Foutu : définition de foutu


Foutu : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FOUTU, UE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de foutre1*.
II.− Adj., vulg.
A.− Emploi attribut ou épithète postposé
1. [L'adj. est précédé d'un adv. indiquant la manière] Arrangé, fait. C'est drôlement foutu ici. Synon. fichu (fam.).Je te cause, Folcoche, m'entends-tu? Oui, tu m'entends. Alors je vais te dire : « T'es moche! Tu as les cheveux secs, le menton mal foutu, les oreilles trop grandes. T'es moche, ma mère... » (H. Bazin, Vipère,1948, p. 80).
Bien foutu(e). [En parlant d'une pers.] Bien fait(e), mais non nécessairement joli(e).
En partic., fam. Mal foutu, pas bien foutu. En mauvaise forme physique. On est mal foutu. Synon. détraqué, patraque, égrotant (littér.); anton. en forme.Sézenac haussa les épaules avec un air d'impuissance. − Qu'est-ce qui ne vas pas? Tu es mal foutu? Tu as des emmerdements? (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 125).
2. [Sans adv. indiquant la manière] Appelé à disparaître, à cesser d'exister (en tant que tel) Un type foutu; sa carrière est foutue; tout est foutu. Synon. condamné, fini, perdu, fichu (fam.).Je viens de surprendre M. Laroche-Mathieu en flagrant délit d'adultère avec ma femme. Le commissaire de police a constaté la chose. Le ministre est foutu (Maupass., Bel-Ami,1885, p. 363).Et moi, par ta faute, je suis foutu − irrémédiablement foutu! (Martin du G., J. Barois,1913, p. 295):
1. Et cette affaire me pète dans les mains, juste au moment où elle commençait à prendre bonne tournure. Il y a de quoi devenir enragé. Cent mille dollars de foutu, sans compter le temps, les frais de toute nature et les travaux préparatoires. Duhamel, Passion J. Pasquier,1945, p. 152.
B.− [Construit avec un inf. introduit par de] Capable. Il n'est pas foutu de venir; ils sont foutus de nous abandonner. Synon. fichu (fam.).Sa carrière, nom de Dieu, il ne serait jamais foutu de faire sa carrière (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 245).Faut être prudents. Ces saloperies-là, ce serait encore foutu de nous faire dérailler (Malraux, Espoir,1937, p. 483):
2. Louis xii Louis xiii Louis xiv Louis xv Louis xvi Louis xviii Et plus personne plus rien... Qu'est-ce que c'est que ces gens-là Qui ne sont pas foutus De compter jusqu'à vingt? Prévert, Paroles,1946, p. 194.
C.− Emploi épithète antéposé. [S'emploie pour indiquer que le référent du nom est qqc. dont on dit « foutre! »] Quel foutu style!; un foutu toupet. Synon. bon dieu de (pop.), fichu (fam.), putain de (vulg.), vache de (pop.)Je suis emmerdé d'être retourné dans un foutu pays où l'on ne voit pas plus de soleil dans l'air que de diamants au cul des pourceaux (Flaub., Corresp.,1840, p. 76).Ces foutus arbres ne nous obstrueront plus la vue et leurs racines ne maintiendront plus l'humidité dans nos caves (Arnoux, Roi,1956, p. 25).
REM.
Foutûment, adv.synon. de foutrement. Qu'est-ce que je risquais, moi! (...) et dans cette tête n'être pas venue, un instant, l'idée qu'il pouvait se tuer (...). Je suis foutûment coupable! (E. de Goncourt, Zemganno,1879, p. 241).Vous pouvez vous vanter d'avoir un service foutûment organisé! Je suis immobilisé à Paris depuis cinq jours à cause de ces salauds-là (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1913, p. 363).
Prononc. : [futy]. Étymol. et Hist. 1. [1416 (Arch. JJ 169, pièce 448 ds Gdf. : mauvais, traitre et fuitif et foutu chevalier]; av. 1772 « perdu, irrévocablement condamné à mourir » Zaire est foutue (Peron ds Lar. 19e); 2. 1789 vulg. « très mauvais, désagréable » un f... voyage (cité ds Brunot t. 10, p. 164); cf. 1790 ce foutu crachat (Heb., Père Duch. Br., no30, fasc. V, p. 388, ibid., p. 228, note 4); 3. 1843 « fait, exécuté de telle ou telle manière » mal foutu (Flaub., Corresp., p. 38); 4. 1888 être foutu de [faire qqc.] (Courteline, Train 8 h 47, p. 121 : y sont foutus de nous dévorer). Part. passé adj. de foutre1*. Fréq. abs. littér. : 423. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 44, b) 269; xxes. : a) 947, b) 1 046. Bbg. Chautard (É.). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 489. − Cornulier (B. de). La Notion de dér. délocutive. R. Ling. rom. 1976, t. 40, pp. 136-139. − Duch. Beauté. 1960, p. 155. − Pauli 1921 p. 47.

Foutu : définition du Wiktionnaire

Adjectif

foutu \fu.ty\

  1. (Familier) Hors d’usage, cassé.
    • Cette montre est foutue.
    • Tordu, mais pas foutu.
  2. (Familier) Dont l'avenir est compromis.
    • Le téléphone avait sonné plusieurs fois, des cons qu'elle n’avait pu s’empêcher d’envoyer aux pelotes, quelle importance puisque de toute façon, sans le moineau, l’émission était foutue. — (Janine Boissard, Loup, y es-tu?, Éditions Robert Laffont, 2009, chap. 57)
    • On abordait ce qu'il est convenu d'appeler le petit jour ; l'heure des insomniaques, des vrais. L'heure à laquelle on se dit que, si on ne s'est pas encore endormi, c'est foutu... — (Pascal Lesur, Les morts ont la vie dure, Éditions Le Manuscrit, 2005, page 225)
  3. (Familier) (Péjoratif) Fait, agencé, vêtu.
    • Puis une vague cousine de province, voile noir, mais foutue comme quatre sous. Genre pedzouille. — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, ch. XII, Série noire, Gallimard, 1956, p. 110)
  4. (Familier) Utilisé pour donner une valeur péjorative et emphatique au substantif qu’il accompagne.
    • Il fallait encore gagner du temps mais, cette fois, je perdis pied :
      – Hein, dis donc, hé ! au fait, le moine maudit, qu'est-ce qu'il glandait, ce nase, ce radis noir, ce foutu ratichon ?
      — (Frédéric-H. Fajardie, « Panne sèche », dans Chrysalide des villes, Paris : Manitoba-les Belles lettres, 1999)
    • J’ai expliqué au consul que j’avais tout fait, toute ma vie, à mes risques et périls, rien de nouveau, donc : allez, qu’il me donne ce foutu passeport ! — (Jorge Semprún, Exercices de survie, 2012, p. 89)
  5. (Familier) (Péjoratif) Capable.
    • Il est foutu de tout casser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « foutu »

Étymologie de foutu - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du verbe foutre (« faire l’amour, faire »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « foutu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
foutu futy play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « foutu »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « foutu »

  • « Darmanin t’es foutu, les femmes sont dans la rue », « Macron démission, les violeurs à l’extérieur ». La promotion de Gérald Darmanin, ancien ministre du Budget nommé ministre de l’Intérieur alors qu’il est visé par une enquête pour viol, ulcère les féministes. , VIDÉOS. Mobilisation contre Gérald Darmanin et Éric Dupond-Moretti à Paris : nos images à retenir | Actu Paris
  • 019-2020, c'est mort, vive 2020-2021 ! En espérant que ce foutu covid 19 ne cède pas sa place à un covid 20... En attendant, les finales des coupes de France (PSG-Saint-Etienne, le 24 juillet) et de la Ligue (PSG-Lyon, le 31 juillet) devant pas plus de 5000 spectateurs au Stade de France, et le coup d'envoi de la nouvelle saison, le calendrier de la Ligue 1 vient de sortir des ordinateurs de la 3F. Et histoire de relancer la passion d'entrée, le programme a réservé aux fans de foot le classique choc PSG-OM dès la 3e journée, le 13 septembre. Entre le champion sortant et son dauphin, voilà un match qui va pimenter la reprise. Concernant le PSG, il ouvrira sa saison au Parc des princes le 28 août contre Metz avant de se déplacer une semaine plus tard, le 30 août, au stade Bollaert, chez le promu lensois. Deux mises en jambes avant le classico. ParisDepeches.fr, Ligue 1 : PSG-OM dès la 3e journée
  • « Voilà pourquoi nous demandons qu’il y ait une enquête sérieuse par rapport aux élections du 22 mars. Parce que les élections du 22 mars, on s’est foutu du peuple en réalité. Le peuple est sorti voter, mais on a laissé le vote et on a fait une distribution des sièges, ça c’est inadmissible » a-t-il ajouté. Guinee7.com, Mohamed Cissé (PDC) : « les élections du 22 mars, on s’est foutu du peuple en réalité » - Guinee7.com
  • « Après les quelques mois qu’on vient de passer sans match officiel, ça fait du bien d’avoir le programme. Cela met concrètement dans le bain. Le calendrier est bizarrement foutu. On va subir la trêve internationale de septembre alors qu’on n’aura que deux matches dans les jambes. Cela va couper le rythme. Et on va avoir un menu copieux en plein hiver avec dix matches entre décembre et janvier, dont certains en semaine. C’est un peu dommage. , Sport | Hinschberger (Grenoble Foot 38) : "Le calendrier est bizarrement foutu"
  • Je ne cherche certainement pas l'universalité. J'ai assez à faire pour écrire une foutue pièce ! De Harold Pinter
  • La société est bien foutue. Ils mettent des uniformes aux connards pour qu'on puisse les reconnaître. De Albert Dupontel / Bernie
  • Une histoire à deux, c'est toujours une petite salade mal foutue mais inépuisable. De Jean-François Fogel / Morand express
  • Le sexe est la chose centrale. Tout tourne autour : les fringues, les cheveux courts, être bien foutu, le matos, les trucs qu'on prend, l'alcool qu'on boit, les trucs qu'on lit, le trucs qu'on bouffe. De Guillaume Dustan / Œuvres 1
  • Un jour, on ne peut plus dire à l’autre qu’il est beau, parce que l’amour a foutu le camp et que l’on n’est plus désirable. De Jean-Claude Izzo / Solea
  • La célébrité, c'est comme un costume. Si on fait une tache, le costume est foutu, mais il y a toujours le même mec à l'intérieur. De Christophe Lambert / Vital - Février 1996
  • Dieu aurait pu se contenter de créer l'homme à son image. Mais, en bon schizophrène, il n'a pu s'empêcher de lui faire aussitôt un croche-pied en lui offrant ce foutu libre-arbitre. De Romano Celli / Petites miettes de Dieu
  • Depuis que le monde existe, c'est toujours et partout des innocents qu'on s'est le plus foutu. De Jaroslav Hasek / Le brave soldat Chveik
  • Si on t’avait foutu à la lourde chaque fois que t’as fait des conneries, t’aurais passé ta vie dehors. De Michel Audiard
  • Si on commence à rentrer dans le regret, c’est foutu. Les échecs, c’est magnifique De Vincent Lindon / Le Parisien, 20 janvier 2016
  • Tout recommence Mais rien ne se répare, Quand les coeurs sont en faïence C’est foutu, c’est trop tard. De Christophe Miossec / Tout recommence
  • La colère, ça fait vivre. Quand t’es plus en colère, t’es foutu. De Richard Bohringer / C’est beau une ville la nuit
  • Si on s'installe dans l'autosatisfaction, on est foutu. De Pierre Richard / Le Figaro, 12/04/2016
  • Rien ne sert de prouver si on n'est pas foutu de démontrer. De Pierre Dac
  • Qui écrit pour se sauver est foutu d'avance. De Georges Perros / Echancrures

Images d'illustration du mot « foutu »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « foutu »

Langue Traduction
Corse scopata
Basque izorratu
Japonais めちゃくちゃ
Russe облажался
Portugais fodido
Arabe مارس الجنس
Chinois 搞砸了
Allemand beschissen
Italien incasinato
Espagnol jodido
Anglais fucked up
Source : Google Translate API

Synonymes de « foutu »

Source : synonymes de foutu sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires