La langue française

Fébrile

Définitions du mot « fébrile »

Trésor de la Langue Française informatisé

FÉBRILE, adj.

A.− Dans le domaine méd.
1. [En parlant d'un symptôme] Qui décèle la fièvre. Pouls fébrile. Rien en elle, hors une ténuité de souffle et une mince haleine fébrile, ne trahissait le venin si présent de la mort (Sainte-Beuve, Volupté,t. 2, 1834, p. 247).
2. [En parlant de pers.] Qui a de la fièvre. Malade fébrile (Méd. Biol.t. 21971).(Quasi-)synon. fébricitant.
3. [En parlant d'état pathol.] De fièvre. Mouvement fébrile; poussée, réaction fébrile. Les accès fébriles ou sub-fébriles, associés à une toux persistante (Nocard, Leclainche, Mal. microb. animaux,1896, p. 249).
Accompagné de fièvre Maladie fébrile. Nous allons tous demain nous réveiller avec des courbatures fébriles (Duhamel, Désert Bièvres,1937, p. 145).Une polyarthrite fluxionnaire aiguë fébrile (Ravault, Vignon, Rhumatol.,1956, p. 542).
B.− Au fig.
1. [En parlant de pers.] Qui est dans un état d'excitation nerveuse intense. (Quasi-)synon. agité.Une petite femme nerveuse souple, fébrile, remuante (Goncourt, Journal,1863, p. 1299).Elle était (...) à la fois fébrile dans ses mouvements et apathique dans ses poses (Martin du G., Thib.,Sorell., 1928, p. 1242):
1. Quoi qu'il fît pour rester de sang-froid, la colère le gagnait; il se sentait devenir nerveux et fébrile, tandis que Sigognac, impassible, semblait, par sa garde irréprochable, prendre plaisir à l'irriter. Gautier, Fracasse,1863, p. 245.
PARAD. Angoissé, impatient, inquiet et fébrile.
[En parlant d'un trait physique, d'un comportement] Qui dénote de la fébrilité. Agitation, hâte fébrile; mouvements, transports fébriles; mains fébriles. Lorsqu'elle entendait le bruit de la clef dans la serrure de la porte d'entrée (...) le mouvement des aiguilles [à tricoter] devenait fébrile (Chardonne, Dest. sent.,III, 1936, p. 217).Toute la matinée se passa en allées et venues fébriles; je me trouvai bientôt au milieu de mes tiroirs ouverts et de ma chambre bouleversée (Gracq, Syrtes,1951, p. 199):
2. Du plus loin qu'elle l'aperçut, Madame du Toît s'élança vers lui et commença d'une voix fébrile un incompréhensible plaidoyer. Spectacle odieux, cette femme qui pleurait, bafouillait et n'arrivait pas à exprimer clairement ce qu'elle attendait de lui! Il l'écoutait avec l'embarras qu'il éprouvait toujours à voir le désordre d'un sentiment qui ne se domine pas. Tharaud, Dingley,1906, p. 118.
[En parlant d'un sentiment, d'un état de conscience] Intense et tourmenté, qui pousse à une agitation désordonnée. Anxiété, excitation, impatience, joie fébrile. Quelque exaltation maladive ou tout au moins fébrile (Verlaine, Œuvres posth.,t. 2, Souv. et prom., 1896, p. 148).Étienne le Bossu vivait une attente fébrile. Ce nerveux, depuis la fuite et l'abandon de sa femme, avait concentré en lui une passion dévorante (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 180):
3. C'est la fin, répéta Maurice, Paris brûle! Il s'excitait avec ces mots, redits à vingt reprises, dans un besoin fébrile de parler, après la lourde somnolence qui l'avait tenu presque muet, pendant trois jours. Zola, Débâcle,1892, p. 629.
2. P. anal. [En parlant d'un groupe humain, d'une activité sociale] Qui manifeste une intense activité. Le charme de cette ville unique [Séville] (...) se noyait dans l'agitation d'une foule fébrile, miséreuse ou trop riche (Morand, Flagell. Séville,1951, p. 241).
REM.
Fébrillaire, adj.Quand je commençais à écrire (...) j'étais émerveillé du secours que m'apportait le mouvement de la plume sur le papier. Il m'ouvrait, ce mouvement fébrillaire rythmé, des avenues et des avenues dans l'esprit (L. Daudet, Monde images,1919, p. 167).
Prononc. et Orth. : [febʀil]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. 1520 « qui a rapport à la fièvre; causé par la fièvre » chaleur ... febrille (Le Guidon en françoys, 25b, éd. 1534 ds Rom. Forsch. t. 32, p. 65). 2. 1831 fig. (Hugo, Feuilles automne, p. 714). Empr. au b. lat. febrilis au sens 1. Fréq. abs. littér. : 313. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 219, b) 539; xxes. : a) 629, b) 476.
DÉR.
Fébrilement, adv.[Correspond à fébrile B] D'une manière fébrile, avec nervosité. Parler fébrilement. Il ne pouvait contenir son agitation. Il se promenait fébrilement sur le quai de la gare (Verne, Tour monde,1873, p. 179).Quant à la dame en noir, il était visible qu'elle faisait un effort inouï pour dissimuler le sentiment d'effroi qui perçait, malgré tout, son regard troublé, pour nous cacher l'émotion qui lui faisait fébrilement serrer le bras de son jeune compagnon (G. Leroux, Parfum,1908, p. 144).P. anal. Très activement. [Les] bombes atomiques, que le Reich préparait fébrilement (De Gaulle, Mém.,1959, p. 23). [febʀilmɑ ̃]. Ds Ac. 1932. 1reattest. 1864 (Dierx, Poèmes, p. 95); de fébrile, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 69.
BBG. − Quem. DDL t. 8.

Wiktionnaire

Adjectif

fébrile \fe.bʁil\ masculin et féminin identiques

  1. (Médecine) Qui a rapport à la fièvre, qui produit la fièvre.
    • Chaleur fébrile.
  2. (Médecine) Ce qui est l’effet de la fièvre.
    • Mouvement fébrile.
    • Le délire fébrile, le vomissement, la diarrhée, etc. fébriles.
  3. (Médecine) Qui est accompagné de la fièvre.
    • Les infections fungiques sont démontrées chez environ 5 % des patients présentant une neutropénie fébrile ; cette fréquence a tendance à augmenter dans de nombreux centres, au cours des dernières années. — (Jean-François Morère, ‎Martine Piccart & ‎Jean-Marc Nabholtz, Thérapeutique du cancer, Springer, 2001, p. 256)
  4. (Figuré) Excessif, désordonné, ardent ou agité.
    • Une ardeur fébrile.
    • Parole fébrile.
    • Une éloquence fébrile.
    • Je vous ai vu hier, vous étiez fébrile.
    • Ils faisaient preuve d’une activité fébrile et désordonnée, gambadant, se bousculant, se donnant en spectacle, se livrant à mille facéties. — (Pierre Boulle, La Planète des singes, Julliard, 1994, page 133)

Forme de verbe

fébrile \fe.bʁil\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de fébriler.
    • J'ai peur, je crève de trouille à en mouiller mon froc, je ventile, je fébrile, je tachycardise, je spasmophilise. — (site antoniasavey.typepad.com, 6 novembre 2008 (takicardise modifié en tachycardise))
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de fébriler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de fébriler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de fébriler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de fébriler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FÉBRILE. adj. des deux genres
. T. de Médecine. Qui a rapport à la fièvre. Chaleur fébrile. Mouvement fébrile. Parole fébrile. Fig., Une ardeur fébrile, Une ardeur excessive, désordonnée. Une éloquence fébrile, Une éloquence ardente et agitée. Par extension, il se dit des Personnes. Je vous ai vu hier, vous étiez fébrile.

Littré (1872-1877)

FÉBRILE (fé-bri-l') adj.
  • 1 Terme de médecine. Qui tient à la fièvre, qui est de la nature de la fièvre. Un mouvement fébrile. Pouls fébrile.
  • 2 Fig. Une ardeur fébrile, une ardeur excessive, qui agite comme la fièvre.

HISTORIQUE

XVIe s. Ce meschant humeur altere et pourrit les os, et rend les pauvres escrouelleux febriles, Paré, V, 19.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FÉBRILE, adj. pris subst. (Medecine.) se dit de ce qui a rapport à la fievre, comme la cause fébrile, c’est-à-dire ce qui produit la fievre : on appelle aussi fébrile, ce qui est l’effet de la fievre, comme le froid fébrile, la chaleur fébrile, le délire fébrile, le vomissement, la diarrhée, &c. fébriles, c’est-à-dire les symptomes tels & tels produits par la fievre. Voyez Fievre. (d)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « fébrile »

Provenç. et espagn. febril ; ital. febbrile ; du lat. febrilis, de febris, fièvre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin febrilis (« qui donne de la fièvre ») dérivé de febris (« fièvre »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fébrile »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fébrile febril

Évolution historique de l’usage du mot « fébrile »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fébrile »

  • Il faut se demander ce qui porte le plus gravement atteinte à l'âme des hommes d'aujourd'hui : leur passion aveuglante de l'argent ou leur hâte fébrile ? De Konrad Lorenz / Les huit péchés capitaux de notre civilisation
  • Guimbarde. Instrument non musical, dont on joue en le saisissant fébrilement avec les dents et en tentant de l'écarter avec le doigt. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Le zapping est une incitation fébrile et sournoise à exiger davantage des autres : disponibilité immédiate, obéissance, comme à la télé, au doigt et à l'oeil. De Bernard Pivot / Le Métier de lire
  • «Je suis très fébrile. J’ai hâte de voir le rendu de tout ça. Les gens avaient le goût de participer à la fête et je suis convaincu que ça va se ressentir à la télévision», a indiqué le maire de Trois-Rivières Jean Lamarche. TVA Nouvelles, Fête nationale: Trois-Rivières fébrile | TVA Nouvelles
  • Face à une majorité fébrile, sonnée par la déroute des élections municipales, le nouveau Premier ministre met un soin particulier à rassurer les députés de LREM, surtout les moins politiques d'entre eux. Dans les colonnes du « Journal du dimanche », il a récusé le terme de «collaborateur » du président de la République et clairement assumé son ambition de devenir chef de la majorité. « C'est son devoir [au Premier ministre] de l'animer et de l'associer, dans l'écoute et la pédagogie », a-t-il dit. Les Echos, Remaniement : les députés de la majorité partagés « entre la soupe à la grimace et l'attentisme » | Les Echos
  • La France a fébrilement attendu hier qu’un énarque se présente sur le perron de l’Élysée afin d’annoncer les noms des énarques (en forte proportion) qu’un autre énarque, sur proposition d’un autre énarque, a nommés ministres. Non, on plaisante ! La France n’était pas du tout fébrile. Les premiers jours du nouveau gouvernement l’ont suffisamment édifiée. Le scénario est d’Emmanuel Macron. À la mise en scène : Emmanuel Macron. Au montage : Emmanuel Macron. Au script : Jean Castex, simplement chargé de l’intendance qui doit suivre. L'Humanité, Éditorial. Même poil, même bête | L'Humanité

Traductions du mot « fébrile »

Langue Traduction
Anglais febrile
Espagnol febril
Italien febbrile
Allemand fieberhaft
Chinois 高热的
Arabe حمى
Portugais febril
Russe лихорадочный
Japonais 熱性
Basque febril
Corse febrile
Source : Google Translate API

Synonymes de « fébrile »

Source : synonymes de fébrile sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « fébrile »

Fébrile

Retour au sommaire ➦

Partager