La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « mécanique »

Mécanique

Variantes Singulier Pluriel
Masculin et féminin mécanique mécaniques

Définitions de « mécanique »

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉCANIQUE, adj. et subst. fém.

I. − Adjectif
A. −
1. PHYS. Qui concerne les lois du mouvement et de l'équilibre. Fonctionnement, mouvement, phénomène mécanique. Il fait plus froid sur le sommet du Mont Blanc qu'à son pied. Je vous renvoie d'ailleurs à la théorie mécanique de la chaleur de Helmotz et de Schiaparelli (Maupass.,Contes et nouv., t.2, Homme de mars, 1889, p.1182).Les savants, qui venaient de fonder la thermodynamique, (...) comparaient le travail mécanique fourni par la machine à celui qu'eût pu théoriquement produire le combustible (P. Rousseau,Hist. techn. inv., 1967, p.351):
1. Les enduits et les peintures (...) sont appelés à être dissous, enlevés, altérés ou détruits par l'action de l'eau de mer ou par des actions mécaniques telles que les frottements, les chocs, etc... Bourde,Trav. publ., 1929, p.216.
Énergie mécanique. ,,Somme de l'énergie potentielle et de l'énergie cinétique d'un système`` (Duval 1959). Un corps possède de l'énergie mécanique s'il peut produire du travail (Hist. gén. sc., t.3, vol. 1, 1961, p.108):
2. Grâce à l'oxygène, à l'hydrogène et au carbone qu'elles reçoivent des sucres et des graisses, les cellules vivantes sont pourvues de l'énergie mécanique nécessaire au maintien de leur structure et à leurs mouvements... Carrel,L'Homme, 1935, p.93.
Propriété mécanique (d'une substance). Propriété physique telle que la viscosité, les coefficients d'élasticité, le frottement interne, la ductibilité, la malléabilité (d'apr. Duval 1959). L'un des caractères fondamentaux d'une pierre précieuse est de se conserver sans altération, ce qui implique certaines propriétés mécaniques dont la plus importante est la dureté ou résistance offerte par un corps à l'égratignure ou l'abrasion (Metta,Pierres préc., 1960, p.37).
Sciences mécaniques. [En tant que discipline] Les constructions logiques par lesquelles les mathématiciens avaient l'unique souci de faire progresser leur science (...) ont permis de réaliser des progrès inattendus dans les sciences physiques et mécaniques (E. Borel,Paradoxes infini, 1946, p.9).
2. PHILOS. ,,Dans le cartésianisme, ce qui s'explique par les seules notions d'étendue et de mouvement`` (Lal. 1968). Ces chimères cédèrent peu à peu à la philosophie mécanique de Descartes (Condorcet,Esq. tabl. hist., 1794, p.179).
B. − Qui a rapport à l'étude des machines, de leur construction, de leur fonctionnement.
1. Au plur., vieilli. Arts mécaniques. V. art III A 1.Les Persans disent aux Européens: «Vous avez, vous autres, des horlogers, des mécaniciens, des ouvriers dans les arts mécaniques supérieurs aux nôtres (...)» (Goncourt,Journal, 1887, p.702).
2. Qui est produit, exécuté, actionné par une machine, un mécanisme.
a) Relatif à un mécanisme, qui relève de l'utilisation de machines. Industries mécaniques. Aussi le procédé pédestre tomba-t-il en défaveur au bout de quelques mois, abandonné au profit de moyens mécaniques comme le vélo, le chemin de fer et la voiture (Ambrière,Gdes vac., 1946, p.225).Un déréglage ou un incident mécanique peut amener une baisse de rendement ou même un arrêt total du moteur (Chapelain,Techn. automob., 1956, p.341).La classe ouvrière sera-t-elle victime ou bénéficiaire du progrès mécanique en cours? (De Gaulle,Mém. guerre, 1959, p.93).
b) [En parlant d'opérations, de leurs résultats] Fabrication, installation mécanique:
3. ... on raconte même que les premiers métiers furent brisés par les ouvriers lyonnais sous prétexte que la substitution du travail mécanique au travail à la main serait une ruine pour les habitants de la contrée. D'Allemagne,Hist. jouets, 1902, p.226.
Construction(s) mécanique(s). Construction(s) qui concerne(nt) les équipements lourds. Usine de construction mécanique. Taylor prenait en main une usine de construction mécanique prête à sombrer et la renflouait (Wilbois,Comment fonct. entr., 1941, p.42).
MUS. Musique mécanique. ,,Art de reproduire mécaniquement l'exécution du musicien sur son instrument`` (Mus. 1976). Le domaine passionnant de ces premiers instruments de musique mécanique a encore été fort peu défriché jusqu'ici (Bassermann-Jordan,Montres, horl. et pend., 1964, p.215).
c) [En parlant d'objets, de produits finis] Qui est fabriqué à la machine. La tuile mécanique, de pose facile et rapide (Menon, Lecotté,Vill. de Fr., t.1, 1954, p.35).Au milieu du XIXesiècle, la dentelle mécanique a commencé à rivaliser avec la dentelle faite à la main (Thiébaut,Fabric. tissus, 1961, p.94).
3. Qui est mû par un mécanisme, qui relève de la catégorie des machines. Escalier, faneuse, fauteuil, graisseur, hachoir, pelle, presse, rasoir, scie mécanique. La balayeuse mécanique nettoie imparfaitement si elle est réglée pour un travail trop léger (Bourde,Trav. publ., 1929, p.146).On se sert aussi parfois d'agitateurs mécaniques du genre mixer (Caillère, Hénin,Minér. argiles, 1963, p.68).
[En parlant de jouets mus par un mécanisme à ressort, p. oppos. aux jouets électriques] Cheval, train mécanique. M. Rambaud s'occupait gravement à raccommoder un joujou, une poupée mécanique parlant et marchant (Zola,Page amour, 1878, p.964).Un jouet mécanique que j'avais vu dans la vitrine d'un bazar et qui me faisait envie (Cendrars,Bourlinguer, 1948, p.217).
MUS. Piano mécanique. Piano ,,dans lequel un cylindre goupillé actionne des marteaux frappant sur les cordes`` (Mus. 1976). Sa spécialité est de quêter des sous pour faire tourner le piano mécanique (Martin du G.,Vieille Fr., 1933, p.1071).
SPORTS (ski). Remontée mécanique. Dispositif servant à faire remonter les skieurs vers les sommets des pentes. Les engins de remontée mécanique d'une station de sports d'hiver sont financés sur les crédits touristiques (Jocard,Tour. action État, 1966, p.194).
TECHN. MILIT. Force mécanique. Force militaire constituée d'engins blindés. La foudroyante surprise infligée par la force mécanique allemande à notre système militaire (De Gaulle,Mém. guerre, 1959, p.499).
C. − Qui se fait sans l'aide de la réflexion ou de la volonté et rappelle ainsi le fonctionnement d'une machine. Synon. automatique, machinal.Je suis dans un compartiment britannique et je vois au même moment, mes sept Anglais remonter leurs montres. C'est fait d'une manière si automatique, si mécanique, que cela me fait presque peur et que je me sauve dans un autre compartiment (Goncourt,Journal, 1874, p.986):
4. J'éprouve ce soir un sentiment si curieux et insistant d'absence que je sens qu'il me serait impossible de rien faire de façon autre que mécanique, et c'est pourquoi j'interromps tout sur-le-champ afin de clarifier, comme à l'ordinaire, à l'aide du journal. Du Bos,Journal, 1927, p.365.
[En parlant de gestes, d'attitudes] Avancer d'un pas mécanique. Duveyrier levait les pieds dans un mouvement mécanique de somnambule (Zola,Pot-Bouille, 1882, p.193).Elle se leva et marchant avec des gestes mécaniques de somnambule, elle gagna la porte de sa chambre (Moselly,Terres lorr., 1907, p.271).
II. − Subst. fém.
A. − PHYS., MATH. Étude des états d'équilibre et des mouvements des systèmes matériels soumis à des forces. Lois, principes de la mécanique; mécanique appliquée, expérimentale, théorique. La mécanique a pour but d'appliquer les lois du mouvement ou de les neutraliser (Balzac,Peau chagr., 1831, p.236).Ils [les physiciens] s'obstinaient à ramener à des problèmes de mécanique tous les phénomènes physiques (Ruyer,Esq. philos. struct., 1930, p.98):
5. ... toute science complexe a besoin «pour s'expliquer» des sciences «moins complexes»; la géométrie a besoin de l'arithmétique; la mécanique a besoin des mathématiques... Marin,Ét. ethn., 1954, p.43.
1. [Considérée dans ses différents courants]
Mécanique ancienne, classique; mécanique galiléenne; mécanique rationnelle. On a tenté de faire appel à la mécanique statistique jointe à la théorie électromagnétique de l'émission et de l'absorption du rayonnement (L. de Broglie,Théorie quanta, 1959, p.83).Les promoteurs de la mécanique classique (...), et les créateurs de la mécanique analytique (...) ont été (...) préoccupés de développer toutes les conséquences mathématiques des principes posés pour l'analyse dynamique du mouvement (Hist. gén. sc., t.3, vol.1, 1961, p.103).
Mécanique newtonienne. Système de mécanique fondé sur les lois dynamiques de Newton. La mécanique newtonienne commence à rencontrer des sceptiques (H. Poincaré,Mécan. nouv., 1909, p.1).
Mécanique moderne; mécanique relativiste. L'extension du principe de relativité aux phénomènes lumineux exige que les lois de la mécanique nouvelle, pour y satisfaire, soient invariantes par rapport à la transformation de Lorentz-Einstein (F. Perrin,Dyn. relativ., 1932, p.3).
Mécanique ondulatoire. ,,Développement de la théorie des quanta amorcé par les travaux de L. de Broglie`` (Uv.-Chapman 1956). L'onde de la mécanique ondulatoire n'est plus aucunement une réalité: elle n'est plus qu'une solution d'une équation aux dérivées partielles du type classique de l'équation des ondes (Hist. gén. sc., t.3, vol.2, 1964, p.142).
Mécanique quantique. Étude du comportement de la matière et du rayonnement à une échelle très fine, microscopique. La mécanique quantique joue un rôle fondamental pour la description et la compréhension des phénomènes naturels. En effet, dès que ces derniers se produisent à une échelle très fine (échelle atomique ou subatomique), ils ne sont explicables que dans le cadre de la physique quantique (Cohen-Tannoudji,Mécanique quantique, Paris, Hermann, 1977, p.9).
2. [Considérée dans ses diverses spécialités]
Mécanique physique; mécanique des milieux continus; mécanique (des lois dynamiques) du vol; mécanique atmosphérique. Pour l'explication des phénomènes de la nature vivante, il faut tenir compte des propriétés fondamentales de la matière; il faut savoir appliquer la mécanique des solides et celle des fluides (Cournot,Fond. connaiss., 1851, p.194).L'étude du mouvement des liquides et des gaz constitue la mécanique des fluides. Les phénomènes envisagés en mécanique des fluides ayant un caractère macroscopique, un fluide y sera assimilé à un milieu continu (L. Landau, E. Lifschitz,Mécanique des fluides, Moscou, 1971, p.9).
Mécanique des sols. Étude de la résistance des sols, de leur porosité, de leur perméabilité, en vue, notamment, de leur utilisation comme fondations d'édifices ou de barrages (d'apr. Plais.-Caill. 1958). Parmi les dix-neuf options offertes en troisième année [à l'École Centrale], huit intéressent l'objet de ce rapport (génie mécanique, mécanique de l'énergie, thermique, océan, air-espace, génie chimique, mécanique des sols, constructions civiles) (Les Sc. mécan. et l'avenir industr. de la Fr., Rapport au Président de la République, La Docum. fr., 1980, p.136).
ASTRON. Mécanique céleste. Étude du mouvement des corps célestes sous l'action de la gravitation universelle (d'apr. Astron. (CILF) 1980). V. astronomie ex. 3.
MÉTALL. Mécanique de la rupture. Étude des phénomènes de fracture des matériaux. La mécanique de la rupture permet aussi de prédéterminer l'accroissement d'une fissure de fatigue (Constr. métall.1975).
B. − Conception, développement et réalisation des machines; étude de leur fonctionnement. Mécanique industrielle; les progrès de la mécanique. L'aîné s'est passionné pour la mécanique et a gâché un argent fou en inventions extraordinaires (Zola,Cap. Burle, 1883, p.75).Un petit atelier de mécanique (...) actionné par une machine à vapeur de 20 chevaux (Soulier,Gdes applic. électr., 1916, p.128).
C. −
1. Combinaison de pièces ou d'organes destinés à produire, à transmettre un mouvement. Un tas de petites mécaniques pour fermer et ouvrir ses persiennes de l'intérieur (Goncourt,Journal, 1856, p.291).Je tirai ma montre (...). J'écoutai le tic-tac léger de la petite mécanique (Maupass.,Contes et nouv., t.2, Nuit, 1887, p.1142).On se sert du métier à tulle (...) muni d'une mécanique Jacquard (Thiébaut,Fabric. tissus, 1961, p.99).
MUS. [Dans les instruments à clavier] Ensemble des éléments qui transmettent l'impulsion des doigts au corps sonore (d'apr. Mus. 1976).
En partic., vieilli. ,,Mécanisme qui sert de frein à une voiture à cheval. Serrer la mécanique`` (Ac. 1935).
P. anal., arg., vieilli. Charriage, saut à la mécanique. ,,Genre d'agression où l'assaillant saisit la victime à la gorge, par derrière, tandis qu'un complice la dévalise`` (Esn. 1966). V. charriage D.
Charrieurs à la mécanique. Auteurs de ce genre d'agression. V. charrieur C 1.
2. P. méton. La machine dans son ensemble. La semaine prochaine, je m'installe chez nous, tout en haut, dans les greniers, et je fais fabriquer mystérieusement ma première mécanique, moi-même, sous mes yeux. Il faut que dans trois mois les brevets soient pris et que l'imprimeuse fonctionne (A. Daudet,Fromont jeune, 1874, p.167).Des chouettes petites mécaniques à ressort que j'ai achetées la dernière fois à New-York pour les garçons (Cendrars,Bourlinguer, 1948, p.250):
6. ... une grande mécanique compliquée (...) distribuait les rations automatiquement, les pesait et les jaugeait au demi-gramme près. Avant que Donadieu eût imaginé sa mécanique, Leuil se servait en guise de mesure d'une boîte de conserve... Van der Meersch,Invas. 14, 1935, p.112.
En partic., arg. Guillotine. Y a-t-il des morts de leur façon [= des guillotinés] qui soient venus les remercier et leur dire: (...) La mécanique est bonne (Hugo,Dern. jour condamné, 1829, p.130).
3. Au fig. Combinaison d'éléments, de forces qui concourent à une action, un résultat. Quand mon roman sera fini, dans un an, je t'apporterai mon manuscrit complet par curiosité. Tu verras par quelle mécanique compliquée j'arrive à faire une phrase (Flaub.,Corresp., 1852, p.391).Les livres significatifs d'aujourd'hui, au lieu de s'intéresser aux nuances du coeur et aux vérités de l'amour, ne se passionnent que pour les juges, les procès et la mécanique des accusations (Camus,Actuelles I, 1948, p.260).
P. anal. [En parlant de facultés hum.] Mécanique de l'esprit. La puissance des partis constitués compte seule aujourd'hui, et leur démagogie fausse les idées, en fait des «idéologies», anéantit l'esprit critique, met en oeuvre la seule mécanique de l'enthousiasme (Guéhenno,Journal «Révol.», 1938, p.155).
Absol. L'ensemble des organes du corps humain dans leur bon fonctionnement. Tu n'es pas malade? − (...) à la condition de rester ici, un mois ou deux, très paisible, sans bouger, ni monter, ni marcher, la mécanique un instant déréglée se remettra d'elle-même (Estaunié,Sil. camp., 1925, p.57).La mécanique se détraque de plus en plus vite. Pas possible que les facultés mentales, elles aussi... Sans doute, assez diminué déjà pour n'en pas avoir conscience (Martin du G.,Thib., Épil., 1940, p.1005).
Loc. pop. et fam. Remonter la mécanique. ,,Rassembler toute son énergie`` (Esn. 1966).
En partic. Rouler des, les mécaniques. Rouler des, les épaules et, p. ext., avoir une attitude prétentieuse, chercher à en imposer. Je me suis éveillé dans le fauteuil, une couverture sur les endosses, et je pouvais réellement pas prétendre rouler les mécaniques (Simonin,Touchez pas au grisbi, 1953, p.79).Quand il en avait un coup dans l'aile, Totor de Montreuil roulait des mécaniques dans les bals (Le Breton1960).Rouleur de mécanique. Personne prétentieuse, qui roule des épaules. Je commençais à les prendre en horreur, ces rouleurs de mécanique, avec leur prétention à la grande vedette (Simonin,Touchez pas au grisbi, 1953, p.19).
REM. 1.
Méca, subst. fém.,arg. des étudiants. ,,Mécanique`` (Esn. 1966).
2.
Mécaniquerie, subst. fém.,hapax. J'étais dans la force de l'âge, j'avais presque blanchi dans ce que M. Pelat (...) appelait la mécaniquerie (...). Certaines nuits (...) les mécaniques causent entre elles (...) elles parlent toujours des hommes, de leurs maîtres. − Moi, dit la grosse voiture noire, moi je le hais (Duhamel,Suzanne, 1941, p.218).
Prononc. et Orth.: [mekanik]. Ac. 1694 et 1718: mechanique; 1740: mécha-; dep. 1762: -ca-. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1268 mestier mecanique «servile, comportant l'usage d'instruments et l'action de la main» (Brunet Latin, Trésor, éd. Fr. J. Carmody, I, 4, 6); ca 1374 les ars mecaniques (Oresme, Yconomique, éd. A. Douglas Menut, 808); 2. xiiies. subst. masc. «ouvrier manuel, artisan» (Apocalypse, 1003 ds T.-L.); 1382 adj. «qui fait un travail manuel» (Juv. des Ursins, Charles VI ds Gdf.). B. 1. a) 1559 subst. fém. «partie des mathématiques qui a pour objet la connaissance des lois du mouvement et la théorie de l'action des machines» (Amyot, Vies des hommes illustres, t.1, fo211 ro); b) 1749 mécanique rationnelle (Buffon, Hist. nat., t.1, p.60); 1788 La Mécanique analytique [titre] (Lagrange); 1749 mécanique céleste (Buffon, Hist. nat., De la formation des planètes, t.1, p.130); c) 1690 subst. fém. «système des pièces et des mouvements constituant une machine, structure de celle-ci» (Fur.); 1690 «système structurel des processus naturels, dans un corps vivant» (Fur.); 1727 «structures, rouages d'une administration assurant sa force» (Boulainvilliers, Mémoires, VI, II, p.112 ds Brunot t.6, p.94); 2. a) xviie-xviiies. pièces de mécanique «pièces mises en mouvement à l'aide d'un mécanisme» (Mercure ds Havard); b) 1791 subst. fém. «toute espèce de machine» (Molard, Descr. Mach. et proc., t.1, p.186 ds Brunot t.9, p.1206, note 10); 3. a) 1680 adj. «relatif aux lois qui régissent les mouvements des corps» (Rich.); 1686 philosophie mécanique (Fontenelle, Entretiens sur la pluralité des mondes, 1ersoir, p; 25); 1704 courbes mécaniques «courbes qui ne peuvent être exprimées par des équations algébriques» (Hist. de l'Ac. des sc., p.115); b) 1786 adj. «dont le mouvement est produit par un agencement artificiel, non par un processus chimique ou biologique» (Annonces, affiches et avis divers du 21 oct. ds Havard); c) 1762 «machinal, sans l'aide de la réflexion» (Rousseau, Émile, I, éd. B. Gagnebin et M. Raymond, p.280). Empr. au lat. mechanicus, mechanica, gr. μ η χ α ν ι κ ο ́ ς, μ η χ α ν ι κ η ́, (sous-entendu τ ε ́ χ ν η «art»), de μ η χ α ν η ́, v. machine. En a. fr. et m. fr. le mot sert à désigner une classe de travailleurs (A). La Renaissance le réemprunte dans l'accept. sc. du gr. μ η χ α ν ι κ η ́ «l'art de construire une machine». Au xviiies. le mot est souvent employé au sens de «mécanisme» et, sous l'influence du développement des techniques industrielles, au sens de «machine considérée dans son fonctionnement» (B). FEW t.6, 1, p.569a et b, Bl.-W.5Fréq. abs. littér.: 2383. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1903, b) 2953; xxes.: a) 2954, b) 5151. Bbg. Gemmingen Arbeit 1973, p.8, 9, 14, 24, 33, 35. _ Gohin 1903, p.297, 355. _ Quem. DDL t.10, 17; 23 (s.v. méca ra).

Wiktionnaire

Nom commun - français

mécanique \me.ka.nik\ féminin

  1. (Mathématiques, Physique) Partie des mathématiques qui a pour objet la connaissance et l’application des lois générales de l’équilibre et du mouvement, ainsi que la théorie de l’action des machines.
    • Les lois, les principes de la mécanique.
    • Mécanique rationnelle ou analytique. — Mécanique appliquée.
  2. (En particulier) Branche de la physique concernant le mouvement des corps solides.
  3. (En particulier) Branche de l’ingénierie en rapport avec la génération de mouvement automatique par la fabrication des moteurs ou autres automates.
    • Vers le sud, à cent mètres environ au-dessus des eaux, chevauchant, telles des Valkyries, les étranges montures dont la mécanique européenne avait été l’inspiratrice, les Japonais s’avançaient sur leurs monoplans rouges. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 312 de l’édition de 1921)
  4. Mécanisme de fonctionnement de tout corps.
  5. (Figuré) Ingénierie.
    • Notons que ces considérations n’exigent pas du tout la mise en branle de toute la mécanique phytosociologique. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p. 145)
  6. (Par ellipse) Ouvrage qui traite des différentes parties de la mécanique.
  7. Structure naturelle ou artificielle d’un corps, d’une chose en ce qui concerne son fonctionnement.
    • La mécanique du corps humain. — La mécanique animale.
  8. (Vieilli) Machine.
    • Dentelle, broderie faite à la mécanique.
  9. (Vieilli) Mécanisme qui servait de frein à une voiture à cheval.
    • Serrer la mécanique.
    • Nous avions franchi le col et la route descendait sur Aubagne. Le voisin desserra son frein, qu'on appelait la mécanique, et fouetta le petit cheval, qui n'eut qu'à se laisser emporter par le poids de l'équipage. — (Marcel Pagnol, La gloire de mon père, 1957, collection Le Livre de Poche, page 38.)

Adjectif - français

mécanique \me.ka.nik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif aux machines, aux mécanismes.
    • Elles sont ensuite soumises à l’action d’une râpe mécanique, animée d’une grande vitesse, et munie de dents aiguës et serrées qui la déchirent et la transforment en une pulpe fine. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 124)
  2. (En particulier) Qui est réalisé par une machine, un automatisme.
  3. (Par extension) Qui est machinal, rendu familier par l’habitude.
    • Mouvements mécaniques.
    • Il travaille, il agit d’une façon toute mécanique.
  4. (Par extension) Qui est une conséquence prévisible, attendue.
    • — Écoutez, lui dit-il tout bas : croyez-moi, j’ai étudié avec soin les conspirations et les assemblées ; il y a des choses purement mécaniques qu’il faut savoir ; suivez mon avis ici : je suis vraiment devenu assez fort dans cette partie. — (Alfred de Vigny, Cinq-Mars, chapitre XX), 1826
    • Pour éviter la case sanction, suite quasi mécanique lorsque la mise en demeure est ignorée, les deux entités ont mis en place des bannières afin de « recueillir un consentement libre, spécifique, éclairé et résultant d’une action positive des personnes, conformément au RGPD ». — (Next INpact, Clôture des mises en demeure adressées par la CNIL à Fidzup et Singlespot, 30 novembre 2018 → lire en ligne)
  5. Qui agit par le mouvement et non par un effet chimique.
  6. (Art) Qui a principalement besoin de l’action de la main.
    • On divise les arts en arts libéraux et en arts mécaniques.
    • La menuiserie, la serrurerie sont des arts mécaniques.
  7. Relatif aux lois qui régissent le mouvement des corps.
    • Puissances, propriétés, causes, lois, principes mécaniques.
  8. (Géométrie) Qualifiait les courbes, dites aussi transcendantes, qui ne peuvent pas être exprimées par des équations algébriques.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉCANIQUE. adj. des deux genres
. Qui a rapport aux machines, aux mécanismes. Moyens mécaniques. Par extension, il signifie Qui est machinal, rendu familier par l'habitude. Mouvements mécaniques. Il travaille, il agit d'une façon toute mécanique. Il se dit encore de Ce qui agit par le mouvement et non par un effet chimique. Il se dit aussi des Arts qui ont principalement besoin de l'action de la main. On divise les arts en arts libéraux et en arts mécaniques. La menuiserie, la serrurerie sont des arts mécaniques. Il signifie surtout Qui a rapport aux lois qui régissent le mouvement. Puissances, propriétés, causes, lois, principes mécaniques. En termes de Géométrie, Courbes mécaniques, Courbes qui ne peuvent pas être exprimées par des équations algébriques. On dit plutôt Courbes transcendantes. Il s'emploie très souvent comme nom féminin et désigne la Partie des mathématiques qui a pour objet la connaissance et l'application des lois générales de l'équilibre et du mouvement, ainsi que la théorie de l'action des machines. Les lois, les principes de la mécanique. Les termes de mécanique. Mécanique rationnelle ou analytique. Mécanique appliquée. La mécanique rationnelle se divise en trois parties : la cinématique, la dynamique et la statique. Traité de mécanique, ou elliptiquement Mécanique, Ouvrage qui traite des différentes parties de la mécanique. Mécanique céleste, Science du mouvement des astres. Il désigne aussi la Structure naturelle ou artificielle d'un corps, d'une chose en ce qui concerne son fonctionnement. La mécanique du corps humain. La mécanique animale. Il se dit, par extension, dans le sens de Machine. Dentelle, broderie faite à la mécanique. Il se dit spécialement du Mécanisme qui sert de frein à une voiture à cheval. Serrer la mécanique.

Littré (1872-1877)

MÉCANIQUE (mé-ka-ni-k') adj.
  • 1Qui a rapport aux machines. Moyens mécaniques.
  • 2 Par extension, qui s'opère par la main, par le corps, comme par une sorte de machine. Arts mécaniques, arts qui ne demandent que l'office du corps, de la main, pour être appris et exercés ; par opposition aux arts libéraux. Les arts les plus mécaniques sont traités avec plus d'honneur [que la poésie] ; car ceux qui les ignorent ne se mêlent pas d'en juger, Godeau, Disc. sur Malherbe. Il n'y a point d'art si mécanique, ni de si vile condition, où les avantages ne soient plus sûrs, plus prompts et plus solides [que dans la culture des lettres], La Bruyère, XII. Le mépris qu'on a pour les arts mécaniques semble avoir influé jusqu'à un certain point sur leurs inventeurs mêmes ; les noms de ces bienfaiteurs du genre humain sont presque tous inconnus, tandis que l'histoire de ses destructeurs, c'est-à-dire des conquérants, n'est ignorée de personne, D'Alembert, Disc. prélim. Encycl. Œuv. t. I, p. 226, dans POUGENS.

    État mécanique, état, profession de celui qui exerce un art mécanique. Il prenait depuis longtemps Jean-Jacques pour un homme de quelque état mécanique, Bernardin de Saint-Pierre, De l'Arcadie.

    Fig. Qui n'a rien d'élevé. Vous me peignez un fat qui met l'esprit en roture, une âme vile et mécanique à qui ni ce qui est beau ni ce qui est esprit ne sauraient s'appliquer, La Bruyère, XII.

  • 3Qui opère par les seules forces du mouvement. Propriétés d'ordre mécanique, celles qui sont connues sous les noms d'attraction et de mouvement. Tous les corps jouissent de ces propriétés, qui portent le nom de forces mécaniques.

    Division mécanique des cristaux, opération par laquelle on sépare les lames composantes de ces corps en saisissant leurs joints naturels à l'aide d'un instrument tranchant.

    Qui n'agit pas chimiquement. Irritants mécaniques.

  • 4Actions mécaniques, celles auxquelles l'intelligence n'a point de part. L'ouvrage des abeilles qui… l'ouvrage des mouches de Cayenne qui… sont des travaux purement mécaniques qui ne supposent aucune intelligence, aucun projet concerté, aucune vue générale, Buffon, Quadrup. t. VIII, p. 42. Les cris de l'enfant sont des effets purement mécaniques, Rousseau, Ém. I.
  • 5Il se dit de la partie la moins relevée et purement pratique d'un art libéral. Ce peintre a trop négligé la partie mécanique de son art.
  • 6Qui a rapport à la mécanique, à la science du mouvement. Lois, principes mécaniques.

    Philosophie mécanique, philosophie qui explique les phénomènes de la nature par les principes mécaniques. À ce compte, dit la marquise, la philosophie est devenue bien mécanique, Fontenelle, les Mondes, 1er soir.

  • 7 Terme de géométrie. Courbes mécaniques, courbes qui ne peuvent pas être exprimées par des équations algébriques. On dit plus souvent courbes transcendantes.

    Construction, solution mécanique, construction ou solution d'un problème dont on ne peut venir à bout par les moyens géométriques.

HISTORIQUE

XIVe s. Artifice [art] mecanique ou servile. - Les juges, les chevaliers, les mecaniques [artisans]…, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVe s. Et à Rouen se meirent sus deux cents personnes mecaniques, et viendrent à l'hostel d'un marchand de draps, Juvénal Des Ursins, Charles VI, 1382.

XVIe s. Les exercices des arts mechaniques et les trafiques, Lanoue, 186. Les autres le blasment d'avoir esté fort chiche et mechanique, jusques à envoyer vendre des presens de viande qu'on luy donnoit, Amyot, Thém. 8. Ne faire les funerailles ny superflues [pompeuses] ny mechaniques, Montaigne, I, 12. Comment un pauvre mechanique devint un monsieur, Nouv. fabr. des excellents traits de vérité, p. 158.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. MÉCANIQUE. Ajoutez :
8Anciennement, qui travaille de ses mains. Après avoir fait ces inventions, ne les jugeant pas dignes de son occupation, il les remit à des personnes mécaniques pour les exercer, Malherbe, Lexique, éd. L. Lalanne.

Qui a l'apparence d'un homme qui travaille de ses mains. Ne soyons pas ni superbes ni mécaniques en notre habillement, Malherbe, ib.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mécanique »

Provenç. mechanic ; espagn. mecanico ; ital. meccanico ; du lat. mechanicus ; grec, μηχανιϰὸς, de μηχάνη (voy. MACHINE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Adjectif) (XIIIe siècle) De l’ancien français mecanique, lui-même issu du latin mechanicus, donnera la graphie mechanique et méchanique avant de la voir se normaliser en 1762.
(Nom commun) (XVIe siècle) Substantivation de l’adjectif mécanique.
(1762) Son orthographe actuelle résulte de la réforme orthographique française de 1762 qui supprima le « h » de méchanique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mécanique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mécanique mekanik

Fréquence d'apparition du mot « mécanique » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « mécanique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « mécanique »

  • Vouloir élaborer la stratégie sur la base d'une démarche mécanique ne peut aboutir qu'à des résultats médiocres.
    Henry Mintzberg
  • Cependant, les fortes chaleurs étaient venues. Une après-midi de juin, un samedi que l’ouvrage pressait, Gervaise avait elle-même bourré de coke la mécanique, autour de laquelle dix fers chauffaient, dans le ronflement du tuyau. […] On avait laissé ouverte la porte de la rue, mais pas un souffle de vent ne venait ; les pièces qui séchaient en l’air, pendues aux fils de laiton, fumaient, étaient raides comme des copeaux en moins de trois quarts d’heure.
    Emile Zola — L’Assommoir
  • A notre insu le travail nous guérit de la partie inférieure et presque mécanique de nos passions ; ce n'est pas peu. Les mains d'Othello étaient inoccupées lorsqu'il s'imagina d'étrangler quelqu'un.
    Alain — Les Aventures de coeur
  • L'invention dans les beaux arts et dans les sciences n'est qu'un cas particulier. Dans les inventions mécaniques, militaires, industrielles, l'esprit humain a dépensé autant d'imagination que partout ailleurs.
    Théodule Ribot
  • Couple, au sens mécanique du mot : système de forces parallèles et de sens contraires.
    Pierre Baillargeon — Les médisances de Claude Perrin
  • L'entrée du centre mécanique de Hadeth. Photo Ani
    L'Orient-Le Jour — Fermeture de l'ensemble des centres de contrôle mécanique du pays - L'Orient-Le Jour
  • 1 auxiliaire de vie, 1 ouvrier qualifié H/F, 1 apprentis H/F en couverture, 1 chauffeur de pelle mécanique H/F
    France Bleu — Offres Pôle Emploi (mécanique et charpente), commercial pour vente à domicile et poste dans une carrière
  • Le président du syndicat des transporteurs routiers, Bassam Tleiss, a menacé hier d’une fermeture des centres d’inspection mécanique à travers le Liban à partir de demain matin, et ce pour une durée indéterminée, si les demandes du syndicat ne sont pas prises en compte par le gouvernement. Le responsable syndical, qui réclame aux autorités, entre autres, un allègement des charges fiscales imposées aux chauffeurs, une révision de la tarification, ainsi que la lutte contre la concurrence illégale dans le secteur, a demandé au gouvernement, alors réuni en Conseil des ministres, d’examiner ces demandes en dehors de son ordre du jour.
    L'Orient-Le Jour — Les routiers menacent de bloquer les centres d’inspection mécanique à partir de demain - L'Orient-Le Jour
  • L'histoire, comme une idiote, mécaniquement se répète.
    Paul Morand — Fermé la nuit
  • La PME spécialisée dans les solutions de ventilation mécanique par insufflation (VMI) annonce une réorientation stratégique de sa distribution, s’appuyant désormais sur le négoce. Un choix de différenciation et de croissance.
    lemoniteur.fr — Ventilairsec s’appuie sur le négoce pour porter sa croissance
Voir toutes les citations du mot « mécanique » →

Traductions du mot « mécanique »

Langue Traduction
Anglais mechanical
Espagnol mecánico
Italien meccanico
Allemand mechanisch
Chinois 机械
Arabe ميكانيكي
Portugais mecânico
Russe механический
Japonais 機械的
Basque mekanikoa
Corse meccanica
Source : Google Translate API

Antonymes de « mécanique »

Combien de points fait le mot mécanique au Scrabble ?

Nombre de points du mot mécanique au scrabble : 21 points

Mécanique

Retour au sommaire ➦