Superfluité : définition de superfluité


Superfluité : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SUPERFLUITÉ, subst. fém.

Vieilli, littér.
A. − Caractère de ce qui est superflu; abondance excessive et inutile. Synon. profusion, surabondance.La superfluité est condamnable en toutes choses (Ac.).
Superfluité de qqc.Éviter la superfluité des paroles dans un discours (Ac.). Une bonne administration s'attache à ne point augmenter les frais par la superfluité des emplois (Vivien, Ét. admin., t. 1, 1859, p. 179).Non, un logis presque nu (...) sans superfluité d'ornements (Arnoux, Double chance, 1958, p. 69).
Au plur. Pour combattre l'embonpoint, il faut surtout (...) ne pas laisser s'infiltrer les superfluités alimentaires dans les menus (Le Gendre dsNouv. Traité Méd.fasc. 71924, p. 341).
B. − Chose superflue; bien matériel qui vient s'ajouter en plus du nécessaire et parfois même de l'aisance.
1. [Cette chose jugée inutile] Synon. de luxe.Une des dames a demandé du café (...). Le père a répondu avec assez de pédanterie qu'il n'y avait point de café à la Grande-Chartreuse, parce que c'était une superfluité (Stendhal, Mém. touriste, t. 2, 1838, p. 228).
2. [Cette chose inutile, jugée pourtant nécessaire à cause de son caractère gratuit, de son indispensable agrément] L'esprit littéraire, dans sa vivacité et dans sa grâce, consiste à savoir s'intéresser (...) à ce qui n'est que l'ornement, la fleur, la superfluité immortelle et légère de la société et de la vie (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 6, 1863, p. 24).Si modique que fût le prix d'entrée, ce prix suffisait peut-être pour payer un des besoins du petit être, mieux encore, une superfluité, un jouet (Baudel., Poèmes prose, 1867, p. 69).
Prononc. et Orth.: [sypε ʀflyite], [-flɥi-]. Martinet-Walter 1973 [-yi-], [-ɥi-] (13, 4). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin xiies. « excès de luxe, de magnificence; faste » (Sermons de St Bernard, 78, 36 ds T.-L.); 2. ca 1330 « ce qui est superflu » (Girart de Roussillon, 131, ibid.); 3. ca 1434 « état de ce qui est trop abondant, superflu » (Advis à Isabelle de Bavière, éd. A. Vallet de Viriville,16 ds Bibl. Éc. Chartes, 6esérie, t. 2, p. 139: superfluité [d'officiers]); 1690 superfluité de paroles (Fur.). Empr. au b. lat.superfluitas « excroissance; surabondance inutile ». Fréq. abs. littér.: 66.

Superfluité : définition du Wiktionnaire

Nom commun

superfluité \sy.pɛʁ.flɥi.te\ féminin

  1. Abondance excessive et inutile, caractère de ce qui est superflu.
    • De quoi aurait-il l’air, notre Konzertmeister, tout premier violon qu’il est, s’il devait avouer que sans la contrebasse il se retrouverait le bec dans l’eau ? Symbole dérisoire de sa vaniteuse superfluité ?! De quoi aurait-il l’air, je vous le demande ? De pas grand chose. — (Patrick Süskind, La Contrebasse, 1984, traduit de l’allemand par Bernard Lortholary, 1989, page 10)
    • La superfluité est condamnable en toutes choses. Éviter la superfluité des paroles dans un discours.
  2. (Par extension) Ce qui est superflu.
    • Chez les nations commerçantes, les capitalistes et les rentiers faisant presque tous cause commune avec les traitants, les financiers et les agioteurs; les grandes villes ne renferment que deux classes de citoyens, dont l'une végète dans la misère, et dont l'autre regorge de superfluités : …. — (Jean-Paul Marat, « Les chaînes de l'esclavage », Édition de l’An I, 1792, page 53)
    • Des chats que l’absence d’oreilles et de queue, car en Espagne on leur retranche ces superfluités ornementales, rendait semblables à des chimères japonaises, regardaient aussi, mais de plus loin, ces appétissants préparatifs. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • On a conclu de là que la rate était une superfluité, et que, sans rate, on pouvait vivre admirablement. — (Alexandre Dumas, La Princesse Flora, Éditeurs Michel Lévy Frères, 1871, Chapitre II, page 37)

Nom commun

superfluité \Prononciation ?\ féminin

  1. Superfluité (surtout en parlant de médecine, abondance des humours dans le coros).
    • Tuit ço tienent a vanité
      E a grant superfluité
      — (Partonopeus de Blois, manuscrit de la Bibliothèque apostolique vaticane. 1175-1200. Fol. 45v.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Superfluité : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SUPERFLUITÉ. n. f.
Abondance excessive et inutile, caractère de ce qui est superflu. La superfluité est condamnable en toutes choses. Éviter la superfluité des paroles dans un discours. Il désigne aussi Ce qui est superflu. On se fût bien passé de toutes ces superfluités. Il faut retrancher toutes les superfluités.

Superfluité : définition du Littré (1872-1877)

SUPERFLUITÉ (su-pèr-flu-i-té) s. f.
  • 1Ce qui est superflu. La seconde et troisième scène ont leur défaut accoutumé de la superfluité de l'infante, et font languir le théâtre par le peu qu'elles contribuent à la principale aventure, Acad. Sentim. Cid. Le blé, riche présent de la blonde Cérès, Trop touffu, bien souvent épuise les guérets, En superfluités s'épandant d'ordinaire, La Fontaine, Fabl. IX, 11. M. de Grignan s'est jeté dans cette superfluité [un double menton], Sévigné, 28 oct. 1685. La table toutefois, sans superfluité, N'avait rien que d'honnête en sa frugalité, Boileau, Sat. X. Il faut éviter la superfluité des choses comme la surabondance des mots, Marmontel, Œuvres, t. VIII, p. 496.
  • 2Choses superflues. Vous connaîtrez l'ordre des idées principales : vous mettrez les accessoires à leur place : vous éviterez les superfluités, et vous vous arrêterez sur les idées intermédiaires qui mériteront d'être développées, Condillac, Art d'écr. Œuvr. t. VII, p. 289, dans POUGENS.
  • 3Particulièrement, choses de luxe. Elle [Mme d'Aiguillon] trouvait honteux que l'avarice n'eût point de bornes, que le luxe se répandît en superfluités infinies, et qu'il n'y eût que la charité qui fût ménagère et resserrée, Fléchier, Aiguillon. Les empereurs Nerva, Trajan, Antonin, Marc-Aurèle, firent vendre les palais, la vaisselle d'or et d'argent, les meubles précieux et toutes les superfluités dont ils pouvaient se passer, Rollin, Traité des Ét. v, I, 3. L'abus des superfluités dont on se fait des besoins, Massillon, Confér. Us. des reven. ecclésiast. À l'exemple des autres peuples de l'Europe, les Français montraient un goût décidé pour les superfluités de l'Orient, Raynal, Hist. phil. IV, 3.
  • 4Humeurs surabondantes. Les sueurs, qui affaiblissent tout le monde, me donnent de la force, et me font voir que ma faiblesse venait des superfluités que j'avais encore dans le corps, Sévigné, 281.

HISTORIQUE

XIIe s. Toz jors engenret la char superfluiteiz, ki toz jors sont à retrenchier, Job, p. 484.

XIIIe s. Ele aide à espurgier les superfluités et les fumées qui se puent [peuvent] engerrer [engendrer] entour le cuer [cœur], Alebrand, f° 3.

XIVe s. La moelle est pure superfluité de nourrissement, H. de Mondeville, f° 11. Qui ses biens presens garde sans superfluité, De legier ne puet pas avoir calamité, Girart de Ross. v. 3017. Aucuns jouvenceaux desquels, au temps du roy Tarquin, la luxure et la superfluité avoit esté moult grande, Bercheure, f° 28, recto. Les grans oultraiges et superfluités, comme de viandes grandes et oultrageuses, Ménagier, I, 3.

XVe s. Tous les jours nous ne faillions point que nous n'eussions quelque bonne prise dont nous estoffions nos superfluités et jolietés, et maintenant tout nous est mort, Froissart, II, III, 24. Et est à eschever [éviter] la superfluité d'officiers aujourduy et ou temps present, Bibl. des ch. 6e série, t. II, p. 139. Qu'elle [l'âme] apprengne d'estre contente de peu, et non pas desirer superfluité, Intern. consol. II, 11.

XVIe s. Il [Xénophon] estimoit que l'exercice, le travail continuel et la sobrieté debvoient avoir cuict et asseiché toutes ces superfluitez [cracher et suer], Montaigne, III, 91.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « superfluité »

Étymologie de superfluité - Wiktionnaire

(Fin du XIIe siècle) Emprunt au latin superfluitas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de superfluité - Wiktionnaire

(Date à préciser) → voir superflu et -ité
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de superfluité - Littré

Provenç. superfluitat, sobrefluitat ; espagn. superfluidad ; ital. superfluità ; du lat. superfluitatem, de superfluus, superflu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « superfluité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
superfluité sypɛrflµite play_arrow

Citations contenant le mot « superfluité »

  • Le quotidien progouvernemental ‘’L’Union’’, dans sa livraison du 27 juin 2020, à la page 5 nous informe que ‘’La République a rendu hommage à Issoze Ngondet’’ et l’édition du 26 juin, corps diplomatique, gouvernement, partis politiques ont assisté veuve, enfants, parents, amis et connaissances devant la dépouille du natif de Makokou. ‘’La Loupe’’, hebdomadaire proche de l’opposition, dans son édition du 24 juin 2020, à sa Une et à la page 2 titrait : ‘’Franck Emmanuel Issoze Ngondet, leçons de vie’’. Contenues dans la vie et la révérence ultime d’Emmanuel Issoze Ngondet sont riches aux symboles. Sa dignité est une occasion de méditer sur la vanité et la superfluité de la comédie humaine et politique. INFOS GABON, Gabon / Médias : La revue de la presse gabonaise de la semaine du 21 au 28 juin 2020
  • La liste de leurs mensonges est longue comme le bras. Citons pour mémoire l’inutilité des masques pour les habitants et la superfluité des tests de dépistage. Club de Mediapart, Les chiffres des morts du Coronavirus : des soldes morbides et suspects | Le Club de Mediapart

Traductions du mot « superfluité »

Langue Traduction
Corse supratuttu
Basque superfluity
Japonais 過剰
Russe излишество
Portugais superfluidade
Arabe فائض
Chinois 多余
Allemand überfluss
Italien superfluità
Espagnol superfluidad
Anglais superfluity
Source : Google Translate API

Synonymes de « superfluité »

Source : synonymes de superfluité sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires