Lâchement : définition de lâchement


Lâchement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

LÂCHEMENT, adv.

A. − [Correspond à lâche A] D'une manière lâche, sans être tendu ou serré. Sa cravate de mousseline roulée en corde flottait lâchement autour de son col (Gautier, Rom. momie,1858, p. 17).De gros bouquets de feuillage noués lâchement par le ruban gris d'un mur (Duhamel, Terre promise,1934, p. 35).
B. − [Correspond à lâche B]
1. Littér. Mollement; sans vigueur (morale ou physique). Il travaille bien lâchement (Ac.1935).Le monde stupéfié s'affaisse lâchement et fait la sieste, une sieste qui est une espèce de mort savoureuse (Baudel., Poèmes prose,1867, p. 117):
Parfois l'un s'interrompait au milieu d'une phrase pour exhaler un profond soupir, plus de l'estomac que du cœur, (...) les mains lâchement croisées sur sa panse gonflée... Guèvremont, Survenant,1945, p. 127.
− Domaine artist.Sans concision, sans vigueur. Quelque chose de faible et de lâchement crayonné noie les contours (Colette, Chambre d'hôtel,1940, p. 122).
2. [À propos d'une attitude, d'un comportement]
a) Avec bassesse. Se conduire lâchement. Ce garçon que j'ai introduit chez nous, à qui j'ai donné mon amitié et ma confiance, qui m'a trahi lâchement, hypocritement (H. Bataille, Maman Colibri,1904, II, 4, p. 17).
b) Sans courage, d'une façon qui trahit la peur. Personne ne meurt plus lâchement qu'un homme riche, ou que celui qui est dans la route de la fortune (Baudry des Loz., Voy. Louisiane,1802, p. 336).Ils accusaient avec aigreur le maréchal de Severac de les avoir abandonnés et d'avoir lâchement pris la fuite (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 4, 1821-24, p. 411).
Prononc. et Orth. : [lɑ ʃmɑ ̃], [la-]. Ac. 1694, 1718 laschement, ensuite lâchement. Étymol. et Hist. A. Ca 1150 « de manière lâche, non serrée » (Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 4060). B. 1. 1160-74 « mollement, faiblement » (Wace, Rou, éd. J. Holden, II, 3542); 2. 1538 « en lâche, sans courage » (Est. ds FEW t. 5, p. 231 b). Dér. de lâche*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 249. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 353, b) 436; xxes. : a) 381, b) 293.

Lâchement : définition du Wiktionnaire

Adverbe

lâchement \lɑʃ.mɑ̃\

  1. Avec mollesse, avec nonchalance, sans énergie.
    • Il travaille bien lâchement. - Il mène trop lâchement sa besogne. - Il y va si lâchement!
  2. Sans cœur et sans honneur, honteusement, avec bassesse.
    • Se conduire lâchement. - Trahir lâchement son ami. - Se venger lâchement. - Il s’est comporté lâchement dans cette circonstance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lâchement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LÂCHEMENT. adv.
Avec mollesse, avec nonchalance, sans énergie. Il travaille bien lâchement. Il mène trop lâchement sa besogne. Il y va si lâchement! Il signifie aussi Sans cœur et sans honneur, honteusement, avec bassesse. Se conduire lâchement. Trahir lâchement son ami. Se venger lâchement. Il s'est comporté lâchement dans cette circonstance.

Lâchement : définition du Littré (1872-1877)

LÂCHEMENT (lâ-che-man) adv.
  • 1D'une manière qui n'est pas tendue, serrée. Un paquet lié trop lâchement.
  • 2D'une manière lâche, sans force. Ceux qui ne veulent et ne désirent que lâchement, Guez de Balzac, liv. VI, lett. 3. Qui fuit, croit lâchement, et n'a qu'une foi morte, Corneille, Poly. II, 6. Il [Montaigne] ne pense qu'à mourir lâchement et mollement par tout son livre, Pascal, Pens. XXIV, 24, éd. HAVET.

    Écrire lâchement, écrire sans force, sans précision. Dans des vers métaphysiques traduits lâchement, Voltaire, Lett. d'Argental, 7 janv. 1739.

  • 3Honteusement, avec bassesse. Et d'une indigne ardeur lâchement embrasé, Corneille, Nicom. V, 1. Non que, par les yeux seuls lâchement enchantée, J'aime en lui sa beauté, sa grâce tant vantée, Racine, Phèdre, II, 1. Vous qu'on ne voit assis dans le sanctuaire du Dieu vivant que pour avoir été toujours debout dans les antichambres des grands, et qui n'auriez jamais été placé sur la tête des hommes, pour parler avec David, si vous n'aviez été mille fois lâchement à leurs pieds, Massillon, Orais. Villeroy. L'autre a fui lâchement, tel qu'un vil assassin, Voltaire, Mérope, II, 2. Le roi [Henri III], dont il [le duc de Guise] ravit l'autorité suprême, Le souffrit lâchement et s'en vengea de même, Voltaire, Henr. III.

HISTORIQUE

XIVe s. Entortilliez en guise d'andouille, puis liez de fil laschement, Ménagier, II, 5.

XVIe s. Et feit on la guerre plus froidement et plus laschement, Amyot, Alc. 52.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lâchement »

Étymologie de lâchement - Littré

Lâche, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de lâchement - Wiktionnaire

 Composé de lâche et de ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « lâchement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lâchement laʃœmɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « lâchement »

  • Avant-hier samedi, aux environs de 20h, un jeune homme âgé d’à peine 17ans, répondant aux initiales K. B., a été lâchement assassiné dans le quartier de Canastel, à l’est de la ville. Deux individus, à bord d’une motocyclette, ont tenté de lui dérober son téléphone portable, mais comme la victime leur avait tenu tête, ces derniers n’ont pas hésité à lui asséner des coups de poignard en plein cœur. La victime en est morte après avoir succombé à ses blessures. Cet effroyable crime a mis en émoi toute la ville d’Oran, et cela d’autant, aux dires des habitants de Canastel, ces deux agresseurs, multirécidivistes, sévissaient ces derniers jours dans ce secteur de la vie, agressant et dépouillant les passants de leurs biens. Toutes et tous réclament que justice soit faite, et que ces deux malfaiteurs soient appréhendés et punis par la loi. Beaucoup, d’ailleurs, lancent un appel à tout un chacun : «N’achetez plus les téléphones portables dans le marché informel. Ce sont, parfois, des receleurs qui vous les revendent. Sans que vous ne le sachiez, vous pouvez ainsi devenir complices de ces criminels qui n’hésitent pas à tuer pour un simple téléphone portable.» El Watan, On vous le dit | El Watan
  • Le premier ministre Jean Castex a salué vendredi la mémoire du chauffeur de bus « lâchement agressé » dimanche à Bayonne, en assurant que « la justice punira les auteurs de ce crime abject ». Mediapart, Chauffeur agressé: « la justice punira les auteurs de ce crime abject » (Castex) | Mediapart

Traductions du mot « lâchement »

Langue Traduction
Corse loosamente
Basque baziren
Japonais ゆるく
Russe свободно
Portugais vagamente
Arabe بشكل فضفاض
Chinois 松散地
Allemand lose
Italien vagamente
Espagnol flojamente
Anglais loosely
Source : Google Translate API

Synonymes de « lâchement »

Source : synonymes de lâchement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « lâchement »


Mots similaires