La langue française

Aire

Sommaire

  • Définitions du mot aire
  • Étymologie de « aire »
  • Phonétique de « aire »
  • Évolution historique de l’usage du mot « aire »
  • Citations contenant le mot « aire »
  • Images d'illustration du mot « aire »
  • Traductions du mot « aire »
  • Synonymes de « aire »

Définitions du mot aire

Trésor de la Langue Française informatisé

AIRE, subst. fém.

A.− Vieilli. Surface plane et unie sur laquelle on battait le blé :
1. Je crois entendre encore les coups cadencés des fléaux qui battaient la moisson, au soleil, sur l'aire de glaise durcie de la cour; ... A. de Lamartine, Les Confidences,1849, p. 340.
2. À cette heure, l'aire immense, la vaste rotonde pavée, dormait elle aussi. Depuis les longues années qu'on n'y vannait plus de grain, une herbe y poussait, tout de suite brûlée par le soleil, dorée et comme rasée, pareille à la haute laine d'un tapis. Et, entre les touffes de cette molle végétation, les cailloux ronds ne refroidissaient jamais, fumant dès le crépuscule, exhalant dans la nuit la chaleur amassée de tant de midis accablants. É. Zola, Le Docteur Pascal,1893, p. 86.
3. Le blé rentré, on se hâte de le dépiquer. L'aire est balayée, enduite de bouse délayée dans de l'eau qui y dépose une sorte de glacis terne, et les gerbes sont tirées hors de la grange... J. de Pesquidoux, Chez nous,t. 1, 1921, pp. 144-145.
Au fig. :
4. « ... à l'instant encore, la peste entre chez vous, s'assied dans votre chambre et attend votre retour. Elle est là, patiente et attentive, assurée comme l'ordre même du monde. Cette main qu'elle vous tendra, nulle puissance terrestre et pas même, sachez-le, la vaine science humaine, ne peut faire que vous l'évitiez. Et battus sur l'aire sanglante de la douleur, vous serez rejetés avec la paille. » A. Camus, La Peste,1947, pp. 1295-1296.
B.− Surface plane de rocher où les grands oiseaux de proie font leur nid, et, par extension, le nid lui-même :
5. Alors, la tempête était haute, Nous combattîmes côte à côte, Tous deux, moi barque, toi vaisseau, Comme le frère auprès du frère, Comme le nid auprès de l'aire, Comme auprès du lit le berceau! V. Hugo, Les Feuilles d'automne,1831, p. 737.
6. Il se sentit au cœur une rage d'enfant. Il aurait voulu se rouler aux pieds de Madame de Beauséant, il souhaitait le pouvoir des démons afin de l'emporter dans son cœur, comme un aigle enlève de la plaine dans son aire une jeune chèvre blanche qui tette encore. H. de Balzac, Le Père Goriot,1835, p. 142.
P. Anal., littér. :
7. Il [Napoléon] a bâti si haut son aire impériale, Qu'il nous semble habiter cette sphère idéale Où jamais on n'entend un orage éclater! V. Hugo, Odes et ballades,1828, p. 223.
8. Celui-là, ma chère duchesse, lui avait dit le vieux vidame de Pamiers, est cousin-germain des aigles, vous ne l'apprivoiserez pas, et il vous emportera dans son aire, si vous n'y prenez garde. H. de Balzac, La Duchesse de Langeais,1834, p. 259.
C.− P. ext. Toute surface plane généralement découverte :
9. La basse-cour occupa une aire de deux cents yards carrés, qui fut choisie sur la rive sud-est du lac. On l'entoura d'une palissade, et on construisit différents abris pour les animaux qui devaient la peupler. J. Verne, L'Île mystérieuse,1874, p. 277.
10. Quand, après le déjeuner de midi, à l'heure de la récréation, M. le Supérieur traversa la cour, les séminaristes faisaient une partie de ballon. C'était sur l'aire sablée une grande agitation de têtes rougeaudes, emmanchées comme à des manches de couteaux noirs; ... A. France, L'Orme du mail,1897, p. 18.
11. Nous avançons comme des trappeurs, rampant presque, les nerfs et les muscles tendus. J'ouvre la route et me crois au temps de mes explorations d'enfant dans les bois de La Roque; mes compagnons me suivent de près, car il n'est pas très prudent de nous aventurer ainsi avec un seul fusil à balles. Par moments, cela sent furieusement la ménagerie. Adoum, qui s'y connaît, nous montre sur une aire de sable des traces de lion, toutes fraîches; ... A. Gide, Voyage au Congo,1927, p. 846.
12. Revenant à ce beau voyage d'hier au pays de mes souvenirs, au pays de mes neuf et dix ans, plein de montagnes verdoyantes, de cascades vertigineuses, de vallées, de prairies et de torrents sous les grandes aires neigeuses des cimes, (...) je vois que mes souvenirs (...) ne doivent pas être considérés comme desséchés, flétris, intellectualisés. V. Larbaud, Journal,juin 1934, pp. 319-320.
13. Il y avait aussi des pique-nique et des parties de chasse organisées dans la montagne, d'où l'on revenait à la lune en marchant dans le lit des torrents desséchés, entre des buissons de lentisques, de lauriers roses et de roseaux : Marie-Anne, épuisée, s'étendait de temps en temps sur le sable ou sur une aire de marbre glacé et il fallait la réveiller pour repartir. P. Nizan, La Conspiration,1938, p. 119.
D.− Espace assigné à une activité ou à un phénomène en expansion :
14. Ma première colère passée, je rendis justice à Borelli. Nous lui devons la connaissance de l'aire humaine : en d'autres termes, de l'espace ambiant dans lequel nous pouvons nous mouvoir sans perdre le centre de gravité. H. de Balzac, Théorie de la démarche,1833, p. 623.
15. L'aire de répartition d'une espèce, qu'il s'agisse de l'homme ou de toute autre espèce vivante, n'est pas moins instructive par les lacunes et les discontinuités qu'elle révèle, que par les étendues qu'elle couvre. P. Vidal de La Blache, Principes de géographie humaine,1921, pp. 19-20.
16. ... mais, pour leur culture comme pour la plupart des phénomènes auxquels prend part l'intelligence de l'homme, une marge assez ample se dessine entre une aire minima et une aire maxima d'expansion. P. Vidal de La Blache, Principes de géographie humaine,1921pp. 147-148.
17. Quand Forestier désigna le buste du poète d'un doigt qu'il n'avait jamais mis dans ses oreilles, elle cria : Vive Alceste! Quand il lut sa communication sur le Bourgeois Gentilhomme et sur les aires géographiques des phonèmes, découvrant aux dentales une double mâchoire qui n'avait pas rongé ses ongles et scandant les gutturales d'une main gauche qui n'avait pas massé son tendon d'Achille, elle cria : Vive la Béjart! J. Giraudoux, Siegfried et le Limousin,1922, pp. 222-223.
18. Laure était tout à coup seule, à la proue d'une barque, en route vers un horizon de saphir et de diamant noir. La jeune fille ouvrit les yeux et s'efforça de regarder l'étoile qui, lentement, déclinait vers la cime des arbres. Et, soudain, l'étoile disparut. Une ombre noire et mouvante entrait dans l'aire de la nuit. G. Duhamel, Chronique des Pasquier,La Nuit de la Saint-Jean, 1935, pp. 195-196.
19. De toutes ces poussées naturelles on peut dire ce que nous disions plus haut du régime géographique, qu'elles se dispersent dans l'arc-en-ciel des tempéraments et des destins individuels, mais la trame n'en donne pas moins à la tapisserie certaines limites et certaines structures. Il en est de même du génie des divers peuples qui différencie intérieurement ces grandes aires de civilisation. E. Mounier, Traité du caractère,1946, pp. 107-108.
20. Je suis l'hôte imperceptiblement qui s'installe du droit de toutes ces portes fermées. Où Je suis exactement tu ne sais pas, mais ceci seulement que Je te laisse moins de place à occuper. (...) L'aire de ta liberté s'est rétrécie, Conditionnée par ce poids secret qui l'a envahie. P. Claudel, Visages radieux,Ne timeas, Maria, 1947, p. 794.
21. La règle est nette. Mais, concrètement, comment imaginer que fonctionne et s'exprime la règle? Ségrégation diffuse d'une masse à l'intérieur d'une masse? Effet contagieux se propageant autour d'une aire de mutation étroitement limitée? Sous quelle forme nous représenter en superficie la naissance d'une espèce? P. Teilhard de Chardin, Le phénomène humain,1955, p. 123.
E.− Emplois sc. et techn.
1. SC. DE LA NATURE, SC. et TECHN. HUM.
ACOUSTIQUE
Aire d'audition. ,,Sur un audiogramme, aire comprise entre les courbes des seuils d'audition intolérable aux diverses fréquences audibles.`` (Piéron 1963).
Aire d'audition normale. ,,Sur un audiogramme, aire comprise entre les courbes des seuils d'audition normaux et des seuils d'audition intolérables normaux.`` (Piéron 1963).
Aire de sensation auditive. ,,Partie du cerveau (lobe temporal du cortex) sensible aux signaux transmis par l'oreille.`` (Pir. 1964).
ANATOMIE :
22. Les neurologistes hostiles aux strictes localisations, comme von Monakov et Lashley éprouvent une sorte d'embarras devant la correspondance point par point de la rétine et de l'aire de Broadmann... R. Ruyer, La Conscience et le corps,1937, p. 101.
23. En admettant que ces structures dépendent de l'organisation du champ, on comprend d'un seul coup toutes les lois empiriques du phénomène de constance : qu'il soit proportionnel à la grandeur de l'aire rétinienne sur laquelle se projette le spectacle et d'autant plus net que, dans l'espace rétinien mis en cause, se projette un fragment du monde plus étendu et plus richement articulé ... M. Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception,1945, p. 356.
Aires cérébrales. ,,La corticalité qui recouvre les hémisphères cérébraux (cortex cérébral) peut être étudiée et décrite selon plusieurs cartes suivant que l'on envisage la morphologie extérieure macroscopique (lobes et sillons), la structure cellulaire microscopique (aires cytoarchitectoniques) ou les fonctions (aires fonctionnelles). L'aire cérébrale correspond donc à une zone de la corticalité cérébrale. Certaines aires ont une topographie constante et sont fonctionnelles dès les premiers mois de la vie, le développement de leur action se faisant et se perfectionnant avec la maturation, mais au cours de celle-ci apparaissent des activités plus organisées intellectuelles, psycho-motrices et praxiques, psycho-sensorielles et gnosiques, psycho-phasiques et linguistiques supposant outre l'apprentissage, l'acquisition de notions abstraites, l'utilisation des symboles.`` (Lafon 1963).
La petite aire du téton ou aréole. ,,Le point rond noirâtre qui entoure le mamelon.`` (Besch. 1845).
ASTROL. ,,Cercle ou couronne de lumière qui paraît autour du soleil et des autres astres.`` (Besch. 1845).
ASTRON. Secteur de l'orbite d'une planète formé par un arc de l'ellipse et deux rayons vecteurs :
24. ... que disent les lois de Kepler? Elles établissent une relation entre les aires décrites par le rayon vecteur héliocentrique d'une planète et les temps employés à les décrire, entre le grand axe de l'orbite et le temps mis à la parcourir. H. Bergson, L'Évolution créatrice,1907, p. 333.
COMM. Aires de dédouanement (Magasins et). ,,Lieux destinés à recevoir des marchandises importées et dont la mise à la consommation ou la réexportation n'est pas immédiate. Y sont également introduites les marchandises en suite de transit.`` (Math. 1967). Aires d'exportation (Magasins et). ,,Variante des magasins et aires de dédouanement.`` (Math. 1967).
GÉOL. Aires continentales. Anciennes plates-formes stables sur lesquelles se sont déposées les roches sédimentaires.
,,(Savoie) Lit de torrent plus ou moins desséché.`` (Plais.-Caill. 1958).
,,(Somme) Dans les hortillonnages, petites îles entre les rieux (fossés).`` (Plais.-Caill. 1958).
GÉOM. Superficie d'une figure, d'une coupe ... :
25. Toutes les grandeurs géométriques, les longueurs, les aires. les volumes, les angles, sont qualifiées de grandeurs continues, parce qu'elles ont évidemment la propriété de croître ou de décroître avec continuité; ... A. Cournot, Essai sur les fondements de nos connaissances,1851, p. 285.
26. L'aire latérale du cylindre est, par définition, la limite vers laquelle tend l'aire latérale d'un prisme inscrit lorsque le nombre des côtés du polygone de base augmente indéfiniment, de manière que chacun d'eux tende vers zéro. J. Hadamard, Leçons de géométrie élémentaire,Géométrie dans l'espace, 1921, p. 124.
HORTIC., SYLVIC. Aire de recoupes. Épaisseurs d'environ 220 à 240 millimètres de recoupes de pierres pour affermir les allées des jardins. Bois coupés à tire et à aire. Partie de bois limitée par des lisières.
LING. Aire linguistique. ,,Propre à un fait ou ensemble de faits linguistiques.`` (Pt Rob.).
PHYSIQUE
Aire de diffusion. ,,Carré de la longueur de diffusion (LD)2. L'aire de diffusion représente le sixième de la somme quadratique moyenne des parcours élémentaires qu'un neutron thermique parcourt depuis sa naissance jusqu'à sa mort.`` (Charles 1960).
Aire de migration. ,,Somme de l'aire de ralentissement et de l'aire de diffusion. Symbole : M2. Physiquement, l'aire de migration représente le sixième de la distance quadratique moyenne parcourue par un neutron depuis sa naissance comme neutron rapide jusqu'à sa capture comme neutron thermique.`` (Charles 1960).
Aire de ralentissement. ,,Carré de la longueur de ralentissement d'un neutron thermique : (Lr)2. L'aire de ralentissement est l'équivalent de l'âge du neutron.`` (Charles 1960).
ZOOLOGIE
Aire germinative ou embryonnaire. Portion du germe où la vésicule blastodermique forme la première ébauche de l'embryon :
27. ... à ce moment, par suite de la formation du mésoderme, se dessine avec netteté une aire germinative ... E. Perrier, Traité de zoologie,t. 1, 1893, p. 879.
Aire opaque. ,,Portion de l'aire embryonnaire des oiseaux entourant l'aire transparente.`` (Husson 1964).
Aire pellucide. ,,Zone centrale du disque germinatif des oiseaux. L'aire pellucide forme le toit du blastocœle.`` (Husson 1964).
Aire transparente. ,,Synonyme d'aire pellucide.`` (Husson 1964).
2. TECHN., TECHNOL. DIVERSES
AÉRON. Aire d'atterrissage. Surface de terrain apte à recevoir les avions lors de leur atterrissage ou de leur décollage. Aire de manœuvre. Ensemble des zones d'un aérodrome sur lesquels les avions peuvent se mouvoir (pistes, chemins de roulement, aires de stationnement).
BÂT., TRAV. PUBL.
Aire d'une habitation. ,,Espace compris entre les murs d'une maison.`` (Jossier 1881) :
28. Durtal se dilatait, en fumant des cigarettes; la mélancolie qui le comprimait depuis l'aube commençait à se fondre et la joie s'insinuait en lui de se sentir une âme lavée dans la piscine des sacrements et essorée dans l'aire d'un cloître. J.-K. Huysmans, En route,t. 2, 1895, pp. 134-135.
Aire d'un bassin. ,,Massif de ciment ou de terre glaise formant le fond d'un bassin.`` (Jossier 1881). Aire d'un pont. ,,La partie supérieure d'un pont, le tablier sur lequel on marche.`` (Jossier 1881). Aire d'un marais salant. Petit bassin d'un marais salant.
P. ext. Matériaux couvrant cette aire. Aire d'un plancher. ,,Enduit de maçonnerie sur lequel on pose un parquet ou le carrelage d'un plancher.`` (Jossier 1881). Aire à la vénitienne. Composé de pouzzolane, brique pilée et chaux vive. Aire de plâtre. Enduit qui se fait sur le lattis des planchers. Aire de grange. Composé de mortier, de ciment ou même de salpêtre. Fausse aire. ,,Matériaux grossiers dont on remplit l'intervalle entre les solives et sur lesquels on forme l'aire.`` (Jossier 1881).
MAR. Aire de vent. Chacune des directions selon laquelle souffle le vent :
29. Les vents soufflaient de la partie de l'est, et nous relevions dans cette aire de vent une grande baie; ... Voyage de La Pérouse autour du monde,t. 2, 1797, p. 227.
30. Malheureusement le navire n'a pas été essayé sur les différentes aires de vent. Lt Bellot, Journal d'un voyage aux mers polaires à la recherche de Sir John Franklin,1863, p. 101.
Aire des couples. ,,La ligne obtenue en portant en ordonnée à chacun des couples du tracé une longueur proportionnelle à la surface immergée du couple correspondant s'appelle courbe des aires des couples. C'est sur sa forme qu'on juge la finesse globale du bateau. Elle est souvent reproduite avec les plans d'un bateau.`` (Soé-Dup. 1906).
MÉCAN. Principe des aires. Principe suivant lequel le mouvement d'un mobile, soumis à une force dont la ligne d'action passe par un point fixe, est plan, et tel que l'aire balayée par le rayon vecteur soit proportionnelle au temps.
NUMISM. Creux, ordinairement carré, qui occupe, en tout ou en partie, le revers de certaines monnaies primitives, chez certains peuples de l'Occident.
TECHNOLOGIE
Partie supérieure et plate d'une grosse enclume.
Dans un marteau, côté plat qui est opposé à la panne.
Espace qui se trouve entre les cercles d'une futaille.
Surface dressée sur le sol et destinée au tracé des épures de charpente.
,,Endroit plein dans un ouvrage de faisserie.`` (Besch. 1845).
Prononc. − 1. Forme phon. : [ε:ʀ]. 2. Homon. : air. 3. Dér. et composés : airée, airer, airure.
Étymol. ET HIST. − 1reattest., Rol., voir infra II 3. I.− Subst. masc. et fém. 1. Mil. xiies. hortic. fém. « planche de jardin, plate-bande » (Psautier Cambridge, éd. F. Michel, 41, 1 ds T.-L. : Si cume la petite aire [areola] est aparaille[e] as arusemenz des ewes); 2. 1160-70 « partie de la salle commune non occupée par le mobilier » (Wace, Rou, III, 3130, éd. Andresen cité par Keller, Vocab. de Wace, 210 a : Fist l'enperere el paleis faire Bancs e sieges envirun l'eire); 3. fin xiies. « surface dure ou l'on bat le blé » (Dialogue Gregoire, éd. Foerster, 219, 23 ds T.-L. : la meisson cui il avoit semmeie de sa main, jus trencïe ot ameneit a l'aire); 4. xiiies. géom. « surface (d'une figure géométrique) » (Comput, fo16 ds Littré : Se tu veus trouver l'aire du triangle equilatere). II.− 1. 1086 « surface de rocher où l'aigle bâtit son nid » (Exchequer-Domesday Book, Liber censualis Willelmi I Angliae, 1repart., 256 et 265 d'apr. F. Hildebrand, ds Z. rom. Philol. t. 8, p. 324); 1155 « id. » (Wace, Brut, éd. Le Roux de Lincy, 9672 ds T.-L. : En chascune isle a un rochier, Iluec suelent aigle nigier, Faire lor niz et tenir haire); 1393 masc. « id. » (Ménagier, éd. Soc. Bibliophiles, II, 284 et II, 285, ibid.); 2. début xiiies. masc. « origine, souche » (Perceval, éd. Potvin, 13813, ibid. : ne set encore noiant Ne dont il est ne de quel ere Qui fu son pere ne sa mere); 1342 fém. de bonne aire (J. Bruyant, Chemin de Povreté et de Richesse ds Le Ménagier, éd. qua supra, 11 b, ibid. : Soies courtois et debonnaire Comme uns homs estrait de bonne aire); d'où 3. ca 1100 masc. « sorte, espèce » (Rol., éd. Bédier, 763 : malvais hom de put aire [trad. ,,de vile espece`` par G. Moignet, éd. Bordas, 1969]). − xvies., Hug. I du lat. area, au sens 1 dep. Caton (Agr., 151, 3 ds TLL s.v., 499, 22 : areas facito pedes latas quaternos ... herbas de areis purgare ... ubi areae factae erunt, semen serito crebrum), au sens 3 aussi dep. Caton (ibid., 129, ibid., 498, 24 : aream, ubi frumentum teratur, sic facito); à rapprocher de 2 : Fest., 13, ibid., 497, 65 : atrium proprie est genus aedificii ante aedem continens mediam aream, in quam collecta [...] pluvia descendit; au sens 4 dep. Vitruve (Vitr., 3, 1, 3, ibid., 499, 35 : invenietur eadem latitudo uti altitudo, quemadmodum areae, quae ad normam sunt quadratae); II prob. du lat. agru « fonds de terre » par un développement phonét. semi-sav., Fouché t. 2 1958, p. 502; l'a. prov. agre « nid d'oiseau », xiies. Arnaud Daniel ds Rayn., et « famille, extraction », xiiies., Breviari d'amor ds R. Lang. rom. t. 15, p. 180, ne peut en effet remonter à l'étymon lat. area, voir REW3s.v. ager. L'hyp. qui consiste à faire remonter I et II au lat. area (FEW, s.v. area, Bl.-W.4, Dauzat 1968) oblige à dissocier de l'a. fr., l'a. prov., de sens identique à II, et à reconnaître néanmoins l'influence de l'a. prov. agre (< lat. agru) de genre masc. sur les formes de l'a. fr. (Bl.-W.4). Dans tous les cas il faut admettre des interférences entre les représentants de agru et ceux de area comme en témoigne visiblement l'hésitation entre le masc. et le fém.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 523. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 717, b) 587; xxes. : a) 494, b) 999.
BBG. − Ac. Gastr. 1962. − Bach.-Dez. 1882. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bar 1960. − Barber. 1969. − Barb.-Cad. 1963. − Baudr. Chasses 1834. − Baulig 1956. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Bible 1912. − Biol. t. 1 1970. − Birou 1966. − Blumenkranz (B.). Aire(s) ou Hyères. À propos de la toponymie française en hébreu médiéval. R. intern. Onom. 1964, t. 16, no4, pp. 265-268. − Boiss.8. − Bouillet 1859. − Chabat t. 1 1875. − Charles 1960. − Chesn. 1857. − Comm. t. 1 1837. − Cuisin 1969. − Dainv. 1964. − Daire 1759. − Dheilly 1964. − Duval 1959. − Fér. 1768. − Galiana Astronaut. 1963. − Giteau 1970. − Gougenheim (G.). La Relatinisation du vocabulaire français. Annales de l'Univ. de Paris. 1959, t. 29, no1, p. 8. − Gruss 1952. − Guilb. Astronaut. 1967. − Guilb. Aviat. 1965. − Hartoy 1944. − Husson 1970. − Jal 1848. − Jossier 1881. − Lafon 1963. − Le Clère 1960. − Littré-Robin 1865. − Mar. Lex. 1933. − Math. 1967. − Mots rares 1965. − Mucch. Psychol. 1969. − Mucch. Sc. soc. 1969. − Muller 1966. − Nucl. 1964. − Nysten 1814-20. − Piéron 1963. − Pir. 1964. − Plais.-Caill. 1958. − Prév. 1755. − Privat-Foc. 1870. − Sc. 1962. − Séguy 1967. − Soé-Dup. 1906. − Springh. 1962. − Uv.-Chapmann 1956. − Will. 1831.

Wiktionnaire

Nom commun

aire \ɛʁ\ féminin

  1. (Mathématiques) Quantité positive associée à une surface bornée, plane ou dans l’espace à trois dimensions. Synonyme de superficie.
    • L’aire d’un triangle. L’aire d’un carré. L’aire d’un disque. L’aire d’une sphère. Note : En ce sens, la définition peut être étendue, voir superficie.
  2. (Agriculture) Place qu’on a unie et préparée pour y battre les grains.
    • Booz s’était couché de fatigue accablé ;
      Il avait tout le jour travaillé dans son aire ;
      Puis avait fait son lit à sa place ordinaire ;
      Booz dormait auprès des boisseaux pleins de blé.
      — (Victor Hugo, Booz endormi in La Légende des siècles)
    • L’aire Saint-Mittre est un carré long, d’une certaine étendue, qui s’allonge au ras du trottoir de la route.— (Émile Zola, La Fortune des Rougon, 1870)
    • Mais ce qui est vraiment beau, c’est l’amoncellement des moissons au bord de la mer, les meules dorées au-dessus des flots bleus, les aires où tombent les fléaux en mesure. — (Alphonse Daudet, La moisson au bord de la mer, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, pages 214-215.)
  3. (Architecture) Toute surface plane :
    1. D’un plancher : l’enduit de maçonnerie sur lequel on pose le parquet ou le carrelage.
    2. D’un bassin : le massif de ciment ou de terre glaise dont on fait le fond d’un bassin.
    3. D’une maison : superficie ou espace compris entre les murs d’une maison.
  4. (Marine) Toute direction selon laquelle souffle le vent.
    • On distingue trente-deux aires de vent principales. Aire de tempête.
    • Quand un objet se trouve plus près de l’origine du vent que la perpendiculaire à la direction de l’aire de vent qui passe par un autre objet, le premier de ces objets est au vent de l’autre ; s’il est plus loin de l’origine du vent par rapport à cette perpendiculaire, il est sous le vent de l’autre objet. — (Émile Littré, Dictionnaire de la langue française, tome quatrième (Q–Z), Librairie Hachette et Cie, Paris, 1873, page 2444)
  5. Espace, lieu où se déroule une chose ou un phénomène.
    • Il avait établi le catalogue des champignons de toute la région, par aires géologiques préférentielles. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958, p. 70)
    • L’aire sémantique de aéronef avec cette signification y est délimitée par rapport à aérostat désignant un ballon non dirigeable et aéronat réservé au ballon dirigeable. — (Louis Guilbert, La formation du vocabulaire de l'aviation, vol.2, p.50, Librairie Larousse, 1965)
    • Une autre condition pour la formation des graines est que la pollinisation qui assure la fécondation puisse se produire. Or il arrive souvent que la pollinisation doive être effectuée par un insecte (quelquefois oiseau, mollusque...) déterminé. Dans ce cas l’aire de l’insecte pollinisateur limite celle de la plante. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.23)
    • Mais il a aussi la propriété de diminuer le mouvement des vagues à la surface, ce qui explique l’apaisement des flots dans cette zone qui est une aire de repos pour les bateaux en difficulté. — (Le Petit Futé, France, 2007, p.139)
  6. (Zoologie) Nid des oiseaux de proie, parce qu’ils nichent ordinairement sur un espace plat et découvert.
    • Les aigles font toujours leur aire au même endroit.
    • L’aire d’un vautour. Un faucon de bonne aire.
  7. Pélican sur son aire (sens héraldique)
    (Héraldique) Nom donné au nid du pélican.
    • De gueules au pélican d’argent avec sa piété de gueules dans son aire d’or, au chef cousu d’azur chargé d’une fleur de lys aussi d’or, qui est de Branges → voir illustration « pélican sur son aire »

Forme de verbe

aire \ɛʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de airer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de airer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de airer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de airer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de airer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AIRE. n. f.
Place qu'on a unie et préparée pour y battre les grains. L'aire d'une grange. Il se dit spécialement, en termes d'Architecture, de Toute surface plane. L'aire d'un plancher, L'enduit de maçonnerie sur lequel on pose le parquet ou le carrelage. L'aire d'un bassin, Le massif de ciment ou de terre glaise dont on fait le fond d'un bassin. L'aire d'une maison, La superficie, l'espace compris entre les murs d'une maison. En termes de Géométrie, il désigne la Superficie d'une figure. L'aire d'un triangle. L'aire d'un carré. L'aire d'un cercle. L'aire d'une sphère. Mesurer l'aire d'un triangle. En termes de Marine, Aire de vent se dit de Toute direction selon laquelle souffle le vent. On distingue trente-deux aires de vent principales. Aire de tempête. Il se dit aussi du Nid des oiseaux de proie, parce qu'ils nichent ordinairement sur un espace plat et découvert. Les aigles font toujours leur aire au même endroit. L'aire d'un vautour. Un faucon de bonne aire.

Littré (1872-1877)

AIRE (ê-r') s. f.
  • 1Surface unie et dure où l'on bat les blés. L'aire d'une grange.
  • 2Toute surface plane. L'aire d'un plancher. L'aire d'un bassin, le fond d'un bassin. Aire d'un pont, partie sur laquelle on marche. Aire d'une maison, espace compris entre les murs. Il eût fallu commencer par nettoyer l'aire et écarter tous les vieux matériaux, Rousseau, Orig. 2.
  • 3 En termes de géométrie, surface terminée par des lignes, eu égard surtout à l'évaluation de sa superficie. L'aire d'un carré, l'aire d'un triangle. Appliquant l'attention de mon esprit à l'aire qu'ils renferment, Descartes, Médit. 6.
  • 4En astronomie, l'espace parcouru dans un temps donné par le rayon vecteur d'un astre. Toute planète décrit des aires égales en temps égaux, Voltaire, Newt. III, 2. Quels sont, dans les révolutions des planètes, les rapports des aires parcourues en temps égaux ? Rousseau, Sciences. 2.
  • 5 Terme de marine. Aire de vent, direction du vent. On distingue trente-deux aires de vent principales. Quelle aire de vent devions-nous tenir ? Chateaubriand, Itin. II, 91. Plusieurs marins font ce mot du masculin et l'écrivent air ; c'est une faute (voy. AIR).
  • 6Nid, c'est-à-dire surface plane de rocher où l'aigle fait son nid, et, par extension, nid des grands oiseaux de proie. C'est un aiglon qui retombe dans son aire, Rousseau, Ém. II.
  • 7Le plus petit des bassins carrés d'un marais salant.
  • 8Dessus d'une grosse enclume.
  • 9 Terme d'eaux et forêts. Couper les bois à tire et à aire, les couper entre les lisières marquées, en ne laissant que les arbres de réserve et sans choisir çà et là.
  • 10On trouve aussi, en termes de marine, aire pour vitesse, sillage d'un vaisseau ; ce navire a de l'aire (voy. ERRE).

HISTORIQUE

XIIe s. Les aires des salines [areas salinarum], Machab. I, ch. 2. Il est venus à l'aire [place] où cele est qui ses bons Est preste d'asseuir [suivre sa volonté]…, Audefroi le Bastard, Romancero, p. 34. Salomons de Bretaigne fu en pié en mi l'aire [le lieu de l'assemblée], Sax. XXX. Quant il vindrent al aire Nachor, Oza estendid sa main vers l'arche, Rois, 140. Fist l'emperere el paleiz faire Banc à siege envirun l'aire, Wace, Rou, 8275.

XIIIe s. S'il s'enfuioit, le edefises de se [sa] maison seroit abattus ; et li meuble et li aire seront l'eveske, Tailliar, Recueil, p. 511. A terre l'estut sommeillier ; S'ele dormi, ce ne fu gaires ; N'ot pas toz jors geü en aires, Rutebeuf, II, 119. Quant li ostoirs [autour] se fu assis, Ses oiseaux [ses petits] laidist et blasma, Par maltalent leur reprova, Que vingt ans ot aire tenue, Unques si grant desconvenue Si oisel ne li firent mès, Marie de France, fable 80. Se tu veus trouver l'aire du triangle equilatere…, Comput, f° 16. Et certaine chose est, se la meson ardet, l'en ne doit pas loage ne de l'aire ne des pareiz, Liv. de Just. 134.

XIVe s. Chacun sextier dou mellieur, qui ès aires dou dit Pont sera vendu, Du Cange, aera. Nidos seu ayres avium de rapina, Du Cange, area. Desoresnavant à tous jours li dit religieus se souffreront de clore et de bailier à prez, à aires ou à autre waingnage [pâturage] plus que clos et baillié en ont, Du Cange, ib. Au trait d'un arc de leur dit aire [des éperviers], Ménagier, III, 2.

XVe s. Une aire de bois contenant environ demi arpent, ID. ib. Aire de marais salant, Du Cange, ib. Aires où se font les lins, Du Cange, ib. Icelui Bustor dit qu'il estoit bon maronier [marinier] et qu'il savoit bien en quel are de vent la lune et le soleil estoient, Du Cange, ib.

XVIe s. Le vaultour est chose bien rare, et mal aisée à veoir, et ne treuve l'on facilement leurs aires, Amyot, Rom. 14. Afin que la dite eau soit bien preparée et eschauffée auparavant qu'elle soit mise dedans les aires salans, Palissy, 253. Helas ! pren donc mon cœur avecque ceste paire De ramiers que je t'offre, ils sont venus de l'aire De ce gentil ramier dont je t'avois parlé, Ronsard, 161. En cependant que les rides ne font Cresper encor l'aire de notre front…, Ronsard, 117. Ores en un aire environné Du bien de Cerès engrainé, Garnier, Porcie, II.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AIRE, area, s. f. Une aire est proprement une surface plane sur laquelle on marche. Voyez Plan.

Le mot Latin area, d’où vient aire, signifie proprement le lieu où l’on bat le blé ; il est dérivé de arere, être sec.

Aire, en Géometrie, est la surface d’une figure rectiligne, curviligne ou mixtiligne, c’est-à-dire l’espace que cette figure renferme. Voyez Surface, Figure, &c.

Si une aire, par exemple un champ, a la figure d’un quarré dont le côté soit de 40 piés, cette aire aura 1600 piés quarrés, ou contiendra 1600 petits quarrés dont le côté sera d’un pié. Voyez Quarré, Mesure.

Ainsi, trouver l’aire ou la surface d’un triangle, d’un quarré, d’un parallélogramme, d’un rectangle, d’un trapeze, d’un rhombe, d’un polygone, d’un cercle ou d’une autre figure, c’est trouver combien cette aire contient de piés, de pouces & de lignes quarrés. Quant à la maniere de faire cette réduction d’une surface en surfaces partielles quarrées, voyez Triangle.

Pour mesurer un champ, un jardin, un lieu entouré de murs, fermé de haies, ou terminé par des lignes, il faut prendre les angles qui se trouvent dans le contour de ce lieu, les porter sur le papier, & réduire ensuite l’aire comprise entre ces angles & leurs côtés en arpens, &c. en suivant les méthodes prescrites pour la mesure des figures planes en général. Voyez Faire ou Lever un plan. (E).

Si du centre du soleil on conçoit une ligne tirée au centre d’une planete, cette ligne engendrera autour du soleil des aires elliptiques proportionnelles aux tems. Telle est la loi que suivent les planetes dans leur mouvement autour du soleil : ainsi le soleil étant supposé en S, & une planete en A, (Planche d’Astronomie, fig. 61. n°. 2) si cette planete parvient en B dans un tems quelconque donné, le rayon vecteur AS aura formé dans ce mouvement l’aire ASB : soit ensuite la même planete parvenue en P, & soit pris le point D, tel que l’aire PSD soit égale à l’aire ASB ; il est certain par la proposition précédente, qu’elle aura parcouru les arcs PD & AB dans des tems égaux. Voyez Planete & Ellipse.

Le célebre Newton a démontré que tout corps qui dans son mouvement autour d’un autre, suit la loi dont nous venons de parler, c’est-à-dire, que tout corps qui décrit autour d’un autre corps des aires proportionnelles au tems, gravite ou tend vers ce corps. Voyez Gravitation & Philosophie newtonienne. (O)

Aire, terme d’Architecture, est une place ou superficie plane & horisontale sur laquelle l’on trace un plan, une épure, &c. Voyez Epure.

Il se dit encore d’un enduit de plâtre dressé de niveau pour tracer une épure ou quelque dessein.

Aire de plancher, se dit de la charge qu’on met sur les solives d’un plancher, d’une couche de plâtre pur pour recevoir le carreau.

Aire de moilon ; c’est une petite fondation au rez-de-chaussée, sur laquelle on pose des lambourdes, du carreau de pierre, de marbre, ou dalles de pierre : c’est ce que Vitruve entend par statumen.

Aire de chaux & de ciment ; c’est un massif en maniere de chape pour conserver le dessus des voûtes qui sont à l’air, comme il en a été fait un sur l’Orangerie de Versailles.

Aire de recoupes ; c’est une épaisseur d’environ huit à neuf pouces de recoupes de pierre pour affermir les allées des jardins. (P)

Aire de pont ; c’est le dessus d’un pont sur lequel on marche, pavé ou non pavé.

Aire d’un bassin ; c’est un massif d’environ un pié d’épaisseur fait de chaux & de ciment avec des cailloux ou un corroi de glaise pavé par-dessus, ce qui fait le fond du bassin. Cette aire se conserve long-tems pourvû que la superficie de l’eau s’écoule aisément ; quand le tuyau de décharge est trop menu, l’eau superflue regorgeant sur les bords, delaye le terrein sur lequel est assis le bassin, & le fait périr. (K)

Aire. C’est, en œconomie rustique, le nom que l’on donne à la surface des granges, des poulailliers, des colombiers, des toits à porc, des bergeries, des vinées, &c. sur laquelle on marche.

L’aire de la grange d’une grande ferme est percée d’une porte charretiere au moins, quelquefois de deux. Pour faire l’aire on commence par labourer le terrein ; on enleve un demi pié de terre ; on lui substitue de la glaise paitrie & rendue ferme. On étend bien cette glaise ; on a soin que sa surface garde le niveau.

On laisse essuyer la terre ; on la bat à trois ou quatre reprises avec une batte de Jardinier. V. Batte. On n’y laisse point de fentes ; on l’applanit bien avec un gros cylindre de pierre fort pesant. On ne prend pas toûjours cette précaution. C’est sur cette aire qu’on bat le blé.

Pour l’aire des bergeries, il ne faut pas la faire de niveau ; il faut qu’elle soit un peu en pente, afin d’avoir la commodité de la nettoyer ; du reste sans pierre & bien battue.

Celle des toits à porc doit être pavée, sans quoi les cochons la fouilleront.

Aire (Jardinage.) est un terrein plein & uni sur lequel on se promene, tel que seroit la place d’un parterre, d’un potager, le fond d’un boulingrin, & autres. (K)

Aire, s. f. nidus, est le nid ou l’endroit qu’habitent les grands oiseaux de proie, tel que l’aigle, le faucon, l’autour, &c. Ces oiseaux se retirent & élevent leurs petits dans les rochers les plus escarpés, ou sur les arbres les plus élevés ; ils y construisent des aires qui ont jusqu’à une toise quarrée d’étendue, & qui sont faites avec des bâtons assez gros, & des peaux des animaux qu’ils ont dévorés. Voyez Aigle. (I)

Article VIII. de l’Ordonnance de Louis XIV. du mois d’Août 1669. (Chasse.) il est dit : « Défendons à toutes personnes de prendre dans nos forêts, garennes, buissons & plaisirs, aucunes aires d’oiseaux de quelque espece que ce soit ; & en tout autre lieu les œufs de cailles, perdrix & faisans, à peine de 100 livres pour la premiere fois, 200 livres pour la seconde, & du foüet & bannissement à six lieues de la forêt pendant cinq ans, pour la troisieme ».

Aire, en terme de Vannier, c’est un endroit plein dans un ouvrage de faisserie, qui commence à la torche & monte jusqu’à une certaine distance ; ce qui se fait en tournant un brin d’osier autour de chaque pé. Voyez Faisserie, Torche,

* Aire (Géog.) ville de France dans la Gascogne sur l’Adour. Long. 17. 49. lat. 43. 47.

* Aire, (Géog.) ville des Pays-Bas, comté d’Artois. Long. 20d 3′ 28″. lat. 50d 38′ 18″.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « aire »

Du latin area, de même sens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Area. Aire est tantôt féminin et tantôt masculin, comme aire dans le sens de façon, manière (voy. AIR, 2). Dans le bas-latin, on trouve aera, nid, aera, place à battre le blé, aerea, aria, aeria, emplacement non cultivé, étable à porcs.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « aire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aire ɛr

Évolution historique de l’usage du mot « aire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aire »

  • C'est assez d'engranger, il est temps d'éventer et d'honorer notre aire. Marie-René Alexis Saint-Leger Leger, dit, en diplomatie, Alexis Leger, et, en littérature Saint-John Perse, Chronique, Gallimard
  • Donne-moi des clubs de golf, de l’air frais et une jolie partenaire, et tu peux garder les clubs et l’air frais. De Jack Benny
  • Elue parmi les 25 meilleures aires de l'année 2019, l'aire de camping-cars de Carro (13) continue de séduire les camping-caristes avec son emplacement privilégié en bord de mer. Camping-car Magazine, L'aire de la semaine : zoom sur l'aire de camping-cars de Carro Martigues (13) - Actus des aires | Camping-car Magazine
  • Travaux qui n’ont pu être menés, protocole sanitaire : le coronavirus aura eu raison de la piscine d’Aire, cet été SudOuest.fr, Aire-sur-l’Adour (40) : la piscine n’ouvrira pas cet été
  • En respectant tout de même un protocole sanitaire exigent, le plaisir de rejouer est au rendez-vous. « Nous pouvons accueillir 26 personnes en même temps. On a décidé de prolonger les jours d’ouverture jusqu’au 19 juillet pour essayer de satisfaire le plus de monde. » Une prolongation qui se veut exceptionnelle mais qui ravira les amoureux du Volant Airois. L'Echo de la Lys, Aire-sur-la-Lys : Les badistes de nouveau sur les terrains
  • Depuis juin 2010, la ville d’Auch s’est montrée pionnière dans la mise en place d’aires de compostage. Hier, une nouvelle aire de compostage des déchets a été inaugurée à proximité de la Maison départementale enfance et famille. Selon Françoise Carrié, adjointe au maire chargée de la nature en ville et du cadre de vie, cette aire est une forme de consécration pour la démarche écologique de la ville. ladepeche.fr, Inauguration d’une aire de compostage à Auch - ladepeche.fr
  • Les circuits-courts se développent en Creuse : la boutique "Talents de Creuse" sur l'aire des Monts de Guéret vient de lancer un service de drive. Les producteurs espèrent séduire une nouvelle clientèle en s'adaptant aux changements de modes de consommation. France Bleu, Un nouveau drive fermier sur l'aire des Monts de Guéret
  • La centrale nucléaire de Gravelines a dénombré 60 cas de Covid L'Echo de la Lys, Aire-sur-la-Lys : Après une saison blanche, le LVA reste toujours ambitieux
  • Comme chaque année, l’arrivée de gens du voyage à la belle saison crée remous et tensions en Suisse. Chassés de Delémont par les autorités jurassiennes ce week-end, une soixantaine de caravanes abritant quelque 150 personnes se sont installées quelques kilomètres plus loin, sur l’aire de repos de Reconvilier, sur l’A16. rts.ch, Une solution se profile pour des aires d'accueil de gens du voyage étrangers - rts.ch - Berne
  • Mercredi matin, c'était jour de lessive sur l'aire d'autoroute de Reconvilier. Deux gitanes devant une machine à laver nous renvoient vers un homme à la forte carrure assis sous un haut-vent. Le dialogue avec le responsable s'interrompt avant d'avoir commencé:«Laissez-moi tranquille! Partez!», lâche-t-il. lematin.ch/, Berne: Des nomades occupent une aire sous des yeux réprobateurs - Suisse - lematin.ch
  • Mélanie Ethuin, gérante d'Octopus Parc va rouvrir son établissement de loisirs intérieurs mercredi après avoir imaginé son protocole sanitaire, faute de consignes claires de l'état. France Bleu, La gérante d'une aire de jeux de Caudry dénonce le flou autour de la réouverture de ce genre d'établissements

Images d'illustration du mot « aire »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « aire »

Langue Traduction
Anglais area
Espagnol zona
Italien area
Allemand gebiet
Portugais área
Source : Google Translate API

Synonymes de « aire »

Source : synonymes de aire sur lebonsynonyme.fr
Partager