La langue française

Estropié, estropiée

Définitions du mot « estropié, estropiée »

Trésor de la Langue Française informatisé

ESTROPIÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst.

I.− Part. passé de estropier*.
II.− Emploi adj.
A.− [En parlant d'un animé, d'un inanimé concr.]
1. [En parlant d'une pers., d'un animal] Qui a perdu l'usage normal d'un ou plusieurs membres (de nos jours, généralement en parlant des membres inférieurs). Synon. impotent, infirme, éclopé.Dans quelque position que l'on soit, estropié, malade, agissant, on peut produire ces signes [les sons] (Destutt de Tr., Idéol. 1,1801, p. 395).
Vx. Estropié de + subst. désignant une partie du corps.Privé provisoirement ou définitivement de l'usage de. Je vous écris avec peine, estropié de la main depuis huit jours, excusez ma mauvaise écriture (Lamart., Corresp.,1834, p. 77).
Loc. fig., fam. Estropié de la cervelle. Imbécile. Qu'est-ce qui vous prend? Tas d'andouilles! Viande à claques! Estropiés de la cervelle! (Aymé, Vogue,1944, p. 194).
2. [En parlant d'une partie du corps] Mutilé, blessé. Bras, main, jambe, pied estropié(e).
P. ext. Madeleine (...) boitait et traînait son pas estropié (Hugo, Rayons et ombres,1840, p. 1033).
3. P. anal., rare. [En parlant d'un élément de mobilier] Dont un des supports a été cassé. (Quasi-)synon. boiteux.Des chaises estropiées (Balzac, Goriot,1835, p. 12).
B.− Au fig. [En parlant d'une œuvre d'art ou de l'esprit; d'un élément ling.] Altéré, déformé :
1. Ma petite Anglaise Kate parlait une langue invraisemblable. (...) Tous les termes estropiés, bizarres, ridicules, prenaient sur les lèvres un charme délicieux ... Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Découv., 1884, p. 959.
Spéc., vx, B.-A. (dessin). Qui ne respecte pas les proportions du modèle. Deux malheureux dessins de demoiselle, bien peignés, bien secs, bien estropiés et bien bêtes (Goncourt, Journal,1863, p. 1210).
III.− Subst. Personne qui a perdu l'usage normal d'un, de plusieurs de ses membres, généralement des membres inférieurs. Quantité d'estropiés, de manchots, d'aveugles-nés, de bossus, de dartreux, de rachitiques (Flaubert, Champs et grèves,1848, p. 286):
2. L'estropié allait lentement, déplaçant ses supports l'un après l'autre d'un effort pénible, en se calant sur la jambe tordue qui lui restait, terminée par un pied bot et chaussé d'une loque. Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Gueux, 1884, p. 959.
Un estropié de + subst désignant une partie du corps.Un malheureux estropié des mains et des pieds (Montalembert, Ste Élisabeth,1836, p. 250).
Vx. [Suivi d'un nom désignant un organe] Le rhumatisme (...) crée des estropiés du cœur (Barbier dsNouv. Traité Méd.,fasc. 2, 1928, p. 282).
Au fig. Les estropiés du destin (L. Daudet, Morticoles,1894, p. 223).
Prononc. et Orth. : [εstʀ ɔpje]. Ds Ac. 1694-1835 (absent de Ac. dep. 1878 en vertu d'une décision gén. concernant les part. passés). Fréq. abs. littér. : 125. Bbg. Hope 1971, p. 193.

Wiktionnaire

Forme de verbe

estropié \ɛs.tʁɔ.pje\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe estropier.

Nom commun

estropié \es.tʁo.pje\ masculin (pour une femme on dit : estropiée)

  1. Personne qui a perdu un membre.
    • Il déguisait en géants des estropiés et des paralysés des membres inférieurs, les recouvrant des genoux aux pieds de guenilles et de bandes de tissu pour les faire ressembler à des dragons, puis les tuait à coups de flèches. — (Histoire Auguste, Anonyme (trad. André Chastagnol), décennie 390, Éditions Robert Laffont, p. 233, section Commode Antonin, IX, Collection Bouquins)

Forme d’adjectif

estropiée \ɛs.tʁɔ.pje\

  1. Féminin singulier de estropié.

Forme de verbe

estropiée \ɛs.tʁɔ.pje\

  1. Participe passé féminin singulier de estropier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ESTROPIER. v. tr.
Priver de l'usage d'un membre, soit par une blessure, soit par quelque coup, soit par une maladie. Il a reçu dans le bras, dans le genou un coup de feu qui l'a estropié. Une paralysie l'a cruellement estropié. Substantivement, Un estropié, une estropiée. Fig., Estropier un passage, une pensée, un exemple, une citation, etc., En retrancher une partie, dont la suppression altère le sens. Estropier un vers, Le dire de telle façon que le rythme disparaît. Fig. et fam., Estropier un nom propre, Le défigurer en le prononçant ou en l'écrivant. On dit dans le même sens Estropier les mots d'une langue.

Littré (1872-1877)

ESTROPIÉ (è-stro-pi-é, ée) part. passé.
  • 1Qui a perdu un membre ou qui l'a hors de service. Estropié par une chute. Il déterrait les soldats estropiés dans la tranchée, Hamilton, Gramm. 3. On n'est pas tant estropié quand on l'est du bras ou des jambes, que quand on l'est de la bourse, Perrot D'Ablancourt, Apophth. dans RICHELET.

    Par extension. [Le lion] Peut à peine rugir, par l'âge estropié, La Fontaine, Fabl. III, 14.

    Terme d'entomologie. Se dit des papillons de jour, qui dans l'état de repos ont, par la disposition de leurs ailes, l'apparence d'insectes à ailes luxées.

    Terme de pêche. Se dit d'une morue qui n'est pas entière.

  • 2 Fig. Qui n'a pas de développement, d'ampleur. Un tissu d'énigmes leur serait une lecture divertissante, et c'est une perte pour eux que ce style estropié qui les enlève soit rare, La Bruyère, I. Quelle différence de ce plaisir estropié, si je puis parler de la sorte, à celui que le même air ferait éprouver, s'il était chanté dans le goût et l'esprit qui lui conviennent, D'Alembert, Harm. des lang. Œuvres, t. III, p. 118, dans POUGENS.
  • 3Altéré dans sa forme, en parlant des mots, des phrases. Expression estropiée, Patru, Plaid. 8, dans RICHELET. Ils [certains visiteurs] fatiguent plus les portes des maisons à coups de marteau que les vents et les tempêtes ; si l'on allait examiner la liste de tous les portiers, on y trouverait chaque jour leur nom estropié de mille manières en caractères suisses, Montesquieu, Lett. pers. 87. Concevez, monsieur, huit pages sans points ni virgules, des mots estropiés, transposés…, Courier, I, 94.
  • 4 Substantivement. L'estropié marcha, l'aveugle ouvrit les yeux, Boileau, Sat. XI. Ce sont des estropiés hors d'état de gagner leur vie, Maintenon, Lett. à l'abbé Gobelin, 8 mars 1684. M. de Noailles fit l'estropié du rhumatisme et le joua longtemps, Saint-Simon, 29, 78.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* ESTROPIÉ, s. m. Il se dit, au simple, d’un animal qui a quelques-uns de ses membres défigurés, soit naturellement, soit par accident : on l’a transporté au figuré, à une multitude infinie d’objets différens.

Estropié, adj. (Dessein & Peinture.) se dit d’une figure d’un membre dessiné sans justesse & sans proportion. Ainsi une figure est estropiée, lorsque quelques-unes de ses parties sont trop grosses ou trop petites par rapport aux autres. On dit : ce peintre colorie bien, mais ses figures sont estropiées. (R)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « estropié »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
estropié ɛstrɔpie

Évolution historique de l’usage du mot « estropié »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « estropié »

  • Pourquoi l’altcoin est-il communément appelé Ripple, si sévèrement estropié et incapable de gagner un élan positif? Actu Crypto.info : Site d'information sur le Bitcoin et les cryptomonnaies, Réservoirs XRP comparés à leurs homologues Crypto Bitcoin et Ethereum, mais pourquoi? - Actu Crypto.info : Site d'information sur le Bitcoin et les cryptomonnaies
  • Aix : qui a estropié l'angelot du cours Mirabeau ? LaProvence.com, Faits divers - Justice | Aix : qui a estropié l'angelot du cours Mirabeau ? | La Provence
  • Une équipe de chercheurs français du Muséum national d'Histoire naturelle et de l'université Lyon 1 a passé au crible des centaines de ces volatiles sur 46 sites à Paris. Résultat, selon eux, les hommes sont responsables, au moins en partie, de ces mutilations : plus le quartier est pollué (pollution de l'air, bruit…) et plus il est densément peuplé, plus les pigeons sont estropiés. leparisien.fr, On sait enfin pourquoi tant de pigeons sont estropiés à Paris - Le Parisien
  • Le fautif est celui qui percute un vehicule par l arriere, il faut rester maitre de son vehicule ; je vous le dit, r-e-s-p-e-c-t-e-z le Code, vous vivrez plus longtemps et aurez moins de risque d être estropié. midilibre.fr, Gard : un motard grièvement blessé dans une collision avec une voiture à St-Maurice-de-Cazevieille - midilibre.fr
  • En effet, un jeune fan estropié l’attendait dans l’espoir de récolter un autographe. Et plutôt qu’un vulgaire bout de papier, KB9 lui a offert un souvenir inoubliable : une brésilienne ! , VIDEO - Quand Benzema fait une brésilienne avec un enfant estropié | Goal.com
  • une fois encore o s'en fou de l’Occitanie non reconnue dans son emblème de croix estropié faut t'il faire sauter delga pour remettre la croix au norme ladepeche.fr, Coronavirus : pas de nouveaux décès à l'hôpital depuis une semaine en Occitanie - ladepeche.fr
  • Cela devrait vous plaire, cette police qui a estropié, selon vous, tous les gilets jaunes? L'Obs, La justice ordonne la reprise des investigations sur les accusations de viol contre Gérald Darmanin
  • Fils de Ragnar, Ivar l'estropié a fait de son handicap sa force dans sa conquête du royaume des Vikings. Mais de quelle figure historique est inspiré Ivar, le personnage de la série Vikings ? AlloCiné, Vikings : l'histoire vraie d'Ivar, le fils infirme de Ragnar - News Séries à la TV - AlloCiné

Images d'illustration du mot « estropié »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « estropié »

Langue Traduction
Anglais crippled
Espagnol lisiado
Italien paralizzato
Allemand verkrüppelt
Chinois 残废
Arabe مشلول
Portugais aleijado
Russe калека
Japonais 不自由
Basque elbarri
Corse criptu
Source : Google Translate API

Synonymes de « estropié »

Source : synonymes de estropié sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « estropié »

Estropié

Retour au sommaire ➦

Partager