La langue française

Libéralité

Sommaire

Définitions du mot libéralité

Trésor de la Langue Française informatisé

LIBÉRALITÉ, subst. fém.

A. − Disposition de celui qui, dans ses actes, ou dans ses intentions donne sans contrepartie, et sans y être obligé, quelque chose qui n'est pas dû. Vivre grâce à la libéralité de qqn; libéralité d'un mécène, d'un roi; libéralité d'un projet. Malgré la libéralité de l'invitation (...) la politesse, qui est grandement discrète chez les paysans, veut que deux personnes seulement de chaque famille en profitent (Sand, Mare au diable,1846, p. 166).Celui à qui je donne, n'a aucun droit à mes bienfaits. J'exerce, en donnant, ma libéralité, je fais un acte de pure bienveillance (J. Simon, Relig. natur.,1856, p. 303).La libéralité est une certaine grâce dans les questions d'argent. L'avarice au contraire y est une certaine rétractilité (Péguy, V.-M., comte Hugo,1910, p. 778).V. affabilité ex. 4 :
1. La cire est un article de luxe. Dans les maisons seigneuriales, surtout aux jours de fête, la dépense en luminaire est l'un des signes de la richesse et de la libéralité du maître. Il fallait qu'on pût dire avec émerveillement, en style enthousiaste de jongleur, que la lumière se répandait à flots et débordait, par la fenêtre ouverte, sur tous les abords du château. Faral, Vie temps st Louis,1942, p. 162.
P. anal. et au fig. [À propos d'une chose] [Selon Hippocrate] se sentant riches de la libéralité du sol et du climat, ces mortels favorisés par le sort [les habitants des pays à climats chauds], ont moins de motifs de secouer la douce paresse qui suffit à leur bonheur (Cabanis, Rapp. phys. et mor., t. 2, 1808, p. 168).
P. méton., le plus souvent au plur. Don fait avec libéralité. Je trouve (...) cette libéralité trop parcimonieuse pour un présent de noces (Nodier, Fée Miettes,1831, p. 160).Les états, comme les particuliers, doivent régler leurs libéralités sur leurs moyens (About, Grèce,1854, p. 318).Aristote a pu travailler grâce aux immenses libéralités d'Alexandre. On dit même qu'il fit la fête (Barrès, Cahiers, t. 13, 1921, p. 199).V. dépenser ex. 1.
DR. CIVIL. ,,Toute disposition à titre gratuit quel qu'en soit le mode de réalisation`` (Cap. 1936). Faire, recevoir des libéralités. La fameuse ordonnance royale de 1749, qui interdisait l'accroissement de la mainmorte d'église par libéralité testamentaire (Jaurès, Ét. soc.,1901, p. 50).Libéralité avec charges. Avantage comportant pour le gratifié l'obligation d'en faire un usage déterminé (d'apr. Barr. 1967).
B. − Attitude de celui qui, par ses idées ou par ses actes, se montre respectueux de la personne d'autrui, qui fait preuve de tolérance, de largeur d'esprit. Synon. libéralisme.Libéralité d'esprit, de jugement, de principes; libéralité dans les mœurs. Le peuple anglais avait une générosité de sentiment et une libéralité d'opinion supérieure à la souveraineté même (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 24).Avec libéralité mon esprit admettait qu'il y eût des rapports entre elle et son mari (Jouve, Scène capit.,1935, p. 205):
2. ... l'esprit des ecclésiastiques, qui ont une carrière et une occupation, est beaucoup plus développé que celui des nobles; et comme le gouvernement papal n'admet aucune distinction de naissance, et qu'il est au contraire purement électif dans l'ordre du clergé, il en résulte une sorte de libéralité, non dans les idées, mais dans les habitudes, qui fait de Rome le séjour le plus agréable pour tous ceux qui n'ont plus ni l'ambition, ni la possibilité de jouer un rôle dans le monde. Staël, Corinne, t. 1, 1807, p. 292.
Prononc. et Orth. : [libeʀalite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1213 « disposition à donner largement » (Fet des Romains, éd. L.-F. Flutre et K. Sneyders de Vogel, p. 90, 30); 2. ca 1500 « don fait avec générosité » (Ph. de Commynes, Mém., éd. J. Calmette, t. 1, p. 115, 29); 3. 1802 « largeur d'esprit » (Baudry des Loz., Voy. Louisiane, p. 261). Empr. au lat.liberalitas, -atis « générosité » et « don », dér. de liberalis « libéral ». Fréq. abs. littér. : 174.

Wiktionnaire

Nom commun

libéralité \li.be.ʁa.li.te\ féminin

  1. Disposition à se montrer généreux, libéral.
    • La piété, les vertus, la libéralité et les mérites de l’étranger furent bientôt connus de toute la ville de Berlin, […]. — (E. T. A. Hoffmann, Le Diable à Berlin, 1820, traduit par Henry Egmont)
    • L'heure n'est plus où l’honoraire de l’avocat était une simple libéralité faite à un membre de la noblesse qui pouvait d'ailleurs s'en passer, ce qui allait de pair avec l’irrépétibilité devenue désuète. — (Revue internationale de droit africain EDJA, n° 44-47, Éditions Juridiques Africaines SA, 2000, p. 59)
  2. (Droit) Don fait entre vifs ou par une disposition testamentaire.
    • La libéralité est l’acte par lequel une personne dispose à titre gratuit de tout ou partie de ses biens ou de ses droits au profit d’une autre personne.
      Il ne peut être fait de libéralité que par donation entre vifs ou par testament.
      — (Article 893, Code civil, France, version en vigueur au 1er janvier 2007)
  3. Attitude de respect envers tout être humain.
    • Comparé à la libéralité et au confort de la vie ordinaire de l’époque, l’ordre de l’Empire romain, sous les Antonins, apparaît local et limité. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 407 de l’éd. de 1921)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LIBÉRALITÉ. n. f.
Disposition à se montrer généreux, libéral. Exercer sa libéralité envers quelqu'un. Il s'est montré d'une grande libéralité à mon égard. Il tient ce cadeau de votre libéralité. La libéralité tient le milieu entre la prodigalité et l'avarice. Il désigne aussi le Don même que fait une personne libérale. Une libéralité bien placée. Faire des libéralités. Remercier quelqu'un de ses libéralités.

Littré (1872-1877)

LIBÉRALITÉ (li-bé-ra-li-té) s. f.
  • 1Disposition d'esprit digne d'un homme libre ; émancipation de l'esprit hors de ses préjugés. L'étude et l'examen peuvent seuls donner cette libéralité de jugement, sans laquelle il est impossible d'acquérir des lumières nouvelles, Staël, Allemagne, Considér. génér.
  • 2Disposition à donner. Ta libéralité me fait peine à comprendre, Tu parles de donner quand tu ne fais que rendre, Corneille, Héracl. I, 2. L'Académie a jugé tout d'une voix que libéralité ne se peut pas dire de l'inférieur au supérieur, mais seulement du supérieur à l'inférieur, ou d'égal à égal, Vaugelas, Nouv. rem. p. 149, dans POUGENS. Que dirai-je de sa libéralité ? elle donnait non-seulement avec joie, mais avec une hauteur d'âme qui marquait tout ensemble et le mépris du don et l'estime de la personne, Bossuet, Duch. d'Orl. La libéralité consiste moins à donner beaucoup qu'à donner à propos, La Bruyère, IV. Il estimait beaucoup la libéralité, mais il faisait encore plus de cas de la bonté, de l'affabilité, de l'humanité, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. II, p. 264, dans POUGENS.
  • 3Le don même. Sa main seule départ ses libéralités, Corneille, Othon, II, 4. Le roi fait des libéralités immenses, Sévigné, 398. La princesse… ne croyant pas assez honorer les libéralités de ses ancêtres, si elle ne les imitait, Bossuet, Anne de Gonz. Ces libéralités répandues dans le sein des pauvres, Massillon, Avent, Jugement. Molière employait une partie de son revenu en libéralités qui allaient beaucoup plus loin que ce qu'on appelle dans d'autres hommes des charités, Voltaire, Vie de Molière.
  • 4Il se dit quelquefois pour libéralisme. On trouve en Italie cette sorte de libéralité qui ne porte pas à changer les institutions, mais fait pardonner dans les esprits supérieurs une opposition tranquille aux préjugés existants, Staël, Corinne, II, 2.

SYNONYME

LIBÉRALITÉ (au sens de don), LARGESSE. La libéralité est un don convenable ; la largesse est une ample libéralité.

HISTORIQUE

XIIIe s. Liberalitez est une vertu qui done et fait benefice, Latini, Trésor, p. 409.

XIVe s. Que son corps et toutes les choses qu'il avoit exposeroit et metteroit pour liberalité et franchise du royaume en toute maniere garder, Chron. franç. mss de G. de Nangis, dans LACURNE.

XVIe s. Il s'alloit coulant en la bonne grace de la commune par liberalitez, Amyot, Nicias, 4. Ceulx qui estoient dignes de se sentir de sa liberalité, Amyot, ib. 7.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LIBERALITÉ, s. f. (Morale.) c’est une disposition à faire part aux hommes de ses propres biens ; elle doit, comme toutes les qualités qui ont leur source dans la bienveillance, la pitié, & le desir des louanges, &c. être subordonnée à la justice pour devenir une vertu. La libéralité ne peut être exercée que par les particuliers, parce qu’ils ont des biens qui leur sont propres ; elle est injuste & dangereuse dans les souverains. Le roi de Prusse n’étant encore que prince royal, avoit récompensé libéralement une actrice célebre ; il la récompensa beaucoup moins lorsqu’il fut roi, & il dit à cette occasion ces paroles remarquables : autrefois je donnois mon argent, & je donne aujourd’hui celui de mes sujets.

La libéralité, comme on voit, est donc une vertu qui consiste à donner à propos, sans intérêt, ni trop, ni trop peu.

La libéralité est une qualité moins admirable que la générosité ; parce que celle-ci ne se borne point aux objets pécuniaires, & qu’elle est en toutes choses une élévation de l’ame, dans la façon de penser & d’agir : c’est la μεγαλοψυχια d’Aristote, qui fait pour les autres par le plaisir d’obliger, beaucoup au-delà de ce qu’ils peuvent attendre de nous. Mais le mérite éminent de la générosité, ne détruit point le cas qu’on doit faire de la libéralité, qui est toujours une vertu des plus estimables, quand elle n’est pas le fruit de la vanité de donner, de l’ostentation, de la politique, & de la simple décence de son état. Le vice nommé avarice dans l’idée commune, est précisément l’opposé de cette vertu.

Je définis la liberalité avec l’évêque de Peterborough, une vertu qui s’exerce en faisant part gratuitement aux autres, de ce qui nous appartient. Cette vertu a pour principe la justice de l’action, & pour but la plus excellente fin : car, quoique les donations soient libres, elles doivent être faites de maniere, que ce que l’on donne de son bien ou de sa peine, serve à maintenir les parties d’une grande fin ; c’est-à-dire la sûreté, le bonheur, & l’avantage des sociétés.

Mais comme il est impossible de fournir aux dépenses que demande l’exercice de la libéralité, sans un attachement honnête à acquérir du bien, & à conserver celui qu’on a acquis, ce soin est prescrit par des maximes qui se tirent de la même fin dont nous venons de faire l’éloge. Ainsi la libéralité qui désigne principalement l’acte de donner & de dépenser comme il convient, renferme une volonté d’acquérir, & de conserver, selon les principes que dictent la raison & la vertu.

La volonté d’acquérir s’appelle prévoyance, & elle est opposée d’un côté à la rapacité, de l’autre, à une imprudente négligence de pourvoir sagement à l’avenir. La volonté de conserver, est ce que l’on nomme frugalité, économie, épargne entendue, qui tient un juste milieu entre la sordide mesquinerie & la prodigalité. Il est certain que ces deux choses, la prévoyance & la frugalité, facilitent la pratique de la libéralité, l’aident & la soutiennent. Soyez vigilant & économe dans les dépenses journalieres ; vous pourrez être libéral dans toutes les occasions nécessaires. Voilà pourquoi l’on voit très peu régner cette vertu dans les pays de luxe : on n’y donne qu’à soi, rien aux autres, & l’on finit par être ruiné.

La libéralité a divers noms, selon la diversité des objets envers lesquels on doit l’exercer ; car si l’on est libéral pour des choses qui sont d’une très-grande utilité publique, cette vertu est une noble magnificence, μεγαλοπρέπεια, dit Aristote, à quoi est opposée d’un côté la profusion des ambitieux, & de l’autre la vilainie des ames basses. Si l’on est libéral envers les malheureux, c’est une compassion pratique ; & quand on assiste les pauvres, c’est l’aumône. La libéralité exercée envers les étrangers, s’appelle hospitalité, sur-tout si on les reçoit dans sa maison. En tout cela la juste mesure de la bénéficence, dépend de ce qui contribue le plus aux diverses parties de la grande fin ; savoir aux secours réciproques, au commerce entre les divers états ; au bien des sociétés particulieres, autant qu’on peut le procurer, sans préjudice des sociétés supérieures.

Il ne faut pas confondre la libéralité avec la prodigalité, quoiqu’elles paroissent avoir ensemble un grand rapport ; l’une est une vertu, & l’autre un excès vicieux. La prodigalité consiste à répandre sans choix, sans discernement, sans égard à toutes les circonstances ; cet homme prodigue, qu’on appelle d’ordinaire généreux, trouvera bientôt qu’il a sacrifié en vaines dépenses, à des sots, des fripons, des flateurs, & même à des malheureux volontaires, tous les moyens d’assister à l’avenir d’honnêtes gens. S’il est beau de donner, quel soin ne doit-on pas prendre de se conserver en situation de faire toute sa vie des actes de libéralité ?

Mais je ne tiens point compte à Crassus de ses libéralités immenses, employées même en choses honnêtes, parce qu’il en avoit acquis le moyen par des voies criminelles. Les largesses estimables sont celles qui viennent de la pureté des mœurs, & qui sont les suites & les compagnes d’une vie vertueuse.

La libéralité bien appliquée, est absolument nécessaire aux princes pour l’avancement du bonheur public.

« A le prendre exactement, dit Montagne, un roi en tant que roi, n’a rien proprement sien ; il se doit soi-même à autrui. Le prince ayant à donner, ou pour mieux dire à payer, & rendre à tant de gens selon qu’ils ont desservi, il en doit être loyal dispensateur. Mais si la libéralité d’un prince est sans discrétion & sans mesure, je l’aime mieux avare. L’immodérée largesse est un moyen foible à lui acquérir bienveillance, car elle rebute plus de gens qu’elle n’en pratique ; & si elle est employée sans respect de mérite, fait vergogne à qui la reçoit, & se reçoit sans grace. Les sujets d’un prince excessif en don, se rendent excessifs en demandes ; ils se taillent non à la raison, mais à l’exemple. Qui a sa pensée à prendre, ne l’a plus à ce qu’il a prins ».

Enfin, comme les rois ont particulierement reservé la libéralité dans leur charge, ce n’est pas assez que leurs bienfaits roulent sur la récompense de la vertu, il faut qu’en même tems leur dispensation ne blesse point l’équité. Satisbarzane officier chéri d’Artaxerxe, voulant profiter de ses bontés, lui demanda pour gratification une chose qui n’étoit pas juste. Ce prince comprit que la demande pouvoit s’évaluer à trente mille dariques ; il se les fit apporter, & les lui donna en disant : « Satisbarzane, prenez cette somme ; en vous la donnant je ne serai pas plus pauvre, au lieu que si je faisois ce que vous me demandez, je serois plus injuste ».

J’ai quelquefois pensé que la libéralité étoit une de ces qualités, dont les germes se manifestent dès la plus tendre enfance. Le persan Sadi rapporte dans son rosaire du plus libéral & du plus généreux des princes indiens, qu’on augura dans tout le pays qu’il seroit tel un jour, lorsqu’on vit qu’il ne vouloit pas teter sa mere, qu’elle n’allaitât en même tems un autre enfant de sa seconde mamelle. (D. J.)

Libéralité, (Littérat.) vertu personnifiée sur les médailles romaines, & représentée d’ordinaire en dame romaine, vêtue d’une longue robe. On ne manqua pas de la faire paroître sur les médailles des empereurs, tantôt répandant la corne d’abondance, tantôt la tenant d’une main, & montrant de l’autre une tablette marquée de plusieurs nombres, pour désigner sous ce voile la quantité d’argent, de grain ou de vin, que l’empereur donnoit au peuple. Dans d’autres médailles, l’action du prince qui fait ces sortes de largesses, est nuement représentée. Ce sont là les médailles qu’on appelle liberalitas par excellence ; mais cet empereur quelquefois libéral par crainte, par politique ou par ostentation, n’avoit-il pas tout pris & tout usurpé lui-même ? (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « libéralité »

(1213) Du latin liberalitas (« générosité, don »), lui-même issu de liberalis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. liberalitatem, de liberalis, libéral.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « libéralité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
libéralité liberalite

Citations contenant le mot « libéralité »

  • La libéralité consiste moins à donner beaucoup qu'à donner à propos. Jean de La Bruyère, Les Caractères, Du cœur
  • La libéralité n'est souvent qu'une sorte de timidité. De Friedrich Nietzsche / Le Gai Savoir
  • Que celui qui donne le fasse avec libéralité, que celui qui préside le fasse avec zèle, que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie. De Saint Paul / Epître aux Romains
  • Il n'y a pas de libéralité bien placée, pourvu qu'elle le soit sans calcul et sans ostentation, qui ne vaille mieux qu'une économie. De Charles Nodier
  • La naissance, la beauté, la bonne façon, le raisonnement, le courage, l'instruction, la douceur, la jeunesse, la libéralité et autres qualités semblables, ne sont-elles pas comme les épices et le sel, qui assaisonnent un homme ? De William Shakespeare / Troïlus et Cressida
  • Cette condition couplée au caractère définitif de la libéralité implique, en cas de donation sous condition suspensive, que cette dernière se réalise dans le délai précité. , PLFR2020-III : Abattement pour don sur succession à certains organismes, le délai pour effectuer la libéralité serait porté à douze mois
  • Les donations indirectes sont des donations car, même si elles n’en revêtent pas la forme contractuelle, elles poursuivent le même objectif : celui de gratifier un héritier ou un tiers, sans aucune contrepartie. Cela signifie que lorsqu'un donateur consent une donation indirecte, les caractéristiques de la libéralité (article 844 du Code civil) sont réunies : Capital.fr, Donation indirecte : définition et fiscalité - Capital.fr
  • Il y a quelque temps, nous relations l’exposition après restauration d’une croix processionnelle du XVe siècle classée aux monuments historiques au sein de l’église du village. Voilà qu’aujourd’hui, on nous annonce la mise en place d’une nouvelle vitrine qui met en valeur une autre partie du trésor que recèle ce monument. Un ostensoir avec douze médaillons d’émaux polychromes signé Poussielgat Rusand dû à la libéralité de l’empereur Napoléon III. Un reliquaire en bois peint polychrome représentant la vierge à l’enfant datant du XVIII e. Un reliquaire en laiton sur un piédouche un logement en forme de prisme triangulaire vitré renferme de minuscules reliques de Saints dont St Martin, St Amans, Ste Geneviève etc. Une chasuble complétée d’une écharpe et d’une étole blanche brodées or. Ces merveilles sont à voir dans une église qui n’a rien à leur envier. ladepeche.fr, L’église dévoile ses trésors - ladepeche.fr
  • Une fois qu’un partage amiable est réalisé, les demandes en rapport d’une libéralité et en application de la sanction du recel sont subordonnées à l’exercice d’une action judiciaire en nullité du partage ou en complément de part ou en partage complémentaire. , Succession : demande en rapport de libéralité et en application du recel après le partage - Éditions Francis Lefebvre
  • La Cour de cassation applique les règles du droit commun de la preuve des obligations en matière de rapport des dettes successorales, tout en suggérant qu’il existe, sur cette question, une différence entre le rapport des dettes et le rapport des libéralités. Ainsi, c’est à l’héritier qui sollicite le rapport d’une dette à la succession de démontrer son existence, à charge pour le débiteur d’en démontrer le remboursement. , Rapport des dettes et charge de la preuve - Succession - Libéralité | Dalloz Actualité
  • Marié sous le régime de la communauté réduite aux acquêts, un époux décide en 2013 de donner 50 000 € à une association. L’épouse, alors sous tutelle depuis 2008, n’est pas consultée pour cette libéralité. Les époux décèdent à quelques mois d’intervalle, respectivement en juin et novembre 2014. Les descendants du couple assignent l’association en annulation de la donation sur le fondement de l’article 1427 du code civil, conséquence de la violation de la cogestion décrite à l’article 1422 du code civil. Un appel est interjeté devant la cour d’appel d’Aix-en-Provence. La lecture de l’arrêt d’appel nous apprend que les juges de première instance (TGI Marseille, 7 juin 2016, n° 15/04517, Dalloz jurisprudence) avaient refusé le jeu de la nullité. Toutefois, les juges du fond accueillent cette prétention et annulent purement et simplement la donation passée en violation de la cogestion. Passée dans la masse successorale, l’action en nullité de l’article 1427 du code civil pouvait parfaitement être utilisée par les enfants du couple. Plus encore, l’action était tout à fait pertinente puisqu’un défaut de cogestion était acté ; la donation de biens communs nécessitant un tel concours entre époux sur le fondement de l’article 1422 du code civil. L’association se pourvoit en cassation. Au soutien de sa prétention, elle invoque deux moyens sur deux terrains différents.  , Transmission successorale de la nullité pour défaut de cogestion - Succession - Libéralité | Dalloz Actualité
  • Lorsque les parties ont délibérément majoré un prix d’acquisition, ou, s'il s'agit d'une vente, qu’elles ont délibérément minoré un prix de vente, sans que cet écart de prix ne comporte de contrepartie, l'avantage ainsi octroyé doit être requalifié comme une libéralité représentant un avantage occulte. LégiFiscal, La vente en VEFA à un prix sous-évalué s’apparente à une libéralité dès la conclusion de la vente. LégiFiscal
  • Admiré pour son esprit novateur, Fahim Saleh est également apprécié humainement. « Quelqu'un d'extrêmement intelligent, ambitieux, mais aussi très gentil et toujours souriant », ont réagi ses amis proches dans plusieurs médias américains. Un homme bon également. Il se serait ainsi toujours montré généreux avec Tyrese, lui offrant des émoluments importants qui ont permis à l'assistant de régler les dettes de plusieurs membres de sa famille. Cette libéralité a peut-être fini par lui coûter la vie… leparisien.fr, Trahi, tué et démembré : la fin atroce du charismatique patron de start-up à New York - Le Parisien
  • L’arrêt comporte également un autre volet, concernant la requalification d’un contrat d’assurance-vie en libéralité. Sur ce point, la solution rendue est plus classique : elle écarte la requalification en raison de la faculté de rachat laissée au souscripteur malgré l’acceptation par le tiers bénéficiaire de sa désignation. La solution, toutefois, est éminemment liée à l’état des textes antérieurs à la loi du 17 décembre 2007 et ne saurait perdurer sous l’empire du droit en vigueur depuis cette réforme. , Donation des gains et salaires : la consécration de la notion d’économie - Bien - Propriété | Dalloz Actualité
  • Dans l’espèce que la Cour de cassation a eu à connaître, une mère a donné à son fils, par préciput et hors part, une somme d’argent qui a été employée pour acquérir la nue-propriété d’un immeuble. Dans le même temps, la donatrice a acquis l’usufruit du même immeuble. La donatrice décède en laissant pour lui succéder sa fille et son fils donataire, ainsi que son petit-fils, lui-même descendant du donataire, désigné légataire universel de la quotité disponible et légataire à titre particulier de ses parts sociales. Compte tenu des différentes libéralités réalisées, la fille de la de cujus a assigné son frère et son neveu en partage de la succession et réduction des libéralités excessives. , Subrogation réelle, emploi des fonds donnés et acquisition en nue-propriété : un imbroglio conforté - Succession - Libéralité | Dalloz Actualité

Traductions du mot « libéralité »

Langue Traduction
Anglais liberality
Espagnol liberalidad
Italien liberalità
Allemand liberalität
Chinois 自由度
Arabe سخاء
Portugais liberalidade
Russe великодушие
Japonais 自由
Basque eskuzabaltasuna
Corse liberalità
Source : Google Translate API

Synonymes de « libéralité »

Source : synonymes de libéralité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « libéralité »

Partager