La langue française

Petitesse

Sommaire

  • Définitions du mot petitesse
  • Étymologie de « petitesse »
  • Phonétique de « petitesse »
  • Citations contenant le mot « petitesse »
  • Traductions du mot « petitesse »
  • Synonymes de « petitesse »
  • Antonymes de « petitesse »

Définitions du mot « petitesse »

Trésor de la Langue Française informatisé

PETITESSE, subst. fém.

A. −
1. Caractère de ce qui est petit, de ce qui a des dimensions réduites. Synon. exiguïté; anton. grandeur.Ses pieds, remarquables par leur petitesse, étaient nus dans de délicates pantoufles de cordes de soie tressées à jour (Champfl.,Avent. MlleMariette, 1853, p.29).Lorsqu'on examine ce qui reste de la ville ancienne, on est frappé de la petitesse des maisons qui toutes ont laissé leur trace sur le sol (About,Grèce, 1854, p.398).
2. Modicité. Petitesse de ses moyens. On respectait assez la dette publique, ce qui donnait une apparence de bonne foi au gouvernement, sans le gêner beaucoup, vu la petitesse de la somme (Staël,Consid. Révol. fr., t.2, 1817, p.115).
B. − Au fig., péj.
1. Bassesse, médiocrité. Synon. étroitesse; anton. ampleur.Petitesse d'esprit, de sentiments. Cette petitesse d'âme toujours lui avait fait horreur (Guéhenno,Jean-Jacques, 1948, p.280):
. Au fond, quelle platitude de spécialiste confiné dans sa partie! Quelle petitesse de boutiquière, tenant tel article à l'exclusion de tout autre! Lemaitre,Contemp., 1885, p.331.
2. Pensée, action qui dénote ce caractère. Synon. mesquinerie; anton. générosité.Ces destitutions ridicules, petitesses basses et ignobles ont couvert d'un ridicule ineffaçable les Villèle, Peyronnet et autres ministres (Delécluze,Journal, 1828, p.401).On sent que la grandeur de ses devoirs l'a élevée naturellement au-dessus des petitesses de la religiosité (Goncourt,Journal, 1871, p.835).
Prononc. et Orth.: [pətitεs]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) Ca 1175 petitece «enfance» (Chronique Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 43691); b) fin xiies. petitesce «petit nombre» (Sermons St Grégoire sur Ezechiel, 80, 8 ds T.-L.); 1314 petitesce «petite dimension» (Henri de Mondeville, Chirurgie, 2152, ibid.); c) 1363 «basse condition, faiblesse, humilité» (Miracles ND par personnages, éd. G. Paris et U. Robert, XXI, 620); d) 1665 «mesquinerie» (La Rochefoucauld, Réflexions ou sentences et maximes morales, éd. A. Régnier, t.1, p.140); e) 1674 «action qui dénote un esprit mesquin» (Boileau, Art poétique, III, éd. Ch.-H. Boudhors, p.99, 103). Comp. de petit*; suff. -esse*. Fréq. abs. littér.: 514. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 882, b) 968; xxes.: a) 643, b) 527.

petitesse désigne la propriété (la petitesse d'une fourmi) et, au fig., la mesquinerie (la petitesse du procédé)

Wiktionnaire

Nom commun

petitesse \pə.ti.tɛs\ féminin

  1. Petite dimension, petite étendue, petit volume.
    • La Girafe […] ne soutient point longtemps cet effort, qu’elle ressent comme une fatigue : c’est que ses poumons n’ont pas assez d’ampleur ; défaut que révèle la petitesse du coffre qui les contient. — (Étienne Geoffroy Saint-Hilaire, Quelques Considérations sur la Girafe, 1827)
    • La petitesse d’un vase. - La petitesse des caractères employés dans cette édition. - La petitesse du volume.
  2. Modicité, surtout en parlant de dons, de présents.
    • La petitesse de ce don sera pour vous un motif de l’accepter.
  3. (Figuré) Faiblesse.
    • Plus rarement, il existe des troubles cardiaques très marqués : petitesse et fréquence extrême du pouls, lipothymies et syncopes. — (Charles-Albert Vibert, Précis de toxicologie clinique et médico-légale, Paris, Baillière, 1907, p. 224)
  4. (Figuré) Étroitesse ; mesquinerie.
    • Vilquin eut la petitesse d’élever un mur du côté des vergers et des potagers. Depuis cette vengeance, les quelques centiares que le bail laisse au Chalet ressemblent à un jardin de Paris. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  5. Actions qui dénotent cette petitesse.
    • C’est une petitesse à lui de s’être offensé de si peu de chose. C’est un homme plein de petitesses.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PETITESSE. n. f.
Petite dimension, petite étendue, petit volume. La petitesse d'un vase. La petitesse de sa faille. La petitesse des caractères employés dans cette édition. La petitesse du volume. Il signifie aussi Modicité et, en ce sens, il n'est guère usité qu'en parlant de Dons, de présents. La petitesse de ce don sera pour vous un motif de l'accepter. Il s'emploie figurément et signifie Faiblesse. L'homme, en considérant sa petitesse, ne saurait trop s'humilier devant Dieu. Il signifie encore, figurément, Étroitesse, mesquinerie. Il y a de la petitesse d'esprit, il y a de la petitesse à se formaliser d'une pareille chose, à s'occuper de semblables bagatelles. Il se dit aussi des Actions qui dénotent cette petitesse. C'est une petitesse à lui de s'être offensé de si peu de chose. C'est un homme plein de petitesses.

Littré (1872-1877)

PETITESSE (pe-ti tè-s') s. f.
  • 1Peu d'étendue, peu de volume, de taille. Ma petitesse, qui m'a été reprochée tant de fois par Mlle de Rambouillet, Voiture, Lett. 52. L'infinité en petitesse, Pascal, Pens. I, 1, éd. HAVET. Qu'il se perde dans ces merveilles aussi étonnantes par leur petitesse que les autres par leur étendue, Pascal, ib. [Philosophes] ne présumez pas, ne croyez pas être quelque chose plus que les autres, parce que vous savez les propriétés et les raisons des grandeurs et des petitesses, Bossuet, Élévat. sur myst. XVII, 3. Nous ne sentons point notre petitesse ; et, malgré qu'on en ait, nous voulons être comptés dans l'univers, y figurer et y être un objet important, Montesquieu, Lett. pers. 76. Nous sommes écrasés par tout ce qui nous environne, quoique notre infinie petitesse, si voisine du néant, semblât devoir nous mettre à l'abri de tous les accidents, Voltaire, Jenni, 9. La planète Uranus avait échappé par sa petitesse aux anciens observateurs, Laplace, Expos. I, 9.
  • 2Modicité. La petitesse de ce don sera pour vous un motif de l'accepter.
  • 3 Fig. Condition, rang très inférieur. être aujourd'hui grandeur et demain petitesse, C'est le commun destin des grands par cas fortuit, Boursault, Ésope, dans RICHELET. Rome, née dans la petitesse pour arriver à la grandeur, Montesquieu, Esp. II, 2. Heureuse la nécessité Qui nous condamne à la sagesse, Et qui de notre petitesse Nous fait une sécurité, Lebrun, Poés. t. II, Rép. de St-Marin.
  • 4 Fig. Faiblesse, bassesse. Il ne faut pas tomber dans la petitesse de croire que…, Bossuet, Avert. sur le reproche de l'idolâtrie, 4. Telle a été la foi des saints ; était-ce dans eux petitesse d'esprit ? était-ce superstition ? Bourdaloue, Serm. 19e dim. après la Pent. Dom t. IV, p. 182. Une exactitude où il entrait plus de petitesse que de vertu, Massillon, Prof. relig. Serm. 2. Orgueil et petitesse ensemble, Voilà tout l'homme, ce me semble, Lamotte, Fab. I, 13. Sa Hautesse [le sultan] payera les frais du procès que sa petitesse vous a intenté, Voltaire, Lett. à Catherine, 35. Faites sentir à notre siècle toute sa petitesse et tout son ridicule ; renversez ses idoles, Voltaire, Lett. à d'Alemb. 7 mai 1761. Pratiquer la religion sans petitesse, ou la prêcher sans fanatisme, D'Alembert, Éloges, Massillon. Il [le cardinal Dubois] avait plus de vices que de défauts ; assez exempt de petitesse, il ne l'était pas de folie, Duclos, Œuv. t. VI, p. 173. Ainsi se décorait et croyait s'ennoblir la petitesse de la vengeance que l'on exerçait contre moi, Marmontel, Mém. VII.
  • 5Actions qui dénotent la bassesse du cœur ou de l'esprit. Des héros de roman fuyez les petitesses, Boileau, Art p. III. L'on exigerait de certains personnages …qu'ils ne tombassent point dans des petitesses indignes de la haute réputation qu'ils avaient acquise, La Bruyère, XI. Il ne faut point que les lois favorisent les distinctions que la vanité met entre les familles, sous prétexte qu'elles sont plus nobles ou plus anciennes ; cela doit être mis au rang des petitesses des particuliers, Montesquieu, Espr. v, 8. Les petitesses de la vie privée peuvent s'allier avec l'héroïsme de la vie publique, Voltaire, Mœurs, 175. Mon esprit se remplissait, malgré moi, de petitesses, Staël, Corinne, XIV, 1.

HISTORIQUE

XIVe s. Que le liement soupliast [que le ligament suppléât] la petitece du nerf par sa quantité, H. de Mondeville, f° 21, verso.

XVe s. Chier sire, honneur me faites grant, Qui n'avez pas ma petitesse Regardé, mais à la largesse De vostre grant beninité, Myst. Barlaam et Jos. dans GUI DE CAMBRAI, p. 388. Quelle chose pouvoit-il lors dire ni imaginer, quand matin il pouvoit bien dire : je suis un des grands princes chrestiens du monde, et la nuit ensuivant il se trouvoit en celle petitesse ? Froissart, II, II, 157.

XVIe s. Son pere, le voyant ainsi vicié, le recommanda, dès sa petitesse [enfance], au vicaire de Saint-Didier, Despériers, Contes, XLVII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PETITESSE, s. f. (Gramm.) voyez l’article Petit. On dit la petitesse de la taille, & la petitesse de l’esprit. La petitesse de l’esprit est bien voisine de la méchanceté. Il n’y a presqu’aucun vice qu’elle n’accompagne, l’avarice, l’intolérance, le fanatisme, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « petitesse »

(Date à préciser) Dérivé de petit avec le suffixe -esse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Petit.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « petitesse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
petitesse pœtitɛs

Citations contenant le mot « petitesse »

  • Une chose folle, et qui découvre bien notre petitesse, c’est l’assujetissement aux modes. De Jean de La Bruyère / Caractères
  • Il n’y a rien d’égal à la petitesse de l’homme si ce n’est sa vanité. De Alphonse Karr
  • L'horreur du XXème siècle tient à la grandeur des événements et à la petitesse de leurs répercussions. De Norman Mailer / Of a fire on the moon
  • La modestie n'est que la résignation de la petitesse ou la sécurité de la grandeur. De Jean Rostand / Pages d'un moraliste
  • Dans la langue de la bourgeoisie, la grandeur des mots est en raison directe de la petitesse des sentiments. De Edmond et Jules de Goncourt / Idées et sensations
  • Ceux qui sont incapables de sentir en eux-mêmes la petitesse des grandes choses sont mal préparés à discerner la grandeur des petites choses chez les autres. De Okakura Kakuzo
  • La petitesse de l'esprit fait l'opiniâtreté ; et nous ne croyons pas aisément ce qui est au-delà de ce que nous voyons. De François de La Rochefoucauld / Maximes
  • […] Je sais de quelles petitesses meurent les plus grandes amours. Jean Anouilh, L'Hermine, II, Frantz , La Table Ronde
  • Les âmes fortes ne sont ni jalouses ni craintives : la jalousie est un doute, la crainte est une petitesse. Honoré de Balzac, Le Contrat de mariage
  • L'inférieur n'est-il pas bien flatté d'une familiarité dont on ne l'honore qu'en se montrant satisfait des sentiments qu'il a de sa petitesse ? Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux, Lettre sur les habitants de Paris
  • Notre petitesse est accablante. De Laurent Graff / Voyage, voyages
  • La jalousie est un doute, la crainte est une petitesse. De Honoré de Balzac / Le contrat de mariage
  • On ne devient grand qu'en mesurant la petitesse de sa douleur. De Ernst Wiechert / Missa sine nomine
  • Pour représenter le monde entier, sa grandeur, il faut la petitesse du théâtre. De Antoine Vitez
  • Devant Dieu, l'homme fait le dos rond, il s'abîme dans sa petitesse. Ainsi pense-t-il offrir moins de prise à la colère divine. De Michel Tournier / Vues de dos
  • L'aberration est de se croire objet unique et de faire de sa petitesse infinitésimale une puissance que jamais l'univers ne pourra reconnaître. De Yves Thériault / Le Haut Pays
  • La petitesse nous rassure, car elle exige peut, mais il n'en est pas ainsi de la grandeur, qui exige beaucoup. De André Pronovost / Les marins d'eau douce
  • La modestie rétrécit le cœur, qui ressemble alors à un petit galet extrêmement solide malgré sa petitesse ; il faut être solide pour pouvoir être sincère. De Lao She / Quatre générations sous un même toit
  • La forme n’a pas changé (tournage en studio, plans fixes, jeu atone des acteurs, lumières blafardes…), pas plus que la tonalité. Andersson pose toujours le même regard plutôt désespéré sur l’humanité, sa vanité, sa petitesse. LaLibre.be, "Pour l’éternité": un chef-d’œuvre de poésie désabusée, sur la douleur d’une humanité condamnée à la souffrance - La Libre
  • Doutant de la capacité des peuples primitifs à évoluer et à acquérir la civilisation, considérant que les aptitudes intellectuelles sont héréditaires et spécifiques à chaque prétendue race, il constate que la perfectibilité est très inégalement répartie parmi les prétendues races humaines. Le docteur Paul Broca enfonce le clou en établissant des relations entre l’anatomie du crâne et du cerveau et les capacités mentales et l’intelligence et entreprit de mesurer la capacité des crânes humains à l’appui de son idée selon laquelle la petitesse du cerveau constitue un caractère d’infériorité caractéristique des peuples primitifs. Club de Mediapart, Pourquoi le nouveau neurocampus de Bordeaux porte le nom de Broca? | Le Club de Mediapart
  • Les comptes d'épargne continuent de séduire les Belges malgré la petitesse de leurs taux: RTL Info, Les Belges épargnent toujours plus: un nouveau record a été battu - RTL Info
  • Une somme qui vient s'ajouter aux pertes engendrées entre le 17 mars et le milieu du mois d'avril - voir au 11 mai pour certains - ou seulement 5 à 10 % des chantiers étaient encore en activité. 120 000 euros perdus pour l'artisan de la façade basé à Pontoise qui a obtenu un prêt de sa banque et des aides d'Etat aux petites entreprises. Zéro pour Gonçalves Barbosa. La petitesse de son entreprise - seulement deux employés - lui a permis de poursuivre les travaux commencés avant le 17 mars. leparisien.fr, Val-d’Oise : le secteur du bâtiment dans l’incertitude - Le Parisien
  • L’absence d’ascenseur et la petitesse de ces logements de type 3 et 4 ont achevé de convaincre Néolia et la ville d’Audincourt de se tourner vers un nouveau projet dont la fin des travaux est estimée pour 2023 (NDLR : lire par ailleurs). Ces travaux de démolition, exécutés par la société PBTP à Devecey coûtent 400 000 euros, pris en charge par l’assurance dans le cadre du sinistre. , Société | Démolition de l’immeuble de la rue Pergaud
  • Cela va peut-être vous surprendre mais les robes bohèmes longues vont parfaitement avec les femmes de petites tailles. En effet, il est possible de cacher sa petitesse en portant une longue tenue. Vous trouverez sans doute cela surprenant et pourtant le résultat parle de lui-même. amomama.fr, Conseils pour choisir une robe quand on est petite

Traductions du mot « petitesse »

Langue Traduction
Anglais smallness
Espagnol pequeñez
Italien piccolezza
Allemand kleinheit
Chinois 细小
Arabe صغر
Portugais pequenez
Russe малость
Japonais 小ささ
Basque txikitasunean
Corse picculu
Source : Google Translate API

Synonymes de « petitesse »

Source : synonymes de petitesse sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « petitesse »

Partager