La langue française

Inutilité

Sommaire

  • Définitions du mot inutilité
  • Étymologie de « inutilité »
  • Phonétique de « inutilité »
  • Citations contenant le mot « inutilité »
  • Traductions du mot « inutilité »
  • Synonymes de « inutilité »
  • Antonymes de « inutilité »

Définitions du mot inutilité

Trésor de la Langue Française informatisé

INUTILITÉ, subst. fém.

I. − Au sing.
A. − [En parlant d'une réalité concr. ou abstr.] Manque d'utilité. Anton. nécessité.Inutilité d'un achat, d'un objet; inutilité de l'existence. L'inutilité de la vie est pire encore que la vieillesse. C'est s'anéantir deux fois (Barb. d'Aurev., Memor. 1,1836, p. 98).Beaucoup de maux seraient éliminés, par exemple les guerres dont l'inutilité apparaîtrait à plein (Green, Journal,1940, p. 48):
1. ... Le style a été retouché avec l'attention la plus scrupuleuse. Ce n'est pas que je ne connoisse par expérience l'inutilité de ces corrections, pour désarmer la censure, du moins pendant la vie d'un auteur : on se souvient des taches des premières éditions, et l'on ne veut pas remarquer qu'elles ont disparu dans les éditions suivantes. Chateaubr., Génie, t. 1, 1803, p. VIII.
En partic. [En parlant d'une action, d'un comportement] Manque d'efficacité, absence de résultats positifs. Inutilité d'une tentative. Ce qu'elle sentait de plus net, c'était l'inutilité de sa démarche (Zola, Ventre Paris,1873, p. 864).Après m'être débattu, après avoir épuisé mes grands airs insolents, découragé par l'inutilité de mes efforts, je décidai de quitter la société des hommes (Camus, Chute,1956, p. 1524):
2. Trente officiers entrèrent alors dans mon appartement, l'épée à la main, et le fouillèrent complètement; ils étaient déterminés à me mettre en pièces. Furieux de l'inutilité de leurs recherches, ils fourragèrent (...) et se mirent à empocher journaux, dénonciations et manuscrits... Marat, Pamphlets, Appel à la Nation, 1790, p. 148.
B. − [En parlant d'une pers.] Fait de ne pas accomplir une tâche utile, de ne pas rendre de services. Il fit valoir toutes sortes d'arguments en sa faveur (...), son utilité comme organisateur de la caravane, et son inutilité comme capitaine à bord du Duncan (Verne, Enf. cap. Grant, t. 2, 1868, p. 85).Vous prenez à tâche de ne nous montrer que (...) les canailleries des Roumains, l'âpreté des Grecs, (...) l'inutilité des Norvégiens (Morand, Eur. gal.,1925, p. 50).
II. − P. méton., gén. au plur. Choses inutiles, sans importance. Voilà bien la peine de prendre de l'encre pour écrire de ces inutilités! (E. de Guérin, Journal,1835, p. 55).Vous m'avez souvent reproché (...) d'aimer les belles étoffes et ces mille inutilités dont on fait des trophées pour cacher la nudité des murs (Du Camp, Mém. suic.,1853, p. 153):
3. Il est plein d'admiration pour la langue chinoise, qu'il dit être faite seulement par le choc des idées, avec la suppression ou la sévère abréviation de toute les inutilités des langues occidentales. Goncourt, Journal,1892, p. 274.
Péj. [En parlant d'une pers.] Si, comme on le dit souvent, les poëtes ne sont que de brillantes inutilités, disons à notre tour que Dieu n'existe pas (Zola, Corresp., t. 1, 1860, p. 156).
Prononc. et Orth. : [inytilite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1396 (Lettres ds Isambert, Recueil gén. des anc. lois fr., t. 6, p. 617). Dér. de utilité*; préf. in-1*. Fréq. abs. littér. : 411. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 607, b) 460; xxes. : a) 784, b) 510.

Wiktionnaire

Nom commun

inutilité \i.ny.ti.li.te\ féminin

  1. Défaut d’utilité.
    • On a reconnu l’inutilité de cette machine.
    • Il s’est aperçu de l’inutilité de ses visites.
  2. Défaut d’emploi ou d’occasion de servir.
    • C’est un homme qu’on laisse dans l’inutilité.
  3. (Surtout au pluriel) Chose inutile ou superflue.
    • Un Petit Dunkerque est une sorte de bazar de fines porcelaines et de curiosités artistiques, de charmantes et délicates inutilités , qui en font un bric-à-brac fashionable. — (Arthur Dinaux, « Au Petit Dunkerque », dans Archives historiques et littéraires du Nord de la France et du Midi de la Belgique, tome 3 de la 3e série, Valenciennes, 1852, p. 119)
    • Un discours rempli d’inutilités.
    • Cette femme ne s’occupe qu’à des inutilités.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INUTILITÉ. n. f.
Défaut d'utilité. On a reconnu l'inutilité de cette machine. Il s'est aperçu de l'inutilité de ses visites. Il signifie aussi Défaut d'emploi, ou d'occasion de servir. C'est un homme qu'on laisse dans l'inutilité. Il signifie encore Chose inutile, superflue; et, dans ce sens, il ne s'emploie guère qu'au pluriel. Un discours rempli d'inutilités. Cette femme ne s'occupe qu'à des inutilités.

Littré (1872-1877)

INUTILITÉ (i-nu-ti-li-té) s. f.
  • 1Manque d'utilité, en parlant des choses. L'inutilité des remèdes dans cette maladie. Philosophes dans l'inutilité des conversations, peuple dans tout le cours de notre conduite, Massillon, Carême, Dauphin. Tout ce qui est un éternel sujet de dispute, est d'une inutilité éternelle, Voltaire, Lett. Mme du Deffant, 12 mars 1766.
  • 2Incapacité, impossibilité d'être utile, en parlant des personnes. Vous êtes trop bonne de me rassurer sur la douleur que me donne mon inutilité pour votre service, Sévigné, 8 déc. 1679. Qui peut, avec les plus rares talents et le plus excellent mérite, n'être pas convaincu de son inutilité ? La Bruyère, II. Avant que le duc de Choiseul, son cousin [du comte de Praslin], eût donné l'importance de l'ambassade et du ministère à sa triste inutilité, Marmontel, Mémoires, III.
  • 3Défaut d'emploi ou d'occasion de servir. C'est un homme qu'on laisse dans l'inutilité. Les Espagnols s'abandonnent à l'amour dans l'inutilité de Madrid, où rien ne donne du mouvement que cette seule passion, Saint-Évremond, dans RICHELET.
  • 4Chose inutile, chose superflue. Voilà, ma bonne, toutes les inutilités que je puis vous mander aujourd'hui, Sévigné, 27 mai 1680. Je trouve que vous avez tant de raison, que je ne comprends pas par quelle fantaisie je vous demandais cette inutilité [un mot à l'adresse de Mme de la Fayette], Sévigné, 4 juin 1676. Passer les jours dans les inutilités, Massillon, Carême, Élus. Et cet univers n'est lui-même Qu'une grande inutilité, Béranger, Voyageur.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « inutilité »

Lat. inutilitatem, de inutilis, inutile.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin inutilitas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « inutilité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inutilité ɛ̃ytilite

Citations contenant le mot « inutilité »

  • Il n'y a rien d'inutile en nature ; non pas l'inutilité même. Michel Eyquem de Montaigne, Essais, III, 1
  • Un fonctionnaire qui reconnaît son inutilité est un fonctionnaire qui mérite notre respect. De Pierre Karch / Noëlle à Cuba
  • Qui s'attache à des inutilités, perd ce qui lui serait utile. De Proverbe oriental
  • La philosophie a cela d’utile qu’elle sert à nous consoler de son inutilité. De Louis Auguste Commerson / Pensées d’un emballeur
  • Il n'y a que l'inutilité du premier déluge qui empêche Dieu d'en envoyer un second. De Chamfort / Caractères et anecdotes
  • Ce qui nous rebutait le plus dans nos études, c'était l'inutilité de nos travaux. Toujours s'exercer et ne jamais rien faire. De Valéry Larbaud / Enfantines
  • Qui peut n'être pas convaincu de son inutilité, quand il considère qu'il laisse en mourant un monde qui ne se sent pas de sa perte, et où tant de gens se trouvent pour le remplacer ? De Jean de La Bruyère / Caractères
  • La philosophie a cela d'utile qu'elle sert à nous consoler de son inutilité. Jean Commerson, Pensées d'un emballeur
  • Croire en la supériorité de l'Etat et en l'inutilité de l'entreprise n'a rien de surprenant dans un pays qui inculque cette doctrine à la population dès le plus jeune âge. Les candidats à l'ENA sont simplement plus biaisés encore que le reste des Français, puisqu'ils espèrent devenir des hauts fonctionnaires et croient sincèrement pouvoir gérer des grandes entreprises sans jamais avoir été eux-mêmes des entrepreneurs. Atlantico.fr, Les entreprises, ces machines à produire des recettes fiscales et rien d’autre : le rapport sur la vision du monde des élèves de l’ENA qui fait froid dans le dos | Atlantico.fr
  • Contrairement aux précédentes manifestations de rue, celle qu’organisent le CLC et tous ses partenaires de la société civile vise un autre objectif : «exiger haut et fort la dissolution de la présente Assemblée Nationale qui a administré la preuve de sa parfaite inutilité et de son évidente nocivité». Fin de citation.Conformément à la Constitution, ces organisations de la société civile ont informé l’Hôtel de Ville de Kinshasa de la tenue de cette marche pacifique. A ce propos, l’article 26 de la Constitution de la RDC stipule que : «La liberté de manifestation est garantie. Toute manifestation sur les voies publiques ou en plein air, impose aux organisateurs d’informer par écrit l’autorité administrative compétente. Nul ne peut être contraint à prendre part à une manifestation. La loi en fixe les mesures d’application». , [Rendez-vous fixé pour dimanche 19 juillet 2020] 2023 : le CLC se lance dans la bataille de protestation contre les fraudes électorales massives

Traductions du mot « inutilité »

Langue Traduction
Anglais uselessness
Espagnol inutilidad
Italien inutilità
Allemand nutzlosigkeit
Chinois 无用的
Arabe عدم الجدوى
Portugais inutilidade
Russe бесполезность
Japonais 無駄
Basque mikrofonoari
Corse inutilità
Source : Google Translate API

Synonymes de « inutilité »

Source : synonymes de inutilité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « inutilité »

Partager