Irresponsable : définition de irresponsable


Irresponsable : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

IRRESPONSABLE, adj.

A. −
1. [En parlant d'une pers. physique ou morale]
a) Qui ne répond pas de ses actes. Anton. responsable.Toutes ces lâchetés ont un but : l'immense soulagement d'abdiquer toute activité, (...) un désintéressement complet de la dignité de la vie, le pliage définitif du respect humain; en un mot, l'hypocrite prétexte que veut le lâche pour se déclarer irresponsable (Péladan, Vice supr.,1884, p. 49).Je me sentais systématiquement irresponsable de mes actes (J. Bousquet, Trad. du silence,1935-36, p. 95):
1. L'omnipotence médicale me scandalise; sans crier gare, on décide quelque chose d'irréparable, sur quoi on ne consulte pas même le patient pour lui laisser l'option; et en avant! Si l'on s'est trompé, bagatelle! La victime peut regretter toute sa vie, c'est son affaire. La faculté est irresponsable et ne s'occupe pas des conséquences. Amiel, Journal,1866, p. 304.
2. Voudriez-vous épargner cette tourbe, si vous teniez entre les mains un moyen sûr de la détruire? C'est votre affaire! En ce qui me concerne, prêtez-moi pour un instant les foudres de Jupiter; je n'anéantirai que ce qu'il faudra de la masse irresponsable des brutes. Gobineau, Pléiades,1874, p. 23.
b) Qui agit avec légèreté sans mesurer la gravité de ses actes. Ah! qu'ils étaient faciles, nos songes d'intellectuels irresponsables (Guéhenno, Journal homme 40 ans,1934, p. 138).
Bureaucratie irresponsable. Qui abdique sa responsabilité. Nous l'étouffons [la liberté] sous la multiple tyrannie anonyme d'une centralisation, qui tue l'initiative humaine et ne laisse de volonté que dans l'irresponsable bureaucratie (Clemenceau, Vers réparation,1899, p. 494).
2. Au fig. [En parlant d'un inanimé concr. ou abstr.] Qui ne peut répondre de ses actes. Passepartout secouait le baromètre, mais rien n'y faisait, ni les secousses, ni les injures dont il accablait l'irresponsable instrument (Verne, Tour monde,1873, p. 95).Aussi puisons-nous le remède souverain contre la colère dans la contemplation de la nature irresponsable et soumise à des lois immuables (J. Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 140).
B. − Spécialement
1. DR. CONSTIT. Qui est juridiquement dispensé de répondre de ses actes en vertu d'un privilège. Un monarque héréditaire peut et doit être irresponsable; c'est un être à part au sommet de l'édifice (Constant, Princ. pol.,1815, p. 24).Le Président de la République étant irresponsable, il ne peut ni directement ni indirectement être désinvesti ou mis en demeure de démissionner pour cause de désaccord avec le Parlement (Vedel, Dr. constit.,1949, p. 429):
3. ... le pouvoir central, étant tombé des mains de l'administration royale dans celles d'une assemblée irresponsable et souveraine, et de débonnaire devenue terrible, ne trouva rien devant lui qui pût l'arrêter, ni même le retarder un moment. La même cause qui avait fait tomber si aisément la monarchie avait rendu tout possible après sa chute. Tocqueville, Anc. Rég. et Révol.,1856, p. 315.
Emploi subst. Il [Delcassé] vient donc lui, chef du pays, dévoiler des secrets. Il y aurait à le mettre en accusation. C'est un irresponsable (Barrès, Cahiers, t. 7, 1909, p. 248).
2. DR. CIVIL. (criminologie). Qui est juridiquement affranchi de responsabilité en raison de son âge ou de son état mental. Enfant irresponsable. Vous admettez donc qu'il y a des degrés dans ces états psychopathiques dont vous parlez, et, par conséquent, que tous les psychopathes ne sont pas également irresponsables? (Bourget, Actes suivent,1926, p. 114):
4. Il [J.-J. Rousseau] veut que ses vagabondages hasardeux n'aient été que de précoces voyages au « pays des chimères », son vrai pays. Mais le vieil homme responsable parle d'un adolescent irresponsable qu'il a oublié. Guéhenno, Jean-Jacques,1948, p. 61.
Prononc. et Orth. : [iʀ(ʀ)εspɔ ̃sabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1786 « qui n'est pas responsable de ses actes » (Promenade de Clarisse, p. 235 ds Proschwitz Beaumarchais). Dér. de responsable*; préf. ir-, var. de in-1*. Fréq. abs. littér. : 104. Bbg. Gohin 1903, p. 285. - Ranft 1908, p. 38.

Irresponsable : définition du Wiktionnaire

Adjectif

irresponsable \i.ʁɛs.pɔ̃.sabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui n’a pas à répondre de ses actes.
    • Il pensait l'apaiser, même le lier, en lui accordant ce que peu de chefs de gouvernement auraient concédé au chef de l'État irresponsable. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Par expertise médicale, on entend expertise psychiatrique, pour déceler un éventuel trouble de la personnalité nécessitant des mesures de suivi sur le long terme, ce que la loi appelle l’injonction de soin, voire le suivi socio-judiciaire pour les infractions les plus graves, voire une maladie mentale pouvant affecter le discernement de l’auteur, parfois au point de le rendre carrément irresponsable pénalement. — (Maître Eolas, Petite leçon de droit à l’attention de Madame Le Pen (et de M. Mélenchon qui passait par là), 20 septembre 2018 → lire en ligne)
  2. Qui n’assume pas ses responsabilités, qui cause du tort sans s’en inquiéter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Irresponsable : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IRRESPONSABLE. adj. des deux genres
. Qui n'a pas à répondre de ses actes. Dans la monarchie constitutionnelle le roi est irresponsable.

Irresponsable : définition du Littré (1872-1877)

IRRESPONSABLE (i-rrè-spon-sa-bl') adj.
  • Qui ne répond point de ses actes. Agent irresponsable. Le prince est irresponsable et inviolable.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « irresponsable »

Étymologie de irresponsable - Littré

Ir…, et responsable.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de irresponsable - Wiktionnaire

 Dérivé de responsable avec le préfixe ir-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « irresponsable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
irresponsable irɛspɔ̃sabl play_arrow

Citations contenant le mot « irresponsable »

  • Le 16 mai 2017, l'ancien président du Football club de Rouen était poignardé dans son commerce du centre ville de Rouen. Les magistrats ont jugé que son agresseur était irresponsable à cause d'une maladie mentale. La famille de la victime reste sans réponse face à l'horreur de ce crime. France 3 Normandie, L'homme qui a assassiné Pascal Darmon en 2017 jugé irresponsable de ses actes
  • Nous sommes irresponsables des bizarreries de notre cervelle. Nous ne pouvons que chasser l'immoral et l'illogique, mais non l'empêcher de venir. De Jules Renard / Journal 1887-1892
  • La scène politique attirera toujours des aventuriers irresponsables, des ambitieux et des escrocs, on ne cessera pas si facilement que cela de détruire notre planète. De Vaclav Havel / Méditations d'été
  • Un dictateur n'est qu'une fiction. Son pouvoir se dissémine en réalité entre de nombreux sous-dictateurs anonymes et irresponsables dont la tyrannie et la corruption deviennent bientôt insupportables. De Gustave Le Bon / Hier et demain
  • Les prêtres sont comme les politiciens : ils continuent à traiter les fidèles comme des enfants ou comme des irresponsables. De Philippe Bouvard / Tous des hypocrites
  • Les prudents sont les plus irresponsables. Leur seul raisonnement : ne pas mettre le doigt dans l'engrenage. De Evhen Sverstiouk / La cathédrale en échafaudage
  • Pourquoi il ne faut pas déserter : parce que c'est choquant, indécent, culotté, effronté, pas beau, irresponsable, irrespectueux, dégradant et puis surtout ça fait des trous dans les rangs. De Siné / L’Express - 1960
  • Depuis la publication des caricatures de Mahomet, la nature irresponsable de la caricature a progressivement disparue. Depuis 2007, nos dessins sont lus au premier degré. De Luz / Inrockuptibles, 10 janvier 2015
  • Il est meilleur d'être irresponsable et dans le vrai que responsable et dans l'erreur. De Winston Churchill
  • Ma seule crainte, c’est d’être irresponsable. De Louane Emera / Parsi Match, 12 février 2015
  • La masse, comme telle, est toujours anonyme et irresponsable. De Carl Gustav Jung / L'Homme à la découverte de son âme
  • Je préfère être impopulaire qu’irresponsable. De Raymond Barre / 11 Mai 1981

Traductions du mot « irresponsable »

Langue Traduction
Corse irresponsibile
Basque arduragabe
Japonais 無責任
Russe безответственный
Portugais irresponsável
Arabe غير مسؤول
Chinois 不负责任的
Allemand unverantwortlich
Italien irresponsabile
Espagnol irresponsable
Anglais irresponsible
Source : Google Translate API

Synonymes de « irresponsable »

Source : synonymes de irresponsable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « irresponsable »



mots du mois

Mots similaires