La langue française

Omnipotence

Définitions du mot « omnipotence »

Trésor de la Langue Française informatisé

OMNIPOTENCE, subst. fém.

A. − Synon. de toute-puissance.Omnipotence divine. Le père Boudret travailla (...) à enfermer Jacqueline dans un plus vaste réseau, celui de l'omnipotence de Dieu (Druon, Gdes fam., t.2, 1948, p.171).
B. −
1. Dans le domaine milit., pol., relig., etc.Puissance absolue, sans limites. Omnipotence d'un souverain, de l'Église, du pouvoir. Je veux conserver l'omnipotence du pape et l'infaillibilité du Concile (Sand, Lélia, 1839, p.472).On a donné à un homme [Louis Bonaparte] (...) l'omnipotence et l'omniscience! On a fait de cet homme le constituant suprême, le législateur unique, l'alpha du droit, l'oméga du pouvoir! (Hugo, Nap. le Pt, 1852, p.160):
1. Seule, l'armée pourrait me fournir les moyens d'encadrer le pays en contraignant les récalcitrants. Mais cette omnipotence militaire, établie de force en temps de paix, paraîtrait vite injustifiable aux yeux de toutes sortes de gens. De Gaulle, Mém. guerre, 1959, p.238.
2. P. ext. Suprématie, influence prépondérante (d'une personne, d'une chose). Édimbourg a un autre avantage, c'est de s'être soustraite à la vile omnipotence de l'or (Stendhal, Amour, 1822, p.158).Elle [George Sand] prouvera de la sorte son omnipotence intellectuelle, et pourtant elle plaira moins parce qu'elle sera moins originale (Chateaubr., Mém., t.4, 1848, p.553):
2. Cela ne vous paraît-il pas étrange et bizarre, à vous qui m'avez si souvent consolé et soutenu dans mes peines et affermi dans mes croyances, que je prenne insolemment ma revanche en osant ainsi vous donner des conseils, moi qui ai toujours et sans cesse besoin d'être soutenu, guidé et parfois même grondé par l'omnipotence de votre haute sagesse? Balzac, Lettres Étr., t.3, 1846, p.267.
Prononc. et Orth.: [ɔmnipɔtɑ ̃:s]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1380 «toute-puissance (en parlant de Dieu)» (Jean Lefevre, trad. La Vieille, éd. H. Cocheris, 4041: Qu'estre ne peut omnipotence En deux, ne la divine essence En deux estre par equité Aussi ne fait la déité); b) 1588 «id. (en parlant d'une personne)» (Montaigne, Essais, III, 7, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p.919); 2. a) 1822 «pouvoir absolu (d'une chose)» (Stendhal, loc. cit.); b) α) 1825 pol. «pouvoir absolu» (Lamennais, Religion, p.28); β) 1835 omnipotence du jury (Ac.). Empr. au lat. chrét. omnipotentia «toute puissance (en parlant de Dieu)» (v. Blaise Lat. chrét. et Nov. Gloss.), de omni- (v. omni-) et de potentia «puissance». Fréq. abs. littér.: 69.

Trésor de la Langue Française informatisé

OMNIPOTENCE, subst. fém.

A. − Synon. de toute-puissance.Omnipotence divine. Le père Boudret travailla (...) à enfermer Jacqueline dans un plus vaste réseau, celui de l'omnipotence de Dieu (Druon, Gdes fam., t.2, 1948, p.171).
B. −
1. Dans le domaine milit., pol., relig., etc.Puissance absolue, sans limites. Omnipotence d'un souverain, de l'Église, du pouvoir. Je veux conserver l'omnipotence du pape et l'infaillibilité du Concile (Sand, Lélia, 1839, p.472).On a donné à un homme [Louis Bonaparte] (...) l'omnipotence et l'omniscience! On a fait de cet homme le constituant suprême, le législateur unique, l'alpha du droit, l'oméga du pouvoir! (Hugo, Nap. le Pt, 1852, p.160):
1. Seule, l'armée pourrait me fournir les moyens d'encadrer le pays en contraignant les récalcitrants. Mais cette omnipotence militaire, établie de force en temps de paix, paraîtrait vite injustifiable aux yeux de toutes sortes de gens. De Gaulle, Mém. guerre, 1959, p.238.
2. P. ext. Suprématie, influence prépondérante (d'une personne, d'une chose). Édimbourg a un autre avantage, c'est de s'être soustraite à la vile omnipotence de l'or (Stendhal, Amour, 1822, p.158).Elle [George Sand] prouvera de la sorte son omnipotence intellectuelle, et pourtant elle plaira moins parce qu'elle sera moins originale (Chateaubr., Mém., t.4, 1848, p.553):
2. Cela ne vous paraît-il pas étrange et bizarre, à vous qui m'avez si souvent consolé et soutenu dans mes peines et affermi dans mes croyances, que je prenne insolemment ma revanche en osant ainsi vous donner des conseils, moi qui ai toujours et sans cesse besoin d'être soutenu, guidé et parfois même grondé par l'omnipotence de votre haute sagesse? Balzac, Lettres Étr., t.3, 1846, p.267.
Prononc. et Orth.: [ɔmnipɔtɑ ̃:s]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1380 «toute-puissance (en parlant de Dieu)» (Jean Lefevre, trad. La Vieille, éd. H. Cocheris, 4041: Qu'estre ne peut omnipotence En deux, ne la divine essence En deux estre par equité Aussi ne fait la déité); b) 1588 «id. (en parlant d'une personne)» (Montaigne, Essais, III, 7, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p.919); 2. a) 1822 «pouvoir absolu (d'une chose)» (Stendhal, loc. cit.); b) α) 1825 pol. «pouvoir absolu» (Lamennais, Religion, p.28); β) 1835 omnipotence du jury (Ac.). Empr. au lat. chrét. omnipotentia «toute puissance (en parlant de Dieu)» (v. Blaise Lat. chrét. et Nov. Gloss.), de omni- (v. omni-) et de potentia «puissance». Fréq. abs. littér.: 69.

Wiktionnaire

Nom commun

omnipotence \ɔm.ni.pɔ.tɑ̃s\ féminin

  1. Toute-puissance.
    • Les bourreaux doivent savourer la même omnipotence, se livrer à pareille furie, goûter une égale joie de meurtrir sans remords. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (En particulier) Faculté de décider souverainement en certaines matières.
    • L’omnipotence du jury.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OMNIPOTENCE. n. f.
Toute-puissance. L'omnipotence est un des attributs de Dieu. Il se dit particulièrement de la Faculté de décider souverainement en certaines matières. L'omnipotence du jury.

Littré (1872-1877)

OMNIPOTENCE (o-mni-po-tan-s') s. f.
  • 1Toute-puissance. L'omnipotence divine.
  • 2Faculté de décider souverainement en certaines matières. L'omnipotence du jury.

HISTORIQUE

XVIe s. Concevez l'homme accompaigné d'omnipotence, vous l'abysmez ; il fault qu'il vous demande, par aulmosne, de l'empeschement et de la resistance, Montaigne, IV, 31.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « omnipotence »

Lat. omnis, tout, et potentia, puissance ; provenç. omnipotentia ; esp. omnipotencia ; ital. onnipotenza.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin omnipotentia, formé à partir de omni (« tout ») et de potentia (« appui, puissance, force, pouvoir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « omnipotence »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
omnipotence ɔmnipɔtɑ̃s

Citations contenant le mot « omnipotence »

  • Bref, ils ignoraient tout de cette saga culturelle et artistique, où se sont illustrés le Français Maurice Jacquelin, patron de la maison à partir de 1939; André Talmès, son successeur dès 1959; Richard Vachoux, cet acteur poète qui mit fin, dès 1974, à l’omnipotence des vedettes parisiennes sur les planches des Philosophes. Le Temps de la Comédie, La fabuleuse histoire de la Comédie en bande dessinée – Le Temps de la Comédie
  • La preuve finale de l'omnipotence divine, c'est que Dieu n'a point besoin d'exister pour nous sauver. De Peter de Vries / Révérend Andrew Mackerel
  • L'Etat est partout, et pour cause, c'est à lui que revient la coûteuse tâche de sauver de l'effondrement notre économie entière. Cette omnipotence a un revers, estime Hippolyte d'Albis : l'endettement et la fragilité financière qu'elle fait courir à la France. Les Echos, La dangereuse illusion de l'omnipotence en politique | Les Echos
  • Habituellement, cette illusion d’omnipotence disparaît vers l’âge de raison, 7-8 ans.  Le Journal de Montréal, COVID: comme des enfants | Le Journal de Montréal
  • Le digital a montré son omnipotence pendant le confinement, dans un contexte où le triptyque accessibilité, utilité, simplicité se positionnait comme l’impondérable des nouveaux parcours d’achat. Partout le volume de ventes en ligne a explosé : aux Etats-Unis, où l’e-commerce a généré 52 milliards de CA additionnel (Selon le rapport Adobe Digital Economy Index publié en mai 2020), comme en France, où la fermeture des commerces non-essentiels a contraint une nouvelle frange de consommateurs à franchir le cap des achats en ligne. Ainsi, au premier trimestre 2020, le Shopping Index de Salesforce a révélé une augmentation de 40 % du nombre d'acheteurs uniques en ligne. Passé le confinement, un nouveau challenge est lancé aux retailers : fidéliser ces clients qui ont gouté aux nouveaux canaux de relation et d’achat. Ainsi, les frontières entre commerce physique et digital, déjà poreuses avant la crise, sont vouées à l’être encore plus, et auprès de pans de consommateurs plus vastes et diversifiés. Après l’omnicanal, voici le temps du « no-canal ». Le temps où l’humanité s’est mise au digital et où le digital s’est mis au service de l’humanité. lsa-conso.fr, Faute d'adapter leurs parcours clients à...
  • Ensuite, certains maires ruraux, mécontents de l’omnipotence spinalienne, ont déjà fait montre de leur opposition ces dernières années, à l’image de Gilles Dubois (Sanchey). , Politique | Présidence de l’Agglomération d’Épinal : le match opposera Michel Heinrich à Benoît Jourdain
  • Omniscience, omniprésence, omnipotence de Dieu : voilà qui pourrait me terrifier ! Un Dieu qui sait tout de moi, qui m’observe à chaque instant, dont il n’est nulle part où je puisse fuir loin de Sa face… Et pourtant David, lui, est émerveillé par cette réalité. Elle est pour lui objet de contemplation et non de frayeur, source d’adoration et non d’angoisse. Comment cela se fait-il ? Parce que ce Dieu omniscient, omniprésent, omnipotent n’est pas un Dieu tyrannique mais un Dieu fondamentalement bon qui est pour moi non contre moi (Romains 8,31) et parce que la toute puissance de Dieu n’est pas un pouvoir arbitraire mais qu’elle est la toute puissance de son amour. Alors oui : quelle grâce, quelle joie, quel réconfort, quelle force que de savoir que Dieu sait tout de moi, qu’il est toujours là à mes côtés et qu’il peut tout ! … Reforme.net, Un Dieu omniscient, omnipotent mais pas tyrannique - Reforme.net

Traductions du mot « omnipotence »

Langue Traduction
Anglais omnipotence
Espagnol omnipotencia
Italien onnipotenza
Allemand allmacht
Chinois 万能
Arabe القدرة المطلقة
Portugais onipotência
Russe всемогущество
Japonais 全能
Basque ahalguzti
Corse omnipotenza
Source : Google Translate API

Synonymes de « omnipotence »

Source : synonymes de omnipotence sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « omnipotence »

Omnipotence

Retour au sommaire ➦

Partager