La langue française

Inflorescence

Définitions du mot « inflorescence »

Trésor de la Langue Française informatisé

INFLORESCENCE, subst. fém.

BOTANIQUE
A. − Disposition des fleurs sur la tige d'une plante. Inflorescence uniflore, pluriflore, multiflore. Le chariot circula entre de hauts bouquets d'acacias, de mimosas et de gommiers blancs, dont l'inflorescence est si variable (Verne, Enf. cap. Grant, t. 2, 1868, p. 102):
Chez le pommier et le poirier, le bouton renferme une inflorescence terminale ou latérale du type grappe définie qui comprend 8 à 11 fleurs, toutes situées dans un même plan... Boulay, Arboric. et prod. fruit.,1961, p. 51.
P. anal. Je savais que, aussi profond, aussi inéluctable que le patriotisme juif ou l'atavisme chrétien (...), habitait sous la rose inflorescence d'Albertine, de Rosemonde, d'Andrée, (...) un gros nez, une bouche proéminente, un embonpoint qui étonnerait mais était en réalité dans la coulisse, prêt à entrer en scène (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 891).
B. − Ensemble des fleurs ainsi disposées. Les fleurs peuvent être groupées sur les organes végétatifs en ensembles dits inflorescences (Plantefol, Bot. et biol. végét., t. 1, 1931, p. 444).
REM.
Infloraison, subst. fém.,hapax. Production florale. Pour que cette incarnation (...) se présentât (...) comme une fleur et comme un fruit de la terre, (...) comme une réussite extraordinaire de fécondité charnelle, comme une infloraison (Péguy, V.-M., comte Hugo,1910, p. 733).
Prononc. et Orth. : [ε ̃flɔ ʀ εs(s)ɑ ̃:s] et [-ʀesɑ ̃:s]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1792 (Lamarck, Journal d'histoire naturelle, I, 147 ds DG). Empr. du lat. sc.inflorescentia, créé par Linné (NED; cf. 1770, Linné Syst. Nat., p. 16) sur le lat. class. inflorescere « se couvrir de fleurs » d'après efflorescentia (v. efflorescence).

Wiktionnaire

Nom commun

inflorescence \ɛ̃.flo.ʁɛ.sɑ̃s\ féminin

  1. (Botanique) Mode de groupement des fleurs d'une plante, ou groupe de fleurs.
    • Nous laisserons de côté l’Asphodeline lutea, le vulgaire Bâton de Jacob, qui rehausse les vieux jardins, qu'il orne de ses longues inflorescences dorées, pour nous arrêter à d'autres espèces pour le moins aussi ornementales […]. — (Jardins de France, Société nationale d'horticulture de France, 1898, page 409)
    • Bien des variétés de choux sont cultivées en France: […]
      — Le chou-fleur et le chou-brocoli (
      Br. oleracea var. botrytis), dont la partie comestible est l’inflorescence; le chou-fleur est une plante annuelle, le chou-brocoli est bisannuel. — (A. Pouveau, « Production de semences potagères », chap. 10 de Pollinisation et productions végétales, ouvrage collectif dirigé par Paul Pesson & ‎Jean Louveaux, INRA, 1984, page 471)
    • La fleur de berce — en réalité une vaste inflorescence — ce jour là recevait. La cour et la ville de l’entomofaune s’y rencontrait, c’était mon impression. — (Gilles Clément, Éloge des vagabondes, p. 16, NiL édition mai 2002)
    • L’éthéphon un analogue de l’éthylène, est utilisé pour l’éclaircissage chimique des fleurs ou des très jeunes fruits. Ce produit peut provoquer la nécrose partielle ou totale de l’inflorescence ou de la très jeune grappe. — (Alain Deloire, Le Raisin, fiche n° 5 : Les hormones du raisin, Observatoire viticole/SupAgro Montpellier, màj le 5/12/2007)
    • L’involucre, cette collerette de bractées finement découpées qui entourent l’inflorescence chez certaines espèces, chez les ombellifères en particulier, ne constitue jamais, comme chez la nigelle de Damas, l’attrait principal de la plante. — (Pierre Gascar, Un jardin de curé, Éditions Stock, 2015)

Nom commun

inflorescence (pluriel : inflorescences)

  1. Inflorescence.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INFLORESCENCE. n. f.
T. de Botanique. Disposition particulière des fleurs d'une plante en grappe, en épi, etc.

Littré (1872-1877)

INFLORESCENCE (in-flo-rè-ssan-s') s. f.
  • Terme de botanique. Disposition particulière des fleurs d'une plante, sur les rameaux et pédoncules.

    Inflorescence centrifuge, définie ou terminée, celle dans laquelle l'épanouissement des fleurs commence par le centre pour s'étendre successivement jusqu'à la circonférence de l'ensemble de la plante.

    Inflorescence centripète, indéfinie ou indéterminée, celle dans laquelle l'épanouissement marche de la circonférence au centre, ou, ce qui revient au même, de la base vers le sommet.

    Ensemble des organes et des opérations qui préparent ou effectuent la floraison.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « inflorescence »

(Siècle à préciser) Dérivé savant du latin infloresco (« fleurir »), inflorescens (« fleurissant ») ; voir fleurissement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. in… 2, et florescere (voy. FLEURIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « inflorescence »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inflorescence ɛ̃florɛsɑ̃s

Citations contenant le mot « inflorescence »

  • La pollinisation est effectuée par les mouches, attirées par son odeur de viande avariée. Les centaines de minuscules fleurs elles-mêmes se situent à l’intérieur du calice de l’inflorescence, sous la partie blanche du spadice (partie érigée dans l’inflorescence) où l’on voit briller les mouches à l’œuvre. , Culture - Loisirs | Floraison exceptionnelle, confiance et amitié franco-allemande : c'est vous qui le dites
  • Elle est liée à deux phénomènes. D’abord, la floraison n’est pas uniforme au sein d’une inflorescence. Elle s’étale sur une dizaine de jours, impliquant un premier décalage entre les fruits pouvant aller jusqu'à 2 semaines. Vitisphere.com, Viticulture / oenologie -Viticulture- : « Il ne faut plus ignorer l’hétérogénéité des baies »
  • Ses tiges sont très fines et noueuses, elles portent des feuilles linéaires, plates, aigües et nervurées avec une inflorescence en épi vert pâle glauque, aplati, constitué d'épillets formant deux rangs. Binette & Jardin, Le chiendent : une adventice diurétique
  • Son nouvel ouvrage "Vignes premières, vignes de demain", aux éditions Tonnerre de l’Est, s’ouvre sur une préface de Lalou Bize-Leroy copropriétaire de la prestigieuse Romanée Conti. Pour elle comme pour Robert Plageoles, "la vigne nous rend intelligible ce qu’est la véritable saveur de la terre". Dans ce livre-album, il se dit convaincu que pour affronter un avenir ligoté à la promesse d’un réchauffement climatique plus grave que prévu, il faut s’appuyer sur un socle. Plageoles le discerne dans le Vitis Sylvestres, la vigne sauvage, baptisée vinifera dès qu’elle donne du raisin. Ce vitis, il le côtoie en Grésigne depuis 1982. Comme dans la redécouverte des cépages oubliés, il travaille d’abord seul, puis divulgue et parfois diffuse. Cette vigne sauvage a elle aussi muté en quarante ans. "L’inflorescence, plus exubérante dans les pieds femelles, est moins abondante aujourd’hui". Il a planté il y a quelques années du verdanel, sur des porte-greffe de vigne sauvage. "Les pieds de cinq ans sont magnifiques. Le vitis est la vigne mère de 10 000 cépages, mais les intérêts du business ont freiné les recherches. On est peu nombreux à s’y intéresser". Tous recherchent les cépages qui s’adapteraient au réchauffement. Avec son vitis sylvestris, Plageoles a pris de l’avance. Dans son livre foisonnant, il mêle des poèmes à des énigmes et des anecdotes, comme la grande explosion de 1968, qui commence à Nanterre, et trouve une suite pétarandante dans les caves gaillacoises. "Cette année-là, les fermentations malolactiques et alcooliques se sont produites en même temps. Il y a eu surpression dans les bouteilles. Des milliers ont explosé. Or en 1968, la cave coopérative de Labastide expérimentait les mousseux naturels. Ca a déclenché une trouille et une méfiance sur cette méthode gaillacoise. Les vignerons l’ont abandonnée". Dans le quarteron s’entêtant dans cette voie qui semblait sans issue, il y avait déjà Plageoles. Franc-tireur, pionnier des expérimentations, rebelle de nature : il avait raison trop tôt. Aujourd’hui, ils sont nombreux à adopter cette Méthode Gaillacoise. Le TNT de mauzac est devenu un produit leader bien maîtrisé. ladepeche.fr, Gaillac. Robert Plageoles sur les pistes forestières des "Vignes premières" - ladepeche.fr
  • Cette plante des milieux secs illumine les paysages méditerranéens au printemps par ses magnifiques inflorescences en ombelle de couleur jaune. Comme toutes les Euphorbes, un lait blanc s’écoule de la plaie quand par accident une de ses tiges vient à casser. Lors de nos observations de ce végétal sur les premières pentes des Cévennes, nous avons pu y observer de nombreux arthropodes dont un mâle de Synaema globosum, une araignée-crabe, installé sur une inflorescence. Tela Botanica, Flaune épisode 10 : Euphorbia nicaeensis – Tela Botanica
  • Type d’inflorescence : corymbe Répartition des sexes : hermaphrodite Type de pollinisation : entomogame Période de floraison : mars,avril Tela Botanica, Pollinisation du mirabellier – Tela Botanica

Images d'illustration du mot « inflorescence »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « inflorescence »

Langue Traduction
Anglais inflorescence
Espagnol inflorescencia
Italien infiorescenza
Allemand blütenstand
Chinois 花序
Arabe الإزهار
Portugais inflorescência
Russe соцветие
Japonais 花序
Basque inflorescence
Corse inflorescenza
Source : Google Translate API

Synonymes de « inflorescence »

Source : synonymes de inflorescence sur lebonsynonyme.fr

Inflorescence

Retour au sommaire ➦

Partager