La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « innombrable »

Innombrable

Variantes Singulier Pluriel
Masculin et féminin innombrable innombrables

Définitions de « innombrable »

Trésor de la Langue Française informatisé

INNOMBRABLE, adj.

A. − [Le subst. déterminé désigne une grandeur nombrable, mesurable, évaluable; les éléments sont distincts] Qu'on ne peut compter ou qu'on renonce à compter; dont les éléments sont trop nombreux pour être comptés. Synon. très nombreux.
1. [Le subst. déterminé désigne un collectif] Innombrable essaim; peuple, foule innombrable. Les armées innombrables des anges viennent d'apparaître dans le ciel (Psichari, Voy. centur.,1914, p. 154):
1. Gundermann occupait là un immense hôtel, tout juste assez grand pour son innombrable famille. Il avait cinq filles et quatre garçons, dont trois filles et trois garçons mariés, qui lui avaient déjà donné quatorze petits-enfants. Lorsque, au repas du soir, cette descendance se trouvait réunie, ils étaient, en les comptant sa femme et lui, trente et un à table. Zola, Argent,1891, p. 94.
2. [Le subst. déterminé est au plur.] La Grande-Bretagne (...) a à peu près toutes les îles qu'avait l'Espagne, et qui, presque littéralement, étaient innombrables (Hugo, Rhin,1842, p. 451).La puissante odeur de milliards de tiges d'herbes descendait par les innombrables interstices et les incomptables fentes qui fissuraient les entre-solives (Malègue, Augustin, t. 1, 1933, p. 198):
2. ... la création est si ancienne, que nous pouvons la considérer comme éternelle dans le passé. Depuis l'époque de leur formation, les innombrables soleils de l'espace ont eu largement le temps de s'éteindre. Flammarion, Astron. pop.,1880, p. 387.
B. − [Le subst. déterminé ne désigne pas une grandeur nombrable, mesurable, évaluable; les éléments ne sont pas distincts] Qu'on ne peut nombrer, évaluer, chiffrer.
1. Domaine concr.Innombrables détails, détours. Les chênes, les hêtres, les ormeaux, les marronniers, les acacias étalent devant nos yeux les nuances innombrables du vert, plus pur et plus riche que les couleurs vierges sur la palette (Alain, Propos,1909, p. 56).Elles [les tiges de bambous] servent à d'innombrables usages chez les peuples asiatiques (Plantefol, Bot. et biol. végét., t. 2, 1931, p. 215).
2. Domaine abstr.Innombrables souvenirs, rapports. De là toutes les incertitudes de la casuistique et les contradictions innombrables de la jurisprudence (Proudhon, Propriété,1840, p. 334):
3. Cette innombrable suite d'idées qu'un objet quelconque éveille en nous ressemble, par analogie, à l'innombrable suite de formes que la nature a dû produire pour amener cet objet au jour. Bourget, Nouv. Essais psychol.,1885, p. 295.
C. − Par hypallage. Qui a des formes, des aspects divers, variés et nombreux. Car, sous couleur d'élégance innombrable, elle copiait nos robes et accumulait les modèles (Fargue, Piéton Paris,1939, p. 186):
4. Et c'est enfin Là-bas, au bord d'un lac, ici, près d'un ravin, Un tel acharnement À délier la terre ancienne De l'étreinte innombrable et compacte du temps, Que ce qui fut la vie et la mort millénaires Et les faunes des eaux et les faunes des bois Et les hommes hurlant sous les premiers tonnerres Tout apparaît énorme et minime à la fois. Verhaeren, Mult. splendeur,1906, p. 58.
Le Cœur innombrable, recueil de vers de la comtesse Anna de Noailles. Toi, vis, sois innombrable à force de désirs, De frissons et d'extase (Noailles, Cœur innombr.,1901, p. 186).
REM. 1.
Innombrabilité, subst. fém.,vx. État des choses innombrables. L'embarras et la multiplicité de ses désirs devant l'innombrabilité des objets (Goncourt, Journal,1874, p. 1003).
2.
Innumérable, adj.,synon. vx de innombrable.Mais qu'importe à l'inexorable passé, à l'innumérable avenir des êtres, qu'un moine de plus ou de moins ait vécu dans l'imposture et soit mort dans l'ignorance? (Sand, Spiridion,1839, p. 228).Pour épargner à ces pays si lourdement éprouvés les maux innumérables (...) le roi notre sire a décidé qu'il s'en irait faire un tour sur la rivière de Loire (Péguy, J. d'Arc,1897, p. 444).V. cascade ex. 3.
Prononc. et Orth. : [in(n)ɔ ̃bʀabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1341 « qui ne peut être compté » (Ord. XII, 64 ds Gdf. Compl.); av. 1615 nombre innombrable de (Pasquier, Les Recherches de la France, 836 ds IGLF); 2. ca 1485 « incommensurable, infini » (Myst. du V. Testament, éd. J. de Rothschild, 12711 : Et me faict on deshonneur inumbrable). Dér. de nombrable*; préf. in-1* (cf. innumerable [14es. ds Gdf.] empr. du lat. innumerabilis « innombrable »). Fréq. abs. littér. : 2 113. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 960, b) 2 603; xxes. : a) 3 350, b) 3 050.
DÉR.
Innombrablement, adv.,peu usité. De manière innombrable. a) [Détermine un verbe] α) [Pour marquer une grande quantité] Je tousse abominablement et je salis des mouchoirs de poche innombrablement (Flaub., Corresp.,1873, p. 7).Ils [les cierges] s'étagent, innombrablement, eux aussi, à l'arrière du tabernacle (Montesquiou, Mém., t. 1, 1921, p. 10). β) [Domaine abstr., non évaluable en chiffres; pour marquer une valeur superl.] Les instants fourmillent innombrablement dans la masse fluide de la continuation (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 106).b) [Détermine un adj.; pour marquer une intensité] Quant à ton candidat, il faut qu'il fasse établir un dossier en règle. D'ailleurs il n'a aucune chance. Ce prix est innombrablement assiégé (Valéry, Corresp. [avec Fourment], 1928, p. 194).L'homme est innombrablement malheureux sur cette terre (Gide, Journal,1934, p. 1197).[in(n)ɔ ̃bʀabləmɑ ̃]. Cf. in-1. 1reattest. ca 1485 (Myst. du V. Testament, éd. J. de Rothschild, 82570 : Maulx par guerre inumbrablement); de innombrable, suff. -ment2*.
BBG. Quem. DDL t. 6 (s.v. innumérable).

Wiktionnaire

Adjectif - français

innombrable \i.nɔ̃.bʁabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne peut se dénombrer.
    • Ce sont les larves des pucerons qui, réunies en familles innombrables, recouvrent quelquefois des branches entières de nos arbres fruitiers, la tige de nos fleurs, de nos légumes. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pp. 496-519))
    • […], ces infortunés, depuis les temps les plus anciens, se sont évertués à épierrer ces immensités du Causse, ces plateaux calcaires que leur industrie mal rétribuée a compartimenté de murets innombrables d'un gris bleuâtre. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Les oiseaux innombrables nichent dans les falaises escarpées, et effarés par la sirène des navires, s'envolent en nuages bruyants. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Devant une table, encombrée par un chanteau de pain, une demi-meule de gruyère et une innombrable quantité de bouteilles vides, les deux amis qu’on croyait morts devisaient paisiblement comme des sages. — (Louis Pergaud, La Disparition mystérieuse, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. (Par hyperbole) Multiple.
    • La société existe. Elle veut vivre. Donc elle réagit. Supposez qu'elle ne se défende pas : elle serait en quelques heures la proie d'innombrables fripouilles... Tout s'écroulerait. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Bert Smallways était un individu comme il y en avait d’innombrables millions en Europe, en Amérique et en Asie, qui, au lieu de naître enracinés dans un sol, naquirent au milieu d’un torrent dans lequel ils se débattaient sans y rien comprendre. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 119 de l’édition de 1921)
    • Il nous apportait des preuves innombrables et incontrôlables de sa bonne foi, de « son dévouement jusqu'à terre ». — (Albert Londres, L'Homme qui s'évada, p.111, Les éditions de France, 1928)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INNOMBRABLE. adj. des deux genres
. Qui ne peut se nombrer. Multitude, armée innombrable. Des troupes innombrables. Par exagération, Il rencontra d'innombrables obstacles. Il me combla d'innombrables bienfaits.

Littré (1872-1877)

INNOMBRABLE (i-non-bra-bl') adj.
  • Qui ne se peut nombrer. Vous m'avez établi roi sur votre grand peuple qui est aussi innombrable que la poussière de la terre, Sacy, Bible, Paralip. II, I, 9.

    Par exagération. Non-seulement elle conservait, mais encore elle augmentait le peuple de Dieu ; les conversions étaient innombrables, Bossuet, Reine d'Anglet. Lui seul… Dissipa devant vous les innombrables Scythes, Racine, Esth. III, 3. Je leur parlai des calamités et des crimes innombrables qui couvrent cet excellent monde, Voltaire, Dict. phil. Monde. Ces animaux [les morses], comme l'on sait, vont en très grandes troupes, et ils étaient autrefois en quantité presque innombrable dans plusieurs endroits des mers septentrionales, Buffon, Quadrup. t. XI, p. 127.

REMARQUE

Du temps du cardinal du Perron et de M. Coëffeteau, on disait toujours innumérable et jamais innombrable ; maintenant tout au contraire, on dit innombrable, et non pas innumérable, Vaugelas, Rem. not. Th. Corn. t. I, p. 412, dans POUGENS. Montaigne disait innumerable.

HISTORIQUE

XIVe s. Feux boutés, arsins [incendies] et autres crimes innombrables, Bibl. des chart. 5e série, t. I, p. 81. Mal peut estre fait en manieres infinies et innombrables, Oresme, Eth. 46.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « innombrable »

In… 1, et nombrer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin innumerabilis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « innombrable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
innombrable inɔ̃brabl

Fréquence d'apparition du mot « innombrable » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « innombrable »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « innombrable »

  • Il y a certes bien des absurdités dans ces innombrables prières jetées tous les soirs dans la boîte aux lettres de l'infini.
    Victor Hugo
  • Une vie touche une autre vie, laquelle touche une troisième et très vite les enchaînements se font innombrables, impossibles à calculer.
    Paul Auster — La Chambre dérobée
  • Ils sont innombrables ceux qui me ressemblent, et moi, cependant, je demeure unique.
    Vasyl Symonenko — Moi
  • Les vérités différentes en apparence sont comme d'innombrables feuilles qui paraissent différentes et qui sont sur le même arbre.
    Gandhi — Lettres à l'Ashram
  • Le charme de voyager, c'est d'effleurer d'innombrables et riches décors et de savoir que chacun pourrait être le nôtre et de passer outre, en grand seigneur.
    Cesare Pavese — Le métier de vivre
  • Il faut que la queue du diable lui soit soudée, chevillée et vissée à l'échine d'une façon bien triomphante pour qu'elle résiste à l'innombrable multitude de gens qui la tirent perpétuellement.
    Victor Hugo — Lucrèce Borgia
  • Mourir. Cette innombrable transformation de soi.
    Jean Ethier-Blais — Mater Europa
  • Les peuples innombrables et les plus puissantes armées ne sont que comme des fourmis qui se disputent les uns aux autres un brin d'herbe sur ce morceau de boue.
    Fénelon — Les aventures de Télémaque
  • Les yeux de l'éveil sont innombrables mais l'éveil n'a qu'un oeil.
    Michel Random
  • Le nombre des écrivains est déjà innombrable et ira toujours croissant, parce que c'est le seule métier, avec l'art de gouverner, qu'on ose faire sans l'avoir appris.
    Alphonse Karr
Voir toutes les citations du mot « innombrable » →

Traductions du mot « innombrable »

Langue Traduction
Anglais innumerable
Espagnol innumerable
Italien innumerevole
Allemand unzählige
Chinois 无数
Arabe لا تعد ولا تحصى
Portugais inumeráveis
Russe неисчислимый
Japonais 無数の
Basque eraikuntzen
Corse innumerabbili
Source : Google Translate API

Synonymes de « innombrable »

Source : synonymes de innombrable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « innombrable »

Combien de points fait le mot innombrable au Scrabble ?

Nombre de points du mot innombrable au scrabble : 17 points

Innombrable

Retour au sommaire ➦