Mascarade : définition de mascarade


Mascarade : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MASCARADE, subst. fém.

A. −
1. Divertissement dont les participants sont déguisés et masqués. Le soir il y eut une grande mascarade où, dit-on, il se passa beaucoup d'aventures amoureuses (Barante,Hist. ducs Bourg., t. 1, 1821-24, p.403).Benvenuto Cellini est amoureux de Teresa Balducci, fille du trésorier du pape, et médite de l'enlever en profitant du désordre de la mascarade (Dumesnil,Hist. théâtre lyr.,1953, p.132):
1. C'est le caractère satirique et parodique de ces cortèges de carnaval, héritiers directs des mascarades du moyen âge, issues elles-mêmes des saturnales romaines, qu'il est nécessaire de mettre ici en lumière. Nous en retrouverons l'esprit dans les spectacles de music-hall... Arts et litt.,1935, p.76-14.
HIST. ,,Spectacle en travesti alternant des figures de danse et des récitations de vers galants`` (Giteau 1970). À la fin du règne d'Henri IV et sous Louis XIII, la mascarade se confondit avec le ballet-mascarade, puis avec le ballet à entrées, tout en s'en distinguant par son caractère burlesque (Mus.1976).
P. méton. Vers composés pour une mascarade. Marot a fait des mascarades (Ac.1935).
2. P. méton.
a) Rassemblement, défilé de personnes déguisées et masquées. Ils faisaient partie de la mascarade au milieu de laquelle ils se trouvaient placés (Jouy,Hermite, t. 2, 1812, p.63).J'étais sorti avec mon père, pour voir un peu les mascarades dans les rues (Loti,Rom. enf.,1890, p.134).
b) Déguisement. Il a remué avec joie toute sa mascarade orientale; et le voilà nous costumant et se costumant (Goncourt,Journal,1863, p.1348).Elle mettait le salon à sac, se coiffait d'un abat-jour, essayait mille mascarades (Radiguet,Bal,1923, p.190).
P. ext. Synon. de accoutrement.Son costume d'Arménien [de Rousseau] en fait une cible. Cette mascarade est celle qui excite le plus la malignité des imbéciles (Cocteau,Poés. crit. I,1959, p.305).
B. − Au fig., péj.
1. Comportement hypocrite. Synon. grimace.Tous, nous nous contraignons [à des obsèques ] à une bienséante parade, à une mascarade pieuse (Arnoux,Crimes innoc.,1952, p.47).
2. Situation dérisoire, mise en scène fallacieuse. Synon. farce.Seul il marchait tout nu dans cette mascarade Qu'on appelle la vie (Musset,Rolla,1833, p.7).Jamais conjonctures plus propices à toutes les mascarades sociales. Dix régimes en cinquante ans (Valéry,Variété II,1929, p.109):
2. L'humanité d'Anatole France n'est, au reste, qu'une absurde mascarade, asservie par l'instinct (...). Les hommes qu'il nous peint ne sont guère que des fantoches grimaçants et paillards: en dehors des ivresses rapides de leur égoïsme sensuel, nul sentiment, nulle intelligence ne les éclaire. Massis,Jugements,1923, p.163.
Prononc. et Orth.: [maskaʀad]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1554 ,,divertissement joué par des personnages masqués`` (Melin de Saint-Gelais, Six dames jeunes et petites firent, par commandement de la royne, une mascarade, un soir, estant habillées en sibylles [...] l'an 1554 [titre] ds Œuvres, éd. P. Blanchemain, t. 1, p.167); 2. 1579 ,,réunion, défilé de personnes déguisées et masquées`` (P. Larivey, Le Laquais, Prologue ds Anc. théâtre fr., éd. Viollet le Duc, t.5, p.10); 3. 1690 au fig. «attitude hypocrite, mise en scène trompeuse» (Fur.); 4. id. «personne accoutrée de manière extravagante» (ibid.); 1821 en appos. désigne un vêtement extravagant (Obs. modes, 10 mars, p.111: c'est au reste une création de la rue Vivienne, et qui, un peu mascarade, ne survivra pas aux jours gras). Empr. à l'ital. mascherata (att. aux sens 1 et 2 dep. le xvies., Caro et Tansillo ds Batt.), forme septentr. mascarata, dér. de maschera (masque1*). Fréq. abs. littér.: 140. Bbg. Hope 1971, p.209.

mascarade, -

Mascarade : définition du Wiktionnaire

Nom commun

mascarade \mas.ka.ʁad\ féminin

  1. Déguisement d’une personne qui se masque pour quelque divertissement.
    • Que veut dire ce travestissement, de Bracy ? demanda Fitzurze ; est-ce bien le temps des jeux de Noël et des mascarades, […]. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (Par extension) (Figuré) Simulacre de quelque chose.
    • Parodie de justice ou bien procès de bouffonnerie, comme il était écrit tout récemment dans un des plus grands journaux du monde ! Pourquoi cette mascarade dont je fus victime ? — (Joseph Caillaux, « Discours de Montpellier » in Ma doctrine, 1926)
  3. Troupe de gens déguisés et masqués.
    • Regarder passer une mascarade.
  4. (Histoire) (Musique) Chanson composée pour les comédies-ballets où l’on dansait sous le masque.
    • Marot a fait des mascarades.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mascarade : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MASCARADE. n. f.
Déguisement d'une personne qui se masque pour quelque divertissement. Une amusante, une spirituelle mascarade. Fig., Cette cérémonie fut une véritable mascarade. Il se dit aussi d'une Troupe de gens déguisés et masqués. Regarder passer une mascarade. Il s'est dit, anciennement, des Chansons composées pour les comédies-ballets où l'on dansait sous le masque. Marot a fait des mascarades.

Mascarade : définition du Littré (1872-1877)

MASCARADE (ma-ska-ra-d') s. f.
  • 1Déguisement d'une personne qui se masque. …Oh ! oh ! monsieur notre barbon, Notre législateur, notre homme d'ambassade, Vous êtes, à cet âge, homme de mascarade ! La Fontaine, Petit chien. Il y a tous les soirs des bals, des comédies et des mascardes à Saint-Germain, Sévigné, 111. Ah ! ma bonne, quelle aventure que celle de la mort du roi d'Angleterre, la veille d'une mascarade ! mon marquis, il faut que vous soyez bien malheureux de trouver en votre chemin un événement si extraordinaire, Sévigné, 25 fév. 1685. Bientôt parurent nos nymphes en mascarades, Hamilton, Gramm. 10. Elle avait imaginé une mascarade galante, Hamilton, ib. 7. On fit à la cour une mascarade dans laquelle le roi traînait quatre satyres enchaînés, Voltaire, Mœurs, 75.

    Fig. Chacun a ses mœurs de parade ; Tout est masque et déguisement ; Tout ment : Ce monde n'est que mascarade, Lamotte, l'Amante difficile, vaudev. final.

  • 2Troupe de gens déguisés et masqués. La mascarade est entrée chez lui. Certaines gens font une mascarade Pour vous venir donner une fâcheuse aubade, Molière, l'Étourdi, III, 10.
  • 3Danse exécutée par une troupe de gens masqués. On a dansé une belle mascarade.
  • 4Vers faits pour les personnages qui figurent dans les mascarades. Marot bientôt après fit fleurir les ballades, Tourna des triolets, rima des mascarades, Boileau, Art p. I. Qu'il s'en aille, s'il veut, sur deux tréteaux monté, Amusant le Pont-neuf de ses sornettes fades, Aux laquais assemblés jouer ses mascarades, Boileau, ib. III.

HISTORIQUE

XVIe s. Masquerade, Cotgrave Les festins, les danses, les masquarades, Montaigne, I, 331. Tous ces desguisemens sont vaines mascarades Qui aux portes d'enfer presentent leurs aubades, D'Aubigné, Tragiques, Princes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Mascarade : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

MASCARADE, s. f. (Hist. mod.) troupe de personnes masquées ou déguisées qui vont danser & se divertir sur-tout en tems de carnaval : ce mot vient de l’italien mascarata, & celui-ci de l’arabe mascara, qui signifie raillerie, bouffonnerie.

Je n’ajoute qu’un mot à cet article ; c’est Granacci qui composa le premier & qui fut le premier inventeur des mascarades, où l’on représente des actions héroïques & sérieuses. Le triomphe de Paul Emile lui servit de sujet, & il y acquit beaucoup de réputation. Granacci avoit été éleve de Michel-Ange, & mourut l’an 1543.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mascarade »

Étymologie de mascarade - Littré

Masquer ; ital. mascherata.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de mascarade - Wiktionnaire

De l’italien mascherata, de maschera (« masque »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mascarade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mascarade maskarad play_arrow

Citations contenant le mot « mascarade »

  • Sur les réseaux sociaux, les publications anti-masques se multiplient, à l’image de celui-ci, trouvé sur Facebook : « A tous les cons qui critique ceux qui sont contre le port du masque obligatoire… c’est quoi votre argument pour ça ? Précision : masque non médical et à usage unique. Il est temps que la mascarade cesse ! » Ce charmant message fait écho à la photographie d’un sachet de « masques d’hygiène 3 plis bleus » sur lequel est écrit que « ce produit ne protège pas des contaminations virales et infectieuses ». , Coronavirus : Les arguments des « anti-masques » sont-ils scientifiquement recevables ?
  • « Ce qui m’importe aujourd’hui c’est la santé de mes joueurs, la santé des mes proches et ma santé. Je m’interroge déjà sur la poursuite des entraînements. J’ai l’impression qu’on a oublié qu’il y a un danger alors que le monde amateur n’est pas protégé. Je n’ai plus envie de jouer cette mascarade. Je me pose beaucoup de question vu la situation aujourd’hui début août alors qu’on va reprendre le championnat très vite, le 12 septembre, alors que d’autres championnats auront repris dès fin août. Comment peut-on penser aujourd’hui que la compétition se déroulera sans problème alors que toutes les préparations, y compris celles des professionnels, connaissent des difficultés ? Est-ce que de prendre une douche deviendra instantanément sans danger à partir du 12 septembre alors que ce sera encore un risque le 11 ? Est-ce que l’idée c’est de faire prendre des licences vite à tout le monde tout en pensant qu’on pourrait s’arrêter plus tard ? Malheureusement cela ne fonctionnera pas, je vois beaucoup de parents qui s’interrogent face à la situation et à ses incohérences. » Metro-Sports, Mathieu Cianci (AC Seyssinet) : « Je n'ai plus envie de jouer cette mascarade » - Metro-Sports
  • L'opposition syrienne en exil a qualifié de "mascarade" les élections législatives organisées dimanche dans les zones gouvernementales du pays morcelé par la guerre, un scrutin auquel des millions de réfugiés à l'étranger ne peuvent notamment pas participer. L'Orient-Le Jour, L'opposition en exil dénonce la ''mascarade'' des élections - L'Orient-Le Jour

Images d'illustration du mot « mascarade »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mascarade »

Langue Traduction
Corse maschera
Basque maskarada
Japonais 仮面舞踏会
Russe маскарад
Portugais mascarada
Arabe حفلة تنكرية
Chinois 假面舞会
Allemand maskerade
Italien masquerade
Espagnol mascarada
Anglais masquerade
Source : Google Translate API

Synonymes de « mascarade »

Source : synonymes de mascarade sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires