Chienlit : définition de chienlit


Chienlit : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CHIENLIT, subst.

I.− Subst. masc. ou fém.
A.− Vx, pop. Celui, celle qui défèque au lit.
Rem. Attesté ds DG, Nouv. Lar. ill., Lar. 20e, Rob., Quillet 1965, Lar. Lang. fr.
B.− P. ext., vieilli, fam.
1.
a) Celui, celle qui laisse passer par derrière un morceau de chemise malpropre.
Rem. Attesté ds DG, Nouv. Lar. ill.-Lar. lang. fr.
b) Personne ridiculement accoutrée, grotesque :
1. ... Coupeau dansait et gueulait. Un vrai chienlit de la Courtille, avec sa blouse en lambeaux et ses membres qui battaient l'air; ... Zola, L'Assommoir,1877, p. 782.
c) Personnage répugnant :
2. Parcouru avec dégoût les journaux du matin, relatant le triomphe de Rochefort, qui vient de rentrer à Paris, aux acclamations d'une sale multitude. Paul Adam lui-même applaudit à la victoire du vieux chienlit. Bloy, Journal,1895, p. 169.
3. ... une statue de cette bruyante ganache de Garibaldi s'élevait, évoquant, dans le coin d'un carrefour pacifique, le souvenir d'un chienlit de guerre, ignoble. Huysmans, L'Oblat,t. 1, 1903, p. 135.
2. Personne masquée de carnaval populaire. Au milieu des clameurs du carnaval et des huées des chienlits (E. et J. de Goncourt, Journal,1888, p. 764):
4. On était dans un bastringue de barrière, à la Boule-Noire, en plein mardi gras; des chienlits chantaient une ronde, ... Zola, Nana,1880, p. 1111.
P. méton., rare. Chanson chantée par une personne masquée de carnaval populaire. Psalmodier tous les rhythmes depuis le De Profundis jusqu'à la Chienlit (Hugo, Les Misérables,t. 1, 1862, p. 688).
II.− Subst. fém.
A.− Mascarade désordonnée et gueuse :
5. On en est à la chienlit, monsieur... On en est à la mascarade, au corso carnavalesque. On se déguise en pierrot, en arlequin, colombine ou en grotesque pour échapper à la mort. On se masque... Giono, Le Hussard sur le toit,1951, p. 270.
Au fig. À la chienlit. Cri de dérision (adressé à des personnes masquées courant dans les rues aux jours gras) :
6. − Allons, gamins, respect à un grand homme! fit Lemulquinier. − À la chienlit! crièrent les enfants. Vous êtes des sorciers. Balzac, La Recherche de l'absolu,1834, p. 325.
B.− P. ext., fam. Action, manifestation désordonnée, tumultueuse et répugnante :
7. Cette tourbe de dégénérés, de poissardes et de putains, arriva vers le soir à Versailles (...) Extraordinaire chienlit, avec des corps travestis et débraillés, de soûlardes juchées sur des canons ou à cheval... L. Daudet, Les Lys sanglants,1938, p. 91.
P. méton.
1. Excès, débauche grossière :
8. [Le repas] c'est le seul moment où l'homme soit heureux de vivre. Dieu ne peut s'en froisser, malgré la chienlit du vin − crapula vini − et la turpitude de certains mets nationaux ou plats locaux... Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 196.
2. Profusion désordonnée. Une chienlit d'énormes panneaux réclames installés en diorama de chaque côté [de l'autostrade] (Giono, Voyage en Italie,1953, p. 28).
Rem. La réforme, oui; la chienlit, non. Mot du général de Gaulle au moment des troubles de mai 1968 et qui a popularisé le mot (cf. Gilb. 1971).
Prononc. et Orth. : [ʃjɑ ̃li]. Cf. chiendent. Ac. 1835-1878 : chie-en-lit. Cf. aussi Besch. 1845, Guérin 1892 et Littré qui rappelle l'orth. de Voltaire chiant-lit qu'il juge fautive bien qu'elle reproduise la prononc. correcte. La graph. chie-en-lit est mentionnée à titre hist. ds Rob. et ds Lar. encyclop., ds Dub. et ds Lar. Lang. fr. qui souligne cependant : ,,Certains auteurs restituent l'orthographe étymologique``. DG, Nouv. Lar. ill., Lar. 20eet Quillet 1965 admettent parallèlement chie-en-lit et chienlit. Ac. 1932 donne uniquement chienlit. Étymol. et Hist. 1. 1534 chienlict « celui, celle, qui chie au lit » (Rabelais, Gargantua, éd. Marty-Laveaux, ch. 25, p. 98), qualifié de ,,vx et pop.`` par Lar. Lang. fr.; 1866 pop. (Lar. 19e: Chie-en-lit. Bout de chemise malpropre qui sort par la fente postérieure de la culotte d'un enfant); 2. a) 1740 « masque de carnaval » (Ac., s.v. chier); d'où 1830, 11 nov. à la chianlit (Balzac, Œuvres diverses, La Reconnaissance du gamin [La Caricature], éd. M. Bouteron et H. Longnon, t. 2, p. 195); b) 1862 « air de carnaval » d'où « le carnaval lui-même » (synon. de désordre et de débauche) (Hugo, loc. cit.). Composé de la forme verbale chie (chier*), de en* et de lit*. Fréq. abs. littér. : 41.

Chienlit : définition du Wiktionnaire

Nom commun

chienlit \ʃjɑ̃.li\ masculin ou féminin

  1. (Populaire) Masque qui parcourt les rues en temps de carnaval.
    • C'est un chienlit.
  2. (Par extension) Personne ridiculement accoutrée.
    • Des chienlits chantaient une ronde, qu’ils accompagnaient au refrain en tapant des talons. — (Émile Zola, Nana, 1881)
    • Les budgets de la marine et de la guerre vident impitoyablement l’escarcelle du pauvre afin que des amiraux, des maréchaux, des colonels, des ministres, empanachés et ridicules, fassent tonner les salves et, sous les drapeaux ondoyants, promènent leurs costumes de foire, leurs uniformes de bureaucrates homicides, leur chienlit de croquemitaines édentés. — (Laurent Tailhade, Discours pour la Paix, Lettre aux conscrits, L’Idée libre, 1928, p. 21-30)
  3. (Familier) Pagaille, le désordre public.
    • Tandis que nous allons en chienlit avec les traînassements d’une horde de charcutiers, je rêve à l’allure idéale d’hommes libres transfigurés par la musique. — (Paul Guth, Les sept trompettes, 1948, Le Livre de Poche, 1971, p. 51)
    • La réforme oui, la chienlit non ! — (Charles de Gaulle, le 19 mai 1968)
    • Quand de Gaulle réapparu – où était-il ? on l’espérait parti définitivement – a parlé de « chienlit » d’une bouche tordue de dégoût, sans savoir le sens on a perçu tout le dédain aristocratique que lui inspirait la révolte, réduite à un mot qui charriait l’excrément et la copulation, le grouillement animal et l’échappée d’instincts. — (Annie Ernaux, Les années, Gallimard, 2008, collection Folio, pages 108-109.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Chienlit : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHIENLIT. n. des deux genres
. Terme populaire par lequel on désigne les Masques qui parcourent les rues en temps de carnaval. C'est un chienlit. C'est une chienlit. Il s'emploie comme interjection. À la chienlit! Par extension, il désigne une Personne ridiculement accoutrée.

Étymologie de « chienlit »

Étymologie de chienlit - Wiktionnaire

(XVIe siècle) Déformation de chie-en-lit — (chienlit, Centre de ressources textuelles et lexicales).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chienlit »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chienlit ʃjɑ̃li play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « chienlit »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chienlit »

  • « Depuis 14 mois, la chienlit est installée », a pourfendu Michel Vaspart, reprenant sans ciller le célèbre mot du Général De Gaulle à propos des événements de mai 1968. Et de dresser une longue liste des gens en colère, des Gilets jaunes aux différents secteurs en grève depuis de longues semaines (transports, hôpitaux, ports, « avocats, enseignants, policiers, pompiers »)… «Ajoutons à cela une réforme des retraites traitée avec un incroyable amateurisme », poursuit-il avant de conclure sur la « grande arrogance » et la « cacophonie anxiogène » de la majorité LREM. « Quand comptez-vous ramener la confiance et la sérénité dans notre pays ? », demande-t-il enfin à Édouard Philippe. Le Telegramme, Face au Premier ministre, le sénateur Michel Vaspart parle de « chienlit » [Vidéo] - Dinan - Le Télégramme
  • "La réforme, oui ! La chienlit, non !". Cette fameuse phrase aurait été prononcée le 19 mai 1968 par le général de Gaulle, en ouverture du conseil des ministres. Une réflexion rapportée par le chef du gouvernement d'alors, Georges Pompidou. Sitôt médiatisée, cette expression méconnue du grand public fait jaser. Commentée, raillée, détournée, la petite phrase suscite colère ou ricanement. Mais que signifie vraiment le mot chienlit ? Le Telegramme, Expression. D'où vient le mot "chienlit" ? - LeTelegramme Soir
  • Après la manifestation illégale contre les violences policières à Paris, le gouvernement a parlé d’apaisement. Pourquoi ces mots ? Parce que nous ne pouvons pas ouvrir un nouveau front de contestation. Parce qu’après les "gilets jaunes", après les grèves contre la réforme des retraites, après le Covid-19, le pays a déjà assez souffert de la chienlit en moins de trois ans. Il serait pas mal que le quinquennat ne se résume pas à une suite de crise. Que le gouvernement en soit à l’origine ou pas.  RTL.fr, Violences policières : pourquoi le gouvernement joue l'apaisement
  • Une belle "bouffe", pour "L'union de la Gauche".... ont-ils enfin compris, ainsi que ceux de Lézignan, qu'avec eux au "pouvoir", c'est la chienlit ? midilibre.fr, Municipales 2020 : Didier Mouly réélu maire de Narbonne - midilibre.fr
  • Eric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes, à propos des violences à Dijon : «On ne peut pas laisser prospérer cette guerre des gangs (…) une chienlit qui se généralise» #LaMatinale pic.twitter.com/VtVtemATKI Nice-Matin, Violences: Eric Ciotti compare "les rues de Dijon" à "celles du Kosovo" - Nice-Matin
  • Sa rivalité avec Lachaud, son ancien et lointain camarade de jeu, a fait un mal fou à la ville de Nîmes. Son acharnement, l’antipathie qu'il a toujours manifestée aux vrais patriotes et autres souverainistes, le discréditent à mes yeux. Sa personnalité et son manque de courage ont fait qu'au fil des décennies la ville de Nîmes est devenue ingérable, l'insécurité y est manifeste, le plan de circulation fait en dépit du bon sens, sont autant de handicaps pour l'économie locale ... le manque d'imagination municipale sont autant de fardeaux. L'absence de réseau de bus gratuits couplés avec des parkings aux entrées de la ville et d'autres mesures incitatives, ont tué le commerce de ville et laissé place nette pour les trafics divers qui se répandent comme la chienlit dans le centre, boulevard Gambetta etc ... La chienlit va encore se répandre, l'insécurité exploser,... Avignon, Nîmes, Montpellier, Marseille ... Le Midi perd son âme ! Tristes résultats. Un point positif : il a chanté la Marseillaise et non l'internationale mais sera-ce suffisant ? midilibre.fr, Nîmes : Jean-Paul Fournier se projette déjà sur la présidence de l’Agglo - midilibre.fr
  • La convergence du désordre et de la chienlit aussi, un terme cher au Général de Gaulle dont nous nous apprêtons à célébrer l’appel du 18 juin demain. Opinion Internationale, Notre appel du 18 juin : halte à la chienlit ! L’édito de Michel Taube - Opinion Internationale
  • La réforme oui, la chienlit non ! De Charles de Gaulle / Mai 1968

Traductions du mot « chienlit »

Langue Traduction
Italien caos
Anglais havoc
Source : Google Translate API

Synonymes de « chienlit »

Source : synonymes de chienlit sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires