. Car les machines de bio-impression ont du mal à s’adapter aux organes vivants. Les déformations des tissus peuvent provoquer des défauts d’impression voire des lésions. usinenouvelle.com/, On sait désormais imprimer sur des organes en mouvement - L'Usine Santé
  • Le document stipulait qu’un organe de sécurité nationale serait institué et présidé par le chef de l’exécutif hongkongais. L’actuelle titulaire du poste, Carrie Lam, est dénoncée par ses adversaires comme étant une « marionnette de Pékin ». Le Monde.fr, La Chine ouvre un « organe de sécurité nationale » à Hongkong
  • Il y a vingt et un ans débutait en Chine la persécution des adeptes du Falun Gong. Depuis, les membres de ce mouvement spirituel syncrétiste seraient traqués, emprisonnés et tués, notamment afin de pouvoir récupérer leurs organes. Certains parlent de crime contre l’humanité. France Culture, 21 ans d’horreur pour les adeptes du Falun Gong victimes de l’oppression chinoise
  • Les chercheurs cultivent en laboratoire des organoïdes, des tissus imitant les poumons, le foie ou les reins, pour étudier l’impact du SARS-CoV-2 sur les organes et tester des traitements potentiels. Pourlascience.fr, Des organes miniatures aident à mieux comprendre comment le coronavirus attaque l’organisme | Pour la Science
  • En Estrie, 31 personnes étaient en attente d’un organe le 31 décembre, dont 25 pour un rein. Le Droit, Creux historiques pour le don d’organes : 800 personnes en attente | COVID-19 | Actualités | Le Droit - Gatineau, Ottawa
  • Ce 22 juin a lieu la 20ème édition de la journée nationale de réflexion sur le don d’organe et la greffe. À cette occasion, l’Agence de Biomédecine invite le grand public à s’informer sur cette thématique et à exprimer son opinion à ses proches. So Healthy, 22 juin : Journée nationale de réflexion sur le don d'organe et la greffe - So Healthy

Images d'illustration du mot « organe »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « organe »

Langue Traduction
Anglais organ
Espagnol organo
Italien organo
Allemand organ
Chinois 器官
Arabe عضو
Portugais órgão
Russe орган
Japonais 器官
Basque organoa
Corse urganu
Source : Google Translate API

Synonymes de « organe »

Source : synonymes de organe sur lebonsynonyme.fr

Organe

Retour au sommaire ➦

Partager