La langue française

Glissade

Sommaire

  • Définitions du mot glissade
  • Étymologie de « glissade »
  • Phonétique de « glissade »
  • Évolution historique de l’usage du mot « glissade »
  • Citations contenant le mot « glissade »
  • Images d'illustration du mot « glissade »
  • Traductions du mot « glissade »
  • Synonymes de « glissade »

Définitions du mot « glissade »

Trésor de la Langue Française informatisé

GLISSADE, subst. fém.

Action de glisser; résultat de cette action. Il fit une glissade et tomba (Ac.). Les flaques d'eau, d'huiles ou d'autres liquides provoquent des glissades et des chutes : les recouvrir de sciure de bois, de sable ou de cendres (Brunerie, Industr. alim.,1949, p. 235).
Au fig., vieilli. [Le plus souvent en parlant d'une femme] Écart de conduite, faute. Dans la crainte que son tempérament ne l'entraînât à quelque glissade, le conseiller avait ordonné que « mademoiselle » ne sortît jamais sans sa mère (Bruant1901, p. 220).
En partic. Action de se lancer sur une surface lisse, notamment sur la glace, en se tenant en équilibre; résultat de cette action. Pardi! est-ce que ça peut rester en place! Il sera allé faire des glissades sur le boulevard, avec des vauriens de son âge (Kock, Compagn. Truffe,1861, p. 177).Elle s'élança vers Bernard d'une longue glissade joyeuse (Gyp, Pas jalouse,1893, p. 145).Attristée, je m'en vais à petits pas − pour résister à une envie de glissades sur le parquet poli (Colette, Cl. ménage,1902, p. 118).
P. méton. Synon. de glissoire (Dict. xixeet xxes.).
Spécialement
CHORÉGR. ,,Mouvement exécuté au ras du sol qui facilite l'enchaînement des différents pas`` (Giteau 1970). La glissade se fait en avant, en arrière ou de côté (Meunier, Danse class.,1931, p. 200).
AVIAT. [En parlant d'un avion à hélices] Mouvement, obtenu par la conjugaison des commandes, qui permet, en descendant sur l'aile, de raccourcir la trajectoire :
Magnin proteste frénétiquement des moustaches, dans le fracas du moteur et la lumière blanche : le phare suivra le piqué de l'avion. Il montre, de la main aussi, la glissade sur l'aile, suivie d'un virage. Malraux, Espoir,1937, p. 664.
Prononc. et Orth. : [glisad]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1553 « action de glisser; mouvement que l'on fait en glissant » (Ronsard, Les Isles fortunées, 29 ds Œuvres complètes, éd. P. Laumonier, t. 5, p. 177); en partic. 1690 sur la glace (Fur.); 2. 1725 chorégr. (J.-Ph. Rameau, Le Maître à danser, p. 137); 3. 1829 « surface unie où l'on s'amuse à glisser » (Boiste). Dér. de glisser*; suff. -ade*. Fréq. abs. littér. : 57. Bbg. Quem. DDL t. 2, 16.

glissade, -

Wiktionnaire

Nom commun

glissade \ɡli.sad\ féminin

  1. Action de glisser involontairement ; effet qui en résulte.
    • N’ayez pas de distraction et comptez, en cas de glissade, sur vos mains plus que sur vos pieds. — (George Sand, La Confession d’une jeune fille, L. Toinon, 1865, tome 2, page 66)
    • Dans son trouble, il prit un tel élan qu’une glissade l’amena jusqu’au trou du souffleur et que, sans un heureux rétablissement, il serait tombé au plein milieu de l’orchestre. — (Albert Vanloo, Sur le plateau, souvenirs d’un librettiste, Librairie Ollendorf, 1913, chap. 11)
    • La glissade de Bertara était visible sur la terre jaune humide, et, en bas, on voyait distinctement les traînées de ses mains et la trace de ses ongles incrustés dans le sol, dans les efforts qu’il avait dû faire pour arrêter sa chute. — (Jules Mary, La Marquise Gabrielle, J. Rouff, 1914, page 221)
  2. Action de s’élancer sur une surface lisse ; jeu auquel on s’amuse ainsi.
    • Une glissade en « toboggan » ne s’oublie plus : c’est l’enivrement des espaces que l’on sent se dérober sous soi ; la sensation, pendant une minute, de la fuite irrévocable par delà les limites du connu... — (Sylva Clapin, Le Canada : la France transatlantique, E. Plon, Nourrit et Cie, 1885, page 118)
    • Elle se surprit esquissant une glissade, sur un petit coin de glace bleue. — (André Maurois, Ni ange, ni bête, Grasset, 1919, 2e partie, chap. 7)
    • Le reste de la place était couvert de petits pavés luisants, sur lesquels les enfants, sautant du tram, s’élançaient en de longues glissades vers la rue Bab-Azoun qui les menait en cinq minutes au lycée. — (Albert Camus, Le Premier Homme, Gallimard, 1994, page 197)
  3. (Par extension) Pente glissante  ; glissoire.
    • Deux grosses roches émergeaient du milieu de cette glissade, et des pins arrachés formaient de périlleux barrages contre lesquels l’écume se déchirait en réseau de dentelle. — (Léo Claretie, Vallée fumante, A. Mame et fils, 1900, p. 176)
    • […] on avait établi, dans toutes les rues en pente avoisinant l’école, de superbes glissades. […] Mais la plus belle était celle de devant la cour où, selon une coutume immémoriale, on allait « luger » à toutes les sorties. — (Louis Pergaud, Deux Veinards, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  4. (Figuré) Laisser-aller, relâchement, succession de fautes qui conduit à la chute.
    • On voit aussi l’indigne imprévoyance des gens d’en haut, leur affreuse glissade en plein abîme, et leur air effaré, leur fausse audace de peureux qui tremblotent en fredonnant. — (Jules Michelet, Histoire de France : Louis XV, tome quinzième, Ernest Flammarion, Paris, 1893, p. 308)
    • Nos systèmes de retraites actuels pavent de bonnes intentions un enfer, la glissade vers la société grisonnante, vers le ralentissement économique, vers l’impasse. — (David Cosandey, La Faillite coupable des retraites. : comment nos assurances vieillesse font chuter la natalité, Harmattan, 2003, page 174)
    • Seul l’euro nous protège, pour un moment encore, d’une glissade vers l’abîme — (Jacques Attali, « Soyons sérieux ! » dans L’Express, 27 avril 2011)
  5. (Danse) Pas de danse que l’on fait en glissant [1].
    • Oh ! vous appelez cela danser : faire trois pas en avant, avec les pieds en dedans, le corps penché et les épaules arrondies ; puis hasarder une glissade à droite sans quitter terre, et comme si vous étiez fixée au parquet ; puis, peu satisfaite de ce que vous trouvez à droite, essayer à gauche une glissade parallèle ; puis, n’ayant pu encore trouver ce que vous semblez chercher, vous décider tout à coup à traverser pour aller voir ce qui se passe en face de vous ; là, recommencer le même manège, un pas à droite, un pas à gauche, le même, toujours le même ; car, si vous faisiez un pas différent, on vous prendrait pour une femme de quarante ans. — (Delphine de Girardin, Œuvres complètes, tome 4, Lettres parisiennes : 1836-1840, H. Plon, 1861, page 61, 8 février 1837)
  6. (Aéronautique) Manœuvre d’accélération en descente.
    • D’une brusque glissade sur l’aile, l’aéroplane échappait au tir des mitrailleuses boches. — (Arnould Galopin, Les Aventures d’un apprenti parisien : le tour du monde en hydroaéroplane, A. Michel, 1928, page 1572)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GLISSADE. n. f.
Action de glisser involontairement, mouvement que l'on fait en glissant. Faire une glissade. Il fit une glissade et tomba. Il se dit aussi d'un Amusement d'enfants qui consiste à se lancer, à glisser sur la glace. Il s'échauffa en faisant des glissades.

Littré (1872-1877)

GLISSADE (gli-sa-d') s. f.
  • 1Action de glisser. Il fit une glissade et tomba. Il commençait à se débiter que cet accident était arrivé par un effort qu'il [le duc de Berry] avait fait à la chasse en retenant son cheval qui avait fait une grande glissade, Saint-Simon, 356, 194.
  • 2Jeu d'enfant qui consiste à se lancer sur une surface de glace qu'on a frayée, et à la parcourir en tenant le corps debout.

    L'endroit même de la glace ainsi frayée, nommé plus exactement glissoire.

  • 3 Fig. Faux pas, manquement dans la conduite. Rodrigue suit ici son devoir sans rien relâcher de sa passion ; Chimène fait la même chose à son tour, sans laisser ébranler son dessein par la douleur où elle se voit abîmée ; et, si la présence de son amant lui fait faire quelque faux pas, c'est une glissade dont elle se relève à l'heure même, Corneille, Cid, Exam.

    Faire une glissade, se dit d'une femme qui se laisse séduire.

  • 4 Terme de danse. Nom d'une espèce de coupé, qui ne se fait que pour aller de côté et sur la même ligne, soit à droite ou à gauche.
  • 5Mouvement de la pique en avant ou en arrière.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

GLISSADE. Ajoutez :
6Glissade de terre, mouvement par lequel un terrain glisse et se déplace. Dans le Valais et sur les coteaux plantés de vignes, il s'est produit des glissades de terre qui ont emporté les souches et les ceps, Journ. offic. 24 mars 1876, p. 2067, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « glissade »

Glisser ; picard, glinchade.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de glisser avec le suffixe -ade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « glissade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
glissade glisad

Évolution historique de l’usage du mot « glissade »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « glissade »

  • A trente ans, tout est joué : oeuvre, carrière, amour, destinée. Après, il suffit de suivre les rails - chemin de velours ou mauvaise glissade, peu importe - on "suit" sa pente. Entre vingt et trente ans, on la "fait". De Pierre de Boisdeffre
  • L’aumône doit suivre la richesse comme la glissade le faux pas. De Proverbe indien
  • Plutôt que de descendre par les escaliers, il a choisi la rampe en mode glissade. Sauf qu’il a pris de la vitesse et percuté de plein fouet en bout de course une dame de 85 ans. , Faits divers : a Toulouse, il préfère la glissade aux escaliers et blesse une mamie
  • Parti en glissade dans son dernier tour lancé, Verstappen a admis que, même sans cette erreur, son effort "n’aurait certainement pas été suffisant". "La voiture est meilleure que la semaine passée, donc je pense qu’en course nous avons nos chances", a toutefois estimé le Néerlandais, contraint à l’abandon dimanche dernier. La-R%C3%A9publique-des-Pyr%C3%A9n%C3%A9es, GP de Styrie: Hamilton en pole, comme un poisson dans l’eau - La République des Pyrénées.fr
  • (Bromont) Bromont, montagne d’expériences (BME), qui gère entre autres le parc aquatique, ouvrira ses glissades d’eau et ses bassins lundi prochain, le 29 juin, alors que les nouvelles activités offertes en montagne seront disponibles dès le 3 juillet prochain. La Presse, Bromont ouvrira son parc aquatique le 29 juin
  • Le guide démontre le faible risque de transmission des coronavirus, dont la COVID-19, dans leurs bassins d’eau. «Il y a plusieurs études d’experts qui démontrent […] que le risque de transmission dans l’eau avec les taux qu’on utilise est quasi nul. Ça, c’est un fait. La majorité de nos bassins et nos glissades sont tous maintenues à des niveaux de chlores assez élevés qui font en sorte qu’il n’y a pas de risques de transmission du virus», ajoute la directrice. Quebec Hebdo, Une date toujours attendue pour l’ouverture du parc aquatique du Village Vacances Valcartier

Images d'illustration du mot « glissade »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « glissade »

Langue Traduction
Anglais slip
Espagnol resbalón
Italien scivolare
Allemand unterhose
Chinois
Arabe زلة
Portugais escorregar
Russe слип
Japonais スリップ
Basque lapsus
Corse slip
Source : Google Translate API

Synonymes de « glissade »

Source : synonymes de glissade sur lebonsynonyme.fr
Partager