La langue française

Incalculable

Définitions du mot « incalculable »

Trésor de la Langue Française informatisé

INCALCULABLE, adj.

A. − Qui ne peut être calculé. Nombre incalculable. On ne sait pas exactement quels hommes l'ont fondée [Baalbek], quels hommes y ont construit, il y a des temps incalculables, un monstrueux sanctuaire de Baal en pierres cyclopéennes (Loti, Galilée,1896, p. 183) :
1. ... j'ai une fortune immense, presque incalculable, et l'origine de cette fortune est aussi bizarre que le châtiment, que Dieu m'a infligé pour la faute de ma vie, est terrible. Ponson du Terr., Rocambole, t. 1, 1859, p. 90.
B. − P. ext. Très considérable; dont l'importance, très grande, est impossible à évaluer. Synon. fabuleux, formidable (fam.), incroyable, prodigieux.Avantage, conséquence, force incalculable. Les croisades avaient donné un incalculable essor au commerce et à la prospérité des républiques maritimes de Gênes et de Venise (Montalembert, Ste Élisabeth,1836, p. xxxi) :
2. ... il faut mentionner les relations existant entre la langue et l'histoire politique. De grands faits historiques comme la conquête romaine, ont eu une portée incalculable pour une foule de faits linguistiques. Saussure, Ling. gén.,1916, p. 40.
REM. 1.
Incalculabilité, subst. fém.,,Caractère de ce qui est impossible à calculer`` (Rob. Suppl. 1970); aussi ds Lar. Lang. fr., Quillet 1965, Lexis 1975.
2.
Incalculablement, adv.D'une manière incalculable (cf. supra B). La bourgeoisie (...) a dominé depuis Cromwell; la puissance, la richesse, ont augmenté incalculablement (Michelet, Peuple,1846, p. 204).
Prononc. et Orth. : [ε ̃kalkylabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1779 « considérable, important » (Gérard à Vergennes, 4 mai ds H. Doniol, Hist. de la participation de la France... t. IV, p. 133 n. cité ds Proschwitz Beaumarchais, p. 126 : services incalculables); 2. 1797 « qu'on ne peut calculer » (Voy. La Pérouse, t. 2, p. 384 : sa direction était incalculable, elle changeait à chaque instant). Dér. de calculable*; préf. in-1*. Fréq. abs. littér. : 294. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 538, b) 420; xxes. : a) 388, b) 331. Bbg. Quem. DDL t. 13 (s.v. incalculabilité).

Wiktionnaire

Adjectif

incalculable \ɛ̃.kal.ky.labl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne peut se calculer.
    • Les calculs de ces dépenses peuvent donc être régulièrement établis sur la quotité de cette reproduction, même abstraction faite de tout commerce extérieur dont les détails sont indéterminés, incalculables & inutiles à rechercher […] — (François Quesnay, Analyse de la formule arithmétique du tableau économique de la distribution des dépenses annuelles d’une nation agricole, 1766)
  2. (Par extension) Qui est considérable ; dont on ne peut évaluer les conséquences.
    • La navigation continua donc, et cette résolution des naufragés devait avoir d’incalculables conséquences. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Alexandre de Gavinard, le grand financier […] rédigeait […] le septième rapport qu’il devait présenter, le jour même, à la septième société de crédit dont il était l’inévitable président. Il s’agissait, comme bien vous pensez, de mettre dedans une quantité incalculable d’actionnaires […] — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Gavinard)
    • Au fur et à mesure de la conversation, devant son esprit chancelant passaient d’étranges et vastes images d’événements, énormes dans leurs conséquences, de nations tumultueusement soulevées, de continents bouleversés, de famines et de ravages incalculables. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 391 de l’éd. de 1921)
    • Un « muchacho » d’une dizaine d’années […] essaya de me démontrer les inconvénients de voyager seul, les avantages incalculables de la vie à deux […] — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  3. (Mathématiques) Nombre réel dont il n’existe pas un algorithme ou une machine de Turing permettant d’énumérer la suite de ses chiffres.
    • Les réels incalculables sont bien plus nombreux que les calculables, bien qu’il soit généralement difficile de les définir, et sont en grande partie des nombres aléatoires. On parvient toutefois à en caractériser certains, comme la constante Oméga de Chaitin ou des nombres définis à partir du castor affairé.

Adjectif

incalculable

  1. Incalculable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INCALCULABLE. adj. des deux genres
. Qui ne peut se calculer. Le nombre des étoiles est incalculable. Il signifie, par extension, Qui est considérable, dont on ne peut évaluer les conséquences. Les maux qu'entraîne la guerre sont incalculables. Sa mort est une perte incalculable.

Littré (1872-1877)

INCALCULABLE (in-kal-ku-la-bl') adj.
  • 1Qui ne peut être calculé. Le nombre incalculable des grains de sable de la mer.
  • 2 Par extension, très nombreux, ou très considérable, très grave. Les maux qu'entraîne la guerre sont incalculables. C'est une perte incalculable.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « incalculable »

(1779) Composé de in- et calculable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

In… 1, et calculable.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « incalculable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
incalculable ɛ̃kalkylabl

Citations contenant le mot « incalculable »

  • Mourir, c'est accomplir un acte d'une portée incalculable. Anatole François Thibault, dit Anatole France, Le Jardin d'Épicure, Calmann-Lévy
  • L'influence d'un mot, dit à son heure, n'est elle pas incalculable ? De Henri-Frédéric Amiel
  • Un homme en bonne santé pense couramment, sent et se remémore un nombre incalculable de choses à la fois. De Léon Tolstoï
  • Une éloquence et une poésie d'Asiatique, Des états d'âme indescriptible, incalculable. C'est de la poésie comme l'or est un métal précieux : par convention. De Lemaître / Journal de Jules Renard 1893 - 1898
  • Ce malaise devant l'inhumanité de l'homme même, cette incalculable chute devant l'image de ce que nous sommes, cette nausée comme l'appelle un auteur de nos jours, c'est aussi l'absurde. De Albert Camus / Le mythe de Sisyphe
  • Fonds secrets. - Sommes incalculables avec lesquelles les ministres achètent les consciences. De Gustave Flaubert / Dictionnaire des idées reçues
  • La franchise Super Mario va fêter cette année ses 35 ans. 35 ans de succès dans le monde du jeu vidéo, mais également dans le domaine des produits dérivés. Le plombier créé par Shigeru Miyamoto s'est en effet retrouvé placardé sur un nombre incalculable de goodies et c'est loin d'être terminé... Jeuxvideo.com, Super Mario fête ses 35 ans en s'invitant dans le jeu Jenga - Actualités - jeuxvideo.com
  • Durant le confinement, les Suns ont été suivis de près par Cory Schlesinger, en charge de la condition physique, qui a nourri les joueurs d’un nombre incalculable d’exercices à réaliser pour garder la ligne. « Peut-être parce qu’on est si jeunes et gâtés génétiquement, beaucoup de nos gars ont l’air vraiment en forme et Deandre est certainement tout en haut de la liste ». Basket USA, Deandre Ayton par sa forme physique | Basket USA

Traductions du mot « incalculable »

Langue Traduction
Anglais incalculable
Espagnol incalculable
Italien incalcolabile
Allemand unkalkulierbar
Chinois 不可估量
Arabe لا يحصى
Portugais incalculável
Russe неисчислимый
Japonais 計り知れない
Basque incalculable
Corse incalculabile
Source : Google Translate API

Synonymes de « incalculable »

Source : synonymes de incalculable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « incalculable »

Incalculable

Retour au sommaire ➦

Partager