La langue française

Niveau

Sommaire

  • Définitions du mot niveau
  • Étymologie de « niveau »
  • Phonétique de « niveau »
  • Citations contenant le mot « niveau »
  • Images d'illustration du mot « niveau »
  • Traductions du mot « niveau »
  • Synonymes de « niveau »

Définitions du mot « niveau »

Trésor de la Langue Française informatisé

NIVEAU, subst. masc.

[P. réf. au plan de l'horizon ou à tout autre plan réel ou fictif]
I.
A.− (État d'un) plan horizontal/ensemble de points dans le même plan horizontal; en partic., ligne joignant deux points dans un tel plan. Prendre le niveau d'un terrain, d'une assise de pierre; s'enfoncer sous le niveau du sol. Riche plaine d'inégal niveau (Chateaubr., Mém.,t. 4, 1848, p. 188).Le sol avait des niveaux de hauteur inégale qui faisaient dans la chambre comme une succession d'appartements (Flaub., Salammbô,t. 1, 1863, p. 87).
[À propos de la surface d'un liquide] :
1. ... c'est la tendance générale des fluides vers le centre de la terre, qui forme, d'un côté le niveau des lacs, et de l'autre le courant des rivières (...). Le niveau de l'eau n'étant que l'équilibre de toutes ses parties autour du centre de la terre, il s'ensuit que la surface d'un lac et celle de la mer sont sphériques. Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 200.
P. métaph. J'aime mieux cette nombreuse infortune refoulée et gémissante qu'un niveau dormant; j'aime mieux ces têtes de princes, de capitaines (...), étouffés et luttant à la nage, qu'un paisible troupeau (...) sous un ou deux pasteurs (Sainte-Beuve, Volupté,t. 1, 1834, p. 112).
Locutions
Loc. adv. à valeur adj. De niveau. Sur le même plan, de plain-pied, plan. J'ignore si mon architecte, que j'attends, trouvera la chose praticable. Avant de conclure, m'a-t-il dit, sachons si vos planchers sont de niveau (Balzac, C. Birotteau,1837, p. 95).De chaque côté, la rive filait, accidentée, là paraissant presque de niveau, émergeant de l'eau dans une pente insensiblement douce, puis se redressant tout à coup (Courteline, Femmes d'amis, Canot, 1888, p. 143).
P. métaph. L'inévitable contact politique des deux populations devait tendre ensuite naturellement à y mettre de niveau ces deux opérations négatives (Comte, Philos. posit.,t. 5, 1839-42, p. 486).
Au fig., dans un domaine intellectuel, artist.Voilà ce qui ennoblit cette peinture [du Titien]; la volupté n'y est jamais indécente, (...) l'homme ne descend pas pour y arriver, il est de niveau (Taine, Voy. Ital.,t. 1, 1866, p. 77).
Loc. prép. De niveau avec. Sur le même plan. Tous les tertres exhaussés sur la face du globe tendent, comme l'élément fluide, à se mettre de niveau avec les plaines (Dusaulx, Voy. Barège,t. 1, 1796, p. 96).Plus un homme est sot, plus il est de niveau avec le monde (Stendhal, Journal,t. 2, 1805, p. 63).N'était-ce pas la grâce (...) ce milieu de l'invisible où le miracle lui semblait naturel [à Angélique], de niveau avec son existence quotidienne? (Zola, Rêve,1888, p. 65).
B.− Spécialement
1. CARTOGR. Courbe de niveau. Synon. courbe hypsométrique.V. hypsométrique dér. s.v. hypsométrie ex. de Lapparent :
2. Ces limites respectives se dessinent par des lignes d'établissements. C'est ainsi que la tranche (...) où prospèrent les cultures d'agrumes, se termine sur les flancs orientaux et méridionaux de l'Etna par une rangée populeuse que semble régir la courbe de niveau de 300 mètres... Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum.,1921, p. 87.
2. GÉOL. [À propos d'un liquide, sous la seule action de la pesanteur] Surface de niveau ou surface équipotentielle de la pesanteur. Surface (de ce liquide) formée par l'ensemble des points où s'exerce la même pression atmosphérique. La surface des océans au repos, les surfaces d'égale pression atmosphérique (...) sont des surfaces de niveau (Lar. encyclop.) :
3. ... lorsque nous voyons que dans le relief des anciens terrains (...) rien n'annonce une figure plus éloignée que la figure actuelle de la direction générale des surfaces de niveau, nous rejetons (...) l'explication fondée sur la lente dégradation des couches superficielles... Cournot, Fond. connaiss.,1851, p. 90.
3. Horizontalité, équilibre. Voilà pour les eaux de niveau et en repos, mais il y en a bien peu qui le soient naturellement. Depuis la fontaine jusqu'à l'océan, la plupart des eaux circulent (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 200).
P. métaph. Mettez des jeunes gens ensemble, les plus distingués baisseront, les pires monteront, et il se fera un niveau de médiocrité (Barrès, Renan,1888, p. 201).
Locutions
Prendre, reprendre son niveau. (Re)devenir étale, (re)trouver une position/son ancienne position d'équilibre. Ce sont des eaux qui cherchent à prendre leur niveau; c'est un équilibre qui veut s'établir (Chateaubr., Mél. pol.,1816-24, p. 58).Et le soleil encore épandit ses lumières, Et je vis que la mer, reprenant son niveau, Avait laissé renaître un univers nouveau (Leconte de Lisle, Poèmes barb.,1878, p. 267).
P. métaph. Son esprit [de Napoléon], tous orages apaisés, avait pris naturellement son niveau (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 3, 1862, p. 186).Il n'y a de silence absolu que de l'autre côté de la vie; par la plus mince fissure, le réel glisse et rejaillit, reprend son niveau (Bernanos, Soleil Satan,1926, p. 239).
Mettre qqc. de niveau avec qqc. Équilibrer quelque chose avec quelque chose. Mettre les recettes de niveau avec les dépenses, arriver à ce niveau plutôt par le retranchement des dépenses que par l'augmentation des impôts (Staël, Consid. Révol. fr.,t. 1, 1817, p. 55).
C.− P. méton.
1. TECHNOL. [Selon le type de niveau utilisé et le domaine d'application] . Instrument qui sert à vérifier l'horizontalité d'un plan ou d'une droite, à mesurer des différences de hauteur et d'inclinaison. Ajuster, dresser, mesurer au/avec le niveau. Qui donc a mis l'équerre et le niveau dans l'œil de cet animal qui sait bâtir une digue en talus du côté des eaux, et perpendiculaire sur le flanc opposé? (Chateaubr., Génie,t. 2, 1803, p. 168).Car tu auras vu de tes yeux les grandes arêtes de la croûte terrestre, que ces messieurs cherchent encore avec leurs niveaux et leurs compas (Zola, Contes Ninon,1864, p. 297).
Niveau à bulle (d'air). Instrument constitué par un tube de verre incomplètement rempli d'eau (ou d'alcool...), renfermant une bulle d'air dont la position par rapport à des repères marqués sur le verre, permet d'apprécier l'horizontalité d'une surface plane. Le niveau d'air, ou niveau à bulle d'air (...) sert de base à tous les niveaux composés, tels que le niveau à lunette, le niveau de pente, etc. (Bouillet1859).Le « niveau à bulle » est parfois employé pour nivelle (Topogr.1980).V. horizontalité ex. d'Astron.
Niveau d'eau ou niveau à eau (plus rare). Instrument constitué par un tube en métal, relevé à angles droits à ses deux extrémités auxquelles sont fixés deux vases communicants dont l'eau donne une ligne de visée horizontale. Le niveau d'eau est utilisé par les géomètres. Quand ils se furent procuré une chaîne d'arpenteur, un graphomètre, un niveau d'eau et une boussole, d'autres études commencèrent (Flaub., Bouvard, t. 2, 1880, p. 184):
4. Cette galerie [l'aqueduc de Samos] (...) fut commencée simultanément aux deux extrémités et, à la jonction, l'erreur ne fut que de 5 mètres. Ce n'était pas si mal, étant donné que les seuls instruments topographiques en usage étaient une sorte de niveau à eau appelé chorobate, et un appareil de visée baptisé dioptre. P. Rousseau, Hist. transp.,1961, p. 41.
P. anal. Tube en verre monté de manière à indiquer le niveau de l'eau dans le réservoir d'une chaudière. Le simple niveau d'eau [des chaudières] (...) se compose d'un tube en cristal monté entre deux tubulures à robinets (Armengaud, Moteurs à vapeur,t. 1, 1861, p. 120).Un niveau d'eau placé à l'avant de la chaudière et un flotteur installé à l'arrière, accusent quelquefois des différences notables (Ser, Phys. industr.,1890, p. 205).
Niveau à lunette. Appareil optique de visée muni d'une lunette de précision et d'un niveau à bulle d'air (ou nivelle [infra dér.]) et qui donne les directions horizontales. (Dict. xixeet xxes.).
Niveau de maçon. Instrument constitué par un châssis sur lequel est fixé un fil à plomb. Avant usage, on règle le niveau de maçon en le posant sur une surface plane de telle façon que le fil à plomb batte sur le repère tracé, puis, en tournant l'instrument bout pour bout, on s'assure que le fil à plomb recouvre encore la ligne de foi (Lar. encyclop.).
Niveau de pente. Appareil semblable au niveau de maçon mais comportant en outre un arc gradué qui permet de mesurer l'inclinaison d'un plan par rapport à un plan horizontal. Synon. clinomètre. (Dict. xixeet xxes.).
P. méton. ,,Surface d'un terrain qui a une pente réglée par le niveau`` (Littré).
BALIST. Niveau de pointage. Appareil à bulle permettant d'établir l'angle de tir grâce à la mesure de l'inclinaison d'un canon (d'apr. Lar. encyclop.).
2. P. métaph. ou au fig., vieilli. [P. anal. avec l'instrument, dans un but maléfique] Pouvoir, force capable d'égaliser les choses et les hommes (leurs conditions, leurs fortunes). Regimber sous le niveau; passer sous le niveau (de plomb) (du despotisme, du mariage, du pouvoir). La loi sérielle est la mort du scepticisme, le remède à toutes les maladies de la raison, le critérium de la certitude : donc la loi sérielle est le niveau des intelligences (Proudhon, Créat. ordre,1843, p. 29):
5. ... au coude d'un chemin. Étienne s'arrêtait (...) pour écouter pleuvoir les décombres. Il respirait fortement les ténèbres, une joie du néant le prenait, un espoir que le jour se lèverait sur l'extermination du vieux monde, plus une fortune debout, le niveau égalitaire passé comme une faux, au ras du sol. Zola, Germinal,1885, p. 1462.
Passer le niveau sur, promener son niveau sur. Mettre de niveau, rendre uniforme, voire détruire. Paris a passé son niveau un peu froid, un peu maniéré sur toutes les âmes, sur tous les styles (Sand, Corresp.,t. 2, 1843, p 291).Nous dirons simplement que l'erreur est (...) de croire que la méthode crée l'esprit (...), de passer le niveau sur les facultés humaines et d'en supprimer le jet naturel (Sainte-Beuve, Portr. contemp.,t. 4, 1846, p. 303).Quoi! prêtres! ce chaos [l'inondation] (...) Promenant son niveau sur la foule innocente (...) Ce serait l'action de ce maître hagard [Dieu]! (Hugo, Légende,t. 5, 1877, p. 1088).
II.− Hauteur, degré d'élévation.
A.− Hauteur d'un point (par rapport à un point de repère), degré d'élévation d'un plan horizontal ou de plusieurs points d'un même plan horizontal (par rapport à un plan horizontal de référence). Niveau d'un liquide dans un récipient, une seringue; niveau du fleuve; indicateur de niveau; jauge indiquant le niveau de (l'essence/de l'huile) dans un réservoir; stylo à niveau d'encre visible; inégalité de niveau; niveau d'un terrain. Le niveau de ces voûtes varie; la hauteur moyenne est d'environ cinq pieds six pouces, et a été calculée pour la taille d'un homme (Hugo, Misér.,t. 2, 1862, p. 542).Je comptai cent gouttes et rétablis le niveau avec la même quantité d'eau (H. Bazin, Vipère,1948, p. 187):
6. ... Bertrand pouvait introduire le conseil de vidanger complètement le carter du moteur tous les 1 500 kilomètres (...). L'on se contentait, d'ordinaire, de rajouter de l'huile quand le niveau baissait; et on trouvait qu'il baissait déjà bien assez vite. Romains, Hommes bonne vol.,1932, p. 168.
Passage* à niveau.
MAR. Niveau de flottaison. Synon. de ligne de flottaison* (d'un navire) :
7. À l'instant où la crevasse s'était faite (...) et il n'y avait plus de niveau de flottaison, la lame avait pénétré par l'effraction dans la panse (...), et, même après l'apaisement des vagues, le poids du liquide infiltré, faisant hausser la ligne de flottaison, avait maintenu la crevasse sous l'eau. Hugo, Travaill. mer,1866, p. 386.
Loc. prép. Au niveau (de)
À la hauteur de, à la même hauteur que... [Petypon] se dissimule derrière le piano en s'accroupissant, de façon à ce que sa tête soit au niveau du clavier (Feydeau, Dame Maxim's,1914, ii, 10, p. 53).Très haut, au niveau de leurs cintres, une petite lumière solitaire brillait dans une des torchères des deux porches cyclopéens qui ouvraient sur la rue (Malègue, Augustin,t. 1, 1933, p. 362).
Dans le domaine, sur le plan (désigné par le compl.). Au niveau de la nation, de la région.
Au niveau + adj. :
8. .. − les prévisions de l'emploi sont impossibles, sinon avec des erreurs très grossières, et d'autant plus grossières qu'on les fait au niveau national; or, c'est au niveau régional qu'elles pourraient présenter de l'intérêt. B. Schwartz, Réflex. prospectives,1969, p. 9.
Rem. Hanse Nouv. 1983, note : ,,L'expression au niveau de est devenue un cliché dont on abuse et dont on déforme le sens. Elle signifie proprement : « à la hauteur de », « sur la même ligne que » (au propre et au figuré) et suppose donc une comparaison (...). Si l'on pense à des plans superposés, on peut dire, en distinguant par exemple la conception et l'expression : Au niveau du langage, une difficulté se présente (...). Mais on en est arrivé à employer au niveau de pour en ce qui concerne, du point de vue de, dans le domaine de, en matière de, pour, dans, etc. et à dire, par exemple : (...). L'humour de cet auteur se manifeste au niveau du langage (...). Et même Au niveau de mes vaches!``
B.−
1. [P. anal. avec hauteur (v. ce mot I A d), non dans le sens vertical mais horizontal, et à propos d'une distance parcourue ou à parcourir − le niveau étant ici le point de repère]
(Arriver) au niveau de. À la hauteur de, (d'un certain point de repère). L'allée des tilleuls s'interrompait, au niveau du rond-point occupé par le grand bassin (A. France, Lys rouge,1894, p. 329).Je les levais [les yeux] sur la duchesse au moment où j'arrivais au même niveau de la rue qu'elle (Proust, Guermantes 1,1920, p. 61).Après quelques centaines de mètres, le militaire gagne du terrain sur le fonctionnaire. Enfin, quand tous les deux se trouvent au même niveau : « Alors, mon pote, dit le SS avec l'accent de Belleville, tu as fait la malle aussi? » (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 238).
2. Étage d'un bâtiment (plus précisément chacun des planchers d'un bâtiment, rez-de-chaussée et sous-sol(s) compris). Immeuble de 4 à 12 niveaux; les nouveaux niveaux d'un magasin (reconstruit). La hauteur du bâtiment et celle des niveaux de magasin étant déterminée, le nombre des niveaux de magasin au-dessus du sol ne pouvait être que de cinq, y compris le rez-de-chaussée (Cain, Transform. B. N.,1959, p. 11).
C.− Spécialement
1. [Dans un domaine matériel, concr., le niveau impliquant la notion d'horizontalité, de hauteur, de degré d'élévation dans un ensemble mesurable comprenant des valeurs croissantes/décroissantes, ou encore la notion d'intensité, de puissance, de force ou d'énergie]
a) ACOUST., TÉLÉCOMM. Niveau (d'intensité sonore). Intensité d'un son émis. Différence de diapason et de niveau (Baudel., Paradis artif.,1860, p. 359).
P. méton. Mesure de cette intensité. Le niveau doit être maintenu constant au cours d'un enregistrement pour que la qualité de reproduction soit satisfaisante (Voyenne1967).Dans le cas où l'émission a été enregistrée par fractions et dans des lieux différents, on fait une copie générale pour aligner les niveaux (Radio1972).
b) HYDROGR. Niveau (des eaux) (d'un cours d'eau, d'une rivière). Hauteur (des eaux) (d'un cours d'eau, d'une rivière). Le niveau de la Seine, du Danube; le niveau des eaux a atteint la cote d'alerte; le niveau baisse; baisse de niveau; faire monter le niveau. Cette grande tour n'est elle-même que le prolongement hors de terre d'un immense puits comblé aujourd'hui, qui trouait jadis tout le mont et descendait plus bas que le niveau du Rhin (Hugo, Rhin,1842, p. 126).Il suffisait de surélever de deux à trois pieds le niveau des eaux du lac, sous lesquelles l'orifice serait alors complètement noyé (Verne, Île myst.,1874, p. 471).Des terrasses de tufs, que ces lacs ont laissées sur leurs bords, à diverses altitudes, permettent de se rendre compte de leurs variations de niveau (Lapparent, Abr. géol.,1886, p. 389).
Niveau hydrostatique. Surface supérieure de l'eau d'une nappe aquifère qui varie en fonction de son alimentation. Il y a (...) relèvement isostatique de l'écorce terrestre et relèvement hydro ou eustatique du niveau marin : c'est la relation entre ces deux phénomènes concomitants qui détermine le fait qu'il y a progression (...) ou recul (...) de la mer dans une région et à une époque déterminées (Rothé, Géophys.,1943, p. 134).
c) GÉOL. Hauts, bas, moyens niveaux. Couches d'alluvions déposées successivement selon des altitudes décroissantes au flanc des vallées, qui allaient en s'approfondissant au cours du Quaternaire. Au point de vue paléontologique (...) les animaux fossiles les plus répandus sont les trilobites (...). Ces fossiles caractérisent les divers niveaux des terrains primaires et on ne les trouve que dans ces terrains (Boule, Conf. géol.,1907, p. 90).Près de Paris, les hauts niveaux sont vers 50-55 m d'alt., les bas niveaux vers 35-40 m, les alluvions récentes étant vers 30-35 m (Lar. encyclop.).
d) GÉOMORPHOLOGIE
Niveau de la mer. Niveau zéro à partir duquel sont mesurées les altitudes. Au-dessus, au-dessous du niveau de la mer. Le niveau de la mer, repère universel et traditionnel pour la mesure des hauteurs, est une ligne moyenne purement fictive et souvent instable (Brunhes, Géogr. hum.,1942, p. 3).
Niveau de base. Hauteur à partir de laquelle, l'écoulement des matériaux, leur transfert cessent dans un cours d'eau, faute de pente suffisante. L'évolution du régime des eaux fluviales ou la variation du niveau de base, provoquent des alternances de dépôts : cailloutis, vases plus ou moins épaisses, sables aux grains de diverses grosseurs (E. Schneider, Charbon,1945, p. 290).
e) MINES. Galerie de mine horizontale tracée dans la couche (et p. méton., cote d'une galerie de mine). Synon. étage.Il faut aller à la rencontre des couches de houille en creusant des puits verticaux, d'où partent, aux divers niveaux correspondant à chaque couche, des galeries horizontales aboutissant aux gîtes houillers (Boule, Conf. géol.,1907, p. 104).
Fonçage à niveau plein/à niveau bas. Percement d'un puits en terrain aquifère dans lequel on laisse monter le niveau d'eau/l'on épuise l'eau simultanément. Aux mines de houille de Bjuf (Suède), on a utilisé des plongeurs pour le fonçage d'un puits à niveau plein par le procédé de la trousse coupante (Haton de La Goupillière, Exploitation mines,1905, p. 1372).Le fonçage des puits se fait à niveau bas ou à niveau plein (Bresson, Manuel prospect.,1923, p. 272).
f) PÉTROL. Niveau hydrostatique. ,,Hauteur jusqu'à laquelle remonte le brut ou l'eau d'un gisement dans un puits, sous l'influence de sa pression`` (Lar. encyclop.).
g) PHYS. ATOM.
Niveau d'énergie. Valeur de l'énergie interne caractérisant l'état d'un atome. Conformément à la théorie des quanta, l'énergie de liaison des nucléons dans un noyau ne peut prendre que des valeurs bien déterminées qui correspondent à autant de niveaux d'énergie. Un photon est émis lorsque le noyau passe d'un niveau d'énergie à un niveau inférieur (Ostoya s.d.).
Niveau (énergétique) normal. ,,État (niveau) d'un atome dont tous les électrons se trouvent aux niveaux énergétiques les plus bas`` (Nucl. 1975). Les énergies des divers niveaux d'un atome peuvent être déterminés par l'étude des spectres de rayons X et des phénomènes de chocs électroniques. Cette conception est à la base des physiques atomique et nucléaire modernes (Uv.-Chapman1956).
2. [Dans les domaines intellectuel/mor., psychol./soc.]Degré d'évolution ou de développement (par rapport à une échelle de valeurs ou à un point de référence donné). Niveau d'un film, d'une conversation, d'une œuvre littéraire.
a) ÉCON. POL. Niveau moyen des profits; niveau de production. Les facteurs institutionnels contribuent donc à la détermination, sinon du niveau moyen des salaires, du moins de leur structure (Univers écon. et soc.,1960, p. 44-16).
Niveau des prix. Coût de la vie. On s'est demandé si la puissance de « marchandage » des syndicats de travailleurs n'était pas susceptible, en période de prospérité, de compromettre tout essai de stabilisation du niveau des prix (Meynaud, Groupes pression Fr.,1958, p. 280).
Niveau de vie. Ensemble des biens et des services (tant matériels qu'intellectuels) qu'un individu, un ménage ou un groupe social peut se procurer avec le revenu dont il dispose. La consommation augmente régulièrement et la bière est de plus en plus demandée. En outre, le niveau de vie des masses indigènes leur permet maintenant un supplément de dépenses (Industr. fr. brass.,1955, p. 26).La nourriture des hommes ne peut se concevoir hors des importations massives ou encore un niveau de vie élevé détermine un raffinement alimentaire dont la satisfaction suppose des ventes et des achats (Wolkowitsch, Élev.,1966, p. 205).
Niveau de pauvreté. ,,Situation, socialement conditionnée, dans laquelle des individus ou des familles ne peuvent se procurer les moyens de subsistance indispensables à une existence indépendante`` (Willems 1970).
Niveau de subsistance. ,,Conditions, socialement conditionnées, dans lesquelles des individus ou des groupes peuvent seulement se procurer les moyens de subsistance strictement nécessaires à leur survivance biologique`` (Willems 1970).
SYNT. Étude, perspectives du niveau de vie; pays à haut et bas niveau de vie; niveau de vie faible, médiocre, suffisant; se maintenir à un certain niveau de vie; accroître, relever le niveau de vie des habitants, des populations; assurer un niveau de vie décent à qqn; atténuer les inégalités de niveau de vie; évolution du niveau de vie; diminution dans le niveau de vie.
b) [P. réf. à une échelle sociale, en vue de situer un individu/groupe d'individus] Niveau social. Position occupée par un individu dans la hiérarchie sociale. Niveau socio-culturel, socio-économique, socio-professionnel. Le niveau social est défini par le statut social, par la position que quelqu'un occupe dans une stratification sociale. Il se caractérise non seulement par le niveau économique ou la position professionnelle, mais encore par les autres rôles sociaux et par le niveau culturel acquis (Birou1966) :
9. Si j'avais à le commenter, je dirais, au nom de Flaubert : Peu m'importent les « classes sociales »! Il peut y avoir des « bourgeois » tout aussi bien parmi les nobles que parmi les ouvriers et les pauvres. Je reconnais le bourgeois non point à son costume et à son niveau social, mais au niveau de ses pensées... Gide, Journal,1937, p. 1270.
c) PSYCHOL., PSYCHO-PÉDAGOGIE
Niveau mental ou intellectuel. Degré du développement quantitatif et qualitatif de l'intelligence apprécié par la méthode des tests, capable de mesurer le degré et la forme de l'intelligence (abstraite ou concrète, inventive ou analytique). Le niveau baisse; la chute du niveau. Contre Renan, je protestai sur mon cahier que le grand homme lui-même n'est pas une fin en soi : il ne se justifie que s'il contribue à élever le niveau intellectuel et moral de la commune humanité (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 190).Les chambres d'agriculture se sont plaintes (...) de l'insuffisance du niveau intellectuel des élèves qui arrivent à l'enseignement agricole du premier degré (Encyclop. éduc.,1960, p. 196):
10. Le niveau mental suit un développement à peu près parallèle à la croissance physique (...). − Un enfant élevé à la campagne, habitué à raisonner à partir de situations pratiques et concrètes, n'a pas la même forme d'intelligence qu'un lycéen du même âge, habitant une grande ville, auquel on a appris à se servir d'un langage riche et à raisonner dans l'abstrait. (...) pour apprécier leur niveau mental il est indispensable de les soumettre à des épreuves différentes : au premier, des tests d'intelligence pratique; au second, des séries de classement abstrait, par exemple. Sill.1965.
En compos. Niveau-seuil. ,,Niveau minimal de compétence de communication dans une langue étrangère`` (CILF, 1977 ds Clé mots). En d'autres termes, l'ouvrage est conçu comme un complexe de propositions ouvertes à partir desquelles on souhaite que les utilisateurs, moyennant ajouts, retraits et modifications, déterminent pour leur entreprise éducative propre et en fonction du public d'apprenants auquel ils ont affaire le niveau-seuil convenable (Fr. Monde,1977, no126, p. 19).
Niveau d'instruction. ,,Classement pédagogique des élèves ou des adultes selon l'accession à l'alphabétisation, puis à la hiérarchie des diplômes (généralement par le cycle d'enseignement)`` (Éduc. 1979).
Niveau scolaire. Importance des acquisitions d'un élève par rapport au programme officiel des écoles primaires. Le niveau scolaire d'un écolier dépend de son niveau mental, de son état psycho-somatique, de la régularité de sa fréquentation scolaire, du milieu dans lequel il vit, ainsi que des méthodes pédagogiques utilisées, du milieu... (Lafon1963).Un élève peut (...) suivre à la fois une classe de niveau élevé et avancé en mathématiques et, par exemple, une classe de niveau faible et retardé en langues étrangères. On discute aussi au sujet des groupes de niveau dans une discipline, au sein d'une même classe (...). Certains auteurs envisagent également l'homogénéité et le niveau adapté mais utilisent les expressions de classe mobile ou de groupe d'option (Coudray1973).
Locutions
Se mettre au niveau de (qqn). Se mettre à la portée de (quelqu'un) :
11. − Souvent tel artiste supérieur, enflammé seulement par l'amour de la gloire et de la beauté, fait semblant pour se faire pardonner son enthousiasme de n'aimer que le gain et le métier. Il fait le bon enfant pour se mettre au niveau des plus communs. Vigny, Journal poète,1841, p. 1160.
En partic. Mettre (qqn) au niveau de (qqc.). Fournir (à quelqu'un) les moyens de faire face à (quelque chose). Dans la vie, il nous semble qu'il nous manque le stimulant qui vous met au niveau de la lutte, de la bataille et du choc des gens et des choses (Goncourt, Journal,1866, p. 276).
d) Dans le domaine de la ling. et de la sémiot.
Niveau de langue. Chacune des variétés stylistiques d'une langue, distinguées plus ou moins arbitrairement, à l'aide de marques temporelles (p. ex. vx), spatiales (p. ex. région.) et socio-culturelles (p. ex. pop.). Au fur et à mesure que des élèves étrangers apprennent à véritablement maîtriser notre langue, pendant très longtemps continue à se poser le problème des niveaux de langue (...). Plongé dans le français contemporain, l'élève étranger a cependant encore souvent de la peine à éviter des « décalages » de langue, c'est-à-dire à savoir se maintenir au même « niveau » de langue, et surtout − annonçons-le dès maintenant − au même « sous-niveau » de langue. Comment classer très simplement les trois niveaux principaux du français contemporain? Langue contemporaine : langue populaire/bon usage/langue littéraire (C. Stourdzéds Fr. monde,1969, pp. 18-19).
LING. STRUCT. [Dans la mesure où la langue est considérée comme un ensemble structuré, hiérarchisé d'unités] Le mot a une position fonctionnelle intermédiaire qui tient à sa nature double. D'une part il se décompose en unités phonématiques qui sont de niveau inférieur; de l'autre il entre, à titre d'unité signifiante et avec d'autres unités signifiantes, dans une unité de niveau supérieur (E. Benveniste, Problèmes de ling. gén.,Paris, Gallimard, t. 1, 1967, p. 123).
Niveau linguistique. Degré de l'analyse linguistique. Niveau phrastique, morphématique, phonématique; niveau d'analyse. Selon l'unité que l'on retient, on peut distinguer au moins six niveaux linguistiques formels (Phél.Ling.1976).
GRAMM. GÉNÉRATIVE. Niveau de représentation. ,,Système de concaténation représentant une phrase comme une suite d'éléments discrets (...). Les relations entre les niveaux sont définies par un ensemble de règles de représentation exprimant la manière dont les éléments d'un niveau supérieur sont représentés par les éléments d'un niveau inférieur`` (Ling. 1972). Des « structures profondes » aux « structures de surface », toute phrase peut être décrite à plusieurs « niveaux de représentation » (D.D.L.1976).
SÉMIOTIQUE. Niveau sémiotique/niveau discursif. Pour le seul niveau sémiotique, on distinguera le plan des structures sémiotiques profondes (syntaxe et sémantique fondamentales) et celui des structures sémiotiques de surface (syntaxe et sémantique narratives) (Greimas-Courtés1979).
e) P. anal., INFORMAT. [À propos des distinctions que l'on peut établir entre les langages de programmation : bas, élevé ou supérieur, langage « symbolique »]
Bas niveau ou niveau (...) bas. Langage proche du langage machine. Au niveau le plus bas, il y a le langage machine (...) fondé sur des codes numériques et des adresses de cellules (T.-G. Scott,Ordinateurs électron.,trad. J. Charbonneau, Paris,1968,p. 570A).Haut niveau ou niveau élevé ou supérieur. Langage très évolué plus proche du langage parlé. Le système de codage symbolique (...) se situe (...) à un niveau supérieur; il est plus proche du français courant qu'un langage machine, étant donné qu'il utilise des codes mnémoniques (T.-G. Scott,Ordinateurs électron.,trad. J. Charbonneau, Paris,1968,p. 570A).On désigne généralement le niveau supérieur des langages d'ordinateur par le terme de langage « symbolique » ou « langage à compilateur » (T.-G. Scott,Ordinateurs électron.,trad. J. Charbonneau, Paris,1968,p. 570A).
Prononc. et Orth. : [nivo]. Homon. nivaux (plur. de nival). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1339 nyviel « instrument » (Cartulaire de l'Eglise St Pierre de Lille, t. 2, p. 692); 1343 nevel (Inv. de J. de Presles, Bibl. de l'Ec. des ch., XXXIX, 93 ds Gdf.); b) 1637 au fig. (Descartes, Discours de la Méthode, 2epartie ds Œuvres philos., éd. F. Alquié, t. 1, p. 581 : lorsque je les aurais ajustées [les opinions] au niveau de la raison); 2. a) 1429 mettre a nivel (Béthune, ap. La Fons, Gloss. ms., Bibl. Amiens ds Gdf.); b) 1688 au fig. (La Bruyère, Caractères, 2 ds Œuvres, éd. G. Servois, t. 2, p. 64 : venir au niveau d'un fat qui est en crédit). Altération (par assimilation de l'n initiale à l'l finale) de livel, liveau att. du xiiieau xvies. (v. Gdf.), lui-même du lat. pop. *libellus, lat. class. libella « instrument servant à niveler, niveau » (dér. de libra « balance à deux plateaux ou à contrepoids », puis « niveau »); cf. ital. levello (REW3no5010). Fréq. abs. littér. : 2 140. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 252, b) 2 476; xxes. : a) 1 703, b) 4 828.
DÉR.
Nivelle, subst. fém.Fiole de verre renfermant un liquide très mobile (alcool/éther...) et une bulle d'air, et faisant partie de certains niveaux composés tels que le niveau à lunette. Synon. niveau à bulle (supra I C).Niveau à nivelle fixe, à nivelle indépendante, à nivelle réversible (Topogr. 1980). Toutes les opérations géométriques qui aboutissent à l'établissement de plans topographiques, du sol ou de constructions, utilisent un système de référence local, défini par la direction de la force de pesanteur, qui constitue la verticale, et la direction des plans qui lui sont perpendiculaires, horizontaux (...). Pratiquement, on [n']utilise une nivelle, qui jouit de cette propriété que si, au cours de la rotation autour d'un axe, la bulle occupe toujours la même position par rapport à la nivelle; cet axe est vertical (J. Goguel, La Gravimétrie,Paris, P.U.F., 1973, no1030, p. 5).V. nivellement direct, s.v. nivellement B. [nivεl]. 1reattest. 1932 (Lar. 20e); de niveau, suff. -elle*.
BBG. − Archit. 1972, pp. 33-34. − Barb. Misc. 29 1944-52, pp. 439-441 (s.v. nivelle).Bertini (M.-T.), Tallineau (Y.). Pt vocab. L'Informatique nouv. 1977, no80, p. 24. − Le Bidois Délire 1970, pp. 162-166. − Sculpt. 1978, p. 592.

Wiktionnaire

Nom commun

niveau \ni.vo\ masculin

  1. (Maçonnerie) Outil servant à vérifier l’horizontalité d’une surface, d’un sol.
    • Les outils de tracé et de contrôle sont l’équerre, la règle, la fausse équerre dite sauterelle, le biveau, le panneau ou gabarit, le compas, le fil à plomb et le niveau. Ces outils se retrouvent dessinés ou gravés sur de nombreux documents ou monumets de l'Antiquité à nos jours. — (Frédérick Tristan, Jacques Thomas & louis Monnier, Le Livre d'or du compagnonnage, éd. J.-C. Godefroy, 1992)
  2. (Géométrie) (Géographie) Degré d’élévation par rapport à un plan horizontal.
    • …mais l'eau, à l'intérieur, avait déjà atteint le niveau du plancher, et il me fallut plusieurs heures de travail aux pompes pour l'épuiser. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Le niveau du fleuve a monté.
    • Altitude au-dessus du niveau de la mer.
  3. (Arts) (Mécanique) Degré de remplissage d'un réservoir.
    • […] nous avons toujours quelque chose à faire […]. Les niveaux d'essence, le compte-tours, le thermomètre intérieur, le compteur de vitesse et le spiro-bloc d'huile à inspecter. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
  4. (Figuré) Degré d'évolution.
    • […]; elle estime, comme G. de Molinari, que le progrès moral du prolétariat est aussi nécessaire que le progrès matériel de l'outillage, pour porter l'industrie moderne au niveau toujours plus élevé que la science technologique permet d'atteindre; […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.324)
    • Des palpations rectales régulières ont été effectuées pour estimer le niveau de développement des organes génitaux des velles. — (CIPEA : Rapport Annuel 1988, Addis-Abeba : Centre International pour l'Elevage en Afrique, 1989, p. 5)
  5. (Figuré) (Éducation) (Sport) Degré de compétence ou de capacité.
    • L’éducation moyenne atteignait un niveau extraordinaire, et, à l’aube du XXe siècle, on trouvait relativement peu de gens, dans l’Europe occidentale, qui ne sussent lire et écrire. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 407 de l’éd. de 1921)
    • On étudiera également les possibilités d’épelation du malade pour des mots en rapport avec son niveau scolaire. — (Julián de Ajuriaguerra & ‎Henry Hécaen, Le cortex cérébral; étude neuro-psycho-pathologique, Masson, 1960, page 170)
    • Une variante particulière du gène DCP, qui code pour l’enzyme de conversion de l’angiotensine, peut faire la différence entre quelqu’un qui peinerait à l’effort physique et un athlète de haut niveau dans des sports d’endurance. — (La démagogie est-elle génétique ?, dans Le Québec sceptique, n°58, p.17, automne 2005)
  6. Étage.
    • Howard jette un coup d'œil aux profondeurs insondables des niveaux inférieurs par-dessus la rambarde et aperçoit un méli-mélo de robes cerise, de corps au bronzage artificiel et de chaussures de strip-teaseuse — (Elizabeth Day, Paradise City, traduit de l'anglais par Benoîte Dauvergne, éd. Poche City (Terra Nova), 2017)
  7. (Jeux) Étape d’un jeu vidéo.
    • Le troisième niveau du jeu est très complexe.
    • Dans les jeux vidéo tirés de film, c’est toujours la même chose. Les développeurs choisissent une scène du film qui ne dure pas très longtemps, et après, ils en font un niveau entier.
  8. (Chimie) (Par ellipse) Niveau d’énergie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NIVEAU. n. m.
Instrument par le moyen duquel on vérifie si un plan, un terrain est uni et horizontal, et l'on détermine de combien un point de la surface de la terre est plus haut ou plus bas qu'un autre. Dresser au niveau, avec le niveau. Mesurer, ajuster au niveau, avec le niveau. Niveau à bulle d'air. Niveau d'eau. Niveau de charpentier, de paveur, de maçon. Il signifie aussi Degré d'élévation par rapport à un plan horizontal. Prendre le niveau d'un terrain. Le niveau du fleuve a monté. Altitude au-dessus du niveau de la mer. Fig., Le niveau des études a baissé. Je ne saurais m'élever à son niveau. Se mettre au niveau de quelqu'un. Passage à niveau. Voyez PASSAGE.

DE NIVEAU, loc. adv. Au même niveau, entièrement au même niveau. Mettre de niveau. La cour et le jardin ne sont pas de niveau. Ce terrain n'est pas de niveau.

AU NIVEAU DE, DE NIVEAU AVEC, loc. prép. Au même niveau que. La cour n'est pas au niveau du jardin. Cette terrasse est de niveau avec le rez-de-chaussée de la maison. Fig., Cet écolier n'est pas au niveau des enfants de son âge. Cet auteur est de niveau avec les grands écrivains.

Littré (1872-1877)

NIVEAU (ni-vô) s. m.
  • 1Instrument qui sert à mener une ligne parallèle à l'horizon, et à trouver la différence des hauteurs de deux endroits. Dresser au niveau, avec le niveau.

    Niveau de charpentier, de maçon, de paveur, de canonnier, sorte d'équerre où est attaché un fil à plomb.

    Niveau d'eau, long tube de cuivre ou de fer-blanc terminé par deux tuyaux de verre qui se relèvent à angle droit sur le tube ; l'eau versée par un de ces tuyaux se met de niveau dans l'autre.

    Niveau à bulle d'air, niveau formé d'un tube de verre rempli d'un liquide dans lequel on fait entrer une bulle d'air. Ce tube est supporté par une base ou espèce de socle, que l'on place sur deux directions à peu près perpendiculaires d'un même plan qu'on veut rendre horizontal, puis l'on fait mouvoir de telle sorte que la bulle reste stationnaire au milieu de la longueur du tube, Legoarant

  • 2État d'un plan horizontal, ou de plusieurs points qui sont dans le même plan horizontal. Prendre le niveau d'un terrain.

    Niveau de pente, surface d'un terrain qui a une pente réglée par le niveau.

    Dresser une allée suivant son niveau de pente, la dresser de manière que la pente soit égale dans toute la longueur.

    Fig. Comment ce désordre pourrait-il avoir lieu dans un pays où le commerce, seul moyen de se procurer de l'aisance, baisse et se relève alternativement d'une province à l'autre, et entretient partout les richesses à peu près au même niveau, ou tend continuellement à les y ramener ? Condillac, Comm. gouv. II, 3.

    Fig. Le niveau démocratique, l'égalité que produit la démocratie.

  • 3 Terme de marine. Niveau de l'eau, de la mer, la surface de la mer. Comment l'océan, par son flux et par ses courants, aurait-il élevé le mont Saint-Gothard de 16 500 pieds au-dessus du niveau de la mer, telle qu'elle est aujourd'hui ? Voltaire, Phys. Colimaç. 3e lettre.

    Niveau de la mer, la ligne de flottaison d'un navire ; on dit aussi niveau d'eau.

  • 4Tube en verre qui communique avec la chaudière d'une machine à vapeur.
  • 5 Terme de géologie. Nom donné à des nappes d'eau souterraines coulant entre deux couches de terrains imperméables.
  • 6Niveau d'eau, un crustacé.

    Niveau de mer, le squale-marteau.

  • 7De niveau et au niveau, selon le niveau. Mettre de niveau. Cette terrasse n'est pas au niveau du jardin, de niveau avec le jardin. Vous vous souviendrez bien et beau Qu'à chaque bout est une place Grande, carrée et de niveau…, La Fontaine, Lettres, VIII. Tu dirais, reprenant ta pelle et ton rateau : J'aime mieux mettre encor cent arpents au niveau, Que d'aller follement, égaré dans les nues, Me lasser à chercher des visions cornues, Boileau, Épître X.

    Fig. De niveau, au niveau, de pair, à la même hauteur. Je ne pouvais mieux faire que d'entreprendre une bonne fois de les [opinions reçues] en ôter [de mon esprit], afin d'y en remettre par après ou d'autres meilleures, ou bien les mêmes, lorsque je les aurais ajustées au niveau de la raison, Descartes, Méth. II, 2. S'ils [les grands hommes] sont plus grands que nous, c'est qu'ils ont la tête plus élevée ; mais ils ont les pieds aussi bas que les nôtres ; ils y sont tous à même niveau, et s'appuient sur la même terre, Pascal, Pens. VI, 30. Quelle horrible peine à un homme qui est sans prôneurs et sans cabale… et qui n'a que beaucoup de mérite pour toute recommandation, de se faire jour à travers l'obscurité où il se trouve, et de venir au niveau d'un fat qui est en crédit ! La Bruyère, II. Il était simple, affable, toujours de niveau avec tout le monde, Fontenelle, Newton. Ce poëme [Paradis perdu] est mis par les Anglais au niveau de l'Iliade, et beaucoup de personnes le préfèrent à Homère, avec quelque apparence de raison, Voltaire, Ess. poét. ép. I. Le, ciel a-t-il rangé les mortels au niveau ? Voltaire, Disc. I. La nature nous a tous mis au niveau par un lien moral, et c'est être tyrans que de rompre cette chaîne par la force, Gilbert, le Carnaval des auteurs. Avec les gens de lettres, elle était au pair des plus ingénieux et au niveau des plus instruits, Marmontel, Mém. V.

    À son niveau, à leur niveau, à votre niveau, etc. de pair avec lui, avec eux, avec vous. Je ne te reprocherai jamais cette facilité cordiale et naïve que t'a donnée la nature, et qui te porte à mettre, soit dans la conversation soit dans les procédés, tout le monde à ton niveau, Mirabeau, Lett. orig. t. II, p. 260, dans POUGENS.

HISTORIQUE

XVe s. Qui ne commence son euvre sur affection vertueuse, et ne la conduit au liveau et sous la mesure de raison, semble à celuy qui edifie sur faulx fondement, Chartier, l'Espérance, p. 298.

XVIe s. Le chemin que vostre eau a à tenir sera finement nivelé avec le grand niveau… et moiennant que le plomb du niveau pende tant soit peu, ne doutés que l'eau n'aille par le canal ainsi mesuré, De Serres, 755.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

NIVEAU, s. m. (Arpent.) instrument propre à tirer une ligne parallele à l’horison, & à la continuer à volonté, ce qui sert à trouver la différence de hauteur de deux endroits, lorsqu’il s’agit de conduire de l’eau de l’un à l’autre, de dessécher des marais, &c. ce mot vient du latin libella, verge ou fléau d’une balance, laquelle pour être juste doit se tenir horisontalement.

On a imaginé des instrumens de plusieurs especes & de différentes matieres pour perfectionner le nivellement, ils peuvent tous, pour la pratique, se réduire à ceux qui suivent.

Le niveau d’air est celui qui montre la ligne de niveau par le moyen d’une bulle d’air enfermée avec quelque liqueur dans un tuyau de verre d’une longueur & d’une grosseur indéterminées, & dont les deux extrémités sont scellées hermétiquement, c’est-à-dire fermées par la matiere même du verre, qu’on a fait pour cela chauffer au feu d’une lampe. Lorsque la bulle d’air vient se placer à une certaine marque pratiquée au milieu du tuyau, elle fait connoître que le plan sur lequel la machine est posée est exactement de niveau ; mais lorsque ce plan n’est point de niveau, la bulle d’air s’éleve vers l’une des extrémités. Ce tuyau de verre peut se placer dans un autre de cuivre, qui a dans son milieu une ouverture, au moyen de laquelle on observe la position & le mouvement de la bulle d’air ; la liqueur, dont le tuyau est rempli, est ordinairement ou de l’huile de tartre, ou de l’eau seconde, aqua secunda, parce que ces deux liqueurs ne sont sujettes ni à se geler, comme l’eau ordinaire, ni à la raréfaction & à la condensation, comme l’esprit de vin.

On attribue l’invention de cet instrument à M. Thevenot.

Le niveau d’air avec pinules n’est autre chose que le niveau d’air perfectionné, auquel on a ajouté quelques pieces pour le rendre plus commode & plus exact : cet instrument est composé d’un niveau d’air (Pl. d’Arpent. fig. 4.) d’environ 8 pouces de long, & de 7 à 8 pouces de diametre ; il est renfermé dans un tuyau de cuivre, avec une ouverture au milieu : les tuyaux sont placés dans un conducteur ou une espece de regle droite d’une matiere solide, & longue d’un pié, aux extrémités de laquelle il y a des pinules exactement perpendiculaires aux tuyaux & d’égale hauteur ; elles sont percées chacune d’une ouverture quarrée, où sont deux filets de cuivre qui se croisent à angles droits, & au milieu desquels est pratiqué un très-petit trou, pour voir à travers le point auquel on veut viser. Le tuyau de cuivre est attaché au conducteur au moyen de deux vis, dont l’une sert à élever & à abaisser le tube à volonté pour le mettre de niveau. Le haut de la boule ou du bec est rivé à un petit conducteur qui saille en haut, dont un des bouts est attaché à vis au grand conducteur, & l’autre est garni d’une vis 5, qui sert à élever & à abaisser l’instrument. Cet instrument est pourtant moins commode qu’un autre dont nous allons parler, parce que, quelque petits que soient les trous, ils font cependant appercevoir toujours un trop grand espace pour qu’il soit possible de déterminer précisément le point de niveau.

Le niveau d’air avec lunettes (Pl. d’Arp. fig. 5.) est semblable au précédent, avec cette seule différence qu’au lieu de simple pinules, il est garni d’un télescope qui le rend propre à déterminer exactement ce point de niveau à une grande distance.

Le télescope est dans un tuyau de cuivre d’environ 15 pouces de long, attaché au même conducteur que le niveau ; par l’extrémité du tube du télescope, on fait entrer le petit tube, qui porte le verre oculaire, & un cheveu placé horisontalement dans le foyer du verre objectif 2 ; on peut faire avancer & reculer ce petit tuyau, afin que le télescope soit propre à différentes vûes ; à l’autre extrémité du télescope est placé le verre objectif ; la vis 3 sert à élever ou à abaisser la petite fourchette qui porte le cheveu, & à le faire cadrer avec la bulle d’air, lorsque l’instrument est de niveau : la vis 4 sert à faire cadrer la bulle d’air avec le télescope, & tout l’instrument s’ajuste sur un genou.

On regarde M. Huyghens comme l’inventeur de ce niveau, qui a l’avantage de pouvoir se retourner, ce qui sert à en vérifier les opérations ; car si après que l’instrument a été retourné, le cheveu coupe toujours le même point qu’auparavant, c’est une preuve certaine de la justesse de l’opération.

On doit remarquer ici qu’on peut ajouter un télescope à telle espece de niveau qu’on voudra, lorsqu’il sera question de prendre le niveau d’objets fort éloignés : il ne faut pour cela qu’appliquer une lunette sur la base ou parallelement à la base.

Le niveau simple a la forme d’une équerre dont les deux branches sont d’égale longueur. A leur intersection est un petit trou d’où pend une corde avec un petit plomb qui bat sur une ligne perpendiculaire au milieu d’un quart de cercle qui joint les extrémités des deux branches : ce quart de cercle est souvent divisé en 90 degrés, ou plûtôt en 2 fois 45 degrés pour en marquer le milieu, voyez fig. 6. lettre F. On peut faire usage de cet instrument en d’autres circonstances que celles de l’artillerie ; pour s’assurer, par exemple, si un plan est de niveau, il faut pour cela placer les extrémités de ses deux jambes sur le plan, & le tenir de façon que la corde rase le limbe du quart de cercle. Si elle bat alors exactement sur la division du milieu de ce quart de cercle, on en pourra conclure avec certitude que le plan est de niveau.

Le niveau des Charpentiers & des Paveurs est une longue regle, au milieu de laquelle est ajustée à angles droits une autre plus petite, qui porte vers le haut un fil avec un plomb, lequel lorsqu’il bat sur une ligne de foi perpendiculaire à la base, marque que la base est horisontale.

Ce niveau & celui des Maçons, quoique très communs, sont regardés comme les meilleurs pour les bâtimens ; mais leurs opérations ne peuvent s’étendre qu’à de très-petites distances.

Le niveau des Canonniers, ou celui dont on se sert pour niveler les canons & les mortiers, est un instrument (Pl. d’Arpent. fig. 8.) qui est composé d’une plaque triangulaire, haute d’environ 4 pouces. au bas de laquelle est un arc de cercle de 45 degrés divisé en degrés ; ce nombre de degrés étant suffisant pour la plus grande hauteur à laquelle on éleve les canons & les mortiers, & pour donner aux coups la plus grande portée. Au centre de ce segment de cercle est attachée à vis une piece ou espece d’alidade de cuivre, laquelle par le moyen de la vis, peut se fixer ou se mouvoir à volonté ; l’extrémité de cette piece de cuivre est faite de façon à pouvoir porter un petit plomb ou index qui marque les différens degrés d’élévation de la piece d’artillerie ; cet instrument a aussi un pié de cuivre qui se place sur le canon ou mortier, & qui fait prendre à tout l’instrument une situation verticale quand la piece est horisontale.

L’usage de ce niveau se présente de lui-même, & consiste à placer le pié de l’instrument sur la piece à laquelle on veut donner un certain degré d’élévation, de maniere que l’index tombe sur le nombre de degrés proposés.

Le niveau des Maçons est composé de trois regles, qui forment en se joignant un triangle isocele rectangle assez ressemblant à la lettre romaine A ; du sommet pend une corde qui porte un plomb, & qui lorsque le plan sur lequel est appliqué le niveau se trouve horisontal, vient battre exactement sur une ligne de foi marquée dans le milieu de la base, mais qui décline de cette ligne lorsque la surface en question est plus basse d’un côté que d’un autre.

Le niveau à plomb ou à pendule est celui qui fait connoître la ligne horisontale au moyen d’une ligne verticale décrite par son plomb ou pendule. Cet instrument (Pl. d’Arpent. fig. 6.) est composé de deux jambes ou branches qui se joignent à angles droits, & dont celle qui porte la corde ou le plomb a environ un pié & demi de long : cette corde est attachée au haut de la branche ; le milieu de la branche où passe le fil est évidé, afin que la corde puisse pendre librement de tous côtés, excepté vers le bas de la jambe, où se trouve une petite lame d’argent, sur laquelle est tracée une ligne perpendiculaire au télescope. Cette cavité pratiquée dans l’une des jambes de l’instrument est couverte de deux pieces de cuivre qui en font comme une boîte, pour empêcher que l’impression du vent ne se fasse sentir à la corde ; c’est pourquoi la lame d’argent est couverte d’un verre G, pour pouvoir reconnoître quand le plomb bat sur la perpendiculaire. Le télescope est attaché à l’autre branche ou jambe de l’instrument ; il a environ deux piés de long, & est garni d’un cheveu placé horisontalement, qui traverse le foyer du verre objectif, & qui détermine le point de niveau lorsque le fil & le plomb battent sur la ligne tracée sur la bande d’argent.

Cet instrument tire toute sa justesse de la précision avec laquelle on met le télescope à angles droits sur la perpendiculaire. Il a un genou par le moyen duquel il se soutient sur son pié ; l’invention en est attribuée à M. Picard.

Le niveau de réflexion est celui que forme une surface d’eau-assez étendue, laquelle représentant renversés les mêmes objets que nous voyons naturellement droits, est par conséquent de niveau avec le point où l’objet & son nuage paroissent seuls s’unir : il est de l’invention de M. Mariotte.

Il y a encore un autre niveau de réflexion fait d’un miroir d’acier ou d’autre matiere semblable, bien poli & placé un peu devant le verre objectif d’un télescope suspendu perpendiculairement, & avec lequel il doit faire un angle de 45 degrés ; auquel cas la direction perpendiculaire d’un télescope se changera en horisontale, ou en ligne de niveau, c’est-à-dire que les rayons qui seront réfléchis du miroir dans la lunette verticale, devront être situés horisontalement : ce niveau est de l’invention de M. Cassini.

Le niveau de M. Huyghens est composé d’un télescope, Pl. d’Arpentage, fig. 7. n°. 2. en forme de cylindre qui passe par une virole où il est arrêté par le milieu : cette virole a deux branches plates bb, l’une en-haut, l’autre en-bas ; au bout de chacune de ces deux branches est attachée une petite piece mouvante, en forme de pince, dans laquelle est arrêtée une soie assez forte, & passée en plusieurs doubles dans un anneau ; l’un de ces anneaux sert à suspendre le télescope à un crochet placé à l’extrémité de la vis 3 ; à l’autre anneau est suspendu un poids assez pesant, pour tenir le télescope en équilibre. Ce poids est suspendu dans la boëte 5, qui est remplie d’huile de lin, de noix, ou d’autres matieres, qui ne se figent pas aisément, afin de mieux arrêter les balancemens du poids & du télescope. Cet instrument est chargé de deux télescopes, fort près l’un de l’autre & exactement paralleles, & placés à contre sens l’un de l’autre, afin qu’on puisse voir des deux côtés, sans retourner le niveau. Au foyer de l’objectif de chaque télescope il doit se trouver un petit cheveu tendu horisontalement, & qui puisse se lever & s’abaisser suivant le besoin, par le moyen d’une petite vis. Si le tube du télescope ne se trouve point de niveau lorsqu’on le suspend, on y met au-dessus un anneau ou virole 4, & on l’y fait couler jusqu’à ce qu’il se soit mis de niveau. Le crochet auquel l’instrument est suspendu, est attaché à une croix plate de bois, laquelle porte à l’extrémité de chacun de ses bras d’autres crochets, qui servent à garantir les télescopes d’une trop grande agitation dans les différens usages qu’on en peut faire, ou quand on les transporte d’un lieu en un autre. Cette croix de bois est renfermée dans une autre croix qui sert comme de caisse à l’instrument, mais dont on laisse les deux extrémités ouvertes, afin que le télescope puisse être garanti des injures du tems, & qu’il soit toûjours en état de servir. Le pié de l’instrument est une plaque de cuivre ronde, à laquelle sont attachées trois viroles à charnieres, dans lesquelles sont placés trois bâtons qui forment le pié sur lequel se place la boëte.

Niveau a équerre, est un instrument qui fait l’office d’un niveau, d’une équerre, d’une regle à jambes. Voyez Niveau, &c.

Cet instrument qui est représenté dans la Pl. d’Arpentage, fig. 22. est composé de deux branches, larges environ d’un pouce, qui s’ouvrent & qui se ferment comme une regle à deux jambes.

Chacune de ces branches est percée dans le milieu pour recevoir une espece de langue, ou une piece de cuivre fort mince, attachée à l’une des deux ; moyennant laquelle ces deux branches peuvent être appliquées l’une à l’autre exactement. L’usage de cette langue consiste en ce que, si l’on place son extrémité dans la branche où elle n’est pas attachée, & où il y a une cheville qui la tient ou l’arrête, les deux branches seront alors à angles droits. On met pareillement sur la tête de cet instrument une piece de cuivre quarrée, avec laquelle l’instrument tient lieu d’une équerre ; au bas de l’angle de la piece de cuivre est un petit trou, auquel est attachée une petite corde avec un plomb : cette corde tombant le long d’une ligne perpendiculaire, tracée sur la langue ou piece de cuivre, fait voir si l’instrument est de niveau ou non, quand on l’applique sur quelque chose que ce puisse être. Chambers. (E)

Niveau, (Hydraul.) le niveau dont on se sert dans l’hydraulique est ordinairement un niveau d’eau à fioles, qui est un grand tuyau de fer-blanc d’un pouce de grosseur, & de quatre piés de long, voyez nos Pl. soutenu dans son milieu par deux liens de fer, & par une douille. Au milieu, & aux deux extrémités, sont soudés trois bouts de tuyaux qui se communiquent, & dans lesquels on met des fioles de verre du même diametre qui y sont jointes avec de la cire ou du mastic. On remplit le tout d’une eau rougie avec du vinaigre ou du vin, pour qu’elle puisse mieux se distinguer de loin.

On a perfectionné cet instrument en écartant d’environ deux lignes le tuyau du milieu de l’alignement des autres, ce qui sert de pinules & dirige beaucoup mieux le rayon visuel.

Pour établir cet instrument sur le terrein, on met dans la douille qui est dessous le tuyau, un bâton pointu que l’on fiche en terre, & on assure le niveau le plus droit qu’il est possible, en le pointant du côté où doit se faire le nivellement. Il y a même des instrumens où il y a un plomb dessous pour le mettre parfaitement droit, d’autres où il y a un genou avec trois douilles, ce qui facilite de se retourner de tous sens, sans déplacer l’instrument. Quant à la maniere d’opérer, voyez Nivellement. (K)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « niveau »

Normand (Guernesey), livet ; wallon, lèvai ; Hainaut, niviau ; provenç. livell, nivel ; espagn. nivel ; portug. livel et nivel ; ital. livello ; du lat. libella, niveau, diminutif de libra, balance.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1311) De nivel, « instrument de géométrie » ; altération de livel, XIIIe siècle (→ voir level en anglais), d’un latin populaire libellus, du latin libella (« niveau, instrument permettant d’observer l’horizontalité »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « niveau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
niveau nivo

Citations contenant le mot « niveau »

  • Le haut niveau est un jeu. Alors autant le vivre et le jouer à haut niveau. De Jean-Claude Killy
  • L’intelligence de l’Homme a progressé au niveau technologique, mais pas au niveau des sentiments. De Monica Bellucci / Studio Magazine - Mai 2002
  • Seul un écrivain médiocre est toujours à son meilleur niveau. De Somerset Maugham
  • Médiocrité - La moyenne à son plus bas niveau. De Albert Brie / Le mot du silencieux
  • Il y a deux manières d’être riche : élever son revenu au niveau de ses désirs, abaisser ses désirs au niveau de son revenu. De Alphonse Karr
  • La transcendance ne se manifeste pas quand nous dépassons le niveau humain mais précisément là où nous reconnaissons ce niveau humain, lorsque nous reconnaissons notre faiblesse. De Karlfried Graf Dürckheim
  • Dans la lutte, on descend au niveau de l'adversaire. De Sénèque
  • Le niveau de la masse dépend de la conscience de l'individu. De Franz Kafka
  • Dans le haut niveau, on ne gère pas un patrimoine, on capitalise. De Luis Fernandez
  • Réussite : accession au dernier poste, c’est-à-dire au niveau d’incompétence. De André Malraux
  • Le haut niveau ? Un monde de rêveurs. Mais des gens qui vivent leur rêve. De Joël Bouzou
  • Un sommet européen aux Pays-Bas, ça vous donne le niveau... De Laurent Ruquier / Le mois par moi
  • Ce n'est pas le gouffre qui sépare, mais la différence de niveau. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • Passage à niveau : barrière qui empêche les trains d’aller sur les routes. De Jean-Charles / La Foire aux cancres
  • Le monde que nous avons créé est le résultat de notre niveau de réflexion, mais les problèmes qu'il engendre ne sauraient être résolus à ce même niveau. De Albert Einstein / Le Prix de l'excellence
  • Le déficit pluviométrique qui s'installe et la baisse générale du débit de tous les cours d'eau vosgiens, ont conduit la préfecture des Vosges à déclencher le niveau d'alerte sécheresse dans le département. Certains usages de l'eau sont limités et les usagers appelés à la vigilance. France Bleu, La préfecture des Vosges déclenche le niveau d'alerte sécheresse
  • Pour la deuxième journée consécutive, le nombre de nouvelles contaminations au coronavirus a dépassé les 1 000 en France (1 130 entre jeudi et vendredi), alerte la direction générale de la Santé (DGS), dans un communiqué. « Nous sommes revenus à des niveaux comparables à ceux de la fin de la période du confinement. Nous avons ainsi effacé une bonne partie des progrès que nous avions accomplis dans les premières semaines du déconfinement », déplore la DGS, qui souligne que « la circulation virale est en nette augmentation », avec un R0 (taux de reproduction) à 1,3. Le Telegramme, Covid-19 : plus de 1 000 nouveaux cas, un niveau « comparable » à la fin du confinement - France - Le Télégramme
  • Est-ce que ces contre-temps changent votre statut et votre approche ?Je souhaitais arriver avec un projet leader, je suis plutôt relégué outsider. Mais je ne navigue pas pour le plaisir, je suis là pour régater, et si je peux prendre la tête, je la prendrais. Sur les dernières éditions un tiers des bateaux ne vont pas au bout. Les potentiels de ces bateaux, leur capacité d'accélération, permettront de tenter des choses, de recoller, d'attaquer. Ce sera aussi très mental et très physique. Peut-être que ma position me permettra d'être plus serein, de ne pas me prendre trop la tête. Il y a une densité incroyable, dix bateaux peut-être qui peuvent être devant. Il n'y a jamais eu autant de niveau. Ça va être un beau match, et je compte bien être dedans. » L'Équipe, Pour Sébastien Simon « il n'y a jamais eu autant de niveau » dans le Vendée Globe - Voile - Vendée Globe - L'Équipe
  • "Très loin des niveaux de mars" Pourquoi, sur Mars il y aurait le Covid ? Déjà ? L'Obs, Le niveau de Covid-19 dans les eaux usées de Paris reste faible
  • Les grandes rivières, qui étaient jusqu’à présent épargnées, voient leur niveau baisser de plus en plus. « Le soutien d’étiage a débuté sur la Seine le 22 juin, et le 1er juillet sur la Marne. Malgré ce soutien, la Marne s’approche du seuil de vigilance » commente la préfecture. , En Seine-et-Marne, le niveau des rivières atteint le seuil d'alerte | La Marne
  • Si la blessure de Kylian Mbappé, sûrement à juste titre, est au coeur de toutes les discussions, elle a surtout tendance à faire oublier la prestation globale des Parisiens vendredi soir face à Saint-Étienne. L'essentiel était acquis, succès 1-0, mais ce ne fut ni un grand Paris ni une orgie de jeu collectif, même en supériorité numérique. Les champions ont affiché peu de certitudes, peu importe le côté du terrain. Ils ne leur restent que 90 minutes de match officiel avant la rencontre face à l'Atalanta en Ligue des champions, désormais, pour se rôder. Leur niveau vous inquiète-t-il ? Votre avis nous intéresse. France Football, Débat : Le niveau collectif du PSG vous inquiète-t-il ? - France Football
  • La saison 3 avance et le niveau de l'eau a une nouvelle fois baissé sur Fortnite ! Breakflip, Fortnite : Nouvelle map le 24 juillet, le niveau de l'eau a baissé - Breakflip - Actualité, Guides et Astuces - eSport et Jeu Vidéo

Images d'illustration du mot « niveau »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « niveau »

Langue Traduction
Anglais level
Espagnol nivel
Italien livello
Allemand niveau
Chinois 水平
Arabe مستوى
Portugais nível
Russe уровень
Japonais レベル
Basque maila
Corse livellu
Source : Google Translate API

Synonymes de « niveau »

Source : synonymes de niveau sur lebonsynonyme.fr
Partager