La langue française

Majorité

Sommaire

  • Définitions du mot majorité
  • Étymologie de « majorité »
  • Phonétique de « majorité »
  • Citations contenant le mot « majorité »
  • Images d'illustration du mot « majorité »
  • Traductions du mot « majorité »
  • Synonymes de « majorité »
  • Antonymes de « majorité »

Définitions du mot « majorité »

Trésor de la Langue Française informatisé

MAJORITÉ1, subst. fém.

A. − DROIT
1. Âge légal auquel une personne est reconnue comme pleinement capable et responsable.
Majorité civile, civique, politique et usuel, emploi abs. majorité. ,,Âge [18 ans révolus, depuis 1974] fixé par la loi pour user de ses droits civils ou politiques`` (Jur. 1974). La majorité est fixée à vingt-un ans accomplis; à cet âge on est capable de tous les actes de la vie civile, sauf la restriction portée au titre du mariage (Code civil, 1804, art. 488, p. 90).Charlotte avait bien eu quelques scrupules à employer ainsi cette somme qu'elle devait remettre à l'enfant à sa majorité (A. Daudet, Jack, t. 2, 1876, p. 125).Il a peur de ses enfants. À leur majorité, ils l'obligeront à vendre la maison pour avoir la part de leur mère (Renard, Journal, 1901, p. 671).
Majorité pénale. ,,Âge où l'individu cesse d'être protégé contre les conséquences pénales de ses actes par une présomption absolue ou relative de non discernement`` (Cap. 1936; dict. xxes.).
2. HIST. Majorité du roi. Âge, variable selon les époques, auquel le roi pouvait accéder au pouvoir:
. ... Il [le duc d'Anjou] émancipa le roi et le réputa suffisamment âgé. On ne toucha pas non plus à la sage disposition du feu roi, qui avait fixé à quatorze ans la majorité des rois. Barante,Hist. ducs Bourg., t. 1, 1821-24, p. 194.
B. − P. anal.
1. [À propos d'un trait de caractère] Synon. de maturité.Elles [des femmes] sont arrivées à leur majorité sentimentale, et ont perdu l'équilibre (Larbaud, Amants, 1923, p. 781).
2. [À propos d'un état, d'un peuple] Capacité à se diriger soi-même. Aujourd'hui les nations, arrivées à leur majorité prétendent n'avoir plus besoin de tuteurs (Chateaubr., Mém., t.4, 1848, p. 781).La nation française, qui a accompli déjà de si grandes choses, n'a pas atteint sa majorité (Proudhon, Révol., 1852, p. 54).
Âge de majorité. Âge de celui qui est capable de se diriger soi-même. Elle [la Religion] en préparait peu à peu l'abolition [de l'esclavage] (...) en adoucissant le sort des esclaves, en les formant à l'état social, en cultivant avec soin, dans ces enfants tardifs, les facultés et les vertus, dont le développement annoncerait pour eux l'âge de majorité (Lamennais, Indifférence, t. 1, 1817-23, p. 342).
Prononc. et Orth.: [maʒ ɔ ʀite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. V. majorité3.

MAJORITÉ2, subst. fém.

Vieux
A. − HIST. MILIT. Dignité et fonction de major d'une armée. Le roi lui a donné la majorité d'un tel régiment, d'une telle place (Ac.1798-1878).
B. − MAR. MILIT. Ensemble des services d'un état-major. Majorité générale, qu'on lit imprimé sur le chapeau verni du matelot, et qui signifie administration du major général (Alhoy, Bagnes, 1845, p. 23).
Prononc. et Orth.: [maʒ ɔ ʀite]. Att. ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. V. majorité3.

MAJORITÉ3, subst. fém.

A. −
1. Groupement de voix qui, dans un corps électoral ou une assemblée, donne l'avantage à une personne, ou à un groupe. Synon. pluralité (vx); anton. minorité.Majorité écrasante; majorité des suffrages, des voix; avoir, obtenir la majorité. Réélu à une énorme majorité, Cérès entra dans une chambre qui se montrait plus portée à gauche, plus avancée que la précédente et, semblait-il, plus ardente aux réformes (A. France,Île ping.,1908, p. 348).
Majorité (absolue). Majorité qui réunit au minimum la moitié des voix plus une. Bulletin de dépouillement du scrutin. Électeurs présents: 948. Majorité: 475 (Stendhal,L. Leuwen,t.3, 1836, p. 189).Celle-ci [l'Assemblée constituante] ne pourrait, en effet, renverser le gouvernement que par un vote spécial, à la majorité absolue du nombre des députés et après un délai d'au moins quarante-huit heures (De Gaulle,Mém. guerre,1959, p. 265).
Majorité relative, simple. Majorité qui réunit un nombre de voix supérieur à celui des autres concurrents, mais inférieur à la majorité absolue. Un certain nombre de résolutions ont été adoptées à la commission de tutelle à une majorité relative assez faible, qui ne leur permettrait pas de passer à l'assemblée, où la majorité des deux tiers est nécessaire (Le Monde,19 janv. 1952, p. 2, col. 4).
Loc. adv. À la majorité. Par un vote où le plus grand nombre l'emporte. Une chambre douce comme un agneau, congédiant son cortège d'associations provinciales, et votant d'emblée le budget, non pas à la majorité, mais à l'unanimité? (Fourier,Nouv. monde industr.,1830, p. 75).Nous formions un comité de cinq gentilshommes (...). Il avait été convenu que tout ce que nous ferions se déciderait à la majorité (Dumas père, Fille du régent,1846, III, 5, p. 219).
2. POLITIQUE
a) ,,Ensemble des forces politiques qui gouvernent un pays car elles détiennent plus de la moitié des sièges au parlement`` (Debb.-Daudet Pol. 1968). Majorité de droite, de gauche; les partis de la majorité; membre de la majorité. Les élections avaient montré que, dans l'ensemble du pays, gauche et droite se balançaient à peu de voix et qu'un léger déplacement suffisait pour changer la majorité (Bainville,Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 237):
1. ... je leur donnai à entendre que, s'il s'agissait d'une chose très importante pour le pays, comme la concession du chemin de fer à voie étroite, je n'hésiterais pas à voter avec la majorité, même contre les opinions que j'affichais dans mon programme. Larbaud, Barnabooth,1913, p. 227.
Majorité présidentielle. ,,Ensemble des partis et groupements qui, par delà des clivages politiques, portent au pouvoir le Président de la République et soutiennent son action`` (Debb.-Daudet Pol. 1968). Celui-ci [le PS] a entamé une série de prises de contacts et de réunions visant à une ouverture vers le centre gauche et envisageant la création d'une étiquette du type «majorité présidentielle» (La Croix,17-18 mai 1981, p. 1).
Majorité parlementaire. Ensemble des partis et des groupes qui détient plus de la moitié des sièges au parlement. Il faut (...) au gouvernement défendre ses projets, souvent pied à pied, composer avec une majorité parlementaire parfois rétive et capricieuse (Cahiers de l'actualité relig. et soc., 1erfévr. 1981, p. 21).
b) [Depuis 1946] Majorité constitutionnelle. Majorité absolue des membres composant l'Assemblée nationale, et non du nombre des votants. La majorité constitutionnelle était dépassée de 88 voix (Le Monde,19 janv. 1952, p. 5, col. 4).
c) Majorité silencieuse. ,,Ensemble de citoyens numériquement majoritaires mais qui, par apathie, conservatisme ou pour toute autre raison, omettent ou refusent de faire connaître leurs opinions`` (Gilb. Mots contemp. 1980). Reza (...) s'est fait proclamer roi lors de son 20eanniversaire. Il est l'emblème de l'opposition et le porte-parole de la majorité silencieuse de l'Iran (Paris Match,3 avr. 1981, p. 104).
3. ÉCON. Le plus grand nombre (des actions, des parts d'une société). Détenir la majorité des actions d'une société. Absol. Avoir la majorité. Réunir la majorité des parts du capital d'une société. Les majorités peuvent être (...) des majorités de capital, qui restent intangibles quel que soit le nombre d'actionnaires assistant à l'assemblée. On distingue ainsi: − La majorité simple: 50 % des actions plus une; − Les majorités qualifiées: 2/3 ou 3/4 du capital social (Gestion fin.1979).
B. − P. ext. Le plus grand nombre, la plus grande partie. Synon. la majeure partie.La grande majorité, disons la totalité de mes compagnons, se composait d'ouvriers (Verlaine, Œuvres compl.,t. 4, Mes pris., 1893, p. 966).Quelques mauvaises têtes, peut-être, regrettent que le chahut ait si tôt pris fin. Mais la majorité des élèves est contente de l'intervention de Léniot (Larbaud,F. Marquez,1911, p. 80).L'immense majorité de la nation française, loin d'accepter un régime imposé par la violence et la trahison, voit dans l'autorité de la France libre l'expression de ses voeux et de ses volontés (De Gaulle,Mém. guerre,1954, p. 616).
En majorité. En plus grand nombre. D'immenses assemblées [à Londres] où l'on se coudoie comme au parterre: les femmes y sont en majorité (Staël,Consid. Révol. fr.,t. 2, 1817, p. 363):
2. Les hommes d'expérience, les gens d'affaires, les capitalistes puissants et les bourgeois précautionneux y étaient en majorité. Maurras,Kiel et Tanger,1914, p. 236.
Emploi abs. Anton. minorité.Se rallier à l'opinion de la majorité. Les faibles, sauf erreur, sont destinés à faire long-temps encore la majorité, même parmi les philosophes (Cousin,Hist. philos. XVIIIes.,t. 1, 1829, p. 88).
Prononc. et Orth.: [maʒ ɔ ʀite]. Att. dep. Ac. Suppl. 1798. Étymol. et Hist. I. 1290 «supériorité quantitative» (Mahieu Le Vilain, Metheores d'Aristote, éd. R. Edgren, p. 12, 4). II. 1510 majorité «état d'une personne qui est majeure» (Doc. Auvergne, 13, 1 ds Z. rom. Philol. t. 67, p. 30). III. 1690 «charge de major (dans l'armée)» (Fur.). IV. 1. 1751 dr. pol. (Lévis-Mirepoix, Lettre ds St. neophilol. t. 36, p. 324); 1760 «groupement qui obtient le plus de voix lors du vote d'une assemblée délibérante» (Volt., Lett. d'Alembert, 24 juill. ds Littré); 1789 majorité absolue (Ass. Nat., Régl., 2 juil., Arch. Parl., 1reSér., t. VIII, p. 184, col. 2 ds Brunot t. 9, p. 780 et note 10); 1789 majorité simple (Point du jour, 27 nov., ibid.); 2. 1777 «parti le plus nombreux qui réunit le plus grand nombre de suffrages» (Cour. de l'Europe, 26 déc. - II, p. 477 - ds Proschwitz, p. 265: La Majorité de Parlement s'attache à pouvoir prouver à la rentrée qu'elle a pour elle la majorité de la nation); 1791 (Marat, L'Ami du peuple, 3 mars ds Quem. DDL t.11); 3. 1777 «le plus grand nombre, la plus grande partie» (Cour. de l'Europe, ex. supra). I empr. au lat. médiév. majoritas «supériorité» (1091 ds Blaise Latin. Med. Aev. et Nierm.), dér. de major, v. maire. II empr. au lat. médiév. majoritas de même sens (s. d. ni réf. ds Nierm. et Blaise Latin. Med. Aev.). III dér. de major* terme milit.; suff. -(i)té*. IV empr. à l'angl. majority comme terme pol. «le plus grand nombre» (1691 ds NED) lui-même empr. au fr. majorité. Cf. le lat. médiév. majoritas «le plus grand nombre» (ca 1310 ds Latham).
STAT. − Majorité1, 2 et 3. Fréq. abs. littér.: 1484. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2880, b) 1540; xxes.: a) 2184, b) 1714.
BBG. − Barb. Loan-words 1921, p. 144. _ Dub. Pol. 1962, p. 337. _ Duchacek (O.). La Tendance de motivation et la conscience étymol. Wiss. Z. Humboldt. Univ. Berlin. Gesellsch. Sprachwiss. Reihe, 1969, t. 18, p. 703. _ Gohin 1903, p. 297. _ Maulnier (Th.). Le Sens des mots. Paris, 1976, pp. 145-146. _ Rabotin (M.). Le Vocab. pol. et socio-ethnique à Montréal de 1829 à 1842. Montréal-Paris-Bruxelles, 1975, p. 53, 57. _ Vardar Soc. pol. 1973 [1970], p. 265. _ Quem. DDL t. 11.

Wiktionnaire

Nom commun

majorité \ma.ʒɔ.ʁi.te\ féminin

  1. Groupe des votants ou des suffrages plus nombreux que les autres, soit majorité absolue ou majorité relative.
    • Le roi et les privilégiés auraient voulu que les états délibérassent comme en 1614, c'est-à-dire « par ordre ». Les privilégiés auraient eu immanquablement la majorité et les états auraient été incapables d'opérer aucune réforme sérieuse. — (Jacques Godechot, Les constitutions de la France depuis 1789, Garnier-Flammarion, 1970, p.22)
  2. (Absolument) Parti qui, dans une assemblée, réunit ordinairement le plus grand nombre de suffrages.
    • L’opposition assistait avec une sorte de pitié narquoise à l’affolement de la majorité. — (Philippe Henriot, Le 6 février, 1934)
    • Cette transformation générale de la société ne se fera pas par la prise du pouvoir d’État par une majorité de gauche ; elle suppose une myriade de luttes locales et globales. — (Jean-Paul Russier, Plutôt Proudhon que Marx, 2005)
  3. (Par extension) Le plus grand nombre.
    • La fauconnerie est donc un sport assez coûteux et, la majorité des gros turbans marocains étant trop indolents pour chasser, elle tend à disparaître. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 129)
    • […] ; l’affaire Dreyfus nous a montré que l’immense majorité des officiers et des prêtres concevait toujours la justice à la manière de l’Ancien Régime […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.III, Les préjugés contre la violence, 1908, p. 143)
    • L’internationalisme sentimental d’avant 1914 n’a pas résisté au choc des nations. Dans tous les pays en guerre, socialistes et syndicalistes, dans leur grande majorité, ont participé à la défense nationale. — (Jacques Delpierrié de Bayac, Histoire du Front populaire, Fayard, 1972, p. 17)
    • La poussière constitue un risque pour les voies respiratoires, d’autant qu’une majorité de salariés ne porte pas de masque ou porte un masque insuffisamment protecteur ou encombrant : […]. — (Jocelyne Porcher, Cochons d’or, Éditions Quae, 2010, p. 130)
  4. (Droit) État de celui qui est majeur. Majorité civile.
    • Il a atteint l’âge de majorité, ou de sa majorité.
    • La majorité pour être électeur est fixée en France à 18 ans et pour être éligible à 25 ans.
  5. (Plus généralement) Pluralité des individus dans un pays, dans un groupement.
    • La majorité des Français professe la religion catholique.
    • Les élèves de cette classe sont en majorité travailleurs.
  6. (Marine) Résidence de l’état-major dans un port.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MAJORITÉ. n. f.
Pluralité des votants, des suffrages, dans une assemblée délibérante, dans un corps politique. Les questions se décident à la majorité des suffrages. Majorité absolue, Celle qui se compose de la moitié des voix, plus une; Majorité relative, Celle qui se forme simplement de la supériorité du nombre des voix obtenues par un des concurrents.

MAJORITÉ désigne aussi absolument le Parti qui, dans une assemblée, réunit ordinairement le plus grand nombre de suffrages. Ce député est un membre de la majorité. Il vote toujours avec la majorité. En termes de Jurisprudence, il se dit de l'État de celui qui est majeur. Il a atteint l'âge de majorité, ou sa majorité. La majorité pour être électeur est fixée en France à 21 ans et pour être éligible à 25 ans. Il se dit, d'une façon plus générale, de la Pluralité des individus dans un pays, dans un groupement. La majorité des Français professe la religion catholique. Les élèves de cette classe sont en majorité travailleurs.

MAJORITÉ désigne, en termes de Marine, la Résidence de l'état-major dans un port.

Littré (1872-1877)

MAJORITÉ (ma-jo-ri-té) s. m.
  • Terme de jurisprudence. L'état de celui qui est majeur. Personne n'ignore que la majorité des rois de France fut fixée par lui [Charles V] à l'âge de quatorze ans commencés, Voltaire, Mœurs, 78.

    Sous Louis-Philippe et sous le second empire, la majorité des souverains a été fixée à dix-huit ans.

    Majorité féodale, âge auquel on faisait ou recevait l'acte de foi et hommage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MAJORITÉ, s. f. (Jurisprud.) est un certain âge fixé par la loi, auquel on acquiert la capacité de faire certains actes. On distingue plusieurs sortes de majorités, sçavoir :

Majorité coutumiere ou légale, est une espece d’émancipation légale que l’on acquiert de plein droit à un certain âge, à l’effet d’administrer ses biens, disposer de ses meubles, & d’ester en jugement.

Elle donne bien aussi le pouvoir d’aliéner les immeubles, & de les hypothéquer, mais à cet égard elle n’exclut pas le bénéfice de restitution au cas qu’il y ait lésion.

Elle ne suffit pas pour posséder un office sans dispense, ni pour contracter mariage sans le consentement des pere & mere ; il faut avoir acquis la majorité parfaite ou de vingt-cinq ans.

Les coûtumes de Reims, Châlons, Amiens, Peronne, Normandie, Anjou & Maine, réputent les personnes majeures à vingt ans, ce qui s’entend seulement de la majorité coutumiere ; celles de Ponthieu & de Boulenois déclarent les mâles majeures à quinze ans, & les filles encore plûtôt.

Cette majorité se regle par la coutume du lieu de la naissance, & s’acquiert de plein droit sans avis de parens & sans aucun ministere de justice ; néanmoins en Normandie il est d’usage de prendre du juge un acte de passé-âge pour rendre la majorité notoire ; ce que le juge n’accorde qu’après qu’il lui est apparu par une preuve valable de la naissance & de l’âge de vingt ans accomplis.

Voyez Dumoulin en ses notes sur l’article 154 de la coutume d’Artois, sur le trente-septieme de celle de Lille, & le cent quarante-deuxieme d’Amiens. Le Prêtre, cent. 3. chap. xlvij. Peleus, liv. IV. de ses actions forenses, ch. xxix. Soevre, tome I. cent. 2 ch. lxxxj.

Majorité féodale, est l’âge auquel les coutumes permettent au vassal de porter la foi & hommage à son seigneur.

La coutume de Paris, art. 32, porte que tout homme tenant fief, est réputé âgé à vingt ans, & la fille à quinze ans accomplis, quant à la foi & hommage & charge de fief.

Dans d’autres coutumes cette majorité est fixée à dix-huit ans pour les mâles, & quelques-unes l’avancent encore davantage, & celle des femelles à proportion.

Majorité grande, est la même chose que majorité parfaite, ou majorité de vingt-cinq ans. Voyez ci-après Majorité parfaite.

Majorité légale, est la même chose que majorité coutumiere. Voyez ci-devant Majorité coutumiere.

Majorité parfaite, est celle qui donne la capacité de faire tous les actes nécessaires tant pour l’administration & la disposition des biens, que pour ester en jugement, & généralement pour contracter toutes sortes d’engagemens valables. Par l’ancien usage de la France, elle étoit fixée à quatorze ans.

La majorité coutumiere, la majorité féodale, & l’âge auquel finissent les gardes noble & bourgeoise, sont des restes de cet ancien droit, que les coutumes ont réformé comme étant préjudiciables aux mineurs. Présentement la majorité parfaite ne s’acquiert que par l’âge de vingt-cinq ans accomplis, tems auquel toute personne soit mâle ou femelle, est capable de contracter, de vendre, engager & hypothéquer tous ses biens, meubles & immeubles, sans aucune espérance de restitution, si ce n’est par les moyens accordés au majeur.

Le tems de cette majorité se regle par la loi du lieu de la naissance, non pas néanmoins d’un lieu où quelqu’un seroit né par hasard, mais par la loi du lieu du domicile au tems de la naissance.

Suivant le droit commun, la majorité parfaite ne s’acquiert qu’à vingt-cinq ans ; cependant en Normandie elle s’acquiert à vingt ans ; & ce n’est pas simplement une majorité coutumiere ; elle a tous les mêmes effets que la majorité de vingt-cinq ans, si ce n’est que pour les actes passés en minorité, ceux qui sont majeurs de vingt ans en Normandie ont quinze ans pour se faire restituer, au lieu que les majeurs de vingt-cinq ans n’ont que dix années. Voyez Majeur & Restitution en entier.

Majorité pleine, voyez ci-devant Majorité parfaite.

Majorité du Roi, est fixée en France à quatorze ans commencés. Jusqu’au regne de Charles V. il n’y avoit rien de certain sur le tems auquel les rois devenoient majeurs, les uns l’avoient été reconnus plûtôt, d’autres plûtard.

Charles V. dit le Sage, sentant les inconvéniens qui pourroient résulter de cette incertitude, par rapport à son fils & à ses successeurs, donna un édit à Vincennes au mois d’Août 1374, par lequel il déclara qu’à l’avenir les rois de France ayant atteint l’âge de quatorze ans, prendroient en main le gouvernement du royaume, recevroient la foi & hommage de leurs sujets, & des archevêques & évêques ; enfin qu’ils seroient réputés majeurs comme s’ils avoient vingt-cinq ans.

Cet édit fut vérifié en parlement le 20 Mai suivant. Il y a eu depuis en conséquence plusieurs édits donnés par nos rois pour publier leur majorité, ce qui se fait dans un lit de justice. Cette publication n’est pourtant pas absolument nécessaire, la majorité du Roi étant notoire de même que le tems de sa naissance.

Voyez le traité de la majorité des rois, par M. Dupuy ; le code de Louis XIII. avec des commentaires sur l’ordonnance de Charles V. M. de Lauriere sur Loisel, liv. I. tit. 1. regle 34 ; Dolive, actions forenses, part. I. act. 1. & les notes.

Majorité de vingt-cinq ans, voyez Majorité parfaite.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « majorité »

Lat. major, plus grand, aîné ; provenç. majoritat, maioritat ; espagn. mayoridad.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin majoritatem.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « majorité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
majorité maʒɔrite

Citations contenant le mot « majorité »

  • L'avis de la majorité ne peut être que l'expression de l'incompétence. René Guénon, La Crise du monde moderne, Gallimard
  • La volonté, la décision, l'entreprise sortent du petit nombre ; l'assentiment, l'acceptation, de la majorité. C'est aux minorités qu'appartiennent la vertu, l'audace, la puissance et la conception. Charles Maurras, Enquête sur la monarchie, Fayard
  • Ce que les majorités victorieuses ont surtout à redouter, c'est de vouloir toucher à tout à la fois, au risque de tout confondre et de tout compromettre. Léon Gambetta,
  • La majorité des femmes mariées se plaignent de leur mari. La majorite des femmes non mariées se plaignent de ne pas avoir de mari. Donc le problème c'est pas le mari c'est la femme. De Christine van Berchem
  • La majorité a toujours raison, mais la raison a bien rarement la majorité aux élections. De Jean Mistler / Bon Poids
  • Un homme avec Dieu est toujours dans la majorité. De John Knox
  • Les majorités se trompent comme tout le monde. De Arthur Rambeau
  • Nous faisons le plus souvent ce que la majorité attend que nous fassions. De Sinclair Lewis
  • La minorité a ceci de supérieur à la majorité qu'elle comprend un nombre inférieur d'imbéciles. De Léo Campion
  • Une majorité vaut ce que vaut le gouvernement qui la met en mouvement. De Emile de Girardin / Les 52
  • Le bon sens réunit tout d’abord la majorité... mais contre lui. De Alphonse Karr
  • L’histoire a-t-elle noté un seul cas où la majorité aurait eu raison ? De Robert Heinlein
  • La majorité n’a pas le droit d’imposer sa connerie à la minorité. De Georges Wolinski
  • La démocratie, ce n'est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité. De Albert Camus
  • La minorité a quelquefois raison, la majorité a toujours tort. De George Bernard Shaw
  • La majorité des criminels ne sont pas dans les prisons. De Alexis Carrel / L'Homme, cet inconnu
  • La vérité n'est pas toujours conforme à l'opinion de la majorité. De Jean-Paul II
  • L'immense majorité des hommes désire et a une femme à la mode, comme on a un joli cheval. De Stendhal / De l'amour
  • Prise de court par une polémique à l'ampleur inattendue, depuis relayée par plusieurs responsables politiques de l'opposition, la majorité se veut unanime derrière le principe de la présomption d'innocence, "qui a valeur constitutionnelle", a encore rappelé mardi sur RTL le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.  LExpress.fr, La majorité confrontée au "sparadrap" de l'affaire Darmanin - L'Express
  • Des députés des trois groupes de la majorité, LREM, Modem et Agir, remettent ce mardi à Bruno Le Maire une série de propositions pour le futur plan de relance. Ils préconisent une baisse des impôts de production moins rapide que celle prévue par le gouvernement mais veulent déplafonner les heures supplémentaires défiscalisées. Les Echos, Fiscalité : ce que poussent les députés de la majorité pour la relance | Les Echos
  • « Le caractère récent des filières djihadistes syro-irakiennes et de leur traitement judiciaire (près de 600 personnes jugées depuis 2014, dont la majorité est encore en détention) ne permet pas de porter une appréciation pertinente sur le risque de récidive de la part de ces personnes », selon le document. leparisien.fr, Djihadisme : la majorité des Français partis en Afghanistan, Irak ou Bosnie ont récidivé - Le Parisien
  • Après l'opposition, la majorité présidentielle au grand complet s'est réunie mardi 21 juillet dans la capitale Bamako pour se prononcer sur les résultats de la médiation de la Cédéao. Elle approuve les recommandations de l'institution, contrairement à l'opposition qui a néanmoins appelé à une trêve dans la désobéissance civile. RFI, Mali: la majorité présidentielle affiche son soutien au plan de la Cédéao
  • Les Japonais, eux, semblent avoir une idée un peu plus précise de la « solution » à adopter. En tout cas les femmes et les hommes la rue : une grande majorité d’entre eux souhaitent que ces JO, qui devaient avoir lieu fin juillet cette année et ont été différés d’un an en raison de la situation sanitaire, n’aient pas lieu, plébiscitant un nouveau report ou une annulation. Le Monde.fr, Face à l’épidémie de coronavirus, une majorité de Japonais préféreraient ne pas avoir de JO en 2021
  • Mais visiblement, tous les membres de la nouvelle majorité ne sont pas d'accord. Coralie Breuillé Jean, adjointe aux solidarités (et élue sortante de l'ancienne majorité) a reconnu: « Francis Chalard (NDLR: ex-adjoint aux finances) a bien géré la ville pendant douze ans. » Mais Robert Rochaud, le nouvel adjoint aux finances, a une lecture tout à fait différente de la manière de gérer l'argent public: « Nous pouvons dégager moins d'épargne brute et investir davantage en empruntant car nous avons une marge de manoeuvre: la Ville a actuellement une capacité de désendettement de cinq ans, on peut monter jusqu'à douze ans. Nous irons aussi chercher de l'argent auprès de l'État, de la Région de l'Europe... » Déjà élu avant 2014, il prend l'exemple d'un investissement alors réalisé: « Les travaux de remplacement de l'éclairage du parking Hôtel de ville ont coûté 135.000€ et ont généré 65.000€ d'économie par an: l'investissement est rentabilisé en deux ans, et cela génère des économies de fonctionnement par la suite, et permet de dégager des moyens pour une politique sociale plus importante. Quand on a un excédent aussi important, on peut faire une utilisation plus judicieuse de l'argent demandé au contribuable. » Vincent Gatel, adjoint à la ville accueillante, enfonce le clou: « La gestion était trop saine! En douze ans, le résultat net est passé de 10 à 19 millions d'euros, la capacité d'autofinancement d'un montant négatif à 9 millions d'euros, le montant de la dette de 110 à 92 millions avec une capacité de désendettement désormais inférieure à 5 ans. On voit que les ressources ont été insuffisamment mobilisées au service des habitants, tant en fonctionnement qu'en investissement. Le but d'une collectivité n'est pas de jouer à la course à l'épargne mais d'utiliser au mieux ses ressources. Donc merci d'avoir laissé des marges de manoeuvre, nous saurons en profiter mais au service de la collectivité. » François Blanchard s'étonne: « Donc vous nous reprochez d'avoir désendetté la ville?! Léonore Moncond'huy avait dit que votre programme n'engendrerait pas de nouvelles dépenses, mais qu'il y aurait une réorientation des choix... Quels seront ces choix? » Quant à Bouziane Fourka, lui aussi élu sur la liste Claeys, il s'inquiète: « Dans quel état on va retrouver les finances dans six ans? » Centre Presse, Centre Presse : La nouvelle majorité hérite-t-elle d'une gestion « trop saine »?
  • En politique, tout changement de majorité charrie sa période de latence, où un gros travail de fond est mené, souvent dans l’ombre, pour assurer la transition. Encore plus à Marseille, après 25 ans de gestion de Jean-Claude Gaudin (LR), à laquelle ont mis fin Michèle Rubirola (EELV) et le Printemps marseillais (PM) il y a deux semaines. Une première quinzaine intense, faite de multiples rendez-vous pour la nouvelle maire, qui a aussi dû faire un point d’évolution précis sur l’épidémie du coronavirus. www.lamarseillaise.fr, Ville de Marseille : la nouvelle majorité est à pied d’œuvre

Images d'illustration du mot « majorité »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « majorité »

Langue Traduction
Anglais majority
Espagnol mayoria
Italien maggioranza
Allemand mehrheit
Chinois 多数
Arabe أغلبية
Portugais maioria
Russe большинство
Japonais 大多数
Basque gehiengo
Corse maggiuranza
Source : Google Translate API

Synonymes de « majorité »

Source : synonymes de majorité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « majorité »

Partager