Mômerie : définition de mômerie

chevron_left
chevron_right

Mômerie : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MOMERIE, subst. fém.

A. − Vieilli ou littér.
1. Mascarade, danse bouffonne. J'entends tambouriner. Je crois que c'est la petite Smeralda qui fait ses momeries avec sa chèvre (Hugo,N.-D. Paris, 1832, p.245).
2. Chose concertée pour faire rire, jeu joué pour tromper quelqu'un par plaisanterie. C'est une plaisante momerie (Ac.1798-1878).
B. − Usuel.
1. Affectation outrée et hypocrite de sentiments que l'on n'éprouve pas. La mômerie de Camille jouant soudain les bons époux éplorés, les vieux compagnons de route, ne le faisait pas douter de moi (Drieu La Roch.,Rêv. bourg., 1937, p.334):
. Mais que vous fait cela, vous, messieurs les jurés? Vous n'êtes pas de la cour, j'imagine. Étrangers à ses momeries, vous devez vouloir dans vos familles la véritable honnêteté, non pas un jargon, des manières. Courier,Pamphlets pol., Procès, 1821, p.130.
2. Pratique religieuse ridicule ou feinte; bigoterie qui s'attache à des pratiques outrées, superstitieuses. Il était religieux par devoir, mais sans fanatisme et sans faiblesses comme sans momerie (Senancour,Obermann, t.1, 1840, p.203).J'ai une religion, ma religion, et même j'en ai plus qu'eux tous, avec leurs momeries et leurs jongleries! (Flaub.,MmeBovary, t.1, 1857, p.88).
Prononc. et Orth.: [momʀi]. Att. ds Ac. dep. 1694. Rob.: ,,L'orthographe mômerie (par confusion avec môme) se rencontre assez fréquemment``. Docum.: mô- (Drieu La Roch., loc. cit.; Goncourt, Journal, 1883, p.266; Duhamel, Confess. min., 1920, p.266). Étymol. et Hist. 1. Ca 1440 mommerie «mascarade, divertissement dansé» (Amant rendu cordelier..., éd. A. de Montaiglon, CCVIII, 1659); 2.a) 1566 «pratiques religieuses jugées ridicules» (H. Estienne, Apologie pour Hérodote, chap.XXXVII, éd. P. Ristelhuber, t.2, p.274); b) 1673 momerie «bigoterie, affectation de pratiques religieuses» (Th. Corneille, Don Juan, VII, 2 ds Dub.-Lag.); c) 1824 en Suisse rom. «piété outrée ou affectée; dissidence des conventicules piétistes, des sectes ou des Églises séparées de l'État; ensemble des mômiers» (Ch.Bovet, Voy. Chine ds Pierreh.); 3. 1574 mommerie fig. «mascarade, comédie» (Jodelle, Contre les ministres de la nouvelle opinion ds Œuvres, éd. Ch. Marty-Laveaux, t.2, p.142); 4. 1671 «hypocrisie, affectation de sentiments que l'on n'éprouve pas» (Pomey). Orig. incertaine. Soit dér. au moyen du suff. -erie* de l'a. fr. et m. fr. mommer, momer «se masquer, faire des mascarades» (1263 ds Gdf.), prob. mot d'orig. expressive imitant les sons sourds et déformés que faisaient entendre les personnages masqués (Bl.-W.; FEW t.6, 3, pp.62-63, s.v. momm-); soit issu de l'a. fr. et m. fr. mahumerie, mahom(m)erie (dér. au moyen du suff. -erie* de Mahomet, nom du prophète de l'Islam, v. FEW t.19, pp.112-113), «mosquée» (ca 1100, Roland, éd. J.Bédier, 3662), «p.ext., temple païen; pratique religieuse des musulmans; p. ext., pratique superstitieuse, idolâtrie» (hyp. de Du Cange, s.v. Mahum, mentionnée ds Fur. 1690, Trév. et Littré, reprise par J. P. Tusseau ds Romania, t.96, pp.547-552). Fréq. abs. littér.: 34. Bbg. Quem. DDL t.1.

Mômerie : définition du Wiktionnaire

Nom commun

mômerie féminin

  1. Variante de momerie.
    • « Qu'est-ce que je vais chercher, songea-t-il. Des mômeries ! » — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mômerie : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MOMERIE. n. f.
Mascarade. Dans ce sens, il est vieux. Son usage le plus ordinaire est au figuré, où il se prend pour Affectation ridicule d'un sentiment qu'on n'a pas. Cet héritier se montre fort affligé de la mort de son parent; mais c'est une momerie, une pure momerie, ce n'est que momerie, c'est pure momerie. Il s'est tiré d'affaire par quelques momeries. Il signifie encore Cérémonie bizarre, ridicule. Les cérémonies religieuses de cette peuplade se réduisent à de vagues momeries.

Phonétique du mot « mômerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mômerie momœri play_arrow

Citations contenant le mot « mômerie »

  • Après une semaine à faire des cartons, réinstaller tout le matériel et obtenir le feu vert de la Protection maternelle et infantile (PMI), la «mômerie» rouvrira ses portes demain dans les anciens locaux de Moissac animation jeunes (Maj), 23 boulevard Sainte-Blanche. «Ce déménagement sera temporaire le temps des travaux sur le site du jardin Firmin Bouisset, assure Marie Castro, adjointe au maire en charge des affaires sociales. Les locaux qui hébergeaient jusqu’alors le relais assistantes maternelles, la ludothèque-joujouthèque et le lieu d’accueil enfants-parents étaient très anciens. Datant des années 70, ils présentaient un mauvais diagnostique énergétique et n’étaient pas accessibles pour les personnes à mobilité réduite.» ladepeche.fr, Moissac. La «mômerie» déménage dans les anciens locaux de Maj - ladepeche.fr

Traductions du mot « mômerie »

Langue Traduction
Corse mummia
Basque mummery
Japonais ミイラ
Russe маскарад
Portugais múmia
Arabe مومياء
Chinois 妈妈
Allemand mummenschanz
Italien pantomima
Espagnol mascarada
Anglais mummery
Source : Google Translate API

Synonymes de « mômerie »

Source : synonymes de mômerie sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires