La langue française

Paralytique

Définitions du mot « paralytique »

Trésor de la Langue Française informatisé

PARALYTIQUE, subst. et adj.

A. − PATHOL., subst. et adj. (Celui, celle) qui est atteint de paralysie. Synon. hémiplégique, paraplégique.Voiture de paralytique; devenir paralytique; membre paralytique; paralytique des jambes, d'un bras. Elle avait la méchanceté raffinée des très grands malades; elle occupait son interminable agonie de paralytique à ronger l'existence de sa fille Jeanne, qui la soignait et ne la quittait pas (Nizan,Conspir., 1938, p.221).Il y a cinq ans au moins que le triste Jean-Paul Sénac s'est retiré dans la mort. Cinq ans que le professeur Chalgrin est tombé paralytique (Duhamel,Combat ombres, 1939, p.10):
1. La vue de la sacristie de l'église est d'un aspect consolant: on n'y voit pour ornement que des béquilles de toutes grandeurs suspendues aux murs; le sacristain explique que ce sont les béquilles des boiteux, des paralytiques qui, après quelques prières, s'en sont retournés avec des jambes de quinze ans. Champfl.,Bourgeois Molinch., 1855, p.57.
[En parlant d'un animal] On commença par amener un pauvre ours aux trois quarts paralytique et qui semblait considérablement ennuyé (Flaub.,Champs et grèves, 1848, p.346).
En partic.
1. Adj. [En parlant d'un symptôme, d'une maladie] Qui entraîne la paralysie. Fièvre, maladie, trouble paralytique. Il est possible d'observer également des phénomènes paralytiques siégeant au niveau des membres inférieurs et prenant l'aspect de la paraplégie spasmodique (Quillet Méd.1965, p.352).En Tchécoslovaquie, où 95% des enfants de deux mois à quatorze ans ont été vaccinés, aucun cas de poliomyélite paralytique n'a été constaté (R. Schwartz,Nouv. remèdes et mal. act., 1965, p.127).
2. Subst. et adj. (Celui, celle) qui est atteint de paralysie générale. Le paralytique général se croit toujours propriétaire de tout l'asile. Nous avons trouvé le même phénomène, à sa limite morbide, dans le délire des grandeurs et dans certains délires d'infinitude (Mounier,Traité caract., 1946, p.533).
B. − P. ext., adj. Immobilisé par l'effet d'une émotion, d'une atteinte physique ou psychique. Synon. paralysé.il voulut se lever, courir à Boris, le retenir, crier... une sorte de râle rauque sortit de ses lèvres; il resta figé, paralytique, secoué d'un grand tremblement (Gide,Faux-monn.,1925,p.1244).
C. − Au fig., subst. et adj. (Celui, celle, ce) qui est immobilisé, rendu inactif ou inefficace. Vous m'accordez (...) que la vérité sera vérité pure (...) moyennant qu'on la rende muette, aveugle, sourde, cul-de-jatte, paralytique, percluse de tous ses membres (A. France,Puits ste Claire, 1895, p.210).On ne saurait vraiment s'extasier sur l'ingéniosité de ce système de paralytique, ni s'étonner des réclamations qui s'élèvent de tous côtés contre notre tarification (Chardon,Trav. publ., 1904, p.285):
2. Tant pis! Nous ne devons pas être rendus paralytiques par des scrupules d'intellectuels. Si ce que tu appelles le domaine spirituel doit être supprimé, si la vitalité spirituelle doit être étouffée pendant une moitié de siècle, tant pis! Martin du G.,Thib., Été 14, 1936, p.76.
[P. allus. à la fable de La Fontaine: L'aveugle et le paralytique] Tout ce qui se meut en moi avance si peu, et ce qui ne peut remuer découvre de si loin, qu'il vaudrait cent fois mieux avoir reçu un esprit aveugle et paralytique (M. de Guérin,Journal, 1835, p.233).Ils s'enrichissaient l'un de l'autre. Olivier avait la sérénité de l'esprit et le corps maladif. Christophe avait une puissante force et une âme tumultueuse. C'étaient l'aveugle et le paralytique (Rolland,J.-Chr., Maison, 1909, p.944).
Prononc. et Orth.: [paʀalitik]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1245 paraletics (St Auban, 148 ds T.-L.); ca 1256 adj. et subst. paralitike (Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, éd. L. Landouzy et R. Pépin, 34, 14; 56, 16); 1535 paralytique (Bible Olivetan, Math., IX, fo5 ro). Empr. au lat paralyticus «paralytique», gr. π α ρ α λ υ τ ι κ ο ́ ς . Fréq. abs. littér.: 223. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 323, b) 396; xxes.: a) 289, b) 285. Bbg. Quem. DDL t.8.

Wiktionnaire

Adjectif

paralytique \pa.ʁa.li.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Atteint de paralysie.
    • Il est paralytique de la moitié du corps.
    • Elle est paralytique d’un bras.
    • Il est resté paralytique.
    • De plus intelligents et de plus expérimentés que moi auraient pu eux aussi commettre cette bévue, inviter à danser une jeune fille paralytique. — (Stefan Zweig, trad. Alzir Hella (2002), La pitié dangereuse, Grasset, Paris, 1939, page 27)
    • Là-bas, les paralytiques retrouvaient leurs jambes dès que Papa Moupelo leur criait « Levez-vous et marchez ! ». — (Alain Mabanckou, Petit Piment, Seuil, 2015, page 38)

Nom commun

paralytique \pa.ʁa.li.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Personne atteinte de paralysie.
    • De tous les pays circonvoisins, des campagnes et des villes, malades et infirmes, paralytiques, culs-de-jatte et pieds-bots accouraient dans des carrioles, dans des calèches, sur des ânes, sur leurs moignons calleux. — (Octave Mirbeau, Rabalan,)
    • Le lieutenant Souchier a reçu de sa femme la nouvelle qu'il y a quarante prisonniers à Roanne! Pas un enfant, pas une vieille paralytique, sur la route de Charlieu, qui ne les ait déjà vus. — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARALYTIQUE. adj. des deux genres
. Qui est atteint de paralysie. Il est paralytique de la moitié du corps. Elle est paralytique d'un bras. Il est resté paralytique. Substantivement, Un paralytique. Une paralytique. Le paralytique de l'Évangile. Le quartier des paralytiques dans un hôpital.

Littré (1872-1877)

PARALYTIQUE (pa-ra-li-ti-k') adj.
  • Terme de médecine. Atteint de paralysie. Mme Quintin est comme paralytique, Sévigné, 69. Rendre le mouvement au corps paralytique, Boileau, Épigr. XVIII. Si l'on doit regarder comme un homme vivant un vieillard paralytique de la moitié du corps, Lesage, Estev. Gonzal. ch. 29.

    Substantivement. Un paralytique. Une paralytique. Un paralytique auquel je ne fais aucun bien, et qui n'entend parler de moi que depuis hier, de moi dont la fortune a commencé par un paralytique, Maintenon, Lett. au card. de Noailles, 12 déc. 1701.

HISTORIQUE

XIIIe s. Il afoiblist le [la] vertu du cuer, et fait devenir l'oume paralitike, Alebrand, f° 10. D'un viel home qui estoit paraletique, qui fu gueri au tomble saint Loys, Miracles St Loys, p. 132.

XVIe s. Quand ces dits muscles sont paralytiques ou foibles…, Paré, I, 15.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PARALYTIQUE. - HIST. XVIe s. Ajoutez : Ceux-là doivent bien estre paralytiques de sens qui veulent attribuer…, Œuvres de Ph. Marnix de Sainte-Aldegonde, Bruxelles, 1859, t. I, p. 310.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « paralytique »

Provenç. paralitic ; ital. parletico ; de παραλυτιϰὸς (voy. PARALYSIE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin paralyticus, lui même du grec ancien παραλυτικός.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « paralytique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
paralytique paralitik

Citations contenant le mot « paralytique »

  • Comment allez-vous ?, demandait l'aveugle au paralytique. Comme vous voyez, lui fut-il répondu. Georg Christoph Lichtenberg, Aphorismes Aphorismen
  • Ce n’est pas en rassemblant un borgne et un paralytique qu’on fait un champion de cross. De Charles Pasqua
  • Celui qui veut unir dans un accord mystique L’ombre avec la chaleur, la nuit avec le jour, Ne chauffera jamais son corps paralytique A ce rouge soleil que l’on nomme l’amour ! De Charles Baudelaire / Les Fleurs du mal
  • Mais, une autre hypothèse est possible : les deux se connaissent. Le motocycliste veut rendre service au bossu-paralytique qui ne demande pas mieux, tout en étant conscient des risques encourus. Il sait que son équilibre et sa stabilité sur la moto sont aléatoires. Elles dépendent de sa capacité à tenir fermement de ses mains incurvées, le cadre chromé du porte-bagages. Et là, à le voir à l’image, il ne semble pas l’oublier. Il faut se rassurer, il ne bougera point ! Le reste se jouera dans la capacité du motocycliste à bien conduire. La même chose est à espérer de la part des autres usagers,  qui partagent la route avec lui. Guinéenews©, Arrêt sur image: un transport bien singulier ! | Guinéenews©
  • La police chinoise a secouru une paralytique de 79 ans après qu’elle a été enterrée vivante par son fils. Des images montrent les fonctionnaires l’extraire de la tombe où elle a passé 3 jours sans nourriture ni eau. L-FRII, Une paralytique de 79 ans extraite d'une tombe 3 jours après avoir été enterrée vivante par son fils (vidéo) - L-FRII
  • L’Évangile de ce vendredi, en saint Marc (Mc 2, 1-12), nous raconte la guérison d'un paralytique par Jésus. Le Christ est à Capharnaüm et la foule se rassemble autour de lui. C’est alors qu’un homme paralysé, que ses amis font descendre par une ouverture pratiquée dans le toit de la maison où ils se trouvent, lui est présenté. Tous espèrent que Jésus le guérisse d’entrée, mais le Seigneur les surprend en disant: «mon enfant, tes péchés sont pardonnés». Ce n’est qu’après cela qu’il dira au paralytique de se lever, de prendre sa civière et de rentrer chez lui. «C’est un homme de Dieu» qui guérit, mais il n’est pas un guérisseur; il enseigne, mais il est plus qu’un maitre et devant son auditoire, il va à l’essentiel: «la guérison du corps et la santé physique sont un don que nous devons que nous devons chérir, mais le Seigneur nous enseigne que nous devons aussi chérir la santé du cœur, la santé spirituelle». , Sainte-Marthe : l'essentiel est notre relation avec Dieu - Vatican News
  • C’est un récit étonnant qui est proposé pour cette émission. Celui d’un paralytique qui cherche à s’approcher de Jésus pour être guéri. Mais la foule est dense et il ne peut accéder à la maison dans laquelle Jésus se trouve. Sans se décourager, ses amis font le choix surprenant de… passer par le toit ! Un récit qui invite à sortir des sentiers battus, à trouver de nouveaux chemins pour s’approcher de Jésus ou permettre à d’autre de la faire. France Culture, Un autre chemin

Traductions du mot « paralytique »

Langue Traduction
Anglais paralytic
Espagnol paralítico
Italien paralitico
Allemand gelähmt
Chinois 麻痹
Arabe مشلول
Portugais paralítico
Russe паралитический
Japonais 麻痺
Basque elbarri
Corse paralitici
Source : Google Translate API

Synonymes de « paralytique »

Source : synonymes de paralytique sur lebonsynonyme.fr

Paralytique

Retour au sommaire ➦

Partager