La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « sempiternel »

Sempiternel

Définitions de « sempiternel »

Trésor de la Langue Française informatisé

SEMPITERNEL, -ELLE, adj.

A. − Vx ou littér. Qui dure toujours. Synon. éternel, perpétuel.La vie sempiternelle. Je pratique comme toi l'abstinence dans la solitude. Mais c'est afin de plaire à Dieu et de mériter la béatitude sempiternelle (France, Thaïs, 1890, p. 36).Je suis ici suspendu en un arrêt total, détaché du monde; tout devient sempiternel (...) la mer se fige, à mesure qu'elle devient océan (Morand, Homme pressé, 1941, p. 301).
Empl. subst., péj., fam. Une vieille sempiternelle. ,,Une femme très vieille`` (Ac.).
B. − Familier
1. Qui ne cesse pas, qui semble durer depuis toujours. Sempiternel sujet de conversation; sempiternelle bêtise humaine, question. Rien ne ressemblait moins aux (...) bacchanales des vendanges (...) que (...) ce grand geste sempiternel du semeur semant son grain (Fromentin, Dominique, 1863, p. 19).
En partic. Qui se répète indéfiniment et en devient lassant. Synon. continuel, perpétuel.Déclamations, jérémiades, récriminations, remontrances sempiternelles. En dépit de ce calme, la sempiternelle lamentation continuait dans les couloirs: − Où allons-nous? − Ça ne peut plus durer! (Vogüé, Morts, 1899, p. 418).Rien autour de moi que la pluie sempiternelle, ou ce soleil blanc plus effrayant que la mort (Claudel, Pain dur, 1918, III, 2, p. 463).
2. [Avec un poss.] Habituel, inséparable. Avec son sempiternel chapeau. Elle n'aurait jamais consenti à sortir sans ce cabas de velours grenat, qui contenait son tricot sempiternel (France, Pt Pierre, 1918, p. 100).Tranquille, elle fume sa cigarette sempiternelle (Colette, Music-hall, 1913, p. 234).
REM. 1.
Sempiterne, subst. fém.Ancienne étoffe de laine pure analogue à la serge. (Dict. xixeet xxes.).
2.
Sempiternité, subst. fém.,rare. Immortalité, durée sans bornes. Ces interminables déclamations ronronnantes où la phrase s'énerve dans l'éternité, dans la sempiternité de la virgule (Verlaine, Œuvres posth., t. 2, Crit. et conf., 1896, p. 339).
Prononc. et Orth.: [sε ̃pitε ʀnεl], [sɑ ̃-]. Littré, Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930, Lar. Lang. fr. et Rob. 1985: [ε ̃], [ɑ ̃]. [ε ̃], mais Martinet-Walter 1973 [ɑ ̃] en majorité. Étymol. et Hist. a) Ca 1268 « qui ne finit pas » (Brunet Latin, Trésor, éd. F. J. Carmody, I, 14, 2); 1532 (vieille) sempiternelle « (femme) très vieille » (Rabelais, Pantagruel, XII, éd. V. L. Saulnier, p. 98, 243); b) fam. 1798 remontrances sempiternelles, bruit sempiternel (Ac.). Empr. au b. lat.sempiternalis « éternel » (vies.), dér. du lat. class. sempiternus « qui dure toujours » (d'où m. fr. sempiterme « éternel » (ca 1470, Chastellain, Eloge de Charles le Hardi ds Gdf.) et son dér. (vieille) sempiterneuse « (femme) très vieille » (ca 1450, Arnoul Greban, Mystère de la Passion, ms. Ars 6431, f o154d)), formé de semper « toujours » et de aeternus « éternel ». Fréq. abs. littér.: 66.
DÉR.
Sempiternellement, adv.Toujours, perpétuellement. Parler sempiternellement de qqn, de qqc. Elle contait souvent les mêmes histoires et revenait sempiternellement sur le froid qu'il faisait le 15 décembre 1840 (France, Pt Pierre, 1918, p. 192). [sε ̃pitε ʀnεlmɑ ̃], [sɑ ̃-]. 1reattest. 1527 (Jaques Colin ds Seyssel, tr. Thucydide, Préface ds Hug.); de sempiternel, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 12.
BBG.Quem. DDL t. 35 (s.v. sempiternité).

Wiktionnaire

Nom commun - français

sempiternel \sɑ̃.pi.tɛʁ.nɛl\ ou \sɛ̃.pi.tɛʁ.nɛl\ masculin (pour une femme, on dit : sempiternelle)

  1. (Familier) Vieux, vieille personne.
    • Une vieille sempiternelle.

Adjectif - français

sempiternel \sɑ̃.pi.tɛʁ.nɛl\ ou \sɛ̃.pi.tɛʁ.nɛl\

  1. Qui n’en finit pas.
    • Un mercanti sordide et brutal, un dissipateur crétin, une dévote obtuse [...], tels sont les élus, les sempiternels élus de l'argent. Quand ces êtres-là font les Mécènes, ne craignez pas qu'ils s'égarent, une seule fois, sur un artiste supérieur qui pourrait élever l'étiage de l'esprit humain et devenir ainsi le redoutable parangon du pouvoir dont ils disposent. Avec l'instinct pervers de leur insondable sottise, ils iront droit aux médiocres, comme les libellules aux flambeaux.
      — (Léon Bloy, Belluaires et Porchers, 1922, page 339)
    • Car être sempiternel, c’est n’avoir ni commencement ni fin. — (Richard de Saint-Victor, La Trinité, 1959)
    • Tout comme il existe des scientifiques qui ont pris position au sujet de la sempiternelle controverse de la poule et de l’œuf, je me propose de présenter une solution au conflit entre les articles 6 et 12 de la directive 95/46. — (M. Dámaso Ruiz-Jarabo Colomer, « Conclusions de l’avocat général présentées le 22 décembre 2008 », College van burgemeester en wethouders van Rotterdam contre M. E. E. Rijkeboer, traduction française, 2008)
    • Les sempiternels débats sur la norme orthographique sont aujourd’hui encore la cause de bien des réactions épidermiques. Il est de bon ton de faire passer les réformateurs pour de dangereux extrémistes et notamment pour des phonographistes convaincus. — (Jean-Pierre Jaffré, « De la variation en orthographe », dans ELA : Études de linguistique appliquée, 2010/3, n° 159, page 323)
    • Ce virage computationnel des sciences humaines menace également de pérenniser inutilement le sempiternel clivage entre deux cultures scientifiques, l'une mathématique, objective par nature, et l'autre littéraire – subjective forcément. — (Hubert Guillaud, Un monde de données: comprendre l'implication sociale et politique des banques de données et de leur accès, Publie.net, 2011, & Publie Papier, 2011, page 212)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SEMPITERNEL, ELLE. (SEM se prononce SIN.) adj.
Qui n'en finit pas. Des remontrances sempiternelles. Par analogie et substantivement, dans le langage familier, Une vieille sempiternelle, Une femme très vieille.

Littré (1872-1877)

SEMPITERNEL (sin-pi-tèr-nèl, nè-l') adj.
  • 1 Terme peu usité. Qui dure sans fin. Dieu bénisse les vivants, et qu'il accorde à mes anges [M. et Mme d'Argental] la vie sempiternelle le plus tard qu'il pourra, Voltaire, Lett. d'Argental, 20 nov. 1764. Il y a trois sortes de substances, deux naturelles, dont l'une est corruptible, comme les animaux, et l'autre sempiternelle, comme le ciel ; la troisième immobile, Diderot, Opin. des anc. philos. Philos. péripatéticienne.
  • 2 Terme familier. Continuel, qui ne cesse point. Un bruit sempiternel. Des remontrances sempiternelles.
  • 3Il se dit aussi, par dédain, au féminin, des femmes qui vieillissent beaucoup. Une vieille sempiternelle. Une nonne sempiternelle Prétend prouver à tout fidèle Que jamais Ver-vert n'exista, Gresset, Ombr.

    On le trouve aussi au masculin. Bartholo : Je n'aime point qu'on regarde ma femme de si près. - Le comte : Elle est votre femme ? - Bartholo : Eh quoi donc ? - Le comte : Je vous ai pris pour son bisaïeul paternel, maternel, sempiternel, Beaumarchais, le Barbier de Séville, II, 14.

    Substantivement. Quelle est cette marquise ? - Une sempiternelle, Qui passe soixante ans, et se croit encore belle, Th. Corneille, Baron d'Albikrac, I, 8. Je crois que, sans me flatter, je puis compter sur votre amitié, et que vous en avez autant pour moi qu'on en peut avoir pour une sempiternelle, Me du Deffant, Lett. à H. Walpole, t. IV, p. 8, dans POUGENS. Je vais, je vais de ces sempiternelles Tout de ce pas égayer les cervelles, Voltaire, Prude, II, 6.

HISTORIQUE

XVIe s. Sempiternel, Monet, Dict. Ainsi le lyon gueri se pourmenoit par la forest, à quelle heure une vieille sempiternelle ebuschetoit, Rabelais, II, 15, édit. RATHERY (d'autres éditions ont sempiterneuse).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SEMPITERNEL, adj. (Gram.) qui a l’éternité anterieure & posterieure.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sempiternel »

Sempiterne ; ital. sempiternale.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIIe siècle) Du latin sempiternus, composé de semper (« toujours ») et de aeternus (« éternel »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sempiternel »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sempiternel sɑ̃pitɛrnɛl
sempiternelle sɑ̃pitɛrnɛl

Citations contenant le mot « sempiternel »

  • La sempiternelle dramaturgie des campagnes électorales : avant, on rêve, après, on se réveille. De Guy Bedos / Télé 7 Jours - 1997
  • Le monde en ébullition est enfer perpétuel, guerre sempiternelle jamais achevée pour vivre dans cet état de genèse, temps des hommes tous guerriers et héros. De Antonin Artaud / De colère et de haine
  • Il y a un an, j’écrivais mes premiers billets pour Le Télégramme. Ah, si ma grand-mère avait pu voir ça ! Le journal arrivait chez nous dans la matinée, déposé par le facteur. Ma grand-mère s’en emparait ou, soyons précis : l’escamotait. Pour le lire ? Suivre l’actualité ? Oui et non. Avec le rapt de son quotidien préféré, elle évitait qu’il tombe entre nos mains, et sous nos yeux un fait divers aussi répétitif que poignant : la météo richement illustrée dans sa « Page météo », le combat systémique du soleil et de la pluie. Or ma grand-mère voulait qu’il fasse beau, toujours beau, que le soleil ait le dessus, que la météo soit du côté des grandes personnes - que les enfants ne ricanent pas à table et ne toussent pas comme des idiots, etc. Un drame sempiternel à la maison. Le Telegramme, [Miscellanées] Ouest, sud et fer à friser - Débats - Le Télégramme
  • Dans le sillage des bagues architecturées, le sempiternel solitaire se pare d'un néo design aux allures bien poétiques. Madame Figaro, Six néo solitaires à glisser entre les doigts - Madame Figaro
  • Il laissera le souvenir d’un homme altruiste, discret, débordant de gentillesse avec son sempiternel sourire. , Société | Hommage à Henri Malingrey
  • Cervo et son sempiternel complexe de supériorité. EcranLarge.com, Watchmen : comment la série a influencé Black Lives Matter selon un de ses acteurs - Actualité Film - EcranLarge.com
  • Une énorme lassitude m’envahit. Comment se sortir de ce sempiternel maelström, de ce sempiternel guêpier que la plupart des votants achètent aveuglément ? Eurolibertés, Stopper le rouleau compresseur mondialiste - Eurolibertés
  • « Ça faisait longtemps, tenez, qu’on n’avait pas parlé du foulard. La pandémie nous aura jusqu’ici épargné le sempiternel débat estival sur le burkini (comme quoi, à quelque chose malheur est bon) mais début juin, l’arrêt de la Cour constitutionnelle concernant le port du foulard dans l’enseignement supérieur est venu nous rappeler qu’une année, même horribilis, n’est pas vraiment une année si le foulard ne fait pas l’actualité. » Une carte blanche de Florence Hainaut Le Soir Plus, «Cachez ce foulard...» - Le Soir Plus
  • Envisagé comme une activité économique et une ressource sociale pour la ville et ses habitants, le petit commerce reste sous-documenté par les sciences sociales. Cet ouvrage collectif, dirigé par cinq géographes, constitue une contribution majeure réparant ainsi le peu d’intérêt manifesté à l’égard de ces petits points de vente au détail de proximité, gérés par des indépendants. L’ensemble des contributions, qui emmène le lecteur à Toulouse, dans le quartier du Marais, dans la petite couronne parisienne exposée à la rénovation urbaine, au sein du commerce de gros du prêt-à-porter chinois ainsi qu’à Nice et à Turin, donne accès à une analyse instructive des dynamiques sociales qui traversent le secteur. La diversité des terrains d’enquête et l’ampleur des résultats exposés produisent une connaissance inédite du petit commerce populaire et des stratégies déployées dans un contexte de métropolisation. Mettant de côté les discours sur son sempiternel déclin, la quinzaine de contributions réunies donne à voir l’hétérogénéité d’un secteur économique et les recompositions à l’œuvre face à la pression foncière. Les chapitres qui composent l’ouvrage ont pour origine deux programmes de recherche – l’un sur les représentations du commerce ethnique, l’autre sur le commerce de banlieue populaire –, lesquels ont donné lieu à un colloque sur le rôle et la place du commerce dans le changement urbain. , Le regain des petits commerçants - La Vie des idées

Images d'illustration du mot « sempiternel »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sempiternel »

Langue Traduction
Anglais eternal
Espagnol eterno
Italien eterno
Allemand ewig
Chinois 永恒
Arabe أبدي
Portugais eterno
Russe вечный
Japonais 永遠の
Basque betierekoa
Corse eterna
Source : Google Translate API

Synonymes de « sempiternel »

Source : synonymes de sempiternel sur lebonsynonyme.fr

Sempiternel

Retour au sommaire ➦

Partager