La langue française

Imprimer

Définitions du mot « imprimer »

Trésor de la Langue Française informatisé

IMPRIMER, verbe trans.

I. − Imprimer qqc. sur/dans/à qqc.
A. − Imprimer qqc. sur qqc.
1. Vx. Presser avec force quelque chose sur quelque chose. Imprimer un baiser sur la joue. Elle lui tendit la main. Oswald la prit, y imprima ses lèvres avec une vive tendresse (Staël, Corinne, t. 1, 1807, p. 145).
2. Faire apparaître, en exerçant une pression, la trace de quelque chose sur quelque chose.
[Le suj. désigne l'agent de l'action] Imprimer un sceau sur de la cire. Oui, reprit le bourreau... On lui imprime d'abord [au sacrilège], avec un fer chaud, une S sur le gras des jambes (Hugo, Han d'Isl.,1823, p. 171) :
1. Tout faisait présumer que ces gouttes de sang venaient de la blessure de l'homme qui avait, un moment, imprimé sa main rouge sur le mur. Il y avait d'autres traces de cette main sur le mur, mais beaucoup moins distinctes. G. Leroux, Mystère ch. jaune,1907, p. 34.
[Le suj. désigne un inanimé] Son pied (...) imprime fidèlement sa forme sur le sable fin (Baudel., Poèmes prose,1867, p. 117).Ses jarretelles avaient imprimé sur ses cuisses une dentelle rose (Montherl., Songe,1922, p. 44).
Au fig. Le chagrin et la maladie avaient imprimé des traces si profondes sur son visage, qu'elle n'était presque plus jolie (Sand, Indiana,1831, p. 119).Ces griffes légères que la moindre douleur imprime sur un visage mortel (Mauriac, Journal 1,1934, p. 30).
Emploi pronom. Se marquer, par pression, sur quelque chose. Les pas s'impriment sur la poussière. Sur le feutrage mou du sable, chaque goutte s'imprimait avec une netteté délicate (Gracq, Syrtes,1951, p. 20).
P. ext. Synon. de se dessiner, se profiler sur qqc.Un de ces monts ressemblait à la principale pyramide de Saccarah, lorsqu'elle s'imprime au soleil tombant, sur l'horizon de la Libye (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 411).
3. Au fig., littér. Faire paraître la marque de quelque chose sur quelque chose. Sur tes traits, où ton âme imprime sa noblesse (Chénier, Odes,1794, p. 214).La mobilité de ses traits tendait à imprimer sur le visage, à l'état permanent, un sourire professionnel qui ressemblait à un vague rictus (Daniel-Rops, Mort,1934, p. 420).
B. − Imprimer qqc. dans, en qqc.; dans, en qqn
1. Rare, littér. Faire apparaître, en exerçant une pression, la marque de quelque chose dans quelque chose (plus ou moins profondément, dans une matière dure ou non). Les doigts de l'homme impriment dans l'airain et dans le marbre la forme immortelle [des dieux grecs] (Taine, Philos. art, t. 2, 1865, p. 346).
Emploi pronom. La sortie s'opérant par intervalles réguliers entre les rangs des gardes de police, les coudes, autour du prince, commençaient à s'imprimer moins profondément dans les poitrines; on se reprenait à respirer (A. France, Île ping.,1908, p. 231).
2. Au fig.
a) Vx, PSYCHOL. Laisser une trace psychique dans le cerveau. Relativement aux traces que nos idées et nos pensées impriment dans notre cerveau, qu'importe que ces traces ne puissent être aperçues par aucun de nos sens (Lamarck, Philos. zool., t. 2, 1809, p. 173).
b) Faire pénétrer quelque chose dans l'esprit de quelqu'un de manière à y laisser une empreinte durable. Synon. fixer, graver, inculquer.L'art vise à imprimer en nous des sentiments plutôt qu'à les exprimer (Bergson, Essai donn. imm.,1889, p. 25) :
2. − Hé, une bonne calotte n'allait pas le tuer! Souvent, lors d'un bornage, on fait aux enfants la surprise d'une gifle magistrale; c'est pour leur imprimer le souvenir dans la tête. Pourrat, Gaspard,1931, p. 88.
Emploi pronom. réfl.
[Le suj. désigne une chose] Se fixer dans l'esprit de quelqu'un. Allez vite mourir, le plus vite possible désormais. Que votre visage n'ait pas le temps de s'imprimer en moi. Qu'il s'efface et que je puisse l'oublier (Montherl., Reine morte,1942, II, 2etabl., 5, p. 201).À quoi bon écrire, tout s'imprime en moi et c'est peut-être la pure poésie que de se laisser imprégner et de déchiffrer en soi-même la signature des choses (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 167).
[Le suj. désigne une pers.] Fixer dans son esprit. Sur ces cartes on avait renfermé tout ce qui concerne l'histoire des six premiers siècles (...). Nos écoliers, tout en jouant, s'imprimaient ces choses dans l'esprit (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 3, 1848, p. 519).P. ell. du compl. prép. L'instant qu'elle était nue et mienne se brouillera dans ma mémoire comme un songe, car je vieillis et ne m'imprime plus bien mes bonheurs (Montherl., Songe,1922, p. 205).
c) Laisser la marque durable de son influence dans quelque chose. Synon. féconder, imprégner, pénétrer.Cette religion [le christianisme] a plus ou moins imprimé son génie dans toutes les littératures modernes (Fontanes, Œuvres, t. 2, Litt. et crit., 1821, p. 225).La nation coïncide avec un complexe biologico-culturel imprimé profondément dans la langue et dans la mentalité (Mounier, Traité caract.,1946, p. 622).
Emploi pronom. réfl. La jeunesse est finie dès que ce que je pense s'imprime dans ce que je fais − tandis que ce que je fais s'incruste dans ce que je pense (Valéry, Tel quel I,1941, p. 198).
d) Rare, vieilli. Susciter en quelqu'un un sentiment violent, intense. Le seul sentiment que la divinité puisse inspirer aux faibles mortels, c'est la terreur et Michel-Ange semble né pour imprimer cet effroi dans les âmes par le marbre et par les couleurs (Stendhal, Hist. peint. Ital., t. 2, 1817, p. 189).
P. ell. du compl. prép. Ses obligés seraient morts plutôt que de ne pas le lui rendre, tant, malgré son air bonhomme, il imprimait de crainte par un certain regard profond et plein de résolution (Balzac, Goriot,1835, p. 23).
Rem. Constr. équivalente avec la prép. à. Une gravité magistrale qui imprima un profond respect au vieux valet de chambre (Id., Peau chagr., 1831, p. 202).
C. − Imprimer qqc. à qqc.
1. Faire faire un type de mouvement à quelque chose, donner du mouvement à quelque chose. Synon. communiquer, transmettre.Imprimer un élan, une rotation, des saccades, une secousse, de la vitesse. Il (...) fit un geste énergique pour imprimer au volant un mouvement de rotation (Duhamel, Terre promise,1934, p. 84).Elle avait près d'elle le berceau où dormait la petite Domitienne. Elle lui imprimait du pied une oscillation régulière (Van der Meersch, Empreinte dieu,1936, p. 181) :
3. Paris, l'axe immortel, Paris, l'axe du monde, Puise ses mouvements dans sa vigueur profonde, Les communique à tous, les imprime à chacun, Les impose de force, et n'en reçoit aucun. Il se meut : tout s'ébranle, et tournoie et circule; Le cœur du ressort bat, et pousse la bascule... Vigny, Poèmes ant. et mod.,1837, p. 233.
Emploi pronom. réfl. L'enfant du ciel roidit ses muscles comme un câble (...). Il s'imprime à lui-même un élan circulaire (Lamart., Chute,1838, p. 844).
Loc. fig. Imprimer une direction, une impulsion à qqc. Il n'a pu imprimer aux événements la marche rapide et victorieuse qu'il attendait d'une incontestable supériorité de moyens (Foch, Mém., t. 1, 1929, p. 72).
2. Au fig.
a) Vieilli. Déterminer une modification des propriétés sensibles de quelque chose. Synon. donner, entraîner, communiquer.Dans quelques animaux, la liqueur séminale imprime à toutes les autres humeurs une odeur forte (Cabanis, Rapp. phys. et mor., t. 1, 1808, p. 279).La petite déformation musculaire que l'habitude du métier imprime à la cheville d'une danseuse (Bourget, Essais psychol.,1883, p. 182) :
4. ... comme, dans la série des mouvements des corpuscules se précipitant vers des corps distincts, il n'a dû se présenter aucun moyen de régularisation capable d'imprimer la forme circulaire à leurs trajectoires... H. Poincaré, Hyp. cosmogon.,1911, p. 70.
b) Donner à quelque chose une qualité. Synon. conférer.La petite criminalité de ce rendez-vous matinal (...) imprimait à l'amour le plus innocent du monde la vivacité des plaisirs défendus (Balzac, E. Grandet,1834, p. 169) :
5. Toute la discipline de notre grand vers (...) imprime au discours une facilité dont il faut quelque réflexion pour concevoir la science et le travail de transmutations qu'elle a dû coûter. Valéry, Variété V,1944, p. 195.
Loc. fig. Imprimer à qqc. le cachet, le caractère, la marque, le sceau de qqc., de qqn; imprimer à qqn une tache, un pli. En te suivant au milieu des infidèles, j'imprime à mon caractère une tache ineffaçable (Cottin, Mathilde, t. 2, 1805, p. 238).Le pli que leur imprimait la familiarité de la ville intacte et vermoulue faisait que pour tous le signe gardait autorité, survivait à la chose signifiée (Gracq, Syrtes,1951, p. 317).
Rem. Constr. équivalente avec les prép. dans, sur. Le devoir de l'éducateur c'est d'imprimer au plus vite sur une personnalité qui se forme la marque de la civilisation (Barrès, Cahiers, t. 9, 1912, p. 315). Quant à ceux qui, tels Poincaré ou Hilbert, impriment le sceau de leur génie dans presque tous les domaines, ils constituent, même parmi les plus grands, une rarissime exception (Gds cour. pensée math., 1948, p. 35).
II. − Dans divers domaines techn. Imprimer qqc.
A. − Dans le domaine de l'imprimerie
1. Reproduire des caractères ou des images en utilisant les techniques de l'imprimerie. Presse à imprimer; imprimer un livre, une brochure, un manuscrit; imprimer tant d'exemplaires.
[Le suj. désigne un dispositif techn.] Ces machines (...) comprenaient jusqu'à 4 cylindres, imprimant 4 feuilles recto-verso. Les feuilles étaient conduites avant, pendant et après impression par des cordons (Civilis. écr.,1939, p. 8-10).
INFORMAT. ,,Reproduire automatiquement de l'information à la sortie d'un ordinateur par l'intermédiaire d'une imprimante`` (Le Garff 1975).
[Le suj. désigne une pers.] Ben Yehouda trouva Smolensky dans la chambre misérable, où il imprimait lui-même sur une presse à bras sa revue Haschahar, l'Aurore (Tharaud, An prochain,1924, p. 195) :
6. Marion, formée par Séchard père, façonnait le papier, le trempait, aidait Kolb à l'imprimer, l'étendait, le rognait, et n'en faisait pas moins la cuisine, en allant au marché de grand matin. Balzac, Illus. perdues,1843, p. 555.
Au part. passé. [Gén. suivi d'un adv., d'un compl. spécifiant un élément du code ling. ou une caractéristique typogr.] Livre imprimé sur velin, en français, en caractères (tels ou tels), en lettres (telles ou telles); mot, texte imprimé; feuille, ligne, page imprimée. La carte des vins, imprimée noir et rouge, sur quinze pages de parchemin sous couverture verte (Hamp, Champagne,1909, p. 228).Des prospectus imprimés fin (Ramuz, A. Pache,1911, p. 159).
2. P. ext.
a) (Faire) procéder à toutes les opérations nécessaires à la confection d'un livre, d'un journal (composition, impression, brochage, reliure) en vue de sa publication et de sa diffusion. Synon. éditer, tirer.Pourquoi la N.R.F. n'imprimerait-elle pas Un coup de dés jamais n'abolira le hasard? Vous savez que j'en possède une épreuve (Claudel, Corresp. [avec Gide], 1913, p. 209).
Emploi pronom. réfl. Rue Montmartre, La Presse s'imprime elle-même, avec un matériel qui lui appartient (Morienval, Créateurs gde presse,1934, p. 78).
b) Publier, faire paraître (dans un livre, un journal).
[Le compl. d'obj. désigne un type d'écrit] Vigilance n'imprime ni romans ni nouvelles mais seulement des reportages (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 260).
[Le compl. d'obj. désigne un auteur] On imprime Merrill, Regnier, Verhaëren, Jammes, des poètes de valeur certes, mais enfin dont pas un n'aurait pu coller debout ces trois strophes, et on refuse Murmures dans la nuit (Miomandre, Écrit sur eau,1908, p. 156).
Emploi pronom. passif. En dehors des musiciens que l'on joue, des auteurs qui s'impriment, des artistes qui exposent, il y a le monde des inédits (Péladan, Vice supr.,1884, p. 167).
[Le compl. d'obj. désigne une opinion] J'hésiterais à imprimer ceci, mais je puis le dire dans ce journal : il joue avec la grâce, jeu terrible (Green, Journal,1948, p. 144) :
7. Tous les hommes qui osent regarder la vie en face, qu'ils soient moralistes, médecins, éducateurs (ecclésiastiques ou laïcs), psychiatres, vous le diront. Mais ils vous le diront dans le particulier. Ils ne le diront jamais devant une femme, ni en public; ils ne l'imprimeront jamais, ils ont bien trop peur de l'opinion, qui est faite par les femmes. Montherl., Pitié femmes,1936, p. 1193.
[Constr. avec une prop. complétive] Sachez que, maintenant, nous avons de belles féministes qui impriment tout cru que l'allaitement maternel doit être considéré comme un reste de barbarie... Que vous en semble? (Coppée, Bonne souffr.,1898, p. 130).
Emploi pronom. passif. Elle défend son homme contre les opinions de son milieu, les propos qui s'impriment, les croyances communicables (Valéry, Variété V,1944, p. 108).
Absol. La Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen, en énonçant que tout citoyen peut parler, écrire, imprimer librement, établissait la liberté de la presse (Coston, A.B.C. journ.,1952, p. 11).
B. − Spécialement
1. GRAV. Tirer des épreuves d'une estampe. Imprimer en taille douce, imprimer une lithographie. (Dict. xixeet xxes.). Sur les premières presses on ne pouvait pas imprimer de grands formats (Bég.Estampe1977, s.v. presse).
2. INDUSTR. TEXT. Reproduire des motifs, appliquer des couleurs sur une étoffe. La fabrique du Houlme était alors une des plus importantes usines de Rouen, dont le commerce était encore prospère. On n'y fabriquait point les tissus; on les imprimait seulement (Gide, Si le grain,1924, p. 414).
3. PEINT. Recouvrir d'une couche d'impression (v. ce mot I B 5) pour apprêter une toile ou (en peinture de bâtiment) pour protéger ou rendre moins absorbant un support. Il [Murillo] acheta une pièce de toile, la coupa en morceaux qu'il imprima lui-même et peignit dessus des sujets de sainteté (Gautier, Guide Louvre,1872, p. 284).Les moulures [à peindre] ne sont pas enduites, mais imprimées et rebouchées avec soin (Robinot, Vérif., métré et prat. trav. bât., t. 6, 1930, p. 34).
4. PEAUSSERIE. Donner un grain artificiel à la fleur d'une peau au moyen d'une plaque chauffante sous pression (d'apr. Chauss. 1969, Rama 1973). Synon. grainer.
REM.
Imprimable, adj.Digne d'être imprimé et publié. Je veux ajouter une importante pièce à Amour et à Parallèlement, les pièces très imprimables en dehors du « Manteau », de Femmes, intitulées Filles (Verlaine, Corresp., t. 2, 1892, p. 196).
Prononc. et Orth. : [ε ̃pʀime], (il) imprime [ε ̃pʀim]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. A. 1. a) Ca 1355 « faire pénétrer profondément (dans le cœur, l'esprit de quelqu'un) en laissant une marque, une empreinte durable » (Bersuire, Tite-Live, B.N. 20312ter, fo24 rods Gdf. Compl.); b) 1530 emprimer « graver dans l'esprit, le cœur » (Palsgr., p. 536b); 2. 1580 « donner, imposer une certaine marque, un certain caractère » (Montaigne, Essais, I, 11, éd. A. Thibaudet, p. 60); 3. 1660-66 imprimer un mouvement (Bossuet, 1ersermon, Nativité, fragment d'un autre serm. ds Littré). B. 1. 1476 « reproduire (des caractères, des signes graphiques) par la technique de l'imprimerie » (Doc. ds L. Wolf, Buchdruck, p. 205); 2. 1487 « faire, laisser une marque, une empreinte, une trace par pression » (Garbin, Vocabulaire latin-français ds FEW t. 4, 604b); 3. a) 1599 « reproduire des dessins, des couleurs sur un tissu, une étoffe » (Gabrielle d'Estrées ds Havard); b) 1622 « préparer le fond du tableau avec certaines couleurs » (René François, Merveilles de nature, p. 514); c) 1636 « reproduire par la pression d'une surface sur une autre » (Monet). II. Imprimé subst. masc. 1. a) 1532 « ouvrage imprimé » (Marot, Œuvres, II, 420 ds Quem. DDL t. 12); b) 1689 « tout livre imprimé, par opposition à manuscrit » (Mmede Sévigné, Lettre du 28 janv., éd. L.-J. N. de Monmerqué, t. 8, p. 438); 2. 1856 « caractères imprimés » (Hugo, Contempl., t. 3, p. 40); 3. 1873 « feuille, formulaire imprimé » (Lar. 19e). III. Imprimante subst. fém. 1962 « élément d'un ordinateur, permettant la sortie de résultats imprimés » (Lar. encyclop.). Empr. au lat.imprimere « appuyer sur; faire [une figure] en pressant; laisser une empreinte sur » (v. aussi empreindre). Fréq. abs. littér. : 1 778. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 4 390, b) 2 548; xxes. : a) 1 392, b) 1 612. Bbg. Quem. DDL t. 12.

Wiktionnaire

Verbe

imprimer \ɛ̃.pʁi.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire ou laisser une empreinte sur quelque chose, y marquer des traits, une figure.
    • Imprimer un cachet sur de la cire.
    • Le balancier imprime mieux les figures et les caractères sur la monnaie que le marteau.
    • Leurs pas s’imprimaient sur la neige.
    • (Figuré) Cette femme imprime à tout ce qu’elle porte un cachet original.
    • (Figuré) Tout imprimait à cette demeure une expression de mystère et de deuil qui fit frissonner le chevalier. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  2. (En particulier) Reproduire à l’encre noire ou en couleur par l’application et la pression d’une surface sur une autre.
    • Imprimer en douce.
    • Imprimer des lithographies.
    • Imprimer des toiles, des indiennes, etc.
    • Étoffe imprimée.
    • Mousseline imprimée.
    1. (Vieilli) Reproduire par des lettres sur du papier ou sur quelque autre surface, avec des caractères que l’on a chargés d’encre.
      • Il s'est mis en frais pour la nouvelle édition du Siècle de Louis XIV ; il n’a épargné aucun soin ; et voilà que, pour fruit de ses peines, M. de La Beaumelle fait imprimer sous main une édition subreptice à Francfort, ville impériale, malgré le privilège de l’empereur, dont Walther est en possession. — (Voltaire, Lettre n° 27, à M. Roques, d'avril 1752, dans « Correspondance générale », tome 4, dans les Œuvres de Voltaire, Paris : chez P. Pourrat frères, 1839, page 50)
      • Le Recueil authentique des anciennes ordonnances de Lorraine, par François de Neufchâteau (Nancy, C. S. Lamort. 1784. In-4°), mentionne, à la page 77, une ordonnance ducale du 27 octobre 1599, qui a dû être imprimée par Blaise Andréa. Elle porte défense aux papetiers de s'expatrier, et, à toutes personnes, d’exporter les drapeaux, frapouilles, drilles, etc. — (M. Beaupré, « Nouvelles recherches de bibliographie lorraine : 1550-1600 » dans les Mémoires de l'Académie de Stanislas, année 1853, Nancy : chez Grimblot & Veuve Brabois, 1854, note 1 page 285)
      • Ce qui m’étonne, c’est que le propriétaire dudit bouquin ne semble pas le lire de droite à gauche. Est-ce qu’il ne serait pas imprimé en caractères chinois ? — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. VI, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
      • D’ailleurs, la plupart des écrits de Voltaire furent imprimés en Hollande ou en Angleterre et ne se vendirent en France, qu’en contrebande. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    2. Reproduire automatiquement de l’information à partir d’un ordinateur par l’intermédiaire d'une imprimante.
      • Je suis incapable d’imprimer plusieurs copies d’un document à partir de mon ordinateur. Lorsque je tente d’imprimer plusieurs copies d’un document, une seule copie est imprimée. Que dois-je faire ? — (Forum de discussion)
      • Quand vous imprimez en haute définition, votre ordinateur et votre imprimante doivent traiter un volume de données plus important, ce qui peut ralentir l'impression. Si vous n'êtes pas trop exigeant sur la qualité, sélectionnez le mode brouillon. — (5 solutions rapides aux principaux problèmes d'impression)
      • Au cours de l’entretien, C. A. reconstitue le circuit d'une information qui a fait l'objet d'un mél. Celui-ci a été imprimé par une personne qui le lui a déposé sur son bureau. — (Lire, écrire, récrire: Objets, signes et pratiques des médias informatisés, sous la direction de Emmanuel Souchier, Jean Davallon & Joëlle le Marec, Éditions de la Bibliothèque publique d'information, 2003, note 181, p. 189)
  3. (Par extension) Publier par la voie de l’impression, éditer, tirer.
    • Pourquoi la N.R.F. n’imprimerait-elle pas Un coup de dés jamais n'abolira le hasard ? Vous savez que j'en possède une épreuve. — (Paul Claudel, Correspondance [avec Gide], 1913)
    • Il n’a encore rien imprimé.
    • Non seulement il a dit cela, mais il l’a imprimé.
    • Se faire imprimer, mettre au jour quelque ouvrage.
    • Mon travail est fini, je me fais imprimer.
  4. Donner à quelque chose un certain mouvement en poussant.
    • Un vent du sud-ouest se mit à souffler, obligeant le Vaterland à mettre le cap dans cette direction, et lui imprimant un roulis assez fort. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 215 de l’éd. de 1921)
    • La mise en route d’un moteur à combustion interne implique qu’on lui imprime une vitesse de rotation suffisante pendant un certain temps, pour que la température atteinte par l’air en fin de compression permette l’inflammation spontanée. — (Jean-Luc Pallas, Propulsion et diesel marin, E.T.A.I., Technique marine, Boulogne, 1997, page 82)
  5. (Figuré) (Par analogie) Produire un effet.
    • L’unité physionomique d’un paysage provient de ce que certaines plantes se répétant très fréquemment lui impriment une allure particulière. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, page 101)
    • L’apparition de quelques espèces, d’ailleurs assez disséminées […] imprime à nos landes de la plaine un caractère subatlantique. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 126)
  6. (Figuré) (Par analogie) Produire chez les autres une forte impression dans l’esprit, dans le cœur, dans la mémoire.
    • Cette cérémonie leur imprime un caractère sacré.
    • Il faut imprimer de bonne heure la crainte de Dieu, les sentiments de la vertu dans le cœur des enfants.
    • Ce qu’on apprend lorsqu’on est jeune s’imprime bien dans l’esprit, dans la mémoire.
  7. (Figuré) (Par analogie) Comprendre ; retenir.
    • Mais rien à faire, le chef de l’Etat n’imprime pas, comme si ses positions prises durant la campagne, lorsqu’il moquait les écologistes devant les chasseurs, continuaient de lui coller au costume. — (Cédric Pietralunga, Sur les pentes du mont Blanc, Macron tente de convaincre de sa mue écologiste, Le Monde. Mis en ligne le 14 février 2020)

Verbe

imprimer \im.pri.ˈmɛr\ (voir la conjugaison)

  1. Imprimer.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IMPRIMER. v. tr.
Faire ou laisser une empreinte sur quelque chose, y marquer des traits, une figure. Imprimer un cachet sur de la cire. Le balancier imprime mieux les figures et les caractères sur la monnaie que le marteau. Leurs pas s'imprimaient sur la neige. Fig., Cette femme imprime à tout ce qu'elle porte un cachet original. Il signifie particulièrement Reproduire à l'encre noire ou en couleur par l'application et la pression d'une surface sur une autre. Imprimer en taille-douce. Imprimer en taille de bois. Imprimer des lithographies. Imprimer des toiles, des indiennes, etc. Étoffe imprimée. Mousseline imprimée. Il signifie encore Reproduire par des lettres sur du papier ou sur quelque autre chose semblable, avec des caractères fondus ou gravés que l'on a chargés d'encre. Imprimer un livre, un mémoire, une circulaire, une affiche. Ce journal s'imprime dans telle maison. Un livre imprimé en gros caractères. Absolument, Imprimer sur papier fin, sur vélin. On imprime correctement chez cet imprimeur. Permis d'imprimer. Achevé d'imprimer. Par extension, il signifie Faire imprimer, publier par la voie de l'impression. Il n'a encore rien imprimé. Non seulement il a dit cela, mais il l'a imprimé. Se faire imprimer, Mettre au jour quelque ouvrage. Mon travail est fini, je me fais imprimer. Dans cette acception, le participe passé

IMPRIMÉ s'emploie comme nom masculin pour désigner Tout livre imprimé, par opposition à Manuscrit. Catalogue des imprimés. Le département des imprimés. Il désigne aussi des Circulaires, des lettres de faire part, etc., distribuées par le service postal. Le facteur des imprimés.

IMPRIMER signifie aussi figurément Produire chez les autres une forte impression morale. Cette cérémonie leur imprime un caractère sacré. Il faut imprimer de bonne heure la crainte de Dieu, les sentiments de la vertu dans le cœur des enfants. Ce qu'on apprend lorsqu'on est jeune s'imprime bien dans l'esprit, dans la mémoire.

IMPRIMER se dit aussi abusivement en parlant du Mouvement, de la vitesse, etc., qu'un corps communique à un autre corps. Le mouvement, la force, la vitesse qu'un corps imprime à un autre. Fig., Cette découverte imprimait aux idées une direction nouvelle.

Littré (1872-1877)

IMPRIMER (in-pri-mé) v. a.
  • 1Faire ou laisser une empreinte, une marque, des traits, une figure, etc. sur quelque chose. Imprimer un sceau sur de la cire. À peine il imprimait la trace de ses pas sur le sable, Fénelon, Tél. X. Ils trouvèrent moyen de faire imprimer dans Berne les stigmates de Notre Seigneur Jésus-Christ à un de leurs frères lais nommé Jetzer, Voltaire, Dict. phil. Blasphème.

    Par extension. Quant aux volontés souveraines De celui qui fait tout et rien qu'avec dessein, Qui les sait que lui seul ? comment lire en son sein ? Aurait-il imprimé sur le front des étoiles Ce que la nuit des temps enferme dans ses voiles ? La Fontaine, Fabl. II, 13.

    Fig. Tout ce qu'à tes vertus il reste à désirer, C'est que les beaux esprits les veuillent honorer Et qu'en l'éternité la muse les imprime, Malherbe, IV, 6.

  • 2Passer la planche encrée et couverte de la feuille sur la table de la presse, de telle sorte que l'encre de la planche s'attache au papier et y reproduise la figure gravée. Imprimer une estampe. Imprimer en taille-douce. Imprimer des lithographies.

    Faire, par l'application et la pression d'une surface sur l'autre, diverses fleurs et autres agréments sur la toile dite indienne, sur la mousseline, la mousseline de laine, les châles de laine, etc. Les étoffes qui, après avoir été marquées en blanc, seront mises à la teinture ou imprimées, Lett. pat. du 18 avril 1782. Ils font venir du Bengale des toiles blanches qu'ils teignent ou impriment ; et vont les revendre avec un bénéfice de trente-cinq ou quarante pour cent, dans les lieux mêmes d'où ils les ont tirées, Raynal, Hist. phil. III, 24.

  • 3Empreindre sur une surface des lettres fondues ou gravées et chargées d'encre ; et, par extension, faire tous les travaux nécessaires pour la confection d'un livre, etc. Le cardinal du Perron, qui n'épargnait ni peine, ni soin, ni dépense pour ses livres, les faisait toujours imprimer deux fois : la première pour en distribuer seulement quelques copies à des amis particuliers, sur lesquelles ils pussent faire leurs observations ; la seconde pour les donner au public en la dernière forme où il avait résolu de les mettre, Pellisson, Hist. de l'Acad. I. Douze ans sont écoulés depuis le jour fatal Qu'un libraire, imprimant les essais de ma plume…, Boileau, Ép. VI. Il y a un tel livre qui court, et qui est imprimé chez Cramoisy, en tel caractère ; il est bien relié et en beau papier, La Bruyère, I.

    Faire imprimer un ouvrage, le remettre à l'imprimeur pour qu'il l'imprime. J'en retiens un exemplaire au moins, si vous le faites imprimer, Molière, les Préc. 10. Il a fait imprimer un ouvrage moral qui est rare par le ridicule, La Bruyère, I.

    Absolument. Imprimer nettement. Imprimer sur papier fin, sur vélin.

    Publier par la voie de l'impression. Il n'a encore rien imprimé.

    Se faire imprimer, mettre au jour quelque ouvrage. Et qui diantre vous pousse à vous faire imprimer ? Molière, Mis. I, 2.

    Imprimer un auteur, imprimer son ouvrage. Qui vous imprime ? C'est une chose étrange qu'on imprime les gens malgré eux, Molière, Préc. Préface.

  • 4 Terme de peinture. Coucher une première couleur qui sert de fond à celle qu'on doit mettre ensuite pour faire un tableau.

    Terme de peinture en bâtiments. Enduire d'une ou de plusieurs couches de couleur des ouvrages de serrurerie, de menuiserie, etc.

  • 5 Fig. Donner une certaine marque, un certain caractère. Pleurez l'autre, pleurez l'irréparable affront Que sa fuite honteuse imprime à notre front, Corneille, Hor. III, 6. N'imprime point de tache à tant de renommée, Corneille, Perth. II, 5. Le ciel a sur son front imprimé sa noblesse, Racine, Iphig. III, 4. L'Égypte savait imprimer un caractère d'immortalité à tous ses ouvrages, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. I, p. 13, dans POUGENS. Que la reine en ces lieux, brillants de sa splendeur, De son puissant génie imprime la grandeur, Voltaire, Sémir. I, 1. Sa tête [de l'homme] regarde le ciel et présente une face auguste sur laquelle est imprimé le caractère de sa dignité, Buffon, Hist. nat. homme, Œuv. t. IV, p. 280. La tyrannie imprime un caractère de bassesse à toutes sortes de productions, Diderot, Claude et Nér. I, 10.
  • 6 Fig. Faire une impression sur les sens. La douleur extrême Que le fer imprimait en un endroit si pur [l'œil], Rotrou, Bélis. V, 8. Le son des flûtes imprimant dans l'oreille le mouvement de sa cadence, Boileau, Longin, Sublime, 32.
  • 7 Fig. Faire une marque, une empreinte dans l'esprit, dans le cœur, dans la mémoire. Le mépris du sort Que sait imprimer aux courages Le soin de vivre après la mort, Malherbe, IV, 5. Si l'amour dans mon cœur imprima ton portrait, Mairet, M. d'Asdr. IV, 4. Enflé de la victoire et des ressentiments Qu'une pareille perte imprime aux vrais amants, Corneille, Pomp. II, 4. Il n'a fait qu'obéir à la haine ordinaire Qu'imprime à ses pareils le nom de belle-mère, Corneille, Nicom. IV, 2. Imprimer du respect à toute l'Italie, Corneille, Sertor. III, 4. Je m'emporte, et mes sens interdits Impriment leur désordre en tout ce que je dis, Corneille, Tite et Bérén. II, 7. Et je n'ose vous dire une secrète peur Que m'imprime en l'esprit cette mauvaise humeur, Rotrou, Antig. I, 4. Une lionne vient, monstre imprimant la crainte, La Fontaine, les Filles de Minée. Sachez donc que vos vœux sont trahis Par l'amour qu'une esclave imprime à votre fils, Molière, l'Ét. I, 9. Non, non, rien n'est capable de m'imprimer de la terreur, Molière, D. Juan, V, 5. …Regardez-moi là durant cet entretien ; Et jusqu'au moindre mot imprimez-le-vous bien, Molière, Éc. des femmes, III, 2. Et pensez-vous que ce soit une petite affaire… que d'entreprendre de faire rire des personnes qui nous impriment le respect ? Molière, Impr. 1. Les sentiments que votre sorte de mérite doit imprimer dans des têtes qui…, Sévigné, à Moulceau, 24 nov. 1685. Sont-ce les triangles et les carrés et les cercles que je trace grossièrement sur le papier, qui impriment dans mon esprit leurs proportions et leurs rapports ? Bossuet, Connais. IV, 9. Pour imprimer dans les esprits l'unité de Dieu, Bossuet, Hist. II, 3. Jésus-Christ vient imprimer dans les cœurs l'amour des souffrances, Bossuet, ib. II, 11.

    S'imprimer, imprimer à soi, graver dans son cœur, dans son esprit. Si l'âme sent cette disposition [la bonne disposition à l'égard du prochain], elle la suit ; si elle ne la sent pas, elle l'excite autant qu'elle peut, et elle l'imprime au moins dans ses actions extérieures, afin de se l'imprimer peu à peu dans le cœur, Nicole, Ess. mor. 2e traité, ch. 7. Pour bien entendre quelle doit être votre attention à la divine parole, il faut s'imprimer bien avant cette vérité chrétienne, qu'outre le son qui frappe l'oreille…, Bossuet, Sermons, Parole de Dieu, 2.

  • 8Imprimer le mouvement, voy. la remarque.
  • 9S'imprimer, v. réfl. Laisser une empreinte. Leurs pas s'imprimaient sur la neige.

    Être produit par l'imprimerie. Cela se dit et s'imprime tous les jours.

    Être en cours d'impression. Mon livre s'imprime.

  • 10 Fig. Être fixé dans l'esprit, dans le cœur. Les images des objets s'impriment dans la mémoire. Il faut convenir qu'à quelques négligences près, négligences que la comédie tolère, Molière est plein de vers admirables qui s'impriment facilement dans la mémoire, Voltaire, Louis XIV, Écrivains, Molière.

REMARQUE

L'Académie a un article ainsi conçu : " Imprimer se dit aussi, en parlant du mouvement, de la vitesse, etc. qu'un corps communique à un autre corps : Le mouvement, la force, la vitesse qu'un corps imprime à un autre. Il s'emploie quelquefois figurément dans un sens analogue : Cette découverte imprimait aux idées une direction nouvelle. " Plusieurs auteurs se sont servis de cette locution inscrite dans le Dictionnaire de l'Académie : C'est Dieu qui imprime à la matière son mouvement et qui règle sa détermination, Malebranche, Recherche, I, I, 2. La force de la matière [suivant Leibnitz] est double : une tendance naturelle au mouvement, et une résistance au mouvement imprimé d'ailleurs, Fontenelle, Leibnitz. Ces philosophes, pour expliquer une sorte de mouvement dans les corps célestes, faisaient, au delà du dernier ciel que nous voyons, un ciel de cristal qui imprimait ce mouvement aux cieux inférieurs, Fontenelle, Mondes, 1er soir. L'eau supérieure, pressant l'inférieure, lui imprime de la vitesse à raison de sa hauteur, Fontenelle, Guglielmini. La gravitation qui imprime le mouvement à tous les corps vers un centre, Voltaire, Phil. Newt. Dout. sur la mes. forces, II, 10. Nous sommes emportés dans le mouvement général imprimé par le maître de la nature, Voltaire, Lett. Mme du Deffant, 24 mai 1764. Ne vaut-il pas mieux que le jour et la nuit soient l'effet du mouvement imprimé aux astres par le maître des astres, que s'ils étaient produits par six chevaux ? Voltaire, Dict. phil. Socrate. Une forte puissance imprime à la mer un mouvement périodique et réglé, Buffon, Théor. de la terre, 2e disc. Était-il plus difficile à Dieu de donner le mouvement aux planètes, que de l'imprimer à une comète pour le leur communiquer ? Turgot, Lett. à Buffon, octobre 1748. Il faut imprimer un grand mouvement à la circulation, Montesquiou, Rapport, 27 août 1790, p. 13. Tout m'obéit encore, et tout marche animé D'un mouvement commun par mon ordre imprimé, Delavigne, Vêpr. sicil. III, 6. Malgré l'autorité de l'Académie et des exemples ci-dessus rapportés, la locution imprimer un mouvement n'appartient pas à un style correct et exact ; elle contient une métaphore fautive et incohérente. Imprimer, c'est, d'abord et proprement, presser sur, puis faire une empreinte, faire une impression (voy. les dictionnaires latins) ; or rien de cela ne s'applique au mouvement. Quant au premier sens, qui est presser sur, on dit que le mouvement résulte, entre autres, d'une pression, et qu'imprimer le mouvement, c'est donner le mouvement au moyen d'une pression ; mais cette explication ne justifie pas la locution, qui, prise en ce sens, ne dit pas : presser sur l'objet, mais qui dit : presser sur le mouvement, ce qui est inacceptable ; l'objet est pressé, et le mouvement en résulte, mais le mouvement n'est pas pressé ; et, à ce point de vue, on ne peut pas plus dire imprimer le mouvement que échauffer le mouvement, frotter le mouvement, parce qu'on donne le mouvement au moyen de la chaleur ou du frottement. Quant à l'autre point de vue et au second sens, qui est faire empreinte, faire impression, et qui est celui qu'on a eu véritablement dans l'idée, quand on a fait la locution, car c'est le seul qui implique la communication de quelque chose, l'incohérence de la métaphore est palpable, à cause de la ressemblance qu'elle établit entre un mouvement et une impression. La locution dont il s'agit et qui est étrangère au XVIe siècle, paraît être venue en usage vers la fin du XVIIe ; depuis lors elle a été souvent répétée ; mais, en fait de métaphore, l'usage ne peut guère prescrire contre la logique ; et quiconque, en écrivant, sera choqué de ce qu'il y a d'incohérent entre l'action de presser sur ou de faire une empreinte et un mouvement, et est en garde contre ce genre de vice, s'abstiendra de caractériser ainsi la transmission du mouvement, ayant pour cela à sa disposition : donner le mouvement, la vitesse, communiquer le mouvement, la vitesse. Si l'on rejette imprimer le mouvement, on rejettera aussi les emplois figurés, tels que imprimer une direction, imprimer un rapide progrès ; tout cela ne fait qu'aggraver l'incohérence de la métaphore. Bossuet a dit : L'impression du mouvement que Dieu peut donner à la matière, Libre arb. 2 (voy. IMPRESSION) ; mais ici ce n'est pas le mouvement qui est pressé, communiqué ; c'est au contraire le mouvement qui presse, communique.

HISTORIQUE

XIVe s. Afin que il peut [pût] la creinte et celle meisme terreur imprimer aus Latins par laquelle il avoit opprimé les courages des siens, Bercheure, f° 24, recto.

XVIe s. J'endors Pierre est autant à dire que : je fais dormir Pierre ; je suis la cause qui fait que l'action de dormir s'imprime en Pierre, Meigret, dans LIVET, la Gramm. franç. etc. Les exemples ne montrent pas seulement comment il faut faire, mais aussi impriment affection de le vouloir faire, Amyot, Préface, IV, 30. C'est signe d'une lasche et meschante ame, quand il s'y imprime de si malheureux et si estranges appetits, et qu'ils y demeurent, Amyot, Pélop. 38. Nature nous imprimant cette imagination faulse, Montaigne, I, 11. Certaine aspreté et rudesse que le travail imprime en ceulx où il a grand part, Montaigne, I, 41. Qu'il n'imprime pas tant à son disciple la date de la ruyne de Carthage…, Montaigne, I, 169. J'ay fait imprimer ces vers sous le nom de M. de Foix, Montaigne, I, 222. D'autres temoins vous pourroient imprimer une creance contraire, Montaigne, II, 146. Ils s'impriment d'autres mauvaises façons qui abondent es dites cours, Lanoue, 118. Un duc nouvellement imprimé [de nouvelle fabrique], Sully, Mém. t. X, p. 403, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

IMPRIMER. - REM. Aux exemples d'imprimer le mouvement, ajoutez ceux-ci : Il [Satan] a imprimé en nous un mouvement semblable à celui qui le précipite lui-même, Bossuet, 1er sermon, Nativité, fragm. d'un autre sermon. Ce ciel que nous appelons premier mobile, est tellement au-dessus de tous les autres cieux qu'il ne laisse pas de leur imprimer son mouvement et son action, Bourdaloue, 3e dimanche après l'Épiphan. Domin. t. I, p. 128.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

IMPRIMER, (Grammaire.) c’est porter l’empreinte d’un objet sur un autre.

Imprimer en lettres, c’est porter l’empreinte des lettres sur du papier, ou quelqu’autre matiere propre à la recevoir.

Imprimer en taille-douce, c’est porter l’empreinte d’une planche gravée sur des surfaces propres à la prendre ; & aussi de toutes les autres manieres d’imprimer. Voyez les articles Imprimerie en lettres, & Imprimerie en taille-douce.

Imprimer, en Architec. v. a. c’est peindre d’une ou de plusieurs couches d’une même couleur à huile ou à detrempe les ouvrages de charpenterie, de menuiserie, de serrurerie, & quelquefois les plâtres qui sont au dedans ou ou dehors des bâtimens, autant pour les conserver, que pour les décorer.

On appelle toutes les peintures de bâtimens peintures d’impressions.

Imprimer, en terme de Cirier, c’est imbiber la méche d’une premiere couche de cire, pour la rendre plus facile à prendre les autres.

Imprimer, se dit en Peinture, des couches de colle & de celles de couleurs qu’on met sur les toiles, pour les rendre telles qu’elles doivent être pour y faire quelque tableau. Lorsque les toiles sont imprimées, il faut qu’elles soient bien seches avant de peindre dessus.

Imprimer se dit aussi des couches de couleurs à huile ou en détrempe qu’on donne sur les ouvrages de charpenterie, de menuiserie, & de serrurerie & de maçonnerie, soit pour les conserver ou les embellir de divers ornemens, de figures, panneaux, &c.

Imprimer se dit encore des estampes que l’on imprime.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « imprimer »

(Date à préciser) Du latin imprimere (« presser sur »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

(Date à préciser) Du français imprimer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. enpremar ; esp. imprimir ; ital. imprimere ; du lat. imprimere, de in, en, dans, sur, et premere, presser (voy. PRESSER). Au reste, imprimer est relativement moderne ; la forme antique, imprimĕre ayant l'accent tonique sur pri, est empreindre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « imprimer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
imprimer ɛ̃prime

Citations contenant le mot « imprimer »

  • A quinze ans, vingt ans tout au plus, on est déjà achevé d'imprimer. De Alphonse Daudet
  • L'art vise à imprimer en nous des sentiments plutôt qu'à les exprimer. De Henri Bergson / Essai sur les données immédiates de la conscience
  • Parler est bien, écrire est mieux ; imprimer est excellente chose. Car si votre pensée est bonne, on en profite ; mauvaise, on la corrige et l’on profite encore. De Paul-Louis Courier / Pamphlet des pamphlets
  • Un tel n’a visiblement rien à dire, mais, chose pire, ce rien il l’écrit et va jusqu’à le faire imprimer. De Alfred Capus / Les Pensées
  • Il convient de préparer d’abord le cerveau de l’homme avant que d’y rien imprimer. Il faut premièrement apprendre à douter avant d’apprendre à croire tout. De Ludvig Holberg / Pensées morales
  • Il faut traduire, commenter, publier, imprimer, réimprimer, clicher, stéréotyper, distribuer, crier, expliquer, réciter, répandre, donner à tous, donner à bon marché, donner au prix de revient, donner pour rien, tous les poëtes, tous les philosophes […] De Victor Hugo / William Shakespeare
  • Celui qui accepte les inconvénients de la vie politique, ses servitudes, ses responsabilités, ses salissures et parfois ses risques, le fait pour agir, pour imprimer sa marque aux événements, en un mot pour gouverner. De Georges Pompidou / Poésie et politique - 28 Avril 1969
  • Pourvu que je ne parle ni de l'autorité, ni de la politique, ni de la morale, ni des gens en place, ni de l'opéra, ni des autres spectacles, je puis tout imprimer librement, sous la direction, néanmoins, de deux ou trois censeurs. De Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais / Le Mariage de Figaro
  • Je m’appelle Itamar Yona et je suis le co-fondateur et le PDG de PrintSyst.ai, qui permet d’imprimer en 3D en toute confiance grâce à un moteur d’IA avancé. Je suis un expert et un mentor accompli en matière d’impression 3D, qui combine ma passion pour l’impression 3D avec une solide expérience technologique. Je fais partie de la troisième génération d’imprimeurs et suis titulaire d’une licence en génie électrique. 3Dnatives, PrintSyst.ai permet d'imprimer en 3D en toute sécurité grâce à l'IA - 3Dnatives
  • Dans le but de débloquer la capacité d’imprimer une variété de matériaux élastiques aux formes géométriques complexes, les chercheurs ont modifié chimiquement les latex liquides pour les rendre imprimables et ont construit une imprimante 3D personnalisée avec un système de vision par ordinateur intégré pour imprimer les caractéristiques précises et à haute résolution de ce matériau à haute performance. 3D ADEPT MEDIA, Les chercheurs peuvent imprimer plus de matériaux élastiques grâce à un nouveau procédé d'impression 3D du caoutchouc latex | 3D ADEPT MEDIA
  • Profitez des soldes d'été pour mieux vous équiper avec Cdiscount! Pour le télétravail, ou même pour suivre ses cours à distance, il est essentiel d'être bien outillé, et cet outillage passe par une bonne imprimante, qui permette, bien sûr, d'imprimer, mais aussi de numériser des documents, et ainsi de les partager facilement avec ses collègues ou ses enseignants. Cdiscount propose ainsi  l'imprimante HP 4 en 1 Officejet 3831 à prix réduit. Elle permet d'imprimer, de faxer, de scanner, et de faire des photocopies, remplissant ainsi toutes les tâches nécessaires pour le bon déroulement de votre journée de travail ou d'études. Cdiscount propose actuellement l'imprimante HP Officejet 3831 en soldes à 55,99 euros au lieu de 164,50 euros. leparisien.fr, Soldes d'été : profitez de l'imprimante HP 4 en 1 à seulement 55€99 chez Cdiscount - Le Parisien
  • Le rapport de recherche sur l’industrie du marché mondial Encre à imprimer 2020 est une étude professionnelle et approfondie sur l’état actuel de l’industrie mondiale Encre à imprimer. Le rapport Global Encre à imprimer Market 2020 Research fournit des informations sur la taille du marché, la part, les tendances, la croissance, la structure des coûts, la capacité, les revenus et les prévisions pour 2025. Ce rapport comprend également l’étude globale et complète du marché Encre à imprimer avec tous ses aspects influençant la croissance du marché. Ce rapport est une analyse quantitative exhaustive de l’industrie Encre à imprimer et fournit des données pour l’élaboration de stratégies visant à accroître la croissance et l’efficacité du marché , Encre à imprimer Marché 2020 Taille mondiale, aperçu de la croissance, part, tendances, principaux acteurs du secteur, prévisions régionales jusqu’en 2025, rapport de recherche – JustFamous
  • La start-up SavorEat développe un appareil électroménager pour imprimer et cuire de la "fausse viande" simultanément, révèle The Spoon le 7 juillet. Conquérir le marché des fast food Mais avant que sa technologie ne fasse figure d'incontournable dans les cuisines de particuliers, la jeune pousse israélienne veut d'abord conquérir le marché des fast food, à commencer par Burgus Burger Bar, l'une des plus grandes chaînes de restauration rapide d'Israël. "Nous allons tester ce produit dans leurs installations d'ici un an avant de le commercialiser à plus grande échelle deux ans après la clôture du tour de table que nous menons actuellement", détaille Racheli Vizman, CEO et co-fondateur de SavorEat. Cette levée de 3,5 millions de dollars est mené par Next Food, un fonds d'investissement israélien spécialisé dans la foodtech. La viande imprimée en 3D prend de plus en plus d'ampleur surtout, semble-t-il, en Israël. SavorEat se joint à deux autres start-up spécialisées dans la fabrication additive de produits carnés en Israël et financées par des fonds de capital-risque : Redefine Meat (anciennement Jet Eat) et Meatech, une entreprise qui imprime des cellules de viande cultivées pour en faire des steaks. Un procédé permettant de maîtriser la cuisson Mais deux éléments distinguent la technologie de SavorEat de ses concurrentes. La première est le liant utilisé dans l'impression du steak végétal. Cette cellulose végétale exclusive est combinée à d'autres ingrédients tels que des graisses et des protéines végétales pour obtenir le produit final. "Nous utilisons la cellulose pour lier une variété de graisses et de protéines, ainsi que d'autres goûts et saveurs", a expliqué Racheli Vizman. L'autre originalité de la technologie développée par SavorEat est qu'elle permet de fabriquer un morceau de fausse viande entièrement cuit. Dans la plupart des cas, l'impression et la cuisson sont des étapes séparées. "Nous imprimons une couche, puis nous cuisons une couche, nous imprimons une couche, nous cuisons une couche. Ainsi, à la fin, vous obtenez quelque chose qui est prêt à être consommé", précise le CEO. Outre la rapidité d'exécution, cette technologie permet au cuisinier de maîtriser très précisément la cuisson de l'aliment. "Ce qui est bien, c'est que vous pouvez aussi contrôler la façon dont vous le cuisinez. Vous pouvez décider si vous le voulez à point, si vous le voulez saignant, bien cuit. La façon dont vous voulez le faire cuire, vous voulez le faire griller de l'intérieur et le faire sauter de l'extérieur", précise-t-il. La technologie de SavorEat a été inventée par Oded Shoseyov, un chercheur en biotechnologies au sein de l'Université hébraïque de Jérusalem, et qui occupe le poste de directeur scientifique. La jeune pousse compte également dans ses rangs des anciens de l'entreprise américaine spécialisée en fabrication additive Stratasys. La viande artificielle séduit pour plusieurs raisons dont une production beaucoup moins polluante que celle de la viande animale. Le cabinet A.T. Kearney estime qu'en 2040, 35 % de la viande consommée dans le monde proviendra de la viande cultivée, et 25 % des substituts végétaux. usine-digitale.fr, SavorEat développe un appareil pour imprimer en 3D et cuire simultanément des steaks végétaux
  • Un changement de premier ministre, même si sa couleur politique est la même, n’est jamais anodin. Jean Castex va devoir imprimer un style différent de celui de son prédécesseur. Emmanuel Macron attend de lui qu’il incarne un Etat plus réactif et une capacité de dialogue supérieure avec la majorité et les partenaires sociaux au moment où le pays est en train de plonger dans la crise économique. Le Monde.fr, Nouveau gouvernement : « Jean Castex va devoir imprimer un style différent de celui de son prédécesseur »
  • Le rapport d’étude de marché mondial Encre à imprimer analyse les prévisions importantes du marché pour plusieurs actionnaires en identifiant les segments à forte croissance et les opportunités de croissance potentielle avec les derniers développements à travers le monde. Le rapport sur l’industrie Encre à imprimer aidera les principaux acteurs et les entreprises locales à comprendre et à examiner le marché en détail. Ce rapport de recherche explique également la part de marché, la taille, le prix, la marge de croissance, le chiffre d’affaires, les tendances futures et les prévisions. , marché mondial Encre à imprimer 2020 – Facteur de croissance de l’industrie, principaux fabricants et étude approfondie de la part de marché, de la taille, du prix et de l’évolution – Commune Magazine

Traductions du mot « imprimer »

Langue Traduction
Anglais to print
Espagnol imprimir
Italien per stampare
Allemand zu drucken
Chinois 打印
Arabe لطباعة
Portugais imprimir
Russe печатать
Japonais 印刷する
Basque inprimatzeko
Corse per stampà
Source : Google Translate API

Synonymes de « imprimer »

Source : synonymes de imprimer sur lebonsynonyme.fr

Imprimer

Retour au sommaire ➦

Partager