La langue française

Ménagère

Sommaire

  • Définitions du mot ménagère
  • Phonétique de « ménagère »
  • Images d'illustration du mot « ménagère »
  • Traductions du mot « ménagère »
  • Antonymes de « ménagère »

Définitions du mot ménagère

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

ménagère \me.na.ʒɛʁ\

  1. Féminin singulier de ménager.

Nom commun

ménagère \me.na.ʒɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : ménager)

  1. Celle qui administre avec économie.

Nom commun

ménagère \me.na.ʒɛʁ\ féminin

  1. Service de couverts de table dans un coffret.
    • Une ménagère en argent, en inox.
  2. (Rare) Pièce de vaisselle sur laquelle se range la salière, la poivrière, l'huilier et le vinaigrier.
  3. La femme qui, dans un couple, s’occupe du ménage.
    • C’était elle qui assumait dans la maison les travaux de l’homme que sa vieillesse lui eût rendus difficiles. Combien de ménagères auraient, d’elles-mêmes, pris cette initiative généreuse ! — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Quelle cuisine pouvait-on faire sans carottes ni poireaux ? Comment une ménagère pouvait-elle s’intéresser à la vie quand manquait l’essentiel ? — (René Barjavel, Le diable l’emporte, 1948, page 257)
    • – Et vos parents étaient ?…
      – Mon père mécanicien. Ma mère sans profession… « Ménagère », comme inscrivit mon père sur mon bulletin de naissance. Ce qui irrita ma mère, fort coquette.
      — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 58)
    • Dans le village des Andrieux (Hautes-Alpes), les ménagères vont le premier de l’an à la fontaine, d’aussi bonne heure que possible. — (Brigitte Caulier, L’Eau et le sacré : les cultes thérapeutiques autour des fontaines en France, du Moyen Âge à nos jours, Quéebc : Presses de l’Université Laval & Paris: Beauchesne, 1990, page 78)
    • Ahurissant : on la juge pour la complicité dans des crimes abominables, et Monique Olivier se dépeint en ménagère effacée, régalant son tyran de mari de cacasse à cul nu et de tarte au sucre. — (Stéphane Durand-Souffland, Frissons d’assises: L’instant où le procès bascule, Denoël, 2012)
  4. (Familier) Femme légitime ; épouse.
    • Jean avait fait l’acquêt d’un joli coin de terre
      Qui pouvait le nourrir avec sa ménagère.
      — (Philippe-Amédée Blacher, Fables - La Ganelonide - Poésies diverses, Poésies diverses, Épigrammes, Qui trop embrasse mal étreint ; Imprimerie d’Eugène l’Enfant, Condé-sur-Noireau, 1869, page 214)
  5. (Argot) Bonne à tout faire s’occupant du ménage du colonial et qui fait souvent fonction de concubine.
    • La première ménagère de Ferdinand, celle qui était maintenant mariée et qui avait des enfants, s’appelait Maligbanga. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. IV, Gallimard, 1937)
    • Une négresse se suspend à son bras ; c’est sa ménagère sans doute. — (André Gide, Souvenirs et voyages, Gallimard, Pléiade, 2001, page 352)
  6. (Vieilli) Servante qui a soin du ménage de quelqu’un.
    • D’autre part, les renseignements recueillis sur la ménagère établissaient qu’elle radotait assez souvent et n’était pas capable, pour peu qu’on insistât, d’affirmer deux fois les mêmes choses. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Il a chez lui une ménagère dont il est fort content.
  7. (Zoologie) Une espèce d’insecte lépidoptère (papillon) de jour de la famille des arctidés (Arctiidae) : Dysauxes punctata.
    • La chenille de la ménagère se nourrit sur des lichens, le genêt du teinturier ou des Prunus.
  8. (Lorraine) (Désuet) Binet.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉNAGER. v. tr.
Dépenser avec circonspection, avec prudence. Ménager sa fortune, son revenu. Cette petite rente suffira à vous faire vivre, à condition de la ménager. Ménager sa santé, ses forces, En user avec prudence. Par extension, Il se ménage, Il prend soin de sa santé, il ne va pas jusqu'au bout de ses forces. Vous n'êtes pas encore tout à fait guéri, et, si vous ne vous ménagez, vous retomberez malade. Ménager ses paroles, Parler peu. Ménager les termes, les expressions, Parler avec circonspection. Fig., Ménager le temps, ménager son temps, Ne pas le perdre, en faire un bon emploi. Ménager ses pas, Craindre de se fatiguer en marchant. Il signifie figurément Éviter de faire des démarches, en faire le moins qu'on peut. Il craint de se déranger, il ménage bien ses pas. Ménager une étoffe, L'employer si bien qu'il n'y ait rien de perdu. Il signifie aussi Se servir d'un être ou d'une chose de façon qu'ils restent en bon état. Ménager son cheval, sa monture. Ménager ses habits. Ménager un meuble. Ménager sa voix. Ménager des troupes, Prendre garde de les fatiguer inutilement, de les exposer mal à propos. Prov. et fig., Qui veut voyager loin ménage sa monture, Il faut éviter les excès si l'on veut avoir longue vie; il faut user avec ménagement des choses dont on veut se servir longtemps. Ménager une chose à quelqu'un, La lui procurer, la lui réserver. Je lui ai ménagé une place, un emploi. Vous m'avez ménagé une surprise agréable. Je me suis ménagé une entrevue avec lui. Se ménager la bienveillance de quelqu'un. Se ménager des ressources pour l'avenir. Ménager l'occasion, les occasions, Préparer le moment, la circonstance favorable pour faire quelque chose. On dit dans le même sens Ménager ses effets. Ménager les intérêts de quelqu'un, Avoir soin de les conserver, de ne pas les compromettre. N'avoir rien à ménager avec quelqu'un, N'avoir plus de mesure à garder avec lui. Il signifie, par extension, Disposer avec adresse, avec art. Il a ménagé un accommodement entre deux ennemis qui se croyaient irréconciliables. Ménager une trêve, une entrevue. Ce chanteur ménage bien sa voix, Il la conduit bien, il en tire le meilleur parti. Cet auteur a bien ménagé les péripéties de son drame, l'intrigue de sa comédie, Il les a disposées avec art. Par extension, Ménager la transition, ménager les transitions, Ne pas passer trop brusquement d'un état à un autre. Avant de traiter en allié cet ennemi d'hier, il sera bon de ménager la transition. Ce peintre a bien ménagé l'ombre et la lumière dans son tableau, Il les a distribuées habilement. Ménager un escalier dans un bâtiment, un cabinet dans un appartement, etc., Faire en sorte qu'il s'y trouve de la place pour un escalier, pour un cabinet, etc., sans gâter le dessin principal. On dit aussi Ménager une perspective dans un jardin. Il signifie encore figurément, en parlant des Personnes, Traiter avec ménagement, avec égard, de manière à ne point offenser, à ne point déplaire. C'est un homme qu'il faut ménager, qu'il importe de ménager. C'est un homme à ménager. Puisqu'il se pose en ennemi, on ne le ménagera point. Prov. et fig., Ménager la chèvre et le chou. Voyez CHÈVRE. Ménager quelqu'un signifie aussi L'épargner, user modérément de la supériorité, de l'avantage qu'on a sur lui. Vous êtes plus fort que lui, vous avez plus d'esprit que lui, ménagez-le. Ménager un adversaire, un partenaire.

Phonétique du mot « ménagère »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ménagère menaʒɛr

Images d'illustration du mot « ménagère »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ménagère »

Langue Traduction
Anglais household
Espagnol casa
Italien domestico
Allemand haushalt
Chinois 家庭
Arabe منزلية
Portugais casa
Russe домашнее хозяйство
Japonais 家庭
Basque etxeko
Corse famigliale
Source : Google Translate API

Antonymes de « ménagère »

Partager