La langue française

Impotent

Sommaire

  • Définitions du mot impotent
  • Étymologie de « impotent »
  • Phonétique de « impotent »
  • Citations contenant le mot « impotent »
  • Traductions du mot « impotent »
  • Synonymes de « impotent »
  • Antonymes de « impotent »

Définitions du mot impotent

Trésor de la Langue Française informatisé

IMPOTENT, -ENTE, adj.

A. −
1. [En parlant d'une pers.] Qui est privé partiellement ou totalement de l'usage d'un ou de plusieurs membres par cause naturelle ou accidentelle; qui ne se meut qu'avec de grandes difficultés. Synon. éclopé (fam.), estropié, infirme, invalide, perclus, podagre.Femme, homme impotent(e); être, devenir impotent à la suite d'un accident, d'une fracture. Ce roi impotent [Louis XVIII] avait le goût du grand galop; ne pouvant marcher, il voulait courir; ce cul-de jatte se fût fait volontiers traîner par l'éclair (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 473).Il était impotent des mains, tellement qu'il ne pouvait mettre ses gants et les rhumatismes lui tenaient les jambes (Barrès, Cahiers, t. 4, 1905, p. 83) :
C'était digne des Gourvennec, de loger un grand-père paralytique! Est-ce que celui-là ne ferait pas mieux de mourir? Un vieillard impotent et sale dépréciait une maison. Il devait exister des moyens de se débarrasser des gens encombrants. Queffélec, Recteur,1944, p. 57.
Emploi subst. Cette grande et philosophique question de médecine conjugale [la réaction produite sur le moral par les vicissitudes physiques] fera sans doute penser profondément les goutteux, les impotents, les catharreux, et la légion de vieillards dont nous avons réveillé l'apathie (Balzac, Physiol. mar.,1826, p. 122).
2. [En parlant d'un membre ou d'un segment de membre] Qui a perdu partiellement ou totalement ses fonctions. Bras, jambe impotent(e). Une ankylose (...) rend le membre supérieur ou inférieur plus ou moins impotent (Nélaton, Pathol., chir., t. 1, 1844, p. 223).Il ne pouvait rester seul, les pieds impotents, les mains si tremblantes, qu'il manquait de mettre le feu, quand il allumait sa pipe (Zola, Fécondité,1899, p. 628).
B. −
1. Qui évolue difficilement, sans grâce; qui est gauche dans ses mouvements.
[En parlant d'un animé] Elle [la cochenille] fait sa ponte autour d'elle, toujours clouée à sa feuille, qui à la fin deviendrait insuffisante pour nourrir sa nombreuse et impotente postérité (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 326).
Emploi subst. N'ayant plus devant lui sa table et ses livres, il redevint dans la rue le même impotent qu'Annette avait vu la veille (...) avec cela, guindé, crispé, brusque par gaucherie (Rolland, Âme ench., t. 2, 1925, p. 106).
P. anal. [En parlant d'une chose dont la fonction est de se déplacer] Ce navire, tout à l'heure ailé et presque terrible dans sa course, était maintenant impotent. Pas une manœuvre qui ne fût tronquée et désarticulée (Hugo, Homme qui rit, t. 1, 1869, p. 104).Quand un tramway bloquait le pavé de galets, nous nous rejetions vers le trottoir, frôlant les fiacres impotents et usés (Morand, Ouv. la nuit,1922, p. 232).
2. Au fig. Qui est incapable d'action, de décision; qui manque d'esprit de création; qui manque de grandeur, de puissance. Synon. impuissant.Être féminine, c'est se montrer impotente, futile, passive, docile (Beauvoir, Deux. sexe, t. 2, 1949, p. 88).Si les mille points du pointillisme favorisent le discours en paralysant l'action, rendent l'homme loquace et impotent, le point fascinant de la liberté, au contraire, immobilise le discours et mobilise la vie (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 262).
Emploi subst. Une femme qui passe son temps à redouter les grossesses n'est qu'une espèce d'impotente et n'ira jamais bien loin dans la réussite (Céline, Voyage,1932, p. 91).
[P. méton. du déterminé] Actes impotents, esprit impotent. Les trois volontés velléitaires (...) ne sont-elles pas toutes trois de faibles volontés (...) et, par opposition au pur vouloir omnipotent, des volontés impotentes ou (...) ventripotentes? (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957p. 242).
Prononc. et Orth. : [ε ̃pɔtɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1319 (doc. ds G. Fagniez, Doc. relatifs à l'Hist. de l'Industrie et du Commerce en France, t. 2, p. 41 : Tan comme il sera malade ou impotens); 1320 (Dit des Patenostres, éd. Jubinal, Nouv. Rec., I, 247 ds T.-L. : Aux contrais impotens, qui droit lor corps ne portent). Empr. au lat.impotens « faible, impuissant, incapable ». Fréq. abs. littér. : 106. Bbg. Quem. DDL t. 4.

Wiktionnaire

Adjectif

impotent

  1. Qui est infirme, privé du mouvement, privé de l’usage d’un bras, d’une jambe, etc., soit par vice de nature, soit par accident.
    • La goutte l’a rendu impotent.
    • Il est impotent d’un bras.
    • Les gens qui voient de travers
      Pensent que les bancs verts
      Qu’on voit sur les trottoirs
      Sont faits pour les impotents ou les ventripotents.
      — (Georges Brassens, « Bancs publics », in Le Vent, 1953)

Nom commun

impotent \ɛ̃.pɔ.tɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : impotente)

  1. Infirme.
    • Un impotent.

Adjectif

impotent \ˈɪm.pət.ənt\

  1. (Médecine) Impuissant, atteint d’impuissance sexuelle.
  2. Impotent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IMPOTENT, ENTE. adj.
Qui est infirme, privé du mouvement, privé de l'usage d'un bras, d'une jambe, etc., soit par vice de nature, soit par accident. La goutte l'a rendu impotent. Il est impotent d'un bras. Elle est impotente. Par extension, Un bras impotent, une jambe impotente, etc. Substantivement, Un impotent. Une impotente.

Littré (1872-1877)

IMPOTENT (in-po-tan, tan-t') adj.
  • Qui est privé de l'usage d'un membre, soit par vice de nature, soit par accident. Impotent du bras droit. Le fils aîné du maréchal de Grammont devint bientôt impotent, puis tout à fait perclus, Saint-Simon, 404, 28. Je travaillerai jusqu'à ce que je devienne tout à fait aveugle et impotent, deux bénéfices dont je pourrai bientôt être pourvu, Voltaire, Lett. d'Argental, 23 mai 1763.

    Substantivement. Un impotent.

    Se dit aussi des membres. Un bras impotent.

HISTORIQUE

XIVe s. Se il estoit impotent de rendre, l'autre ne reputeroit pas que il li deust rien donner, Oresme, Eth. 255.

XVe s. Il fait enquerir diligemment où il y ait povres mesnaigers, vieulz et impotens, Bouciq. IV, 2.

XVIe s. Il ordonna que celuy qui auroit esté mutilé et rendu impotent de quelque membre à la guerre, fust nourry tout le temps de sa vie aux despens de la chose publique, Amyot, Sol. 65.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « impotent »

Du latin impotens (« impuissant, incapable »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin impotens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. inpotens ; espagn. et ital. impotente ; du latin impotentem, de in negatif, et potens, qui peut.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « impotent »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
impotent impœtœnt

Citations contenant le mot « impotent »

  • Au cours du procès, sur lequel planait l'ombre du clan Bouteflika, des accusés ont regretté l'absence du président déchu -- impotent et reclus -- et de son frère Saïd, l'ex-influent conseiller, en prison pour "complot contre l'autorité de l'armée et de l'Etat". Considéré comme l'un des principaux financiers des dernières campagnes électorales de M. Bouteflika, M. Haddad avait été condamné en appel fin mars à quatre ans de prison à l'issue d'un autre procès pour corruption. Capital.fr, Algérie : un ex-patron des patrons de l’ère Bouteflika condamné à 18 ans de prison - Capital.fr
  • Comment ne pas penser alors que Abdelaziz Bouteflika est protégé et qu’un deal entre les clans au haut sommet de l’Etat lui permet de continuer à couler des jours tranquilles aux frais du contribuable ? Comment ne pas donner du grain à moudre à tous ceux qui pensent que rien n’a changé et que le système s’est régénéré par lui-même ? Certes, juger un vieillard impotent et malade peut paraître peu glorieux, mais il est dit aussi qu’ il y a des indulgences qui sont tout simplement un déni de justice (Joubert. J). El Watan, L’indépendance de la justice à la lumière du cas Abdelaziz Bouteflika | El Watan
  • L'armée algérienne demande à son tour le départ d'Abdelaziz Bouteflika. Le chef d'état-major, le général Ahmed Gaïd Salah, veut que le président impotent soit déclaré inapte, en vertu de la Constitution. France Culture, Algérie : l'armée lâche Bouteflika
  • Le pouvoir algérien s'est finalement résolu à annoncer le départ de l'impotent président. La date du 28 avril correspond à l'expiration de son mandat. France Culture, Algérie : Abdelaziz Bouteflika va démissionner d'ici le 28 avril
  • L’avocat Khaled Bourayou, un des ténors du barreau d’Alger, estime que le président est "impotent", et ne peut diriger le pays. Quant à Abdelmoumène Khalifa, il a choisi de négocier, mais "il se leurre". Le Matin d'Algérie, Me Bourayou flingue Amar Ghoul et affirme que Bouteflika est "impotent" | Analyse
  • 1 Si l’assuré a droit à une allocation pour impotent de l’AVS et peut prétendre par la suite une allocation pour impotent de l’assurance-accidents, la caisse de compensation verse l’allocation pour impotent de l’AVS à l’assureur-accidents tenu de verser les prestations. , RS 831.101 Règlement du 31 octobre 1947 sur l’assurance-vieillesse et survivants (RAVS)

Traductions du mot « impotent »

Langue Traduction
Anglais impotent
Espagnol impotente
Italien impotente
Allemand impotent
Chinois 无能
Arabe عاجز
Portugais impotente
Russe бессильный
Japonais 無力な
Basque impotent
Corse impotente
Source : Google Translate API

Synonymes de « impotent »

Source : synonymes de impotent sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « impotent »

Partager