Instrument : définition de instrument


Instrument : définition du Wiktionnaire

Nom commun

instrument \ɛ̃s.tʁy.mɑ̃\ masculin

  1. Objet permettant d'exécuter une action.
    • On nomme baromètres des instruments propres à mesurer la pression atmosphérique. Dans les baromètres ordinaires, cette pression est mesurée par la hauteur d'une colonne de mercure dans un tube de verre, comme dans l'expérience de Torricelli; […]. — (Adolphe Ganot, Traité élémentaire de physique expérimentale et appliquée et de météorologie, Paris : chez l'auteur, 7e éd., 1857, page 118)
    • L'installation de bord était sensiblement la même, avec cette différence, toutefois,[…] que de nouveaux instruments de contrôle de vol étaient installés dans l'habitacle du pilote et dans celui du navigateur. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Les cadrans bleus, mauves et rouges des instruments avec leurs divisions de radium forment curieusement le décor d'une scène de féerie enfantine aux teintes vives. — (Jean Mermoz, Mes Vols, p.133, Flammarion, 1937)
    • La réforme monétaire du 15 octobre 1923 a assuré la sécurité des échanges en mettant à la disposition du public un instrument de paiement stable. — (Wilfrid Baumgartner, Le Rentenmark (15 Octobre 1923 - 11 octobre 1924), Les Presses Universitaires de France, 1925 (réimpr. 2e éd. revue), p.91.)
    • Plusieurs modèles de sous-soleuses existent sur le marché, tant sous forme d’instruments traînés que d’instruments portés pour les principales marques de tracteurs à relevage hydraulique ou mécanique. — (Pierre Bonhomme, Le sous-solage : Santé de la terre et vigueur des récoltes, dans La Terre marocaine, vol. 27, n° 278-289, Ministère de l'agriculture et des forêts, 1953, page 103)
  2. (Musique) Instrument de musique ; appareil servant à produire des sons musicaux.
    • Appartenant à la grande confrérie des conteurs et chanteurs errants, ce troubadour marocain ne possède pour toute fortune qu'un âne famélique, un vieux haïk en lambeaux, une pipe et une blague à kif et un petit instrument primitif à deux cordes, un gimbri, attribut de son état. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 32)
    • Un mandoliniste grattait son instrument comme dans un café de province où les habitués sont demeurés de mœurs paisibles. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Les Mangaréviens, qui chantaient harmonieusement, se servaient fort mal de la mandoline et de l'accordéon, et jadis leurs instruments préférés pour les danses étaient les tambours en bois. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • A droite du piano, le violoncelliste émergeait de la fosse, la tête appuyée contre la crosse de son instrument dont il pinçait les cordes en regardant fixement devant lui. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  3. (Figuré) Personne ou chose qui sert à produire quelque effet ou à parvenir à quelque fin.
    • Quant à moi, […], je souhaiterais que des châtiments vraiment effrayants frappassent ceux qui, médecins ou matrones, pour de l'argent, se font les instruments de tels crimes. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Quand j'atteignais un rat d'un bon coup de fouet, le ronge-maille sifflait avec fureur, hérissait tous ses poils et s'élançait avec désespoir contre le fouet lui-même, instrument de sa torture; […]. — (Anonyme, Varia, dans Revue moderne, V.41, 1867, page 668)
    • Mais, ajoutent-ils, elle ne suffit plus pour assurer aux progressistes les instruments d'une riposte efficace à le reféodalisation du capitalisme. — (Alexis Lacroix, Quand le justice sociale redevient une idée neuve, dans Marianne, n°665, du 16 janvier 2010)
    • A vrai dire, ils n'étaient tous que les humbles instruments de Si Ahmed, ses secrétaires chargés d'expédier, conformément à ses ordres, les affaires de leur ressort. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 71)
  4. (Droit) Contrats et actes publics par-devant notaire. Désigne aussi certaines pièces diplomatiques.
    • La Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales, signée à Rome le 4 novembre 1950 est un instrument efficace pour la sauvegarde des libertés humaines. — (Le Monde diplomatique, décembre 1960).
    • Cette copie du contrat est un instrument authentique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Instrument : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INSTRUMENT. n. m.
Nom par lequel on désigne, d'une façon générale, Ce qui sert, dans un art ou dans une science, à exécuter quelque chose, à faire quelque opération. Instrument de chirurgie. Il est l'inventeur de cet instrument. Les instruments aratoires. On dit souvent plutôt APPAREIL ou OUTIL. Il peut se dire aussi, d'une façon générale, de Tout ce dont on se sert pour faire une chose bonne ou mauvaise. Sa bibliothèque est pour lui un précieux instrument de travail. Frapper quelqu'un avec un instrument tranchant, avec un instrument contondant. Les instruments de la Passion de Notre-Seigneur. Il se dit spécialement, en termes de Musique, des Différents appareils qui servent à produire des sons. Jouer d'un instrument. L'orgue, le cor, la flûte sont des instruments à vent. Le violon, la harpe, le piano sont des instruments à cordes. La timbale est un instrument de percussion. Un concert de voix et d'instruments Au son des instruments. Fam., C'est un bel instrument que la langue, Il est plus aisé de parler que d'exécuter. Il se dit aussi, figurément, des Personnes ou des choses qui servent à produire quelque effet, à parvenir à quelque fin. Nous ne sommes que les instruments de la Providence. Servir d'instrument à la vengeance de quelqu'un. Ses propres lettres ont servi d'instrument pour le perdre. Ses amis ont été l'instrument de sa fortune.

INSTRUMENT se dit, en termes de Droit, des Contrats et des actes publics par-devant notaire. C'est un instrument authentique. Il se dit aussi de Certaines pièces diplomatiques. L'instrument du traité.

Instrument : définition du Littré (1872-1877)

INSTRUMENT (in-stru-man) s. m.
  • 1Tout agent mécanique qu'on emploie dans une opération quelconque. Un ouvrier fourni de tous ses instruments. Des instruments d'optique, d'astronomie, etc. Le grand point [pour un astronome] est de se familiariser avec les instruments, il faut instruire ses mains ; les livres instruisent son esprit, Voltaire, Lett. Pitot, juill. 1738. L'un des plus grands moyens d'avancer les sciences, c'est d'en perfectionner les instruments, Buffon, Hist. min. Introd. t. VIII, p. 12.

    Instrument, en termes de marine, se dit absolument des instruments à réflexion, tels que cercle, sextant ou octant.

    Fig. La justice et la vérité sont deux pointes si subtiles, que nos instruments sont trop émoussés pour y toucher exactement, Pascal, Pensées, III, 16, édit. LAHURE, 1860.

    Terme d'économie politique. Instruments naturels de l'industrie, les matières et les forces que la nature fournit gratuitement à l'homme, par opposition aux instruments artificiels.

    Terme de liturgie. Instruments de paix, reliquaire, image, anneau, patène, etc. que l'on baise.

    Par extension. Le principal instrument de la tradition de l'Église est renfermé dans ses prières, Bossuet, Ét. d'orais. VI, 1.

    Instruments des sacrifices, se dit des objets servant chez les anciens à des usages sacrés, et dont la représentation forme des ornements d'architecture.

  • 2En particulier. Instruments de musique. Il s'endort, il s'éveille, au son des instruments, Racine, Esth. II, 9.

    Instruments à vent, ceux où le son est produit par le souffle de la bouche, comme la flûte, le cor, la clarinette, ou par un soufflet, comme l'orgue, l'accordéon.

    Instruments à cordes, ceux où le son est produit par des cordes pincées comme la guitare, ou frottées comme le violon, ou frappées comme le tympanon, le piano. Louez-le au son de la trompette, louez-le avec l'instrument à dix cordes et avec la harpe, Sacy, Bible, psaume CL, 3.

    Instruments de percussion, ceux qu'on frappe pour marquer le rhythme, comme les tambours, les cimbales, le chapeau chinois, etc.

  • 3 Par extension, tout ce qui sert pour faire une chose quelconque, une action quelconque. Chacun tient en sa main un instrument de mort, Sacy, Bible, Ezéchiel, XI, 1. Prenez vos plumes sacrées, agiles instruments d'un prompt écrivain et d'une main diligente, Bossuet, le Tellier. J'ai reconnu le fer instrument de sa rage, Racine, Phèdre, IV, 1. Que tardez-vous ? allez, et faites promptement Élever de sa mort le honteux instrument, Racine, Esth. II, 1.
  • 4 Fig. Personnes ou choses qui servent à produire quelque effet, à parvenir à quelque fin. Avouons-le à la honte de la raison humaine et de la subtilité des sophistes : un grand esprit tout seul est un grand instrument à faire des fautes, Guez de Balzac, De la cour, 3e disc. Non, non, persécutez, Et soyez l'instrument de nos félicités, Corneille, Poly. V, 2. Son pouvoir n'ayant plus à s'étendre plus loin, Il brise l'instrument dont il n'a plus besoin, Rotrou, Bélis. V, 5. Force gens ont été l'instrument de leur mal, La Fontaine, Candaule. Dieu, dont l'homme n'est que l'instrument, Pascal, Prov. XI. Quand ce grand Dieu a choisi quelqu'un pour être l'instrument de ses desseins, rien n'en arrête le cours, Bossuet, Reine d'Anglet. C'est ce qui lui fit dire [à Titus prenant Jérusalem] qu'il n'était pas le vainqueur, qu'il n'était qu'un faible instrument de la vengeance divine, Bossuet, Hist. II, 8. Quoi ! [serai-je] toujours l'instrument et l'objet de sa rage ? Racine, Andr. V, 5. Je connais trop les grands… Nous sommes de leur gloire un instrument servile, Voltaire, Brutus, I, 4. Cette force qui agit sur la masse, qui fait la pesanteur, et qui est le principal instrument de la nature, Buffon, Quadrup. t. VII, p. 33. La jeunesse du sage est le temps de ses expériences ; ses passions en sont les instruments, Rousseau, Hél. V, 1. Il [M. le Duc] n'était que l'instrument de la marquise de Prie, sa maîtresse, Duclos, Mém. rég. Œuv. t. VI, p. 161, dans POUGENS.
  • 5Titre par écrit établissant des droits. L'instrument de ce mariage, daté du 4 mars 1540, est avec la consultation dans le livre qui fut publié par l'ordre de l'électeur palatin, Bossuet, Var. VI. Et déjà le notaire a, d'un style énergique, Griffonné de ton joug l'instrument authentique, Boileau, Sat. X. Le comte de Brionne prétendit être traité d'Altesse dans l'instrument de la remise où le duc de Savoie était traité d'Altesse royale, Saint-Simon, 41, 232. Cet instrument, écrit en lettres d'or, souscrit par sept évêques d'Allemagne, cinq comtes, deux abbés et plusieurs prélats italiens, est gardé encore au château Saint-Ange, à ce que dit Baronius, Voltaire, Mœurs, 36.

    PROVERBE

    C'est un bel instrument que la langue, c'est-à-dire il est plus facile de parler que d'exécuter.

HISTORIQUE

XIIIe s. Par rasure [rature] est dampnez li estrumanz, Liv. de jost. 15. Adonc fu liés [joyeux] Blondiaus et ala querre sa viiele et ses estrumens, et tant servi le castelain, qu'il fu moult bien de laiens et de toute la maisnie, Chr. de Rains, 54. Et tous les autres estrumens Qui sunt piliers et argumens à soutenir nature humaine…, la Rose, 6993.

XIVe s. En la quelle chambre ilz dancerent aux bas instruments [instruments peu estimés, par opposition à hauts instruments, instruments estimés] qu'ils avoient ; et depuis retournerent en la dite sale, et dancerent en icelle aux haulx menestriers qui y estoient, Du Cange, instrumentum. Et de ces fins nous eslisons les unes pour une autre aussi comme richesces et autres instrumens, Oresme, Eth. 14. Le serf est un instrument vif qui a ame, Oresme, ib. 249.

XVe s. Et de cette [autorisation] prirent les dessus-dits, instrumens publics conformes et scellés suffisamment de l'empereur, Froissart, 1, 1, 74. Firent les seigneurs d'Angleterre qui seoient devant Renes, un assaut très grand et bien ordonné, et avoyent, un grand tempsavant, appareillé instrumens et aornemens pour assaillir, et dura l'assaut un jour entier, Froissart, livre I, p. 115, dans LACURNE. Combien que cueur et voulenté eust surmonté le chevalier, les instruments du corps [les membres] qui se devoient mettre à œuvre estoient encore tendres ; si commencerent à lasser et à lascher, Perceforest, t. II, f° 128. Si jouoit par très grand art d'un instrument de bouche, Boucic. III, 14. Disant que ces instruments [cyfoine, sorte de vielle] qu'il voyoit tant admirer à ceste cour [de Portugal] n'estoient en France et en Normandie qu'à l'usage des aveugles et des mendians et qu'on les y appeloit instrumens truans, Menard, Hist. de B. du Guesclin. p. 230, dans LACURNE.

XVIe s. Il [mon père] me faisoit esveiller par le son de quelque instrument, Montaigne, I, 195. Que l'ame est douée d'organes ou instrumens qui respondent à chacune partie, Calvin, Instit. 16. Confessons donc avec ce noble instrument de Dieu S. Paul, que…, Calvin, ib. 606. Les sacremens sont comme instrumens de contracts, par lesquels Dieu nous promet sa misericorde ; nous d'autre costé lui promettons obeissance, Calvin, ib. 1012.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Instrument : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

INSTRUMENT, s. m. (Gramm.) ce qui sert à une cause pour produire son effet. Voyez Effet.

Instrumens de sacrifice, (Hist. anc.) ce sont des ornemens de l’Architecture ancienne ; tels que sont les vases, pateres, candelabres, couteaux avec lesquels on égorgeoit les victimes, comme on en voit à une frise d’ordre corinthien d’un vieux temple qui est à Rome derriere le Capitole. Voyez Frise.

Instrument, (Astron.) en général on appelle ainsi les quarts de cercle, les secteurs, les octans, &c. avec lesquels les astronomes s’observent.

Instrument de Hadley. Voyez Octant.

Instrument (Jurisprud.) signifie titre. Instrument public est un acte reçu par un officier public, tel qu’un notaire, greffier, ou autre officier. Ces sortes d’actes sont authentiques, & font foi lorsqu’ils sont en bonne forme. Les instrumens privés ou écritures privées, telles que les cédules ou promesses, livres de comptes, lettres missives ne sont point authentiques, & sont sujets à reconnoissance & vérification.

Ce terme d’instrument est présentement peu usité, sur-tout en parlant des écritures privées. Voyez au digeste le titre de fide instrumentorum. (A)

Instrument, en Chirurgie, moyen auxiliaire, dont on se sert pour les opérations. Ils sont composés de différentes matieres ; mais l’acier & le fer en fournissent la plus grande partie ; l’or, l’argent, le plomb & plusieurs autres matieres y sont aussi employées.

Les instrumens qui doivent résister beaucoup, ou qui doivent inciser par leur tranchant, doivent absolument être fabriqués d’acier & de fer, ou des deux ensemble. Les instrumens plians comme les algalies, les canules, doivent être d’argent, & l’on fait indifféremment d’acier, de fer ou d’argent, plusieurs autres instrumens. Quelques uns donnent la préférence à l’acier bien poli, à cause de la propreté ; d’autres aiment mieux l’argent, parce qu’il n’est point sujet à la rouille, & que les instrumens qui en sont construits exigent moins de soins.

On divise communément les instrumens de Chirurgie en communs & en particuliers. Les instrumens communs servent à plusieurs opérations, au pansement des plaies, &c. Tels sont les ciseaux, les bistouris, les sondes, &c. Les instrumens particuliers sont ceux dont l’usage est fixé à certaines opérations, comme les algalies pour la vessie, les scies pour les amputations des membres, le trépan pour le crane, &c. Les instrumens communs sont aussi appellés portatifs, parce que le chirurgien est toujours obligé de les avoir sur lui ; les autres au contraire sont nommés non-portatifs, parce qu’il suffit qu’on les ait chez soi en bon état pour le besoin.

M. de Garengeot a fait un traité sur les instrumens de Chirurgie, le premier qui ait paru depuis l’arsenal de Scultet. Il en donne des connoissances très distinctes, en entrant dans la discussion de toutes leurs parties ; il s’attache principalement aux circonstances propres à en faire connoître le jeu ; il déduit la construction & la régularité de leurs dimensions, & enseigne la meilleure maniere de s’en servir, en parlant de leurs usages. Les figures en taille-douce rendent toutes ces applications fort intelligibles pour les jeunes chirurgiens qui ne peuvent être trop au fait de la matiere instrumentale. (Y)

Intrumens, (Chimie.) L’attirail chimique, l’assortiment des meubles du laboratoire, supellex chimica, est formé par la provision convenable de fourneaux, de vaisseaux, & de quelques autres ustensiles de différens genres, qui servent aux opérations mécaniques, préparatoires ou subsidiaires, à manier ou à soutenir les vaisseaux, ou enfin à procurer diverses commodités à l’artiste.

Les instrumens de cette derniere division n’ont point de nom classique ; renvoyant donc aux articles Fourneau & Vaisseaux (Chimie), pour les deux premieres divisions, nous nous bornerons à donner dans celui-ci une idée des instrumens que nous rangeons sous la troisieme.

Les opérations que nous appellons mécaniques, sont celles qui se bornent à diviser les masses des corps, ou à en rassembler les parties, & à déplacer ou agiter diversement les sujets chimiques par des actions mécaniques. Telles sont l’action de les limer, de les raper, de les piler, de les laminer, grenail ler, former en lingots, en trochisques, jetter en moule ; de les détacher, en ratissant, d’un vaisseau auquel ils adherent, de les projetter, d’en ramasser des poudres, de remuer un corps qu’on veut fondre ou dissoudre ; séparer une poudre d’une liqueur où elle n’étoit pas dissoute, &c. Voyez Opérations, Chimie. Ces opérations exigent donc que le chimiste soit pourvu de hachoirs, de ciseaux, de limes, de rapes, de pilons & mortiers, de tamis, de laminoirs, de granulatoires, de houssoirs, de pates de lievre, de lingotieres, de ratissoirs, de cuillieres, de spatules, de verges de fer, de filtres, &c.

Les instrumens qui servent à manier les vaisseaux qu’on ne sauroit toucher avec les mains, sont les pincettes de différentes especes ; les outils appellés mains, des torchons, du gros papier, &c. Ceux qui servent à les soutenir sont les supports de toutes les façons, & des especes de tourteaux de paille, de jonc ou d’osier, appellés valets.

Enfin les instrumens qui ne font que procurer diverses commodités aux artistes, sont les pincettes, les pelles, & les capsules de fer qui leur servent à manier le charbon & à le placer dans les fourneaux, les bancs & les carrelets à soutenir des filtres ; les anneaux de fer qu’on rougit pour couper les cols de certains vaisseaux ; les soufflets, les écrans à fenêtre, & les vers colorés pour regarder des matieres sujettes à éclater, & vivement embrasées ; les pinceaux à étendre certains luts, les éponges & autres matieres propres à nettoyer les vaisseaux, &c. Les divers thermometres & pyrometres, qu’on pourroit être tenté de regarder comme des moyens très propres à déterminer avec justesse les différens degrès de feu, ne sauroient être mis au nombre des instrumens chimiques. Voyez Feu, Chimie.

Outre ces instrumens qui, bien que communs pour la plupart à differens arts, sont pourtant d’un usage immédiat & prochain dans la pratique de la Chimie ; il y en d’autres qui, quoique d’un emploi plus éloigné, sont absolument nécessaires à l’artiste. Comme il doit, par exemple déterminer avec justesse & par le poids, autant qu’il est possible, les quantités absolues, mais plus encore les quantités proportionnelles ou respectives des différentes matieres qu’il met en œuvre ; le laboratoire doit être nécessairement meublé de balances de toutes les grandeurs, & de poids proportionnés.

Les luts qui ne sont pas communément compris sous la dénomination d’instrument chimique, méritent pourtant d’y être rapportés, & d’être regardés comme un espece de supplément ou d’appendix des vaisseaux, soit qu’ils soient employés à les cuirasser, soit qu’ils servent à les unir. Voyez Lut & Vaisseau.

Au reste il y a dans ce dictionnaire des articles particuliers pour tous les instrumens que nous venons de nommer, & même pour quelques autres pour ainsi dire moins techniques, ou d’un usage moins commun, dont nous n’avons pas cru devoir faire mention dans cet article, que nous avons destiné seulement à donner une idée générale, & composée du gros de cet attirail chimique qu’on peut regarder comme subalterne, en le comparant aux fourneaux & aux vaisseaux.

Il faut se souvenir aussi qu’il n’est ici question que des instrumens de la Chimie philosophique ou expérimentale. Les différentes branches de la Chimie pratique, ou les différens arts chimiques en ont chacun quelques-uns qui leur sont propres, & que le chimiste philosophe ne transporte dans son laboratoire, & ordinairement en petits, que quand il y veut répéter & étudier les procédés propres à ces arts. On trouvera la liste de ces instrumens particuliers dans les articles destinés à ces arts, par exemple à l’article Docimastique, à l’article Métallurgie, &c.

On emploie dans le langage philosophique de la chimie moderne le mot instrument dans un sens bien différent de celui que nous venons de lui donner. Il est en usage comme synonyme d’agent, de cause, de principe. C’est dans ce sens que les premiers principes ou élémens des corps, sont appellés instrumens actifs, universels & primitifs, & que j’ai dit d’une maniere beaucoup plus précise, ce me semble, que les deux agens ou instrumens véritablement premiers & universels des chimistes, étoient le feu ou la chaleur & les menstrues. Voyez l’article Chimie, Feu & Menstrue. (b)

Instrumens Docimastiques. Les essayeurs appellent ainsi des petits parallélipipedes de terre cuite, qu’ils placent diversement dans les mouffles du fourneau de coupelle, pour gouverner plus exactement le feu employé aux essais. Voyez Essai. Ces instrumens sont sur-tout nécessaires, lorsqu’on se sert, comme dans quelques endroits de l’Allemagne, de mouffles percées de grands trous. Les mouffles percées de petits trous d’une ligne, ou d’une ligne & demie de diametre, sont plus commodes, principalement en ce qu’elles dispensent de l’emploi de ces instrumens, qui est difficile pour ceux qui ne sont pas dans l’habitude de les manier. (b)

Instrument, (Art mécanique.) il s’étend à tous les outils, dont un ouvrier se sert pour faire plus facilement son ouvrage. Ce détail tient une grande place dans ce Dictionnaire, & fournira un grand nombre de Planches.

* Instrumens, (Musiq. & Luth.) ce sont des machines inventées & disposées par l’art du luthier pour exprimer les sons au défaut des voix, ou pour imiter la voix naturelle de l’homme. La musique composée pour être exécutée sur ces sortes de machines, se nomme instrumentale. On range ordinairement ces instrumens sous trois classes, savoir, 1°. les instrumens à cordes : ils en ont plusieurs que l’on fait raisonner ou avec les doigts comme le luth, le theorbe, la guittare, la harpe, &c. ou avec un archet, comme le violon, la viole, la trompette marine, &c. ou par le moyen de sautereaux, comme l’épinette, le clavessin, la vielle, &c.

2°. Les instrumens à vent que l’on fait parler avec la bouche, comme les flûtes, trompetes, haut-bois, bassons, serpens, &c. ou avec des soufflets, comme les musettes, les chalemies ou loures, & l’orgue.

3°. Les instrumens de percussion qu’on frappe soit avec des baguettes, comme le tambour & les timbales, soit avec de petits bâtons, comme le psalterion, soit avec une plume, comme le cistre, soit enfin avec des marteaux ou des battans, comme les cloches, &c. Voyez ces instrumens à leurs articles, & les figures des Planches de Lutherie.

Nous observerons seulement ici que chaque instrument a son étendue propre, son expression & son caractere que le musicien doit bien connoître.

S’il porte l’instrument au-delà de sa véritable étendue, il le rendra aigu, sourd ou criard.

S’il ne connoît pas son expression, il ne l’appliquera pas dans les circonstances où il aura le plus d’effet.

C’est une partie très-importante de l’étude d’un compositeur, que celle du caractere des instrumens. Ce sont les voix différentes par lesquelles il parle à nos oreilles.

Mais ce n’est pas assez que de connoître chaque instrument en particulier ; il faut encore avoir l’expérience de l’effet de leurs sons combinés entr’eux : il ne faut quelquefois qu’une note de cors bien placée, pour causer l’émotion la plus violente.

Il n’y a point de phénomenes dans la nature, point de passions, point de sentimens dans le cœur de l’homme, qu’on ne puisse imiter avec le même instrument ; mais on ne peut pas dire qu’ils soient tous également propres à toutes ces imitations. Si les sons aigus des petites flutes se font entendre par intervalles dans la peinture d’une tempête, ils lui donneront beaucoup de vérité. Les sons bas & lugubres des cors annonceront d’une maniere effrayante l’arrivée des spectres & des ombres ; il faut tantôt soutenir les sons des instrumens à corde, tantôt les pincer, &c.

Qui est-ce qui sait parmi nous ce que j’appellerois volontiers la perspective musicale ?

On n’invente plus d’instrumens, & il y en a assez d’inventés ; mais je crois qu’il y a beaucoup de découvertes à faire sur leur facture.

La facture a pour objet la matiere & la forme. Combien d’expériences à faire sur l’une & l’autre.

La matiere comprend le choix des bois & leur préparation.

La forme comprend le rapport du plein au vuide, les contours, les ouvertures, les épaisseurs, les longueurs, largeurs & profondeurs, les accords, les cordes, les touches, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Instrument : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « instrument » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « instrument »

Étymologie de instrument - Littré

Bourguig. instreuman ; provenç. instrument, estrument, estrumen, esturmen ; espag. instrumento ; ital. strumento ; du lat. instrumentum, de instruere, construire, arranger (voy. INSTRUIRE), avec le suffixe mentum : la chose qui arrange, construit.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de instrument - Wiktionnaire

Du latin instrumentum ; (Vers 1200) estrument.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « instrument »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
instrument ɛ̃strymɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « instrument »

  • Après la métamorphose de l'artiste (Tony Allen), Matteo Caranta envisage celle de la continuation objectale et pourtant si naturelle de tout musicien : son instrument. Notre itinéraire du jour est celui des transmutations de la guitare... en une autre guitare. Mais le cheminement n'est pas vain !... France Culture, Les mutations de la guitare - Ép. 2/5 - Sur les routes de la métamorphose
  •  relier les mesures in situ aux phénomènes solaires observés avec les instruments de télédétection.  CEA/Espace Presse, Espace Presse - Premières images de Solar Orbiter
  • Handpan, instrument à percussions. ©librededroit Artistikrezo, Le Handpan, l’instrument du XXIe siècle - Artistikrezo
  • A l'occasion de la Fête de la Musique, nous vous présentons notre sélection d'instruments de musique insolites. France Bleu, Vu sur le web : les instruments de musique les plus insolites
  • Le Montpelliérain Vincent Thevenet vient d'inventer le masque pour les instruments à vent, bois ou cuivres. Cette protection permet d'éviter toute propagation des postillons donc potentiellement du coronavirus par les pavillons. France Bleu, VIDÉO - Un Montpelliérain invente le masque pour instrument afin de lutter contre le coronavirus
  • La langue est un instrument dont il ne faut pas faire crier les ressorts. De Antoine de Rivarol / Rivaroliana
  • La conscience est un instrument de précision d'une sensibilité extrême. De Victor Hugo
  • Le téléphone ? Un instrument qui vous sonne comme on sonne les domestiques. De Anonyme
  • Le si est un instrument essentiel de l'action mentale. De Paul Valéry / Cahiers I
  • Une contrebasse, c’est plutôt, comment dire, un embarras qu’un instrument. De Patrick Süskind / La contrebasse
  • Chacun tire son plaisir de l'instrument dont il joue le mieux. De Henri René Lenormand
  • L’oubli est un instrument grossier, un instrument pour détruire en gros, mais complètement inefficace pour achever le travail dans le détail. De Vincent Delcroix / Ce qui est perdu
  • Le style est un instrument, pas une fin en soi. De Norman Mailer / Le Point - 4 Octobre 2007
  • Le corps est un instrument majeur des hommes politiques. De Patrick Dugois / Evene.fr - Mars 2006
  • La mémoire est l’instrument de l’oubli. De Ylipe / Textes sans paroles
  • Téléscope : instrument inventé par les étoiles pour regarder notre oeil. De Hervé Bailly-Basin / Paroles
  • La politique. C'est un instrument de conditionnement collectif. De Bernard Lavoie / Jaune
  • Un chanteur n'est qu'un instrument. De Björk
  • La main est l'instrument des instruments. De Aristote

Images d'illustration du mot « instrument »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « instrument »

Langue Traduction
Corse strumentu
Basque instrumentu
Japonais 楽器
Russe инструмент
Portugais instrumento
Arabe أداة
Chinois 仪器
Allemand instrument
Italien strumento
Espagnol instrumento
Anglais instrument
Source : Google Translate API

Synonymes de « instrument »

Source : synonymes de instrument sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires