Échelon : définition de échelon


Échelon : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCHELON, subst. masc.

A.− Traverse d'une échelle. Synon. barreau, degré.Il gravit l'échelle, en s'arrêtant pour respirer, tous les deux ou trois échelons, puis il disparut dans le grenier (Bosco, Mas Théol.,1945, p. 191).
P. ext. Chacun des crampons de fer fixés le long d'une paroi et dont l'ensemble constitue une sorte d'échelle. Il s'était retourné deux fois, une première fois comme il grimpait les échelons de fer scellés dans la muraille du quai (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 231).
B.− Au fig.
1. Ce qui sert à (faire) avancer, s'élever, ou, plus rarement, à (faire) descendre chacun des degrés d'une série. Synon. étape, palier, phase.C'était bien là le commencement de tout, l'échelon initial, le premier grade nécessaire à l'ascension d'une tribu (Duhamel, Le Notaire Havre,1933, p. 65).On trinque à la ronde : c'est un nouvel échelon vers le paradis (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 51):
1. Il n'y a qu'une très petite partie de l'art d'être heureux qui soit une science exacte, une sorte d'échelle sur laquelle on soit assuré de monter un échelon chaque siècle, ... Stendhal, De l'Amour,1822, p. 276.
− Domaine de la hiérarchie, de l'échelle sociale.Aux différents échelons de la société; s'élever d'échelon en échelon; sauter les échelons. Le moyen d'exprimer son mépris pour tous ceux qui, juchant à son propre échelon social, se faisaient néanmoins servir par lui (Malègue, Augustin, t. 1, 1933, p. 157):
2. Je tiens la société pour une rigoureuse hiérarchie de mérites et de pouvoirs (...). Je n'ai garde, pourtant, de me placer sur le plus haut échelon : (...). Je me tiens sur un petit perchoir marginal, (...) et mon rayonnement s'étend du haut en bas de l'échelle. Sartre, Les Mots,1964, p. 23.
− Domaine de la vie publique ou professionnelle.Grimper avec rapidité les échelons. Il sut à quelles portes il fallait frapper (...), quels bons vouloirs [il y avait] à gagner aux divers échelons de la hiérarchie (Romains, Hommes bonne vol.,1938, p. 165).Puisque vous avez, (...) plusieurs années devant vous, profitez-en pour monter d'un coup à l'échelon supérieur de la politique (Abellio, Pacifiques,1946, p. 270).
En partic. ,,Position à l'intérieur d'un grade et d'une classe de ce grade qui correspond à un taux de traitement`` (Admin. 1972). Accéder à l'échelon supérieur; descendre, monter d'un échelon. Suppression du salaire de base et libération inconditionnelle des échelons mobiles qui reçoivent ainsi licence de rejoindre un salaire maximum (Camus, État de siège,1948, p. 244).L'avancement des fonctionnaires comprend l'avancement d'échelon et l'avancement de grade qui ont lieu de façon continue d'échelon en échelon et de grade en grade (Encyclop. éduc.,1960, p. 355).Les chevauchements pouvant exister entre la rémunération attachée au dernier échelon d'un grade et celle correspondant au premier échelon du grade supérieur (Belorgey, Gouvern. et admin. Fr.,1967, p. 242).
À son échelon, loc. adv. À son niveau. Il s'était convaincu qu'à son échelon l'essentiel était d'arrêter, une fois pour toutes, sa volonté sur un plan défini et de ne s'en laisser ensuite détourner par aucun avatar (De Gaulle, Mém. guerre,1954, p. 28).
2. Stade, niveau d'une organisation, d'une administration.
À l'échelon (de) + adj. déterminatif ou compl. de nom précisant l'étendue d'une compétence. À l'échelon local. Parfois, ce sont ces autorités mêmes, à l'échelon municipal, départemental ou régional, qui ont cru pouvoir négocier de telles attributions (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 485).On ne sera pas surpris de constater que les organismes délibérants chargés d'éclairer le recteur sont, à l'échelon régional, presqu'aussi nombreux qu'ils l'étaient à l'échelon national auprès du ministre (Encyclop. éduc.,1960, p. 42).Les décisions sont prises finalement à l'échelon gouvernemental (Belorgey, Gouvern. et admin. Fr.,1967p. 65).
C.− TECHN. MILIT. Élément d'un dispositif de combat fractionné en profondeur. Disposer, ranger des troupes par échelons; marcher par échelons (Ac. 1835-1932). Un échelon avancé de nos troupes part avec le général (De Gaulle, Mém. guerre,1959p. 286):
3. Il s'agissait tout d'abord de fixer les bases raisonnables d'une doctrine offensive, et de faire pénétrer cette doctrine depuis le conseil supérieur de la guerre, l'état-major de l'armée et l'École supérieure de guerre jusqu'aux derniers échelons de la troupe. Joffre, Mémoires,t. 1, 1931, p. 35.
Prononc. et Orth. : [eʃlɔ ̃]. Fait partie des mots dans lesquels l'e protonique, qui porte un accent aigu, hésite entre [e] et [ε] ds la lang. cour. C'est le cas aussi en ce qui concerne la lettre é- de échenal, écheniller, écheveau, échevin, élever, émeraude, émeri, événement. On peut entendre, dans la conversation cour., malgré l'influence orth. de l'accent aigu : [ε ʃlɔ ̃], [ε ʃnal], [ε ʃnije], [ε ʃvo], [ε ʃvε ̃], [εlve], [εmʀo:d], [εmʀi], [εvεnmɑ ̃]. Cf. Warn. 1968, Buben 1935 § 14 et Fouché Prononc. 1959, pp. 66-67. Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Fin xies. eschelon (Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D.S. Blondheim, t. 1, p. 50); 1319 fig. eschelon d'humilité (Watriquet de Couvin, Dits, 148, 323 ds T.-L.); 1821 art milit. (J. de Maistre, Soirées St-Pétersb., t. 1, p. 127); 1916 à tous les échelons [armée, corps d'armée, division et brigade] (Bordeaux, Fort de Vaux, p. 235). Dér. de échelle*; suff. -on*. Fréq. abs. littér. : 432. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 483, b) 650; xxes. : a) 452, b) 804. Bbg. Rog. 1965, p. 89.

Échelon : définition du Wiktionnaire

Nom commun

échelon \eʃ.lɔ̃\ ou \ɛʃ.lɔ̃\ masculin

  1. Chacune des traverses de bois ou de fer qui servent de degrés dans une échelle.
    • Éperdue, d'un violent coup d'ailes, elle s'enleva de terre, lui passa sur la tête, lui donna un coup de patte et se trouva perchée sur un bâton de l'échelle qui montait au “foineau”, puis, les ailes ouvertes en balancier, elle la gravit, sans se presser, échelon par échelon, comme un escalier à pente douce et disparut dans le foineau. — (Jules Renard, Un roman, part. 1 : Œuf de poule, dans Les cloportes: Chroniques, tome 2 : 1885-1893, Éditions F. Bernouard, 1926, p. 101)
    • Jacques saisit une échelle double, appliquée contre la porte de la buanderie, la dresse devant le mur taché et franchit ses échelons. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 367.)
  2. (Figuré) (Familier) Ce qui sert à mener d’un rang, d’un grade à un autre plus élevé.
    • Le lecteur voudra peut-être bien nous suivre. Hâtons-nous de l'avertir que, s'il pose d'abord le pied sur le dernier échelon de l'échelle sociale, à mesure que le récit marchera, l'atmosphère s'épurera de plus en plus. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, Première partie, chap. I, 1842.)
    • Le gouvernement de l’État a estimé qu'elle devait exécuter un plan de redressement à long terme. Ce plan devrait être établi par un échelon gouvernemental inférieur, mais le gouvernement de l’État a fixé un certain nombre de directives. — (Redressement des collectivités locales et régionales en difficulté financière, Conseil de l'Europe : Comité directeur sur la démocratie locale et régionale, 2002, p. 19)
    • Il est arrivé par échelons, d’échelon en échelon, au sommet de la hiérarchie.
    • Descendre d’un échelon, descendre un échelon, Descendre d’un rang, d’un grade quelconque au rang, au grade immédiatement inférieur.
  3. (Art militaire); Disposer des troupes sur divers plans, de façon à ce que les unes puissent soutenir et remplacer successivement les autres.
    • Disposer des troupes par échelons, les ranger en échelons,
    • (analogiquement); Marcher en échelons
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Échelon : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCHELON. n. m.
Chacune des traverses de bois ou de fer qui servent de degrés dans une échelle. Il posait le pied sur le premier, sur le dernier échelon. Monter, gravir, sauter, passer un échelon. Descendre un ou plusieurs échelons. Il se dit, figurément et familièrement, de Ce qui sert à mener d'un rang, d'un grade à un autre plus élevé. Cette fonction modeste était un échelon pour monter à une plus grande. Monter un échelon. Il est arrivé par échelons, d'échelon en échelon, au sommet de la hiérarchie. Descendre d'un échelon, descendre un échelon, Descendre d'un rang, d'un grade quelconque au rang, au grade immédiatement inférieur. En termes d'Art militaire, Disposer des troupes par échelons, les ranger en échelons, Les disposer sur divers plans, de façon que les unes puissent soutenir et remplacer successivement les autres. On dit dans un sens analogue Marcher en échelons.

Échelon : définition du Littré (1872-1877)

ÉCHELON (é-che-lon) s. m.
  • 1Chacune des petites pièces de bois qui forment les degrés de l'échelle. D'échelon en échelon on arrive au haut de l'échelle.

    Terme de marine. Marche, coche ou taquet servant à poser les pieds pour monter.

  • 2 Fig. Ce qui sert de degré d'intervalle en intervalle. Nous pouvons supposer dans l'échelle de notre globe autant d'échelons que nous connaissons d'espèces ; les dix-huit à vingt mille espèces de plantes qui composent nos herbiers sont donc dix-huit à vingt mille échelons de l'échelle terrestre, Bonnet, Contempl. nat. 2e part. ch. 10.
  • 3 Fig. Ce qui sert à l'élévation, à l'avancement. Je vous supplie de ne pas souffrir que je tombe dès le premier échelon de ma fortune, Guez de Balzac, liv. VII, lett. 51.

    Le dernier échelon, l'échelon le plus élevé, le point le plus élevé. Tous les hommes étaient montés au dernier échelon de la folie, Voltaire, Dial. 10.

    En un sens contraire, le dernier échelon, le premier échelon, le point le plus bas. Quand l'homme atteint au plus haut degré de civilisation, il est au dernier échelon de la morale, Chateaubriand, Génie, I, III, 3.

    Descendre d'un échelon, descendre un échelon, descendre de son rang, de son grade, au rang, au grade inférieur.

  • 4 Terme d'art militaire. Disposer des troupes par échelons, les disposer sur divers plans, de manière qu'elles puissent se soutenir et se remplacer.

    Il se dit aussi de postes disposés d'espace en espace. Quelques postes militaires placés dans quatre villes en cendre ne suffisaient pas pour garder une route de quatre-vingt-treize lieues ; car on n'avait pu établir que quelques échelons, toujours trop espacés sur une si longue échelle, Ségur, Hist. de Napol. VIII, 9.

HISTORIQUE

XIIIe s. De l'eschiele les eschilons Ainsinc copons, et l'essillons De ses amis, qu'il n'en saura Jà mot, que perdus les aura, la Rose, 11855. Puis a les escaillons moult bien amesurés, De l'un deus piés à l'autre à tant les a esmés [estimés], Ch. d'Ant. VI, 363.

XVIe s. Les pretendans à la couronne trouvent tous les eschelons jusques au marchepied du throsne, et petits et aisez, mais…, D'Aubigné, Hist. III, 288. Le premier eschelon pour parvenir à ce grand bien de paix est la trefve, Carloix, IX, 49.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ÉCHELON. Ajoutez :
5Échelon de charrette, même sens que hayon (voy. ce mot au Supplément). Le voleur, après avoir escaladé la fenêtre, élevée de 3 mètres au-dessus du sol en se servant d'un échelon de charrette adossé au mur, avait enlevé une vitre, Gaz. des Trib. 19 janv. 1877, p. 62, 3e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « échelon »

Étymologie de échelon - Littré

Échelle ; picard, écaillon ; provenç. escalo, scalo.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de échelon - Wiktionnaire

De échelle avec le suffixe diminutif -on.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « échelon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
échelon eʃœlɔ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « échelon »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « échelon »

  • Le montant de la prochaine rentrée n'a pas encore été dévoilé. Pour la rentrée 2019-2020, le montant annuel était compris entre 1 020 euros pour l'échelon 0 bis et 5 612 euros pour l'échelon 7. Les étudiants boursiers bénéficient également d'avantages certains : l'exonération des droits d'inscription à l'université, l'exonération de la CVEC (la Contribution vie étudiante et campus qui s'élève à 91 euros pour la rentrée 2019-2020) et la priorité pour obtenir un logement étudiant Crous. , Bourse étudiant : conditions, montant, demande... Tout ce qu'il faut savoir
  • Les dirigeants d’entreprise sont plus que jamais attendus pour réinvestir les territoires, échelon stratégique de la résolution économique, sociale et environnementale de la crise. L’enjeu, notamment pour les grands groupes, est de savoir s’intégrer pleinement dans les territoires, afin de créer de la valeur pour l’ensemble des écosystèmes locaux – communautés, partenaires, PME, TPE, ETI. L'Opinion, «Le multi-local, nouvel échelon stratégique de la reprise économique». La tribune de Mathilde Oliveau – Economie | L'Opinion
  • Les autres échelons seraient donc les suivants :  What's Up Doc, Jeunes médecins hospitaliers : un premier échelon à plus de 52 000 euros l’année | What's Up Doc
  • Certains futurs étudiants, échelon parfois 6 ou 7 sur les bourses du Crous, se sont vus refuser l'attribution d'un logement mercredi. De nombreux témoignages d'incompréhension ont été relayés sur Twitter. France Inter, "Je suis échelon 7 et j'ai été refusé partout" : sans logement attribué par le Crous, des étudiants révoltés
  • Il faut savoir descendre les échelons de la hiérarchie au lieu de monter sur la tête des autres : on peut tirer un âne avec une ficelle, mais non le pousser. De Driss Chraïbi / Une enquête au pays
  • Pour gravir un échelon dans la hiérarchie, il faut souvent passer par l'escalier de service. De Yvan Audouard
  • Comment peut-on s'élever si ce n'est lentement, d'échelon en échelon ? Et à quoi bon le succès passager, mais si malhabile qu'il interdirait tout lendemain ? De Léo-Paul Desrosiers / Les Engagés du grand portage

Images d'illustration du mot « échelon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « échelon »

Langue Traduction
Corse passu
Basque urrats
Japonais 一歩
Russe шаг
Portugais degrau
Arabe خطوة
Chinois
Allemand schritt
Italien passo
Espagnol paso
Anglais step
Source : Google Translate API

Synonymes de « échelon »

Source : synonymes de échelon sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires