La langue française

Malgré

Définitions du mot « malgré »

Trésor de la Langue Française informatisé

MALGRÉ, prép.

I.
A.− Malgré + subst. ou pron. (désignant une pers.)
1. Malgré + subst.Contre la volonté, le gré de quelqu'un. Synon. n'en déplaise à.Elle exigea même que l'on partit, malgré Alexis qui ne voulait pas bouger de là où il était (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 209):
1. J'ai passé une partie de mon enfance, malgré ma pauvre maman, à pêcher des épingles rouillées et des boutons de bottines dans les ruisseaux de la rue Tournefort. Duhamel, Confess. min.,1920, p. 86.
2. Malgré + pron. (représentant un compl. du verbe).Sans qu'il y consente. L'équité naturelle, qui ne permet pas que l'on dépouille quelqu'un de son bien malgré lui et à son insu (Proudhon, Propriété,1840, p. 201).
3. Malgré + pron. (représentant le suj.).Involontairement. Plus loin encore elle grondait en déferlant sur la côte sablonneuse, et malgré moi, j'écoutais avec une involontaire anxiété (A. Conti, L'Océan,p. 259 ds M.-A. Morel infra bbg., p. 758).
Bien (presque, tout à fait) malgré + pron.Synon. à contre-cœur, à son corps défendant.Teresa avait cédé bien malgré elle (Dumas père, Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 451).Si je m'emporte, c'est bien malgré moi (Becque, Corbeaux,1882, III, 3, p. 166).L'élan de curiosité qui l'avait poussé presque malgré lui vers le jeune prêtre inconnu (Bernanos, M. Ouine,1943, p. 1470).
HIST., emploi subst. plur. Les malgré nous. Nom donné aux incorporés de force alsaciens et lorrains dans les camps de travail de l'armée allemande pendant la Deuxième Guerre mondiale. Les enrôlés de force (les « malgré nous ») furent environ cent trente mille. La moitié d'entre eux sont toujours vivants (Le Monde,3 avr. 1981, p. 38, col. 6).
B.− Malgré + subst. ou pron. (désignant une chose, un fait, un événement; marque la concession).Synon. de en dépit de, nonobstant (vieilli).Savez-vous pourquoi on l'aime, mademoiselle? C'est que, malgré une indépendance d'allures, (...) elle est réservée, sérieuse, instruite (Pailleron, Monde où l'on s'ennuie,1869, II, 7, p. 119).Qui louera ce soleil (...) qui luit, nuit et jour, en dépit de la pluie, malgré le vent? (Maran, Batouala,1921, p. 169):
2. ... je ne la reverrai pas, quelque tentation que j'en puisse avoir; je ne la reverrai pas, malgré la régularité et la noblesse de son visage, malgré la souplesse de sa taille, malgré ses beaux cheveux : je ne la reverrai pas, malgré le feu de ses regards, malgré son amour. Karr, Sous tilleuls,1832, p. 227.
Malgré + subst. (non précédé d'un art.).Malgré goût et logique, Coulez, vers longs, moyens et courts (Béranger, Chans.,t. 3, 1829, p. 136).Malgré vents et marées. V. marée ex. de Cladel.
Malgré (cela/ça). En dépit de (cela/ça). [Cela reprend la prop. précédente et malgré lui confère une valeur concessive]. J'aime à sentir que je suis antipathique à tous les professeurs, et que, malgré cela, ils sont bien obligés de me donner les meilleures notes (Larbaud, F. Marquez,1911, p. 159).
Malgré quoi. En dépit de quoi. Ils étaient de naturel ouvert, franc, un peu taquin (...) malgré quoi je n'éprouvais qu'un médiocre plaisir à me trouver avec eux (Gide, Si le grain,1924, p. 421).Le lendemain il me retrouvait aussi intraitable, et toute sa politique était à recommencer. Malgré quoi notre position devenait chaque jour plus délicate (Ambrière.Gdes vac.,1946, p. 341).
Malgré tout. Quoi qu'il en soit, de toutes façons. Malgré tout et en dépit de ses efforts mêmes, il était triste, et je ne pouvais vaincre d'étranges pensées qui me saisissaient (Musset, Confess. enf. s.,1836, p. 305).« Je lui mets des compresses très chaudes... des sinapismes... » (...) « Ça le soulage un peu, malgré tout » (Martin du G., Thib.,Mort père, 1929, p. 1271).Il fallait espérer, espérer quand même et malgré tout, avoir confiance (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 215).
Rem. Le sens concessif de malgré n'est pas incompatible avec un pron. désignant des pers. Les pers. dont il s'agit sont alors considérées comme les « forces » qui auraient pu entraver la réalisation du fait évoqué. Elle [la ville de Paris] a su garder malgré eux [les urbanistes], à travers les siècles, la digne sérénité qui inspire les peintres et les poètes (O. Perrin, Paris/Seine, p. 76 ds M.-A. Morel, infra bbg., p. 759).
II.− Malgré que, loc.
A.− Vx et littér. Malgré que + pron. pers. suj. + avoir (au subj.).Contre (mon/ton. etc.) gré; à contre-cœur. Une verve et une causticité qui faisaient rire ma grand'mère elle-même, malgré qu'elle en eût (Sand, Hist. vie,t. 2, 1855, p. 254).Laudon devinait, malgré qu'il en eût, une nature efficace s'agitant dans ce personnage si différent de lui (Gobineau, Pléiades,1874, p. 126):
3. Il faut bien que je vous aime, malgré que j'en aie, car, depuis que vous m'avez quittée, je ne sais ce que j'ai. Mérimée, Carmen,1847, p. 48.
B.− Malgré que, loc. conj. [Marque la concession; loc. considérée comme incertaine par les puristes, même suivie du subj.; se rencontre except. avec l'ind. dans l'usage oral] Synon. de bien que, encore que, quoique.
1. [Avec le subj.] Tu m'as fait sentir que, malgré que l'homme n'ait pas conservé dans son cœur la pureté et le courage, les anges eux-mêmes recherchent encore son alliance (Saint-Martin, Homme désir,1790, p. 114).Et je pense à la ville (...) Malgré que la bêtise et l'intrigue hâtive N'y souffrent pas non plus qu'on rêve et qu'on Écrive (Cros, Coffret santal,1873, p. 73):
4. Il a fait beau et clair, même il faisait déjà presque chaud, malgré qu'à ces hauteurs les matinées ordinairement soient assez fraîches. Ramuz, Gde peur,1926, p. 49.
2. [Avec l'ind.] Parler des jeunes gens qui t'ont suivi en 1830 et porté en triomphe, malgré que tu répondais à leurs cris de « Vive la Charte » par ceux de « Vive le Roi » (Mmede Chateaubr., Mém. et lettres,1847, p. 186).Quand j'les ai vus attigés, je me suis levé − malgré qu'on m'gueulait : « Couche-toi! » (Barbusse, Feu,1916, p. 38):
5. ... quand elle était partie, malgré que je lui promettais toujours d'être raisonnable, je tombais dans un si morne désespoir que, chaque fois, on craignait pour ma santé. G. Leroux, Parfum,1908, p. 16.
Rem. 1. Ac. 1835-1935, Littré et les grammairiens puristes n'acceptent malgré que que dans l'emploi II A, qui n'est pas un emploi conj. mais où malgré est un subst. compl. de j'en aie et que le pron. rel. La graphie correspondant à cet emploi serait d'ailleurs plutôt mal gré. Cf. sur ce point la rem. de Le Gal 1932 : ,,Certains font remarquer qu'on devrait écrire mal gré que et non malgré que, puisque malgré est composé de l'ancien adjectif mal, mauvais, et de gré. Cette graphie retiendrait dans la bonne voie beaucoup de personnes qui, à cause de la soudure, prennent malgré que pour synonyme de quoique. Entendu! Haro sur la soudure!`` 2. La confusion entre cette loc. où que est le pron. rel. ayant pour antécédent malgré et la loc. conj. est parfois telle que l'on rencontre, forgées sur le même modèle, les loc. bien que j'en aie, en dépit* que j'en aie, quoique j'en aie, et aussi quoi que j'en aie. Cf. p. ex. Grev. 1969 § 978 N.B. 2 : Bien qu'il en eût. Quoi qu'elle en ait, elle grommelle mais s'incline (Le Monde, 18 oct. 1977, p. 12). 3. La confusion graphique observée entre malgré et mal gré que en emploi non conj. s'observe également au niveau de la loc. adv. bon gré mal gré parfois orthographiée bon gré malgré. À Chatelleraud le voyageur est contraint, bon gré malgré, de payer son tribut aux ardents couteliers dont cette ville est remplie (Dusaulx, Voy. Barège, t. 1, 1796, p. 31). Pour détruire la contemplation, il faut, bon gré malgré, s'en prendre à la vertu de religion elle-même (Bremond, Hist. sent. relig., t. 4, 1920, p. 548).
REM.
Maugré, prép.,vx et région. (nord de la France). a) Var. de mal gré. Je ferais le petit Jupiter et de bon ou de maugré je forcerais la belle Europe à me suivre (Borel, Champavert,1833, p. 14).Faut que j'tienne bongré maugré ma carcasse ed'bout (Martin du G., Gonfle,1928, I, 2, p. 1179).b) Var. de malgré. Queuqu'un qui lui dirait qu'son Thomas n'est pas le meilleur homme du monde, j'crois ben qu'elle lui arracherait les yeux, maugré que ce soit un petit mouton (Leclercq.Prov. dram.,Savet. et financ., 1835, p. 228).
Prononc. et Orth. : [malgʀe]. Att. ds Ac. dep. 1694. V. mal2. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1165 mal gré « contre le gré de quelqu'un, en dépit de sa volonté » (B. de Ste-Maure, Troie, 352 ds T.-L., s.v. gré); ca 1225 malgré ds l'expr. malgré lor denz « en dépit de leurs efforts » (Hist. G. le Maréchal, 433, ibid.); 2. 1650 « en dépit de quelque chose » (Corneille, Andromède, V. 2). B. Loc. conj. 1. ca 1250 malgré que j'en aie, que tu en aies, etc. « en dépit de moi, de toi... » (Doon de Mayence, éd. A. Pey, 161 : Mau gré que il en ait); 2. 1787 malgré que « bien que, quoique » (Fér. Crit. t. 2 qui précise ,,l'on ne doit pas dire, malgré que vous m'en ayiez prié, pour, quoique vous m'en ayiez prié``). Comp. de mal1* et de gré*; a supplanté la forme régulière maugré, 1176-81 (Chrétien de Troyes, Chevalier Lion, éd. M. Roques, 6172) bien att. en a. et m. fr., vieillie à partir du xviies. Fréq. abs. littér. : 15 039. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 20 018, b) 21 314; xxes. : a) 22 172, b) 22 122. Bbg. De Gorog (R. P.). The Medieval Fr. prepositions and the question of synonymy. Philol. Quart. 1972, t. 51, pp. 358-359. − Lew. 1968, p. 90. − Morel (M.-A.). Ét. sur les moy. gramm. et lex. ... Thèse, Paris III, 1980, pp. 738-791. − Örtenblad (O.). Mél. gramm. Studier i modern Språkvetenskap, Uppsala, 1898, no1, pp. 61-69.

Wiktionnaire

Nom commun

malgré \mal.ɡʁe\ masculin

  1. (Archaïsme) (Soutenu) Mauvais consentement, peine à admettre. Note : Dans ce sens, malgré ne s’emploie plus que dans la construction figée de la forme « malgré que j'en aie », qui est l’équivalent de « si mauvais consentement que j’aie de ça », ou « si pénible que ce soit pour moi de l’admettre ».
    • Silvia, à part.— Mais, en vérité, voilà un garçon qui me surprend, malgré que j’en aie… (Haut.) Dis-moi, qui es-tu, toi qui me parles ainsi ? — (Marivaux, Le Jeu de l’amour et du hasard, 1730)
    • Ils oubliaient qu’ils avaient devant eux une dame de 1924 et qu’elle leur dévoilait sans honte l’élégance de son académie, parce qu’ils étaient, malgré qu’ils en eussent, reportés au temps bienheureux de l’Hellade païenne, aux temps bénis où l’Y.M.C.A. ne distribuait point encore aux disciples de Socrate des tablettes de chocolat enroulées dans des maximes évangéliques. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 46)
    • Et malgré que j’en eusse, je comptais les heures avant de dire adieu à cette compagne blonde que le hasard avait placée malicieusement dans un coin de mon compartiment. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 126)
    • Car sa personnalité, malgré qu’il en ait, transparaît dans son œuvre. — (André Gide, Journal, 30 janvier 1931)
    • Cécilia se retiendra de pleurer pendant toute l’explication qui suit. Je ne suis pas en mesure, mal gré que j’en aie, de relater le discours que j’ai tenu, […] — (Robert Jourda, La personnalité professionnelle : Orientation des jeunes avec l’Analyse C.G.P. et le test C.G.P., L’Harmattan, 2003, page 200)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MALGRÉ. préposition
. Contre le gré de, en dépit de. Il a fait ce mariage malgré son père, malgré père et mère. Il est parti malgré la rigueur du temps. Je l'ai reconnu malgré l'obscurité. Malgré tout, Quoi qu'on fasse, quoi qu'il arrive. Malgré tout, vous réussirez.

MALGRÉ QUE, loc. conj. On ne doit l'employer qu'avec le verbe Avoir et dans les expressions : Malgré que j'en aie, malgré qu'il en ait, etc., En dépit de moi, en dépit de lui, etc. Malgré qu'il en ait, nous savons son secret.

Littré (1872-1877)

MALGRÉ (mal-gré) prép.
  • 1Contre le gré de. Nous vous devions, seigneur, servir malgré vous-même, Corneille, Pomp. III, 2. Princesse des oiseaux, il vous est fort facile D'enlever malgré moi ce pauvre malheureux, La Fontaine, Fabl. II, 8. Et sa perfide joie éclate malgré lui, Racine, Brit. V, 5. Les œuvres des hommes ont péri malgré l'enfer qui les soutenait ; l'œuvre de Dieu a subsisté, Bossuet, Hist. II, 12. Bon physicien [Perrault], grand architecte, il encouragea les arts sous la protection de Colbert, et eut de la réputation malgré Boileau, Voltaire, Louis XIV, écrivains, Perrault. On a remarqué que presque tous ceux qui se sont fait un nom dans les beaux-arts les ont cultivés malgré leurs parents, et que la nature a toujours été en eux plus forte que l'éducation, Voltaire, Vie de Molière.

    Malgré lui et malgré ses dents, ou malgré lui et ses dents, c'est-à-dire en dépit de tous ses efforts. Je veux qu'elle raisonne ; et, quand il me plaira, Malgré vous et vos dents, elle raisonnera, Th. Corneille, Comt. d'Org. V, 6. J'ai reçu le paquet que vous avez eu la bonté de m'envoyer ; je vous remercie tendrement, malgré vous et vos dents, de toutes les bontés que vous avez pour moi, Voltaire, Lett. Damilaville, 8 mars 1765.

  • 2Nonobstant, en parlant des choses qui s'opposent. Il est certain que j'aspirais au chef-d'œuvre de n'avoir aimé qu'un chien, malgré les maximes de M. de la Rochefoucauld, Sévigné, 236. … Un fragile bois [une idole] que, malgré mon secours, Les vers sur son autel consument tous les jours, Racine, Ath. III, 3.

    Il a souvent la force de quelque joint à un adjectif. Malgré leur insolence [quelque insolents qu'ils soient], Les mutins n'oseraient soutenir ma présence, Racine, Mithr. IV, 6. Thraséas au sénat, Corbulon dans l'armée, Sont encore innocents malgré leur renommée, Racine, Brit. I, 2.

    Malgré tout, quoi qu'on fasse, quoi qu'il arrive, Malgré tout, vous ne réussirez pas.

  • 3Malgré séparé du mot auquel il se rapporte. Malgré de vos rigueurs l'impérieuse loi…, Corneille, Andromède, V, 2. Malgré de nos destins la rigueur importune, Le ciel met en nos mains toute notre fortune, Corneille, Othon, IV, 2. Cette inversion n'est tolérée qu'en poésie.
  • 4Bon gré, mal gré, loc. adv. De gré ou de force (dans cette expression, on écrit toujours mal gré en deux mots). Bon gré, mal gré, vous payerez.

    J. J. Rousseau a dit : bon gré mal gré moi : Mais enfin puisque cette édition se faisait bon gré mal gré moi… Conf. XI, 2e part. Cette locution est inacceptable : du moins, bien qu'on dise malgré moi, on ne dit pas bon gré moi.

  • 5Malgré que, loc. conj. signifiant quoique et usitée seulement avec le verbe avoir, de cette façon : malgré que j'en aie, malgré qu'il en ait, etc. en dépit de moi, en dépit de lui. Quand, malgré que j'en aie, amour me le découvre, Régnier, Élég. II. Me voulez-vous toujours appeler de ce nom ? - Ah ! malgré que j'en aie, il me vient à la bouche, Molière, Éc. des f. I, 1. Madame… tourne les choses d'une manière si agréable qu'il faut être de son sentiment, malgré qu'on en ait, Molière, Crit. 3. Il faut se divertir, malgré qu'on en ait, Sévigné, 247. Malgré qu'ils en eussent, Bossuet, Hist. II, 12. Ô Richardson ! on prend, malgré qu'on en ait, un rôle dans tes ouvrages, Diderot, Éloge de Richardson.

REMARQUE

1. Malgré que, dans tout autre emploi que celui qui est indiqué ci-dessus, serait une faute ; et l'on ne peut dire : malgré qu'il ait agi ainsi, pour quoiqu'il ait agi ainsi. La raison en est que malgré que veut dire mauvais gré que, quelque mauvais gré que.

2. Dans malgré que, il faudrait mieux écrire en deux mots mal gré que ; car le sens est : mauvais gré que j'en aie.

3. Malgré moi s'interprète par : avec le mauvais gré de moi. C'est la syntaxe de l'ancienne langue où le génitif latin était représenté par le cas régime, sans de.

4. On a dit que malgré lui et ses dents est une corruption de malgré lui et ses aidants. C'est une erreur ; la locution se trouve dès le XIIIe siècle.

HISTORIQUE

XIIe s. Mais maugré eux [je] vous ai mon cuer [cœur] doné, Couci, XI.

XIIIe s. Maugré tous sains et maugré Dieu aussi Revient Quesnes, et mal soit il venans ! Hues D'Oisi, Romanc. p. 103. Que vous le me vueilliez à force [un anneau donné] Maugré mien fere retenir, Lai de l'ombre. Par maintes fois si avenoit, Quant jusqu'à l'eglise venoit, Ariers venoit maugré ses dens, Que ne pooit entrer dedens, Rutebeuf, II, 113.

XIVe s. Amours de ses vertus si bien le pourveoit, Qu'il li estoit avis, se cent i en avoit, Maugré leurs dens devant bien lor escaperoit, Baud. de Sebourg, III, v. 843. Se tu ne fais de gré, tu le feras maugré toy, Chron. de St Denis, t. II, f° 47, dans LACURNE. Je ne descenderai de mon destrier de pris, Se malgré moi n'en sui à la terre flatis, Guesclin, 18248.

XVe s. Souffrez au moins que je vous serve, Sans vostre malgré desservir, Chartier, , p. 508.

XVIe s. L'homme peche volontairement, et non pas maugré son cœur ne par contrainte, Calvin, Inst. 212. Ô Dieu, tire moy aucunement par force et maugré que j'en aye pour me faire volontaire, Calvin, ib. 221. Ce qui restoit fut pillé par les soudards, bon gré mal gré que l'on en eust, Amyot, Marcell. 28.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « malgré »

Mal, et gré, c'est-à-dire mauvais gré ; pic. margré, maugré ; Berry, maugré ; bourguign. maugrait ; provenç. malgrat ; espagn. mal grado ; ital. mal grado.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Le terme a supplanté à partir du XIIe siècle la forme régulière maugré, bien attestée en ancien et moyen français, vieillie à partir du XVIIe siècle.
Composé de l’adjectif mal et du nom gré, du latin gratus : reconnaissant, agréable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « malgré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
malgré malgre

Citations contenant le mot « malgré »

  • Le temps malgré tout a trouvé la solution malgré toi. De Socrate
  • Les Justes meurent malgré leur justesse, les méchants survivent malgré leur méchanceté. De Jacques Attali / La vie éternelle
  • Je ne sais si la soumission est en marche, mais la peur est là et, malgré les crayons brandis, malgré les professions de foi martiales, il y aura de moins en moins de « Charlie » sur notre sol. De Alain Finkielkraut / Figaro du 14 janvier 2015
  • Il faut sauver les peuples malgré eux. De Napoléon Bonaparte
  • Sauver un homme malgré lui, c'est quasiment le tuer. De Horace
  • Je veux être heureuse malgré Dieu et les hommes. De Caroline Schelling
  • Quand je me réveille c’est malgré moi. De Jacques Rigaut
  • Nous respectons malgré nous ceux que nous voyons respectés. De Joseph Joubert / Pensées
  • Les nations n'ont de grands hommes que malgré elles - comme les familles. De Charles Baudelaire / Fusées
  • Si tu ne mets raison en toi, Elle s'y mettra malgré toi. De Proverbe français
  • On n'aide pas ceux qu'on aime malgré eux. De Daniel Poliquin / Visions de Jude
  • Il est possible de vivre malgré tout. Il suffit de le vouloir. De Roger Fournier
  • Le poulailler est un palais doré pour le coq malgré la puanteur des lieux. De Proverbe agni
  • La gloire est l’ombre de la vertu ; elle l’accompagnera malgré elle. De Sénèque
  • Covid-19 : pas d'immunité collective en 2021 malgré les vaccins, selon l'OMS LEFIGARO, Covid-19 : pas d'immunité collective en 2021 malgré les vaccins, selon l'OMS
  • Faut-il en 2021 oser les vœux de bonne année auprès de ses équipes, malgré les incertitudes liées à la pandémie de Covid-19? Managers et dirigeants sont attendus au tournant de cet exercice, une tradition devenue incontournable. « Elle permet de fidéliser les équipes, de les motiver et de les impliquer dans les projets de l'entreprise », résume Steeple, la start-up rennaise créatrice d'un réseau social pour les sociétés. leparisien.fr, Vie en entreprise : comment présenter ses vœux en 2021, malgré tout - Le Parisien
  • Mais quand ça ne veut pas, ça ne veut vraiment pas. En juillet, un magazine automobile suédois reproche à la Golf d'échouer au test de l'élan. À la vitesse de 77 km/h, lors d'un brusque changement de direction, la voiture se met à glisser de l'avant et ne reprend pas sa trajectoire malgré les efforts du pilote. Ce sera tout ? Le nid à problèmes est suffisamment garni ? Les problèmes techniques ont été réglés et les polémiques oubliées. Mais ce n'est pas encore fini. Caradisiac.com, Malgré la tempête, la Volkswagen Golf reste insubmersible
  • L'épidémie de coronavirus n'a pas poussé les brigands des mers à rester à quai. Selon un rapport publié lundi par le MICA Center, le pôle d'expertise français dédié à la sûreté maritime, le nombre d'actes de piraterie dans le monde a légèrement augmenté en 2020 malgré une contraction du trafic maritime du fait de la crise sanitaire. Les Echos, La piraterie maritime en hausse malgré la crise sanitaire | Les Echos

Traductions du mot « malgré »

Langue Traduction
Anglais despite
Espagnol a pesar de
Italien nonostante
Allemand trotz
Chinois 尽管
Arabe على الرغم من
Portugais apesar
Russe несмотря на
Japonais にもかかわらず
Basque arren
Corse malgradu
Source : Google Translate API

Antonymes de « malgré »

Malgré

Retour au sommaire ➦

Partager