Malaxer : définition de malaxer


Malaxer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MALAXER, verbe trans.

A. −
1. PHARM., vieilli. Manier, pétrir pour amollir et rendre plus homogène. Malaxer un emplâtre (Ac.1835, 1878).La pharmacien malaxait un onguent (Davau-Cohen1972):
1. Bain parfumé. − Mélanger 100 grammes de carbonate de soude et 200 grammes d'amidon pulvérisé, les malaxer dans 80 grammes d'huile de table pour obtenir une pâte homogène; y verser 8 gouttes d'essence de rose ou du parfum préféré et conserver en flacon bouché. Lar. mén.1926, p. 134.
2. P. anal. Pétrir une matière, avec les doigts ou avec un instrument, une machine, de façon à la rendre plus homogène. Malaxer du mortier, du plâtre, de l'argile, de la pâte. Decooster, l'ancien boucher, utilisait ses machines de charcuterie à malaxer des graisses et fabriquer une pâte huileuse qu'il appelait savon et vendait très cher (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 323).J'ai connu la soupière d'où sortait la victoire. On y malaxait la poudre à fusil (Saint-Exup., Citad., 1944, p. 888).La laque est une résine extraite d'arbres ou d'arbustes de la famille des Térébenthacées (...). Cette résine incolore devient noire lorsqu'on la malaxe avec un pilon de fer dans une cuve à métal (Viaux, Meuble Fr., 1962, p. 23):
2. ... étaler le sable, puis les cailloux ou les gravillons, et enfin le ciment. Mêler le tout à sec (...). Creuser ensuite une cuvette au centre du tas, y verser l'eau, en mettre une petite quantité et au besoin en rajouter à la mise en oeuvre, puis malaxer, en commençant par l'intérieur, autant qu'il le faudra pour obtenir une pâte homogène. Bonnel-Tassan1966, p. 4.
ALIM. Du bout de son couteau, MmePradonet malaxait du beurre et du roquefort (Queneau, Pierrot, 1942, p. 96).Les caramels mous sont faits avec des pâtes semblables à celles des fondants (...). Après cuisson, la pâte est malaxée, puis découpée en petits morceaux qui sont emballés aussitôt dans des papiers paraffinés (Brunerie, Industr. alim.,1949, p. 32).
LAIT. Malaxer le beurre. Travailler le beurre en le pressant pour en extraire les dernières traces de babeurre et le rendre homogène. On porte [le beurre] sur une table mouillée (...), où, à l'aide d'une petite spatule en bois (...) on le malaxe et on le met en mottes (Pouriau, Laiterie, 1895, p. 281).
3. P. métaph. C'étaient d'éreintantes journées pendant lesquelles mes heures passaient à écrire un dialogue, à le malaxer, à le transformer (Vialar, Carambouille, 1949, p. 234):
3. ... la quantité des publications, (...) le flux des choses qui s'impriment ou se diffusent, emportent du matin au soir les jugements et les impressions, les mélangent et les malaxent, et font de nos cervelles une substance véritablement grise, où rien ne dure, rien ne domine... Valéry, Variété III, 1936, p. 283.
B. − P. ext.
1. [Le compl. d'obj. dir. désigne différentes parties du corps hum.] Pétrir avec les doigts ou la paume de la main, dans une intention thérapeutique ou hygiénique. Synon. usuel masser:
4. Nous voici (...) devant l'étonnant empereur Commode de M. Pelez (...). Je pensais que le monsieur en caleçon de bain vert penché sur l'autre monsieur en caleçon de bain blanc était un masseur (...). Il paraît que le garçon de salle est (...) un bon étrangleur qui ne malaxe aucunement le cou de Commode pour aider à la circulation du sang; c'est même, si j'en crois le livret, tout le contraire. Huysmans, Art mod., 1883, p. 18.
P. anal. Avant de remonter sur la sellette [de la faucheuse-lieuse] dont on n'a plus envie tellement elle vous a courbatu, secoué, malaxé, démoli que l'on a mal jusque dans les moelles, on va encourager les chevaux (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 165):
5. M. Larminat déposait entre les paumes de ses interlocuteurs une main moite et bouffie qu'il ne pensait plus à retirer, en sorte que les partenaires, gênés, tournaient et malaxaient longtemps entre leurs propres doigts, avec un peu d'effarement, cet objet inerte, abandonné, qui fleurait le cuir humide et le tabac à priser. Duhamel, Combat ombres, 1939, p. 17.
Emploi pronom. réfl. Il (...) se malaxait les mains d'un air exaspéré (H. Bazin, Huile sur feu, 1954, p. 275).
2. [Le compl. d'obj. dir. désigne une matière quelconque] Manipuler distraitement. M. Élie malaxait une boulette de mie de pain qu'il avait rapportée du restaurant (Montherl., Célibataires, 1934, p. 876).Lucie (...) malaxait entre ses deux mains le chiffon froissé (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 471).
Prononc. et Orth.: [malakse], (il) malaxe [malaks]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1495 [éd.] pharm. «pétrir des drogues pour les rendre plus molles, plus ductiles» (B. de Gord[on], Pratiq., III, 25 ds Gdf.); 2. 1843 plus gén. «pétrir une substance ou un mélange pour obtenir une masse plus homogène» (Balzac, Illus. perdues, p. 738); 3. av. 1845 «masser» (Besch. qui cite Virey [✝ 1847]). Empr. au lat. d'époque impériale malaxare «amollir» formé sur l'aoriste gr. μ α λ α ́ ξ α ι de μ α λ α ́ σ σ ε ι ν «amollir, adoucir». Fréq. abs. littér.: 46.
DÉR. 1.
Malaxage, subst. masc.Action de malaxer; résultat de cette action (supra A 2). Malaxage de l'argile, du béton. Lorsque le malaxage est énergique et prolongé, on obtient un mortier plus homogène et plus serré (Quinette de Rochemont, Trav. mar., t. 1, 1900, p. 110).a) Alim. Les nougats sont obtenus par malaxage d'une pâte cuite de sucre, de glucose, de miel, de blanc d'oeuf battu en neige avec des amandes mondées (BrunerieIndustr. alim., 1949, p. 32).Lait. Opération qui consiste, dans la fabrication du beurre, à éliminer les dernières traces de babeurre. Le malaxage contribue à l'homogénéisation du produit fini (Clém.Alim.1978).b) Au fig. Des années de malaxage marxiste en pays chrétien n'ont pas détruit chez le peuple la foi à son âme collective (Mauriac, Bloc-notes, 1958, p. 295). [malaksa:ʒ]. Att. ds Ac. 1935. 1reattest. 1858 en partic. terme de céram. «pétrir une terre pour la rendre molle et ductile»(Chesn.); de malaxer, suff. -age*.
2.
Malaxation, subst. fém.,pharm., vx. Action de malaxer; résultat de cette action (d'apr. Littré; supra A 1). Au fig. Le soir, avant de s'endormir, quand il entr'ouvre ses fenêtres sur le golfe de Saint-Marc, le voyageur descendu à l'hôtel Danieli doit se dire (...): «Voici donc le décor où cet enfant [Musset] subit les malaxations du climat vénitien» (Barrès, Amori, 1902, p.72). [malaksasjɔ ̃]. 1reattest. 1610 (Beroalde de Verville, Voyage des princes fortunez, p.263 ds Hug.), attest. isolée, à nouv. début xixes. 1812 (Boiste); de malaxer, suff. -(a)tion*, cf. le b. lat. malaxatio.

Malaxer : définition du Wiktionnaire

Verbe

malaxer \ma.lak.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Pétrir une matière pour la rendre plus molle.
    • Il devait constater que ce régime de temporisation et que cette alerte de pensées toujours ramenées vers Dieu par des visites quotidiennes dans les églises, agissaient à la longue sur lui et lui malaxaient peu à peu l’âme. — (Joris-Karl Huysmans, En route, 1895)
  2. (Par analogie) Presser du beurre pour en extraire le petit lait.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Malaxer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MALAXER. v. tr.
Pétrir une matière pour la rendre plus molle. Par analogie, Malaxer du beurre, Le presser pour en extraire le petit lait.

Malaxer : définition du Littré (1872-1877)

MALAXER (ma-la-ksé) v. a.
  • Terme de pharmacie. Pétrir des drogues pour les rendre plus molles, plus ductiles.

HISTORIQUE

XVIe s. Lorsque tu auras nettoyé ton petit emplastre, et malaxé, Paré, XI, 12.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « malaxer »

Étymologie de malaxer - Littré

Lat. malaxare, de μαλάσσειν, rendre mou, malaxer, qui tient à μαλαϰὸς, mou.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de malaxer - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin malaxare (« amollir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « malaxer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
malaxer malakse play_arrow

Conjugaison du verbe « malaxer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe malaxer

Citations contenant le mot « malaxer »

  • La bonne attitude consiste à masser au préalable votre cuir chevelu avec les bouts de vos doigts durant quelques secondes, avant de malaxer doucement et tendrement le reste des cheveux en partant des longueurs vers les pointes. amomama.fr, Le lavage des cheveux: cinq erreurs que nous commettons tous
  • Bien malaxer le poulet pour qu’il s’empreigne des saveurs. Tunisie Numerique, Recette : Salade Caesar avec la VRAIE sauce Caesar
  • Vous perdez du temps au collage de PSE : à vous approvisionner en sacs de colle, porter les sacs, malaxer votre colle, la monter sur échafaudage, nettoyer les outils. lemoniteur.fr, STO [WEBINAR] Gagnez en productivité sur les chantiers d’ITE sous enduit
  • Nul doute qu’elle est en construction, à tout moment, que ce soit dans cet entretien au cours duquel elle ne cesse de malaxer la terre, « créant des mini-univers avec ses doigts », guidés par son inspiration… ou que ce soit aux heures où elle embrasse le métier de maraîchère, au contact de la terre, encore et encore. Le Telegramme, Dans l’atelier de la sculptrice céramiste Marie Janvier - Ateliers d'artistes dans le pays de Morlaix - Le Télégramme
  • Ainsi « la vie de prière est au cœur même de la vie sacerdotale. La vie du prêtre, c’est d’abord cela : la rencontre personnelle, de cœur à cœur, avec Jésus ». À propos de la vie fraternelle, il a insisté sur l’importance des liens : « Puissiez-vous tisser des liens forts qui vous accompagneront toute votre vie ! Nous avons vitalement besoin du soutien les uns des autres ; quand certains tirent, d’autres poussent ; et quand nous sommes en panne, ce sont les autres qui nous portent… ». Sur le thème de la charité, il a noté que « nous ne nous trompons jamais quand nous allons vers les pauvres et les petits de ce monde (…) qui (rappelle) notre radicale faiblesse et de notre radicale pauvreté ». Sur la formation, l’évêque aux Armées a ajouté : « Il s’agit de travailler, de lire, de chercher, de malaxer la Parole de Dieu, de la ruminer au sens le plus beau et le plus fort ». Enfin pour la mission, il a cité cette phrase de l’Évangile : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau », en expliquant que « c’est ici la place immense du sacrement de la Réconciliation ». La Croix, Ordinations - “Dans notre sacerdoce, nous ne nous trompons jamais quand nous allons vers les pauvres et les petits”, rappelle l’évêque aux Armées

Images d'illustration du mot « malaxer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « malaxer »

Langue Traduction
Corse ammaestrà
Basque oratu
Japonais こねる
Russe замешивает
Portugais amassar
Arabe دلك
Chinois
Allemand kneten
Italien impastare
Espagnol amasar
Anglais knead
Source : Google Translate API

Synonymes de « malaxer »

Source : synonymes de malaxer sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires