La langue française

Mineur

Définitions du mot « mineur »

Trésor de la Langue Française informatisé

MINEUR1, subst. masc.

I. − Ouvrier qui travaille dans une mine et plus particulièrement dans une mine de charbon, ouvrier d'abattage. Mineur de fond; lampe de mineur; mineur-perforateur. Le but que se propose le mineur consiste à pénétrer dans l'intérieur de la terre, pour en détacher les matières et les rapporter à la surface (Haton de La Goupillière,Exploitation mines,1905, p.1).Les mineurs de Carmaux (...) portaient leurs blouses noires du fond et leurs chapeaux de cuir (Nizan,Conspir.,1938, p.38).
En appos. Des représentants de toute la classe ouvrière et des ouvriers mineurs (Jaurès,Ét. soc.,1901, p.lxviii).
II.
A. − Vx, ART MILIT. Soldat chargé de creuser une galerie sous un ouvrage afin d'en saper les fondations et d'en provoquer l'effondrement. Les mineurs de don Henri, parvenus par une galerie souterraine sous les fondements de la tour (...) la crurent suspendue (...) au-dessus des excavations qu'ils avaient pratiqués (Mérimée,Don Pèdre 1er,1848, p.514).
B. − GÉNIE CIVIL et MILIT. Ouvrier ou militaire chargé de poser des mines. Synon. sapeur:
−. À cette canette on adapte une mèche soufrée à laquelle on met le feu. La longueur de la mèche soufrée doit être suffisante pour que le temps qu'elle met à brûler jusqu'à la canette permette au mineur de se garer. Bourde,Trav. publ.,1928, p.108.
REM.
Mineuse, subst. fém.,hapax. On ne sait si on a affaire à des hommes, à des femmes, en présence de ces androgynes qui (...) ne trahissent leur sexe que par la largeur d'un fessier anormal dans une culotte. À rencontrer dans les chemins verts ces mineuses, ces débardeurs (...) on a l'impression d'être tombé en pleine nature, dans un carnaval loqueteux (Goncourt,Journal,1872, p.911).
Prononc. et Orth.: [minoe:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1200 minëor «celui qui travaille à l'exploitation d'une mine» (Aiol, 10859 ds T.-L.). Dér. de mine2* ou de miner*; suff. -eur2*; cf. minier att. avec ce sens en 1337 (Le Roman de Godefroy de Bouillon et de Saladin, B.N. 22495, fo20d ds Gdf.). Bbg. Quem. DDL t.9.

MINEUR3, -EURE, adj. et subst.

I. − [Sert de compar. à petit] Qui est plus petit, inférieur ou considéré comme tel. Anton. majeur.Le (...) cycle économique majeur (...) dure de 6 à 10 ans (...); le cycle mineur (...) a une durée moyenne d'environ 40 mois (Lesourd, Gérard,Hist. écon.,1968, p.126):
1. En plus des obus et des tours rondes qui servent de lieu d'habitation aux indigènes et à leurs troupeaux, l'on voit, dans l'enclos, d'autres obus, sensiblement plus petits (...). Ces obus mineurs ne reposent pas directement sur le sol, mais sur un treillis de branches. Ce sont des greniers à mil... Gide,Retour Tchad,1928, p.882.
Emploi subst. Le regard de bronze des deux de Maistre, Joseph et Xavier, le majeur et le mineur (Arnoux,Solde,1958, p.88).
A. − GÉOGRAPHIE
1. Lit mineur (d'un cours d'eau). ,,Lit ordinaire, occupé en permanence, délimité par des berges`` (Géomorphol. 1979). Elle [la rivière] s'y trace un lit moins large ou lit mineur, dont la situation dans la vallée est instable (Lapparent,Abr. géol.,1886, p.27).
2. Asie Mineure. Péninsule formant l'extrémité occidentale de l'Asie et correspondant actuellement à la majeure partie de la Turquie d'Asie. Alep, la grande cité du Nord, où se mêlent, depuis des siècles, les courants ethniques, religieux, commerciaux qui traversent l'Asie Mineure (De Gaulle,Mém. guerre,1956, p.18).
B. − LOGIQUE
1. Terme mineur (d'un syllogisme catégorique) et, subst., le mineur. Terme qui a la plus petite extension et qui sert de sujet à la conclusion. Le syllogisme (...) consiste à attribuer médiatement au mineur ou à en exclure médiatement un prédicat qui est attribué immédiatement au moyen ou en est exclu immédiatement (Hamelin,Élém. princ. représ.,1907, p.3).
2. Proposition mineure et, subst., la mineure. Celle des deux prémisses qui contient le terme ayant la plus petite extension et qui est généralement énoncée en second lieu:
2. ... nous décrétons, par la majeure, que tel caractère doit être attribué une fois pour toutes au prédicat que nous avons choisi; par la mineure nous certifions que tel être dans la réalité, tel fait, répond d'ailleurs au signalement de notre prédicat... Claudel,Art poét.,1907, p.130.
C. − MUSIQUE
1. Intervalle mineur. Intervalle ayant un demi-ton chromatique de moins que l'intervalle majeur de même nom. Son maître s'évertua à lui expliquer la gamme, l'accord parfait, la diatonique, la chromatique, et les deux espèces d'intervalles, appelés majeur et mineur (Flaub.,Bouvard,t.2, 1880, p.174).
Seconde mineure. Intervalle dissonant entre deux notes conjointes et formé d'un demi-ton (d'apr. Rougnon 1935). Dans l'opus 28, (...) la série initiale n'est basée que sur trois intervalles (seconde mineure, tierce mineure, tierce majeure) (Samuel,Art mus. contemp.,1962, p.226).
Tierce mineure. Intervalle dissonant entre trois notes conjointes et formé d'un ton et d'un demi-ton (d'apr. Rougnon 1935). V. supra ex. de Samuel.
2. Accord parfait mineur. Accord parfait formé d'une quinte juste et d'une tierce mineure par rapport à sa fondamentale. Lorsque l'accord [parfait] a la tierce-mineure il est mineur (Fétis,Harm.,1849, p.24).Avec l'A[ccord] parfait majeur, les théoriciens classiques admettent comme consonants l'A[ccord] parfait mineur (...) et celui de quinte diminuée (Brenet,Dict. prat. et hist. mus.,1926, p.7).
3. Gamme mineure. Gamme qui est placée une tierce mineure au-dessous de la gamme majeure correspondante. Dans la gamme mineure moderne, le 7èmedegré est un intervalle altéré chromatiquement (Gedalge,Fugue,ant. 1938, p.17).
4. Mode mineur. Ordonnance des sons constitutifs d'une échelle sonore déterminée qui s'exprime dans la gamme mineure de même nom (d'apr. Pinch. Mus. 1973). Concerto en ré mineur. Nous sommes donc autorisés à considérer cette gamme descendante du mi au mi comme la véritable relative d'Ut majeur, comme le type du mode mineur (D'Indy,Compos. mus.,t.1, 1897-1900, p.102).
P. anal. Ton plus bas que la normale:
3. Il fallait baisser le ton, faire choix d'un murmure bas et sourd, afin que l'escalier ne pût rien rapporter au palier, ni celui-ci à la salle à manger. Une fois attaquée sur ce mode mineur, la conversation continuait jusque dans la rue, avec des arrêts, des reprises... Malègue,Augustin,t.2, 1933, p.309.
Emploi subst. masc. La modulation est peut-être ce qui caractérise le mieux la musique instrumentale; on entend par là un changement de mode, comme un passage du majeur au mineur, ou bien un changement de ton (Alain,Beaux-arts,1920, p.121).
Loc. adv. En mineur. Sur un mode mineur. On entendit un cornet à piston qui jouait (...) l'air [de la valse] de La Veuve joyeuse, (...) par une lugubre fantaisie, il jouait cet air en mineur et cela donnait soudain aux propos des deux amis une couleur de mélodrame et de mélancolie (Duhamel,Combat ombres,1939, p.223).
Au fig. De façon plus modérée. Je retrouve Corot qui, avec modestie, reprend en mineur les thèmes illustrés par Ingres et Le Poussin, avec moins de force et d'invention plastique (Lhote,Peint. d'abord,1942, p.66).
D. − RELIG. CATHOL.
1. Ordre mineur. Chacun des quatre ordres inférieurs chez les ecclésiastiques qui sont: portier, lecteur, exorciste, acolyte. Anton. ordre majeur.La prêtrise ne peut être conférée immédiatement. Il faut nécessairement recevoir successivement (...) les ordres mineurs, le subdiaconat et le diaconat (Lamennais,Lettres Cottu,1829, p.207).
2. Excommunication mineure. ,,Excommunication qui prive de la participation aux sacrements, et du droit de pouvoir être élu ou présenté à quelque bénéfice, à quelque dignité ecclésiastique, par oppos. à excommunication majeure`` (Ac. 1835, 1878).
3. Frère mineur. Religieux qui suit la règle de saint François. Synon. usuels franciscain, cordelier.Les frères mineurs, disciples de saint François, ont cet instinct profond de l'harmonie universelle (Barrès,Cahiers,t.12, 1919, p.21).
4. Emploi subst. La mineure. La plus courte ,,thèse que les étudiants en théologie soutenaient durant le cours de la licence, et dans laquelle il ne s'agissait ordinairement que de théologie positive (...). On appelait cet acte mineure parce que c'était le plus court de tous ceux qu'on soutenait pendant la licence. Soutenir une mineure. Faire sa mineure (...). Mineure ordinaire`` (Ac. 1835, 1878).
II. − Qui est d'importance secondaire. Anton. capital, essentiel, fondamental, primordial.Problème, souci mineur. Mon père ne se gaspillait guère en émotions accessoires. Il n'a ni recherché ni connu l'amitié que, bien à tort, il devait juger passion mineure (Duhamel,Notaire Havre,1933, p.78).C'est l'ensemble des décisions prises à cet effet [pour résoudre les difficultés et préoccupations courantes], dont beaucoup sont d'apparence mineure, qui donne à la politique suivie par les autorités son aspect et son style particuliers (Meynaud,Groupes pression Fr.,1958, p.271):
4. Les sous-officiers prisonniers qui ont accepté de travailler pour l'Allemagne ont accepté de travailler contre leur patrie. Trahison mineure, certes, et qui peut se couvrir de toutes sortes d'excuses, mais enfin trahison. Ambrière,Gdes vac.,1946, p.272.
− Domaine littér. et artistique.De second ordre. Art mineur; oeuvre mineure; poète mineur. Les lyriques mineurs de l'âge baroque aimaient dans le songe cette liberté, cette licence qu'il accorde aux désirs et aux gestes amoureux (Béguin,Âme romant.,1939, p.156):
5. Dans cette perspective neuve, la valeur culturelle la plus élevée ne réside pas exclusivement dans les chefs-d'oeuvre reconnus et dans les essais d'avant-garde; on peut la trouver aussi dans des genres réputés mineurs. Dumazedier, Ripert, Loisir et cult.,1966, p.49.
III. − DR. Qui n'a pas atteint l'âge de la majorité légale (jusqu'en 1974, 21 ans; depuis, 18 ans). Anton. majeur.Une fille mineure. Le conseil de famille (...) sera chargé de vous assister dans la tutelle de vos enfants mineurs (Becque,Corbeaux,1882, ii, 10, p.142).L'avocat (...) chercha dans la collection du Dalloz (...) et lut: − ... l'interdiction peut être demandée au nom d'un parent mineur par son représentant légal (Druon,Gdes fam.,t.2, 1948, p.183).
Emploi subst. Émancipation, enlèvement de mineur; interdit aux mineurs de moins de 13 ans. Elle a subi deux ans de prison en 1812 et 1816 pour avoir livré des mineures à la débauche (Balzac,Splend. et mis.,1846, p.429).Sur quinze inculpés (...), il y a neuf mineurs. Et certains de ces enfants, vous le savez, sont fils de très honorables familles (Gide,Faux-monn.,1925, p.939).Détournement* de mineur(e).
P. méton., emploi subst. ou adj. (Celui, celle) qui n'a pas atteint la maturité de l'âge adulte. Ô femme (...) éternelle mineure, éternelle esclave (...). Nous vous relèverons! (Hugo, Actes et par., 2, 1875, p.181).La femme est civilement mineure et moralement esclave (Hugo, Actes et par., 4, 1885, p.235).
P. anal. [À propos d'un peuple] Qui n'est pas capable de se diriger lui-même parce que non parvenu à un degré d'évolution suffisant. V. majeur ex. 3.
Prononc. et Orth.: [minoe:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1342 mineur subst. «le plus petit» (Renart contre-fait, éd. G. Raynaud et H. Lemaître, 1818); 1535 adj. «moindre que» (M. d'Amboise, Le Babilon, fo14 ro); 1549 Asie Mineur (Est.); 1696 financier de noblesse mineure (Regnard, Le Joueur, IV, 9 ds Littré); b)1437 mineur subst. «celui, celle qui n'a pas atteint l'âge prescrit par les lois pour disposer de sa personne» (doc. ds Gdf.); 1497 enfant mynoir (doc., ibid.); 1461 mineur d'ans adj. «mineur» (doc., ibid.); 2.a)ca 1350 mineur «religieux de l'ordre de saint François d'Assise» (G. Le Muisit, Poésies, éd. Kervyn de Lettenhove, t.2, p.287); fin xives. frère meneur (Froissart, Chroniques, éd. S. Luce, t.1, p.193, 18); 1680 les quatre mineurs «les quatre petits ordres de la hiérarchie ecclésiastique (portier, lecteur, exorciste, acolyte)» (Rich.); 1690 ordres mineurs (Fur.); b) 1636 excommunication mineure (Monet); 3.1671 tierce mineure (Pomey); 1680 mode mineur (Rich., s.v. mode). Empr. au lat. minor, comparatif de parvus «petit» (v. moindre).
STAT. Mineur1, 2 et 3.Fréq. abs. littér.: 1 009. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1295, b) 912; xxes.: a) 2247, b) 1344.

Wiktionnaire

Adjectif 1

mineur \mi.nœʁ\

  1. Qui est moindre, plus petit.
    • Un intérêt mineur.
    • Un souci mineur.
    • L’université de Paris a provoqué souvent les défiances de Rome. Quand les frères mineurs se sont emparés de l’enseignement, ils n’ont pas tardé à devenir suspects à leur tour. — (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française au moyen-âge, Revue des Deux Mondes, 1839, tome 19)
  2. (Musique) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
  3. (Droit) Qui n’a pas atteint l’âge prescrit par les lois pour disposer de sa personne, de son bien.
    • Enfant mineur, fille mineure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MINEUR. n. m.
Celui qui travaille à l'exploitation d'une mine. Il désigne aussi le Soldat chargé des travaux de mines. Une compagnie de mineurs. Par apposition, Un sapeur mineur.

Littré (1872-1877)

MINEUR (mi-neur) s. m.
  • 1Celui qui fouille la mine pour en tirer la matière minérale. Les recherches des mineurs, celles de Pallas, de Saussure, de Leduc, de Dolomieu nous ont donné des généralités précieuses, quoique non encore hors de contestation, sur les montagnes primitives, Instit. Mém. sciences, 1807, 1er semestre, p. 134.

    École des mineurs, école pratique fondée à Saint-Étienne (Loire), pour donner gratuitement des connaissances en minéralogie à des élèves qui n'y sont admis qu'après concours.

    Petit mineur, être imaginaire auquel les ouvriers mineurs offrent une chandelle à certaines époques ; superstition qui se rattache aux Bergmännlein germaniques, espèce du genre elfe, que depuis Paracelse on appelle gnomes.

    Adjectivement. Ouvrier mineur.

  • 2Mineur, mineuse, se dit des animaux qui creusent dans la terre ou dans le tronc des arbres, pour s'y loger ou pour y déposer leur progéniture. Les insectes mineurs des feuilles sont, pour la plupart, des animaux bien petits ; car ils peuvent se loger commodément dans l'épaisseur d'une simple feuille d'herbe ou d'arbre souvent très mince, Bonnet, Observ. 44e, Insectes. Ce sont de grandes mineuses que les guêpes dont j'esquisse l'histoire ; elles entendent à merveille à excaver la terre et à y pratiquer un souterrain spacieux pour y loger commodément leur guêpier, Bonnet, Contempl. nat. XI, 23.

    Adj. Vers mineurs, les larves qui se mettent à l'abri dans l'intérieur des végétaux.

  • 3Celui qui travaille aux mines pour l'attaque ou la défense des places.

    Adjectivement. Sapeur mineur.

    Ancien terme militaire. Attacher le mineur, opération de siége, qui consistait à introduire un mineur dans un trou fait au rempart, pour qu'il en continuât l'excavation. Il avait été résolu d'attacher le mineur en deux endroits à une demi-lune et à un bastion, Pellisson, Lett. hist. t. I, p. 232, dans POUGENS.

  • 4Le mineur, sorte de charrue-taupe, imaginée en Angleterre pour fouiller profondément le sol.

HISTORIQUE

XIIIe s. Si misrent mineurs par desous terre, pour le mur faire verser, Villehardouin, CXLI.

XIVe s. Trestuit li mineour si sont là accouru, Guesclin. 19950. Et puis viennent au mur li bon mineur de pris, Qui pour les murs percer feroient [frappaient] de leur pis [pics], ib. 21218.

XVIe s. Les soldats et mineux, Paré, X, I.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MINEUR, s. m. (Jurisp.) est celui qui n’a pas encore atteint l’âge de majorité. Comme il y a diverses sortes de majorités, l’état de minorité, qui est opposé, dure plus ou moins selon la majorité dont il s’agit.

Ainsi nos Rois cessent d’être mineurs à 14 ans.

On cesse d’être mineur pour les fiefs lorsqu’on a atteint l’âge auquel on peut porter la foi.

La minorité coutumiere finit à l’âge auquel la coutume donne l’administration des biens.

Enfin l’on est mineur relativement à la majorité de droit, ou grande majorité, jusqu’à ce qu’on ait atteint l’âge de 25 ans accomplis ; excepté en Normandie, où l’on est majeur à tous égards à l’âge de 20 ans.

Les mineurs n’étant pas ordinairement en état de se conduire, ni de veiller à l’administration de leurs droits, sont sous la tutelle de leurs pere & mere, ou autres tuteurs & curateurs qu’on leur donne au défaut des pere & mere.

En pays de droit écrit, ils ne demeurent en tutelle que jusqu’à l’âge de puberté, après lequel ils peuvent se passer de curateur, si ce n’est pour ester en jugement : en pays coutumier les mineurs demeurent en tutelle jusqu’à la majorité parfaite, à moins qu’ils ne soient émancipés plûtôt, soit par mariage ou par lettres du prince.

Ceux qui sont émancipés ont l’administration de leurs biens ; mais ils ne peuvent faire aucun acte qui ait trait à la disposition de leurs immeubles, ni ester en jugement sans l’assistance d’un curateur.

Le mineur qui est en puissance de pere & mere, ou de ses tuteurs, ne peut s’obliger ni intenter en son nom seul, aucune action ; toutes ses actions actives & passives résident en la personne de son tuteur ; c’est le tuteur seul qui agit pour lui, & ce qu’il fait valablement, est censé fait par le mineur lui-même.

Lorsque le mineur est émancipé, il peut s’obliger pour des actes d’administration seulement, & en ce cas il contracte & agit seul & en son nom ; mais pour ester en jugement, il faut qu’il soit assisté de son curateur.

Le mari, quoique mineur, peut autoriser sa femme majeure.

Le domicile du mineur, est toûjours le dernier domicile de son pere ; c’est la loi de ce domicile qui regle le mobilier du mineur.

Les biens du mineur ne peuvent être aliénés sans nécessité ; c’est pourquoi il faut discuter leurs meubles avant de venir à leurs immeubles : & lors même qu’il y a nécessité de vendre les immeubles, on ne peut le faire sans avis de parens, homologué en justice & sans publications.

L’ordre de la succession d’un mineur ne peut être interverti, quelque changement qui arrive dans les biens ; de sorte que si son tuteur reçoit le remboursement d’une rente fonciere, ou d’une rente constituée dans les pays où ces rentes sont reputées immeubles, les deniers provenant du remboursement appartiendront à l’héritier qui auroit hérité de la rente.

Un mineur ne peut se marier sans le consentement de ses pere, mere, tuteur & curateur, avant l’âge de 25 ans ; & s’il est sous la puissance d’un tuteur, autre que le pere ou la mere, ayeul ou ayeule, il faut un avis de parens.

Il n’est pas loisible au mineur de mettre tous ses biens en communauté, ni d’ameublir tous ses immeubles ; il ne peut faire que ce que les parens assemblés jugent nécessaire & convenable : il ne doit pas faire plus d’avantage à sa future qu’elle ne lui en fait.

En général le mineur peut faire sa condition meilleure ; mais il ne peut pas la faire plus mauvaise qu’elle n’étoit.

Le mineur qui se prétend lésé par les actes qu’il a passés en minorité, ou qui ont été passés par son tuteur ou curateur, peut se faire restituer, en obtenant en chancellerie des lettres de rescision dans les 10 ans, à compter de sa majorité, & en formant sa demande en enthérinement de ces lettres, aussi dans les 10 ans de sa majorité ; après ce tems les majeurs ne sont plus recevables à réclamer contre les actes qu’ils ont passés en minorité, si ce n’est en Normandie, où les mineurs ont jusqu’à 35 ans pour se faire restituer, quoiqu’ils deviennent majeurs à 20 ans. Voyez Rescision & Restitution en entier.

Il ne suffit pourtant pas d’avoir été mineur pour être restitué en entier, il faut avoir été lésé ; mais la moindre lésion, ou l’omission des formalités nécessaires, suffit pour faire enthériner les lettres de rescision. Voyez Lésion.

Il y a des mineurs qui sont reputés majeurs à certains égards ; comme le bénéficier à l’égard de son bénéfice ; l’officier pour le fait de sa charge ; le marchand pour son commerce.

En matiere criminelle les mineurs sont aussi traités comme les majeurs, pourvû qu’ils eussent assez de connoissance pour sentir le délit qu’ils commettoient : il dépend cependant de la prudence du juge d’adoucir la peine.

Autrefois le mineur qui s’étoit dit majeur, étoit reputé indigne du bénéfice de minorité ; mais présentement on n’a plus égard à ces déclarations de majorité, parce qu’elles étoient devenues de style : on a même défendu aux notaires de les insérer.

La prescription ne court pas contre les mineurs, quand même elle auroit commencé contre un majeur, elle dort pour ainsi-dire pendant la minorité ; cependant l’an du retrait lignager, & la fin de non-recevoir pour les arrérages de rente constituée, antérieurs aux cinq dernieres années, courent contre les mineurs comme contre les majeurs.

Dans les parlemens de Droit écrit, les prescriptions de 30 ans ne courent pas contre les mineurs : celles de 30 & 40 ans ne courent pas contre les pupilles ; mais elles courent contre les mineurs puberes, sauf à eux à s’en faire relever par le moyen du bénéfice de restitution.

Lorsqu’il est intervenu quelque arrêt ou jugement en dernier ressort contre un mineur, il peut, quoiqu’il ait été assisté d’un tuteur ou curateur, revenir contre ce jugement, par requête civile, s’il n’a pas été défendu ; c’est-à-dire, s’il a été condamné par défaut ou forclusion, ou s’il n’a pas été défendu valablement, comme si l’on a omis de produire une piece nécessaire, ou d’articuler un fait essentiel : car la seule omission des moyens de droit & d’équité ne seroit pas un moyen de requête civile, les juges étant présumés les suppléer.

On ne restitue point les mineurs contre le défaut d’acceptation des donations qui ont été faites à leur profit, par autres personnes que leurs pere & mere, ou leur tuteur ; ils ne sont pas non-plus restitués contre le défaut d’insinuation, du moins à l’égard des créanciers qui ont contracté avec le donateur depuis la donation ; mais si le tuteur a eu connoissance de la donation, & qu’il ne l’ait pas valablement acceptée ou fait insinuer, il en est responsable envers son mineur.

De même lorsque le tuteur ne s’est pas opposé, pour son mineur, au decret des biens qui lui sont hypothéqués, le mineur ne peut pas être relevé ; il a seulement son recours contre le tuteur, s’il y a eu ce la négligence de sa part.

Il y a quelques personnes qui, sans être réellement mineures, jouissent néanmoins des mêmes droits que les mineurs, telles que l’Eglise ; c’est pourquoi on dit qu’elle est toûjours mineure, ce qui s’entend pour ses biens qui ne peuvent être vendus ou aliénés sans nécessité ou utilité évidente, & sans formalités ; mais la prescription de 40 ans court contre l’Eglise.

Les interdits, les hôpitaux & les communautés laïques & ecclésiastiques, jouissent aussi des privileges des mineurs, de la même maniere que l’Eglise.

Voyez au digeste les titres De minoribus, de his qui ætatis veniam impetraverunt, & au code le tit. x. in integrum restitutionibus ; voyez aussi le Traité des tutelles de Gillet, celui des minorités de Meslé, & aux mots Curatelle, Curateur, Émancipation, Tutelle, Rescision, Restitution. (A)

Mineur, s. m. (Gram.) ouvrier employé à l’exploitation des mines. Voyez l’article Mine & Mines, hist. nat.

Mineur, (Art. milit.) ouvrier qui travaille à la mine, en prenant ce mot comme à l’article Mine, (Fortificat.) Voyez cet article.

Mineurs ou Freres mineurs, (Hist. ecclésiast.) religieux de l’ordre de saint François. C’est le nom que prennent les Cordeliers par humilité. Ils s’appellent fratres minores, c’est-à-dire moindres freres, & quelquefois minoritæ. Voyez Cordeliers & Ordre.

Mineurs ou Clercs mineurs, (Hist. ecclés.) ordre des clercs réguliers qui doivent leur établissement à Jean-Augustin Adorne, gentilhomme génois, qui les institua en 1588 à Naples, avec Augustin & François Carraccioli. Le pape Paul V. approuva en 1605, leurs constitutions. Leur général réside dans la maison de saint Laurent à Rome, où ils ont un college à sainte Agnès de la place Navonne.

Mineur, adj. (Musique.) est le nom qu’on donne, en Musique, à certains intervales, quand ils sont aussi petits qu’ils peuvent l’être sans devenir faux. Voyez Majeur. voyez aussi Mode. (S)

Mineur, (Ecrivain.) se dit, dans l’écriture, de tous les caracteres qui sont inférieurs aux majuscules en volume, pour les distinguer les unes des autres.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mineur »

(Adjectif 1, Nom commun 1 et 2) Du latin minor (« le plus petit »). En ancien français menor et puis meneur, il est réécrit mineur en 1342 pour conformer à l’orthographe latine.
(Adjectif 2, Nom commun 3) De mine.
(Nom commun 4) De l’anglais minor.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mineur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mineur minœr

Citations contenant le mot « mineur »

  • Les personnes qui boivent régulièrement du chocolat se distinguent par leur bonne santé et leur résistance à toutes sortes de maladies mineures qui troublent la sérénité de la vie. De Anthelme Brillat-Savarin
  • Si coucher avec une jeune fille de quinze ans est un détournement de mineure, coucher avec une femme de plus de soixante-dix ans est une violation de sépulture. De José Artur
  • L’homme a sa loi ; il se l’est faite à lui-même ; la femme n’a pas d’autre loi que la loi de l’homme. La femme est civilement mineure et moralement esclave. […] Une réforme est nécessaire. De Victor Hugo / Actes et paroles
  • En Colombie, près de deux mineurs sont victimes de meurtre chaque jour en Colombie. Le Figaro.fr, Colombie: prison à perpétuité pour viol ou meurtre de mineur
  • Le peuple est un éternel mineur. De Gustave Flaubert / Correspondance
  • La philosophie est chose ni plus ni moins sérieuse qu’une suite en ré mineur. De Paul Valéry
  • Le mineur a dans les veines le feu intérieur de la terre qui l'excite à la parcourir. De Novalis
  • Dans l’art, rien n’est mineur par définition. Il y a le bon et le moins bon. Il en est ainsi de tous les arts. De Pierre Perret / Grand Jacques
  • L'historien est comme un mineur de fond. Il va chercher les données au fond du sol et les ramène à la surface pour qu'un autre spécialiste - économiste, climatologiste, sociologue - les exploite. De Emmanuel Le Roy-Ladurie
  • Les grèves sont dues généralement à des détournements de mineurs. De Karl Martin
  • Patience. Forme mineure de désespoir, déguisée en vertu. De Ambrose Bierce / Le Dictionnaire du diable
  • Tous les orateurs de talent sont enclins à considérer leurs auditeurs comme des mineurs. De Jakob Wassermann / L'affaire Maurizius
  • Jusqu’à dix-huit ans, les jeunes filles américaines sont mineures ; après, elles sont chercheuses d’or. De Anonyme
  • Dimanche 19 juillet 2020, lors d’une opération de contrôle de la police pour lutter contre ces rodéos à moto, un mineur a été interpellé à Hérouville Saint-Clair, alors qu’il en effectuait un. La moto a été confisquée. Le jeune homme sera présenté à un juge pour enfants. , Rodéo à moto à Hérouville Saint-Clair : un mineur interpellé | Liberté Caen
  • C’est lors d’un contrôle routier visant à lutter contre les conduites addictives que les gendarmes de la Gironde ont intercepté un mineur de 14 ans, sous l’emprise de stupéfiants. Les militaires ont annoncé vouloir renouveler ce type d’opération durant cet été. Autonews, Un mineur de 14 ans arrêté sous l’emprise de stupéfiants lors d’un contrôle des gendarmes
  • Les policiers suivent dès lors la piste interne de deux incendies volontaires, probablement allumés par un ou des résidents de ce foyer d’hébergement départemental de mineurs non accompagnés, un centre visé par des plaintes récurrentes des riverains, notamment pour du tapage nocturne. , Incendie suspect à Montpellier : un mineur se blesse en sautant du deuxième étage | Métropolitain
  • La résidence située rue de la Croix-Verte qui accueille une centaine de mineurs non accompagnés a échappé de justesse à un drame humain ce mercredi 22 juillet.  midilibre.fr, Montpellier : incendie dans une résidence d'accueil de mineurs, le drame évité de justesse - midilibre.fr
  • Le jeune homme âgé de 17 ans, originaire de Saint-Philbert de Grandlieu, a été placé en garde à vue, lundi 20 juillet, avant d’être présenté, dès le lendemain, devant un magistrat du parquet des mineurs. , A sud de Nantes, un mineur placé en garde à vue dans une affaire de violence en réunion | Le Courrier du Pays de Retz
  • Un jeune homme, mineur et originaire de la région lilloise, a été interpellé en flagrant délit alors qu’il était en train de revendre des produits stupéfiants dans le quartier de la Pierre-Trouée. Les faits se sont déroulés la semaine dernière, en pleine journée du 14 juillet. La Voix du Nord, Nouveau coup de filet à Étaples: un mineur, trafiquant d’héroïne, interpellé
  • Lundi, des appels au secours de la victime et signalements de « voisins » avaient conduit à l'interpellation « en flagrant délit » du garçon, a expliqué le parquet. Gravitant tous deux dans le « milieu marginal dunkerquois », la victime et ce mineur, suivi auparavant par un juge des enfants, s'étaient « déjà croisés » mais ne se connaissaient pas réellement, a-t-on ajouté de même source. leparisien.fr, Un mineur de 14 ans mis en examen pour viol dans le Nord - Le Parisien
  • Un incendie s'est déclaré ce mercredi matin à la résidence hôtelière Villa Bellagio dans le quartier Euromodecine à Montpellier où est logée une centaine de mineurs étrangers. Le feu est parti d'un chariot de draps de lit dans un couloir. France Bleu, Incendie rapidement maîtrisé dans une résidence d’accueil de mineurs étrangers
  • Il devra expliquer ses coups et ses insultes en septembre devant un juge des enfants. Un mineur de 17 ans a été laissé libre après avoir été placé en garde à vue à la suite de violences commises sur son éducatrice de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ). , Faits-divers - Justice | Romans-sur-Isère : un mineur frappe et insulte son éducatrice

Images d'illustration du mot « mineur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mineur »

Langue Traduction
Anglais minor
Espagnol menor
Italien minore
Allemand geringer
Chinois 次要
Arabe تحت السن القانوني
Portugais menor
Russe незначительный
Japonais マイナー
Basque txikiak
Corse minore
Source : Google Translate API

Synonymes de « mineur »

Source : synonymes de mineur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « mineur »

Mineur

Retour au sommaire ➦

Partager