La langue française

Illimité

Sommaire

  • Définitions du mot illimité
  • Étymologie de « illimité »
  • Phonétique de « illimité »
  • Citations contenant le mot « illimité »
  • Traductions du mot « illimité »
  • Synonymes de « illimité »
  • Antonymes de « illimité »

Définitions du mot illimité

Trésor de la Langue Française informatisé

ILLIMITÉ, -ÉE, adj.

A. − Qui n'a pas de limite(s).
1. Dans le domaine philosophique.Qui ne comporte pas de limites matérielles. Le temps, l'espace sont illimités. Pour le panthéiste, l'esprit est une puissance indéfinie et illimitée : il n'est qu'en se manifestant, mais aucune de ses manifestations ne le contient tout entier (Blondel, Action,1893, p. 17).
2. Dans le domaine mathématique.Synon. infini; anton. borné, fini.À la suite illimitée des nombres entiers, qui augmentent indéfiniment ou, comme on dit aussi, qui tendent vers l'infini, correspondent des inverses qui deviennent de plus en plus petits et qui tendent vers zéro (E. Borel, Paradoxes infini,1946, p. 20).
3. Dans le domaine politique, économique.Qui ne fait pas l'objet de restrictions, de limitations. Pouvoir illimité de (qqn). Vous vantez les avantages de la liberté illimitée de la presse, et moi je me plains de ses excès (Crèvecœur, Voyage, t. 2, 1801, p. 338).Il [le pouvoir héréditaire] est l'état de la société, dans lequel un seul a tous les pouvoirs, et tous les autres n'en ont aucun. (...) il est la vraie monarchie pure, c'est-à-dire illimitée (Destutt de Tr., Comment. sur Espr. des lois,1807, p. 64) :
1. Le principe qui domine notre ordre social n'est-il pas celui de la concurrence illimitée? La concurrence illimitée n'a-t-elle point pour corollaire une production qui s'accroît sans cesse et à l'aventure? Pour trouver à une production dont l'essor est si impétueux et si déréglé des débouchés toujours nouveaux, ne faut-il pas conquérir industriellement le monde et commander aux mers? L. Blanc, Organ. trav.,1845, p. 81.
4. Littér. [En parlant d'un inanimé abstr.] Qui n'est pas déterminé, délimité avec précision. Le mot monde dans la conversation a un sens illimité. Chacun l'augmente ou le diminue à sa fantaisie (Delécluze, Journal,1825, p. 257) :
2. Excellent article de Fouillée sur Auguste Comte (...) : « N'y ayant pas de limite au libre examen, le protestantisme créait une religion illimitée, donc indéfinie, donc indéfinissable, qui ne saurait pas, le jour où le libre examen lui apporterait l'athéisme, si l'athéisme fait partie d'elle-même ou non (...) » Gide, Réflex. litt. et mor.,1897, p. 430.
En partic. [Qualifiant un subst. désignant une visée hum.] Qui ne se satisfait pas d'objets précis. Cette certitude que nous sommes enfermés dans les phénomènes nous donne une résignation, une acceptation. Elle nous interdit les aspirations illimitées et toutes les fausses idées du sublime romantique (Barrès, Voy. Sparte,1906, p. 73) :
3. ... il croyait sentir encore (...) tout le poids énorme de l'océan, impuissant pourtant à rafraîchir l'ardeur de ces désirs illimités, auxquels il ne savait encore donner un nom. Il lui semblait que la terre entière eût pu tenir dans le geste de ses bras ouverts, dans le gouffre sans limites de son cœur aux vigoureux appétits. Gracq, Argol,1938, p. 130.
5. Rare. [En parlant d'un procès concr.] Qui n'a pas de terme (temporel). Ce sophisme universel (...) consiste à prendre un accroissement continu pour un accroissement illimité (Comte, Philos. posit., t. 4, 1839-42, p. 189).La mécanisation et la rationalisation sont les nouveaux messies d'une économie fondée sur les hauts salaires et la consommation de masse, croyant au progrès quasi illimité de la production et au rendement toujours amélioré (Reynaud, Syndic. Fr.,1963, p. 85).
B. − Qui semble ne pas avoir de limite(s).
1. [En parlant d'un inanimé dénombrable] Qui est en si grande quantité ou d'une intensité telle qu'on ne peut le compter ou le calculer. Synon. immense, incalculable, innombrable.Avoir des ressources illimitées. Le rail devait permettre de réaliser les possibilités en quelque sorte illimitées du nouveau monde (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum.,1921, p. 253).Je suis obligé de comparer mon cerveau à un clavier sur lequel un nombre illimité de combinaisons peuvent être exécutées (G. Marcel, Journal,1920, p. 248) :
4. ... pour les armes thermonucléaires, le fait que la réaction de fusion n'est pas une réaction en chaîne et, par conséquent, n'est pas soumise à la limitation de la masse critique, rend théoriquement possible la construction d'armes de puissance illimitée. Goldschmidt, Avent. atom.,1962, p. 177.
2. [En parlant d'un lieu, d'un élément de paysage] Qui s'étend à l'infini. Synon. infini, sans bornes.Espaces, horizons illimités; ciel, désert illimité. Jamais (...) je ne pense au Canada, à ses forêts illimitées, dont les profondes solitudes sont si imposantes (Crèvecœur, Voyage, t. 2, 1801, p. 150) :
5. Léningrad est la plus belle ville du monde. Plate comme l'océan, sans collines ni gratte-ciels, immense, avec des perspectives illimitées, des rues où l'œil se perd en largeur comme en longueur, pavées d'un carrelage en tronçons de bois, un pavé doux et luxueux comme un tapis. Triolet, Prem. accroc,1945, p. 331.
P. anal. Un silence compact, illimité, interrompu par rien, chuintait dans ses oreilles (Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 298).
Au fig. La photographie en relief offre un champ illimité d'application dans l'enseignement, les sciences, la reproduction des œuvres d'art (Prinet, Phot.,1945, p. 81).
3. Littér. [En parlant d'un affect] Qui dépasse toute mesure par son intensité. Synon. absolu, infini, sans bornes.Frédéric l'attendait, perdu dans une détresse illimitée (Flaub., Éduc. sent., t. 1, 1869, p. 135).Si vraiment ton amour du peuple va jusqu'à te résigner à ça, toi que je connais, j'aurai pour toi une admiration illimitée. Si tu te révoltes, comme je m'en méfie, je ne t'en voudrai pas d'avoir fait le fier (Rivière, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1906, p. 127).
C. − Dont la limite n'est pas fixée; dont le nombre, le terme, les dimensions ne sont pas arrêtés ou formulés. Être en congé illimité; une grève illimitée. La nomination des pairs de France appartient au roi. Leur nombre est illimité; il peut en varier les dignités, les nommer à vie ou les rendre héréditaires, selon sa volonté (Doc. hist. contemp.,1814, p. 148).Vous aurez le droit d'imprimer à un nombre illimité d'exemplaires et pour un temps illimité cette préface (Hugo, Corresp.,1868, p. 133) :
6. − ... cette lettre ouvre à monsieur le comte de Monte-Cristo un crédit illimité sur ma maison. − Eh bien! monsieur le baron, que voyez-vous d'obscur là-dedans? − Rien, monsieur, seulement le mot illimité [it. ds le texte] (...); mais le sens du mot illimité [it. ds le texte], en matière de finances, est tellement vague... − Qu'il est illimité, n'est-ce pas? dit Monte-Cristo. − C'est justement cela, monsieur, que je voulais dire. Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 683.
Emploi subst. masc. à valeur de neutre, littér. Ce qui est sans limite. Synon. l'infini.Par delà l'intelligence humaine il n'y a plus ni ce qui est grand, ni ce qui est petit, car l'illimité n'est pas sujet à la mesure, l'éternité n'a point de durée, Dieu ne se classe pas en parties (Flaub., Tentation,1849, p. 417).L'âme aspire confusément à l'ineffable; elle a besoin d'illimité; elle a soif du divin (Amiel, Journal,1866, p. 201).
Prononc. : [il(l)imite]. Étymol. et Hist. 1. a) 1611 adj. « qui n'a pas de bornes, de limites; dont on ne distingue pas les limites » (Cotgr.); b) 1849 subst. masc. « l'infini » (Flaub., loc. cit.); 2. 1804 « qui n'est pas limité, dont la grandeur n'est pas fixée » (Code civil, p. 339). Empr. au b. lat.illimitatus « qui n'a pas de limites ». Fréq. abs. littér. : 656. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 822, b) 754; xxes. : a) 1 010, b) 1 076.

Wiktionnaire

Forme de verbe

illimité \i.li.mi.te\

  1. Participe passé masculin singulier de illimiter.

Adjectif

illimité \i.li.mi.te\

  1. Qui n’a pas de limites.
    • Leur pouvoir était illimité ; ils guérissaient les malades abandonnés des médecins, rendaient fécondes les terres stériles, arrêtaient les épidémies de bestiaux, mais ils n’étaient point toujours d’humeur à ces sorcelleries bienfaisantes, et, plus volontiers, ils se servaient de leur puissance magique pour tourmenter les hommes et les bêtes. — (Octave Mirbeau, Rabalan)
    • Espace illimité.
    • Étendue illimitée.
    • Autorité illimitée.
    • Liberté illimitée.
  2. Dont le terme n’est pas fixé.
    • Congé illimité.

Nom commun

illimité \i.li.mi.te\

  1. Espace qui n’a pas de limites.
    • Un monde est une enveloppe du ciel, qui enveloppe astres, terre et tout ce qui apparaît, qui s’est scindée de l’illimité, et qui se termine par une limite ou rare ou dense, dont la dissipation bouleversera tout ce qu’elle contient ; […]. — (Épicure, Lettre à Pythoclès, traduction anonyme.)
    • [...] car c'est uniquement quand on accepte ses limites, qu'on trouve l'illimité, comme le déclare Miller. — (Pierre Bertrand, Éloge de la fragilité, éditions Liber, Montréal, 2000, pp. 81-82)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ILLIMITÉ, ÉE. adj.
Qui n'a point de limites. Espace illimité. Étendue illimitée. Autorité illimitée. Liberté illimitée. Congé illimité, Congé dont le terme n'est pas fixé.

Littré (1872-1877)

ILLIMITÉ (il-li-mi-té, tée) adj.
  • Qui n'a point de limites. Espace illimité. Ces ambassadeurs ont un pouvoir illimité. Je t'apporte, ô seul roi, seul être illimité, Tout ce que tu n'as pas dans ton immensité, Voltaire, Lisb. La liberté de penser fut illimitée chez les Romains, Voltaire, Dict. phil. âme. L'avenir sans fin s'ouvre à l'être illimité, Hugo, Odes, V, 8.

    Congé illimité, congé dont le terme n'est pas fixé.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ILLIMITÉ, adj. (Gram.) qui n’a point de limite. Il est relatif au tems & à l’espace. On dit un tems illimité, un espace illimité : il l’est aussi à la puissance. Il n’y a point de puissance légitime & illimitée sur la terre ; il y a même un sens très-raisonnable dans lequel on peut dire que celle de Dieu ne l’est pas ; elle est bornée par l’essence des choses. Les notions que nous avons de sa justice sont immuables : où en serions-nous, s’il en étoit autrement ? Cependant on ne peut être trop circonspect lorsqu’il s’agit d’élever ses idées jusqu’à un être d’une nature aussi différente de la nôtre ; il ne faut pas s’attendre dans ces comparaisons, à une conformité bien rigoureuse. Mais, voulons-nous vivre & mourir en paix, faisons descendre notre justice jusqu’à la fourmi, afin que celui qui nous jugera, rabaisse la sienne jusqu’à nous.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « illimité »

 Dérivé de limité avec le préfixe il-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Il… 2, et limité.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « illimité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
illimité ilɛ̃ite

Citations contenant le mot « illimité »

  • L'infini n'existe pas. L'univers est fini quoique illimité. Il n'y a pas de place pour Dieu. De Raymond Queneau / Journal
  • L'érotisme est un pouvoir sexuel sans bornes, illimité, démesuré. Il faut le craindre. De Marquis de Sade
  • Il n'y a rien de plus terrible qu'un pouvoir illimité dans les mains d'un être borné. De Vasyl Symonenko / Le Journal
  • La photographie a ouvert des horizons illimités à la pathologie du progrès, puisqu'elle nous a incités à déléguer à la multitude de nos machines de vision le pouvoir exorbitant de regarder le monde, de le représenter, de le contrôler. De Paul Virilio
  • Pour un instrumentiste, un concertiste, il y a une limite dans les progrès que l'on peut accomplir, en revanche, dans la comédie, c'est illimité. De Darry Cowl / Libération - 9 Août 1999
  • Il ne faut pas craindre de laisser notre esprit paître un peu, chaque jour, des herbes narcotiques dans les champs illimités du rêve. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • L'érotisme fait peur parce qu'il excelle dans l'excès, s'épanouit dans la surabondance et l'illimité. Il élève l'instinct au rang d'un art d'aimer, et donc de vivre. De Sophie Chauveau / Eloge de l'amour au temps du sida
  • Mise au point : notre reco n7 sur l’incitation à des forfaits illimités, y compris fixes, fait réagir.Le but est de sensibiliser les quelques % de clients avec des usages déraisonnables et d'inciter les services à être plus sobres, certainement pas de pénaliser tout le monde ! pic.twitter.com/QHmT8RAn6H MacGeneration, Limiter l'illimité dans le fixe : pour l'Arcep, c'est un grand « NON » 🆕 | MacGeneration
  • Le Conseil national du numérique a produit un document sur le numérique et l'environnement. Si elle contient de nombreuses mesures très différentes, l'une d'elles détonne : elle invite à envisager la fin des forfaits illimités dans l'Internet fixe en France. Numerama, Vers la fin des forfaits Internet fixes illimités en France ? Le CNNum l'évoque au nom de l'environnement
  • Les forfaits mobiles avec internet illimité seront-ils bientôt interdits par la loi? C'est en tout cas l'une des mesures avancées par une mission d'information au Sénat dont les conclusions ont été rendues ce vendredi. BFMTV, Téléphonie mobile: vers une interdiction des forfaits data illimité pour protéger l'environnement?
  • À l’occasion de la présentation de la Freebox Pop, Xavier Niel a annoncé que le forfait mobile avec 4G illimitée allait chuter à 9,99€ par mois avec une souscription à sa nouvelle box. Le forfait équivalent avec un abonnement Freebox 4k Mini revenait jusqu’à présent à 15€ par mois. Journal du Geek, Freebox Pop : le forfait mobile illimité tombe à 9,99€ avec la box
  • L’offre comprend aussi les Appels, SMS et MMS en illimités, ainsi que 5 Go en EU et dans les DOM en 4G. C’est la première fois que Cdiscount Mobile propose un forfait mobile avec autant de datas et un tarif aussi agressif. Presse-citron, Offre folle : forfait mobile illimité 200 Go à 9,99€ par mois 🔥

Traductions du mot « illimité »

Langue Traduction
Anglais unlimited
Espagnol ilimitado
Italien illimitato
Allemand unbegrenzt
Chinois 无限
Arabe غير محدود
Portugais ilimitado
Russe неограниченный
Japonais 無制限
Basque mugagabea
Corse senza limitazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « illimité »

Source : synonymes de illimité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « illimité »

Partager