La langue française

Hégémonie

Sommaire

  • Définitions du mot hégémonie
  • Étymologie de « hégémonie »
  • Phonétique de « hégémonie »
  • Citations contenant le mot « hégémonie »
  • Traductions du mot « hégémonie »
  • Synonymes de « hégémonie »
  • Antonymes de « hégémonie »

Définitions du mot hégémonie

Trésor de la Langue Française informatisé

HÉGÉMONIE, subst. fém.

A.− ANTIQ. GR. Prépondérance politique et direction des opérations militaires exercée par une cité dans un groupement fédératif. Athènes et Sparte se disputèrent l'hégémonie de la Grèce (Ac.1878-1935).
B. − P. ext. Suprématie politique et militaire d'une ville, d'un État, d'un peuple sur d'autres. Synon. domination, prépondérance, supériorité :
... la mystique impériale, l'exaltation cynique de la force, la croyance à la supériorité de l'Allemand sur tous les autres peuples et au droit qu'il a de les dominer. (Messianisme de l'entourage du Kaiser, qui voudrait faire de chaque Allemand un croisé dont la mission serait d'imposer l'hégémonie germanique au monde). Martin du G., Thib., Épil., 1940, p. 976.
C. − Au fig. Domination souveraine exercée sur quelque chose. Dès lors [dès que l'autorité de la science est établie], la foi n'exerce plus, sur le système des représentations que l'on peut continuer à appeler religieuses, la même hégémonie qu'autrefois (Durkheim, Formes élém. vie relig.,1912, p. 616).
REM.
Hégémonique, adj.Qui tend à l'hégémonie ou qui en relève. Synon. dominateur, tout-puissant.Ce que les stoïciens appelaient la faculté hégémonique (Renan, Dialog. philos.,1876, p. 94).L'Europe hégémonique de Napoléon a échoué (Thibaudet, Hist. litt. fr.,1936, p. 55).
Prononc. et Orth. : [eʒemɔni]. Att. ds Ac. 1878 et 1935. Étymol. et Hist. 1815 egimonie (J. de Maistre, Corresp., vol. 1, 343 − 2eéd., 1853 − ds Quem. DDL t. 7); 1840 Hégémonie (Ac. Compl. 1842). Empr. au gr. η ̔ γ ε μ ο ν ι ́ α « prééminence d'une cité, d'un état grec sur le reste de la Grèce » dér. de η ̔ γ ε μ ω ́ ν « guide ». Fréq. abs. littér. : 61.

Wiktionnaire

Nom commun

hégémonie \e.ʒe.mɔ.ni\ féminin

  1. (Politique) Domination souveraine d’une puissance, d’une nation sur d’autres.
    • […], l’Europe occidentale nous apparaît divisée en nations, dont quelques-unes, à certaines époques, ont cherché à exercer une hégémonie sur les autres, sans jamais y réussir d’une manière durable. — (Ernest Renan, Qu’est-ce qu’une nation ?, Conférence faite en Sorbonne, le 11 mars 1882)
    • Le projet était hardi, mais le fait de l’entreprendre prouvait que le Danemark entendait conserver son hégémonie sur tout le Groenland. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Mais cette même classe allait accepter, au lendemain de la guerre du Pacifique, durant la même décennie 1880-1890, de se livrer à l’impérialisme britannique, plus puissant et doté d’une plus forte hégémonie : […]. — (Armando Uribe, Le livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, Seuil, 1974)
    • Le Moyen Âge […] est la période au cours de laquelle se sont mis en place les fondements de l’hégémonie historique de l’Occident à l’échelle planétaire, bien que le discours techniciste ambiant tende à limiter les causes de cette hégémonie à la Révolution Industrielle. — (Joseph Morsel et al.; L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)
    • (Figuré) […] or, après trois décennies d’hégémonie idéologique néolibérale et de pari sur la main invisible du marché, les retombées délétères du capitalisme de casino et l’effilochage du lien social qu’il entraine semble redonner, au moins sur une partie de la scène académique, une nouvelle actualité à ce souci. — (Alexis Lacroix, Quand la justice sociale redevient une idée neuve, dans Marianne, n° 665, du 16 janvier 2010)
  2. (Antiquité) Suprématie d’une cité, d'un peuple, dans les fédérations ou amphictyonies.
    • Athènes et Sparte se disputèrent l’hégémonie de la Grèce.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HÉGÉMONIE. n. f.
Suprématie d'une puissance. Il se disait, chez les Grecs, du Commandement qui appartenait à une ville dans les fédérations. Athènes et Sparte se disputèrent l'hégémonie de la Grèce.

Littré (1872-1877)

HÉGÉMONIE (é-jé-mo-nie) s. f.
  • Suprématie qui appartenait à un peuple dans les fédérations de l'antiquité grecque. L'hégémonie appartenait primitivement à Sparte.

    Il s'applique aussi aux États modernes. L'Autriche et la Prusse se disputent l'hégémonie de l'Allemagne.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hégémonie »

Du grec ancien ἡγεμονία, hêgemonia (« commandement »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἡγεμονία, dérivé du verbe ἡγεῖσθαι, diriger, conduire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « hégémonie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hégémonie eʒemɔ̃i

Citations contenant le mot « hégémonie »

  • La marque distinctive du XXe siècle est l’encombrement, la prolifération des objets, c’est-à-dire l’hégémonie de la matière. De Jean Dutourd / Dutouriana
  • Si c'est vers une plus grande réalité que nous nous tournons, c'est à une femme de nous montrer le chemin. L'hégémonie du mâle touche à sa fin. Il a perdu contact avec la terre. De Henry Miller / Dimanche après la guerre
  • Il faut se motiver pour s’armer contre la terreur du défaitisme, contre l’hégémonie des cyniques. C’est un combat à mener. De David Foenkinos / Le Figaro Magazine, 2 janvier 2015
  • Nous sommes d'accord, vous et nous, pour que toute oppression et toute hégémonie soit bannie de notre univers. De Charles de Gaulle / discours au cours de son voyage au Venezuela le 18 octobre 1964
  • Se pose aujourd’hui la question de savoir s’ils pourront conserver cette hégémonie. Depuis l’arrivée de Donald Trump au pouvoir, le «choc des empires» (1) est devenu un thème récurrent chez les investisseurs. Avant de répondre à la question de savoir si, comme l’affirme le président américain, la Chine manipule sa monnaie, ce qui n’est pas sans incidence sur ses échanges commerciaux, il convient de revenir sur la généalogie de la guerre commerciale sino-américaine. , Est-ce déjà la fin de l’hégémonie des tout-puissants Etats-Unis? | Agefi.com
  • Emmanuel Lincot : Il répond à des contraintes liées au contexte de sa politique intérieure. Nous ne savons pas à quel point Xi Jinping trouve au sein même du Politburo des oppositions mais elles existent. L'épreuve de la Covid-19 a permis à l'appareil du Parti-Etat d'accélérer les purges, à Wuhan par exemple. Qu'est ce à dire ? Que Xi Jinping a une base fragile qui ne fait pas l'unanimité. Cette offensive tous azimuts de Pékin évoque une fuite en avant. Même de hauts gradés comme Qiao Liang, auteur d'un ouvrage important de la pensée militaire chinoise contemporaine  - "La guerre hors limites" - ose prôner publiquement une stratégie moins offensive, plus prudente, conscient sans aucun doute de la très grande fragilité de la Chine à la fois sur le plan militaire et économique. La Chine pas plus que les Etats-Unis d'ailleurs ne peuvent prétendre à l'hégémonie. Toutefois, chaque jour davantage, nous nous rapprochons un peu plus de ce que Graham Allison a appelé le "piège de Thucydide". C'est à dire que nous risquons d'entrer dans une logique de guerre. Elle serait dévastatrice. Pour le peuple de Chine notamment qui, après quarante ans d'efforts prodigieux, connaîtrait l'une des pires catastrophes de son histoire. Atlantico.fr, 2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ? | Atlantico.fr
  • Malgré la forte opposition de la Chine, la promulgation d'un projet de loi sur le Xinjiang par les Etats-Unis est un autre acte flagrant d'ingérence dans les affaires intérieures de la Chine et une démonstration évidente de l'hégémonie et de la politique de deux poids, deux mesures des Etats-Unis. , Le projet de loi américain sur le Xinjiang est un acte d'hégémonie vicieux et de deux poids, deux mesures

Traductions du mot « hégémonie »

Langue Traduction
Anglais hegemony
Espagnol hegemonía
Italien egemonia
Allemand hegemonie
Chinois 霸权
Arabe الهيمنة
Portugais hegemonia
Russe гегемония
Japonais 覇権
Basque hegemonia
Corse hegemonia
Source : Google Translate API

Synonymes de « hégémonie »

Source : synonymes de hégémonie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « hégémonie »

Partager