La langue française

Nid

Définitions du mot « nid »

Trésor de la Langue Française informatisé

NID, subst. masc.

A. −
1. Abri, constitué de matériaux divers, de forme variable selon les espèces, que les oiseaux construisent ou aménagent pour y pondre, couver leurs oeufs et élever leurs petits. Nid cotonneux, moussu; nid de feuillage, d'herbe, de mousse, de roseau, de terre; bâtir, cacher, construire un nid; chercher, découvrir, dénicher un nid; faire son nid dans un buisson, une haie, un trou. On ne peut dire que la forme du nid d'un oiseau dépend de la substance qu'il emploie. Évidemment, non; c'est de la manière dont il l'emploie (Cl. Bernard, Notes, 1860, p.98).Les églises, pareilles à des chais, ont un clocher trapu qui porte toujours un nid de cigogne (T'Serstevens, Itinér. esp., 1933, p.213):
. ... dans le monde des objets inertes, le nid reçoit une valorisation extraordinaire. On veut (...) qu'il porte la marque d'un instinct très sûr. De cet instinct on s'émerveille, et le nid passe aisément pour une merveille de la vie animale. Bachelard, Poét. espace, 1957, p.93.
P. anal.
Nid d'aigle, de vautour. Construction en un endroit escarpé et d'accès difficile. Dans le moyen âge, en Italie, sur le Rhin, en France, les villes étaient des nids d'aigle sur la pointe des rocs inaccessibles (Lamart., Voy. Orient, t.1, 1835, p.121).
Nid de corbeau, de pie. Poste d'observation, situé en haut du mât avant de certains navires, où se poste l'homme de vigie. Quant à l'étymologie du nom nid de pie, je pense qu'il ne peut y en avoir d'autre que la suivante, dans ce langage maritime si pittoresque et si plein d'images de toutes les nations. Ce lieu est le poste de l'ice-master, qui, à chaque instant, prévient en bas de ce qu'il aperçoit, ou commande la manoeuvre. Ce babillage a lieu à chaque instant, et quelque bel esprit de gaillard d'avant, ennuyé de ces ordres perpétuels, s'en sera vengé par ce surnom (J.-R. Bellot, Journ. d'un voy. aux mers polaires, 3 juill. 1851, p.44 ds Quem. DDL t.4).
Loc. verb.
Prendre l'oiseau, qqn au nid. Surprendre quelqu'un chez lui au moment où il ne s'y attend pas (notamment dans le cadre d'une opération de police). J'espère bien que vous allez prendre le joli monsieur au nid! Pour cela, je ne vous cache pas qu'il faudra que vos agents disposent d'une astuce sans égale (G. Leroux, Roul. tsar, 1912, p.76).
Pondre au nid de qqn (vieilli). Avoir des relations sexuelles avec la femme d'un autre. (Dict. xixeet xxes.).
Trouver le nid vide, ne plus trouver que le nid. Ne pas trouver quelqu'un là où il devrait se trouver (notamment dans le cadre d'une opération de police) (Dict. xixeet xxes.).
Tenir, trouver la pie au nid. Tenir, trouver exactement ce que l'on cherchait. Je commence à croire (...) que nous tenons véritablement la pie au nid (Gautier, Rom. momie, 1858, p.163).Je croyais avoir trouvé la pie au nid: train de maison honorable (...) toutes les conditions du confort et de la sécurité (Augier, Contagion,1866, v, p.426).
Proverbe. Petit* à petit l'oiseau fait son nid.
2. P. anal.
a) Abri où logent différents animaux et insectes. Nid d'abeilles, d'écureuil, de fourmis (fourmilière), de guêpes (guêpier), de serpents, de termites (termitière), de vipères. Ils avaient bouleversé (...) ces nids d'insectes à dos plats qui grouillent entre les racines moussues des tilleuls (Martin du G., Thib.,Épil., 1940, p.865).
P. anal. Nid à rats. Logement exigu et misérable. Madame d'Espard est une femme maladive, nerveuse, délicate, qui se trouverait mal dans votre nid à rats (Balzac, Interd., 1836, p.143).
b) Habitation douillette et intime. Nid d'amoureux. Il n'y a pas de nid plus coquet, plus élégant. Toute la chambre est tendue de perse blanche et bleue, d'un bleu léger, d'une fraîcheur exquise (Taine, Notes Paris, 1867, p.83).Tu vas t'endormir avec mes lèvres sur ton front, dis, comme nous faisions autrefois, tu te souviens? dans notre petit nid de la rue d'Auteuil (H. Bataille, Maman Colibri, 1904, iii, 9, p.26).
3. P. méton. Contenu d'un nid. Synon. nichée.Nids profonds qu'avril met en émoi (Hugo, Contempl., t.2, 1856, p.175).
B. −
1. Endroit où se trouvent groupés plusieurs choses qui offrent un intérêt. Nid de champignons. D'après les noms des acquéreurs [des terres], je mettrais ma main au feu que je vas trouver par là le nid aux écus (Sand, F. le Champi, 1848, p.141).
GÉOL. Petite accumulation isolée, notamment de minerai. L'or se recueille plus spécialement dans les couches argileuses et dans l'interstice des roches ardoisiennes. Là, sont les nids à pépites (Verne, Enf. cap. Grant, t.2, 1868, p.151).
2. Souvent péj. Endroit où se trouvent groupés des individus ou des choses que l'on a lieu de redouter. Synon. repaire.Dénoncer les couvents comme des nids d'assassins et de traîtres (Camus, Actuelles I, 1947, p.135).
En partic. Petit groupe isolé de combattants équipés d'armes automatiques. La vague d'assaut, balayée par les trois nids de mitrailleuses, laissa son feston de tués, et reflua (Malraux, Espoir, 1937, p.455).Culbutant sur leur route les éléments ennemis qui, déjà, envahissent le terrain, (...) ils combattent aux abords et à l'intérieur de la localité, réduisant maints nids de résistance (De Gaulle, Mém. guerre, 1954, p.31).
C. − Circonstance, lieu qui favorise le développement d'idées ou de phénomènes. Cette petite Cour est un nid d'intrigues (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t.6, 1852, p.289).
Péj. Source d'ennuis, de contestations dans une affaire. Nid à chicane, à procès. (Dict. xixeet xxes.).
REM.
Nidulaire, subst. fém.,bot., vx. ,,Genre de champignons gastéromycètes`` (Bouillet 1859).
Prononc. et Orth.: [ni]. Homon. ni, formes du verbe nier. Att. ds Ac. dep. 1694. Nid d'abeilles. Ac. 1935: nids d'abeille; Rob.: nids d'abeilles ,,garniture, broderie`` mais plus loin ,,serviettes de toilette en nid(s) d'abeilles``; Lar. Lang. fr.: un nid-d'abeilles, plur. des nids-d'abeilles. Nid d'hirondelle. Ac. dep. 1878: nid d'hirondelle; Rob. au plur.: nids d'hirondelle (selon la règle qui veut que dans les comp. nom + prép. + nom, seul le 1erterme varie, v. Gak. 1976, p.270); Lar. Lang. fr. un nid-d'hirondelle, plur. des nids-d'hirondelle; TLF, s.v. hirondelle 2 ex. au plur. des nids d'hirondelles. Nid de poule. Rob.: nid de poules; Lar. Lang. fr.: un nid-de-poule, plur. des nids-de-poule; propr. Catach.-Golf. Orth. Lexicogr. Mots comp. 1981, p.282: un nid de poule, plur. des nids de poule. Étymol. et Hist. 1. 1155 plur. niz «abri de formes variables construit par les oiseaux» (Wace, Brut, 9431 ds T.-L.); 1704 pondre au nid d'autrui (Trév.); ca 1560 ne trouver que le nid (Mém. de du Bell., I, X, fol. 302 ds La Curne); 1935 trouver le nid vide (Ac.); 2. 1551 «abri que s'aménagent certains petits mammifères» nid de souriz (Aneau, Quintil, p.183 ds Hug.); 1680 nid à rats «petit logement misérable» (Rich.); 3. 1804 «le contenu du nid, la nichée» (Delille, En., xii ds Littré); 4. ca 1500 «habitation de l'homme dans son aspect d'intimité» (Philippe de Commynes, Mémoires, éd. J. Calmette, t.III, p.33); 5. 1174 «endroit où l'on se réfugie» (Guernes de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, 3680 ds T.-L.); 6. 1552 «milieu, circonstances, favorables à l'éclosion de quelque chose» (Ronsard, Amours, éd. P. Laumonier, t.4, p.105); 7. 1868 géol. (Littré). Du lat. nidus «nid d'oiseau», «la nichée»; la forme nid, graphie étymologique, apparaît en 1480 [ms. début xvies.] ds Jean Molinet, Mistere de St Quentin, éd. H. Chatelain, 10441. Fréq. abs. littér.: 2093. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2945, b) 5374; xxes.: a) 2254, b) 2152.

Wiktionnaire

Nom commun

nid \ni\ masculin

  1. (Zoologie) Abri en forme de petite corbeille que les oiseaux construisent pour y déposer leurs œufs et y élever leurs petits.
    • Elle happait celui-ci qui découvrait au fond d'une broussaille touffue un nid de merles intérieurement calfaté de bouse. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • L'alouette construit son nid sur le sol.
    • L’oisillon est tombé du nid.
    • C’est un nid de rossignol.
  2. (Par extension) Nidification, période où les oiseaux couvent et élèvent leur progéniture.
    • Les oiseaux sont envolés, il n’y a plus que le nid. (mais la structure est encore là).
  3. Logement que se construisent certains animaux ; endroit où ils se retirent.
    • Un nid de serpents, de guêpes, de fourmis, de rats, etc.
  4. (Par analogie) Endroit caché, cachette, retraite.
    • […] ; ses deux garçons étaient tisserands, et dans ce vieux nid on entendait grincer les métiers et siffler les navettes du matin au soir. — (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • (Familier) On a trouvé le nid vide se dit lorsqu’on est allé chercher quelqu’un dans son repaire, pour l’arrêter et qu’on ne l’a pas trouvé chez lui.
  5. (Par analogie) Endroit confortable.
    • A l’époque, l’étudiante vient de quitter le nid familial et habite seule. — (Léonor Lumineau, Pizzas, sandwichs et tacos : à la fac ou en prépa, comment j’ai commencé à manger n’importe quoi, Le Monde. Mis en ligne le 10 octobre 2019)
    • Ce modeste hôtel était notre nid d’amour.
  6. (Militaire) (Par analogie avec le guêpier ou nid de guêpes qui rassemble un petit nombre d’éléments hostiles) Petit groupe, caché ou non, de personnes ou de choses dangereuses.
      • Nid de mitrailleuses, groupement de mitrailleuses disposées en un même point.
      • De là, on pouvait détacher trois groupes pour tenir trois nids de mitrailleuses dispersés par derrière. — (Ernst Jünger, Orages d’acier, 1961 ; traduit de l’allemand par Henri Plard, 1970, page 188)
      • Un nid d’espions, endroit où se cachent des espions. L'OTAN est-il un nid d’espions russes ?
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NID. (On ne prononce pas le D.) n. m.
Abri en forme de petite corbeille que les oiseaux construisent pour y déposer leurs œufs et y élever leurs petits. Faire son nid. Construire son nid. Tomber du nid. Nid de pie, de corneille, de rossignol, etc. Il y a des oiseaux qui font leur nid sur la terre. L'oiseau est dans son nid. Les petits sont hors du nid. Les oiseaux sont envolés, il n'y a plus que le nid. Fig. et fam., Il croit avoir trouvé la pie au nid se dit par plaisanterie de Quelqu'un qui s'imagine avoir fait quelque découverte importante. Fig., On a trouvé le nid vide se dit Lorsqu'on est allé chercher quelqu'un pour l'arrêter et qu'on ne l'a pas trouvé chez lui. Prov. et fig., Petit à petit l'oiseau fait son nid, On fait peu à peu sa fortune, sa maison. Prov. et fig., À chaque oiseau son nid est beau, Chacun trouve sa maison, sa propriété belle. Nid d'hirondelle se dit de Nids que des oiseaux de mer, semblables à des hirondelles, forment avec certaines substances et qui passent pour un mets friand en Chine.

NID se dit aussi du Logement que se construisent certains animaux, ou de l'Endroit où ils se retirent. Nid de serpents, de guêpes, de fourmis, de rats, etc. Fig. et fam., C'est un nid à rats, un vrai nid à rats, se dit d'une Pauvre petite chambre, d'une pauvre petite maison.

NID se dit au figuré d'une Retraite douce et tranquille, comparable à un nid. Nous vivrons heureux dans notre petit nid. En termes d'Arts, Nids d'abeille, Ornement tissé ou brodé de la forme des alvéoles d'une ruche. En termes de Marine, Nid de pie, Observatoire en forme de tonneau placé en haut du mât de misaine. En termes de Guerre, Nid de mitrailleuses, Groupement de mitrailleuses disposées en un même point.

Littré (1872-1877)

NID (ni ; le d ne se prononce et ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des ni-z en mousse) s. m.
  • 1Petit logement que se fait l'oiseau pour pondre, faire éclore ses petits et les élever. Si, marchant dans un chemin, vous trouvez sur un arbre ou à terre le nid d'un oiseau, et la mère qui est sur ses petits ou sur ses œufs, vous ne retiendrez point la mère avec ses petits, Sacy, Bible, Deutéron. XXII, 6. Elle bâtit un nid, pond, couve et fait éclore à la hâte ; le tout alla du mieux qu'il put, La Fontaine, Fabl. III, 20. Tu [Alger] te verras attaqué dans tes murailles, comme un oiseau ravissant qu'on irait chercher parmi ses roches et dans son nid, où il partage son butin à ses petits, Bossuet, Mar.-Thér. On assure que le même nid sert à l'aigle pendant toute sa vie ; c'est réellement un ouvrage assez considérable pour n'être fait qu'une fois, et assez solide pour durer longtemps, Buffon, Ois. t. I, p. 115. Je vis des nids de chardonneret construits sur les plus petites proportions, dont les contours étaient si exactement circulaires, qu'ils semblaient tracés au compas, et dont l'intérieur et l'extérieur étaient formés de matériaux si proprement et si artistement arrangés que je ne pouvais me lasser de les admirer, Bonnet, Contempl. nat. XII, 28. À l'égard de la construction du nid, elle a peut-être une liaison secrète et physique avec le besoin de pondre, en vertu de laquelle la femelle est excitée à travailler, Bonnet, ib. XI, 8. Déjà l'oiseau butine pour son nid, Béranger, le Malade. La vie a dispersé, comme l'épi sur l'aire, Loin du champ paternel les enfants et la mère ; Et ce foyer chéri ressemble aux nids déserts D'où l'hirondelle a fui pendant de longs hivers, Lamartine, Harm. III, 2. L'oiseau cache son nid, nous cachons nos amours, Hugo, Contemplations, II, 16.

    Fig. Trouver la pie au nid, faire une trouvaille, avoir bonne chance. Ils ont seuls ici-bas trouvé la pie au nid, Régnier, Sat. IX. Tu crois trouver la pie au nid, Hamilton, Gramm. 4.

    Il n'y a plus que le nid, on n'a plus trouvé que le nid, se dit lorsqu'on est allé chercher quelqu'un ou quelque chose en quelque endroit, et qu'on ne l'y a pas trouvé. Il y fit tant de tours [au lieu où son trésor était enfoui] qu'un fossoyeur le vit, Se douta du dépôt, l'enleva sans rien dire ; Notre avare un beau jour ne trouva que le nid, La Fontaine, Fabl. IV, 20.

    Prendre au nid, prendre une chose où elle doit se trouver. Je prends au nid le vent d'autan, Régnier, Épit. III.

    Aller prendre la mère au nid, marcher à pas de loup pour surprendre quelqu'un ; locution prise des oiseleurs qui se glissent furtivement pour saisir une mère sur ses œufs.

    Pondre au nid d'autrui, avoir un commerce illicite avec la femme d'autrui.

  • 2La nichée. Et portant à son bec son modeste butin, De son nid babillard revient calmer la faim, Delille, Én. XI.
  • 3Nid à rat, petit trou où les rats se logent. Toutes… [les souris] rentrent dans leurs nids à rats, La Fontaine, Fabl. III, 18.

    Fig. Un nid à rats, un vrai nid à rats, une méchante petite chambre. Être logé dans un nid à rats. À Madrid, on couche dans des nids à rats, Rousseau, Contr. III, 8.

  • 4 Fig. et familièrement. Un nid, un lieu où l'on s'établit. Il est dans son nid ; qu'il s'y tienne. Pour qu'un jour, mignonne, j'aille Où les anges font leurs nids, Béranger, Mon curé.

    Un bon nid, un bon établissement. Il a épousé une veuve fort riche, il a trouvé là un bon nid.

    Cela s'en est allé en nid de chien, se dit d'une chose qui a un mauvais succès.

    Le nid paternel, la maison paternelle. Les hommes, à un certain jour, font leur métier d'hommes ; ils sortent du nid paternel, ils se prennent à tous les chemins, la poussière du chemin les ternit, Sainte-Beuve, Chateaubr. et son groupe, t. I, p. 95.

  • 5 Fig. Origine, source de choses morales. Mais aucun de ces maux n'égale les rigueurs Que la mauvaise honte exerça dans les cœurs ; De ce nid à l'instant sortirent tous les vices, Boileau, Ép. III.
  • 6Nid d'oiseau, nom donné à des nids comestibles qui sont faits par une espèce d'hirondelle, et qu'on mange en Chine et dans les Indes. L'opinion la plus probable sur la matière de ces nids, c'est qu'elle est constituée, pour la plus grande partie, par un mucus très concrescible que sécrètent abondamment, au temps de la ponte, les follicules muqueux du jabot… il paraît pourtant que l'oiseau emploie aussi à la construction de ce nid des thalassiphytes (du genre gélidie), mais en petite quantité, et peut-être encore d'autres substances, Legoarant
  • 7 Terme militaire. Nid de pie, genre de logement d'où l'on peut tirer sans se découvrir, et que l'assiégeant construit dans un ouvrage dont il s'est rendu maître.
  • 8 Terme de géologie. Petit amas de matières meubles et très friables, qui sont enveloppées dans l'épaisseur des couches du globe.

    Terme de métallurgie. Amas peu considérable de substances métalliques que l'on trouve isolées hors des filons.

  • 9 Terme d'anatomie. Nid de pigeon (Vicq d'Azyr), nid d'hirondelle (Reil), enfoncement hémisphérique situé de chaque côté de la face inférieure du cervelet.
  • 10Nid de fourmis, sorte d'arbrisseau grimpant de Cayenne.

    Nid d'oiseau, espèce de la famille des orchidées, nidus avis, L., neottia nidus avis, Richard.

  • 11 Terme d'alchimie. Nid, l'œuf philosophal.

    Nid du poulet, l'œuf où le mercure est enfermé.

PROVERBES

Petit à petit l'oiseau fait son nid, c'est-à-dire on fait peu à peu sa fortune, sa maison.

À chaque oiseau son nid est beau, c'est-à-dire chacun trouve sa maison, sa propriété belle.

HISTORIQUE

XIIe s. Mais quand li reis Henris vit bien et entendi, Qu'il [Thomas] purreit remaneir tuz dis à Punteigni, Al plus tost qu'il porra l'ostera de cel ni, Th. le mart. 95.

XIIIe s. Com li oisel qui conchie son ni, Quesnes, Romancero, p. 98. La turtre [tourterelle] trueve ni où ele repoigne [mette] ses poucins, Psautier, f° 102.

XIVe s. Plus que faire n'avons de ce liepart felon ; Voit [qu'il aille] faire ailleurs son ni, plus de lui ne voulons, Guesclin. v. 21192.

XVe s. Au petit ru [ruisseau] boit tourterelle Plus aise qu'en riviere isnelle ; Son nif en lieu moien enserre, Deschamps, Poésies mss. f° 286.

XVIe s. Tel oiseau tel nid, Cotgrave Il croit avoir pris la mere au nid, Oudin, Dict. Au nid des aquilons, en la froide Scythie, Où jamais le soleil ne se daigne lever, Desportes, Amours d'Hippolyte, LXXXVII. En son nid l'escurieu, en son aire l'oiseau, D'Aubigné, Tragiques, Princes.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

NID. - HIST.

XVIe s. Citadelles que les anciens Grecqs et Romains à fort bon droit appelloyent nids de tyrans, Œuvres de M. de Sainte-Aldegonde, Bruxelles, 1859, p. 36.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

NID D’OISEAU, s. m. nidus avis, (Hist. nat. Bot.) genre de plante à fleur polypétale, anomale & composée de six pétales inégaux ; les cinq supérieurs sont disposés en forme de casque, l’inférieur est fendu en deux parties & garni d’une sorte de tête. Le calice devient dans la suite un fruit, ou une vessie remplie de semences très-menues. Ajoutez au caractere de ce genre que les racines sont fibreuses, & ressemblent à un nid d’oiseau. Tournefort, Inst. rei herb. Voyez Plante.

Nids d’oiseaux, (Hist. nat.) il est une espece de nids d’oiseaux dont on fait un très-grand usage à la Chine, & qui est un objet de commerce considérable. Ces nids se trouvent sur les rochers qui sont près des côtes de la mer. C’est sur-tout dans l’île de Java, sur les côtes de la Cochinchine, sur celles de Timor, de Sumatra & de la presqu’île de Malacca, que l’on rencontre ces sortes de nids, d’où on les porte à la Chine, où l’on en donne depuis 3 jusqu’à 7 taëls, qui sont environ 45 liv. argent de France, à proportion de leur qualité, pour la livre chinoise qui est de 20 onces. Les observations les plus exactes nous apprennent que ces nids sont faits par des oiseaux de mer parfaitement semblables à ceux que l’on nomme martinets ou hirondelles de mer sur les côtes de France ; ils les forment avec une matiere gluante & tenace qui leur sort du bec, & qu’ils attachent peu-à-peu sur les roches des bords de la mer, où la chaleur du soleil leur donne de la consistence. On croit communément que la matiere dont ces oiseaux se servent pour cela est une espece d’écume qui nage à la surface de la mer, que ces animaux combinent & travaillent avec une matiere qui vient de leur estomac. Ces nids d’oiseaux, lorsqu’ils sont secs, ont une consistence à peu-près semblable à celle de la corne ; mais lorsqu’ils ont été bouillis, soit dans de l’eau, soit dans du jus, soit dans du bouillon de viande, ils ressemblent à des cartilages de veau ; ceux qui sont d’une couleur blanche sont les plus estimés ; on fait moins de cas de ceux qui sont rougeâtres, & le prix en est beaucoup moindre. Les Chinois regardent les nids d’oiseaux comme un aliment très-nourrissant, très-propre à fortifier & à restaurer, sans charger l’estomac.

Voici ce que le Dictionnaire du commerce dit de ces nids ; il les met parmi l’espece d’épicerie la plus estimée à la Chine & dans toutes les Indes orientales. Elle se trouve au Tunquin & à la Cochinchine, mais particulierement dans le royaume de Champa, qui est situé entre l’un & l’autre. Les oiseaux qui font ces nids pour y pondre & couver leurs œufs, sont assez semblables de figure à des hirondelles. Lorsqu’ils sont en amour, ils jettent par le bec une espece de bave tenace & gluante, qui est la matiere dont ils bâtissent leurs nids, & dont ils les attachent aux rochers en appliquant cette substance visqueuse par diverses couches l’une sur l’autre, à mesure que les premieres se sechent. Ces nids sont de la forme d’une médiocre cueillere, mais avec des bords plus élevés.

Il y a tant de ces sortes de nids, qu’on en rassemble tous les ans une quantité prodigieuse qui se portent presque tous à la Chine, où ils se vendent à raison de 50 taels le cent, ce qui fait environ 100 ducats d’Espagne. On les croit excellens pour l’estomac, & ils donnent aux mets qu’on en assaisonne un goût délicieux. (D. J.)

Nids, (Hist. nat. Minéral.) on appelle dans le travail des mines, mines par nids, minera nidulans, la mine qui se trouve par masses séparées & qui n’est point par filons. Voyez Marons & Roignons. (—)

Nid-de-pie, (Milit.) c’est dans la guerre des sieges, un petit logement que font les assiégeans sur le haut de la breche à l’angle flanqué d’un bastion d’une demi-lune, &c. (Q)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « nid »

Wallon, ni ; provenç. niu, nieu, nis, ni ; esp. nido ; port. ninho ; ital. nido, nidio ; du lat. nidus, sanscr. nīda, qui est, dit Benfey, pour nisada, couvaison, proprement acte de s'asseoir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin nīdus (de mêmes sens), dérivé de l’indo-européen commun *nisdós dont sont issus, dans les langues germaniques des descendants en nest comme l’allemand Nest, l’anglais ou le néerlandais nest et dans les langues slaves des descendants en gniezdo avec un \ɡ\ prosthétique comme le russe гнездо, gnezdo, le polonais gniazdo, le tchèque hnízdo.
Les linguistes décomposent la racine indoeuropéenne en *ni (« bas » → voir nether et nieder en anglais et allemand) et *sed (« asseoir » → voir sedeo et sit en latin et anglais) ; voyez l’arménien նիստ, nist (« position assise, résidence »), le sanscrit नीड, nīḍá (« endroit pour s’asseoir, nid ») pour d’autres dérivés de cette racine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « nid »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nid g

Citations contenant le mot « nid »

  • La solitude est le nid des pensées. De Proverbe kurde
  • L’oiseau qui chante ne sait pas faire son nid. De Proverbe africain
  • Petit à petit, l’oiseau fait son nid. De Proverbe français
  • Chacun semble aux aguets comme un faucon dans son nid. De Prosper Mérimée / Colomba
  • Aimer la patrie comme l’aigle son nid. De Proverbe albanais
  • L’abeille qui reste au nid n’amasse pas de miel. De Proverbe québécois
  • On ne trouve pas de colombe dans un nid de corbeaux. De Proverbe québécois
  • C’est un vilain oiseau que celui celui qui salit son nid. De Proverbe français
  • Faute de froment, les alouettes font leur nid dans le seigle. De Proverbe breton
  • Une famille, c'est un nid de frelons en pétard. De Madeleine Chapsal / L'indivision
  • Le bonheur revient toujours après la peine. Après avoir fait son nid au bout du coeur. De Lauréanne Harvey / L'amour... assassin
  • Un homme qui abandonne son propre lieu est comme un oiseau qui quitte son nid. De La Bible / Le livre des proverbes
  • Les nids de frelons asiatiques sont parfois logés dans des endroits insolites, comme ce coffre de volet roulant. © Ouest-France , Dinard. La Ville peut venir détruire votre nid de frelons - Redon.maville.com
  • Une femme a l'importance d'un nid entre deux branches. De Jules Renard / Journal 1887-1892
  • A petit oiseau, petit nid. De Proverbe français
  • Chaque oiseau trouve son nid beau. De Proverbe québécois
  • C'est une année à guêpes selon les professionnels.En Côte-d'or les sociétés spécialisées dans la destruction de nids de guêpes sont submergées d'appels de particuliers. Mais mieux vaut être un peu patient, les délais d'interventions sont d'une semaine à dix jours environ. France Bleu, Côte-d'or: les sociétés spécialisées dans la destruction de nids de guêpes submergées d'appels
  • Un nid de frelons asiatiques a été découvert, dimanche 4 juillet, à Besançon, sur le secteur de Planoise. Ce serait une première dans la cité bisontine. Il devrait être détruit, demain, mercredi 8 juillet. France 3 Bourgogne-Franche-Comté, Doubs : un premier nid de frelons asiatiques découvert à Besançon
  • Avec l’été, les guêpes font leur retour dans les jardins et aux abords des habitations. Et lorsqu’elles décident de construire leur nid sous le toit ou dans le sol, la tentation est grande de le détruire. , Bavay : Il veut détruire un nid de guêpes et met le feu à sa maison | L'Observateur
  • Un nid de cigogne peut en effet peser jusqu'à 200 kilos, lorsqu'il se gorge d'eau en hiver. Mais, l'espèce étant protégé, son habitat aussi : il est interdit de détruire le nid ou de le déplacer. "De toute manière, c'est voué à l'échec, assure Gérard Jouaville, membre de la Ligue de Protection des Oiseaux du Grand Est. D'une année sur l'autre, les cigognes reviennent, elle sont très fidèles à leur habitat. Il y a même quelques fois des conflits entre couples de cigognes." France Bleu, Cigognes au château d'Haroué en Lorraine : le nid sera renforcé pour préserver l'édifice classé
  • L’arrivée de cet insecte n’est pas nouvelle dans le Doubs. « Il y a trois ans nous avions détruit un nid à Mandeure. Nous pensions que ce frelon allait s’installer durablement dans le département mais nous n’avons pas eu d’autres traces de sa présence », détaille Matthieu Chenu, d’Action Guêpe 25. Pas de trace jusqu’à ce mois de juillet 2020 et l’installation d’une colonie à Planoise. « Il s’agit d’un nid de cinquante centimètres qui peut contenir 50 à 100 individus. Il est perché à quinze mètres de hauteur ». , Insolite | Un premier nid de frelons asiatiques découvert à Besançon

Images d'illustration du mot « nid »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « nid »

Langue Traduction
Anglais nest
Espagnol nido
Italien nido
Allemand nest
Chinois
Arabe عش
Portugais ninho
Russe гнездо
Japonais ネスト
Basque kabi
Corse nidificà
Source : Google Translate API

Synonymes de « nid »

Source : synonymes de nid sur lebonsynonyme.fr

Nid

Retour au sommaire ➦

Partager