La langue française

Légitimer

Sommaire

Définitions du mot légitimer

Trésor de la Langue Française informatisé

LÉGITIMER, verbe trans.

A. − Assimiler un enfant naturel à un enfant légitime avec les qualités et les droits qui en découlent. Peut-être serai-je obligé de me marier aussi pour légitimer vos enfants (Courier, Lettres Fr. et Ital.,1805, p. 685).V. légitimation ex. 1.
P. anal. Transformer une union de fait en union légitime. Si je tentais une démarche pour légitimer notre union par le ministère d'un de ces moines qui pullulent dans le quartier, j'attirerais certainement la mort sur ma tête! (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 310).La Société ne reconnaît que les unions légitimées par le sacrement religieux (Dantec, Savoir!1920, p. 69):
1. Le mariage légitimerait simplement une union qu'il regardait déjà comme éternelle. L'idée qu'il pouvait avoir un fils, lui fit seulement désirer de hâter un dénoûment prévu. Zola, M. Férat,1868, p. 102.
B. −
1. Faire reconnaître son titre, son pouvoir comme légitime. En rendant des services, dont le plus apprécié était la défense de la sécurité publique, le seigneur féodal légitima son usurpation. Parfois même il promettait des garanties particulières à ceux qui reconnaissaient son autorité (Bainville, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 44).Il n'est pas de responsabilité authentique sans la conscience d'une mission confiée, d'un pouvoir légitimé par une délégation qui peut d'ailleurs rester virtuelle (de la part de mon pays, d'une communauté, de l'humanité toute entière) (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 78):
2. ... elle [cette proposition] donne au pouvoir une idée sévère de ses devoirs, en lui apprenant qu'il tient son autorité de Dieu même, et qu'il lui doit compte de l'usage qu'il en fait; elle lui dit que s'il néglige de légitimer [it. ds le texte] sa puissance, en l'employant à faire régner les lois naturelles ou divines des sociétés, il cesse d'être le ministre de la bonté de Dieu sur les hommes, et il n'est plus que l'instrument de sa justice. Bonald, Législ. primit., t. 1, 1802, p. 147.
2. Faire reconnaître pour authentique. J'avais reçu la croix de Saint-Louis dans l'émigration; une ordonnance voulait qu'on la légitimât par un brevet nouveau (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 223).Après avoir retrouvé le magnétisme, Mesmer vint en France, où, depuis un temps immémorial les inventeurs accourent faire légitimer leurs découvertes (Balzac, U. Mirouet,1841, p. 66).
C. − P. ext.
1. Faire admettre, reconnaître (quelque chose) comme légitime, justifiable par l'équité, le droit naturel, la raison, un motif supérieur. Il est plus facile de légaliser certaines choses que de les légitimer (Chamfort, Max. et pens.,1794, p. 30).L'incompatibilité d'humeurs d'un peuple asiatique avec un peuple européen et surtout avec les Anglais. Voilà ce qui légitime toutes les craintes, toutes les méfiances (Gobineau, Corresp. [avec Tocqueville], 1855, p. 234):
3. ... [selon Machiavel] l'équilibre social dépend du jeu complexe et délicat des forces antagonistes; la violence est légitimée au nom de la puissance que l'État doit faire peser sur les individus. Hist. sc.,1957, p. 1559.
Emploi pronom. L'avenir (...) sera pour nous tel que nous le ferons. Rallions-nous franchement complètement à tout pouvoir qui maintiendra l'ordre et se légitimera par la justice et le respect des droits de tous (Lamennais, L'Avenir,1831, p. 137).
2. Synon. de justifier.Le sédiment doit tendre à se diviser (...) en couches ou strates distinctes, ce qui légitime l'appellation de dépôts stratifiés (Lapparent, Abr. géol.,1886, p. 41).Sa qualité de fils unique légitimait tous ses écarts, on ne savait rien lui refuser (Châteaubriant, Lourdines,1911, p. 37):
4. ... l'ichthyophagie est une diète échauffante : ce qui pourrait légitimer certaines louanges données jadis à quelques ordres religieux, dont le régime était directement contraire à celui de leurs vœux déjà réputé le plus fragile. Brillat-Sav., Physiol. goût,1825, p. 72.
Emploi pronom. Tout le savoir humain, y compris la science, n'est qu'un risque hardiment couru, qui se légitime au fur et à mesure de l'œuvre accomplie, c'est-à-dire du progrès effectif de la connaissance humaine (Lacroix, Marxisme, existent., personn.,1949, p. 102).
REM.
Légitimant, -ante, part. prés. et adj.C'est par ce biais de la valeur légitimante que je puis être non seulement responsable de..., mais responsable devant... (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 79).
Prononc. et Orth. : [leʒitime], (il) légitime [-tim]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. [Ca 1280 d'apr. Bl.-W.3-5, ca 1327 d'apr. Bl.-W.1] 1. ca 1350 « rendre légitime (un enfant naturel) » (Chron. de Flandres, éd. Kervyn de Lettenhove, t. 1, p. 71); 1806 subst. « enfant qui est légitimé » (Duclos, Règne de Louis XIV, Œuvr., t. V, p. 102 ds Pougens d'apr. Littré); 2. 1376-83 « conférer à quelqu'un un pouvoir légitime » (Froissart, Chron., ms. Amiens, éd. S. Luce, t. 6, p. 355); 1694 « reconnaître pour authentique » (Ac.); 3. 1640 « justifier » (Chapelain, Correspondance ds Hunter). Dér. de légitime1*; dés. -er; cf. le lat. médiév. legitimare « rendre légitime (d'une personne) » (1220 ds Latham). L'angl. legitimate « justifier » est attesté dep. 1611 ds NED. Fréq. abs. littér. : 226. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 322, b) 198; xxes. : a) 219, b) 437. Bbg. Gohin 1903, p. 345.

Wiktionnaire

Verbe

légitimer \le.ʒi.ti.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre légitime un enfant naturel.
    • Son mariage a légitimé deux enfants qu’il avait eus auparavant.
    • Ce prince fit légitimer deux de ses enfants naturels.
    • Les enfants légitimés par le mariage subséquent auront les mêmes droits que s'ils étaient nés de ce mariage. — (Code civil des Français, Livre Premier - Des Personnes, Titre VII - De la paternité et de la filiation)
  2. Faire reconnaître pour authentique et juridique.
    • Il a fait légitimer ses pouvoirs.
  3. Justifier, rendre excusable.
    • La dureté des parents ne légitime point les torts des enfants.
    • — Ce type n’est rien pour moi. Je t’attendais. Il faut avoir les idées larges, tu me l’as dit toi-même. (...)
      — Oui, avait-il ricané, mais quand une fille, en amour, parle de largeur d’esprit, c’est pour légitimer celle de ce que je pense.
      — (Hervé Bazin, La Tête contre les murs, 1949, Le livre de poche, éd. 1964, p. 244)
    • Mais Muhammad est perplexe : comment épouser la femme de son fils adoptif? Comme à chaque fois, l'ange Gabriel — celui qui révèle les versets du Coran — légitime ses désirs : le Prophète n'est le père de personne, dit le Ciel. — (Vincent Remy, Opprimer, c'est sacré, Télérama n°3460, mai 2016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LÉGITIMER. v. tr.
Rendre légitime un enfant naturel. Son mariage a légitimé deux enfants qu'il avait eus auparavant. Ce prince fit légitimer deux de ses enfants naturels. Il signifie aussi Faire reconnaître pour authentique et juridique. Il a fait légitimer ses pouvoirs. Il signifie encore Justifier, rendre excusable. La dureté des parents ne légitime point les torts des enfants.

Littré (1872-1877)

LÉGITIMER (lé-ji-ti-mé) v. a.
  • 1Rendre légitime. Légitimer un enfant naturel. Vous saurez que le père avait longtemps devant Cette fille légitimée, La Fontaine, Coupe. Ils n'ont plus de rempart que l'abri de l'autel Où Dieu légitima leur lien mutuel, Lemercier, Frédég. et Br. I, 1.

    Faire reconnaître son pouvoir, son titre pour authentique. Il a fait légitimer sa commission.

  • 2Justifier, excuser. Rien ne peut légitimer une aussi mauvaise action. Par le bonheur public légitimer sa gloire, Briffaut, Ninus II, II, 4.
  • 3Se légitimer, v. réfl. Être légitimé, justifié. Des actes qui se légitiment par la nécessité.

HISTORIQUE

XIVe s. Bernard, gloseur des decretales, dit que le pape peut legitimer, quant aux honneurs seculiers, ceux qui sont de sa juridiction temporelle, le Songe du vergier, I, 107.

XVIe s. Là l'escusson, se reprenant, bourgeonne et produit des vergetons, dont l'arbre se façonne, se legitime, se fertilie selon vostre intention, De Serres, 667. Le pape ne peut legitimer bastards et illegitimes pour les rendre capables de succeder ou leur estre succedé, P. Pithou, 21.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LÉGITIMER, v. act. (Jurisprud.) c’est faire un acte de légitimation, c’est donner à un bâtard l’état d’enfant légitime. Voyez ci devant Légitimation. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « légitimer »

Légitime 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Dérivé de légitime avec le suffixe -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « légitimer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
légitimer leʒitɛ̃e

Citations contenant le mot « légitimer »

  • Le directeur du Rallye à la FIA, Yves Matton, a fait savoir qu’il faudrait disputer au minimum septs rallyes afin de légitimer les titres cette saison. Autonews racing, WRC - Yves Matton (FIA) : “courir encore au moins quatre rallyes d'ici la fin de l'année“
  • Il est plus facile de légaliser certaines choses que de les légitimer. De Chamfort / Maximes et pensées, caractères et anecdotes
  • C’est la qualité de l’oeuvre qui doit porter et légitimer la technologie et non l’inverse. De Jean Zeitoun
  • Or, tout en se présentant comme progressistes (antiracistes, décolonisateurs, féministes…), ces mouvances se livrent depuis plusieurs années à un détournement des combats pour l'émancipation individuelle et la liberté, au profit d'objectifs qui leur sont opposés et qui attaquent frontalement l'universalisme républicain : racialisme, différentialisme, ségrégationnisme (selon la couleur de la peau, le sexe, la pratique religieuse). Ils vont ainsi jusqu'à invoquer le féminisme pour légitimer le port du voile, la laïcité pour légitimer leurs revendications religieuses et l'universalisme pour légitimer le communautarisme. Enfin, ils dénoncent, contre toute évidence, le « racisme d'Etat » qui sévirait en France : un Etat auquel ils demandent en même temps - et dont d'ailleurs ils obtiennent - bienveillance et soutien financier par le biais de subventions publiques. , L'appel de 80 intellectuels pour dénoncer le "décolonialisme" - Décryptage - Actualité - Liberté Politique
  • Et au-delà de ces nouveaux territoires d’expérimentation politique et sociale, ainsi que des bisous marqués en direction des indigénistes et autre néo-racistes que certains médias s’empressent de légitimer à grands coups de doubles pages obséquieuses et complaisantes, force est de constater que, pendant ce temps, la société française se remet gentiment de sa période de confinement et se prépare maintenant à une rentrée sereine et décidément orientée sous le signe du travail studieux et de l’effort collectif pour remonter la pente économique. Contrepoints, Heureusement, nos quartiers sont de plus en plus calmes | Contrepoints
  • Mais il faut aussi prendre en compte tout ce qui relève de la chefferie, l'aspect traditionnelle cette fois. Le système démocratique d'aujourd'hui met toujours en avant les chefs du village. Autrefois, c'était inné, c'étaient les fondateurs des villages puis les membres de leurs familles par succession qui étaient désignés chefs. Aujourd'hui, le système démocratique vient les légitimer. Les votants viennent donc pour légitimer les chefs. Ils les choisissent. Ils y prennent part. Le maire, c'est la personne qui, par excellence, est là pour faire le bonheur des autres, c'est quelqu'un de chez nous qui est légitimé et il faut y prendre part, en être soi-même aussi responsable.  , Élections municipales à Mayotte : une mobilisation presque irrationnelle
  • Bien plus, il est aussi reproché aux deux hommes d’avoir contribué à légitimer la victoire du parti au pouvoir lors du dernier double scrutin. Journal du Cameroun, Cameroun : Cabral Libii et Paul Eric Kingue plus proches que jamais ?
  • Cette approche est la manifestation d'une mentalité qui construit son identité en ne tirant que de l’hostilité de l’interprétation unilatérale de l'histoire et qui tente de légitimer sa propre agressivité en violation du droit international. Cette mentalité déficiente qui alimente un nationalisme agressif est déplorable, mais pas surprenante. , "L'Arménie doit apprendre, dès que possible, à faire partie des solutions dans le Caucase du sud" | TRT Français

Traductions du mot « légitimer »

Langue Traduction
Anglais legitimize
Espagnol legitimar
Italien legittimare
Allemand legitimieren
Chinois 合法化
Arabe إضفاء الشرعية
Portugais legitimar
Russe легитимировать
Japonais 正当化する
Basque legitimatzeko
Corse legittimà
Source : Google Translate API

Synonymes de « légitimer »

Source : synonymes de légitimer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « légitimer »

Partager