Travesti : définition de travesti


Travesti : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TRAVESTI, -IE, part. passé, adj. et subst.

I. − Part. passé de travestir*.
II. − Adjectif
A. −
1. [En parlant d'une pers.] Qui est déguisé, a revêtu l'habit d'une autre condition, d'un autre âge, de l'autre sexe. Elle jeta sur ses vêtements royaux un costume de recluse, et marcha ainsi travestie vers le sanctuaire, où saint Médard était assis (Thierry, Récits mérov., t. 2, 1840, p. 253).
2. En partic. [Corresp. à travestir A 2] Qui est déguisé pour une fête, un bal, un rôle de théâtre. Le jeune Maupassant fait représenter une pièce obscène de sa composition, intitulée Feuille de rose et jouée par lui et ses amis. C'est lugubre, ces jeunes hommes travestis en femmes, avec la peinture sur leurs maillots d'un large sexe entrebâillé (Goncourt, Journal, 1877, p. 1189).Un danseur déguisé en pastoureau saute et se trémousse pour plaire à une jeune demoiselle également travestie en bergère (Faral, Vie temps st Louis, 1942, p. 212).
[P. méton.]
Bal travesti. Bal dont les participants sont costumés. Une duchesse « n'avait pas à se rendre au bal travesti de ce nouveau ministre » (Proust, Guermantes 1, 1920, p. 476).
Rôle travesti. Rôle joué par un acteur qui se travestit. (Dict. xixeet xxes.). Empl. subst. masc. Celle-ci, jolie femme et chanteuse de talent, mais comédienne médiocre, ne donnait pas à son rôle le relief désirable (...). Ce n'était plus qu'un travesti gracieux mais banal, et les hauts faits du petit prince amoureux et bravache ne portaient guère sur le public (L. Schneider, Maîtres opérette fr., 1924, p. 185).
B. − [En parlant d'un inanimé] Dont le caractère est déformé, dénaturé. Cette joie méchante qu'ils mettaient à insulter ses pensées odieusement travesties, à les fouler aux pieds, à le tuer sous le ridicule, comment était-ce possible? (Rolland, J.-Chr., Révolte, 1907, p. 507).
C. − Vx, LITT. Qui est transposé en vers burlesques. Virgile travesti. La Henriade travestie (Ac. 1835-1935).
III. − Substantif
A. − Acteur qui se travestit pour jouer un rôle du sexe opposé. Chérubin est un page. Seul le travesti peut donner le page (Léautaud, Théâtre M. Boissard, 1943, p. 355).
P. méton. Déguisement, notamment pour un bal ou une fête. Synon. travestissement.Il avait mis un travesti pour aller à ce bal (Ac.1935).Le masque, le travesti fait partie du corps, au lieu d'être un accessoire fabriqué (Jeux et sports, 1967, p. 166).
B. − Homosexuel inverti qui s'habille, se maquille comme une femme, qui présente des caractères féminins très marqués notamment à la suite d'un traitement hormonal. Synon. fam. travelo (infra rem.).Il commande alors, par correspondance, des vêtements féminins et fréquente, ainsi vêtu, les boîtes de travestis de Montpellier, pour comprendre bien vite qu'un monde le sépare de ces hommes habillés en femme (Le Monde, 21 déc. 1983, p. 13, col. 5).
REM.
Travelo, subst. masc.,fam., synon. de travesti (supra III B).Éric est un travesti, un « travelo », comme on dit. Un an d'un traitement médical bien spécial, pratiqué par un médecin d'une criminelle complaisance, en a fait cet être hybride, singulier (Le Point, 23 févr. 1976, p. 80, col. 1).
Prononc. et Orth.: [tʀavεsti]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1543 part. passé transvesti « déguisé » (travestir*); 1580 travesti (ibid.); 2. 1859 bal travesti « bal dont les participants sont déguisés » (Ponson du Terr., Rocambole, t. 1, p. 57). B. 1. 1831 subst. « rôle d'homme joué par une femme, ou inversement » (Kock, Cocu, p. 18); 2. 1884 « costume masculin porté par une femme, ou inversement; personne qui porte ce costume » (Péladan, Vice supr., p. 114: Le nombre de travestis [dans un bal costumé] étonna Mérodack. Toutes les femmes minces de taille étaient en pages, en petits ducs, en Déjazet); 3. 1913 psychopathol. (Th. Varlet, in Les Bandeaux d'or, nos25-26, p. 176 ds Quem. DDL t. 30, s.v. bardachisme). Part. passé adj. et subst. de travestir*. Fréq. abs. littér.: 148. Bbg. Blois (J.). Les Néol. dans l'hebdomadaire L'Express... Néol. Marche. 1980, no18, p. 140 (s.v. travelo). − Hotier Cirque 1973 [1972] p. 130. − Quem. DDL t. 23 (s.v. travelo), 29.

Travesti : définition du Wiktionnaire

Adjectif

travesti \tʁa.vɛs.ti\

  1. Déguisé.
    • Il paraît ici un personnage travesti en ambassadeur de Perse, qui se joue insolemment des deux plus grands rois du monde. — (Montesquieu, Lettres persanes, 91)
  2. Qui a pris un vêtement lequel n'est pas du sexe ou de la condition.
    • On dit d'une personne qui est au bal qu'elle est déguisée ; et d'un magistrat habillé en homme d'épée, qu'il est travesti.
    • M'offrant aux yeux de don Louis, tantôt travestie en homme, tantôt sous mes habits naturels. — (Lesage, Gil Blas)
  3. Où l'on se déguise.
    • (Théâtre) Rôle travesti, rôle où l’acteur est travesti.
    • Bal travesti, bal où l’on porte des travestissements.
    • Il y avait bal travesti, chez les Saccard, le jeudi de la mi-carême. — (Émile Zola, La Curée, 1871)

Nom commun

travesti \tʁa.vɛs.ti\ masculin

  1. Personne travestie, quel que soit son genre.
    • Éric est un travesti, un « travelo », comme on dit. Un an d'un traitement médical bien spécial, pratiqué par un médecin d'une criminelle complaisance, en a fait cet être hybride, singulier. — (Le Point, 23 février 1976)
    • Timoléon ne mentionne pas les katoï, les travestis qui se produisaient dans des épisodes du Ramakien, version siamoise du Râmâyana. — (Dirk Van der Cruysse, L'abbé de Choisy : Androgyne et mandarin, Éditions Fayard, 1995)
    • Avais-je couché avec le travesti latino ? M'avait-il/elle sucé la queue pendant que j'étais dans le coaltar ? En étais-je réellement arrivé là : capable de n'importe quoi, totalement irrécupérable ? — (Dan Fante, Régime sec, 13e Note Editions, 2009)
  2. (Vieilli) Travestissement.
    • Il avait mis un travesti pour aller à ce bal.

Forme de verbe

travesti \tʁa.vɛs.ti\

  1. Participe passé masculin singulier de travestir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Travesti : définition du Littré (1872-1877)

TRAVESTI (tra-vè-sti, stie) part. passé de travestir
  • 1Qui a pris un vêtement lequel n'est pas du sexe ou de la condition. Les prêtres et les religieux, zélés et infatigables pasteurs de ce troupeau affligé, qui vivaient en Angleterre pauvres, errants, travestis, Bossuet, Reine d'Anglet. M'offrant aux yeux de don Louis, tantôt travestie en homme, tantôt sous mes habits naturels…, Lesage, Gil Blas, IV, 3. Il paraît ici un personnage travesti en ambassadeur de Perse, qui se joue insolemment des deux plus grands rois du monde, Montesquieu, Lett. pers. 91. On dit d'une personne qui est au bal qu'elle est déguisée ; et d'un magistrat habillé en nomme d'épée, qu'il est travesti, D'Alembert, Œuv. t. III, p. 301.

    Au théâtre, rôles travestis, rôles où l'acteur se travestit.

    Fig. Apollon travesti devint un Tabarin, Boileau, Art p. I. Et j'admirais l'orgueil en vertu travesti, Rousseau J.-B. Odes, III, 9.

    Substantivement. Nos deux travesties se trouvèrent en leurs nouveaux accoutrements, comme si Psyché n'eût fait toute sa vie autre chose qu'être bergère, et la bergère qu'être princesse, La Fontaine, Psyché, II, p. 142.

  • 2Traduit, arrangé d'une façon burlesque. L'Énéide travestie de Scarron.
  • 3 S. m. Travesti, variété de tulipe.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Travesti : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

TRAVESTI, (Belles-lettres.) participe du verbe réciproque se travestir, qui signifie se déguiser & se mettre en habit de masque. Quelques-uns des derniers auteurs anglois ont introduit ce terme dans la poésie à l’imitation des François.

Travesti se dit aussi d’un auteur que l’on a défiguré en le traduisant dans un style burlesque, & different du sien, de-sorte que l’on a de la peine à le reconnoître. Voyez Parodie.

Jean-Baptiste Lalli a travesti Virgile, c’est-à-dire, qu’il l’a traduit en vers italiens burlesques ; Scarron a fait la même chose en françois ; & Cotton & Philips, en anglois. Voyez Burlesque.

Castalion & le P. Berruyer ont été accusés d’avoir travesti la bible, pour avoir donné à leur version un air & un style différent de son original.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « travesti »

Étymologie de travesti - Wiktionnaire

Participe passé adjectivé et substantivé de travestir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « travesti »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
travesti travɛsti play_arrow

Citations contenant le mot « travesti »

  • Un travesti et cinq complices ont été arrêtés cette semaine à Villeurbanne et Marseille pour avoir volé des personnes âgées. Lyonmag.com, Un travesti interpellé pour avoir volé des personnes âgées
  • Une certaine tolérance existe néanmoins dans les grandes métropoles, en particulier à Shanghai (est), où ces dernières années les spectacles de travestis percent en toute discrétion. Le Journal de Montréal, À Shanghai, les travestis défient sur scène la pression sociale | JDM
  • L’œuvre, présentée voici 160 ans aujourd’hui, remporte un franc succès qu’il ne retrouvera malheureusement jamais, en particulier lors de sa reprise en France. C’est fort injuste car voilà bien une œuvre délicate, délicieuse et brillante dans une période où Gounod, jeune quarantenaire, parvient au sommet de ses moyens. Voici quelques années, l’équipe d’Opera Rara enregistre, sous la direction de sir Mark Elder, cette œuvre dont on présente souvent l’un des principaux tubes comme étant l’air très misogyne de Mazet – rôle travesti et donc chanté par une femme – sur… les femmes précisément. Mais, d’un naturel prudent et aussi pour changer un peu, je vous propose plutôt le grand hommage à l’art culinaire, chanté ici par un Laurent Naouri jubilatoire : « Le grand art de cuisine ». Bon appétit ! , Un jour, une création : 3 août 1860, Gounod met une colombe au menu des estivants | Forum Opéra
  • Dans le sud-ouest du Mexique, les "muxes" représentent 6% de la population. Ce sont des hommes qui s'habillent en femmes et qui ont adopté tous les codes de la féminité. Comme Sergio, Sofia, Queta ou Mistica, cette communauté homosexuelle et travestie est très bien acceptée dans ce pays, pourtant catholique pratiquant. Ces hommes-femmes se définissent comme un troisième sexe. Cet extrait vidéo est issu du replay de Sept à Huit, émission d’information et de reportages hebdomadaire diffusée sur TF1 et présentée par Harry Roselmack. 7 à 8 propose 3 à 4 reportages sur l’actualité du moment : politique, faits divers, société ou encore évènements internationaux. LCI, À la rencontre des "muxes" au Mexique | LCI
  • L’auteur-compositeur-interprète Assaf Amdursky, qui a récemment participé régulièrement aux manifestations contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu, a présenté mercredi ses excuses à la communauté LGBTQ pour avoir déclaré hier que le Premier ministre est « un travesti qui se teint les cheveux en violet ». The Times of Israël, Un chanteur s'excuse auprès des LGBTQ d'avoir traité Netanyahu de "travesti" | The Times of Israël
  • Amoureux de la Bretagne, il réside à Brest entre deux campagnes et y prend sa retraite. Il décède de maladie dans cette ville en 1848. Fréminville est un original, royaliste et légitimiste. Dès l’adolescence il s’intéresse à la nature, il suit les cours de Lamarck et Brongniart au Muséum d’histoire naturelle. Il manque de mourir de la fièvre jaune à Saint-Domingue, navigue en mer Glaciale, en mer Baltique, aux Caraïbes… C’est là qu’il rencontre Caroline et vit une tragique histoire d’amour qui bouleversera sa vie. À son retour en France, il paraîtra régulièrement en public habillé en femme. Écrivain prolixe et érudit, il fait l’éloge du costume féminin et produit de nombreux ouvrages sur la navigation, l’histoire du Moyen Âge et les « antiquités » de Bretagne. Fréminville est encore cité aujourd’hui, pour ses observations archéologiques. Celtomane, romantique, naturaliste, « antiquaire », franc-maçon, marin et chouan à l’occasion, il laisse dans la mémoire des Brestois, qui l’acceptent tel qu’il est, l’image d’un travesti savant, et d’un Templier d’un autre âge. 7seizh.info, Le Chevalier de Fréminville - marin, savant et travesti. - 7seizh.info
  • Au pays des travestis, les rois sont reines. De Philippe Geluck / Ma langue au chat
  • Longtemps les centristes furent des politiciens de droite travestis, les gaullistes des conservateurs travestis et les socialistes des centristes travestis. De Jean-François Kahn / Dictionnaire Incorrect
  • La France est un travesti. Ceux qui gouvernent ne sont pas visibles et ceux qui sont visibles ne gouvernent pas. De Marcel Jullian / Courte supplique au roi pour le bon usage des énarques

Images d'illustration du mot « travesti »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « travesti »

Langue Traduction
Corse travesti
Basque trabesti
Japonais 女装
Russe трансвестит
Portugais travesti
Arabe متخنث
Chinois 易装癖者
Allemand transvestit
Italien travestito
Espagnol travestido
Anglais transvestite
Source : Google Translate API

Synonymes de « travesti »

Source : synonymes de travesti sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « travesti »


Mots similaires