La langue française

Impatient, impatiente

Sommaire

  • Définitions du mot impatient, impatiente
  • Étymologie de « impatient »
  • Phonétique de « impatient »
  • Citations contenant le mot « impatient »
  • Images d'illustration du mot « impatient »
  • Traductions du mot « impatient »
  • Synonymes de « impatient »
  • Antonymes de « impatient »

Définitions du mot impatient, impatiente

Trésor de la Langue Française informatisé

IMPATIENT, -ENTE, adj.

A. − [En parlant d'une pers., p. anal. d'un animal] Qui manque de patience, qui est incapable de se contenir. Synon. bouillant, fougueux, impétueux, irritable, nerveux; anton. apathique, docile, facile, indolent.Cheval impatient. Le marquis Hector de Chamery avait trente ans, un caractère fougueux, dominateur, impatient (Ponson du Terr., Rocambole, t. 4, 1859, p. 24).Aux États-Unis, l'architecture ne présente aucune commune mesure avec celle des autres pays. Impression de forces jeunes et impatientes (Arts et litt.,1936, p. 10-8) :
1. Le parti démocratique se développa (...), on vit (...) s'agiter les tempéraments impatients ou audacieux, des hommes qui, jusqu'alors, ne réussissaient pas à s'imposer à l'attention et à se créer une situation régulière − acteurs, nouvellistes, artistes, enseignants −... Lefebvre, Révol. fr.,1963, p. 195.
Emploi subst. Je suis un impatient : c'est mon caractère (Queneau, Zazie,1959, p. 209).
B. − En partic. [ En parlant d'une pers.]
1.
a) Vieilli ou littér. Qui ne peut supporter une contrainte ou un désagrément. Prisonnier impatient. C'est un homme fort impatient dans ses maux; un malade impatient (Ac. 1835-1935).
Impatient de + subst.Tu sais combien Sturel est impatient de toute entrave : il aime la liberté (Barrès, Déracinés,1897, p. 275).Il est toujours des générations, impatientes des traditions, qui cherchent le progrès non point dans une adaptation continue, mais dans le changement (Pesquidoux, Livre raison,1932, p. 51) :
2. ... une nation sans droits et sans institutions, et pourtant impatiente du joug : parfois elle semble docile, sans fierté et sans aiguillon, soumise pour jamais à un pouvoir dont rien n'arrête les abus; l'opinion paraît asservie et assoupie. Barante, Hist. ducs Bourg., t. 1, 1821-24, p. 71.
b) Qui supporte avec impatience quelqu'un, quelque chose. Synon. agacé, contrarié, énervé, exaspéré, excédé, irrité.P. méton. [En parlant d'un élément du comportement] Qui est marqué par l'impatience; qui traduit l'impatience. Regard impatient. L'autre fit un geste impatient : « Il ne s'agit pas de moi. Moi, je m'en fiche!... » (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Hérit., 1884, p. 467).Clérambard, d'une voix impatiente : Du Ciel! (Aymé, Cléramb.1950, II, 3, p. 82) :
3. L'avènement d'un état social (...) c'est un idéal − relatif − au triomphe duquel nous devrions tous contribuer sans doute. Mais des milliards d'hommes ont vécu sans en soupçonner l'aurore, et d'autres milliards d'hommes l'attendront sans doute encore bien longtemps, en proie à une impatiente fureur. Coppée, Bonne souffr.,1898, p. 103.
2. Incapable de supporter l'attente. Synon. pressé; anton. calme, impassible, résigné.Ma mère et Rose m'attendent, elles doivent être impatientes (Mauriac, Mal Aimés,1945, I, 4, p. 176) :
4. ... les âmes (...) vont deci [sic] ailleurs comme des brebis impatientes, donnent de la tête contre le mur, si elles ne peuvent atteindre toutes à la fois tout de suite le soleil. Jouhandeau, M. Godeau,1926, p. 269.
Emploi subst. Tu es une impatiente, répondit-il simplement. Si dix siècles sont nécessaires, il faudra bien les attendre (Zola, Dr Pascal,1893, p. 88) :
5. Tout ce que Bernard entreprenait devait s'exécuter à une allure si vive qu'il semblait qu'il n'eût que peu de temps à vivre (...). Ses amis n'osaient lui résister : ces impatients jouent quelquefois les rôles de chefs. Nizan, Conspir.,1938, p. 25.
Impatient de + subst. ou inf. (désignant la chose, l'action désirée).Synon. avide, désireux, empressé.Impatient de la victoire. Je ne peux pas croire que vous ne vous soyez pas soucié de venir. Je suis impatiente de savoir les motifs qui vous en ont empêché (Staël, Lettres jeun.,1786, p. 93).Impatient de la fin de l'acte, il se recueillait (Villiers de L'I.-A., Contes cruels,1883, p. 314).Apaiser le mécontentement des peuples démunis et impatients de mieux-être (Tiers Monde,1956, p. 375) :
6. Mais le temps ne les étonne pas comme nous. Moins impatients du soleil, enivrés déjà de l'amour de leurs nids, ils [les oiseaux] éclatent en cris fluides sous la feuillée trempée... Pesquidoux, Livre raison,1932, p. 117.
P. méton. [En parlant d'un élément du comportement] Qui est marqué par l'impatience; qui traduit l'impatience. Synon. fébrile; anton. lent, posé.C'est (...) dans l'impatiente espérance de votre venue que j'ose me dire (...) votre humble et dévoué serviteur (A. France, Bonnard,1881, p. 298).Les Godwin, de leur côté, attendaient avec une impatiente curiosité l'arrivée du couple Shelley (Maurois, Ariel,1923, p. 123) :
7. De temps en temps la jeune femme jetait un regard sur le cadran, un regard impatient qui semblait dire : « Ça ne va pas vite. » Maupass., Contes et nouv., t. 2, Prisonn., 1884, p. 282.
C. − P. métaph. [En parlant d'une chose concr.] Synon. de pressé.Les capitaux anglais, entravés et impatients, sortent de leur pays (Proudhon, Syst. contrad. écon., t. 2, 1846, p. 35).Ces eaux impatientes et toujours agitées (Claudel, Soulier,1929, 3ejournée, 2, p. 830).
Prononc. et Orth. : [ε ̃pasjɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1200 « qui ne peut supporter, souffrir » (Dial. Greg., éd. W. Foerster, 361); 1643 « incapable de supporter l'attente » (Corneille, Cinna, I, 1 : Impatients désirs d'une illustre vengeance). Empr. au lat.impatiens « qui ne peut supporter, endurer ». Fréq. abs. littér. : 1 116. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 644, b) 1 516; xxes. a) 1 562, b) 1 591.

Wiktionnaire

Adjectif

impatient

  1. Qui manque de patience, soit dans la souffrance de quelque mal, soit dans l’attente de quelque bien.
    • Il est d’un naturel impatient.
    • Je suis fort impatient de savoir ce qui en arrivera.
    • Cet enfant est impatient de partir pour la campagne.
  2. (Poétique) Qui ne peut supporter, qui ne peut souffrir.
    • Impatient du joug, impatient du frein, etc.

Nom commun

impatient \ɛ̃.pa.sjɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : impatiente)

  1. Celui qui fait preuve d'impatience.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IMPATIENT, ENTE. adj.
Qui manque de patience, soit dans la souffrance de quelque mal, soit dans l'attente de quelque bien. C'est un malade fort impatient. Il est d'un naturel impatient. C'est un esprit impatient. Je suis fort impatient de savoir ce qui en arrivera, Cet enfant est impatient de partir pour la campagne. Il signifiait autrefois Qui ne peut supporter, qui ne peut souffrir. On dit encore en Poésie Impatient du joug, impatient du frein, etc.

Littré (1872-1877)

IMPATIENT (in-pa-si-an, an-t') adj.
  • 1Qui manque de patience, soit dans la souffrance, soit dans l'attente. D'un peuple impatient vous entendez la voix, Racine, Iphig. V, 3. L'impatient Néron cesse de se contraindre ; Las de se faire aimer, il veut se faire craindre, Racine, Brit. I, 1. La reine impatiente attend votre réponse, Racine, Athal. III, 4. Jeune, impatient, léger, présomptueux, Voltaire, Zaïre, IV, 7.

    Impatient que… ne…, qui attend avec impatience qu'une chose se fasse. Le peuple… Impatient pour eux que la cérémonie Ne commence bientôt, Corneille, Rod. V, 2.

    Substantivement. Un assemblage de téméraires qu'il faut retenir, d'impatients qu'il faut accoutumer à la constance, Fléchier, Tur.

    Il se dit aussi des choses. Un esprit impatient. Une ardeur impatiente. Impatients désirs d'une illustre vengeance, Corneille, Cinna, I, 1.

  • 2Impatient de…, qui désire avec impatience. Il [mon cœur] est impatient lui-même de se rendre, Corneille, Nicom. V, 10. Ton cœur impatient de revoir ta Troyenne, Racine, Andr. IV, 5. Impatient déjà d'expier son offense, Racine, Phèd. II, 5. Le peuple, impatient de cette mort cruelle, L'attend comme une fête auguste et solennelle, Voltaire, Lois de Min. IV, 3.

    Fig. L'épi germe et s'élance, impatient d'éclore, Rouch. les Mois, ch. II.

  • 3Dans la poésie et le style soutenu. Qui ne peut supporter, souffrir. Impatient du dieu dont le souffle invincible Agite tous ses sens, Le regard furieux, la tête échevelée, Rousseau J.-B. Odes, III, 1. Il fonda une espèce de monarchie, telle qu'elle peut subsister parmi des peuples errants et impatients du joug, Voltaire, Mœurs, 60. [Un coursier] Levant les crins mouvants de sa tête superbe, Impatient du frein, vole et bondit sur l'herbe, Voltaire, Henri VIII. Le cœur le plus impatient de la servitude devient le plus amoureux de la domination, Raynal, Hist. phil. XIV, 45.

    Fig. Aux armes ! fils des rois ; nos vaisseaux vous demandent, Impatients du port et de l'oisiveté, Gilbert, Ode sur la guerre.

  • 4 Terme de botanique. Plantes impatientes, plantes dont les fruits mûrs s'ouvrent au moindre attouchement.

    S. f. Impatiente, nom d'un genre de balsaminées, dont fait partie la balsamine des jardins, impatiens balsamina, L.

HISTORIQUE

XIVe s. De riens n'estoit impacient, Machaut, p. 104.

XVIe s. Impatient de survivre à cette perte, il se tua, Montaigne, II, 35. Ces Turcs, impatients de leur captivité, se resolurent de…, Montaigne, II, 312.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

IMPATIENT. - HIST. Ajoutez :

XIIe s. Il [les félons] soi delitent [délectent] es prosperiteiz, si perissent, et sont impatient es aversiteiz, si soi ellievent es forseneries, li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 361.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « impatient »

Provenç. inpacient ; espagn. impaciente ; ital. impaziente, du latin impatientem, de in négatif, et patiens, patient.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin impatiens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « impatient »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
impatient ɛ̃pasjɑ̃

Citations contenant le mot « impatient »

  • Le patient use toujours l’impatient. De Paul Morand / L’homme pressé
  • Il faut savoir se presser sans être impatient. De Shaul Sviri
  • La solitude rend impatient, c’est l’impatience qui tue l’enfance. De Marc Levy / Où es-tu ?
  • Celui qui est impatient d'avoir un enfant épousera une femme enceinte. De Proverbe africain
  • L'impatient fera des actions de folie, et l'homme dissimulé se rend odieux. De La Bible / Le Livre des proverbes
  • Ne soyez jamais trop impatient devant un feu rouge. Songez que, lui, il a eu la patience de vous attendre toute la journée. De André Guillois
  • Nous voyons par expérience que le riche, à qui tout abonde, n'est pas moins impatient dans ses pertes que le pauvre, à qui tout manque. De Jacques-Bénigne Bossuet / Sermon du mauvais riche - 22 Mars 1662
  • Les impatients arrivent toujours trop tard. De Jean Dutourd
  • Tant qu’on n’espère pas, on ne s’impatiente pas. De Hazrat Ali
  • Le meneur des Bucks de Milwaukee Eric Bledsoe est impatient de retrouver ses coéquipiers à Orlando lorsque ce dernier sera guéri de la COVID-19. RDS.ca, NBA : après avoir reçu un test positif, Eric Bledsoe est impatient de retrouver les Bucks | RDS.ca

Images d'illustration du mot « impatient »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « impatient »

Langue Traduction
Anglais impatient
Espagnol impaciente
Italien impaziente
Allemand ungeduldig
Chinois 不耐烦
Arabe نافذ الصبر
Portugais impaciente
Russe нетерпеливый
Japonais せっかち
Basque artega
Corse impaciente
Source : Google Translate API

Synonymes de « impatient »

Source : synonymes de impatient sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « impatient »

Partager