Bagage : définition de bagage


Bagage : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BAGAGE, subst. masc.

I.− Lang. cour.
A.− Gén. au plur. Ensemble des objets et des effets que l'on emporte avec soi en voyage ou en déplacement. Emporter peu, beaucoup de bagages (Ac. 1932), voyager sans bagages (DG, Quillet 1965) :
1. Pendant cette conversation, nous étions arrivés à la gare, j'avais pris mon billet et faisais enregistrer mes bagages. Barrès, Le Jardin de Bérénice,1891, p. 165.
B.− Au sing. Valise, sac, malle qui contient les objets ou les effets que l'on emporte avec soi. Bagage à main (Lar. encyclop.) :
2. Tu me diras aussi ce que tu auras comme bagage (probablement une valise) pour que j'avise aux moyens de transport. Rivière, Correspondance[avec Alain-Fournier], 1907, p. 227.
Rem. Dans les ch. de fer ou les transp. par avion on distingue des bagages à main (ou à la main), les bagages non enregistrés, non accompagnés (cf. Lar. comm. 1930 et Barr. 1967).
Fam. Tout son (petit) bagage. Mobilier, biens de toute nature que possèdent des gens de condition modeste. Ils emportèrent tout leur bagage sur une petite voiture (Ac.1835-1932) :
3. ... elle enferma tout son petit bagage dans un mouchoir... Flaubert, Trois contes,Un Cœur simple, 1877, p. 11.
C.− P. ext., emplois techn.
1. MILIT. (TECHN.). Ensemble du matériel nécessaire à une armée en campagne. Les bagages de l'armée (Ac. 1835-1932) :
4. En plus du bagage réglementaire et obligatoire − les deux boîtes de singe, les douze biscuits, les deux tablettes de café et les deux paquets de potage condensé, le sachet de sucre, le linge d'ordonnance et les brodequins de rechange − nous trouvons bien moyen d'y mettre [dans le sac] quelques boîtes de conserves, du tabac, du chocolat, des bougies et des espadrilles, voire du savon, une lampe à alcool, et de l'alcool solidifié et des lainages. Barbusse, Le Feu,1916, p. 197.
2. TRANSP. Cheval de bagage (Ac. 1798-1878; cf. aussi About, La Grèce contemporaine, 1854, p. 15).Porte-bagages. Dispositif adapté à un véhicule, fixé dans un lieu (p. ex. un compartiment de ch. de fer) pour transporter des bagages. Mettre les bagages dans le filet du porte-bagages (Dub.).V. aussi, M. Bailleul, Notions de matériel roulant des ch. de fer, 1951, p. 111.Chariot de/à bagages (cf. R. Martin du Gard, Les Thibault, L'Été 1914, 1936, p. 311).Fourgon à bagages (Ac. 1932, Rob.), wagon à bagages (Lar. 19e, Lar. 20e). Au Canada, on dit char à bagages (Canada 1930) et chambre à bagages (Canada 1930) au sens de « consigne », local où sont consignés les bagages. [Par avion ou par bateau] Soute à bagages (cf. Saint-Exupéry, Terre des hommes, 1939, p. 159).
SYNT. Gros bagage. ,,Celui qui ne peut être transporté que par voitures`` (Lar. 19e; attesté ds Ac. 1798-1932, Besch. 1845, Lar. 19e, Lar. encyclop., Guérin 1892, Rob., Quillet 1965). Menu bagage. ,,Celui qui peut être porté par les soldats ou des bêtes de somme`` (Lar. 19e).
3. Expressions
a) Avec armes et bagages. Avec tout le matériel d'équipement et de guerre. Capituler avec armes et bagages (Rob.), sortir d'une place avec armes et bagages (Lar. encyclop.) :
5. Pendant vingt minutes il somma cet officier silencieux de se rendre avec armes et bagages, en lui promettant la vie sauve et les honneurs militaires pour lui et ses soldats. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Les Prisonniers, 1884, p. 285.
P. ext. Passer/débarquer avec armes et bagages. Avec tout ce que l'on possède :
6. Henriette arriva le lendemain. Elle débarquait avec armes et bagages, les vêtements d'Alexis, sa boîte de couleurs, des draps... E. Triolet, Le Premier accroc coûte deux cents francs,1945, p. 107.
b) Trousser bagage (vx), plier bagage. Décamper, s'enfuir hâtivement :
7. Je prierai notre hôte de plier bagages et de déguerpir! Bernstein, Le Secret,1913, II, 3, p. 19.
Au fig., fam. Mourir. Il y aura bientôt un an que le pauvre homme a plié bagage (Ac.1835-1932) :
8. Il [M. de Boisrosé] respirait difficilement (...). − Je ne vais pas tarder à plier bagage. Faites-moi donc la grâce de me laisser mourir ici en paix. Rassurez-vous. Je vois que vous êtes rapide, mais je ne le serai pas moins. Morand, L'Homme pressé,1941, p. 44.
Rem. On rencontre dans l'usage récent le subst. fém. bagagerie, au sens de : 1o« lieu où se vendent des bagages »; 2o« lieu où, dans un hôtel, les clients déposent des bagages ».
II.− Au fig., fam.
A.− Bagage + adj.Ensemble de connaissances acquises, d'expériences accumulées dans une discipline, une profession, un art. Bagage scientifique (Rob.), bagage professionnel (F. Fillon, Le Serrurier,1942, p. 4):
9. Les filles n'ont pas besoin d'être savantes comme les garçons. N'importe, on les élève ordinairement en véritables brutes, tout leur bagage intellectuel se bornant à des sottises mystiques. Flaubert, Bouvard et Pécuchet,t. 2, 1880, p. 154.
B.− Bagage + subst.Ensemble, somme de :
La plupart des hommes (...) quand il s'agit de vie future (...) voudraient, pour y croire, qu'on leur démontrât qu'ils seront transportés dans cette vie nouvelle avec tout leur bagage de souvenirs, et tout l'attirail de leurs manifestations actuelles, absolument comme ils se transportent en voiture d'un lieu à un autre. P. Leroux, De l'Humanité,t. 1, 1840, p. 286.
C.− En constr. abs.
1. Héritage spirituel :
11. La mère n'avait point seulement transmis la vie : elle avait, à ses fils, enseigné un langage, elle leur avait confié le bagage si lentement accumulé au cours des siècles, le patrimoine spirituel qu'elle avait elle-même reçu en dépôt, ce petit lot de traditions, de concepts et de mythes qui constitue toute la différence qui sépare Newton ou Shakespeare de la brute des cavernes. Saint-Exupéry, Terre des hommes,1939, p. 258.
[En parlant d'un écrivain] N'avoir qu'un petit, qu'un mince bagage. N'avoir écrit qu'un petit nombre d'ouvrages.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. généraux.
2. Péj. (Sur)charge inutile :
12. Ainsi ceux qui pensent que la spéculation métaphysique, la raison pure, peut sans l'étude pragmatique de ce qui est donner les hautes vérités, doivent nécessairement mépriser ce qui n'est à leurs yeux qu'un bagage inutile, une surcharge embarrassante pour l'esprit. Renan, L'Avenir de la sc.,1890, p. 38.
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [baga:ʒ]. Enq. /bagaʒ/. 2. Homon. : baguage ,,action de pratiquer l'incision annulaire sur un végétal, d'adapter une bague à une patte d'oiseau`` (Ortho-vert 1966). Ac. Compl. 1842 enregistre encore l'anc. forme bagaige.
ÉTYMOL. ET HIST. − Ca 1265 baguage « ce qu'on emporte avec soi en voyage » (Brunet Latin, Trésor, 632, Chabaille d'apr. Delboulle ds R. Hist. litt. Fr., t. 4, p. 132 : Et furent l'espace de trente journees a cueillir par le pays les baguages et les dépouilles de leurs ennemis); début xvies. bagage « ce qui encombre inutilement » (R. de Collerye, Monol. de Resolu, p. 64 ds Gdf. Compl. : D'argent, point; ce n'est que bagage, Aussi je ne m'en charge guere); 1880 p. ext. bagage intellectuel « ensemble des connaissances » (Flaubert, Bouvard et Pécuchet, supra, ex. 9). Malgré le hiatus chronol., dér. de bagues*; suff. -age*; l'hyp. d'un empr. à l'esp. bagaje « bête de somme » lui-même empr. à l'ar. bághal, plur. bighál « mulets » (Fokker ds Z. rom. Philol., t. 34, 1910, p. 564-565) ne convient ni du point de vue chronol. (l'esp. n'étant attesté qu'en 1555) ni du point de vue géogr. (bagues* connaissant une large implantation en Italie du Nord).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 975. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 848, b) 2 040; xxes. : a) 1 307, b) 1 544.
BBG. − De Gorog 1958, p. 109. − Gottsch. Redens. 1930, p. 51, 102, 322. − Lammens 1890, p. 37. − Lew. 1960, p. 195.

Bagage : définition du Wiktionnaire

Nom commun

bagage \ba.ɡaʒ\ masculin

  1. (Désuet) Équipage de voyage ou de guerre.
    • Dans la nuit du 26 au 27 août 1870, le général de Failly, Commandant en chef du 5e corps d’armée, reçut l’ordre de se diriger vers Bar-lès-Buzancy et de laisser au Chêne-Populeux ses bagages sous la garde d’un bataillon. — (Vicomte Ulric-Guelfe de Civry, Un engagement de cavalerie, le combat de Buzancy, 27 Août 1870, Londres : Arliss Andrews, 1878)
  2. Objet que l’on emporte en voyage.
    • Vers cet âge, il se faisait par semaine trois shillings et plus en portant les bagages des voyageurs à la station et en vendant la gazette hebdomadaire de la localité. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 10 de l’éd. de 1921)
    • Voyez-vous, je n’ai que faire de tout ce bric-à-brac qui vous est nécessaire. Ma brosse à dent, voilà tout mon bagage. — (Henry Miller, L’Ancien Combattant alcoolique au crâne en planche à lessive, dans Max et les Phagocytes, traduction par Jean-Claude Lefaure, éditions du Chêne, 1947)
    • Il me faut repasser par la gare où j’ai laissé mon léger bagage en consigne. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. III, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • La première partie du chemin se fit à la raquette, et les bagages, les vivres et les munitions furent portés à force de bras sur des traîneaux sauvages appelés tabaganes. — (Joseph Marmette, Les Machabées de la Nouvelle-France: histoire d'une famille canadienne, 1641-1768, Québec : Imprimerie de Léger Brousseau, 1878, p. 83)
  3. (Vieilli) Mobilier de pauvres gens.
    • Ils emportèrent tout leur bagage sur une petite voiture.
  4. (Figuré) Connaissances que l’on possède.
    • Cet auteur n’a qu’un bien petit bagage, il n’a publié qu’un très petit nombre d’ouvrages.
    • Connaître le nom de quelques mathématiciens célèbres, la période à laquelle ils ont vécu et leur contribution fait partie intégrante du bagage culturel de tout élève ayant une formation scientifique. — (Bulletin officiel de l’Éducation nationale numéro 8 du 13 octobre 2011)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bagage : définition du Littré (1872-1877)

BAGAGE (ba-ga-j') s. m.
  • 1Objets empaquetés, nécessaires à ceux qui sont en voyage ou à la guerre. Voyageur sans bagage. Le général marchant sans bagages. Le soldat après la perte de tous ses bagages. Le soldat en désordre imprudemment s'engage Tant à brûler le camp qu'à piller le bagage, Mairet, Sophon. II, 4. Son bagage est bientôt fait ; il emporte ses bras et s'en va, Rousseau, Ém. III.

    Fig. Le bagage de cet auteur n'est pas lourd, il a peu écrit.

    Familièrement. Plier, trousser bagage, décamper, s'en aller. Elle trousse bagage, et faisant la gentille, Régnier, Sat. XII. Après la figure que nous avons faite, plier bagage comme des croquants, Hamilton, Gramm. 2. Il faut plier bagage, Molière, Mis. IV, 4.

    Plier bagage signifie aussi mourir.

  • 2 En termes de guerre, armes et bagage, les armes et les équipages de la troupe. La garnison capitula et obtint de sortir avec armes et bagage.

HISTORIQUE

XVIe s. Il fit plier bagage à ses troupes, Mém. sur du G. ch. 5. La capitulation s'estoit faitte avec vie et bague sauve, et mal gardée, pource que les soldats eschapperent, et pillerent le bagage maugré les chefs, D'Aubigné, Hist. I, 335. La capitulation se fist aussi tost à bagues sauves, enseigne desploiée, et la meche allumée, sept jours de terme pour ploier bagage, D'Aubigné, ib. II, 59. Nos troupes sont à cette heure toutes troublées et difformées par la confusion du bagage et des valets qui ne peuvent esloigner leurs maistres à cause de leurs armes, Montaigne, II, 93.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Bagage : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

* BAGAGE, s. m. on donne ce nom en général à tout équipage de voyage ; & il s’applique particulierement à celui d’une armée. Voyez Armée.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « bagage »

Étymologie de bagage - Littré

Bagues, s. f. plur. paquets ; bourguig. bagaige ; mâconnais, bogage ; provenç. bagatge ; espagn. bagage ; portug. bagagem.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de bagage - Wiktionnaire

(Date à préciser) De l’ancien français baguer (« faire ses bagages ») et -age, plus avant, de bagues (« paquet », « bagages »).
On note que de Eguilaz[1] dérive le mot de l’arabe بقجة, bacache « paquets », et considère que le terme a été introduit en Europe par les Croisés. Le philologue espagnol s'appuie sur l'attestation du mot dans nombre d'auteurs arabes dont Abulfeda (Annales, IV, 230). Ce même étymon est également attesté dans Les Mille et Une Nuits selon l'italien Luigi Rinaldi[2]. Ce dernier remarque que le mot est assez usité en Syrie mais serait d'origine persane, ce qui est aussi l'avis de Lammens[3], le mot n'appartenant pas à la langue classique. Toutefois, et il faut le souligner, la supposée persanité du terme ne peut se défendre du seul fait que بقجة n'est pas dans les dictionnaires de l'arabe classique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bagage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bagage bagaʒ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « bagage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bagage »

  • Le nombre de bagages que vous pouvez emporter dépend de votre tarif. En tarif Basic, le premier prix, vous ne pouvez pas emporter de bagage en soute, à moins de payer un supplément (à partir de 13 euros en ligne, 35 euros à l'aéroport). Vous avez droit en revanche à un bagage cabine dont les dimensions ne devront pas excéder 55 x 40 x 20 cm et le poids 10 kg. En tarif Optima, vous pouvez emporter un bagage à main de 10 kg et un bagage en soute de 23 kg maximum. Si vous avez choisi le tarif Excellence, vous pouvez voyager avec un bagage en soute de 23 kg maximum et un bagage à main pouvant aller jusqu'à 14 kg, sachant qu'un espace est réservé pour votre bagage cabine (il ne sera pas placé en soute faute de place). Dans tous les cas, outre votre bagage à main, vous avez le droit d'emporter un autre sac plus petit ne dépassant pas 35 x 20 x 20 cm. , Vueling : la compagnie dévoile ses destinations au départ de la France cet été
  • La compagnie aérienne Air Arabia, première compagnie low-cost du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, vous autorise à transporter gratuitement un bagage à main aux dimensions suivantes : 55cm x 40cm x 20cm (poignées et roues comprises), ainsi qu’un petit article du type : manteau, petit sac à main, parapluie ou un ordinateur portable. Magazine du Voyageur, Bagages Air Arabia : prix, poids, dimensions - Magazine du Voyageur
  • La compagnie corse Air Corsica vous autorise à transporter gratuitement en cabine un bagage aux dimensions suivantes : 55 x 35 x 25 cm ainsi qu’un accessoire comme un petit ordinateur portable, un appareil photo ou une caméra, un sac à main ou encore une mallette. Magazine du Voyageur, Bagages Air Corsica : prix, poids, dimensions… - Magazine du Voyageur
  • La circulation est fortement ralentie sur l'ensemble de la ligne. Ceci est la conséquence d'un bagage oublié à Gare du Nord.Une équipe spécialisée est actuellement sur place. , Bagage oublié. Trafic interrompu sur la ligne H entre Paris et Saint-Denis | Actu Paris
  • Un bagage a été laissé à l’abandon dans le hall principal de la gare de Mulhouse, ce mardi peu avant 18 h 30. , Faits-divers - Justice | Bagage suspect : la gare en partie évacuée
  • La plupart des voyages trouvent leur intéret dans l'anticipation qu'on en fait ou le souvenir qu'on en garde ; la réalité se limite le plus souvent à la perte de ses bagages. De Regina Nadelson
  • À l'époque des Trente Glorieuses, on n'avait pas besoin de bagages, il fallait juste avoir envie de bosser. De Jean-Pierre Coffe / Le Figaro
  • Quand on parle de s'en aller, on place vite son coeur dans ses bagages. De J.-Léopold Gagner / Un Cri d'adolescent
  • Retranche tous ces engagements que tu voyais s’imposer à toi et qui sont autant de bagages qui t’entraînent au fond de la mer. De Diogène Le Cynique
  • Quand on débarque dans la vie active, on se trimbale avec les bagages de ses parents. Et puis, on lâche les valises de son passé pour faire les siennes. De Emmanuelle Béart
  • Pour tout bagage on a vingt ans On a l'expérience des parents On se fout du tiers comme du quart On prend le bonheur toujours en retard. De Léo Ferré / Vingt ans
  • Intuition. Force mystérieuse qui explique pourquoi des hommes sans pensées, sans culture et sans aucun bagage de connaissances que leur petite spécialité prennent spontanément la décision la meilleure. De Jean-Charles Harvey
  • Le purgatoire est une purification, une sorte d’allégement progressif de ce qu'il y a de trop dans notre bagage terrestre pour trouver Dieu. De Yves Congar / Les voies du dieu vivant
  • La mémoire est souvent la qualité de la sottise : elle appartient généralement aux esprits lourds, qu'elle rend plus pesants par le bagage dont elle les surcharge. De François René de Chateaubriand / Mémoires d’outre-tombe
  • Pour mon bagage intellectuel, je n'ai jamais eu besoin de porteur. De Maurice Biraud
  • Le plus lourd bagage pour un voyageur, c’est une bourse vide. De Proverbe allemand
  • Laissez-vous entraîner par le courant de la vie... sans arme ni bagage. De Anthony de Mello / Sans arme ni bagage

Images d'illustration du mot « bagage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bagage »

Langue Traduction
Corse bagaglii
Basque maletak
Japonais 荷物
Russe багаж
Portugais bagagem
Arabe أمتعة
Chinois 行李
Allemand gepäck
Italien bagaglio
Espagnol equipaje
Anglais luggage
Source : Google Translate API

Synonymes de « bagage »

Source : synonymes de bagage sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « bagage »



mots du mois

Mots similaires