Gourbi : définition de gourbi


Gourbi : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

GOURBI, subst. masc.

A. − [En Afrique du Nord] Habitation rudimentaire faite de branchages et de terre sèche. De misérables gourbis, où de petits Arabes presque nus rappelaient par leur maigreur les horribles spectacles de la famine dans les Indes (Tharaud, Fête arabe,1912, p. 97) :
1. Ces villages arabes de la plaine sont tellement enfouis dans les cactus (...), leurs gourbis de terre sèche sont bâtis si ras du sol, que nous étions au milieu du douar avant de l'avoir aperçu. A. Daudet, Contes lundi,1873, p. 151.
P. anal., arg. milit. Abri sommaire dans les tranchées. Synon. cagna.Un coup de feu brise le silence. Mais il est fou celui-là? Clac! Encore un... − Ne tirez pas, bon dieu, crie le sergent Berthier qui est sorti de son gourbi. C'est la patrouille qui rentre (Dorgelès, Croix de bois,1919, p. 95).
B. − P. ext. Habitation misérable. Quelle misère que tous ces gourbis! De tous les animaux, c'est l'homme qui bâtit le plus mal sa tanière ou son nid (Tharaud, Paris-Saïgon,1932, p. 93).
P. iron. Je vous écris pour savoir si, dans votre gourbi [= à l'Hôtel des Invalides], vous n'auriez pas entendu parler de cette affaire-là (Gill, La Petite Lune,1878-79, no24, p. 2).
Loc. argot. Faire gourbi (avec qqn). Venir habiter chez quelqu'un et partager tous les frais. Vu qu'on était tous les deux raides à blanc, Roger était venu faire gourbi avec moi pour limiter les frais (Le BretonArgot1975).
Prononc. et Orth. : [guʀbi]. Ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1743 gurbie(s) « hutte » (Voyages de Mr Shaw, M.D. dans plusieurs provinces de la Barbarie et du Levant, La Haye, t. 1, p. 372 ds Nasser, p. 547); 1841 gourbi (soldats d'Afrique ds Esn.); 1847 (Captivité des prisonniers fr. en Algérie, 1845 à 1846, p. 30 et 37 ds Z. rom. Philol. t. 93, p. 296); 2. 1855 arg. milit. « abri de tranchées » (soldats en Crimée ds Esn.); 3. 1878-79 arg. « habitation misérable » (Gill, supra). Empr. à l'ar. d'Algériegurbī « maison de terre, chaumière, hutte » (Lanly, p. 59; Devic), qui se rattache peut-être à l'ar. class. qurbā « parenté, voisinage » (FEW t. 19, p. 99b; Devic). Fréq. abs. littér. : 58.

Gourbi : définition du Wiktionnaire

Nom commun

gourbi \ɡuʁ.bi\ masculin

  1. (Sens propre) (Histoire) (Algérie) Cabane, hutte d’Afrique du Nord.
    • Ces villages arabes de la plaine sont tellement enfouis dans les cactus et les figuiers de Barbarie, leurs gourbis de terre sèche sont bâtis si ras du sol, que nous étions au milieu du douar avant de l’avoir aperçu. — (Alphonse Daudet, Un décoré du 15 août, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 115.)
    • Les gourbis de son village s’élevaient auprès des ruines romaines de Timgad, au milieu d’une immense plaine pulvérulente, semée de pierres sans âge, anonymes, […]. — (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • Sur ordre, les harkis ont fait mouvement pour fouiller le terrain et les gourbis fumants. — (Bachaga Boualam, Les Harkis au service de la France, p.107, France-Empire, 1963)
  2. (Figuré) Habitation misérable et en désordre.
  3. (Par extension) (Militaire) Abri dont se servaient les soldats dans les tranchées.
    • Je me souviens qu’il nous fallut, une fois, raser, jusqu’au dernier baliveau, un très beau parc, afin d’y établir des gourbis que nous n’occupâmes point. — (Octave Mirbeau, Le Calvaire , 1886)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Gourbi : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GOURBI. n. m.
Mot emprunté de l'arabe et qui désigne en Algérie une Cabane, une hutte. Il désigne figurément une Habitation misérable et en désordre. Par extension, il désigne les Abris dont se servent les soldats dans les tranchées.

Gourbi : définition du Littré (1872-1877)

GOURBI (gour-bi ou gour-bil) s. m.
  • Mot arabe employé pour désigner une hutte ou une réunion de tentes formant un village.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gourbi »

Étymologie de gourbi - Wiktionnaire

(Date à préciser) De l’arabe dialectal maghrébin قربي, gurbi.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gourbi »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gourbi gurbi play_arrow

Citations contenant le mot « gourbi »

  • André Dupuy est un ancien résistant FTP de la Seconde Guerre mondiale. Comme d’autres jeunes, d’Oradour sur Vayres, il refuse de partir au Service du travail Obligatoire instauré par les allemands, et se cache au cœur de la forêt de Boubon, à Cussac, dans un gourbi. France 3 Nouvelle-Aquitaine, A la découverte d’un gourbi avec un ancien résistant FTP
  • Fille naturelle dit-on, née à Genève en 1877, Isabelle rejoint en 1897, son frère Augustin engagé dans la légion étrangère en Algérie. Elle avait alors 20 ans ! Ses relations avec son frère toxicomane, qu’elle adorait, ont fait l’objet de nombreux écrits. Attirée par l’islam et la vie nomade, elle se marie en 1900 avec Slimane Ehni à El-Oued et mène, déguisée en homme, une vie faite d’aventures parcourant à cheval et pendant sept ans une grande partie de la steppe algérienne. Elle mourut à Aïn Sefra en octobre 1904 à la suite d’une crue de l’oued qui a emporté le gourbi où elle habitait. Ses textes, rédigés pendant son séjour, ont été regroupés dans « Ecrits sur le sable » (Editions Grasset), et constituent l’un des meilleurs témoignages de la vie algérienne à cette époque. Maghreb Online, Algérie : Isabelle Eberhardt, une femme, un destin ! - Maghreb Online

Traductions du mot « gourbi »

Langue Traduction
Corse gourbi
Basque gourbi
Japonais グルビ
Russe gourbi
Portugais gourbi
Arabe غوربي
Chinois 古尔比
Allemand gourbi
Italien gourbi
Espagnol gourbi
Anglais gourbi
Source : Google Translate API

Synonymes de « gourbi »

Source : synonymes de gourbi sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires