La langue française

Chaton

Sommaire

  • Définitions du mot chaton
  • Étymologie de « chaton »
  • Phonétique de « chaton »
  • Évolution historique de l’usage du mot « chaton »
  • Citations contenant le mot « chaton »
  • Images d'illustration du mot « chaton »
  • Traductions du mot « chaton »
  • Synonymes de « chaton »

Définitions du mot « chaton »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHATON1, subst. masc.

A.− Petit d'un chat, jeune chat. Une portée de chatons :
1. Un petit chat entra, circonspect et naïf, un ordinaire et irrésistible chaton de quatre à cinq mois. Il se jouait à lui-même une comédie majestueuse, mesurait son pas et portait la queue en cierge, à l'imitation des seigneurs matous. Colette, Claudine à l'école,1900, p. 199.
Rem. On rencontre ds la docum. le néol. chatonneries, subst. fém. plur. (sur le modèle de chatteries), au fig. Manières douces et câlines des petits chats. Regarde un peu (...) toutes ces chatonneries (...), et comme il [Jean] nous adoucit tous (Giono, Le Bout de la route, 1937, II, 1, p. 59).
B.− [P. anal. avec la douceur du pelage, en partic. de la queue du chat]
1. BOT. Inflorescence de certaines plantes dites amentifères* (châtaignier, noisetier, saule, peuplier, etc.) se présentant soit en grappes, soit sous la forme d'un épi duveteux droit ou tombant, évoquant un peu la queue d'un chat. Les branches des saules garnies de la laine floconneuse des chatons (Moselly, Terres lorraines,1907, p. 97):
2. ... en quelques jours la couleur uniforme du paysage se nuança de teintes tendres et jeunes. Sur les ramures jusque-là toutes nues, les frêles bourgeons pointèrent. Les chatons verdâtres des noisetiers alternèrent avec les chatons jaunâtres des saules. P. Bourget, Le Disciple,1889, pp. 153-154.
Spéc. Fleurs mâles de certains conifères formées par les étamines qui produisent les grains de pollen. Un joli chaton de pin (Michelet, L'Insecte,1857, p. 251).
2. P. ext. Petit amas de poussière d'aspect laineux. Synon. mouton.On trouve des chatons sous les buffets, même dans les intérieurs les plus cossus (Romains, Les Hommes de bonne volonté,Le 6 octobre, 1932, p. 59).
Prononc. et Orth. : [ʃatɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Fér. 1768 écrit chaton ou chatton. Étymol. et Hist. 1. 1261 « jeune chat » (Rutebeuf, Dit d'Hypocrisie, éd. E. Faral et J. Bastin, 138); 2. 1530 bot. (Palsgrave, p. 251). Dér. de chat1*, suff. -on*; 2 p. anal. avec la queue d'un chat. Fréq. abs. littér. : 31.
DÉR.
Chatonner, verbe intrans.a) [En parlant de la chatte] Mettre bas. Synon. rare chatter (s.v. chat1).Attesté ds la plupart des dict. gén.b) Bot. Se couvrir de chatons (supra B 1). Un soleil clair réjouit les os et le saule chatonne dans la haie (Pourrat, Gaspard des Montagnes,Le Château des sept portes, 1922, p. 32). [ʃatɔne], (je) chatonne [ʃatɔn]. Ds Ac. 1694 et 1718 à côté de chatter. 1resattest. 1. a) 1180-90 chatoner « marcher comme un chat, à quatre pattes » (Alexandre de Paris, R. d'Alexandre, éd. Elliott Monographs, t. II, branche III, 6001) − fin xiiies.; répertorié par Besch. 1845; actuellement dial.; b) 1530 « mettre bas (d'une chatte) » (Palsgr., p. 599); 2. 1922 bot. (Pourrat, loc. cit.). 1 de chaton « petit chat »; 2 de chaton (de saule), dés. -er.

CHATON2, subst. masc.

JOAILL. Partie de la bague dans laquelle la pierre est enchâssée; p. méton., pierre montée en chaton. Une bague dont une améthyste assez grosse formait le chaton (T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 422):
... voulez-vous que je vous dise ce qui cause toutes ces inepties? C'est que sur vos théâtres, à ce dont j'ai pu juger du moins en lisant les pièces qu'on y joue, on voit toujours des gens avaler le contenu d'une fiole ou mordre le chaton d'une bague, et tomber raides morts; cinq minutes après, le rideau baisse; les spectateurs sont dispersés. A. Dumas Père, Le Comte de Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 760.
[P. anal. de forme et/ou d'aspect]
1. Dans la lang. littér. Ils découvraient les cinq autres lacs figés, en long sillon lumineux, dans leurs chatons d'herbe verdâtre (Gozlan, Le Notaire de Chantilly,1836, p. 109).
2. Dans la lang. techn.
a) ANATOMIE
Chaton cricoïdien. Partie postérieure du cartilage cricoïde ayant l'aspect d'une bague avec chaton.
Cavité de l'humeur vitrée contenant le cristallin.
b) BOT. Enveloppe verte des noisettes; partie du gland dans laquelle il se trouve enchâssé. Le gland est à demi enchâssé dans un chaton qui le préserve de toute meurtrissure parmi les rameaux d'un arbre (Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 95).
Prononc. et Orth. : [ʃatɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) 1160-70 chastun « partie saillante d'une bague où est enchâssée une pierre précieuse » (Marie de France, Lais, éd. J. Rychner, Fresne, 130); 1616 chaton (Hulsius, Dict. françois-alemand); b) 1780 p. méton. « pierre précieuse » (Corr. litt. secrète, 27 août, no35, p. 8 ds Fr. mod., t. 37, p. 124 : Collier de chatons); 2. p. anal. emplois techn. a) 1611 anat. chaton de l'œil (Cotgr.); b) 1704 bot. « coquille de la noisette » (Trév.). De l'a. bas francique *kasto « boîte, caisse » que l'on peut restituer d'apr. l'a. h. all. kasto, all. Kasten, le moy. néerl. kasten, néerl. kast « coffre » (Kluge20, s.v. Kasten); la spécialisation de sens dans le domaine de la joaill. s'est peut-être seulement faite en fr. (FEW t. 16, p. 302 a) : dans ce domaine en effet c'est plutôt le germanique qui a emprunté au lat. (cf. le lat. gemma emprunté par l'a. h. all. gimma, all. Gemme, v. Brüch, p. 112. Les correspondants romans du mot étant empruntés au fr.) l'étymon francique est plus probable que l'étymon germanique occ. proposé par Brüch, p. 65, 159 et 173. L'étymon. moy. h. all. kasto « chaton de la bague » (REW3, no4682) est incompatible avec l'ancienneté du mot français. Fréq. abs. littér. : 40.
DÉR.
Chatonner, verbe intrans.Enchâsser une pierre précieuse dans le chaton d'une bague. [ʃatɔne], (je) chatonne [ʃatɔn]. 1reattest. 1832 (Raymond); de chaton (de bague), dés. -er.
BBG. − Henschel (B.). Qq. dat. nouvelles du 18es. Fr. mod. 1969, t. 37, p. 124.

Wiktionnaire

Nom commun 1

chaton \ʃa.tɔ̃\ masculin

  1. (Zoologie) Jeune chat, mâle ou femelle, qui n’a pas encore atteint l’âge adulte. Pour une femelle on peut plus particulièrement parler de chatonne.
    • Un petit chat entra, circonspect et naïf, un ordinaire et irrésistible chaton de quatre à cinq mois. — (Sidonie-Gabrielle Colette, La Maison de Claudine, 1922)
  2. (Affectueux) Chéri,chérie.
    • « Mon petit chaton, il fallait t’opérer, tu comprends, on t’a enlevé de la gorge quelque chose qui te faisait du mal, c’était mauvais pour toi… dors, maintenant, c’est fini… » — (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 26)
  3. (Botanique) Inflorescence en épi, à fleurs peu apparentes et unisexuées, pendante ressemblant à la queue d’un chat, caractéristique de nombreux arbres (saule, noyer, coudrier, chêne, …).
    • Leur nourriture est différente suivant les différentes saisons ; en automne, après le rut ils cherchent les boutons des arbustes verts, les fleurs de bruyères, les feuilles de ronces, etc. en hiver, lorsqu'il neige, ils pèlent les arbres et se nourrissent d'écorces, de mousse, etc. et lorsqu'il fait un temps doux, ils vont viander dans les blés ; au commencement du printemps, ils cherchent les chatons des trembles, des marsaules, des coudriers, les fleurs et les boutons du cornouiller, etc. en été, ils ont de quoi choisir, mais ils préfèrent les seigles à tous les autres grains, et la bourgenne à tous les autres bois. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux, « Le Cerf », in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 729.)
    • Elles se régalent aussi de chatons de noisetiers, durant les neiges ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  4. (Québec) (Par métonymie) Saule décoloré, petit saule aux chatons doux originaire d’Amérique du Nord et de nom scientifique Salix discolor [4].
  5. (Familier) Petit amas de poussière, de fibres, qui se forme sous un meuble.
    • Dans le bar aux boiseries sombres, où elle s’était réfugiée pour boire de l’eau minérale, elle se sentait aussi négligeable qu’un chaton de poussière : les grandes Américaines passaient à côté d’elle, brutales et dangereuses comme des balais. — (François Nourissier, L’Empire des nuages, 1981)

Nom commun 2

chaton \ʃa.tɔ̃\ masculin

  1. (Bijouterie) Partie d’un bijou, surtout une bague, dans laquelle une pierre précieuse est enchâssée.
    • La princesse découvrit, en effet, une bague avec un chaton de fer, sur lequel était gravée une ancre ; elle en fit présent à Séleucus, qui la perdit un jour auprès de l’Euphrate. — (Salomon Reinach, Le Mariage avec la mer, 1906)
    • Grâce à toi, René, je connus l’acqua tofana, Grâce à toi, j’appris la science qui fait de l’homme l’égal de Dieu puisqu’elle lui donne droit de vie et de mort. J’appris à enfermer la mort dans un chaton de bague, dans le parfum d’une fleur, dans le feuillet d’un livre, dans le baiser d’une maîtresse. C’est de là que date ma fortune, René… — (Michel Zévaco, Les Pardaillan, Livre I, ch. XVIII, 1902-190×, Arthème Fayard, coll. “Le Livre populaire” #23, 1907)
  2. (Bijouterie) (Par métonymie) Cette pierre sertie, elle-même.
    • Ça et là des îles verdoyantes se succèdent dans l’étendue des eaux, comme les chatons d’un collier. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ansch. I, Paris, 1832 ; p. 14)
  3. (Par analogie) Objet qui a la forme et qui remplit le rôle d’un chaton (sens 1).
  4. (En particulier) (Médecine) Le cartilage cricoïde du larynx.
    • Le squelette laryngé est formé par cinq cartilages : […] les cartilages aryténoïdes, pyramides verticales dont la base, triangulaire, s’articule avec le chaton cricoïdien et qui présentent deux apophyses vocale et musculaire. — (Catherine Rémond, ‎Gilbert Sénéchal, ‎Stéphane Hervé, ORL, stomatologie, ophtalmologie et soins infirmiers, Wolters Kluwer France, 2007, 3e édition, page 68)
  5. (En particulier) (Médecine) Cavité particulière qui se forme quelquefois dans la matrice, et où se trouve retenu le placenta après l’expulsion du fœtus, à-peu-près comme un diamant est maintenu dans le chaton (sens 1) d’une bague [5].
    • Si, au bout de quatre à cinq heures, les choses se trouvent dans le même état, on tâchera de dilater graduellement le col ou l’orifice du chaton, en insinuant d’abord un doigt, puis deux, puis trois […] — (Charles Van Leynseele, De l’adhérence du placenta, Léonard Hebblynck, 1855, page 106)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHATON. n. m.
Petit chat. En termes de Botanique, il se dit de l'Assemblage des fleurs mâles et femelles de certains arbres, disposées sur un pédoncule grêle et ordinairement pendant, de manière à offrir quelque ressemblance avec la queue d'un chat. Le saule, le noyer, le coudrier, le chêne, etc., sont des arbres à chatons.

Littré (1872-1877)

CHATON (cha-ton) s. m.
  • 1Tête d'une bague, c'est-à-dire partie qui renferme la pierre précieuse.
  • 2Pierres enchâssées. Elle avait au doigt une belle rangée de chatons.

HISTORIQUE

XIIIe s. J'ai en ma main un tel anel ; Deux pieres a ens el caston, Lai de Melion.

XIVe s. Les entrechamps de grosses pelles [perles] fines et de chastons enchastonnez en fin or, Du Cange, chasto. Pour cinquante que rubis, que esmeraudes petites, pour mettre en cinquante chastons d'or ; lesquielx chastons furent baillés audit Nicholas Waquier pour mettre en sollers de broudeure qu'il fit pour le roy à la feste de l'Estoile, De Laborde, Émaux, p. 209.

XVe s. Balais yssus de douze chastons d'or, De Laborde, ib.

XVIe s. Trois petits chattons d'or à queue, où sont deux tables de dyamant triangles, et au troisieme est une rosette de dyamant, De Laborde, ib.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CHATON, s. m. flos amentaceus, julus, terme de Botanique, par lequel on désigne les fleurs stériles. Il y en a qui ne sont composées que d’étamines ou de sommets, d’autres qui ont aussi de petites feuilles : ces parties sont attachées à un axe en forme de poincon ou de queue de chat, d’où vient le mot de chaton. Cette fleur est toûjours séparée du fruit, soit qu’elle se trouve sur un individu différent de celui qui porte le fruit, soit que la même plante produise la fleur & le fruit. Voyez Plante. (I)

* Chaton, (Bijout.) c’est la partie d’une monture de pierreries d’une bague, &c. qui contient le diamant, qui l’environne en-dessous, & dont les bords sont sertis sur la pierre.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « chaton »

(Nom 1) (1261)[1] Du moyen français chaton[2], de l’ancien français chaton[3] dérivé de chat avec le suffixe diminutif -on[1]. Le sens botanique est dû à l’analogie avec la queue d’un chat apparait vers 1530[1].
(Nom 2) (XIIe siècle) Du moyen français chaton, de l’ancien français caston[3], de même sens, du vieux-francique *kasto (« coffre, caisse »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Berry, chaton, coffret ou tiroir établi dans un coffre sur des liteaux intérieurs. Diez le tire de cassa, caisse, italien cassetta, cassettone, et par contraction castone, comme le parmesan castéin a de cassettina ; mais on ne voit pas comment une contraction, telle que casseton changé en caston, aurait pu se faire dans la langue d'oïl. Il faut y admettre le même radical que dans l'allemand Kasten, coffre, anglais chest, suédois kista, qui peut-être tire son origine du latin cista. Voyez aussi le bas-latin casticia, enclos, castulum, coffre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « chaton »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chaton ʃatɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « chaton »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chaton »

  • Les caresses n'ont jamais transformé un tigre en chaton. De Franklin Delano Roosevelt
  • Plus un diamant est beau, plus il faut que la monture soit légère. Plus le chaton est riche, moins le diamant est en évidence. De Chamfort / Maximes et pensées
  • Si vous devez compléter l’alimentation d’un chaton non sevré parce que sa mère manque de lait pour la portée ou parce que celle-ci n’est plus présente, il est impératif de respecter certaines règles. En effet, le choix du lait pour chaton est primordial, car il conditionne sa bonne santé et sa croissance dans de bonnes conditions. Découvrez nos conseils pour savoir quel lait donner en complément ou en nourriture principale à votre chaton. Binette & Jardin, Quel lait pour chaton choisir en complément ou nourriture principale ?
  • Nos jumeaux sont venus agrandir notre famille pour notre plus grand plaisir et notre plus grande surprise. Notre famille adore les animaux. Du coup, le 16 décembre, deux chatons également jumeaux ont été offerts à nos jumeaux pour leur naissance. , Pays de Châteaubriant : une famille recherche un chaton, disparu après un déménagement | L'Éclaireur de Châteaubriant
  • C’était l’affolement chez les riverains, raconte justement cet habitant au Nouveau Bassin de Mulhouse et qui a suivi le sauvetage de très près. Personne ne pouvait imaginer que le chaton allait rester là, coincé dans cette mauvaise posture et mourir de faim et de soif. Sans illusion, l’un d’eux a appelé les pompiers qui sont intervenus rapidement mais surtout longuement… L’intervention a duré près de trois heures pour parvenir à récupérer l’infortuné animal. « Des pompiers de Mulhouse, incroyables de dévouement et d’efficacité, pour un simple chaton ; des pompiers chaleureusement applaudis par les riverains, à l’issue de cette longue intervention qui aboutit à un grand moment de bonheur partagé », raconte encore ce riverain qui a tenu à nous faire parvenir ces quelques lignes et les clichés photographiques. , Insolite | [Vidéo] Grands moyens pour petit chaton
  • Le pauvre chaton, avec cette peinture le minet reste intoxique! Des être pourris ces personnages si seulement il prenait des coups sur leurs sales gueules . Woopets, La fourrure teinte en violet, ce chaton âgé de 8 semaines servait d'appât dans des combats !
  • Sauvé, ce chaton ne peut plus passer une minute sans ses parents adoptifs Woopets, Un chaton avec les yeux injectés de sang se retrouve devant leur porte, la réaction de ce couple est immédiate !

Images d'illustration du mot « chaton »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « chaton »

Langue Traduction
Anglais kitten
Espagnol gatito
Italien gattino
Allemand kätzchen
Portugais gatinho
Source : Google Translate API

Synonymes de « chaton »

Source : synonymes de chaton sur lebonsynonyme.fr
Partager