La langue française

Maturité

Sommaire

  • Définitions du mot maturité
  • Étymologie de « maturité »
  • Phonétique de « maturité »
  • Citations contenant le mot « maturité »
  • Images d'illustration du mot « maturité »
  • Traductions du mot « maturité »
  • Synonymes de « maturité »
  • Antonymes de « maturité »

Définitions du mot « maturité »

Trésor de la Langue Française informatisé

MATURITÉ, subst. fém.

Étape ultime d'un processus de croissance.
A. − [La croissance concerne la vie végétale] État, qualité d'un fruit mûr parvenu à son développement complet. Degré, point de maturité; maturité complète, précoce, tardive. J'allais à travers champs parmi de maigres blés déjà blonds de maturité (Du Camp, Nil, 1854, p.204).Fruit qui parvient à maturité après certaines phases de végétation antérieure (Cl. Bernard, Princ. méd. exp., 1878, p.256):
1. C'est l'époque où les hautes graminées qui dominent le peuple dru des herbes passent du vert sombre au roux «queue de renard», signe de la maturité du foin. Pesquidoux, Chez nous, 1923, p.73.
P. anal., MÉD. Maturité d'un abcès. Phase ultime du développement d'un abcès. (Ds Littré).
B. − [La croissance concerne la vie humaine] Épanouissement physiologique et psychologique d'un être humain correspondant généralement à l'âge adulte. Les malheurs de la France, la séparation de l'Alsace et de la Lorraine, avaient imprimé au caractère de Marcel une maturité toute virile (Verne, 500 millions, 1879, p.22).Air de responsabilité et de maturité (Larbaud, Journal, 1932, p.269):
2. ... ils étaient de jeunes officiers, et par suite manquaient de maturité, c'est-à-dire de l'expérience qui seule donne au jugement tout son développement... Foch, Mém., t.1, 1929, p.21.
En partic. État des cellules sexuelles au terme de leur maturation. Du moment où l'ovule (...) approche de sa maturité (L. Roule, L'Embryol. gén., Paris, Reinwald, 1893, p.76).
Âge de maturité; p. ell., la maturité. Période de la vie comprise entre la jeunesse et la vieillesse pendant laquelle les facultés humaines ont atteint leur ultime développement. Donnons-nous au contraire l'enfance, l'adolescence, la maturité et la vieillesse comme des parties intégrantes de l'évolution (Bergson, Évol. créatr., 1907, p.311).
Maturité sexuelle. Phase ultime du développement de la sexualité. La scène sexuelle ne sera qu'un spectacle insolite et inquiétant, elle n'aura pas de sens, si l'enfant n'a pas encore atteint le degré de maturité sexuelle où ce comportement devient possible pour lui (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception, 1945, p.215).
Maturité (de la raison, de la pensée, du jugement). Terme ultime du développement de l'esprit. Atteindre, toucher la maturité; les désillusions de la maturité. Arrivé à la plénitude de sa force, à la maturité de sa raison, il se rend un compte exact des grandes sensations de son esprit et de son coeur (Dumas fils, Fils natur., 1858, i, 1, p.71).
Homme dans la maturité de l'âge et du talent. Homme parvenu au sommet de ses capacités. Si donc un homme dans la maturité de l'âge et du talent, profondément versé dans les sciences économiques et dans la philosophie du temps, n'avait entrepris que la seconde de ces choses seulement, je l'aurais trouvé déjà excessivement modéré (J. de Maistre, Constit., 1810, p.25).
P. anal. Maturité des sciences. Époque où les sciences sont parvenues à leur épanouissement. Qu'étoit tout le savoir de l'homme avant la maturité des sciences? Et cependant, que serions-nous sans les oeuvres du génie? (Bonstetten, Homme Midi, 1824, p.224).
ENSEIGN. Cycle de maturité. Dernier cycle d'études de l'enseignement secondaire. La corporation des professeurs de lycée, et avec elle une forte proportion de familles ambitieuses, sont désireuses d'assurer à leurs enfants la continuité des études entre le cycle d'orientation et le cycle de maturité dans le même établissement (Capelle, Éc. demain, 1966, p.72).Certificat de maturité. Certificat délivré à l'élève qui a suivi le cycle de maturité. L'admission dans les instituts techniques (...) pourrait être prononcée à partir de la présentation des deux documents de fin d'études (le résumé analytique et le certificat de maturité) (Capelle, Éc. demain, 1966, p.161).
Région. (Suisse). Maturité (fédérale). Certificat de fin d'études secondaires (reconnu par les autorités de la Confédération helvétique). Le diplôme requis pour entrer [à l'École d'études sociales et pédagogiques de Lausanne] est le baccalauréat, la maturité fédérale, le diplôme de culture générale, un diplôme de commerce officiel, un brevet pour l'enseignement primaire ou un titre équivalent (B. officiel des délibérations du Grand Conseil de la République et Canton de Neuchâtel, vol. 138, 1972-73, p.327).
C. −
1. P. anal. (avec l'homme). [La croissance concerne un groupe social, la société] Terme ultime d'un développement de la vie en société:
3. Il est désormais acquis que les associations politico-criminelles qui fonctionnent par la ruse, ont une place reconnue dans une démocratie parvenue à sa maturité. Sorel, Réflex. violence, 1908, p.297.
2. Terme ultime du développement de la conscience politique. Par quelles épreuves pensait-il [Marx] que devaient passer le prolétariat et l'Europe pour que la classe ouvrière arrivât à la maturité politique? (Jaurès, Ét. soc., 1901, p.37).
REM.
Matu, subst. fém.,région. (Suisse) et fam. Abrév. de maturité (fédérale). Qu'est-ce qu'il va faire s'il rate sa matu, hein, adieu la noce (G. Clavien, Le Partage, Sion, éd. La Lorraine, 1976, p.254).
Prononc. et Orth.: [matyʀite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1477-1507 bot. (Jean Molinet, Chroniques, chap.45, éd. G. Doutrepont et O. Jodogne, t.1, p.220); 1488 (Mer des Histoires, I, 158d, éd. 1491 ds Rom. Forsch. t.32, p.103); b) 1751 méd. (Encyclop. t.1, p.15b, s.v. abcès); c) 1867 «état du bois bon à couper» (Clavé, R. des Deux-Mondes, 15 avril, p.862 ds Littré); d) 1893 biol. (L. Roule, loc. cit.); 2. a) 1546 fig. «état de ce qui a atteint son plein développement» (Rabelais, Tiers livre, chap.40, éd. M. A. Screech, p.278); b) 1548 spéc. «l'âge mûr» (Th. Sébillet, Art poét. fr., l.I, chap.3, éd. F. Gaiffe, p.120); c) 1549 «sagesse, expérience» (J.Lemaire de Belges, Couronne margaritique, éd. J. Stecher, t.4, p.118). Empr. au lat. maturitas «maturité (moissons, fruits); fig., plein développement, perfection (âge, talent)», dér. de maturus (mûr*). Maturité a éliminé l'a. et m. fr. meürté. Fréq. abs. littér.: 539. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 757, b) 555; xxes.: a) 713, b) 918. Bbg. Maulnier (Th.). Le Sens des mots. Paris, 1976, pp.147-148.

Wiktionnaire

Nom commun

maturité \ma.ty.ʁi.te\ féminin

  1. État de ce qui est mûr.
    1. État de développement complet des forces intellectuelles et physiques.
      • Le stéréotype de l'immaturité de la prostituée sera, on le sait, promis à un long avenir; il provient de la confusion, délibérément opérée, entre maturité et acceptation des valeurs de la société globale. — (Alain Corbin, Les filles de noce, 1978)
    2. (Biologie) État où sont les fruits, les grains, les légumes quand ils ont muri.
      • Le fruit nommé cul-de-chien, nèfle d'Allemagne, est astringent avant sa maturité ; lorsqu'il a molli sur la paille c'est un aliment fort agréable ; […]. — (Édouard Adolphe Duchesne, Répertoire des plantes utiles et des plantes vénéneuses du globe, Paris, Jules Renouard, 1836, p.249)
      • Cet arbuste donne des fruits qui sont cueillis avant maturité, séchés sur des claies puis distillés. — (Marcel Hégelbacher; La Parfumerie et la Savonnerie, 1924, p.29)
      • La fenaison commence généralement dès les premiers jours de juin, époque à laquelle, dans les années sèches, beaucoup des Graminées sont arrivées à maturité ; […]. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 84)
      • Cueillie avant sa complète maturité, la baie s'y conservera sans moisir, […], affinant la saveur de sa pulpe qui affriande merles et grives mieux que cenelles d'épine blanche. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Par analogie) État des abcès lorsque la matière qu’ils contiennent va suppurer.
    • Cet abcès est ou n’est pas à son point de maturité.
  3. (Par extension) (Plus rare) Femme mûre.
    • Je n'ai jamais été de ces adolescents qui dépérissent pour les maturités : mais une pécheresse de trente-six ans, quand elle est belle de la tête aux pieds, c'est un « morceau », disent les sculpteurs ; c'est une femme, disent les amants. — (Pierre Louÿs, Trois filles de leur mère, René Bonnel, Paris, 1926, chapitre II)
  4. (Suisse) (Belgique) Baccalauréat, certificat attribué à la fin des études secondaires.
    • 1 % des quelques 600 candidats annuels au certificat de maturité sont exclus pour plagiat. — (Suisse : un étudiant a été condamné pour avoir plagié Wikipédia sur Wikinews Article sur Wikinews)
  5. (Suisse) (Belgique) (Par ellipse) Ce diplôme lui-même.
    • Natif de Carouge dans le canton de Genève, c'est dans cette ville que ce petit fils d'horloger fait son collége, passe sa maturité et commence des études de lettres classiques.— (Sébastien MaillardGeorges Cottier, l'exigence du « penser juste » – Journal La Croix, page 17, 4 avril 2016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MATURITÉ. n. f.
État où sont les fruits, les grains, les légumes quand ils sont mûrs. Parfaite maturité. Ce fruit ne viendra pas à maturité. Le raisin est à son point de maturité. Ces blés sont en pleine maturité. Il se dit, dans un sens analogue, en parlant des Abcès et de la matière qu'ils contiennent. Cet abcès est ou n'est pas à son point de maturité. La maturité de l'âge, L'état de développement complet des forces intellectuelles et physiques. Maturité d'esprit, L'état d'un esprit mûr, formé, solide, etc. On dit aussi Maturité de jugement, de réflexion. Il manque de maturité. Avec l'âge il acquerra de la maturité.

Littré (1872-1877)

MATURITÉ (ma-tu-ri-té) s. f.
  • 1État des fruits ou des graines qui sont parvenus au développement qu'ils doivent acquérir sur la plante mère. La maturité des blés, des poires, du raisin.

    Époque à laquelle les fruits deviennent mûrs.

    Terme d'eaux et forêts. État des bois qui ont atteint leur limite d'accroissement et qui sont bons à couper. On admet que c'est vers quatre-vingt-dix ans que le tek et autres essences précieuses [de l'Inde] ont atteint la maturité, et peuvent être livrés à l'exploitation, Clavé, Revue des Deux-Mondes, 15 avril 1867, p. 862.

  • 2 Terme de brasseur. On dit que le levain est en maturité, lorsque la mousse de la fermentation commence à s'affaisser.
  • 3 Terme de médecine. État d'un abcès dans lequel le pus est complétement formé. Cet abcès n'est pas à sa maturité.
  • 4 Fig. État d'une chose qui approche du point où elle a toutes ses qualités. La maturité d'une découverte. Vous verrez le progrès d'une opinion nouvelle depuis sa naissance jusqu'à sa maturité, Pascal, Prov. VI. Ce sont de beaux germes qui ne viennent point à maturité dans un mauvais terrain, Voltaire, Dial. 13. Il [l'écrivain] s'apercevra aisément de l'instant où il doit prendre la plume, il sentira le point de maturité de la production de l'esprit, il sera pressé de la faire éclore, Buffon, Disc. de réception.

    Cette affaire est en sa maturité, elle est en état d'être achevée.

    Il se dit en un sens analogue des personnes mûres, prêtes pour quelque charge. On se faisait une espèce de religion d'apprendre ses premiers devoirs, avant que de passer à d'autres ; il y avait une proportion et comme un point de maturité que chacun cherchait en lui-même, avant que d'entrer aux administrations publiques, Fléchier, le Tellier. Ceux qui n'ont encore personne en maturité pour songer au cardinalat n'en veulent pas devenir obstacles, Saint-Simon, 79, 24.

  • 5 Fig. L'état de consistance ou de force où sont communément les hommes à un certain âge. La sagesse n'attendit pas en elle la maturité de l'âge, Fléchier, Aiguill.

    Il se dit, en un sens analogue, des animaux. Il n'est pas aisé de distinguer les jeunes mâles des vieilles femelles ; car c'est dans toutes les espèces [d'oiseaux] que la maturité des femelles ressemble à l'enfance des mâles, Buffon, Ois. t. III, p. 267.

    En un sens qui n'est plus un éloge, maturité se dit poliment d'une femme qui a passé l'âge de la jeunesse.

  • 6 Fig. État où le sens et la réflexion ont toute leur vigueur. Ils sont tous dans cet âge où la maturité Fait tomber le bandeau de la crédulité, Voltaire, Mahom. II, 6. Et mon nom, ma grandeur et mon autorité N'ont point encor l'éclat et la maturité, Le poids qu'exigerait une telle entreprise, Voltaire, Catilina, I, 3. L'Angleterre vient de remplir une grande lacune de sa constitution avec toute la vigueur de la plus énergique jeunesse et l'imposante maturité d'un peuple vieilli dans les affaires publiques, Mirabeau, Collection, t. I, p. 339.

    Maturité d'esprit, l'état d'un esprit mûr et solide.

    On dit de même maturité de jugement, de réflexion, de sagesse. Pourquoi le perdons-nous au milieu de ses plus grands exploits, au plus haut point de sa valeur, dans la maturité de sa sagesse ? Fléchier, Turenne.

    Avec maturité, avec circonspection, jugement et avec le temps nécessaire.

  • 7En parlant du style, justesse d'expression, solidité de raisonnement. Son style acquerra de la maturité.

HISTORIQUE

XIIe s. Je devanci [j'avançai] en maürted, Liber psalm. p. 195. Il est si de els cume del foin del champ e cume dez herbes ki sur maisuns creissent, ki flaistrissent devant ço que vingent [elles viennent] à maürted, Rois, p. 414.

XIIIe s. Mes moult est grant vertu et très haute noblesce, Quant cuer [cœur] en jone aage à meürté s'adresce, J. de Meung, Test. 12.

XVIe s. Raisins peu sujets à la pourriture, par leur prompte meurté… telle assiette avançant la maturité des raisins tardifs, De Serres, 149. Le pere les a bien mal nourris [ses enfants], s'il ne peult esperer qu'en leur maturité ils auront plus de sagesse…, Montaigne, II, 84.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MATURITÉ, s. f. (Jardin.) c’est la coction du suc nourricier qui se fait au-dedans des fruits par la chaleur de la terre, & qui de durs qu’ils étoient, rend leur substance plus tendre & plus agréable au goût. C’est le tems que le fruit paroît propre à cueillir & bon à manger : ce tems varie, selon la qualité de la terre & l’exposition des fruits. « La Quintinie, tom. II. pag. 198. ne peut souffrir les gens qui tâtonnoient les fruits, soit sur l’arbre, soit cueillis, & qui pour trouver un fruit à leur goût en gâtent cent avec l’impression violente de leur malhabile pouce ».

Les pêches sont mûres quand elles ont acquis leur gosseur, une couleur rouge d’un côte & jaune de l’autre : elles doivent, ainsi que la poire, obéir au pouce, quand il les presse doucement du côté de la queue.

La figue doit se détacher de l’arbre sans résistance.

Il faut que la prune quitte sa queue & soit un peu ridée de ce côté-là.

Aux poires & aux prunes, la queue se détache de l’arbre & leur reste pour ornement.

Aux melons, outre la couleur & le sentiment du pouce, il faut encore l’odorat & l’écorce bien brodée.

La couleur jaune des poires d’hiver est la vraie marque de leur maturité.

Les pommes de même, étant bien jaunes & un peu ridées, dénotent qu’elles sont mures.

Les apis changent leur verd, les calvilles deviennent plus légeres & leurs pepins sonnent quand on les secoue : celles qui ne paroissent point telles, ainsi que les épines d’hiver & la louise-bonne, font connoître leur maturité par leurs rides.

Les abricots l’annoncent par leur couleur dorée, ceux qui sont à plein vent prennent plus de couleur & de goût ; mais étant en espaliers, ils deviennent & plus gros & plus beaux.

Les oranges sont ordinairement seize mois à mûrir ; le beau doré de leur couleur vous invite à les cueillir.

Maturité, (Médecine.) On se sert de ce même terme par analogie, en parlant de quelque chose qui arrive à son juste degré de perfection. C’est ainsi que dans les maladies, on dit que la matiere morbifique est parvenue à sa maturité, ce qui veut dire que la matiere est au degré d’atténuation & de perfection pour en faciliter la crise ou l’expulsion.

C’est de cette maturité dont il est parlé dans l’aphorisme d’Hippocrate, où il est dit qu’il faut évacuer les matieres cuites, & non celles qui sont crues.

On doit attendre cette maturité ou la procurer, avant d’employer les remedes évacuans de l’humeur morbifique, ce qui se fait en y préparant la nature par les saignées. Voyez Thérapeutique.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « maturité »

(Vers 1477-1507) Emprunt savant au latin maturitas [1] (de maturus, « mûr, muri ») qui a éliminé l’ancien français meurté. Dans les villages aux environs de Paris, on entendait souvent dire mureté.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Prov. maturitat ; ital. maturità ; du lat. maturitatem, de maturus, mûr (voy. MÛR). Le t étant tombé, ainsi que l'i bref, maturitatem avait donné régulièrement meürté ; maturité a été refait. Dans les villages aux environs de Paris, on entend souvent dire mureté.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « maturité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
maturité matyrite

Citations contenant le mot « maturité »

  • L'héroïsme n'exige aucune maturité d'esprit. De Abel Hermant / Xavier ou les entretiens sur la grammaire française
  • Ce sont les jeunes qui vieillissent. Ceux qui ont atteint leur maturité n'y pensent plus. De Jean-Pierre Guay / Le bonheur de Christian Dagenais
  • La maturité des masses consiste en leur capacité de reconnaître leurs propres intérêts. De Arthur Koestler / Le zéro et l'infini
  • Ce qui a fait agir les Allemands a toujours été une sorte de puissant manque de maturité. Ce n'est pas pour rien que nous sommes le peuple de la Réforme. Thomas Mann, Le Docteur Faust Doktor Faustus
  • Je vois beaucoup de gens qui ont de la maturité politique, j'en vois moins qui ont la maturité humaine. De Jean Rostand / Inquiétudes d'un biologiste
  • La maturité parfaite n'exclut pas le naturel. De Kou Ning Yuan
  • La sénilité, c'est l'aboutissement d'une certaine maturité. De Christian Blachas
  • L’enfance, sous nos latitudes est un privilège ! Et la maturité un apostolat ! De Daniel Pennac / Messieurs les enfants
  • Ce doit être cela la maturité, sentir ses chaînes tout à coup et les accepter parce que fermer les yeux ne les abolit pas. De André Langevin
  • La maturité commence à venir quand on se contente d'avoir raison sans trouver nécessaire de prouver que quelqu'un à tort. De Anonyme
  • L'enfance est courte, la maturité infinie. De Bill Watterson / Calvin et Hobbes - Complètement surbookés !
  • La maturité de l’homme, c’est d’avoir retrouvé le sérieux qu’on avait au jeu quand on était enfant. De Friedrich Nietzsche / Par-delà le bien et le mal
  • Ma jeunesse est finie Ma jeunesse est partie Je reste sur le cul avec quarante ans d'âge J'ai pris le pucelage de la maturité. De Raymond Queneau
  • Malheureuse condition des hommes ! A peine l'esprit est-il parvenu au point de sa maturité, le corps commence à s'affaiblir. De Montesquieu / Mes pensées
  • Chaque culture traverse les phases évolutives de l'homme en particulier. Chacune a son enfance, sa jeunesse, sa maturité et sa vieillesse. De Oswald Spengler / Le Déclin de l'Occident
  • La valeur d’un homme ne se mesure pas à son argent, son statut ou ses possessions. La valeur d’un homme réside dans sa personnalité, sa sagesse, sa créativité, son courage, son indépendance et sa maturité. De Mark W. B. Brinton
  • Traditionnellement, Infosys classe la maturité des entreprises en trois grands groupes : les « Watchers » (observateurs, les entreprises qui adoptent les transformations après les autres), les « Explorers » (explorateurs, les entreprises qui sont en pleine transformation numérique de leurs processus) et les « Visionaries » (visionnaires, les entreprises qui adoptent avant les autres les innovations numériques). IT for Business, Le niveau de maturité numérique des entreprises en 2020...
  • Reconnu pour son sourire contagieux et sa bonne humeur, Kotkaniemi a été très peu bavard lors de sa première rencontre avec les médias montréalais depuis la relance des activités de la LNH — même selon ses standards et ceux des Finlandais en général. Peut-être que c’était parce qu’il s’agissait d’une visioconférence ou peut-être qu’il n’avait pas le goût de répondre à des questions sur ses ennuis lors du dernier hiver. De son côté, Julien a noté un niveau de maturité différent chez le jeune centre. Le Devoir, Canadien de Montréal: Claude Julien loue la maturité de Jesperi Kotkaniemi | Le Devoir
  • Puis les fruits évoluent à des vitesses différentes en fonction de leur microclimat ou de leur nombre de pépins. En engendrant de la compétition pour les sucres, la charge de la plante peut aussi accroître les décalages de maturité. Vitisphere.com, Viticulture / oenologie -Viticulture- : « Il ne faut plus ignorer l’hétérogénéité des baies »

Images d'illustration du mot « maturité »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « maturité »

Langue Traduction
Anglais maturity
Espagnol madurez
Italien scadenza
Allemand reife
Chinois 到期
Arabe النضج
Portugais maturidade
Russe зрелость
Japonais 成熟
Basque heldutasun
Corse maturità
Source : Google Translate API

Synonymes de « maturité »

Source : synonymes de maturité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « maturité »

Partager