Heureusement : définition de heureusement


Heureusement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

HEUREUSEMENT, adv.

I. − [Heureusement modifie un verbe]
A. − D'une manière opportune.
1. [À propos d'une pers.] D'une manière naturellement avantageuse, favorisée par la chance. Il y a des caractères heureusement tournés pour vivre dans le monde tel qu'il est fait aujourd'hui (Delécluze, Journal,1825, p. 286).Je suis heureusement née pour habiter la campagne. C'est mon endroit; ailleurs, je serais moins heureuse peut-être (E. de Guérin, Journal,1838, p. 217) :
1. ... il se rencontre dans la génération des œuvres artistiques les mêmes hasards de naissance que dans les familles où il y a des enfants heureusement doués, qui viennent beaux et sans faire de mal à leurs mères, à qui tout sourit, à qui tout réussit... Balzac, Cous. Bette,1846, p. 77.
2. [À propos d'une chose]
a) [À propos d'un événement, d'un trait de l'activité hum.] De façon à produire des effets positifs, avec succès. Synon. utilement, victorieusement.Se terminer heureusement. L'existence matérielle, dans son ensemble, est assez bien et heureusement réglée (Guizot, Hist. civilisation, leçon 1, 1828, p. 12).Un accident semblable à celui qu'il avait si habilement et si heureusement simulé (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 287).Elle [la grange] est heureusement orientée, ouverte le plus longtemps à la lumière (Pesquidoux, Livre raison,1932, p. 189) :
2. Avez-vous compris (...) comment cette caisse s'est si heureusement échouée, sans qu'il y ait eu trace de naufrage, comment cette bouteille renfermant le document s'est offerte si à propos, (...) comment notre canot, ayant rompu son amarre, est venu par le courant de la Mercy nous rejoindre précisément au moment où nous en avions besoin... Verne, Île myst.,1874, p. 412.
En partic.
♦ Domaine esthétique, intellectuel.D'une manière ingénieuse, harmonieuse (par hasard ou comme par l'effet du hasard). C'est un ouvrage dramatique (...); quelques caractères sont très-heureusement conçus et très-bien dessinés (J.-J. Ampère, Corresp.,1825, p. 352).La rime-calembour, qui fait toujours plaisir (...) par la petite surprise qu'elle cause, et par le sentiment de la difficulté heureusement vaincue, de l'effort dissimulé et tourné en grâce (Lemaitre, Contemp.,1885, p. 14).Je vis (...) toute ma vie comme une courte promenade dans un parc peu étendu, avec quelques bancs heureusement placés devant une demi-douzaine de beaux points de vue (Barrès, Cahiers, t. 12, 1920, p. 251).Il faut donc beaucoup de patience, d'obstination et d'industrie, dans notre art, si nous voulons produire un ouvrage qui ne paraisse enfin qu'une série de ces coups rien qu'heureux, heureusement enchaînés (Valéry, Variété III,1936, p. 15).V. amateur ex. 85 :
3. Rien n'est plus impertinent ni plus bête que de parler à un grand artiste, érudit et penseur comme Delacroix, des obligations qu'il peut avoir au dieu du hasard (...). Il n'y a pas de hasard dans l'art, non plus qu'en mécanique. Une chose heureusement trouvée est la simple conséquence d'un bon raisonnement, dont on a quelquefois sauté les déductions intermédiaires... Baudel., Salon,1846, p. 117.
♦ Domaine moral, idéologique.De manière bénéfique, propre à susciter un jugement favorable. Une société fondée sur les principes de législation les plus favorables et les plus heureusement combinés pour exciter l'industrie, et pour assurer la liberté civile et religieuse (Crèvecœur, Voyage, t. 1, 1801, p. 196).Nous venons d'avoir une bataille générale des deux anarchies réunies contre ceci. Elle a été bien et heureusement gagnée. J'en félicite le pays (Lamart., Corresp.,1834, p. 40).Doctrines où la philosophie se combinait plus ou moins heureusement avec le dogme religieux (Gilson, Espr. philos. médiév.,1931, p. 2).
b) [À propos d'un phénomène naturel, d'un site géogr.] De façon propice. Manille (...) est à l'embouchure d'une rivière (...); c'est, peut-être, la ville de l'univers la plus heureusement située. Tous les comestibles s'y trouvent dans la plus grande abondance (Voy. La Pérouse,t. 2, 1797, p. 346).Ce coin tranquille, où le soleil se couchait si heureusement (Zola, Conquête Plassans,1874, p. 992).
B. − Dans un état de bonheur (v. ce mot B 1), d'une manière pleinement satisfaisante. Vivre heureusement. Nous chérissons la saison où nous sentons plus ardemment et plus heureusement (...). Doux printemps (Senancour, Rêveries,1799, p. 48).Depuis le grand sacrifice de ces lettres, qui m'étaient si chères, ma vie s'est écoulée sinon heureusement, du moins avec assez de tranquillité (Stendhal, Rouge et Noir,1830, p. 218).Pendant que ma pensée était si heureusement blottie contre elle, et ses regards à elle (humides?) fixés sur moi (Jouve, Scène capit.,1935, p. 191).
II. − [Heureusement est utilisé comme adv. de phrase, en tête de proposition ou détaché par la ponctuation, la prononciation, pour exprimer un avis favorable, la satisfaction] Synon. par bonheur, par chance, c'est heureux.Fort heureusement, vous avez là sous la main un excellent mentor (Reider, MlleVallantin,1862, p. 159).Quelques pierres même furent lancées, qui n'atteignirent heureusement personne (Gautier, Fracasse,1863, p. 153).Il fut piqué au genou par un trigonocéphale. Heureusement au genou! Il pouvait sucer sa plaie (Renard, Journal,1894, p. 229).
Heureusement pour (+ subst. ou pron.).Heureusement pour vous et pour vos compatriotes, vous ne ressemblez pas à l'auteur de cette ineptie (Proust, Guermantes 1,1920, p. 249).
Heureusement que (+ prop.).Je suis comme un melon. Heureusement que ce melon ne coule pas! Il ne manquerait plus que cela (Flaub., Corresp.,1844, p. 149).Ce n'est pas rigolo de se promener avec les croulants. (...) quelle barbe (...). Heureusement que tous les dimanches ne sont pas pareils (Queneau, Loin Rueil,1944, p. 50).
Prononc. et Orth. : [œ ʀøzmɑ ̃] ou [ø-]. Cf. Warn. 1968 et Passy 1914 qui note en outre [ə ʀøzmɑ ̃], ce qui marque l'affaiblissement de l'initiale inaccentuée. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1351 « par une fatalité favorable, par chance » (Miracle de l'empereur Julien, Mir. N.-D., SATF, XIII, 1510, t. 2, p. 223); 2. 1557 « avec du bonheur, dans le bonheur » (O. de Magny, Soupirs, éd. Courbet, 80 ds IGLF); 3. 1560-61 « de manière réussie, bien » (J. Grevin, Gélodacrye, éd. L. Pinvert, Théâtre complet et choix de poésies, p. 320, ibid.). Dér. de heureux*; suff. -(e)ment2*. Fréq. abs. littér. : 3 375. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 4 838, b) 5 644; xxes. : a) 4 021, b) 4 781.

Heureusement : définition du Wiktionnaire

Adverbe

heureusement \œ.ʁøz.mɑ̃\ ou \ø.ʁøz.mɑ̃\

  1. D’une manière heureuse, qui donne lieu à du bonheur.
    • Vivre heureusement.
    • Vous verrez votre crainte heureusement déçue. — (Pierre Corneille, Cid, I, 1)
    • Ainsi finit heureusement la bataille la plus hasardeuse et la plus disputée qui fut jamais. — (Jacques-Bénigne Bossuet, Louis de Bourbon)
    • Plût au ciel que sa main heureusement cruelle
      Eût fait sur moi l’essai de sa fureur nouvelle !
      — (Jean Racine, Brit. V, 7)
    • Mais un de leurs sujets heureusement coupable
      M’a fait abandonner les foyers paternels.
      — (Marie-Joseph Chénier, Oedipe-roi, III, 4)
  2. Avec succès.
    • Felix Sylla, l’heureux Sylla, un Alexandre VI, un duc de Borgia, ont heureusement pillé, trahi, empoisonné, ravagé, égorgé ; mais, s’ils se sont crus des scélérats, il y a grande apparence qu’ils étaient très malheureux. — (Voltaire, Dict. phil. Heureux)
  3. Par bonheur ; en ce sens il se met souvent en tête de la phrase.
    • À 9 heures du soir, la barre en chêne de mon gouvernail se brisait, mais heureusement je possédais une barre de secours en fer. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Son épée en vos mains heureusement laissée. — (Jean Racine, Phèd. III, 3)
    • On a voulu priver le public de ce dictionnaire utile [l’Encyclopédie] ; heureusement on n’y a pas réussi. — (Voltaire, Dict. phil. Heureux.)
    • Heureusement il y a toujours d’honnêtes gens parmi les monstres, et des gens de goût parmi les sots. — (Voltaire, Lett. Thiriot, 19 déc. 1756.)
    1. Dans ce sens, il est quelquefois suivi de « que », en sous-entendant quelque verbe d’un sens très général, comme « il arrive », « il est arrivé ».
      • Heureusement pour lui que son père ne l’aperçut pas.
  4. Avantageusement.
    • La Catalogne est un des pays les plus fertiles de la terre et les plus heureusement situés. — (Voltaire, Louis XIV, 23.)
  5. (Littérature) et d’arts. D’une manière habile, originale.
    • Cela est heureusement conçu, exprimé. Versifier heureusement.
    • Rien n’est plus difficile que de terminer heureusement une scène de politique. — (Voltaire, Comment. Corn. Sert. I, 3)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Heureusement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HEUREUSEMENT. adv.
D'une manière heureuse. Être né heureusement. Être heureusement né. Jouer heureusement. Rimer heureusement. Cela est heureusement exprimé. Il signifie aussi Par bonheur. J'étais inquiet de son retard, heureusement il arriva. Heureusement pour moi, je ne l'ai pas rencontré. Heureusement qu'il n'a rien vu. Échapper heureusement d'un péril ou à un péril. Je l'ai rencontré fort heureusement.

Heureusement : définition du Littré (1872-1877)

HEUREUSEMENT (eu-reû-ze-man) adv.
  • 1D'une manière heureuse. Vivre heureusement. Vous verrez votre crainte heureusement déçue, Corneille, Cid, I, 1. Ainsi finit heureusement la bataille la plus hasardeuse et la plus disputée qui fut jamais, Bossuet, Louis de Bourbon. Plût au ciel que sa main heureusement cruelle Eût fait sur moi l'essai de sa fureur nouvelle ! Racine, Brit. V, 7. Mais un de leurs sujets heureusement coupable M'a fait abandonner les foyers paternels, Chénier M. J. Œdipe-roi, III, 4.

    Être né heureusement, ou, heureusement né, être né avec de bonnes dispositions morales ou intellectuelles. Plus vous étiez nés heureusement, plus vous êtes coupables d'avoir rompu la digue que la nature elle-même semblait avoir opposée à votre faiblesse, Massillon, Panég. Ste Agnès.

    Avec succès. Felix Sylla, l'heureux Sylla, un Alexandre VI, un duc de Borgia, ont heureusement pillé, trahi, empoisonné, ravagé, égorgé ; mais, s'ils se sont crus des scélérats, il y a grande apparence qu'ils étaient très malheureux, Voltaire, Dict. phil. Heureux.

  • 2Par bonheur ; en ce sens il se met souvent en tête de la phrase. Son épée en vos mains heureusement laissée, Racine, Phèd. III, 3. On a voulu priver le public de ce dictionnaire utile [l'Encyclopédie] ; heureusement on n'y a pas réussi, Voltaire, Dict. phil. Heureux. Heureusement il y a toujours d'honnêtes gens parmi les monstres, et des gens de goût parmi les sots, Voltaire, Lett. Thiriot, 19 déc. 1756.

    Dans ce sens, il est quelquefois suivi de que, en sous-entendant quelque verbe d'un sens très général, comme il arrive, il est arrivé. Heureusement pour lui que son père ne l'aperçut pas.

  • 3Avantageusement. La Catalogne est un des pays les plus fertiles de la terre et les plus heureusement situés, Voltaire, Louis XIV, 23.
  • 4 Terme de littérature et d'arts. D'une manière habile, originale. Cela est heureusement conçu, exprimé. Versifier heureusement. Rien n'est plus difficile que de terminer heureusement une scène de politique, Voltaire, Comment. Corn. Sert. I, 3.

HISTORIQUE

XVIe s. Messeigneurs d'Orleans et d'Angoulesme, voz très heureusement nez enfans, que Dieu benie, Amyot, Épît. Tant de hault faicts qu'il avoit heureusement achevez, Amyot, Cam. 63. Amyot a developpé si heureusement Plutarque, Montaigne, II, 41. Moyens qu'il n'appartient qu'à la fortune de Cesar de heureusement conduire, Montaigne, III, 162.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « heureusement »

Étymologie de heureusement - Littré

Heureuse, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de heureusement - Wiktionnaire

Dérivé de heureux, par son féminin heureuse, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « heureusement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
heureusement œrøzmɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « heureusement »

  • Tout a déjà été écrit, heureusement que tout n'a pas encore été pensé. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • J’ai des cuisses molles, mais heureusement, mon ventre retombe par-dessus. De Joan Rivers
  • Ma femme est sans défense : heureusement pour elle, on la confondrait avec un éléphant. De Pierre Doris
  • La littérature n’est absolument pas une démocratie et heureusement ! De Amélie Nothomb / Evene.fr - Novembre 2006
  • Rien, heureusement, n'est moins prévisible que la démocratie. De Jacques Attali / Lignes d'horizon
  • Vivons donc heureusement, sans haïr ceux qui nous haïssent. De Bouddha

Traductions du mot « heureusement »

Langue Traduction
Corse furtunatamente
Basque zorionez
Japonais 幸いにも
Russe к счастью
Portugais felizmente
Arabe لحسن الحظ
Chinois 幸好
Allemand glücklicherweise
Italien fortunatamente
Espagnol por suerte
Anglais fortunately
Source : Google Translate API

Synonymes de « heureusement »

Source : synonymes de heureusement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « heureusement »



mots du mois

Mots similaires